Le mariage gay , une question de vocabulaire.

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5864
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Le mariage gay , une question de vocabulaire.

Message non lu par coeurderoy » sam. 12 mai 2012, 11:10

Duo alors ? :lecteur: :lecteur: :lecteur:

Image
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
Pacem
Censor
Censor
Messages : 170
Inscription : dim. 08 avr. 2012, 19:43
Localisation : France hexagone

Re: Le mariage gay , une question de vocabulaire.

Message non lu par Pacem » sam. 12 mai 2012, 12:28

Bonjour,
Et quid du combat du le mariage pour les pères ? :clown: :-D
Isabelle47 a écrit :Dans ce cas il faudrait alors parler d'"appareillage" ? ;)
lol :clap:

Plus sérieusement.
paulau a écrit :[...] Couple =/= paire [...]
Je ne crois pas. La différence de complémentarité peut tout autant se présenter dans la notion de couple, que dans la notion de paire.
En science chromosomique, une paire de chromosomes peut être faite d'un X et d'un Y. Rien n'oblige à ce que ce soit seulement X et X ou Y et Y seulement.
Comme dit plus haut : la paire de chaussures n'est pas composée d'éléments identiques mais symétriques...

Je suis aussi attaché à la sémantique : c'est un repère très important. Mais là, je ne trouve pas ça juste.

Bien cordialement.

Image Ah ! "Duo" me semble effectivement apporter la nuance évoquée. A confirmer.
Petit Robert, mon ami... :lecteur:
“Pone, Domine, custodiam ori meo, et óstium circumstántiæ lábiis meis: ut non declinet cor meum in verba malítiæ, ad excusándas excusatiónes in peccátis.”
Placez, Seigneur, une garde à ma bouche et une barrière tout autour de mes lèvres. Que mon coeur ne se porte pas à des paroles mauvaises qui servent de prétexte au péché.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2888
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Le mariage gay , une question de vocabulaire.

Message non lu par Jean-Mic » sam. 12 mai 2012, 19:09

spk a écrit :Un couple, ce sont deux êtres qui vivent ensemble. Je pense n'apprendre rien à personne en disant cela! :)
L'intérêt de la notion de couple, c'est que cela met en évidence l'existence d'une intimité partagée, d'une intimité à deux, sans équivalent dans aucune autre relation. :bise:
Il existe donc, là non plus je n'apprends rien à personne, des couples homosexuels. Certains trouveront cela laid, immoral, scandaleux, ou au contraire touchant, moderne, épanouissant.
L'homosexualité est un fait, et les couples homosexuels sont bien réels, quel que soit le regard qu'on porte sur les faits et sur les personnes. Comme spk, je ne vois pas d'empêchement à parler de couple homosexuel, gay ou lesbien, dès lors que la réalité de la vie à deux est effective.

En revanche, je ne partage pas tout à fait la suite de son message.
spk a écrit :Quant à "mariage", si pour un chrétien il désigne un sacrement, du point de vue de la loi il désigne un type particulier de contrat. La question du mariage des homosexuels est une question juridique, à ne pas confondre avec les questions morales adjacentes.
Puisque nous en sommes à des considérations de vocabulaire, j'ai de la peine à avaler l'expression mariage homosexuel, je préférerais de loin les mots d'union, voire de contrat ou de pacte de vie... ou une autre formule à trouver, en évitant les acronymes (comme PACS) ...

Ce qui me gêne c'est le paradoxe de voir que le refus du conformisme petit bourgeois (je simplifie) va chez certains de pair avec une singerie des cérémonials et que du coup on en vient à tout confondre. Je crois en effet qu'il convient de distinguer au moins trois niveaux dans l'union d'un couple, qu'il soit homosexuel ou hétérosexuel.
  • 1°) Il me semble souhaitable que le droit civil organise la protection juridique de ceux qui souhaitent vivre ensemble : le droit au maintien dans le domicile commun, la reconduction des baux au profit de celui qui reste, la transmission de patrimoine, mais aussi le partage des dettes, etc. C'était l'objet et le rôle du PACS.

    2°) L'inconvénient, c'est que le PACS n'est qu'une formalité administrative, là ou des personnes qui s'engagent sincèrement et mutuellement dans la durée voudraient solenniser cet engagement devant la société civile. Idem pour la résiliation du PACS, qui consiste aujourd'hui en une simple démarche administrative. Une certaine solennisation d'une telle union, ainsi la fête qui va avec, ne me paraît ni impossible, ni absurde ... sans compter que la publicité de l'engagement (le fait qu'il soit public) va de pair avec l'engagement à durer. Juridiquement, un certain parallélisme avec mariage civil et divorce ne pourrait que clarifier les choses.

    3°) En revanche, cette union ne peut constituer un mariage, au sens complet du mot, dans la mesure où je ne vois pas comment la société civile peut renoncer à l'absolue nécessité de la différence sexuée au simple point de vue du renouvellement des générations et de la maturation des enfants dans une création séxuée.
Autrement dit (je prends le risque de ... :fessee: ), je ne suis pas opposé à une évolution permettant l'union des couples homosexuels, mais une telle union ne peut, à mes yeux, en aucun cas être un mariage. Elle ne peut par exemple pas ouvrir droit à l'adoption et la garde des enfants ne peut être confiée qu'avec énormément de discernement ...

L'embêtement c'est que, faute de distinguer ces différents niveaux du débat :diable: , nous allons effectivement nous retrouver d'ici peu en France avec le mariage gay et ses corollaires dont l'adoption. La paresse intellectuelle ambiante (partisans et opposants confondus) ne peut permettre que la politique du tout ou rien et le conformisme à la mode l'emportera au son des vivats ...

Jean-Mic

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10951
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Le mariage gay , une question de vocabulaire.

Message non lu par Fée Violine » sam. 12 mai 2012, 19:43

Merci Jean-Mic d'avoir clairement exprimé les choses. C'est exactement mon avis aussi!

Avatar de l’utilisateur
Pacem
Censor
Censor
Messages : 170
Inscription : dim. 08 avr. 2012, 19:43
Localisation : France hexagone

Re: Le mariage gay , une question de vocabulaire.

Message non lu par Pacem » sam. 12 mai 2012, 20:18

Bon. Le Petit Robert nous dit en gros que "duo" est un chant, une musique ou un discours à deux participants... Le sens étendu que coeurderoy nous proposait est absent de ce pavé. :sonne:
Sinon, la seule nuance entre couple et paire, c'est que : au contraire de "paire", le terme "couple" implique ou sous-entend un lien. Aussi, la désignation "couple" est tout-à-fait appropriée pour deux homos liés par un contrat PACS, par exemple.

Merci à Jean-Mic pour son éclairage qui me paraît évident maintenant, mais qui ne m'avait pas effleuré l'esprit un seul instant. :>
“Pone, Domine, custodiam ori meo, et óstium circumstántiæ lábiis meis: ut non declinet cor meum in verba malítiæ, ad excusándas excusatiónes in peccátis.”
Placez, Seigneur, une garde à ma bouche et une barrière tout autour de mes lèvres. Que mon coeur ne se porte pas à des paroles mauvaises qui servent de prétexte au péché.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2888
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Le mariage gay , une question de vocabulaire.

Message non lu par Jean-Mic » sam. 12 mai 2012, 20:44

Un duo ce sont deux personnes qui partagent un numéro, un couple ce sont deux personnes qui partagent leur vie, ...
... mais les choses se compliquent parfois :D :
  • Don Camillo et Peppone, Astérix et Obélix, Starsky et Hutch, ... sont des duos et se comportent comme de vieux couples :s ,
    Roméo et Juliette, Orphée et Eurydice, ... sont des couples bien qu'ils n'aient jamais consommé (copulé :oops: ),
    Renaud et Barraud, ... form(ai)ent un duo et un couple :fleur: , Simon et Garfunkel, aussi :!: ,
    mon épouse et moi formons un couple :coeur: :bise: , il vaut mieux qu'on vous épargne le duo :thumbdown: ...
    quant à CetA ou HetM :mdr: , je ne sais pas où les classer !?
Décidément, ma bonne dame, non seulement rien n'est simple, mais en plus tout se complique :D .
Avec humour et fraternité (en attendant que les modérateurs déplacent ce commentaire).
Jean-Mic

Avatar de l’utilisateur
miel.
Censor
Censor
Messages : 156
Inscription : dim. 15 avr. 2012, 11:52

Re: Le mariage gay , une question de vocabulaire.

Message non lu par miel. » sam. 12 mai 2012, 21:26

:( Stone / Sharden

Jean Cocteau / Jean Marais :-D

:> Cléopâtre / Antoine

Elton John / David Furnish :oops:

:/ Marie-Antoinette / Louis XVl

George Sand / Jules Sandeau :D

:?: Marie-Antoinette / Princesse de Lamballe

Rimbaud / Verlaine ;)

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2344
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Le mariage gay , une question de vocabulaire.

Message non lu par Teano » sam. 12 mai 2012, 21:30

Sonny and Cher ... babe, i got you babe !!!! :siffle:
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Le mariage gay , une question de vocabulaire.

Message non lu par Isabelle47 » sam. 12 mai 2012, 21:33

Des duos? Des couples? Comment les nommer quand les couples sont aussi duos? Comment les définir? Vaste problème! :clown:
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

Avatar de l’utilisateur
Pacem
Censor
Censor
Messages : 170
Inscription : dim. 08 avr. 2012, 19:43
Localisation : France hexagone

Re: Le mariage gay , une question de vocabulaire.

Message non lu par Pacem » sam. 12 mai 2012, 22:03

Jean-Mic a écrit :Un duo ce sont deux personnes qui partagent un numéro, un couple ce sont deux personnes qui partagent leur vie, ...
... mais les choses se compliquent parfois :D :
  • Don Camillo et Peppone, Astérix et Obélix, Starsky et Hutch, ... sont des duos et se comportent comme de vieux couples :s ,
    Roméo et Juliette, Orphée et Eurydice, ... sont des couples bien qu'ils n'aient jamais consommé (copulé :oops: ), [...]
Oh-la-la ! Quel sac de nœuds ! Je n'y comprends plus rien maintenant. :s

Plus sérieusement, pas la peine de déplacer : je crois que la question à été résolue. Un peu d'humour a bien sa place là, non ?
Qu'en pense l'auteur de la discussion ?
“Pone, Domine, custodiam ori meo, et óstium circumstántiæ lábiis meis: ut non declinet cor meum in verba malítiæ, ad excusándas excusatiónes in peccátis.”
Placez, Seigneur, une garde à ma bouche et une barrière tout autour de mes lèvres. Que mon coeur ne se porte pas à des paroles mauvaises qui servent de prétexte au péché.

Théophile
Quæstor
Quæstor
Messages : 390
Inscription : dim. 20 déc. 2009, 19:21

Re: Le mariage gay , une question de vocabulaire.

Message non lu par Théophile » sam. 12 mai 2012, 22:27

En cherchant un mensuel dans un magasin de journaux, je suis tombé sur la couverture d'une revue gay (facile, c'était placé bien en évidence). Je la cite de mémoire :"Pour ou contre le mariage, l'enjeu du scrutin" !
L'expression "mariage gay" est déjà obsolète !

Avatar de l’utilisateur
Pacem
Censor
Censor
Messages : 170
Inscription : dim. 08 avr. 2012, 19:43
Localisation : France hexagone

Re: Le mariage gay , une question de vocabulaire.

Message non lu par Pacem » sam. 12 mai 2012, 22:52

Théophile a écrit :En cherchant un mensuel dans un magasin de journaux, je suis tombé sur la couverture d'une revue gay (facile, c'était placé bien en évidence). Je la cite de mémoire :"Pour ou contre le mariage, l'enjeu du scrutin" !
L'expression "mariage gay" est déjà obsolète !
Ah ! D'accord, j'avais pas compris sur le coup. :roule:
Mais c'est logique : tous les mariages sont gais ! :-D
“Pone, Domine, custodiam ori meo, et óstium circumstántiæ lábiis meis: ut non declinet cor meum in verba malítiæ, ad excusándas excusatiónes in peccátis.”
Placez, Seigneur, une garde à ma bouche et une barrière tout autour de mes lèvres. Que mon coeur ne se porte pas à des paroles mauvaises qui servent de prétexte au péché.

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5864
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Le mariage gay , une question de vocabulaire.

Message non lu par coeurderoy » dim. 13 mai 2012, 9:07

Pacem a écrit : Mais c'est logique : tous les mariages sont gais ! :-D
Les tristes noces...http://www.youtube.com/watch?v=jG0GTJqLGbo

Cortège de noces...http://www.youtube.com/watch?v=f8kafo8cFKY

Nous sommes venus vous voir...http://www.youtube.com/watch?v=Vgph6tZZfWU
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
spk
Quæstor
Quæstor
Messages : 329
Inscription : ven. 20 janv. 2012, 16:38

Re: Le mariage gay , une question de vocabulaire.

Message non lu par spk » dim. 13 mai 2012, 10:45

Jean-Mic a écrit :Puisque nous en sommes à des considérations de vocabulaire, j'ai de la peine à avaler l'expression mariage homosexuel, je préférerais de loin les mots d'union, voire de contrat ou de pacte de vie... ou une autre formule à trouver, en évitant les acronymes (comme PACS) ...

Ce qui me gêne c'est le paradoxe de voir que le refus du conformisme petit bourgeois (je simplifie) va chez certains de pair avec une singerie des cérémonials et que du coup on en vient à tout confondre. Je crois en effet qu'il convient de distinguer au moins trois niveaux dans l'union d'un couple, qu'il soit homosexuel ou hétérosexuel.
  • 1°) Il me semble souhaitable que le droit civil organise la protection juridique de ceux qui souhaitent vivre ensemble : le droit au maintien dans le domicile commun, la reconduction des baux au profit de celui qui reste, la transmission de patrimoine, mais aussi le partage des dettes, etc. C'était l'objet et le rôle du PACS.

    2°) L'inconvénient, c'est que le PACS n'est qu'une formalité administrative, là ou des personnes qui s'engagent sincèrement et mutuellement dans la durée voudraient solenniser cet engagement devant la société civile. Idem pour la résiliation du PACS, qui consiste aujourd'hui en une simple démarche administrative. Une certaine solennisation d'une telle union, ainsi la fête qui va avec, ne me paraît ni impossible, ni absurde ... sans compter que la publicité de l'engagement (le fait qu'il soit public) va de pair avec l'engagement à durer. Juridiquement, un certain parallélisme avec mariage civil et divorce ne pourrait que clarifier les choses.

    3°) En revanche, cette union ne peut constituer un mariage, au sens complet du mot, dans la mesure où je ne vois pas comment la société civile peut renoncer à l'absolue nécessité de la différence sexuée au simple point de vue du renouvellement des générations et de la maturation des enfants dans une création séxuée.
Autrement dit (je prends le risque de ... :fessee: ), je ne suis pas opposé à une évolution permettant l'union des couples homosexuels, mais une telle union ne peut, à mes yeux, en aucun cas être un mariage. Elle ne peut par exemple pas ouvrir droit à l'adoption et la garde des enfants ne peut être confiée qu'avec énormément de discernement ...

L'embêtement c'est que, faute de distinguer ces différents niveaux du débat :diable: , nous allons effectivement nous retrouver d'ici peu en France avec le mariage gay et ses corollaires dont l'adoption. La paresse intellectuelle ambiante (partisans et opposants confondus) ne peut permettre que la politique du tout ou rien et le conformisme à la mode l'emportera au son des vivats ...

Jean-Mic
:clap: En fait, je suis entièrement d'accord avec vous, sur tous les points. Je n'ai pas voulu défendre le mariage homosexuel, mais demandé à ce que l'on s'attache à l'aspect proprement juridique de la question, ce que vous avez fait, brillamment. Créer un mariage homosexuel me semble inutile, et susceptible d'entraîner des confusions et des divisions. Donc, moi aussi je suis contre.
Mais je ne me battrai pas contre. Parce que je trouve que la question est loin d'avoir l'importance qu'on lui attribue, et parce que, quitte à tomber dans le politiquement correct, je considère la lutte contre l'homophobie comme un progrès. Aucun rapport, me direz-vous (ce "vous" est collectif). Vous avez raison, théoriquement du moins. Espérons que vous ayez raison en pratique aussi.

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1323
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Le mariage gay , une question de vocabulaire.

Message non lu par mike.adoo » dim. 13 mai 2012, 11:09

Bonjour à tous

Si je résume , en tenant compte des définitions du dictionnaire et de celles des intervenants , un couple est constitué par un homme et une femme ; Dans ce cas , pour reprendre ce qu'affirmait Proflycée :En Mathématiques, on appelle couple un élément composé de deux termes x et y noté (x,y): le couple (x;y) est distinct du couple (y,x).
Exemple , si la femme passe en premier , l'homme est qualifié de " courtois " ; S'il passe en premier , il est qualifié de " goujat " :)

Paradoxalement , sur le plan grammatical , il peut exister des couples d'homosexuels mais au singulier , il faudra dire une couple d'homosexuels . :oui:

Un couple d'homosexuels sous-entend l'union d'un homme et d'une femme qui auraient donc , étant homosexuels , des relations extra-conjugales .

C'est pourtant simple , non ? :siffle:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités