De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3130
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par jeanbaptiste » mar. 27 mars 2012, 21:21

Gyrovuage, que vous le vouliez ou non, Marie ne parlait pas de tous les joueurs :
Ne serait-il pas parfaitement logique qu'une personne violente aime jouer à ces jeux vidéos parce que la violence présente dedans leur plaît et les attire ?
Elle n'a donc jamais tenu ce propos que vous lui prêtez, et qui serait absurde dans sa bouche :
Quelle horrible perspective :-@ , Marie, d'imaginer que si autant de gens jouent à ces jeux vidéos violents (dont beaucoup d'entre nous sur ce forum semble-t-il) c'est parce qu'ils sont violents par nature.

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par marie du hellfest » mar. 27 mars 2012, 23:02

A mon tour d'éclaircir mes propos donc ^^

Pour quelqu'un de déjà violent, avoir des loisirs également violents me paraît logique et naturel.
Mais ça ne veut pas dire que la réciproque est forcément vraie, et heureusement d'ailleurs ! Il peut y avoir plein d'autres raisons de jouer à des jeux violents : pour se défouler (c'est souvent mon cas), pour finir l'histoire du jeu, pour le challenge, pour faire une petite partie en réseau avec ses potes, parce que les graphismes y sont trop bô, ...

EDIT : et pour le coup de la poule et de l’œuf, je remettais ça dans le contexte des tueurs, donc dans des cas bien précis.

De plus, ce que vous regroupez sous le terme générique de "violent" cache beaucoup de cas différents :
- de la violence gratuite d'un personnage à qui on laisse la liberté de ses actions (par exemple GTA ou certains RPG où le héros doit choisir sa voie, héraut du Bien ou du Mal)
- de la violence pour une noble cause : c'est le cas basique de tous les Final Fantasy et pleeeiiiiiiiiin d'autres jeux, où le joueur, à chaque opus, a comme mission d'aller sauver le monde de la menace mortelle qui pèse sur lui (vaste programme !). Le joueur combat donc des méchants et des monstres qui l'attaquent gratuitement. Un jeu qui retracerait les croisades pour aller délivrer Jérusalem rentrerait parfaitement dans cette case (d'un point de vue chrétien).
- de la violence comme légitime défense : c'est souvent le cas dans les jeux d'horreur, où le héros essaie simplement de sauver sa peau face à tous les monstres qui le poursuivent.
- de la violence simulationniste de combats, avec souvent des bases historiques ou réalistes (Alliés contres Axe, terroristes contre commandos de libération, ...). Ce sont souvent des FPS, et le niveau de violence dans ces jeux est élevé.
- de la violence simulationniste de développement (par exemple Civilisation ou Age of Empire) : le but du jeu est de faire prospérer son peuple. La violence y est présente mais n'est pas la seule possibilité de gagner, on peut généralement finir le jeu avec des moyens plus pacifiques : diplomatie, innovation technologique, domination religieuse ou culturelle, ... Selon les jeux la violence sera plus ou moins mise en avant, mais en tant que réalité historique de relation entre peuples ou civilisations, elle est forcément au moins évoquée.
- autres ... Un exemple qui me vient à l'esprit est ICO. Je n'y ai encore jamais joué mais on m'a raconté le concept de base : le joueur incarne un enfant de 12/13 ans qui a été amené dans un château hanté par des créatures d'ombre. La seule autre personne vivante est une fillette du même âge, et qui est incapable d'agir seule : elle se contente de survivre ici. Le héros doit s'échapper du château avec la petite fille, mais elle ne prend aucune décision d'elle-même : il est obligé de lui tenir la main pour la faire marcher, il la hisse pour la faire grimper, il la guide la long des corniches, etc ... Les créatures d'ombre les attaquent sans relâche mais le héros est invincible : il ne meurt jamais sous leurs assauts. En revanche, la petite fille oui. Et si elle meurt, on a perdu la partie. Le jeu consiste donc à passer son temps à prendre soin de et à protéger une personne qui ne peut pas le faire d'elle même. Ce n'est donc pas nous, joueurs, héros, le personnage important du jeu (tout invincible qu'on soit) ; c'est la petite fille incapable de parler et de se défendre, prisonnière d'on ne sait quelle malédiction. La violence est présente dans ce jeu, pourtant son message va bien au-delà. Devrait-on l'interdire sous prétexte qu'on passe une partie de son temps à y casser du monstre ?


La réalité des jeux vidéos est donc bien plus complexe que jeu violent/jeu pas violent. Par curiosité également, quels types de violences parmi celles que j'ai citées vous voudriez faire interdire ?

Et pour finir, une dernière précision :
Mais de grâce, évitez moi le couplet "comme vous ne connaissez pas les jeux vidéos violents, abstenez-vous d'intervenir à ce sujet" car dans un pays encore libre comme le nôtre chacun à le droit d'aborder le sujet de son choix quel que soit son degré d'expérience en la matière... :oui:
2 choses :
- discuter d'un sujet qu'on ne maîtrise pas ça ne me pose aucun problème, on peut continuer autant que vous voulez. Par contre j'estime que si vous voulez réellement faire pression pour faire interdire des jeux, la moindre des choses c'est de vous renseigner sur le sujet pour savoir de quoi vous parlez. Parce que chercher à faire interdire un truc sur lequel on n'a que de vagues notions, je trouve ça un peu scandaleux.
- le premier qui a utilisé le "comme vous ne connaissez pas les jeux vidéos violents, abstenez-vous d'intervenir à ce sujet", c'est Relief envers Teano, qui avait avoué ne pas trop aimer les jeux violents et en temps que femme n'était pas censée connaître la violence réelle. Si je lui ai retourné le couplet, c'était pour lui faire remarquer l'absurdité de son raisonnement, puisqu'il avait l'air de s'y connaître encore moins que Teano (en jeux vidéos violents).

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par marie du hellfest » mer. 28 mars 2012, 1:13

PaxetBonum a écrit :Si on parle de ratios, j'aimerai savoir combien de jeux non violent sont édités par rapport aux jeux ne faisant nullement appel à de la violence ?
Quelqu'un aurait des données là-dessus ?
Vous voulez dire le nombre de jeux non-violents par rapport aux violents ? A vrai dire j'en sais pas grand chose, je vais essayer de me renseigner un peu.
On peut y mettre la quasi-totalité des jeux de sports (parce que ça m'étonnerait pas qu'on en trouve avec de la violence en plus) et aussi de coaching de sport ; les jeux de gestion ça peut (comme Sim City par exemple) ; les jeux de courses, et encore pas tous ; Les jeux de réflexion, ça dépend de la nature de l'énigme (s'il faut élucider un crime, ...) ; les jeux de rythme ; certains jeux d'action et pas mal d'aventure.
C'est-à-dire une minorité, si on se base sur les genres détaillés par wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeux_vid%C ... 9oludiques

Tous les autres sont violents, plus ou moins, et la violence plus ou moins détaillée.

Bon, je viens de me réapercevoir que Silvio a déjà détaillé pas mal de trucs, et je suis d'accord avec son post.

Silvio1190
Censor
Censor
Messages : 119
Inscription : dim. 25 avr. 2010, 1:23

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par Silvio1190 » mer. 28 mars 2012, 4:22

Teano a écrit :Silvio, merci de votre intervention.

Il y a un argument que je n'ai pas encore lu chez les uns ou les autres : si les jeux les plus violents sont en PEGI 18, cela veut dire qu'ils sont destinés à un public ADULTE. Parce qu'enfin, passé un certain âge, personne ne peut vous dire à quoi occuper votre temps ni vous interdire de jouer à dégommer des zombies. Et si, entré dans l'âge adulte vous avez encore 20 heures par jour à consacrer aux jeux videos, cela signifie plusieurs choses :

- que vous ne faites pas d'études pour apprendre un métier
- que vous êtes au chômage
- que vous n'avez pas de conjoint ou de petit(e) ami(e)
- que vous avez pas ou peu d'amis
- que vous avez peu ou pas de liens familiaux
- que vous vivez confiné dans votre chambre, votre studio, votre chambre de bonne
- que vous dormez peu (très mauvais pour l'équilibre psychique)

pour peu que vous gambergiassiez sur la société qui vous rejette autant que vous la rejetez...la catastrophe est proche.

Le jeu video, un facteur aggravant d'isolement social, oui quand il devient addictif ; un symptôme qu'une personne est en train de perdre les pédales, certainement mais une cause, je continue d'en douter.
J'aimerais vous rappeler qu'avant vous jouiez à "police et voleur", personnellement à mon âge on aimait jouer les voleurs et taper les policiers. Au final je suis étudiant à l'université sans avoir jamais taper un policier, ni insulter :p. En Tunisie j'ai vu un gosse viser notre bus avec un bâton en guise d'arme et faire "pan-pan". On aime tous jouer avec des armes en plastiques, des pistolets à eau.

Maintenant les jeux vidéos, si ils sont si addictif c'est parce qu'on peut être plus fort que quelqu'un d'autre, c'est un sport que de jouer aux jeux vidéos. Exemple, sur fifa 12, c'est la honte de prendre un score plus haut que 3-0. Le jeux vidéos est un fait social et qu'on nous montre des soldats ou des joueurs de foot, tous qu'on veut c'est gagner et on ne perçoit pas la violence. Je ne dis jamais :" ahah je t'ai tué j'aime tué !" mais plutot en m'adressant fictivement au joueurs adverse "Ahah il doit rager".

Attention langage difficile pour les + de 26 ans :D : Sinon pour vous montrer que ce n'est pas l'envie de tuer qui nous fait jouer à ce genre de jeu, il y a les championnats qui le prouvent. Il y a le fait qu'on ait inventé les trickshot : sorte de discipline olympique ou avant de tuer en quickscope on fait un 360° du haut d'une plateforme ou on change d'arme, etc. On peut aussi se vanter si on fait un TomaHawk across the map donc si on lance notre hache et qu'on tue quelqu'un de l'autre coté de la map. Alors évidemment, le "kill" valide l'action mais ce que l'on fait c'est pour le plaisir des yeux, pour impressionner parce que les jeux vidéos font partie intégrante des échanges sociaux modernes.

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2344
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par Teano » mer. 28 mars 2012, 8:51

silvio1190 a écrit :Attention langage difficile pour les + de 26 ans :D : Sinon pour vous montrer que ce n'est pas l'envie de tuer qui nous fait jouer à ce genre de jeu, il y a les championnats qui le prouvent. Il y a le fait qu'on ait inventé les trickshot : sorte de discipline olympique ou avant de tuer en quickscope on fait un 360° du haut d'une plateforme ou on change d'arme, etc. On peut aussi se vanter si on fait un TomaHawk across the map donc si on lance notre hache et qu'on tue quelqu'un de l'autre coté de la map. Alors évidemment, le "kill" valide l'action mais ce que l'on fait c'est pour le plaisir des yeux, pour impressionner parce que les jeux vidéos font partie intégrante des échanges sociaux modernes.

?

Les + de 26 ans vous disent bien des choses, cher silvio ! :burning:

:mdr: :mdr: :mdr:
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par Cinci » mer. 28 mars 2012, 12:42

[Petite parenthèse]

Gyrovague,

Oui, merci pour votre message de la page précédente. Vous venez de m'impressionner pour vrai, là, par une capacité à faire retour ou prendre du recul afin de replacer les choses dans un ordre où tout le monde peut continuer de prendre part à la discussion, sans animosité personnelle. Je pense que je pourrais dire : il s'agit bien d'une forme de charité de votre côté. Il me fait plaisir de le reconnaître.

Merci.

[...]


Pour poursuive la discussion, vous écriviez alors dans la suite :

Permettez-moi alors plutôt de penser que c'est bien la violence inhérente à ces jeux violents qui rend les gens violents, voire même, dans des cas pathologiques [...]
... et pour les cas pathologiques extrêmes on comprendrait que devrait intervenir d'autres facteurs peut-être cumulatifs.

Mais juste dans un premier cas de figure

A.) une violence inhérente à ces jeux violents rendrait déjà les gens un peu plus violents au moins. Les gens seront plus violents en fin de parcours qu'au début.

Comment pourriez-vous expliquer cela ? On suppose ici que ce devrait être le cas. Alors de quelle manière des sentiments violents pourraient-ils être transmis par le jeu à ces personnalités réelles que sont les joueurs, de sorte ensuite qu'il leur faudrait en importer une tension du jeu lui-même pour vouloir la dissiper jusque dans la réalité ? On essaierait de voir la transposition. C'est par quel mécanisme ? Je lance en l'air : la répétition, l'accoutumance; un déséquilibre, une frustration, une privation ... autre chose ?

C'est quel élément dans le jeu lui-même et qui ne ferait pas partie déjà de l'environnement du joueur au naturel, qui devrait contribuer à générer l'impulsion chez le joueur, l'envie quasi-irrépréssible de transposer «le dégât virtuel occasionné» jusque dans la réalité matériel et physique du monde ?

C'est la notion de plaisir ? l'apprentissage d'un plaisir vif qu'il y aurait à utiliser des explosifs ? des voitures sports roulant à 200 km/h ? l'apprentissage d'une drôlerie associée au fait de se servir d'un véhicule mastodonte pour écraser des véhicules de service de la police ? des ambulances ? des livreurs de pizza ?

Je cherche des pistes.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par Cinci » mer. 28 mars 2012, 20:39

Prenez tout votre temps mais il nous faudra une réponse d'ici cinq jours quand même.

:smart:

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par PaxetBonum » sam. 31 mars 2012, 10:14

C'est pas encore de la tuerie de masse, mais c'est un bon début :

http://www.leparisien.fr/marseille-1300 ... 899261.php

Un jeune homme a été pris pour cible, jeudi vers 19 heures, après une dispute avec un ami à Marseille -Bouches-du-Rhône), dans le IVe arrondissement. Les deux protagonistes étaient en train de débattre pour savoir lequel des deux étaient le meilleur à la Playstation. Un des deux comparses a fini par gifler son camarade. Ce dernier a alors regagné son domicile pour y récupérer une arme de poing.
A son retour, il a tiré à quatre reprises en direction de son partenaire de jeu avant de prendre la fuite. La victime, qui n'a pas été touchée, a aussitôt déposé plainte.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2344
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par Teano » sam. 31 mars 2012, 11:12

Et quand les supporters de foot se prennent à coup de couteau pour leur club, pour un but refusé ou un arbitrage contesté ???
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2121
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par Relief » sam. 31 mars 2012, 11:59

Avant hier matin, sur Europe 1, après le fait divers où 3 adolescents en ont brulé un 4ème qui est décédé, le journaliste Yvan Rioufol a cité entres autres causes de ces actes de plus en plus barbares et répétés...les jeux vidéos !

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par PaxetBonum » sam. 31 mars 2012, 12:38

Teano a écrit :Et quand les supporters de foot se prennent à coup de couteau pour leur club, pour un but refusé ou un arbitrage contesté ???
Pas mieux.
Mais quand même là il s'agit d'une discussion entre amis pas ente des supporters d'équipes adverses
Discussion au sujet de qui joue le mieux à la Playstation… on se gifle, on se flingue…
Les jeux vidéos ont tout de même une influence particulière sur le cerveau reptilien.
A quand le dernier coup de fusil en cours de partie de belote ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2344
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par Teano » sam. 31 mars 2012, 12:59

Cher PaxetBonum,

quelle est la différence entre la belote et la playstation ? ou entre la belote et le foot ?
La quantité de testostérone produite.

Les deux jeunes crétins décérébrés dont il est question dans votre article nous ont offert une variante high tech du jeu le plus ancien auquel jouent les garçons : qui c'est qui fait pipi le plus loin.
Ils ont la testostérone au plafond et ils auraient joué au mâle dominant sous n'importe quel prétexte. En l'espèce, la playstation (ce qui est d'une bêtise sans nom) mais un autre stimulus aurait eu le même résultat.
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par PaxetBonum » sam. 31 mars 2012, 14:19

Je ne crois pas que la belote aurait été un stimulus qui aurait donné le même résultat.

Soit dit en passant le jeu de qui pisse le plus loin me semble aussi peu lié à la testostérone que le jeu de qui fait le plus de ricochets.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par Invité » sam. 31 mars 2012, 14:50

Christophe a écrit :De nombreux tueurs de masse semblent compter le coran parmi leurs livres de prédilection.
Faut-il interdire le coran, ou seulement l'accompagner d'un avertissement sur les risques générés par sa lecture ?
Pardon ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tueur_de_masse

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2344
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: De l'influence des jeux vidéos sur les tueries de masse

Message non lu par Teano » sam. 31 mars 2012, 15:23

Je ne crois pas que la belote aurait été un stimulus qui aurait donné le même résultat.
c'est exactement ce que je voulais dire.
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité