Les migrants clandestins et la crise migratoire

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4457
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Les catholiques et la charité

Message non lu par Kerniou » sam. 29 août 2015, 11:14

L'Etat ce n'est pas qu'eux, les autres les profiteurs , c'est aussi nous qui pouvons bénéficier des politiques sociales, accéder aux crèches, aux maisons de retraites aux aides sociales, aux bourses d'études qui n'existent plus dans les pays voisins. En Bavière, la région la plus riche d'Europe, quand on construit une maison, il est impératif de prévoir au rez de chaussée un studio susceptible d'accueillir des personnes âgées et/ ou handicapées. Il n'y a pas ou très peu de structures publiques, pas de maisons de retraite ni de crèches ni de centres de loisirs ou de clubs de sport à des prix accessibles aux gens modestes ... tout est privé et donc très cher ... En Suède et au Danemark, les impôts sont élevés et les citoyens sont fiers d'en payer pour financer les commodités dont ils bénéficient ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Kolia Karamazov
Censor
Censor
Messages : 195
Inscription : ven. 29 mars 2013, 21:35

Re: Les catholiques et la charité

Message non lu par Kolia Karamazov » sam. 29 août 2015, 12:17

Bonjour,

Toute mafia, si elle veut maintenir son pouvoir dans le temps se doit de rendre un certain nombre de services et d'apporter un certain nombre de bienfaits aux populations qui vivent sous sa coupe.

Dans le cas de l'état français, les prélèvements obligatoires n'ont cessé d'augmenter depuis 1960. De plus, au fil du temps, l'argent public a de plus en plus été dépensée de manière absurde, malhonnête et criminelle.

Certes, lorsque l'on payait des impôts sous Pompidou, on ne finançait ni la gay pride, ni les expositions sataniques de Reinhard Scheibner, ni les avortements, ni le djihad international.

Les choses ont bien changé. Alors oui, on peut se dire que sur les 4000€ d'impôt que l’on paye, une partie sert à entretenir un terrain de sport qui profite au fils de la voisine, mais ça ne nous fera pas oublier qu’une autre partie sert à financer des avortements, à fournir des armes à des « rebelles » dont la barbe est étrangement longue, à déverser des bombes sur l’Afrique du nord et à gonfler des plug place Vendôme.

Cordialement.
Celui qui fait la vérité vient à la lumière pour que ses oeuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les catholiques et la charité

Message non lu par Cinci » sam. 29 août 2015, 16:55

vobisangelicum,
Il y a quelques jours, trois Nigérians hébergés dans le centre s’étaient installés sur des barricades pour protester contre la nourriture qui leur était servie par le centre, elle n’était pas à leur goût.
C'est le genre de phénomènes qui se rencontre aussi chez un bon nombre de malheureux.

Des personnes souffrant d'une faible estime d'elles-mêmes, de dévalorisation chronique et qui, par surcompensation, vont chercher des occasions d'exiger de manière déplacée un respect qui serait dû. C'est comme l'assisté social à l'hôpital qui va réclamer la priorité, qui va exiger les meilleurs traitements dispendieux, qui va faire la moue sur le repas gratuit qu'on lui sert («Non, il manque de saumon fumé et le vin n'est pas à la bonne température»), qui va demander de refaire les tests, l'avis d'un deuxième et un troisième médecin. «Allez me chercher le patron ...»

En répétant à quelqu'un que ce qu'il vit est injuste, qu'il est victime du fonctionnaire d'en face, qu'en réalité le fonctionnaire qui dispose d'un train de vie princier a bien plutôt besoin de lui que l'inverse, le premier pour vivre et engraisser (la victime serait en réalité la personne indispensable à la bonne marche des affaires de l'autre; les autres sont en déficit vis-à-vis d'elle), on ne se surprendra pas trop à trouver plein de rancoeur le malheureux, et pouvant trouver une satisfaction à jouer la prima done. «J'exige des compensations !»

Ce qui n'empêche pas le plaignant d'être victime pour vrai sous différents plans.

Avatar de l’utilisateur
vobisangelicum
Quæstor
Quæstor
Messages : 308
Inscription : ven. 13 nov. 2009, 22:33

Re: Les catholiques et la charité

Message non lu par vobisangelicum » dim. 30 août 2015, 13:26

Hormis des roms, jamais croisé de clochards vindicatif sur la qualité de ce que je lui donnais. Je crois surtout que c'est culturel.
Caritas -- Pacem in Terris

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les catholiques et la charité

Message non lu par Cinci » dim. 30 août 2015, 18:50

Je ne songeais pas aux clochards comme il y en a à Paris. Je ne pense pas à des personnes qui ont pu rompre avec le système mais avec des gens intégrés au système justement.

Avatar de l’utilisateur
vobisangelicum
Quæstor
Quæstor
Messages : 308
Inscription : ven. 13 nov. 2009, 22:33

Re: Les catholiques et la charité

Message non lu par vobisangelicum » lun. 31 août 2015, 10:19

Cinci a écrit :Je ne songeais pas aux clochards comme il y en a à Paris. Je ne pense pas à des personnes qui ont pu rompre avec le système mais avec des gens intégrés au système justement.
Dans ce cas, les importer, c'est importer des problèmes majeurs, je crois que les pays d'Europe ont suffisamment de problèmes comme ça, inutile d'en rajouter...
Caritas -- Pacem in Terris

Avatar de l’utilisateur
papillon
Barbarus
Barbarus

Re: Les catholiques et la charité

Message non lu par papillon » lun. 31 août 2015, 15:49

Cinci a écrit : Des personnes souffrant d'une faible estime d'elles-mêmes, de dévalorisation chronique et qui, par surcompensation, vont chercher des occasions d'exiger de manière déplacée un respect qui serait dû. C'est comme l'assisté social à l'hôpital qui va réclamer la priorité, qui va exiger les meilleurs traitements dispendieux, qui va faire la moue sur le repas gratuit qu'on lui sert («Non, il manque de saumon fumé et le vin n'est pas à la bonne température»), qui va demander de refaire les tests, l'avis d'un deuxième et un troisième médecin. «Allez me chercher le patron ...»

En répétant à quelqu'un que ce qu'il vit est injuste, qu'il est victime du fonctionnaire d'en face, qu'en réalité le fonctionnaire qui dispose d'un train de vie princier a bien plutôt besoin de lui que l'inverse, le premier pour vivre et engraisser (la victime serait en réalité la personne indispensable à la bonne marche des affaires de l'autre; les autres sont en déficit vis-à-vis d'elle), on ne se surprendra pas trop à trouver plein de rancoeur le malheureux, et pouvant trouver une satisfaction à jouer la prima done. «J'exige des compensations !»

Ce qui n'empêche pas le plaignant d'être victime pour vrai sous différents plans.
Des cas comme ça, j'en ai vu beaucoup.
C'est un problème commun des états providence et des sociétés bien-pensantes et culpabilisées.
Certains organismes d'aide sont tellement préoccupés d'apprendre aux démunis leurs moindres droits (et seulement ça) qu'ils ne s'arrêtent pas à une considération pourtant évidente, à savoir que l'ignorance n'est pas sélective et le manque d'éducation voire son absence quasi totale chez certaines personnes n'est pas non plus sélective. La personne qui ne sait pas qu'elle a des droits ne sait en général pas non plus qu'elle a des obligations, des devoirs et des responsabilités envers la société dans laquelle elle vit.
On se retrouve alors avec des démunis-rois revendicateurs, comme les enfants de la même catégorie, qui ont des droits, des droits, des droits....et rien d'autre.
Une de mes amies qui travaillait comme bénévole depuis de nombreuses années dans un centre d'entraide a quitté son travail parce qu'elle n'en pouvait plus. La goutte de trop est tombée ce jour où un "démuni" lui a pratiquement lancé au visage le cannage qu'elle lui présentait, en lui crachant avec un visage mauvais que ça, il donnait ça à son chien...
On a beau se dire que quelqu'un qui agit ainsi est sûrement malheureux, il y a quand même une limite à se flageller soi-même pour compenser (croit-on) le malheur des autres. Ça ne règle rien.
Il ne s'agissait pas ici d'un immigrant, mais d'un "gars de chez nous" un "pure-laine québécois", un inscrit chronique à l'aide sociale de notre bon gouvernement. Il faut bien le reconnaître, pour certains c'est un mode de vie comme un autre.

Pour ce qui est des réfugiés, il est normal de les accueillir, mais dans les limites de nos capacités sans mettre en danger l'équilibre de notre société, normal aussi de les supporter financièrement, médicalement ou de toute autre façon jusqu'à ce qu'ils se soient intégrés à leur nouvelle vie, mais pas normal du tout de les déresponsabiliser ou de tolérer des comportements intolérables, pour se faire à soi-même "une belle âme compatissante". Ce faisant, on se réserve des lendemains douloureux et bien décevants.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les catholiques et la charité

Message non lu par PaxetBonum » lun. 31 août 2015, 16:21

Merci Papillon pour cette analyse clairvoyante.

Il est grand temps d'identifier les nécessiteux des parasites.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Les catholiques et la charité

Message non lu par etienne lorant » lun. 31 août 2015, 18:02

PaxetBonum a écrit :Il est grand temps d'identifier les nécessiteux des parasites.
Ah,vous serez bien avancé lorsque vous aurez identifié - selon votre jugement - les nécessiteux parmi les parasites ! Vous choisissez par avance votre place dans la scène - vous avez donc intérêt à ne pas vous tromper !

En effet, le Christ s'est identifié jusqu'au plus misérable d'entre les miséreux:

Or quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, il s'assiéra alors sur son trône de gloire,
et toutes les nations seront rassemblées devant lui, et il séparera les uns d'avec les autres, comme le pasteur sépare les brebis d'avec les boucs,
et il mettra les brebis à sa droite et les boucs à sa gauche.
Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite: " Venez, les bénis de mon Père: prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la création du monde. .Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli; nu, et vous m'avez vêtu; j'ai été malade, et vous m'avez visité; j'étais en prison, et vous êtes venus à moi. " 37 Alors les justes lui répondront: " Seigneur, quand vous avons-nous vu avoir faim, et vous avons-nous donné à manger; avoir soif, et vous avons-nous donné à boire?
Quand vous avons-nous vu étranger, et vous avons-nous recueilli; nu, et vous avons-nous vêtu? 39 Quand vous avons-nous vu malade ou en prison, et sommes-nous venus à vous? " Et le Roi leur répondra: " En vérité, je vous le dis, chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait. "

Alors il dira aussi à ceux qui seront à sa gauche: " Allez-vous-en loin de moi, les maudits, au feu éternel, qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. Car j'ai eu faim, et vous ne m'avez pas donné à manger; j'ai eu soif, et vous ne m'avez pas donné à boire; j'étais étranger, et vous ne m'avez pas recueilli; nu, et vous ne m'avez pas vêtu; malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité."
Alors eux aussi lui répondront: " Seigneur, quand vous avons-nous vu avoir faim, ou avoir soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne vous avons-nous pas assisté? "
Alors il leur répondra: " En vérité, je vous le dis, chaque fois que vous ne l'avez pas fait à l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne l'avez pas fait. "
Et ceux-ci s'en iront au supplice éternel, et les justes à la vie éternelle. "

(Evangile selon Saint Matthieu Chapitre 25)

Je sais bien que vous connaissez ce texte aussi bien que moi. Mais vous direz encore : untel est un assassin, il mérite le châtiment. Cependant, le bandit crucifié avec Jésus, simplement pour avoir reconnu que dans son cas, "c'est juste" - reçoit la promesse : "Aujourd'hui même, tu seras avec moi dans le paradis.

Il est bien écrit : "Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés. Ne condamnez pas et vous ne serez pas condamnés. C'est de la mesure dont vous aurez mesuré, vous aussi vous serez mesuré !"

Parmi nous, les catholiques, celles et ceux qui voudront entreprendre de faire un tri entre les bons et les mauvais qui franchissent nos frontières (lesquelles n'existent plus - hormis celles qui tracent l'UE)... ont tout intérêt à "mesurer large" !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Marie du 65
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1746
Inscription : ven. 10 avr. 2015, 21:00
Localisation : LOURDES 65100

Re: Les catholiques et la charité

Message non lu par Marie du 65 » lun. 31 août 2015, 18:23

Je suis entièrement de votre avis etienne.
Nous nous disons Chrétiens et sommes incapables d'aider les autres, c'est quoi cela....
Heureusement que dans mon bénévolat auprès des SDF je ne fais pas le "tri", je préférerais rester chez moi!!!
Quelle honte
Marie
Tu Aimeras ton Prochain comme Toi-même

Près de Notre Saint Père

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Les catholiques et la charité

Message non lu par etienne lorant » lun. 31 août 2015, 18:25

Pape François, angelus

Le drame des migrants et le martyr des chrétiens d’Orient au cœur des pensées du Pape François. Ce dimanche midi, après la prière de l’angélus, place Saint-Pierre, le Saint-Père est revenu sur ces deux dossiers en rappelant tout d’abord que samedi avait eu lieu à Harissa au Liban la béatification de « l’évêque syro-catholique Flavien Michel Melki, martyr »
.

François en a profité pour faire le parallèle entre les massacres commis par les Ottomans il y a un siècle, et les persécutions dont sont victimes les chrétiens aujourd’hui, au Proche-Orient et dans d’autres régions du monde. Le nouveau bienheureux, « dans le contexte d’une terrible persécution contre les chrétiens, fut le défenseur infatigable des droits de son peuple, exhortant tout le monde à rester solides dans la foi ».

Le Pape François a souhaité ainsi que la béatification « de cet évêque martyr console » les chrétiens d’Orient, « leur donne courage et espoir ». « Il y a plus de martyrs aujourd’hui que dans les premiers siècles » a-t-il regretté. « Mais qu’elle stimule aussi les législateurs et les gouvernants pour que la liberté religieuse soit partout assurée et qu’elle stimule la communauté internationale pour qu’elle mette fin aux violences et aux abus ».

Appel au monde pour empêcher les crimes contre les migrants

Le ton grave et visiblement affecté, le Pape a évoqué une autre tragédie, celles des migrants « qui ont perdu la vie dans leur terrible voyage ». « Prions en silence pour tous les migrants qui souffrent et pour tous ceux qui ont perdu la vie » a-t-il lancé à la foule avant de se recueillir en prière quelques instants. François a exprimé sa proximité au cardinal Schönborn, archevêque de Vienne, présent à Rome ce dimanche, et à toute l’Eglise d’Autriche, au sujet des soixante-et-onze victimes, dont quatre enfants, trouvées morts dans un camion cette semaine sur l’autoroute reliant Vienne à Budapest.

Le Pape François a exhorté tout le monde « à coopérer avec efficacité pour empêcher ces crimes qui offensent l’entière famille humaine ». « Confions chacune des victimes à la miséricorde de Dieu ».

Angélus : purifier son cœur pour éviter un contre-témoignage chrétien

Lors de l’Angélus, le Pape a appelé les chrétiens à la conversion et prié le Seigneur pour qu’il donne à chacun « un cœur pur, libre de toute hypocrisie, afin que nous puissions être capables de vivre selon l’esprit de la loi et atteindre son but, l’amour ». Il ne suffit pas d’observer les lois pour être de bons chrétiens, a-t-il souligné.

Le précepte des hommes, « leurs diktats » appliqués « scrupuleusement et présentés comme l’expression d’une authentique religiosité », ne doivent jamais prendre la place du commandement de Dieu. Aux pharisiens et aux scribes, protagonistes de l’Evangile de ce dimanche, qui critiquaient les disciples car ils ne suivaient pas les règles de anciens et ne se lavaient pas les mains avant le repas, Jésus répond de manière « prophétique » : eux aussi laissent de côté le commandement de Dieu, pour s’attacher à la tradition des hommes.

Observer « littéralement » les préceptes est « stérile » si notre cœur ne change pas

« Observer de l’extérieur la loi n’est pas suffisant pour être de bons chrétiens ». Jésus les met en garde et nous met en garde, car « il existe pour nous aussi le risque de se considérer en règle ou meilleur que les autres parce que nous nous contentons de suivre les règles, les usances, même si on aime pas notre prochain, qu’on est dur de cœur et orgueilleux ». Or, précise le Pape, observer « littéralement » les préceptes est « stérile » si notre cœur ne change pas et si cela ne se traduit pas par des gestes concrets : s’ouvrir à Dieu et à sa Parole dans la prière, rechercher la justice et la paix, secourir les pauvres, les faibles et les opprimés.

« Dans nos communautés, nos paroisses et nos quartiers, tous, nous savons combien ces personnes qui se disent catholiques et vont à la messe mais délaissent leur famille ou parlent mal des autres, font mal à l’Eglise et apportent le scandale. C’est ce que Jésus condamne parce que c’est un contre-témoignage chrétien ».

Reprenant son commentaire de l’Evangile, François revient sur la réponse du Christ aux pharisiens et aux scribes. Jésus affirme que « rien de ce qui est extérieur à l’homme et qui entre en lui ne peut le rendre impur. Mais ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur. » (V.15). Il souligne « la primauté du cœur ». François précise : « Ce ne sont pas les choses extérieures qui font de nous des saints, mais c’est le cœur qui exprime nos intentions, nos choix et nos désirs de faire tout par amour de Dieu ». Parce que la frontière entre le mal et le bien se définit en nous, dans notre conscience, le Pape appelle à une purification et une conversion des cœurs. « Sans un cœur purifié, nous n’aurons jamais les mains vraiment propres et nos lèvres ne prononceront jamais des paroles sincères d’amour de miséricorde et de pardon ».

Le Pape invite les chrétiens à renoncer à une double vie bâtie sur l’hypocrisie. Il demande au Seigneur de « nous donner un cœur pur, libre de toute hypocrisie, afin que nous puissions être capables de vivre selon l’esprit de la loi et atteindre son but, l’amour ».

Radio Vatican
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Marie du 65
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1746
Inscription : ven. 10 avr. 2015, 21:00
Localisation : LOURDES 65100

Re: Les catholiques et la charité

Message non lu par Marie du 65 » lun. 31 août 2015, 18:32

Le Pape invite les chrétiens à renoncer à une double vie bâtie sur l’hypocrisie. Il demande au Seigneur de « nous donner un cœur pur, libre de toute hypocrisie, afin que nous puissions être capables de vivre selon l’esprit de la loi et atteindre son but, l’amour ».
Notre Saint-Père remet les pendules à l'heure!!
Quel homme Admirable
Marie
Tu Aimeras ton Prochain comme Toi-même

Près de Notre Saint Père

Avatar de l’utilisateur
le fureteur
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 400
Inscription : lun. 18 janv. 2010, 1:37
Conviction : Catholique Romaine mais oecuménique
Localisation : dans les mains de Dieu

Re: Les catholiques et la charité

Message non lu par le fureteur » lun. 31 août 2015, 18:57

Pax et Bonum Seuls les Services Sociaux peuvent demander des renseignements aux demandeurs d'aide. C'est souvent eux qui transmettent ces informations aux associations caritatives telles que la Croix-Rouge, la Société Saint Vincent de Paul ou autres. Ils le font lorsqu'ils transmettent une demande d'aide pour une certaine durée. Une aide d'urgence est donnée à des personnes en grande difficulté une première fois. La Société Saint Vincent de Paul et la Croix Rouge ne donnent jamais d'argent. Ceux qui "profitent" sont rapidement identifiés mais...Est-ce chrétien de refuser ? Pour ma part je me méfie surtout des demandeurs accompagnés d'enfants qui "pleurent"... mais il est impossible de trier. A la limite proposer un sandwich... Vous verrez leur réaction. S'ils ont réellement faim ils ne refuseront pas et les envoyer vers des associations caritatives.
"Ce qui te préoccupe, Dieu s'en occupe" Fr. Roger de Taizé

Avatar de l’utilisateur
papillon
Barbarus
Barbarus

Re: Les catholiques et la charité

Message non lu par papillon » lun. 31 août 2015, 21:11

Je vais vous raconter un cas comme j'en ai vu des dizaines dans ma vie.
Il s'agit d'une femme dans la jeune quarantaine, tout à fait apte au travail et vivant de l'aide sociale.
Dans son programme pour redonner un emploi aux assistés sociaux aptes au travail, le ministère lui avait déniché un travail très convenable de réceptionniste.
Madame a refusé carrément l'emploi et a réussi à s'y soustraire. Elle a déclaré sans aucune gêne à ma compagne de travail (qu'elle connaissait personnellement) : "J'en voulais pas, moi, de la cr...de job ! "
Sur ce, elle réclamait ses medocs (gratos évidemment) même si elle était en avance sur son renouvellement d'ordonnance, car elle partait passer une semaine au festival western de St-Tite....
Cette histoire est vraie de la première à la dernière ligne. Et des histoires de ce genre, je pourrais vous en raconter à la pelle.

Question à 100 $ : cette personne est-elle
a) une nécessiteuse
b) un parasite de la société qui abuse outrageusement de l'état providence

Après avoir prié beaucoup et réfléchi tout autant, j'opte pour b

Peut-être suis-je une fausse chrétienne et devrais-je être submergée par la honte.
Etrangement, je n'en ressens aucune.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les catholiques et la charité

Message non lu par PaxetBonum » lun. 31 août 2015, 21:49

etienne lorant a écrit :
PaxetBonum a écrit :Il est grand temps d'identifier les nécessiteux des parasites.
Ah,vous serez bien avancé lorsque vous aurez identifié - selon votre jugement - les nécessiteux parmi les parasites ! Vous choisissez par avance votre place dans la scène - vous avez donc intérêt à ne pas vous tromper !
Bonsoir Etienne Lorant,


Je vous rappelle que ceux que je nomme parasite sont ceux qui abusent des aides et ainsi empêchent ceux qui en ont besoin d'en bénéficier à la bonne mesure.
St Paul en parle : "« Si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus » (2 Thes. 3 : 9-10).

Il faut cesser de nourrir des fainéants, nous avons trop de personnes handicapées ou âgées qui nécessitent ces secours qu'ils spolient comme des parasites (je persiste et signe).
Nous parlions ici des "nécessiteux" bien français, mais je suis tout prêt à l'étendre aux immigrés clandestins qui arrivent actuellement.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités