Méthode Billings et autres méthodes naturelles

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Méhode Billings : qu'est-ce donc ?

Message non lu par Boris » dim. 12 févr. 2012, 15:29

Petite info : nous avons reçu le témoignage d'un couple sous pilule. Malgré la pilule, madame est tombée enceinte, et à cause de la pilule, il y a eu avortement, non voulu par le couple.
En fait, lors de ce qui aurait du être des règles, les saignements étaient plus important que d'habitude et madame a vu ce qui est réellement sorti ...
Ambiance ...


Quelle saloperie cette pilule ! En moyenne, une femme sous pilule avorte 2 fois par an sans que personne ne lui demande ni son avis, ni ne l'avertisse.
Ce qui en dit long sur l'efficacité contraceptive ...
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2743
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Méhode Billings : qu'est-ce donc ?

Message non lu par Suliko » dim. 12 févr. 2012, 15:52

Je ne comprends pas...La pilule peut-elle avoir de tels effets abortifs? (Je sais que certaines pilules empêchent la nidation de l'oeuf et ont donc un effet abortif, mais dans ce cas, il ne s'agissait apparemment pas d'un oeuf?)
L’observance du Carême est le lien de notre milice; c’est par elle que nous nous distinguons des ennemis de la Croix de Jésus-Christ. [...] Si cette observance se relâchait, ce serait au détriment de la gloire de Dieu, pour le déshonneur de la religion catholique et le péril des âmes chrétiennes; et sans aucun doute, cette négligence deviendrait la source de malheurs pour les peuples, de désastres dans les affaires publiques, d’infortunes pour les individus. (Benoît XIV)

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Méhode Billings : qu'est-ce donc ?

Message non lu par Isabelle47 » dim. 12 févr. 2012, 16:21

Boris a écrit :Petite info : nous avons reçu le témoignage d'un couple sous pilule. Malgré la pilule, madame est tombée enceinte, et à cause de la pilule, il y a eu avortement, non voulu par le couple.
En fait, lors de ce qui aurait du être des règles, les saignements étaient plus important que d'habitude et madame a vu ce qui est réellement sorti ...
Ambiance ...


Quelle saloperie cette pilule ! En moyenne, une femme sous pilule avorte 2 fois par an sans que personne ne lui demande ni son avis, ni ne l'avertisse.
Ce qui en dit long sur l'efficacité contraceptive ...

Je ne comprends pas non plus:
"ce qui est réellement sorti" ne peut être tout au plus qu'un embryon d'une dizaine de jours (donc minuscule).
De plus la pilule n'a pas d'effet abortif.
Je ne pense pas que dire n'iimporte quoi soit suffisant pour défendre une position; au contraire, il vaut mieux étayer sérieusement ses arguments.
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2743
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Méhode Billings : qu'est-ce donc ?

Message non lu par Suliko » dim. 12 févr. 2012, 16:32

De plus la pilule n'a pas d'effet abortif.
Cela dépend..Certaines impêchent la nidation.
L’observance du Carême est le lien de notre milice; c’est par elle que nous nous distinguons des ennemis de la Croix de Jésus-Christ. [...] Si cette observance se relâchait, ce serait au détriment de la gloire de Dieu, pour le déshonneur de la religion catholique et le péril des âmes chrétiennes; et sans aucun doute, cette négligence deviendrait la source de malheurs pour les peuples, de désastres dans les affaires publiques, d’infortunes pour les individus. (Benoît XIV)

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Méhode Billings : qu'est-ce donc ?

Message non lu par Boris » dim. 12 févr. 2012, 19:32

Des effets de la pilule de 3e génération

1) contraceptif
- la pilule tente en jouant sur le dosage des hormones d'empêcher l'ovulation
- par action sur les glande cervicales, elle modifie la production de la glaire cervicale qui sert à trier et nourrir les spermatozoïdes
- elle limite le mouvement des trompes, mouvement qui aide les spermatozoïdes à accéder à l'ovule

2) contragestif ou abortif
- en gênant le mouvement des trompes, la pilule empêche l'oeuf fécondé d'aller vers l'utérus, le fenêtre de tire pour la nidation est de 24 ou 48h, je ne sais plus
-la pilule empêche le développement de l'endomètre, rendant impossible la nidation

3) stérilisation
- en modifiant les glandes cervicales, la pilule les abime durablement et celles-ci deviennent incapable de produire une glaire cervicale de bonne qualité, ne nourrissant plus les spermatozoïdes et n'ayant plus les structure pour aider leur déplacement.
- ainsi, il devient de plus en plus courant qu'une femme soit ménopausée après 15 ans de pilule.
- d'autre part, bien qu'ayant un cycle, la femme est finalement stérile puisque les spermatozoïdes ne peuvent plus aller jusqu'aux trompes

Voici un tableau rapide des différents effets des dernières pilules, qui sont effectivement abortives.
-
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2743
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Méhode Billings : qu'est-ce donc ?

Message non lu par Suliko » dim. 12 févr. 2012, 19:40

3) stérilisation
- en modifiant les glandes cervicales, la pilule les abime durablement et celles-ci deviennent incapable de produire une glaire cervicale de bonne qualité, ne nourrissant plus les spermatozoïdes et n'ayant plus les structure pour aider leur déplacement.
- ainsi, il devient de plus en plus courant qu'une femme soit ménopausée après 15 ans de pilule.
- d'autre part, bien qu'ayant un cycle, la femme est finalement stérile puisque les spermatozoïdes ne peuvent plus aller jusqu'aux trompes
Y a-t-il des études au sujet de ces risques de stérilisation?
De plus, cela ne répond pas à ma question:comment la femme dont vous parlez a-t-elle pu s'apercevoir qu'elle avait avorté?
L’observance du Carême est le lien de notre milice; c’est par elle que nous nous distinguons des ennemis de la Croix de Jésus-Christ. [...] Si cette observance se relâchait, ce serait au détriment de la gloire de Dieu, pour le déshonneur de la religion catholique et le péril des âmes chrétiennes; et sans aucun doute, cette négligence deviendrait la source de malheurs pour les peuples, de désastres dans les affaires publiques, d’infortunes pour les individus. (Benoît XIV)

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2805
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Méhode Billings : qu'est-ce donc ?

Message non lu par Jean-Mic » dim. 12 févr. 2012, 19:42

Aucune méthode n'est infaillible ! Le problème, c'est que :
1/ si une femme oublie de prendre la pilule, personne ne remet en cause la méthode,
2/ si on pose mal ou tardivement un préservatif (après certains préliminaires par exemple), personne de doute de l'intérêt de la méthode,
3/ si une femme ou un couple interprète mal les signes dans la méthode Billings, on en déduit que la méthode n'est pas fiable ...

Bon, maintenant, soyons sérieux. Permettez-moi de citer quelques avantages (+) et inconvénients (-) vécus de la méthode Billings :
+ ça se vit à deux : ça n'est pas qu'une affaire de femme, c'est l'affaire du couple (si la femme le souhaite !),
+ ça responsabilise le mari : la découverte (j'allais presque dire : l'expérimentation) par l'homme du cycle féminin, c'est un pas de plus de l'éducation sexuelle vers l'éducation affective,
+ elle est écologique : pas de chimie, ni de dérivé pétrolier (latex) entre nous,
- dans certains cas, l'abstinence peut être lourde à porter ; ex. à une époque où j'étais absent de la maison cinq jours par semaine, week-end n°1 : règles, week-end n°3 : période d'ovulation ; au bout de quelques mois, ça énerve ! ça énerve ! (vécu !),
- certains jours, les signes peuvent malgré tout être ambigus, ou le couple distrait (?) ou imprudent (?) (au même titre qu'un oubli de pilule ou qu'un préservatif mal posé) : les bébés Billings, ça existe aussi,
+ en revanche, il est certain que ça change le rapport du couple au désir d'enfant : du coup, une grossesse inattendue n'est pas forcément vécue comme un échec, un raté.

A ce sujet, un petit clin d'oeil : notre troisième enfant (un garçon) est un bébé Billings. Si vous le croisez sur un tatami, je vous déconseille de le traité de raté et pour les échecs, le damier de ses abdos pourrait bien faire l'affaire ...

Pour conclure, en sachant tout ce que la méthode Billings nous a apporté, j'affirme qu'il y a tout intérêt à la promouvoir et à la faire plus largement connaître, mais ... honnêtement je ne suis pas certain de devoir la recommander dans certains cas (légitimes) où une grossesse, une naissance n'est pas désirable ou souhaitable. Je sais que cette position pourra choquer certains chrétiens, mais je crois que c'est à chaque couple de trouver la solution qui lui convient, en un temps et une situation donnée. Comme le disait un évêque : le secret de l'alcôve est plus grand que celui du confessionnal.

Fraternellement à tous
Jean-Mic

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Méhode Billings : qu'est-ce donc ?

Message non lu par Boris » dim. 12 févr. 2012, 21:49

Suliko a écrit :
3) stérilisation
- en modifiant les glandes cervicales, la pilule les abime durablement et celles-ci deviennent incapable de produire une glaire cervicale de bonne qualité, ne nourrissant plus les spermatozoïdes et n'ayant plus les structure pour aider leur déplacement.
- ainsi, il devient de plus en plus courant qu'une femme soit ménopausée après 15 ans de pilule.
- d'autre part, bien qu'ayant un cycle, la femme est finalement stérile puisque les spermatozoïdes ne peuvent plus aller jusqu'aux trompes
Y a-t-il des études au sujet de ces risques de stérilisation?
De plus, cela ne répond pas à ma question:comment la femme dont vous parlez a-t-elle pu s'apercevoir qu'elle avait avorté?
Oui, il y a des études sur la stérilisation. Je crois même que c'est indiqué dans le Widal pour les différents type de pilule. Mais c'est surtout une action sur le long terme.
Par contre, n'étant pas médecin, seulement moniteur Billings, je n'ai que l'info, pas la source.

Pour le témoignage que nous avons reçu, voici les symptômes :
- pertes plus abondantes que d'habitudes
- la femme nous a dit avoir vu quelque chose qui n'aurait pas du être là.

Je pense qu'il ne faut pas s'arrêter à la notion de oeuf / embryon / foetus qui ne sont que des termes pour décrire la maturité du développement du bébé et sont donc artificiels.
Dans ce cas particulier, l'avortement a du avoir lieu à 10 ou 15 jours, donc après la nidation. On peut sans risque présumer que le placenta est venu avec la poche amniotique. Ce qui explique que c'était visible.
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Méhode Billings : qu'est-ce donc ?

Message non lu par Boris » dim. 12 févr. 2012, 21:58

Jean-Mic a écrit :- certains jours, les signes peuvent malgré tout être ambigus, ou le couple distrait (?) ou imprudent (?) (au même titre qu'un oubli de pilule ou qu'un préservatif mal posé) : les bébés Billings, ça existe aussi,
Il existe un indice international qui mesure cela pour toutes les méthodes naturelles et pour les méthodes contraceptives : l'indice de Pearl.
En l'occurrence la méthode Billings est mieux positionnée que les pilules.

Par contre, en regardant en détail, l'indice est meilleur en Inde (milieux défavorisés, bidonvilles, ...) qu'en occident (une naissance supplémentaire est moins contraignante que dans les pays pauvres).
Jean-Mic a écrit :honnêtement je ne suis pas certain de devoir la recommander dans certains cas (légitimes) où une grossesse, une naissance n'est pas désirable ou souhaitable
Nous avons plusieurs exemples autour de nous où la vie de Madame était en jeu et ces couples ont fait le choix de Billings. 20 ans plus tard, il n'y a eu aucune nouvelle naissance et la santé de madame est toujours aussi bonne.

La question est le sérieux de l'enseignement de la méthode puis de son application.
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
Amour&Responsabilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 253
Inscription : jeu. 03 nov. 2011, 12:46
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Méhode Billings : qu'est-ce donc ?

Message non lu par Amour&Responsabilité » lun. 13 févr. 2012, 0:36

Suliko a écrit :
De plus la pilule n'a pas d'effet abortif.
Cela dépend..Certaines impêchent la nidation.
Non pas certaines, mais toutes ont cet effet, lorsque le premier effet d'empêcher l'ovulation et le deuxième effet d'empêcher la fécondation ont échoué.

La différence entre les pilules, ces que certaines sont plus abortives que d'autres : celles qui sont plus faiblement dosées, comme la "mini-pilule", et ont donc moins d'effet secondaires pour la santé de la mère, provoquent des avortements beaucoup plus fréquents que les autres, car elles sont moins efficaces pour empêcher l'ovulation et la fécondation.
Amour et Responsabilité

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Méhode Billings : qu'est-ce donc ?

Message non lu par Cgs » lun. 13 févr. 2012, 10:15

Boris a écrit :
Jean-Mic a écrit :- certains jours, les signes peuvent malgré tout être ambigus, ou le couple distrait (?) ou imprudent (?) (au même titre qu'un oubli de pilule ou qu'un préservatif mal posé) : les bébés Billings, ça existe aussi,
Il existe un indice international qui mesure cela pour toutes les méthodes naturelles et pour les méthodes contraceptives : l'indice de Pearl.
En l'occurrence la méthode Billings est mieux positionnée que les pilules.
Bonjour,

Voici les statistiques précises de l'indice de Pearl sur les principaux moyens de contraception :

http://whqlibdoc.who.int/publications/2 ... 562661.pdf

Le tableau 1 (page 14 du document) montre que les pilules ont un taux d'échec compris entre 0,3% (utilisation parfaite) et 8% (utilisation normale).

Sur les méthodes naturelles (qui ne sont pas des méthodes de contraception, au passage...), le document donne des chiffres fantaisistes. L'étude que je mets en annexe de ce message donne une plus claire information sur la réelle efficacité de la méthode Billings (qui est de 99,454%, voir page 3 du document, paragraphe 4 "Etude comparée").
Pièces jointes
Evaluation methode Billings en Chine Dr Qian 2000.pdf
(246.79 Kio) Téléchargé 119 fois
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Méhode Billings : qu'est-ce donc ?

Message non lu par Cgs » lun. 13 févr. 2012, 10:19

Boris a écrit : Par contre, en regardant en détail, l'indice est meilleur en Inde (milieux défavorisés, bidonvilles, ...) qu'en occident (une naissance supplémentaire est moins contraignante que dans les pays pauvres).
L'étude que je cite ci-dessus, réalisée en Chine, illustre cela de manière évidente. Sur 992 femmes, parmi les 5 grossesses "accidentelles" figurent 4 couples de niveau intellectuel et social élevé. Ces 4 couples ont admis ne pas avoir suivi précisément les règles de la méthode Billings, ce qui a causé l'échec du report de grossesse.

Voir page 3, paragraphe 3.
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Méhode Billings : qu'est-ce donc ?

Message non lu par Boris » lun. 13 févr. 2012, 10:28

Amour&Responsabilité a écrit : Non pas certaines, mais toutes ont cet effet, lorsque le premier effet d'empêcher l'ovulation et le deuxième effet d'empêcher la fécondation ont échoué./quote]
Pour aller dans votre sens et être un peu plus précis, la fécondation ne peut être empêcher que par 2 façons :
- empêcher l'ovulation
- empêcher la progression des spermatozoïdes

Je pense que vous vouliez dire que le 2e effet est d'empêcher la nidation, qui a lieu environ 1 semaine après la fécondation, ce second effet étant dès lors abortif puisque la fécondation a eu lieu.

Remarque : l'idéologie pro-mort milite pour faire croire qu'il n'y aurait pas fécondation avant la nidation, donc pas d'avortement par empêchement de la nidation. Je l'ai notamment lu dans la revue "Parents" il y a 2,5 ans (naissance de mon 3e) et confirmer par Dr Xavier Mirabel, président de l'alliance Vita, dans la presse médicale.
C'est évidemment faux : il ne peut pas y avoir nidation s'il n'y a pas fécondation, provoquant la genèse des éléments permettant cette nidation du coté de l'embryon.
Amour&Responsabilité a écrit :La différence entre les pilules, ces que certaines sont plus abortives que d'autres : celles qui sont plus faiblement dosées, comme la "mini-pilule", et ont donc moins d'effet secondaires pour la santé de la mère, provoquent des avortements beaucoup plus fréquents que les autres, car elles sont moins efficaces pour empêcher l'ovulation et la fécondation.

Historiquement, les 1ères pilules ne jouaient que sur l'ovulation par l'apport de progestérone et d’œstrogène artificielles. Or, l'excès de ces hormones combiné au fait qu'elles soient artificielles provoquait un très grand nombre d'effets secondaires.
D'où l'idée, pour les pilules de seconde génération, de réduire le dosage de ces hormones artificielles. Mais les effets secondaires étaient toujours trop présents.
Sont donc arrivées les pilules micro-dosées de 3e génération. Sauf que l'effet contraceptif n'est plus efficace. Il a donc fallu le combiner avec des effets abortifs (cf. plus haut).

D'autre part, nous avons pu observer comment les manipulateur d'opinion font passer l'avortement pour un contraceptif : pilule du lendemain qui n'est rien d'autre l'équivalent de 1 mois de pilule micro-dosée, pilule du surlendemain qui est un avortement médicamenteux, ...
A cela il faut ajouter la mentalitié qui va avec les promoteurs de la contraception : une nouvelle vie est un échec, il faut donc l'éliminer à tout prix.
Si ce n'est avant la conception (contra-ception), c'est pendant la grossesse ou gestation en terme technique (contra-gestif = abortif).
Tel est la logique que nous pouvons constater dans la pseudo-évolution des mœurs.

Mais les effets, notamment psychologiques, de l'avortement commence à percer le mur du silence médiatique car les femmes n'en peuvent plus de porter de tels fardeaux.

Bien que l'Eglise condamne l'avortement, il me semble que les Papes, surtout Jean-Paul II et Benoît XVI, ont toujours reconnu le manque pour ne pas dire l'absence de liberté des femmes dans ce choix, et ce défaut de liberté fait que ce ne sont pas elles les coupables du péché mais ceux qui les y ont forcées et ceux qui leur ont procurées les moyens de le faire.

il ne faut pas oublier ces femmes qui subissent cela.
Dans le cas de la pilule, le pire est atteint car elles ne sont pas même prévenues, ni leur conjoint. Les labos pharma ont décidé à leur place. Il n'y a même plus de choix à faire. Où donc est la liberté dans ce cas ?
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2489
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Méhode Billings : qu'est-ce donc ?

Message non lu par Nanimo » mar. 04 sept. 2012, 20:30

Disons également contre la pillule que celle-ci détruit les hormones de la femme; ce qui est bien dommage, car les hormones féminines la protègent contre les maladies cardiovasculaires, ce qui n'est pas le cas des hormones masculines (Pr Juillère, cardiologue et vice-président de la Société française de cardiologie, tout a fait catégorique à ce sujet).
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Méhode Billings : qu'est-ce donc ?

Message non lu par Invité » jeu. 02 oct. 2014, 18:13

Bonjour!

La méthode du retrait est-elle condamnée par l'Église? Merci.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Fée Violine et 2 invités