Notre fille de 8 ans est bouc émissaire à l' école

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Avatar de l’utilisateur
petite fleur
Censor
Censor
Messages : 160
Inscription : mer. 08 juil. 2009, 22:58
Localisation : Région parisienne

Notre fille de 8 ans est bouc émissaire à l' école

Message non lu par petite fleur » lun. 07 juin 2010, 12:24

Je vous ai évoqué l'épreuve familiale que nous traversons avec mes parents.
Mais, une autre épreuve vient de s'ajouter à tout cela.
Jeudi et vendredi, en emmenant mes trois enfants au parc après l'école, j'ai constaté que plusieurs enfants se moquaient très durement de ma fille ainée de 8 ans.Ils la traitaient d'animal,la provoquaient, l'humiliaient (à plusieurs contre une) et s'amusaient à me raconter des mensonges sur elle disant qu'elle les avait mordus et tapés et qu'il fallait que je la punisse.Ils ont rapidement tout démentis à ma demande.
Tout cela devant leurs mères, des amies, qui m'ont dit qu'il ne fallait pas se mêler de leurs petites chamailleries.

En en reparlant à ma fille, elle m' a dit que c'était comme ça à l'école, qu'elle n'avait plus d'amis, que les garçons lui donnaient des coups de pieds, et les petites filles (celles du parc) se moquaient d'elles et la menaçaient (ex:"ça va être ta fête au parc").

C'est une petite fille très brillante en classe et hypersensible à tout ce qui se passe autours d'elle.

Je lui ai déjà fait voir une psychologue de l'association de Bernadette Lemoine pour des troubles du sommeil (nous avons compris que suite à une maladie qu'elle avait eu toute petite, elle avait gardé des angoisses la nuit), et tout est rentré dans l'ordre.

Elle est très timide dès qu'il y a plus de deux enfants.
Mais dès qu'on se moque d'elle, elle peut se montrer agressive, crier ou taper.
En revanche, elle ne s'est jamais moqué d'un autre enfant, c'est pourquoi elle ne comprends pas.

J'en ai parlé à la maman (une amie) d'une des petite filles "terreur", mais elle l' a mal pris, et m'a dit qu'on s'était déjà moqué de sa fille, et qu'il ne fallait pas en faire toute une histoire.

Mon mari et moi sommes démunis.
Moi, cela me brise le coeur, encore plus que ma fille.

Que devons nous faire,
comment notre fille peut-elle se défendre et prendre confiance en elle?
"Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie."
Jean 8, 12

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Notre fille de 8 ans est bouc émissaire à l' école

Message non lu par Christophe » lun. 07 juin 2010, 12:47

Bonjour Petite Fleur
petite fleur a écrit :Que devons nous faire,
comment notre fille peut-elle se défendre et prendre confiance en elle?
Vous avez également écrit : « Mais dès qu'on se moque d'elle, elle peut se montrer agressive, crier ou taper ».

Je suis assez étonné. Car les enfants qui servent de bouc-émissaire, sont justement - en règle général - les enfants « trop gentils », ceux qui n'osent pas se défendre et encaissent exclusivement par intériorisation.

Mon premier conseil serait justement de l'inciter à se défendre par elle-même, y compris en « criant et tapant », si nécessaire. Qu'importe qu'à cette occasion, elle se prenne elle-même quelques coups ou se fasse punir… il faut rompre ce cercle du harcèlement dont elle est victime, et parfois, la meilleure défense c'est l'attaque.

Si elle n'arrive pas à se défendre elle-même (tout dépend de la personnalité de l'enfant), il peut être utile que vous interveniez personnellement. C'est mon second conseil. Puisque les parents des autres enfants sont dans le déni (ce qui arrive le plus fréquemment), prenez rendez-vous avec la maîtresse. Expliquez lui la situation. Si vous ne voyez pas immédiatement une amélioration très sensible, c'est que la maîtresse ne prend pas conscience de la gravité de la situation, ou qu'elle manque d'autorité sur ses élèves. Voyez alors le directeur.

Si les problèmes persistes, et c'est malheureusement fréquent, il faudra envisager un changement d'école. C'est mon troisième conseil. Nous sommes en juin, l'année scolaire arrive à sa fin. Renseignez vous sur la maîtresse qu'elle aura l'année prochaine : tient-elle fermement sa classe ? y a-t-il possibilité que votre fille ne soit pas dans la même classe que les enfants qui l'embêtent ? Si les réponses à ces deux questions sont négatives, changez d'école sans hésitation.

En repartant à zéro, les choses devraient aller mieux. Si toutefois votre fille devait - dans cette nouvelle école - se retrouver à nouveau « bouc-émissaire » (et certains enfants par leur personnalité introvertie finissent systématiquement dans ce rôle), envisagez sérieusement de scolariser votre fille à domicile (avec des cours du CNED par exemple). C'est mon quatrième et dernier conseil. Il n'est pas en soit recommandé de désocialiser son enfant, et c'est sans doute une façon de fuir le problème, mais cela vaut mieux que le traumatisme du harcèlement chronique…

Que Dieu vous aide à prendre les bonnes décisions…
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
Un gentil athée
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1306
Inscription : ven. 14 août 2009, 12:53
Conviction : Athéisme, agnosticisme, ignosticisme
Localisation : Lorraine profonde...
Contact :

Re: Notre fille de 8 ans est bouc émissaire à l' école

Message non lu par Un gentil athée » lun. 07 juin 2010, 13:59

Bonjour Christophe,
Christophe a écrit :Vous avez également écrit : « Mais dès qu'on se moque d'elle, elle peut se montrer agressive, crier ou taper ».

Je suis assez étonné. Car les enfants qui servent de bouc-émissaire, sont justement - en règle général - les enfants « trop gentils », ceux qui n'osent pas se défendre et encaissent exclusivement par intériorisation.
Moi ça ne m'étonne pas. Les deux versants peuvent se trouver - et de fait, se trouvent souvent - chez les mêmes personnes. On dit bien qu'il faut se méfier de l'eau qui dort. Certaines personnes calmes en apparences peuvent encaisser beaucoup de choses, puis à un moment, il y a un trop plein, et elles explosent littéralement (et alors il ne vaut mieux pas se trouver en face...). C'est un peu le système de la cocotte-minute :-D J'en sais quelque chose, j'ai tendance à fonctionner de la même manière, et j'ai aussi passablement été bouc-émissaire dans mon enfance, pour des raisons semblables : j'étais à part, j'avais des bonnes notes, je préférais discuter avec les profs qu'avec mes camarades, je ne jouais pas au foot, etc. A force de me chercher, on finit par me trouver, et alors on le regrette amèrement...J'encaisse, j'encaisse, et puis à un moment, parce qu'on sera allé trop loin ou bien en répétitions, ou bien en intensité, je pète un câble et me transforme en véritable furie dévastatrice :diable: En général, je suis très tolérant sur beaucoup de choses, mais s'il s'avère que je me trouve victime d'une profonde injustice, je peux être impitoyable.

Avatar de l’utilisateur
zélie pas connectée
Barbarus
Barbarus

Re: Notre fille de 8 ans est bouc émissaire à l' école

Message non lu par zélie pas connectée » lun. 07 juin 2010, 14:13

Je suis d'accord avec Christophe.
J'ajoute juste un point; en parlant avec l'enseignante de votre fille, demandez-lui son avis sur le comportement des unes et des autres au sein de l'école et de la classe; parfois on a la bonne surprise de s'apercevoir que certaines difficultés, si elles existent, sont moindres que ce qu'on s'imagine dans le cadre scolaire.
Sinon, comme on est en juin, si l'école est assez grande pour avoir plusieurs classes d'un même niveau, parlez au directeur et à l'enseignante pour qu'ils divisent l'an prochain le groupe harceleur, et qu'ils placent votre fille dans une classe où elle pourra souffler.

Avatar de l’utilisateur
Mathilde
Censor
Censor
Messages : 165
Inscription : lun. 04 janv. 2010, 19:27

Re: Notre fille de 8 ans est bouc émissaire à l' école

Message non lu par Mathilde » lun. 07 juin 2010, 14:40

Bonjour Petite Fleur,

Je crois que surtout, il ne faut pas laisser la situation se dégrader car il n'y a aucune raison que ses camarades de classe cessent de la harceler.
Ce qu'ils lui font subir est affreux!
De plus, avec les adultes qui disent qu'il ne faut pas en faire toute une histoire, cela ne s'arrêtera pas puisqu'ils ne vont demander à leurs enfants d'arrêter.
(Ces parents-là ne se sont jamais trouvés dans la peau de la victime et ne savent pas ce que c'est que d'être humilié même à petite dose, quand c'est de façon continue. La vie devient un enfer.)

Il faut la protéger et je crois qu'en effet, si ces comportements se passent aussi à l'école, vous pouvez en parler à son instit. Si elle/il prend en compte cette situation, ce serait aussi l'occasion pour elle/lui de parler de ce problème (énormément d'élèves sont victimes de harcèlement) avec ses élèves et de rappeler les bases d'une vie en société.

Si elle vous répond comme les autres parents et vous dit que ce n'est pas grave, comme vous l'a dit Christophe, vous pouvez aller voir le directeur/la directrice mais il serait étonnant qu'il/elle contre-dise sa/son collègue.

La changer d'école, à mon avis, ce n'est que "déplacer le problème" car on se rend compte que les élèves victimes de harcèlement, le sont souvent dans des environnements différents.

Si vous voulez la changer d'école, je vous conseille de lui faire faire un travail sur elle-même car elle ne changera pas les autres; la seule personne sur laquelle elle a un pouvoir, c'est sur elle-même.
Vous pouvez peut-être retourner voir la psychologue qui pourra sans doute lui donner des clés pour se défendre et pour éviter que cela ne se reproduise. Elle pourra peut-être repérer ce qui fait que votre fille est victime de harcèlement, pourquoi les autres s'en prennent à elle.
Mais sans la culpabiliser: car ce n'est pas sa faute!

Surtout, ne laissez pas la situation se détériorer!

La déscolariser, me semble une mauvaise chose: il faut bien qu'elle apprenne à vivre avec les autres même si c'est dur.


En tant que prof, le harcèlement dont peuvent être victimes certains de mes élèves, est une des choses qui me révolte le plus. Mais c'est très diffcile d'aider ses élèves quand on est seule face au problème et que les autres adultes trouvent que ce n'est pas grave.
Si votre supérieur (directeur ou principal) vous soutient et s'en mêle, les parents des enfants qui harcèlent le prennent plus au sérieux.

Bon courage!
Mathilde.

Avatar de l’utilisateur
petite fleur
Censor
Censor
Messages : 160
Inscription : mer. 08 juil. 2009, 22:58
Localisation : Région parisienne

Re: Notre fille de 8 ans est bouc émissaire à l' école

Message non lu par petite fleur » lun. 07 juin 2010, 15:35

Merci pour vos conseils,

ma fille change d'école l'année prochaine car une nouvelle école ouvre dans notre quartier (école bilingue internationale, nouveau projet de la mairie).
Seulement, plusieurs enfants de son école vont aussi aller dans cette nouvelle école, dont plusieurs de ceux qui l'a harcellent, mais aussi d'autres enfants qui refusent d'être ses amis, ou ont cessé de l'être par peur d'être impopulaires.

Je pense que je rencontrerai la maîtresse dès la rentrée, à titre même de prévention.
J'avais aussi prévu de m'inscrire aux associations de parents d'élève car le projet de la nouvelle école me passionne.

Notre fille étant hypersensible, elle réagit "au quart de tour" aux moqueries, mais plutôt nerveusement, et cela fait encore plus rire les enfants.Je pense qu'il faut qu'elle apprenne à se défendre sans agressivité. Mais comment??

En dehors de ces situations de stress,elle est effectivement introvertie et n'ose pas approcher les groupes d'enfants.
"Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie."
Jean 8, 12

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Notre fille de 8 ans est bouc émissaire à l' école

Message non lu par Christophe » lun. 07 juin 2010, 17:20

Un dernier conseil, pour la route ;) : que le papa n'hésite pas à interpeller les deux ou trois meneur à la sortie de l'école, et à leur parler fermement entre quatre yeux. Cela m'est arrivé enfant… c'est très impressionnant et devrait suffire à leur passer l'envie de recommencer…
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: Notre fille de 8 ans est bouc émissaire à l' école

Message non lu par marie du hellfest » lun. 07 juin 2010, 18:00

Si les parents des dits meneurs sont là et qu'ils ont déjà estimé que ce n'était pas grave, ça risque de partir en cacahuète ... le problème est pour l'instant entre enfants, si un adulte s'en mêle les autres risquent de prendre la défense de leurs petits monstres qui seront encore plus sûrs de leur impunité.

Je pense que la meilleure méthode est qu'elle apprenne à se défendre, ça lui sera utile tout le reste de sa vie. Changer de décor ou de relations ne changera pas sa façon d'être, et des petits cons comme ça on en trouve partout.

J'ai moi-même été la tête de turc de ma classe pendant des années (et à ma grande honte j'ai aussi quelquefois fait subir la même chose à d'autres enfants :( ), je suis aussi hypersensible (caractère familial), et je ne me suis jamais défendue. Même quand les brimades ont cessé, j'étais toujours mal à l'aise et obnubilée par le regard des gens, à tel point que j'étais strictement incapable de fixer autre chose que le sol quand je croisais quelqu'un dans la rue, même une mamie ou un gosse de 4 ans. Ca n'a commencé à aller mieux (à la fac) que quand je me suis dit que j'étais comme j'étais, et que ceux qui n'étaient pas content pouvaient joyeusement aller se faire f*****.

A son âge ça passe plus facilement par le "tu me files une beigne, je t'en rends une". C'est pas très grave si elle se prend quelques coups, l'essentiel est qu'elle ne se laisse pas marcher sur les pieds (c'est souvent moins au corps que le coup fait mal qu'à l'amour-propre).
Peut-être aussi l'inscrire à du judo ou de l'aikido si ça l'intéresse ; elle apprendra plus facilement à réagir quand elle est bousculée, sans forcément avoir à taper son "adversaire". L'aikido sera sûrement moins facile à trouver (surtout des cours pour enfants), mais la compétition y est exclue ce qui, je trouve, lui donne une ambiance plus saine et plus paisible. Ça plait souvent aux personnes qui sont pas querelleuses mais qui veulent pas se laisser faire non plus.

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2890
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: Notre fille de 8 ans est bouc émissaire à l' école

Message non lu par ti'hamo » lun. 07 juin 2010, 21:48

Ben sinon en plus elle peut prier pour aimer ses persécuteurs. Hm. :siffle:
ça n'empêche pas d'intervenir, remarquez - mais quand-même il faut aussi.

"Apprendre à répondre", "apprendre à se défendre", oui, bon, ce n'est pas donné à tout le monde et ça n'est pas qu'une question de technique - de combat ou de rhétorique. D'autant qu'un groupe constitué qui se fonde et se soude dans l'opposition à un bouc-émissaire, quasiment toute réponse de sa part (même une non-réponse) sera prise et interprétée comme sujet à moquerie. De toute façon.

Que le père dise leur fait à la bande de nouilles, je ne saurais pas dire si c'est ou non une bonne idée, mais ça me semble incontournable. Quant aux parents des-dites nouilles, s'ils râlent, la réponse c'est de les ignorer royalement, sans même se donner la peine de le leur faire remarquer. Simplement ne pas prendre du tout en compte leurs commentaires ou leurs questions.
De toute façon, quand je vois déjà comment ça peut être difficile de faire admettre à quelqu'un que son youki-chien favori développe quelques légers problèmes de comportement, j'imagine que c'est peine perdue quand il s'agit d'un enfant vécu comme un prolongement de soi-même.

On fait donc, en fait, ce que devraient faire les parents, et sans même daigner remarquer leurs réactions offusquées (compassées) (outrées) : on prend les gamins entre quatre-z-yeux et on leur dit leur fait. C'est que des gamins, quoi, après tout. Donc on les traite comme des gamins.
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1465
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: Notre fille de 8 ans est bouc émissaire à l' école

Message non lu par zélie » lun. 07 juin 2010, 22:00

Puisqu'elle va changer d'école de toute façon, ce serait effectivement bien d'en parler à son instit, mais à l'insu de votre fillette, pour éviter de la re-figer dans une attitude de crainte alors que les moqueries ne reprendront peut-être pas. Un enseignant peut beaucoup sur le civisme de sa classe à l'âge de votre fille. En attendant, ily a encore un petit mois d'école à tenir, alors allez remuer l'école, il n'y a pas de raison de laisser les choses durer. Parfois, un simple débat en classe ou une remontée de bretelle du dirlo peut remettre bien des pendules à l'heure.

MAis encore une fois, n'hésitez pas à aller voir le directeur de la future école de votre fille pour qu'elle soit séparée de ceux qui l'enquiquinent; les répartitions des élèves dans les classes se font normalement en juin, entre le 15 et le 25, mais même la veille de la rentrée, le mercredi 01 septembre, il est encore temps de téléphoner à l'école et d'y passer pour demander que votre fille ne soit pas dans une classe qui la tourmente.

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: Notre fille de 8 ans est bouc émissaire à l' école

Message non lu par marie du hellfest » lun. 07 juin 2010, 22:15

Je pensais pas vraiment à une question de technique (ce n'est absolument pas important à cet âge), mais plus à une question de réflexe (dans le sens comportemental). J'en ai fait l'expérience moi-même, quelques mois de pratique peu intensive (3 à 4 fois par mois grand maximum), et sans s'en rendre compte on acquiert des réflexes. C'est prendre l'habitude de réagir à une menace, de ne pas subir passivement (edit : sans forcément taper sur les autres, mais au moins pour se mettre en sécurité). Je ne pense pas que ça fasse des miracles, mais ça devrait pouvoir aider. Dans l'hypothèse, bien sûr, où elle serait partante pour essayer, sinon c'est même pas la peine d'y penser.

Après bien sûr, il ne faut pas oublier qu'il n'est question que de se défendre, qu'il ne faut pas en abuser, ... Et les prières évidemment, pour les catholiques ;)

Pour ce qui est de l'intervention des parents mettant les choses au clair avec les enfants, honnêtement je ne sais pas trop quoi en penser. Petite fleur dit que ce sont des amis à elle, donc c'est un peu délicat. Je pense que ça va être à elle de choisir en fonction de ce qu'elle estime être la meilleure solution.
Peut-être que ce sera efficace, et que ça fera même du bien aux autres gosses. N'empêche, la petite n'aura pas toujours ses parents sous la main pour la soutenir.
Dernière modification par marie du hellfest le lun. 07 juin 2010, 22:17, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
petite fleur
Censor
Censor
Messages : 160
Inscription : mer. 08 juil. 2009, 22:58
Localisation : Région parisienne

Re: Notre fille de 8 ans est bouc émissaire à l' école

Message non lu par petite fleur » lun. 07 juin 2010, 22:17

Merci pour vos réponses,

je suis d'accord à 100 % avec Mathilde!
Il ne faut pas qu'elle fuie, il faut vraiment qu'elle apprenne à être plus forte.

Elle est partie en colonie au printemps avec des enfants qui venaient d'autres écoles, et cela s'est très bien passé!
Elle s'est entendu avec tous les enfants et est revenue enchantée!!
A côté de cela, c'est une excellente élève, intelligente et qui a constamment soif d'apprendre.
Elle est pleine de vie et son hypersensibilité fait qu'elle explose de joie (autant que de colère) pour des petites choses. Elle est capable de s'émerveiller devant une fleur.

J'ai pu discuté un peu plus aujourd'hui avec une maman que je connais. Sa fille lui a avoué que c'était devenu un jeu pour tous les enfants de la cour de s'acharner sur notre fille.Le tableau était pire que ce que m'avait raconté notre fille qui, elle m'a seulement dit que tous les enfants l'ennuyaient à la récréation, sans développer.
La mère m'a dit "que voulez-vous, on ne peux rien faire, c'est comme cela dans toutes les écoles".Je lui ai exposé mon point de vue différent, et elle a haussé les épaules.

Je n'en veux pas du tout aux enfants, car n'importe lequel de nos enfants, si on ne lui dit rien, peut devenir un "bourreau".Ils sont en apprentissage de la vie, et c'est normal qu'ils fassent des bêtises.
Nous parents, leur apprenons à grandir et à faire les bons choix .Je vous renvoie pour cela à une formidable conférence de Bernadette Lemoine sur l'éducation disponible sur Exultet.

Mais j'en veux aux adultes chargés de leur éducation, qui ne font rien pour changer cela.

Bien heureusement, l'année scolaire se termine.
Notre fille va partir la première semaine de juillet avec son cousin, dans une école de prière pour enfants.

C'est une grâce, et je prie pour que la force de l'esprit Saint soit sa force.
Ce qui n'empêche pas qu'elle doit apprendre à se défendre.
"Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie."
Jean 8, 12

Avatar de l’utilisateur
petite fleur
Censor
Censor
Messages : 160
Inscription : mer. 08 juil. 2009, 22:58
Localisation : Région parisienne

Re: Notre fille de 8 ans est bouc émissaire à l' école

Message non lu par petite fleur » lun. 07 juin 2010, 22:35

zélie a écrit :MAis encore une fois, n'hésitez pas à aller voir le directeur de la future école de votre fille pour qu'elle soit séparée de ceux qui l'enquiquinent; les répartitions des élèves dans les classes se font normalement en juin, entre le 15 et le 25, mais même la veille de la rentrée, le mercredi 01 septembre, il est encore temps de téléphoner à l'école et d'y passer pour demander que votre fille ne soit pas dans une classe qui la tourmente.
Le souci, c'est qu'elle sera avec trois des enfants qui la perturbent, car comme c'est une nouvelle école dans un nouveau de quartier, il n'y aura qu'une seule classe ouverte par niveau, voir même des classes double niveau.

Et il faut que je vous précise que la majorité des enfants qui se moquent d'elles ne sont pas dans sa classe, cela se passe dans la cour et à la cantine.

Sincèrement, je crois que cela me perturbe plus qu'elle et j'essaie de ne pas lui montrer.
Toutefois, je ne minimise pas, car la psychologue m'a dit que les enfants ont besoin qu'on les rejoigne dans leurs petites souffrances et qu'on montre qu'on les comprends.
"Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie."
Jean 8, 12

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10952
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Notre fille de 8 ans est bouc émissaire à l' école

Message non lu par Fée Violine » lun. 07 juin 2010, 22:49

petite fleur a écrit :la psychologue m'a dit que les enfants ont besoin qu'on les rejoigne dans leurs petites souffrances et qu'on montre qu'on les comprends.
Pourquoi "petites" ???
Les enfants souffrent au moins autant que nous, même plus.

Avatar de l’utilisateur
petite fleur
Censor
Censor
Messages : 160
Inscription : mer. 08 juil. 2009, 22:58
Localisation : Région parisienne

Re: Notre fille de 8 ans est bouc émissaire à l' école

Message non lu par petite fleur » lun. 07 juin 2010, 22:59

Vous avez raison.Seulement je craignais que le mot souffrance soit éxagéré, quand je vois celles des autres.
"Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie."
Jean 8, 12

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités