Marche commune ou communautaire ?

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Avatar de l’utilisateur
Aldous
Barbarus
Barbarus

Re: Marche commune ou communautaire ?

Message non lu par Aldous » mer. 21 mars 2012, 15:06

Teano a écrit :Quant à Mélenchon et Bayrou, ils se sont particulièrement illustrés !
Bref, tout le monde était dans les starting-blocks pour vouer aux gémonies la société française tout entière !
Je suis aussi écoeurée par le manque de courage des institutions musulmanes en France, qui condamnent du bout des lèvres et se posent toujours en victime.
Qui condamnent à peine les positions de Mélenchon et Bayrou vous voulez dire?
Dernière modification par Aldous le mer. 21 mars 2012, 15:18, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Gaudeamus
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 02 mars 2005, 11:18

Re: Marche commune ou communautaire ?

Message non lu par Gaudeamus » mer. 21 mars 2012, 16:21

le gyrovague a écrit :Pour ma part, je trouve qu'il est plus que temps que les autorités musulmanes de France appellent clairement les musulmans de notre pays à manifester pacifiquement contre l'islamisme.
Mais s'ils ne le font pas c'est peut-être parce qu'ils ne le peuvent pas du point de vue de leur religion (et des mouvements islamiques concurrents : de qui ces autorités sont-elles représentatives ?)

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3130
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: Marche commune ou communautaire ?

Message non lu par jeanbaptiste » mer. 21 mars 2012, 16:33

Conclusion: attendons les résultats de l'enquête avant d'affirmer qu'il n'y a qu'un seul tueur et une seule moto.
Bonjour aroll, j'ai lu ce matin dans le monde que des caméras de surveillance avaient permis de montrer que la plaque d'immatriculation des "deux" scooters était la même.

Il s'agit donc manifestement d'un même scooter repeint.

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3130
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: Marche commune ou communautaire ?

Message non lu par jeanbaptiste » mer. 21 mars 2012, 16:37

Dans le Monde de ce matin (mercredi 21 mars) au dossier sur le tueur de Toulouse (qui était encore inconnu lors de la mise sous presse) est immédiatement suivi... d'un article sur "La tentation radicale des salafistes tunisiens", sous-titré : "Enquête sur la branche djihadiste, dont l'influence grandissante inquiète les autorités de Tunis".

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1427
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Re: Marche commune ou communautaire ?

Message non lu par Harfang » mer. 21 mars 2012, 16:40

Affaire étrange, et plus étrange encore l'ampleur qu'elle a prise.

Chaque année des centaines de chrétiens sont aussi massacrés par des musulmans et pourtant ça ne suscite pas l'indignation de notre bon président, et encore moins celle des autorités internationales...

Quand 3 militaires Français, 3 jeunes hommes d’origines diverses qui se sont engagés à servir la France sont lâchement assassinés, c’est un simple fait divers. Par contre quand 4 Israéliens titulaires de passeports français sont tout aussi lâchement assassinés, ce n’est plus un fait divers mais un drame national et même planétaire.

Bref, si l'évènement est tragique, sa manipulation par les uns et les autres (à commencer par nos guignolos en campagne), comme une meute de chiens sur un os, ainsi que l'enflure médiatique qu'il a suscité, sont proprement déplacées et même écœurantes.

Avatar de l’utilisateur
lmx
Barbarus
Barbarus

Re: Marche commune ou communautaire ?

Message non lu par lmx » mer. 21 mars 2012, 16:40

@Teano L'affaire est assez fascinante. C'est presque un idéal type où l'essence même du travail politique et journalistique se manifeste.
Elle montre comment des faits extra politiques peuvent être utilisés pour détruire un concurrent politique. Elle montre comment un dispositif tacite peut se créer entre partis de gouvernement pour détruire un concurrent.
Elle montre comment un fait peut devenir source d'enjeux, et peut servir à construire et renforcer l'identité d'un parti et asseoir sa légitimité. Et en vérité quoi de plus normal en politique que de récupérer un évènement qui tel un énoncé empirique en physique sert à valider son propre paradigme ou à invalider celui de l'autre. Pas de place pour les coeurs purs en politique.
D'autre part, elle illustre la puissance du travail journalistique qui façonnant la perception d'un fait en le réduisant et l'idéalisant, guide du même coup l'interprétation qu'il faut faire de celui-ci ; la puissance des média est fascinante car son travail d'interprétation qui suppose une façon d'appréhender la réalité qui va déterminer a priori l'interprétation qui en sera faite ultérieurement s'est substitué à l'effort de notre pensée.
Le "discours" journalistico-politique est devenu le Sujet autonome auquel la masse d'individus que nous sommes participons et qui nous permet de penser, de construire la réalité et de nous orienter en elle. Le mythe de la neutralité du journaliste rend ce sujet d'autant plus tyrannique qu'il fait croire que la presse ayant la capacité de saisir la réalité en tant que telle, est le Sujet sans point de vue (c'est-à-dire Dieu).
Bref, tout le monde était dans les starting-blocks pour vouer aux gémonies la société française tout entière !
Le discours que vous entendez et qui est plaqué sur la réalité est un discours produit qui obéit à des fins utiles.
Par conséquent, on a pas affaire à la réalité en tant que telle, mais à des constructions, à des artefacts, à des phénomènes qui sont passés au cribles des catégories journalistiques et politiques. On a donc affaire à une réalité construite par le discours journalistique et politique qui tel l'entendement kantien projette ses catégories sur une réalité pour la rendre "intelligible" et plus "vivable". Et en effet ici, les formes a priori qui façonnent le phénomène obéissent non pas à des logiques d'intelligibilité et de "vérité", mais à des logiques de pouvoir (ou de contre pouvoir) et de politique ...

chère teano il faut malheureusement s'habituer à ces choses ...
Les chrétiens ne sont absolument pas visés ni concernés dans cette tuerie abominable
, ni comme victimes et encore moins comme auteurs. Seuls les juifs et les musulmans le sont.

Leurs représentants ne sont donc pas conviés à L'Elysée et ils n'ont pas à participer à quelques marches ou manifestations que ce soient....
Vous méritez un bon point. :clap:

Mars
Censor
Censor
Messages : 87
Inscription : mer. 09 nov. 2011, 16:51

Re: Marche commune ou communautaire ?

Message non lu par Mars » mer. 21 mars 2012, 17:10

Harfang a écrit :Affaire étrange, et plus étrange encore l'ampleur qu'elle a prise.

Chaque année des centaines de chrétiens sont aussi massacrés par des musulmans et pourtant ça ne suscite pas l'indignation de notre bon président, et encore moins celle des autorités internationales...

Quand 3 militaires Français, 3 jeunes hommes d’origines diverses qui se sont engagés à servir la France sont lâchement assassinés, c’est un simple fait divers. Par contre quand 4 Israéliens titulaires de passeports français sont tout aussi lâchement assassinés, ce n’est plus un fait divers mais un drame national et même planétaire.

Bref, si l'évènement est tragique, sa manipulation par les uns et les autres (à commencer par nos guignolos en campagne), comme une meute de chiens sur un os, ainsi que l'enflure médiatique qu'il a suscité, sont proprement déplacées et même écœurantes.
Remarque honteuse. Vous êtes quand même assez intelligent pour faire la différence entre 3 militaires et 1 adulte et 3 enfants de 4, 5 et 7 ans qui sont assassinés devant leur école. [propos inutilement insultants]

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2344
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Marche commune ou communautaire ?

Message non lu par Teano » mer. 21 mars 2012, 17:23

Cher(e) lmx,

Je souscris à votre analyse et je la résume, avec votre permission : la propagande a remplacé l'information.
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2344
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Marche commune ou communautaire ?

Message non lu par Teano » jeu. 22 mars 2012, 15:16

Je suis peut-être malveillante mais je ne peux pas m'empêcher penser que le fait que ces crimes soit le fruit du terrorisme islamique, commis par un jeune arabe, va vite être mis sous le boisseau par la presse et par les représentants des associations ou des institutions religieuses alors que s'ils avaient été commis par un terroriste d'extrême-droite, on n'aurait pas fini d'en entendre parler avec force manifestations, célébrations, articles, prises de positions, mises en accusation, insinuations etc etc.
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1427
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Re: Marche commune ou communautaire ?

Message non lu par Harfang » jeu. 22 mars 2012, 15:37

C'est bien sûr évidement, et d'aucuns espéraient que l'auteur des assassinats soit un néo-nazi-raciste-lepéniste-fanatique-de-Guéant pour leur fournir du grain à moudre. Seulement voilà... l'assassin est un arabe musulman qui n'est pas vraiment originaire de la Corrèze ou du Cantal, et ça c'est très dérangeant pour la bien-pensance nationale.

«Les instances médiatiques et leurs factions [...] avaient pourtant tout préparé. Ils s’étaient donnés à corps perdu dans la récupération politique de l’événement, si tragique soit-il, et faisant fi de la décence la plus élémentaire (notamment François Hollande). Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon nous aurions quelques milliers de personnes à ajouter aux victimes. Ceux qui défilaient hier à Paris, derrière un slogan lourd de repentance et de culpabilisation “En France, on tue des Juifs, des Noirs et des Arabes“. Tout était si bien prévu. Le tueur devait illustrer la droitisation de la droite et la lepénisation des esprits. Un parfait épouvantail, qui aurait dû conduire notre peuple de racistes abrutis, sinon à s’encarter au PS, du moins à s’abstenir de voter pour un autre que le bon François Hollande. La démarcation entre le camp des gentils et celui des méchants aurait été si bien tracée ! La campagne présidentielle aurait pris une tournure si génialement manichéenne ! Et voilà… tout est gâché. Quelle déception. Le tueur n’est pas à la hauteur des attentes. Il est tristement… réel.

Comment se sent-on dans la peau d’un bien-pensant ce matin ? Pas si mal que ça en fait. Il y a toujours moyen de retomber sur ses pattes. Le tueur est une caricature d’islamiste décérébré ? Tant pis. Il reste la solution que tout le monde connaît si bien : PAS DE STIGMATISATION. Le recteur de la mosquée de Paris met en garde contre les amalgames. Oui… c’est la première réaction qui lui vient à l’idée. On ne va quand même pas espérer que les autorités musulmanes se servent de ce drame pour ouvrir la brèche d’une remise en question ! L’essentiel est que le Français de base (raciste abruti) ne s’en tienne pas à dire : “c’est un Mohamed, encore une fois !” Il faut bien le mettre en garde avant qu’il n’entre dans son bistrot. Les télévisions diffusent ainsi en boucle : pas d’amalgame, pas d’amalgame, pas d’amalgame… Les rares courageux de la sphère médiatique qui dénoncent depuis des années la montée de la haine islamique (lire l’excellent billet d’Ivan Rioufol) devraient-ils enfin être entendus ? Bien sûr que non ! Quand la fatwa lancée contre les beaufs racistes qui “amalgament” aura été suffisamment communiquée, on repartira aussitôt à la chasse au lepénisme. Ce n’est qu’une question de jours.

Voici quatre syllogismes à bien garder en tête, pour ne surtout pas risquer d’amalgamer ou de stigmatiser – il convient de les apprendre par coeur (quatre ce n’est pas beaucoup, c’est suffisant pour les racistes abrutis) :

1 – Le tueur est musulman, or l’islam n’a rien à voir avec cette tuerie, donc le tueur n’est pas musulman.

2 – Le tueur est antisémite, or le FN est antisémite, donc Marine Le Pen est la première responsable.

3 – On dit que le tueur est Mohamed Merah, or Claude Guéant stigmatise les communautés, donc le tueur est Claude Guéant.

4 – François Hollande veut la paix entre les communautés, or François Hollande est candidat à la Présidence, donc il faut voter François Hollande.

Une fois ces syllogismes bien assimilés, on est assuré de respecter la mise en garde du recteur de la mosquée de Paris. Il vaut mieux, du moins si nous tenons à conserver nos enfants sains et saufs à l’entrée des écoles. » (Itinerarium)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10955
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Marche commune ou communautaire ?

Message non lu par Fée Violine » jeu. 22 mars 2012, 17:22

le gyrovague a écrit :
Gaudeamus a écrit :Bien entendu, les principales victimes du terrorisme islamique sont des musulmans.
C'est tout à fait vrai, les premières victimes de l'islamisme ce sont les musulmans eux-mêmes. Que Dieu fasse tomber le voile des yeux des musulmans afin qu'ils connaissent et comprennent enfin ces paroles du Christ :
" […] Jésus leur répondit : Prenez garde que personne ne vous séduise etc.

Je ne pense pas que Gaudeamus (dont les interventions sont toujours pertinentes) ait voulu dire que les musulmans sont victimes d'aveuglement (ce qui est vrai aussi, mais ce n'est pas le sujet); mais tout simplement que le plus grand nombre de victimes des terroristes islamistes sont des musulmans, que les islamistes ne trouvent pas assez musulmans pour leur goût, ou qu'ils tuent au hasard.
À moins que je vous aie mal compris, Gyrovague!

aroll
Quæstor
Quæstor
Messages : 261
Inscription : lun. 16 nov. 2009, 13:09

Re: Marche commune ou communautaire ?

Message non lu par aroll » jeu. 22 mars 2012, 17:30

Bonjour.
Harfang a écrit : C'est bien sûr évidement, et d'aucuns espéraient que l'auteur des assassinats soit un néo-nazi-raciste-lepéniste-fanatique-de-Guéant pour leur fournir du grain à moudre. Seulement voilà... l'assassin est un arabe musulman qui n'est pas vraiment originaire de la Corrèze ou du Cantal, et ça c'est très dérangeant pour la bien-pensance nationale.
------------------------------------------------------
------------------------------------------------
Et voilà… tout est gâché. Quelle déception. Le tueur n’est pas à la hauteur des attentes. Il est tristement… réel.
------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------
Comment se sent-on dans la peau d’un bien-pensant ce matin ?
---------------------------------------
-------------------------------------------
Le tueur est une caricature d’islamiste décérébré ? Tant pis. Il reste la solution que tout le monde connaît si bien : PAS DE STIGMATISATION. Le recteur de la mosquée de Paris met en garde contre les amalgames. Oui… c’est la première réaction qui lui vient à l’idée. On ne va quand même pas espérer que les autorités musulmanes se servent de ce drame pour ouvrir la brèche d’une remise en question ! L’essentiel est que le Français de base (raciste abruti) ne s’en tienne pas à dire : “c’est un Mohamed, encore une fois !” Il faut bien le mettre en garde avant qu’il n’entre dans son bistrot. Les télévisions diffusent ainsi en boucle : pas d’amalgame, pas d’amalgame, pas d’amalgame… Les rares courageux de la sphère médiatique qui dénoncent depuis des années la montée de la haine islamique (lire l’excellent billet d’Ivan Rioufol) devraient-ils enfin être entendus ? Bien sûr que non ! Quand la fatwa lancée contre les beaufs racistes qui “amalgament” aura été suffisamment communiquée, on repartira aussitôt à la chasse au lepénisme. Ce n’est qu’une question de jours.
---------------------------------------
-----------------------------------------
1 – Le tueur est musulman, or l’islam n’a rien à voir avec cette tuerie, donc le tueur n’est pas musulman.

2 – Le tueur est antisémite, or le FN est antisémite, donc Marine Le Pen est la première responsable.

3 – On dit que le tueur est Mohamed Merah, or Claude Guéant stigmatise les communautés, donc le tueur est Claude Guéant.

4 – François Hollande veut la paix entre les communautés, or François Hollande est candidat à la Présidence, donc il faut voter François Hollande.
Mon Dieu quelle concentration d'exagérations outrancières!!!
------- Le fait qu'il soit arabe ne donne-t-il pas autant de grain à moudre à l'extrême droite qu'un tueur "nazi" en aurait donné à la gauche?

------ Si l'auteur avait été militant d'extrême droite, aurait-il été moins................ réel?

------ N'y a-t-il pas un problème lorsque l'on assimile la "bien pensance" à un défaut?

------ Si l'auteur avait été militant d'extrême droite, n'y aurait-il pas eu des gens, et en particulier sur ce forum, pour demander à ne pas faire d'amalgame avec le FN?

------ Si l'auteur avait été militant d'extrême droite, aurait-il été pertinent d'énuméré une série d'affirmation ultra caricaturales pour ne pas dire pire, telles que:

1 – Le tueur est d'extrême droite, or l'extrême droite n’a rien à voir avec cette tuerie, donc le tueur n’est pas d'extrême droite.

2 – Le tueur est antisémite, or les musulmans sont antisémites, donc l'immigration est la première responsable.

3 – On dit que le tueur est Jean Luc Dupont, militant FN, or la gauche stigmatise le FN, donc le tueur est François Hollande.

Etc..............

Amicalement, Alain

aroll
Quæstor
Quæstor
Messages : 261
Inscription : lun. 16 nov. 2009, 13:09

Re: Marche commune ou communautaire ?

Message non lu par aroll » jeu. 22 mars 2012, 17:32

le gyrovague a écrit :Au sujet de l'assaut ce matin des forces de l'ordre, j'entends sur les médias (et plus particulièrement sur la chaîne de T.V. I télé) que "l'assaut fut violent", qu'on a compté "jusqu'à 700 balles tirées", que les voisins étaient "effrayés par la violence de l'assaut"".

L'avocat interrogé nous déclare que "tous les moyens de dialogue n'ont peut-être pas été utilisé par la police" et patati et patala et bla bla bla...

Les médias vont nous en faire un martyr de ce "jeune garçon si rendant service avec ses proches puisqu'il aidait souvent dans les déménagements".

L'information est particulièrement polluée par une idéologie gauchiste perverse et malsaine. Il faut désormais savoir faire preuve d'un grand sens du discernement pour ne pas être influencé par cette idéologie néfaste.
La question est: l'idéologie gauchiste est-elle la seule à être perverse et malsaine?

Amicalement, Alain

CUBI37
Censor
Censor
Messages : 72
Inscription : dim. 22 janv. 2012, 8:51

Re: Marche commune ou communautaire ?

Message non lu par CUBI37 » jeu. 22 mars 2012, 19:44

Bonsoir, mes pensées vont pour les victimes et non pour l'assassin. Vous verrez, le pire reste à venir. On va devenir comme le Liban. Merci encore aux politiques de gauche et de droite ainsi qu'aux chretiens bisounours pour cette situation.
Dernière modification par Cgs le jeu. 22 mars 2012, 19:52, modifié 1 fois.
Raison : Merci de penser aux majuscules et à la ponctuation !

aroll
Quæstor
Quæstor
Messages : 261
Inscription : lun. 16 nov. 2009, 13:09

Re: Marche commune ou communautaire ?

Message non lu par aroll » jeu. 22 mars 2012, 20:00

le gyrovague a écrit :
aroll a écrit : La question est: l'idéologie gauchiste est-elle la seule à être perverse et malsaine?
Certes non, mais elle est la plus influente au sein de notre société et plus particulièrement dans le milieu journalistique et cette tentative ignoble d'apitoiement qui est opérée par bon nombre de médias au sujet de ce "jeune homme"(le tueur) porte la signature de cette idéologie gauchiste qui encense les assassins, dénigre les forces de l'ordre et méprise les victimes.
Plus influente oui, mais de moins en moins quand même.

Pour le reste:
-Je n'ai pas vu ni entendu d'apitoiement sur le tueur.
-Il est arrivé que des gens de gauche défendent (encensent est un mot un peu trop fort) des assassins, mais la même chose s'est produite, et ce produit régulièrement de la part de gens de l'extrême droite (pour d'autres assassins bien sûr).
-Il est arrivé que des gens de gauche oublient les victimes, mais là aussi la même chose s'est produite, et ce produit régulièrement de la part de gens de l'extrême droite (dans d'autres circonstances).

En fait, l'extrême gauche et l'extrême droite se ressemblent beaucoup.

Amicalement, Alain

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités