De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par marie du hellfest » lun. 26 mars 2012, 21:50

le gyrovague a écrit :selon un spécialiste reconnu des tueurs de masse et des tueurs en série Stéphane Bourgoin, sur les 113 cas de tueurs de masse de ces 20 dernières années 108 s'adonnaient quotidiennement voire parfois des heures entières à des jeux vidéos violents.
Ce par quoi il conclut : "Mais j’ajoutais, bien sûr, que ce n’est pas le fait de jouer à des jeux vidéo violents qui fait qu’on devient un tueur de masse."
http://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9ph ... Biographie

La suite après le repas, il fait faim ...

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par Cinci » lun. 26 mars 2012, 21:53

Gyrovague,

Voyez un peu la formulation de votre premier message :
  • La question se pose de savoir s'il n'y a pas un réel lien direct entre les jeux vidéos violents et ces tueries de masse qui sont un phénomène récent car ces tueurs de masse (tuerie en Norvège, tuerie du lycée Columbine aux U.S.A., tuerie d'Erfurt en Allemagne...) avaient tous en commun la pratique régulière de jeux vidéos violents. Ne doit-on pas interdire ces jeux vidéos violents ? Je pose la question.
Vous suggérez d'abord un lien direct entre «les jeux» et les tueries. Les tueurs fous ont tous en commun le fait d'avoir utilisé «les jeux vidéos» pour se distraire. Il faudrait bannir «ces jeux» comme autant de vecteurs pour la violence extrême.


N'importe qui lisant votre premier message va capter l'idée en quoi le malheureux vidéo game qui autorise la suppression violente de personnages (ex : des extra-terrestres dangereux de Half-Life, des morts-vivants; nazis de la WWII, mafiosos ou autres) doit constituer la cause certainement déterminante pour l'acting out. C'est la raison principale du passage à l'acte meurtrier trop réel, et qui est réalisé par de jeunes adultes à la maternelle ou au McDo. Ce n'est pas la religion ici en guise d'exemple mais le jeux vidéo d'action Counter-Strike III.

Je suis sûr et certains que plusieurs vont trouver exactement cette même idée en vous lisant. Mais vous faites un lien direct, Gyrovague. C'est quoi la malhonnêteté de dire ce que l'on comprend ?




[...]


Alors maintenant vous insisteriez davantage sur le fait qu'il serait bien plusieurs facteurs. Très bien. On aurait le jeux simplement tel qu'un facteur potentiel parmi d'autres, n'est-ce pas ? C'est cela que vous désirer faire ressortir ?

Vous me confirmerez peut-être. Je ne sais pas. Que faut-il comprendre au fond ? Avez-vous vu les autres facteurs ? Qu'est-ce que ce serait ?

:coffee:

Avatar de l’utilisateur
Sofia
Barbarus
Barbarus

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par Sofia » mar. 27 mars 2012, 1:43

Bonsoir,
[+] Texte masqué
le gyrovague a écrit :Comment peut-on nier l'influence néfaste de ces jeux violents, à moins de faire preuve d'un extrême mauvaise foi, sur l'état psychologique des jeunes qui sont de plus en plus nombreux à devoir se faire hospitaliser en urgence psychatrique comme le signalait déjà une psychologue de l'Hopital Marmottan à Paris en 2005 ?

Je cite :

«En 2005, nos consultations pour les cyberaddicts ont représenté 36% du total des consultations contre 29% en 2004», souligne Elizabeth Rossé, une des psychologues de Marmottan. Une hausse «significative» qui, assure-t-elle, nécessite «un travail thérapeutique».

Qu'en est-il de cette "hausse significative" en 2012 ?

http://www.lefigaro.fr/france/20060225. ... ction.html
Cet article du Figaro ne parle pas spécifiquement des jeux violents et de leur influence sur les jeunes, mais de la dépendance aux jeux vidéo, violents ou non (addiction dont personne n'a nié la réalité chez certains individus). Quel est le rapport avec la discussion d'origine ?

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par marie du hellfest » mar. 27 mars 2012, 2:19

le gyrovague a écrit :Je n'aime pas, sur ce sujet que j'ai lancé, la façon dont ma pensée est caricaturée car de vouloir réduire ainsi la pensée de son contradicteur pour mieux discréditer ses propos, c'est de la malhonnêteté intellectuelle que je désapprouve totalement. :non:

Que ce soit clair :

Je n'ai jamais affirmé que les jeux vidéos violents étaient le seul et unique facteur déclenchant du passage à l'acte de ces tueurs de masse mais permettez-moi tout de même de retenir ces jeux vidéos violents comme l'une des causes des ces passage à l'acte.
Bin faut avouer que comme l'a dit Cinci, c'était vraiment pas clair au début.
"A mon avis, il ne faut pas chercher ailleurs et s'inquiéter sérieusement du fait que 90% des enfants jouent à ces jeux vidéos (si votre pourcentage est exact)."
Que faut-il comprendre quand vous dites qu'il ne faut pas chercher ailleurs ? Si vous ne la considérez pas comme la seule cause ça sous-entend au moins que ça serait la plus importante, sinon quelle utilité de ne pas aller chercher ailleurs ?
Et puis au vu des réflexions plus que limites de certains "spécialistes" du sujet (revoir le jeu qui apprend à se servir d'un fusil) dont vous nous avez copié pas mal de paragraphes sans aucun commentaire personnel, ça aide pas à penser que vos idées étaient plus modérées que ça ...
Plutôt que de nous reprocher de déformer vos propos, ce serait plus simple si vous écriviez votre opinion clairement et de façon non équivoque.

Pour le reste je répondrai plus tard si personne ne l'a fait entretemps, le temps me manque (mais pas l'envie).

Silvio1190
Censor
Censor
Messages : 119
Inscription : dim. 25 avr. 2010, 1:23

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par Silvio1190 » mar. 27 mars 2012, 2:49

Bonjour,

J'ai 19 ans et je joue aux jeux vidéos et je vais analyser ici, avec vous, mon ressentis sur ceux-ci.

a) le pegi.

Pan European Game Information, label ou façon de classer les jeux vidéos pour permettre aux parents de mieux cerner e qu'ils donnent à leur enfant. Ainsi, on a un Pegi 3 pour les jeux de foot tel que FIFA ou PES. D'autres part, le jeux Call Of Duty qui retrace à la première personne les aventures d'un soldat à la guerre est sous Pegi 18.

b) Les sortes de jeux vidéos.

Je vais pas détailler toute les sortes mais prendre les trois sortes où la violence est présente :

- MMORPG : Massive Multiplayer Online Role Play Game :

Sorte de jeu où l'on incarne souvent un chevalier et en tuant des gens ou des zombies ou même des siths pour le RPG de star wars, on peut upgrader notre personnage pour qu'il devienne plus fort. Souvent peu réaliste car on incarne des elfes, des nordiques dans un monde inconnu, il est pour moi difficilement transposable dans la vie réelle.

- FPS/TPS :

Respectivement, dans un jeu de tir, voir le personnage à la première personne donc comme si on tenait l'arme en main ou à la troisième personne comme si on regardait un film. L'expérience de jeu est donc accrue dans le FPS.

- GTA-LIKE :

On incarne souvent un gangster ou un flic qui touche au monde de la pègre, on doit souvent tuer des gens et monter les échelons de la pègre jusqu'à se faire respecter par les gens. La ville est en environnement ouvert et souvent une ville qui existe en réalité. On peut voler des voitures, tuer n'importe qui, etc.

c) danger.

Le FPS nous offre que peu de liberté et reste souvent dans le cadre de la GUERRE, donc on ne peut pas le transposer à la vie de tous les jours puisqu'on sait qu'on incarne un soldat. En multijoueur on a effectivement pour but de faire le plus de frag (de mort adverse) sans mourir mais on est poussé au scoring (vouloir montrer aux gens qu'on est meilleur) et pas par nos instincts de meurtrier caché ce qui nous pousse à être plus précis, plus intelligent dans nos mouvements et c'est un vrai sport de bien jouer sur ce genre de jeu. Effectivement, quand on perd on s'énerve parce qu'on s'investit vraiment, c'est devenu fatiguant de jouer c'est pour ça que je ne joue pas longtemps à ce genre de jeu.
Le GTA-Like nous fait fantasmer la vie du gangster, ce n'est peut-être pas très honnête mais n'oublier pas que c'est le fantasme qui nous permet de garder nos valeurs. De plus, celui qui aurait un réel fantasme de tuerie sur un jeu est névrosé et n'est donc pas capable de passer à l'acte.


d) Mon avis personnel.

Le plus grand danger du jeux vidéos pour moi est le temps qu'on y passe et donc c'est les MMORPG qui sont dangereux. Ils sont très addictifs. On veut avoir un meilleur personnage que le reste du monde, pour ça il faut une panoplie qui se droppe sur des monstres donc il faut s'y rendre, trouver des gens qui veulent bien dropper avec vous et même à 7 vous pouvez finir un donjon en 1h pour avoir 0,01% de chance de droper un objet. On peut l'acheter certes mais il coûte tellement cher qu'on doit passer des heures et des heures à droper/vendre/faire ses métiers.

Parmi les plus connus : Dofus, WoW, etc.
" Le chemin vers Dieu est long et sinueux. "

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par PaxetBonum » mar. 27 mars 2012, 8:17

Si tout ces jeux sont inoffensifs pourquoi avoir imposer ce Pegi ?

Il est étonnant de voir que tout le monde s'accorde à dire que les images ont une influence sur nous, mais que dés qu'il s'agit de jeux vidéos il n'y a plus de lien…
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3130
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par jeanbaptiste » mar. 27 mars 2012, 9:08

Mais QUI a dit que ces jeux n'avaient aucun impact sur personne ?

Toute la discussion portait sur le de poser le jeu vidéo comme facteur PRINCIPAL d'un acte criminel.

C'était ça le fond de la discussion, la raison du désaccord.

Ne mélangeons pas tout.

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2344
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par Teano » mar. 27 mars 2012, 9:23

Silvio, merci de votre intervention.

Il y a un argument que je n'ai pas encore lu chez les uns ou les autres : si les jeux les plus violents sont en PEGI 18, cela veut dire qu'ils sont destinés à un public ADULTE. Parce qu'enfin, passé un certain âge, personne ne peut vous dire à quoi occuper votre temps ni vous interdire de jouer à dégommer des zombies. Et si, entré dans l'âge adulte vous avez encore 20 heures par jour à consacrer aux jeux videos, cela signifie plusieurs choses :

- que vous ne faites pas d'études pour apprendre un métier
- que vous êtes au chômage
- que vous n'avez pas de conjoint ou de petit(e) ami(e)
- que vous avez pas ou peu d'amis
- que vous avez peu ou pas de liens familiaux
- que vous vivez confiné dans votre chambre, votre studio, votre chambre de bonne
- que vous dormez peu (très mauvais pour l'équilibre psychique)

pour peu que vous gambergiassiez sur la société qui vous rejette autant que vous la rejetez...la catastrophe est proche.

Le jeu video, un facteur aggravant d'isolement social, oui quand il devient addictif ; un symptôme qu'une personne est en train de perdre les pédales, certainement mais une cause, je continue d'en douter.
Dernière modification par Teano le mar. 27 mars 2012, 13:40, modifié 1 fois.
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par marie du hellfest » mar. 27 mars 2012, 13:30

OK, voilà qui est plus clair. Donc, si je résume - n'hésitez pas à me corriger si je me trompe - :
- les causes de massacres de masses sont multiples
- les jeux vidéos font partie des causes principales qui poussent le tueur à l'acte.

Vous évoquiez à plusieurs reprises un lien direct entre les jeux vidéos violents et les tueurs. Il y en a effectivement un. Mais comme le faisait remarquer jeanbaptiste, on peut en trouver d'autres (ex : les chaussettes). Certes, les chaussettes ne poussent pas au crime. Mais encore faut-il déterminer précisément ce lien jeux vidéos violents <-> tueurs.
D'après vous, ce sont les jeux eux-mêmes qui ont une influence sur les joueurs et qui les poussent à la violence.
Mais en est-on bien sûr ? Je veux dire, est-ce vraiment étonnant de voir des gens déjà violents avoir des activités violentes ? Ne serait-il pas parfaitement logique qu'une personne violente aime jouer à ces jeux vidéos parce que la violence présente dedans leur plaît et les attire ?
C'est tout le problème de la poule ou de l’œuf. On a des statistiques du pourcentage de tueurs de masse qui jouaient à de tels jeux vidéos (quoique il serait pertinent de les comparer à des statistiques plus générales afin de voir si cette proportion est dans la moyenne globale ou plus élevée), mais on a aucune preuve que ce soient les jeux qui aient poussé à l'acte, et non un simple loisir correspondant à un goût pour la violence.

Pour interdire quelque chose il faut encore prouver que son utilisation présente un danger grave pour un nombre significatif de personnes. Si ce que vous décriviez ("ce sentiment de toute puissance et cette désensibilisation à l'acte criminel qui sont aussi deux traits de caractère communs entre ce que ressent l'adepte de jeux vidéos violents en jouant et ce que ressent le tueur de masse quand il est en pleine action.") est si vrai, comment se fait-il qu'on ait que quelques tueurs en France pour plus de 28 millions de joueurs en 2010 (moins pour les joueurs de jeux violents, mais ça doit tout de même bien représenter quelques millions) ??
http://www.afjv.com/press1009/100929_pa ... ustrie.php
Si on prend, au pif, seulement 1 million de joueurs réguliers de jeux violents, et une dizaine de massacres en France par des joueurs de jeux violents, on arrive à un ratio de 0,00001%. Est-ce réellement significatif ? Peut-on interdire aux autres 99,99999% de joueurs ces jeux sous prétexte qu'ils poussent au crime (et encore faut-il en être sûr) les 0,00001% restants ?

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par PaxetBonum » mar. 27 mars 2012, 15:13

marie du hellfest a écrit : Si on prend, au pif, seulement 1 million de joueurs réguliers de jeux violents, et une dizaine de massacres en France par des joueurs de jeux violents, on arrive à un ratio de 0,00001%. Est-ce réellement significatif ? Peut-on interdire aux autres 99,99999% de joueurs ces jeux sous prétexte qu'ils poussent au crime (et encore faut-il en être sûr) les 0,00001% restants ?
Si on parle de ratios, j'aimerai savoir combien de jeux non violent sont édités par rapport aux jeux ne faisant nullement appel à de la violence ?
Quelqu'un aurait des données là-dessus ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3130
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par jeanbaptiste » mar. 27 mars 2012, 15:49

Quelle horrible perspective :-@ , Marie, d'imaginer que si autant de gens jouent à ces jeux vidéos violents (dont beaucoup d'entre nous sur ce forum semble-t-il) c'est parce qu'ils sont violents par nature.
Marie a été assez claire : ce qu'elle disait c'est que si les tueurs en masse jouent tous à des jeux violents ça n'est pas la preuve que ces jeux soient la cause de leur violence mais simplement la conséquence de leur attrait pour la violence.

Elle ne parlait pas de l'ensemble des joueurs.

Avatar de l’utilisateur
Sofia
Barbarus
Barbarus

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par Sofia » mar. 27 mars 2012, 16:04

Le gyrovague,
[+] Texte masqué
le gyrovague a écrit :Il me semble que le lien est pourtant clair et que cet article à droit de cité du fait qu'il dénonce la dépendance aux jeux vidéos comme une cause de problèmes psychiques graves chez les joueurs.

Les jeux vidéos violents entrant dans la catégorie des jeux vidéos (me semble-t-il :siffle: ), on peut donc logiquement en conclure que s'il existe des dégâts psychologiques sur des joueurs dépendants à des jeux vidéos non violents, on est en droit de penser combien sont plus graves encore les dégâts psychologiques sur des joueurs de jeux vidéos violents et qui peuvent devenir alors un des raisons du passage à l'acte des tueurs de masse.
Ok pour la première phrase. La dépendance aux jeux vidéo peut être à l'origine de troubles psychologiques, comme n'importe quelle autre dépendance. Je ne pense pas que quiconque le nie ici.
Mais reprenons. Vous avez écrit : "Comment peut-on nier l'influence néfaste de ces jeux violents, à moins de faire preuve d'un extrême mauvaise foi, sur l'état psychologique des jeunes qui sont de plus en plus nombreux à devoir se faire hospitaliser en urgence psychatrique comme le signalait déjà une psychologue de l'Hopital Marmottan à Paris en 2005 ?". Pourquoi écrivez-vous "jeux violents" alors que l'article parle des jeux vidéos tout court ? Pourquoi sous-entendez-vous que ce sont les "jeux violents" en particulier qui sont à l'origine d'hospitalisations psychiatriques de plus en plus nombreuses alors que, je le répète, le Figaro nous parle des jeux vidéo en général ?
Vous êtes effectivement en droit de penser que l'addiction aux jeux vidéo violents a des conséquences psychologiques encore plus graves, mais ça c’est vous qui le dites, et pas l'article.
PaxetBonum a écrit :Si on parle de ratios, j'aimerai savoir combien de jeux non violent sont édités par rapport aux jeux ne faisant nullement appel à de la violence ?
C'est une question intéressante, mais il faudrait savoir ce que vous entendez exactement par jeux violents et jeux ne faisant nullement appel à la violence. Le jeu au tour par tour Civilization IV est-il violent (on peut déclarer la guerre aux autres nations, faire des vassaux...) ? Qu'en est-il des Sims (on peut les faire se battre, les tuer de différentes façons etc.) ?

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par PaxetBonum » mar. 27 mars 2012, 16:28

Sofia a écrit :
PaxetBonum a écrit :Si on parle de ratios, j'aimerai savoir combien de jeux non violent sont édités par rapport aux jeux ne faisant nullement appel à de la violence ?
C'est une question intéressante, mais il faudrait savoir ce que vous entendez exactement par jeux violents et jeux ne faisant nullement appel à la violence. Le jeu au tour par tour Civilization IV est-il violent (on peut déclarer la guerre aux autres nations, faire des vassaux...) ? Qu'en est-il des Sims (on peut les faire se battre, les tuer de différentes façons etc.) ?
La violence intervient pour moi dans ces exemples.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Sofia
Barbarus
Barbarus

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par Sofia » mar. 27 mars 2012, 16:51

PaxetBonum a écrit :La violence intervient pour moi dans ces exemples.
Pour être sûre qu'on se comprend bien : pour vous, Civilization IV et les Sims sont des jeux vidéo violents ? Je cherche à voir où vous mettez la limite entre un "jeu vidéo violent" et un "jeu vidéo non violent".
Par curiosité, avez-vous déjà joué à des jeux vidéo, et lesquels (même question pour le gyrovague) ?

Avatar de l’utilisateur
Sofia
Barbarus
Barbarus

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par Sofia » mar. 27 mars 2012, 19:04

Le gyrovague,

Ma question était : "avez-vous déjà joué à des jeux vidéo" et non "avez-vous déjà joué à des jeux vidéo violents".
Il serait intéressant que vous détailliez ce qu'est pour vous un jeu vidéo violent. Je vous pose la même question qu'à PaxetBonum : Civilization IV et les Sims sont-ils des jeux vidéo violents ?
Il y a des "jeux malsains" qui vous ont choqué en particulier ?
[+] Texte masqué
Yoh, et en plus je jouais aux gendarmes et aux voleurs quand j'était petite, j'avais déjà le meurtre dans le sang. :-D

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité