Homosexualité

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5864
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Homosexualité

Message non lu par coeurderoy » sam. 24 janv. 2009, 23:00

Pour faire simple :

recherche d'un massage érotique = (pour moi, faible pécheur) : excitation troublante (agréable, bien sûr) mais plaisir des sens qui au delà de la détente musculaire, du bien-être troublera mon comportement sexuel (relation épidermique de mon corps et des mains de la masseuse ou du masseur, ce n'est pas neutre non ?) = trouble du coeur ou de la pensée (je suis un grand imaginatif !)

Plaisir d'un bon vin (plutôt entre amis sinon ce plaisir solitaire- régulier- m'inquièterait quand même) :
joie légitime du sens du goût, ivresse légère favorisant l'amitié, la confidence, action de grâces pour les bonnes choses de ce monde, si cela favorise une fin de soirée agréable avec mon épouse, quel mal à cela : Deo gratias !

Concert agréable : joie quasi spirituelle (sauf si une musique mécanique ou favorisant la transe hystérique me pousse à un comportement anormal, mais j'ai toujours fui ce qui engendre ennui ou fatigue en ce domaine et n'ai jamais recherché d'extases musicales de type orgasmique).

Pour des raisons qui vous apparaîtront peut-être jansénistes j préfère "ne pas tenter le diable" justement parce que je commence à connaître mes faiblesses : mon épouse peut très bien me faire un massage pour me détendre non ?

Cordialement
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Sokrates
Ædilis
Ædilis
Messages : 31
Inscription : ven. 17 oct. 2008, 15:40

Re: Homosexualité

Message non lu par Sokrates » sam. 24 janv. 2009, 23:32

OK, je crois que je comprends... et que je comprends aussi notre différence de perception à ce sujet : elle est tout simplement liée à une différence d'expérience de la sensation érotique. J'ai remarqué que pour moi, elle n'était pas forcément liée à une inclination à avoir un rapport sexuel (ou autre activité sexuelle) avec la personne source en moi de cette sensation (y compris même en simple imagination/fantasme, même si je vous accorde que l'on embraye plus facilement sur l'imagination/fantasme que sur le réel ; mais d'un autre côté, le péché, si tant est qu'il soit approprié d'appeler cela un péché, est de toute façon moins grave). Elle est pour ainsi dire une fin en soi, y compris avec mon épouse. Elle renforce peut-être une sorte de complicité (encore que ce n'est que dans le cas où les deux l'éprouvent). En fait, je crois qu'on peut dire qu'il y a comme deux types distincts de sensations érotiques (pour moi en tout cas) : une sensation qui est comme une sorte de grand frisson, d'ivresse, sans véritable connotation sexuelle, que je ressens dans tout mon corps ; et une sensation qui est comme une sorte de tension et d'excitation ressentie surtout dans le bas-ventre (pour ne pas être plus précis ;)) et qui est clairement sexuelle, elle. Il m'arrive d'ailleurs de ressentir une de ces sensations et pas l'autre. Jouer avec la 2ème est effectivement un exercice périlleux à partir d'un moment, mais je trouve la 1ère bien inoffensive (et pourtant, je la trouverais presque plus satisfaisante, notamment parce qu'elle ne connaît pas de période réfractaire ;)).

Cordialement.

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1922
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Re: Homosexualité

Message non lu par DavidB » dim. 10 juil. 2011, 23:54

Bonjour à tous,

dans mes recherches des derniers mois sur ma situation, j'ai trouvé des éléments que je trouve importants et que j'aimerais partager.

Il y a site qui m'a particulièrement interpellé et que j'aimerais proposer à ceux de nos lecteurs qui pourraient tomber sur ces discutions.

Ainsi, je recopie ce lien dans les sujets concernants l'homosexualité qui n'ont pas été verrouillés pour trollage ou autre...

http://frataelred.free.fr/Elisabeth_Mob ... alite.html
http://frataelred.free.fr/accueil.html

Bonne lecture et réflexion

David
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

Alleluia
Quæstor
Quæstor
Messages : 314
Inscription : lun. 22 nov. 2010, 18:36

Re: Homosexualité

Message non lu par Alleluia » ven. 05 août 2011, 21:33

Lesbos a écrit :Bonjour, ou plutôt bonsoir, je m'excuse pour ce doublon mais des quelque messages que j'ai lu dans l'autre sujet il me reste encore mes interrogations, donc merci si vous prenez tout de même le temps de lire mon texte.

Bien je me propose de planter le décor directement de manière à vous évitez de lire mon message en entier si vous refusez le dialogue que je souhaite engagez. Je ne crois pas en Dieu, ni de la manière dont Le défini l'Église ni de quelques autres manières que ce soient. Je suis homosexuelle. J'ai parmi mes amies une catholique pratiquante qui considère mon homosexualité comme une maladie (elle parle alors de "l'acte homosexuel"), et qui essaye de m'expliquer pourquoi et comment l'Eglise répond à mon orientation. Ce débat que nous avons maintenant depuis quelques semaines, m'amène à me poser la question, de la vision des catholiques eux-même, et de l'Eglise, bien sur, plus généralement.

Dans ce cadre je parcours Wikipédia (avec d'énorme précaution tout de même), certain site dont les liens me sont donnée par cette jeune fille. Je sais donc par exemple que l'homosexualité est réprouvé dans la Genèse (avec l'épisode de Sodome et Gomorrhe) et par le Lévitique d'une manière plus précise. Je sais aussi que la position de l'Eglise actuelle est une ouverture à ce "problème" (pour moi ça n'en n'est plus un) car elle se doit d'accueillir tous les pêcheur avec compassion et leurs montrer la voie de la rédemption. Elle prône donc la chasteté pour les homosexuels.

Partant de cela je me pose quelques questions:
-Cette logique d'acceptation à condition de ne pas mettre en acte son amour pour l'autre est-elle la vision de tous ou de la majorité des chrétiens?
-Qu'en est-il de l'homosexualité féminine, à laquelle je n'ai pas vu de référence dans les quelques articles et discussions que j'ai parcourus?
-Pensez-vous réellement que la voix ouverte par l'Eglise est celle qui peux mener à un réel bonheur? Je veux dire par là, que j'ai moi même vécu la période dite "d'acceptation" qui est particulièrement dure (risque très élevé de suicide par exemple et dans mon cas principalement du à mon environnement social [petit village plutôt fermé]) alors je pense que pour un chrétien savoir que s'il se réalise il s'écartera du chemin de Dieu cela doit rendre la vie impossible.
-Et enfin une question à laquelle je conçois encore plus que les autres que vous refusiez de répondre, les textes qui dénonce l'homosexualité se trouvant dans l'ancien testament (et le nouveau aussi surement mais je n'en ai pas vraiment lu) sont-ils vraiment toujours d'actualité? En effet notre société est passée d'un mode de vie qui nécessitait un nombre élevé d'enfants pour assuré sa pérennité (ce qui justifiait les règles sur le couple, et les relations sexuelle), à une société où ce n'est plus une obligation. A partir de cela je me fais la réflexion que les indications sur la sexualité présentes dans la bible, ne sont peut-être plus nécessaire à la vie humaine (tout comme l'interdiction de mangez du cochon pour les musulmans qui tenait au fait que ce soit un vecteur de maladie, n'est plus d'actualité, même si ce passage n'a pas les même incidences).

Voila, je vous remercie si vous m'avez lue jusqu'au bout et je vous remercie doublement si vous avez en plus le courage de me répondre
Bonsoir,

Pour répondre à vos questions, moi je n'ai absolument rien contre l'homosexualité. Certains Chrétiens sont aussi homosexuels, cela n'est pas une maladie, je suppose que votre attirance pour les femmes ne se commande pas, je dirai que c'est comme cela.
Ma vision du Seigneur est très clair. Bien au delà des textes bibliques, j'ai découvert au travers la Bible un Dieu plein d'Amour qui ne juge jamais ses enfants. En revanche, il est dur avec ceux qui se croient au dessus de tout, et qui jugent leur prochain car ils sont détenteur d'une vérité, comme les pharisiens par exemple qui étaient très intolérants. Mais Jésus est doux et plein d'Amour pour tous les humbles, pour ceux dont le coeur est sincère, et qui ne se placent pas au dessus des autres.

Ainsi, je crois sincèrement que le Seigneur ne vous juge point, et je sais qu'Il vous aime, car ce que Dieu regarde, c'est votre coeur, le fond de votre coeur, et ce qui sort de votre bouche, vos paroles, ont beaucoup d'importance pour Lui, car elles reflètent votre âme. Alors vous pouvez être homosexuelle, grande, petite, de quelque religion ou nationalité que ce soit, l'Amour de Dieu restera le même, c'est votre coeur qu'il regarde.

Ce que nous apprenons du Christ au travers les Evangiles, c'est qu'il nous demande de l'aimer, d'avoir confiance, mais aussi d'aimer son prochain comme soi même. Alors pourquoi rejeter une personne pour son homosexualité? C'est terriblement injuste. Jésus a tendu la main à TOUS, il n'y a pas de raison pour que nous Chrétiens, nous nous permettions de juger nos frères. Quand je dis mes frères, je parle de tous les êtres humains.

L'Eglise a encore beaucoup de progrès à faire là dessus, je pense qu'elle avance petit à petit. Ce qui est sur, c'est qu'un Prêtre ne fermera jamais la porte à qui que ce soit. Je le redis, tout ce qui compte aux yeux du Seigneur, c'est le coeur de l'homme et la beauté de son âme, car ainsi nous témoignons de l'Amour de Dieu, et apportons la paix.

Fraternellement,
Alleluia :)

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2490
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Homosexualité

Message non lu par Suliko » ven. 05 août 2011, 23:46

Chère Alléluia,

Je me sens obligée de vous corriger. Votre opinion est contraire à la Tradition catholique, qui a toujours été très claire sur l'homosexualité et n'est certainement pas prête à changer d'avis pour plaire au monde occidental contemporain. L'Eglise n'a aucun "progrès" à faire là-dessus!
Vous écrivez qu'un prêtre ne doit fermer sa porte à personne: c'est évident. Cela ne signifie toutefois pas qu'il ne doit pas guider le pécheur en lui indiquant clairement le péché. D'ailleurs, le sacrement de pénitence est là pour le pardon des péchés...
Isaïe 66 ;7 : "Avant d'être en travail, elle a enfanté ; avant le temps de l'enfantement, elle a mis au monde un enfant mâle."
Targum Jonathan : "Avant que la détresse ne vienne sur elle [=Jérusalem], elle sera rachetée ; avant que le tremblement ne vienne sur elle, comme les souffrances sur une femme en train d'enfanter, son roi [=le roi-Messie] sera révélé."

Avatar de l’utilisateur
Alex2
Censor
Censor
Messages : 164
Inscription : ven. 08 janv. 2010, 22:08
Localisation : Moselle

Re: Homosexualité

Message non lu par Alex2 » sam. 06 août 2011, 8:40

Bonjour Alleluia!

Je viens de taper une réponse très longue, et au moment de poster..." Fatal error" :zut:

Je n'ai pas le temps de retaper tout ce que j'avais écrit, je dois m'absenter, je vais donc copier-coller, un méssage que j'avais laissé sur un autre forum catholique.

"Bonjour à tous,

Je ne sais pas si certains sur ce forum se souviendront de moi, mais je vous avais demandé, il y a quelques mois maintenant, vos prières, concernant mes difficultés à gérer mes tendances homosexuelles, et à mettre un terme à la relation que j'entretenais avec un autre homme.

J'ai passé quelques mois assez difficiles, pleins de doutes. Ma foi, c'était un peu comme des montagnes russes, il y avait des jours avec, et des jours sans. Les jours avec, je me sentais tellement chanceux que le Seigneur continue de m'appeller à lui, je savais qu'il n'y avait que Lui qui pouvait m'apporter ce que je cherchais, je ressentais une grande culpabilité. Les jours sans, c'était encore pire, les jours de doute, tout me paraissait si vide, sans aucun sens et c'est dans le péché que je cherchais à combler ma solitude et le vide que je ressentais. Vide que le péché, ne comblait pas... au contraire, il l'accentuait, car je m'éloignais de Dieu.

On m'a toujours dit qu'en ce qui concerne la Foi, il y a trois chemins: L'Eglise Catholique, et on suit son enseignement en toute confiance, même si c'est dur. Une autre église chrétienne plus proche de ce que nos désirs nous dictent, ou carrément, abandonner la Foi.

Abandonner la Foi? J'en ai été bien proche certaines fois, mais le Christ était toujours là pour me rattrapper et m'empècher d'aller trop loin de Lui.

Une autre église chrétienne? Dans mon cas, celà me semblait relever de l'hypocrisie totale. Je désirais simplement que l'Eglise s'adapte à moi, et non le contraire. Et au fond de moi, je ne pouvais pas envisager de quitter l'Eglise Catholique.

Ben au final... comme les deux autres m'étaient impossibles... Il ne me restait qu'une solution... Faire confiance en l'Eglise du Christ et entamer avec humilité, le long chemin qui pourrait me mener au Seul qui pourrait m'aimer, au Seul qui pourrait m'aider.

Ca a pris du temps, et ça n'a pas été facile tous les jours. Mais après tout... pour qui est-ce facile?! Et je reste conscient du fait que j'aurai encore des jours avec, et des jours sans. Le diable continuera d'éssayer, mais il me faut garder les yeux fixés vers Lui.

J'ai mis une grande pause à ma relation il y a quelques mois, et celle-çi(la relation) s'est terminée il y a bientôt un mois maintenant.

Tout n'est pas réglé, il me reste à trouver comment gérer mes tendances, de manière apaisée. Mais j'ai confiance... ça viendra. Avec patience, humilité et prière.

J'ai trouvé un grand soutien en allant à la messe en semaine, en plus du dimanche. Je ne pensais pas que ça m'aiderait autant... J'ai la chance qu'il y ait des messes en semaine dans ma paroisse, ainsi qu'une adoration du Saint Sacrement chaque semaine, des confessions tous les samedis, des groupes de prière... Celà m'aide beaucoup. Hier, lors de la messe j'ai eu le plaisir de voir, il me semble, deux autres jeunes d'à peu près mon âge (25 ans). Je me renseignerai cette semaine pour voir s'il n'y a pas un groupe de jeunes que je pourrais rejoindre.

Mais tout celà, pour vous remercier, du fond du coeur, de votre soutien et de vos prières. Vous avez été mon phare quand je manquais de céder aux sirènes de ce monde. J'ai toujours trouvé écoute, compassion et vérité auprès de vous.

Je vous en serai toujours reconnaissant.

Soyez assurés de toutes mes prières pour les membres de ce forum!

Prions pour toutes les personnes qui plient sous le poids du fardeau... Qu'elles puissent rencontrer Celui qui peut nous sauver...

Alex."

C'est un peu long, et je m'en excuse. J'aurai juste deux ou trois choses à rajouter.

Je connais, et j'ai connu beaucoup de couples homosexuels (et il me semble qu'en général ils durent moins longtemps que les couples hétérosexuels) et même si l'amour qu'ils se portaient était sincère, et qu'ils souhaitaient vraiment construire quelque-chose ensemble, souvent, ça ne marchait pas, ils se heurtaient à quelque-chose. Et souvent, ils finissaient par aller voir ailleurs parce-que le vide n'était pas comblé... Le manque d'altérité et l'impossibilité de créer la vie, ajoutés au reste, m'a fait penser qu'un homme ne peut pas rendre un autre homme heureux, idem pour les femmes (dans le cadre d'un couple)

C'est dans l'Eglise que j'ai trouvé le plus de compassion et d'amour. Je n 'ai jamais été rejeté, au contraire, les gens étaient très proches de moi et à l'écoute.

Je remercie le Seigneur pour son Eglise... pour son message de vérité et d'amour. Il me semble que parfois, certains ont des réticences à dire cette vérité, par peur de blésser... Au contraire... il ne faut pas...parce-que vraiment.... "La vérité vous rendra libre"

Alors biensur, je ne peux pas généraliser mon experience, mais je ressens une profonde quête de spirituel chez les jeunes. C'est à nous tous de faire de notre vie un témoignage...

Je tiens à vous présenter mes excuses pour la longueur de mon méssage et le fait qu'il soit probablement confus. Mais mon méssage n'ayant pas survécu à l'erreur fatale, et le manque de temps m'obligent poster celui-çi. Mais il me semblait important de dire que l'Eglise ne rejette aucun de ses enfants....

Je vous souhaite à tous, une excellente journée!
Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haissent, bénissez ceux qui vous maudissent et priez pour ceux qui vous maltraitent.

Alleluia
Quæstor
Quæstor
Messages : 314
Inscription : lun. 22 nov. 2010, 18:36

Re: Homosexualité

Message non lu par Alleluia » sam. 06 août 2011, 20:21

Bonsoir Alex :ciao:

Merci pour votre témoignage, je ne connaissais pas votre parcours. Il ne faut pas voir l'homosexualité comme une maladie. Comment voyez-vous vos tendances homosexuelles Alex? J'entends par là, est-ce que pour vous c'est anormal? Est-ce que vous les assumer ou les rejetez-vous?
Vous avez dit une chose importante : vous avez des tendances homosexuelles et pourtant, vous sentez que Jésus est près de vous et qu'Il vous aime. N'est-ce pas là une preuve suffisante que Dieu regarde la beauté de votre âme avant tout le reste? :)

Concernant les couples homosexuels, je pense que pour qu'ils puissent être heureux, ils doivent assumer leur homosexualité, ce qui n'est pas facile, je le comprends tout à fait. Ils ont souvent peur déjà de l'assumer, ce n'est pas évident. Ensuite, de l'annoncer, et d'affronter le regard des autres.
Cela fait beaucoup, sachant que des personnes n'hésitent pas à les juger, ce qui accentuent leur mal être, et peut au final, détruire un couple car trop de pression sociale.

Fraternellement en Jésus Christ

Alleluia

Alleluia
Quæstor
Quæstor
Messages : 314
Inscription : lun. 22 nov. 2010, 18:36

Re: Homosexualité

Message non lu par Alleluia » sam. 06 août 2011, 20:36

Suliko a écrit :Chère Alléluia,

Je me sens obligée de vous corriger. Votre opinion est contraire à la Tradition catholique, qui a toujours été très claire sur l'homosexualité et n'est certainement pas prête à changer d'avis pour plaire au monde occidental contemporain. L'Eglise n'a aucun "progrès" à faire là-dessus!
Vous écrivez qu'un prêtre ne doit fermer sa porte à personne: c'est évident. Cela ne signifie toutefois pas qu'il ne doit pas guider le pécheur en lui indiquant clairement le péché. D'ailleurs, le sacrement de pénitence est là pour le pardon des péchés...
Bonsoir,

Le péché? N'êtes vous pas vous même pécheur? Nous péchons chaque jour sans nous en rendre compte!

Je respecte votre opinion, en revanche, je fais une nette distinction entre la tradiction Catholique et les Paroles du Christ. Ce qui importe pour moi, ce sont les Paroles du Christ, pas ce que dit l'Eglise, car je ne suis pas d'accord avec bien des choses de l'Eglise que je trouve peu en accord avec les Evangiles, mais bon, passons... :/

J'estime que l'Eglise doit progresser là dessus, tout comme l'histoire du préservatif.
Chaque croyant est un enfant de Dieu, Dieu aime chacun d'entre nous. Jésus n'a-t-il pas tendu la main aux prostitués? démoniaques? les plus pauvres? pharisiens? scribes? Si, il l'a fait, car Il sait que tous nous avons besoin de Lui, et qui a-t-il jugé plus sévèrement? Les pharisiens et les scribes. Pourquoi? Parce qu'ils avaient le coeur durci par la Loi de Moïse qu'ils interprétaient très mal, au point de ne pas avoir reconnu celui qui venait les sauver.

Alors la tradition de l'Eglise peut dire ce qu'elle voudra, moi tout ce qui m'importe, c'est ce que dit mon Seigneur, et ce qu'il nous demande, c'est de l'aimer et d'avoir confiance en Lui, et d'aimer son prochain. Il dit d'ailleurs "Fais cela, et tu auras la vie". Au travers les Evangiles, le Jésus que je connais est une personne qui ne juge jamais le comportement de ses enfants, mais qui juge la dureté de leur coeur traduisant leur manque d'Amour. L'histoire de la paille et de la poutre n'est pas anodine, il nous est bien plus facile de voir le péché d'autrui plutôt que de reconnaitre nous même que nous sommes pécheurs. Il ne suffit pas de se le dire, mais d'en être tout à fait conscient. Une parole, un jugement, une attitude, un égoïsme, tout cela correspond au péché.

Voyons! Tout le long des Evangiles Jésus dit "ta foi t'a sauvé!" ou encore "qu'il en soit fait selon ta volonté, car ta foi est grande!"

Considérer quelqu'un comme un pécheur plus que soi même parce qu'il est homosexuel revient à le juger, et donc à pécher. Vous voyez, nous péchons, c'est dans notre nature :)

Fraternellement en notre Seigneur Jésus Christ

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2490
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Homosexualité

Message non lu par Suliko » sam. 06 août 2011, 21:21

Bonsoir,

Le péché? N'êtes vous pas vous même pécheur? Nous péchons chaque jour sans nous en rendre compte!
Mais bien sûr que nous sommes tous pécheurs, et jamais je n'ai prétendu être moins dans le péché qu'un homosexuel!
Je respecte votre opinion, en revanche, je fais une nette distinction entre la tradiction Catholique et les Paroles du Christ. Ce qui importe pour moi, ce sont les Paroles du Christ, pas ce que dit l'Eglise, car je ne suis pas d'accord avec bien des choses de l'Eglise que je trouve peu en accord avec les Evangiles, mais bon, passons... :/
Il n'est justement pas très catholique de ne pas écouter l'Eglise...qui est notamment là pour préserver la vraie foi. L'Eglise a été instaurée pas le Christ. Etes-vous protestante?
Chaque croyant est un enfant de Dieu, Dieu aime chacun d'entre nous. Jésus n'a-t-il pas tendu la main aux prostitués? démoniaques? les plus pauvres? pharisiens? scribes? Si, il l'a fait, car Il sait que tous nous avons besoin de Lui, et qui a-t-il jugé plus sévèrement? Les pharisiens et les scribes. Pourquoi? Parce qu'ils avaient le coeur durci par la Loi de Moïse qu'ils interprétaient très mal, au point de ne pas avoir reconnu celui qui venait les sauver.
Bien sûr que le Christ aime chacun d'entre nous, ce qui ne signifie pas qu'il aime le péché. Il a certes pardonné à la femme adultère, mais lui a dit de ne plus pécher, pas de persévérer dans l'adultère! L'amour de Dieu a un prix et parfois, ce n'est pas la voie de la facilité qui est la voie du Ciel...

P.S.: Vous avez l'air de tenir beaucoup aux paroles et actes du Christ, ce qui est louable, mais lisez attentivement le Nouveau Testament, vous verrez ce qui est dit des actes homosexuels...
Isaïe 66 ;7 : "Avant d'être en travail, elle a enfanté ; avant le temps de l'enfantement, elle a mis au monde un enfant mâle."
Targum Jonathan : "Avant que la détresse ne vienne sur elle [=Jérusalem], elle sera rachetée ; avant que le tremblement ne vienne sur elle, comme les souffrances sur une femme en train d'enfanter, son roi [=le roi-Messie] sera révélé."

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9120
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Homosexualité

Message non lu par PaxetBonum » sam. 06 août 2011, 23:11

Alleluia a écrit : J'estime que l'Eglise doit progresser là dessus, tout comme l'histoire du préservatif.
C'est Dieu qui va devoir progresser grâce à vos conseils, car c'est Dieu qui les a créé homme et femme… et il leur demandé de croître et de multiplier…
Alleluia a écrit : Chaque croyant est un enfant de Dieu, Dieu aime chacun d'entre nous. Jésus n'a-t-il pas tendu la main aux prostitués? démoniaques? les plus pauvres? pharisiens? scribes?
Oui, Jésus n'a repoussé personne mais tout en disant : "Va ne pèche plus"
Il n'a pas dit "Va continu, ce n'est pas grave"
Il a bien dit que cet état est un péché
Il a invité à quitter cet état de pécheur
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Alleluia
Quæstor
Quæstor
Messages : 314
Inscription : lun. 22 nov. 2010, 18:36

Re: Homosexualité

Message non lu par Alleluia » dim. 07 août 2011, 11:32

Suliko a écrit :
Bonsoir,

Le péché? N'êtes vous pas vous même pécheur? Nous péchons chaque jour sans nous en rendre compte!
Mais bien sûr que nous sommes tous pécheurs, et jamais je n'ai prétendu être moins dans le péché qu'un homosexuel!
Je respecte votre opinion, en revanche, je fais une nette distinction entre la tradiction Catholique et les Paroles du Christ. Ce qui importe pour moi, ce sont les Paroles du Christ, pas ce que dit l'Eglise, car je ne suis pas d'accord avec bien des choses de l'Eglise que je trouve peu en accord avec les Evangiles, mais bon, passons... :/
Il n'est justement pas très catholique de ne pas écouter l'Eglise...qui est notamment là pour préserver la vraie foi. L'Eglise a été instaurée pas le Christ. Etes-vous protestante?

Vous me jugez? Ce qui n'est pas très Catholique, c'est de juger son prochain. Après tout, c'est bien ce qu'enseigne l'Eglise... :roule:
Et non, je ne suis pas Protestante, je suis catéchumène. Pourquoi cette question? :sonne:
Vous trouvez que l'Eglise préserve la vraie foi? Vraiment? Moi je ne trouve pas. Elle a certes de très bons aspects, mais d'autres que j'apprécie nettement moi, comme les richesses du Vatican par exemple. Si Jésus revenait là maintenant, il reviendrait habillé comme Il l'était lorsqu'il enseignait aux foules, humble. :/

Alors moi avant d'écouter l'Eglise, j'écoute le Christ.

Chaque croyant est un enfant de Dieu, Dieu aime chacun d'entre nous. Jésus n'a-t-il pas tendu la main aux prostitués? démoniaques? les plus pauvres? pharisiens? scribes? Si, il l'a fait, car Il sait que tous nous avons besoin de Lui, et qui a-t-il jugé plus sévèrement? Les pharisiens et les scribes. Pourquoi? Parce qu'ils avaient le coeur durci par la Loi de Moïse qu'ils interprétaient très mal, au point de ne pas avoir reconnu celui qui venait les sauver.
Bien sûr que le Christ aime chacun d'entre nous, ce qui ne signifie pas qu'il aime le péché. Il a certes pardonné à la femme adultère, mais lui a dit de ne plus pécher, pas de persévérer dans l'adultère! L'amour de Dieu a un prix et parfois, ce n'est pas la voie de la facilité qui est la voie du Ciel...

Je n'ai pas dis que Christ aimait le péché, Il est allé jusqu'à la croix à cause du péché. Ce que je dis, c'est que Jésus connait le coeur des hommes, et leurs péchés. Certains homosexuels vivent très mal cette situation, certains vont même jusqu'au suicide parce que personne n'a su leur tendre la main. Je trouve cela triste, il faut réagir et ne pas rejeter les gens pour cela.
C'est bien beau de dire que l'on ne rejette personne si c'est pour leur faire comprendre qu'ils sont "malades", qu'ils doivent prier pour changer. L'homosexualité ne se commande pas, je connais des homosexuels, et je connais leur souffrance, certains l'assument, d'autres pas.
Alors au lieu de leur dire "je ne vous rejette pas mais vous n'êtes pas "normaux", moi je préfère les accepter totalement, et respecter leur choix de vie, sans les juger, parce que le Christ n'a jamais rejeter personne, et je le répète, il a donné 2 commandements et a dit "il n'y a pas de plus grands commandements que ceux-ci".


P.S.: Vous avez l'air de tenir beaucoup aux paroles et actes du Christ, ce qui est louable, mais lisez attentivement le Nouveau Testament, vous verrez ce qui est dit des actes homosexuels...
Je l'ai lu, et plusieurs fois. Je vous suggère d'en faire de même, afin de tenter de comprendre mon point de vue peut être.

Fraternellement en notre Seigneur Jésus Christ.

Alleluia
Quæstor
Quæstor
Messages : 314
Inscription : lun. 22 nov. 2010, 18:36

Re: Homosexualité

Message non lu par Alleluia » dim. 07 août 2011, 11:37

PaxetBonum a écrit :
Alleluia a écrit : J'estime que l'Eglise doit progresser là dessus, tout comme l'histoire du préservatif.
C'est Dieu qui va devoir progresser grâce à vos conseils, car c'est Dieu qui les a créé homme et femme… et il leur demandé de croître et de multiplier…

Dieu n'a pas à progresser, il est parfait, je n'ai aucun conseil à lui donner. L'Eglise et Dieu sont deux entités bien différentes selon moi. Quant à croitre et se multiplier, ce n'est pas parce qu'il existe des couples homosexuels que c'est la fin du monde et que l'humain cessera de procréer...

Alleluia a écrit : Chaque croyant est un enfant de Dieu, Dieu aime chacun d'entre nous. Jésus n'a-t-il pas tendu la main aux prostitués? démoniaques? les plus pauvres? pharisiens? scribes?
Oui, Jésus n'a repoussé personne mais tout en disant : "Va ne pèche plus"
Il n'a pas dit "Va continu, ce n'est pas grave"
Il a bien dit que cet état est un péché
Il a invité à quitter cet état de pécheur
Il n'a repoussé et jugé personne. Ce que vous ne comprenez pas, c'est qu'une personne homosexuelle n'a pas choisi cet état de fait, c'est comme vous, vous êtes hétérosexuel, car pour vous c'est tout naturel, vous n'envisagez pas autre chose. Et bien pour eux c'est pareil, ils n'y peuvent rien, ils ne vont pas se forcer à être ce qu'ils ne sont pas pour au final être malheureux.
Jésus est miséricordieux, nous ne pouvons imaginer à quel point, Il connait mieux que quiconque leur souffrance, leur désespoir et leur coeur. C'est en tout cas, le Christ que j'ai rencontré.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2490
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Homosexualité

Message non lu par Suliko » dim. 07 août 2011, 14:53

Vous me jugez? Ce qui n'est pas très Catholique, c'est de juger son prochain. Après tout, c'est bien ce qu'enseigne l'Eglise... :roule:
Et non, je ne suis pas Protestante, je suis catéchumène. Pourquoi cette question? :sonne:
Vous trouvez que l'Eglise préserve la vraie foi? Vraiment? Moi je ne trouve pas. Elle a certes de très bons aspects, mais d'autres que j'apprécie nettement moi, comme les richesses du Vatican par exemple. Si Jésus revenait là maintenant, il reviendrait habillé comme Il l'était lorsqu'il enseignait aux foules, humble. :/
Chère Alléluia, je ne vous juge pas. Seulement, je ne vous connais pas et je me demandais simplement quelle était votre religion, c'est tout. C'était une simple question...En effet, lorsque vous écriviez qu'avant de suivre l'Eglise vous suiviez le Christ, cela m'avais paru un peu protestant comme attitude. Mais je comprends à présent que vous êtes catéchumène et je saisis mieux vos précédents messages.
Lorsque j'affirme que l'Eglise préserve la vraie foi, je ne fais qu'affirmer la doctrine catholique et le pouvoir qu'a l'Eglise de légiférer en matière de morale et de foi. Vous êtes catéchumène et je comprends tout à fait que vous n'arriviez pas à tout accepter de notre religion en une fois. Il faut pour cela du temps et de la réflexion. Moi-même, j'ai longtemps été opposée à certains enseignements de l'Eglise, tout comme vous. Je suis donc certainement mal placée pour vous juger!
C'est bien beau de dire que l'on ne rejette personne si c'est pour leur faire comprendre qu'ils sont "malades", qu'ils doivent prier pour changer. L'homosexualité ne se commande pas, je connais des homosexuels, et je connais leur souffrance, certains l'assument, d'autres pas.
Il me semble que l'Eglise ne parle plus de maladie pour qualifier l'homosexualité depuis les travaux scientifiques récents...Je ne pense même pas qu'elle recommande aux personnes homosexuelles de devenir hétérosexuelles, mais seulement de vivre dans la chasteté, comme elle le demande à nous tous. Certes, c'est une épreuve difficile et j'en ai bien conscience...Mais pouvons-nous cacher la vérité, ce qu'a toujours enseigné l'Eglise?
Ce qui est sûr, c'est que nous ne devons pas rejeter ces personnes, cela serait contraire à toute charité. De même, si ces personnes peinent à changer tout de suite de mode de vie, nous devons les aider et ne pas les juger, car il est difficile de vivre chrétiennement pour nous tous! J'ai peine à comprendre comment un chrétien pourrait être plus charitable que cela...

P.S.: Je suis désolée si vous m'avez trouvée "sèche" dans mon précédent message. Je sais que c'est un de mes défauts et je vous assure que telle n'était pas mon intention et que je n'ai aucun mauvais sentiment envers vous.
Isaïe 66 ;7 : "Avant d'être en travail, elle a enfanté ; avant le temps de l'enfantement, elle a mis au monde un enfant mâle."
Targum Jonathan : "Avant que la détresse ne vienne sur elle [=Jérusalem], elle sera rachetée ; avant que le tremblement ne vienne sur elle, comme les souffrances sur une femme en train d'enfanter, son roi [=le roi-Messie] sera révélé."

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9120
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Homosexualité

Message non lu par PaxetBonum » dim. 07 août 2011, 16:42

Alleluia a écrit :
Il n'a repoussé et jugé personne. Ce que vous ne comprenez pas, c'est qu'une personne homosexuelle n'a pas choisi cet état de fait, c'est comme vous, vous êtes hétérosexuel, car pour vous c'est tout naturel, vous n'envisagez pas autre chose. Et bien pour eux c'est pareil, ils n'y peuvent rien, ils ne vont pas se forcer à être ce qu'ils ne sont pas pour au final être malheureux.
Jésus est miséricordieux, nous ne pouvons imaginer à quel point, Il connait mieux que quiconque leur souffrance, leur désespoir et leur coeur. C'est en tout cas, le Christ que j'ai rencontré.
Chère Alleluia,
Vous avez raison, Jésus n'a repoussé personne, même pas moi le pire des pécheurs
Mais je puis vous dire que si l'on avait voulu me faire croire que je ne suis pas pécheur, on ne m'aurait pas permis de recevoir les grâces de Dieu en Jésus Notre Sauveur.
Ce que je veux dire c'est qu'au pécheur il faut tendre la main et l'aider à changer pas le laisser poursuivre son chemin de perdition, quelque soit son péché.
Pour le débat précis je ne suis pas d'accord avec notre société et la théorie du genre qui nous dit que nous avons à choisir librement notre orientation sexuelle. C'est faux. Dire cela c'est baisser les bras et ne pas leur tendre la main.
Je connais des homosexuels qui aimeraient changer, mais qui les aidera à changer et à revenir à Dieu si on ne commence par prendre conscience qu'ils ont besoin d'aide. C'est notre devoir fraternel de les conduire à Jésus.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Alex2
Censor
Censor
Messages : 164
Inscription : ven. 08 janv. 2010, 22:08
Localisation : Moselle

Re: Homosexualité

Message non lu par Alex2 » dim. 07 août 2011, 17:58

Bonjour Alleluia!

Premièrement, je voulais vous dire à quel point vos mots ont fait écho, pour moi... Vous avez décrit, pratiquement mot pour mot, ce que je pensais encore il y a quelques mois! Ce forum en porte encore certainement les traces! Alors croyez que je comprends votre raisonnement.

Alleluia a écrit :Comment voyez-vous vos tendances homosexuelles Alex? J'entends par là, est-ce que pour vous c'est anormal? Est-ce que vous les assumer ou les rejetez-vous?
Vous avez dit une chose importante : vous avez des tendances homosexuelles et pourtant, vous sentez que Jésus est près de vous et qu'Il vous aime. N'est-ce pas là une preuve suffisante que Dieu regarde la beauté de votre âme avant tout le reste?
C'est une question compliquée ;-) Je ne sais pas d'ou viennent ces tendances. Je vivais mon homosexualité, j'étais en couple, mes amis étaient au courant et l'accéptaient parfaitement bien. Je n'étais pas mal dans ma peau. Seulement, je n'étais pas heureux, je pensais tout avoir, une famille super, des amis proches, mon copain qui se pliait en quatre pour me faire plaisir, une vie sociale épanouie. Et pourtant.... au fond... Je n'étais pas heureux. Je ressentais un tel vide...

Par contre, je dois vous avouer que lorsque je voyais deux hommes, ou deux femmes, par exemple danser ensemble. Je trouvais que quelque-chose "clochait"... Sans vraiment pouvoir l'expliquer...

Et un jour, sans savoir pourquoi, je suis entré dans la Cathédrale, je m'y suis assis, et j'ai ressenti une telle paix et un tel amour que plus rien ne pouvait être comme avant. J'ai cheminé, pendant des années, avec des hauts, des bas. Et je pensais exactement comme vous, "C'est le Christ que je veux suivre, pas l'Eglise" "L'Eglise est une institution humaine donc elle peut se tromper" "Comment Dieu pourrait-il condamner l'amour?"

J'étais désorienté. Et j'ai eu la chance de tomber sur des prètres qui ont toujours été extrèmement compréhensifs et m'ont aidé dans mon cheminement. Ils ne m'ont jamais jugé, mais m'expliquaient néanmoins la position de l'Eglise.

Rien n'y faisait, orgueilleux comme je suis, je ne voulais rien savoir. Jusqu'à ce que je me rende compte, que, ce vide que j'avais en moi, Seul le Christ pouvait le combler. Mais je n'arrivais pas à allier les deux, une vie d"d'homosexuel pratiquant" et de catholique pratiquant. Je n'étais toujours pas heureux...

Et c'est après des années de cheminement que je me suis laissé aller à la confiance. Biensur que ce n'est pas évident, mais nous avons tous notre croix. Mais, en tout cas, dans mon parcours, m'abandonner en toute confiance m'a donné une joie, une paix que je n'avais jamais connues.

Vous dites avec justesse que je me suis senti aimé du Christ, "malgré" mon homosexualité. Je suis tellement d'accord avec vous, le Christ nous a tellement aimé. Et c'est parce-qu'Il m'a aimé, que j'ai voulu changer. Cet amour, tellement gratuit et humble, qu'il ne nous impose jamais... tellement patient, parce-que oui, ça nous prend du temps avant de pouvoir accépter un tel Amour! Il nous aime tellement qu'Il ne peut pas nous laisser dans le péché. Il est venu pour nous sauver. J'ai été amené, avec le temps, à penser que l'homosexualité n'était pas un chemin de vie qui pourrait me mener au bonheur.

Voilà :-) Je sais bien que c'est un peu léger de vous répondre par mon témoignage et mon vécu, mais c'est celà qui m'a amené au bonheur.

Je sens dans vos méssages (je ne poste pas souvent mais je lis presque tout ;-) ), une profonde empathie et beaucoup d'amour à apporter, et j'y ai été très sensible.

Je vous souhaite de tout coeur un cheminement empli de Joie, de Paix, et d'Amour. Je me réjouis vraiment pour vous.

Soyez assurée de mes prières!

Alex.
Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haissent, bénissez ceux qui vous maudissent et priez pour ceux qui vous maltraitent.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités