Débat sur la christianophobie

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1511
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Débat sur la christianophobie

Message non lu par zelie » ven. 05 oct. 2018, 17:25

Nanimo :
Les Français sont avant tout un peuple qui a massivement abandonné la religion, qui ne croit plus en Dieu … et de constater qu'ils ont mis les cathos hors de vue avec un succès fracassant, pour voir des musulmans revendiquer sans cesse, cela est accueilli avec incompréhension, certes, :sonne: mais aussi une profonde lassitude.
Oui, voilà, je trouve que vous touchez là un point sensible: les français se sont débarrassés des curés et de leurs emprises insupportables (ou vécues comme telles), ont évacué le religieux pour le voir revenir en force au moment où ils se sont crus libres de toute entrave morale.
A part qu'ils ont évacué de la sphère publique un judaïsme/christianisme sage et strict pour voir l'espace moral laissé ainsi vide envahi par un islamisme machiste, patriarcal, primitif et complètement fou chez certains.
Alors oui, ça a un coté désespérant.
D'autant que toutes les lois votées depuis 250 ans (lois d'égalité, etc.) vont toutes dans le sens d'une ouverture naïve aux autres peuples, et qui souffrent d'un manque de cadre, de limites, qui auraient été judicieuses pour protéger la France. Qui laisse l'impression, vu de l'extérieur, que les Français sont mous, ou peu respectueux d'eux-mêmes?

L'islamisme est génétiquement conquérant, le judaïsme/christianisme est génétiquement une relation intime et exigeante à la sainteté la plus pure. Et on pourrait passer chaque trait de chacuns dans la même opposition si on reste à l'extérieur de la réalité des personnes.
Je suis sûre que cette impossibilité de fusion apparente est tellement bien prise en compte par les politiques, qu'il a fallu, et il faut encore, imposer la vision "républicaine" des musulmans dans l'espace public pour ne pas sombrer dans la guerre civile. Comme François Hollande, qui lors de l'assassinat du Père Hamel, s'est cru obligé de glisser un mot de conseil d'apaisement dans l'oreille du maire de de Saint Etienne du Rouvray, ou Manuel Valls qui a déclaré "ils veulent une guerre des religions". Comme si les politiques ne redoutaient pas que de simples rixes entre communautés, mais directement l'embrasement de tout un pays. Comme si c'était obsessionnel chez eux, comme s'il n'y avait pas d'autres solutions.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2519
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Christianophobie

Message non lu par Nanimo » sam. 06 oct. 2018, 2:21

zelie a écrit :
ven. 05 oct. 2018, 12:56
(…) L'article cité plus bas parle quand même de subventions et de conventions à propos des sommes allouées.
J'ai lu l'article qui n'est qu'un article, Zélie, et non une information directe expliquée par quelqu'un qui s'y connaît et, de toutes façons, cet article ne dit rien d'autre de ce que je vous avais dit plus haut, donc bis repetita : l'État français ne subventionne pas les cultes, mais par le biais des impôts vous pouvez obtenir une déduction si vous soutenez financièrement votre culte. (…. mais laissons quelqu'un qui s'y connaît reprendre la question, autrement nous n'avancerons pas.)
Je vois bien aussi la distinction que vous introduisez dans l'aspect culturel d'un patrimoine à entretenir. Mais on ne peut pas tout réduire au culturel; par exemple le fait que je relève, où le prêtre remercie que la totalité des travaux aient été prise en charge par sa commune après une grave avarie (incendie). Plus récemment, l'Eglise de mon village (ou petite ville) a elle aussi été totalement rénovée par la mairie (la mairie et la paroisse entretiennent de bons rapports, et cette église est le seul "temple religieux" du village). Pourtant cette église est pleine tous les dimanches et ne sert qu'au culte.

Que le culturel soit de plus en plus présent dans l'entretien patrimonial, soit, je vois l'idée, mais on ne peut pas inclure sous le motif "culturel" la totalité l'argent public qui finit d'une façon ou d'une autre à l'entretien des églises. En conséquence, je ne peux me dire que les autres cultes soient en reste, d'abord parce que ce serait injuste, ensuite parce que je les estime assez malins pour réclamer pour eux aussi ce que les catholiques obtiennent.
Là vous soulevez un point important.

(Le prêtre qui remercie… Faut être poli dans la vie!) Mais soyons sérieux : si l'église n'appartient pas à l'État (si elle est dans le petit pourcentage des églises récentes donc), ni l'État, ni la municipalité ne paieront les factures. Mais si l'église appartient à l'État (Loi de 1905), il n'y a pas de souci; qu'elle soit très fréquentée ou non, l'État/la municipalité financera les travaux.

Dites, Zélie, vous ne voudriez pas que l'on se prenne des factures que le denier du culte ne peut plus payer parce que l'État laic, précisément, nous a réduit à presque rien, dans le mépris le plus total et ouvertement exprimé. Vous trouveriez cela juste? Là, pour une injustice, elle serait plutôt énorme! Ce serait même comme le couteau dans la plaie!

Maintenant, que cela ne plaise pas aux autres cultes - attention, je vais vous décevoir - mais je n'en ai rien à faire. Étaient-ils là, lorsqu'il y a eu ce déchaînement contre l'Église? Non. Nous, nous avons une histoire que nul ne va réécrire et chacun d'entre nous, catholiques, la portons. Question subsidiaire : Y a-t-il de l'empathie de la part des autres cultes pour les cathos? Et bien moi, Zélie, je ne la sens pas et pourtant la christianophobie ambiante est toujours là et prend même parfois des regains de vigueur.
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1511
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Débat sur la christianophobie

Message non lu par zelie » sam. 06 oct. 2018, 8:38

Chère Nanimo,
vous ne me décevez pas, jamais. J'aime bien débattre avec vous, c'est charmant, respectueux, et même parfois un peu rigolo. Si on était toujours d'accord ce serait lassant!
Je perçois quelque chose qui vous hérisse; c'est le rapport de l'Etat Français au Catholicisme. Au 19ème/20ème siècles, la spoliation des biens de l'Eglise qui a aboutit à ce que l'état soit propriétaire d'un patrimoine religieux considérable était clairement un scandale, un vol, une injustice. Cela n'avait pour but que d'abattre le plus rapidement possible cette religion catholique infecte dont il fallait se débarrasser. L'impression que j'en garde, c'est que c'est vraiment parce que un trop grand pourcentage de la population simple et pauvre tenait à sa religion que le catholicisme n'a pas été bouté hors de France au 19ème siècle. Alors on a pris les églises, chassé assez les curés pour leur mettre la pression, mais pas assez pour que la population se tienne tranquille, et s'il n'y avait pas eu la première guerre mondiale, où les prêtres ont fait preuve d'une grande abnégation auprès des blessés, des soldats, de la population, je ne sais pas ce qu'il en serait de nos jours de la chrétienté en France.
Et vous savez pas? Ces faits de persécution depuis 1789 et de spoliation, puis de "réintégration du clergé dans l'espace national" suite à la première guerre mondiale, toutes ces choses qui relèvent de l'histoire et du fait religieux, n'ont jamais été enseignées à l'école ou à peine évoquées d'une phrase, à des générations entières de jeunes. Par exemple, si j'en sais un tout petit peu aujourd'hui, c'est parce que j'ai voulu savoir fermement et longtemps. Pourtant aujourd'hui, dans les programmes, on ne jure que par "histoire des religions" , et "fait religieux". Mais bien expurgés quand même. Ou colorés. C'est selon.

Pour ce qui est des cultes, je veux dire des autres cultes, chacun peut avoir son avis. Ce que je cherche juste à souligner, c'est que je pense fermement que la justice attire la justice, même s'il faudra plus de temps pour le mettre en actes que son contraire. Car il est évident que l'injustice attire elle aussi l'injustice, et ça c'est direct. [hs]
Réponse à la question 2: je sais pas. Si je vous ressort mon poncif "Jésus etc." là je crois que vous me retournez une baffe bien gauloise, nan? :D
Question 1: j'essaie de creuser dans le prochain post.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1511
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Débat sur la christianophobie

Message non lu par zelie » sam. 27 avr. 2019, 11:05

Je cite Cinci :
En conclusion, on constate que si les cas de pédophilie en milieu religieux faisant le plus scandale sont ceux liés à l'Église catholique plutôt qu'au bouddhisme, au judaïsme ou à l'islam, ce n'est pas parce que l'Église est la seule coupable, mais c'est parce qu,elle est la seule religion que l'on peut charger sans risque et la seule dont la haute hiérarchie reconnaît les torts et les dénonce publiquement. Globalement, si l'Église catholique et le christianisme en général peuvent être critiqués comme toute religion, force est de reconnaître que les chrétiens, et les catholiques en particulier, sont ceux qui sont remis en question, les seuls qui pratiquent l'autocritique, donc les seuls que l'on trouve "normal" de critiquer et dénoncer sans égards.
Mais c'est cela qui fait notre force et fera qu'on se relèvera; on peut nous critiquer, on peut manifester autant de colère et de blasphème qu'on veut sans que nous arrêtions d'aimer spirituellement celui qui nous insulte*. Parce qu'on ouvre une voie où l'espace de réflexion et la recherche sincère d'une authenticité du message évangélique est palpable. J'ai été un peu sciée quand j'ai appris que la grande majorité des musulmans qui deviennent chrétiens ne le deviennent pas après une épiphanie une nuit dans un rêve, mais le deviennent par écoeurement de leur propre religion, où ils n'en peuvent plus de la violence, du mensonge, de l'hypocrisie, de la rigidité, du culte uniquement extérieur et de la guerre. Ils cherchent une religion de paix où on ne détourne pas la tête devant certaines vérités, où on a le courage de se remettre en question et de s'excuser publiquement.
Certes aujourd'hui on a l'impression d'être un peu noyés. Mais déjà nous nous relevons par les actes forts du Pape et des évêques qui se sont mis au travail à sa suite, par notre foi que nous portons malgré le pire des scandales et que rien, jamais, (j'espère!) ne nous fera abandonner, par notre fidélité à notre Pape, à notre Eglise. Tout cela portera un grand fruit dans le temps. A nous de porter paisiblement tout ce qui nous arrive, dans l'espérance et dans la prière confiante et abandonnée sur le Coeur de Dieu notre Père, car les plus belles averses font les plus belles récoltes.

*Un chirurgien canadien disait dans un de ses bouquins que si on permet à un patient de manifester son explosion de colère, on lui donne accès à la tristesse qu'il y a derrière et on l'aide à se libérer de son passé parfois de manière bien plus rapide qu'il n'y paraît au premier abord.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2519
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Débat sur la christianophobie

Message non lu par Nanimo » dim. 28 avr. 2019, 0:28

zelie a écrit :
sam. 27 avr. 2019, 11:05
(…) J'ai été un peu sciée quand j'ai appris que la grande majorité des musulmans qui deviennent chrétiens ne le deviennent pas après une épiphanie une nuit dans un rêve, mais le deviennent par écoeurement de leur propre religion, où ils n'en peuvent plus de la violence, du mensonge, de l'hypocrisie, de la rigidité, du culte uniquement extérieur et de la guerre. Ils cherchent une religion de paix où on ne détourne pas la tête devant certaines vérités, où on a le courage de se remettre en question et de s'excuser publiquement. (...)
En effet, c'est un point à souligner, peu connu, mais ô combien parlant, notamment sur l'égarement que constitue le radicalisme musulman. Mais pour l'instant, je reste persuadée que seuls des musulmans pourront faire entendre raison aux mouvances radicales de l'islam, qu'ils sont les mieux placés pour le faire et que c'est à eux de le faire, cela leur revient. Nous, nous avons bien assez de la christianophobie ambiante pour nous occuper.

Je lisais quelque part sur ce fil qu'avec l'assassinat du Père Hamel on craignait en France une guerre de(s) religion(s). Ce qui m'interpelle c'est la méconnaissance de la situation des chrétiens en France, en Europe, que l'on constate chez ces radicaux. Ils me paraissent complètement à côté de la plaque, car quel besoin de s'en prendre aux chrétiens d'Europe, alors que nos rangs ont fondu comme neige au soleil! Nous ne sommes plus une force menaçante.
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1511
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Débat sur la christianophobie

Message non lu par zelie » dim. 28 avr. 2019, 8:05

Je lisais quelque part sur ce fil qu'avec l'assassinat du Père Hamel on craignait en France une guerre de(s) religion(s). Ce qui m'interpelle c'est la méconnaissance de la situation des chrétiens en France, en Europe, que l'on constate chez les radicaux musulmans. Ils me paraissent complètement à côté de la plaque, car quel besoin de s'en prendre aux chrétiens d'Europe, alors que nos rangs ont fondu comme neige au soleil! Nous ne sommes plus une force menaçante.
Je pense pour ma part qu'on est l'Epine dans leurs pieds. Pas une épine comme une autre dans le pied d'un mouvement qui a la guerre et la conquête dans les gênes, mais on est l'Epine avec un grand E. Parce que quoi qu'en disent nos francs-maçons de dirigeants et nos élites intello-médiatiques cultivées en serre parisienne, les radicaux de l'islam ne sont pas dupes: la France est un pays chrétien, d'histoire chrétienne, de lois chrétiennes et de mentalité chrétienne. On prend "gaulois" à la place de "chrétien", ça fonctionne aussi.
La France a une spécificité, elle se sent française et chrétienne. Française parce que c'est l'histoire des peuplements qui a fait ce mélange, chrétienne parce que malgré les religions antérieures d'origine celtes, le christianisme s'est répandu avec la bénédiction des populations; elles l'ont accueilli et protégé avec leur coeur, même si cela a coûté des martyrs pendant 2 ou 3 siècles. Les français ne se sentent pas romains, ils se sentent gaulois pour la même raison; la résistance à l'envahisseur, et dans cet envahissement civilisationnel, garder des traces de l'avant...
Les millions de français aujourd'hui athées par adolescence de leur citoyenneté seront demains chrétiens s'il faut choisir un camp et défendre la France.
Si la religion catholique disparaît, la France en tant que nation disparaît et redevient un territoire, une terre vierge à ensemencer. C'est pour cela surtout qu'on a pas fini d'avoir des oppositions, et pas que des islamistes radicaux, car eux jouent franc-jeu, contrairement à d'autres qui disent devant et détruisent derrière.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
LuxMundi
Civis
Civis
Messages : 7
Inscription : dim. 28 avr. 2019, 14:35
Conviction : Catholique romain
Localisation : Nice (06)

Débat sur la christianophobie

Message non lu par LuxMundi » lun. 29 avr. 2019, 14:18

Carhaix a écrit :
lun. 29 avr. 2019, 13:59
Le problème, c'est que l'hostilité à l'Église est devenue très forte aujourd'hui. Elle est peut-être même devenue majoritaire dans l'opinion. Et à Paris, n'en parlons pas.
:arrow: L'hostilité à l'Eglise est devenue forte chez ceux souhaitant nous voir disparaître. Or, à bien y réfléchir, et c'est le cas en tout cas dans mon diocèse, nos églises se remplissent continuellement et drainent toujours autant de croyants curieux de la Parole, et en soif de celle-ci.
:arrow: Par conséquent, je trouve abusif de prétendre que la majorité de l'opinion soit hostile en une quelconque façon à la foi catholique.
:arrow: Leurs tentatives éhontées de mettre en avant les problèmes de moeurs dans l'action pastorale (qu'il faut du reste bien évidemment condamner et combattre) n'oblitèreront en rien le fait que nos églises sont prises d'assaut par des fous furieux de tout bord et qu'il est désormais pour nous nécessaire, plus que jamais, d'être missionnaires en Christ, et de continuer à répandre la parole.
:arrow: En clair, je pense que nous sommes à une situation proche de l'Eglise des prémices, où chaque engagement dans une paroisse peut conduire désormais à sa propre mort (cf. Sri Lanka) et qu'il nous appartient donc non seulement de combattre nos opposants en leur prouvant que le troupeau est nombreux, mais plus encore qu'il ne suffit plus aujourd'hui de suivre docilement son berger sur des sentiers de roses.
:arrow: Mon propos peut ici choquer, mais au vu de ma conviction être chrétien est aujourd'hui un privilège, pour lequel il nous faut combattre jalousement chaque jour que notre Seigneur fait. Et ce combat, je ne vous l'apprends guère, ne peut se faire qu'en persévérant tant dans la voie de l'amour, que dans la volonté missionnaire de nous autres disciples. Vous n'imaginez pas à quel point des gens complètement agnostiques, voire ordinaires catholiques culturels, peuvent exercer un retour résolu à la foi face au délitement de ce monde.
:!: Nous sommes à l'aube d'une nouvelle ère, où peut être plus que jamais dans l'histoire humaine, être chrétien devra être un combat de chaque instant. Et ce combat, nous devons le mener résolument, le sourire aux lèvres, à peine de donner raison à nos adversaires.
:coeur: Nous sommes morts et ressuscités avec Lui, et rien ni personne ne peut nous arrêter dans notre ardeur :) N'oubliez pas que s'ils s'en prennent à nous c'est plutôt du fait de notre force que par notre faiblesse. Ceux qui racontent que les églises sont vides n'y ont pas mis un pied depuis longtemps.
"Je suis le bon berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le Père me connaît et comme je connais le Père; et je donne ma vie pour mes brebis."
Jean, 10 : 14-16

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2519
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Débat sur la christianophobie

Message non lu par Nanimo » lun. 29 avr. 2019, 16:30

zelie a écrit :
dim. 28 avr. 2019, 8:05
Je pense pour ma part qu'on est l'Epine dans leurs pieds. Pas une épine comme une autre dans le pied d'un mouvement qui a la guerre et la conquête dans les gênes, mais on est l'Epine avec un grand E. Parce que quoi qu'en disent nos francs-maçons de dirigeants et nos élites intello-médiatiques cultivées en serre parisienne, les radicaux de l'islam ne sont pas dupes: la France est un pays chrétien, d'histoire chrétienne, de lois chrétiennes et de mentalité chrétienne. On prend "gaulois" à la place de "chrétien", ça fonctionne aussi.
La France a une spécificité, elle se sent française et chrétienne. Française parce que c'est l'histoire des peuplements qui a fait ce mélange, chrétienne parce que malgré les religions antérieures d'origine celtes, le christianisme s'est répandu avec la bénédiction des populations; elles l'ont accueilli et protégé avec leur coeur, même si cela a coûté des martyrs pendant 2 ou 3 siècles. Les français ne se sentent pas romains, ils se sentent gaulois pour la même raison; la résistance à l'envahisseur, et dans cet envahissement civilisationnel, garder des traces de l'avant...(...)
Je vous suis et je ne vous suis pas, car il s'agit plus d'un "héritage" chrétien, pas de la chrétienté en tant que telle, car elle se retire. Cet héritage est l'histoire d'un peuple, le nôtre, et cela explique l'émotion qu'a soulevé l'incendie de Notre-Dame. (Effacer N.-D., c'est comme ne plus se souvenir de son nom- Carhaix disait quelque chose de semblable sur le fil de N-D de Paris en feu. C'est un trouble sérieux.) Je maintiens que les radicaux de l'islam se trompent de cible, d'ailleurs le fait qu'ils tirent dans tous les sens prouve qu'ils n'ont pas de cible. De plus, ils se trompent de méthode (mais cela, nous le savons tous!). Car quand on pense que l'État français a pu, a su, se débarrasser de la première religion de France en quelques décennies, on voit bien que laisser libre cours à la christianophobie - sans que jamais on n'entende ce mot, tout en évitant de mentionner le vandalisme qui vise les lieux chrétiens - est bien plus efficace que d'entretenir la peur par le meurtre de masse. Mais bon… :)
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1511
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Débat sur la christianophobie

Message non lu par zelie » lun. 29 avr. 2019, 18:16

Bonjour Nanimo,
on est souvent pas exactement d'accord, mais c'est ça qui est bien!
Je reprends :
Je maintiens que les radicaux de l'islam se trompent de cible, d'ailleurs le fait qu'ils tirent dans tous les sens prouve qu'ils n'ont pas de cible. De plus, ils se trompent de méthode (mais cela, nous le savons tous!).
Les mouvements radicaux, -religieux ou politique- qui prennent les chrétiens et leurs lieux de culte ne se trompent pas de cibles quand ils incendient une église; c'est un choix, dûment fédérateur, comme celui de tabasser un Juif ou un homosexuel. Ils se battent pour une vision sainte d'une société sainte, même si d'autres trouvent que cela résulte du terrorisme et de la gabegie la plus complète.
Les anarchistes qui taguent des "une église qui illumine est une église qui brûle" savent très bien qu'ils ne brûlent pas un hôpital; ils s'en prennent aux policiers, aux structures régaliennes et religieuses, parce que c'est un choix en cohérence avec leur programme politique.
Le fait que seulement 1,8% de la population globale française soit assidûment pratiquante ne fait pas le tout de la situation; 25 % de la population française peut être définie comme "catholique engagé", au moins au niveau des valeurs qui sont les leurs. Donc non, ils ne se trompent pas de cibles, ils savent pertinemment ce qu'ils font. (chiffres Le Monde*)
Par contre, je suis d'accord, leur imbécilité, leur manque d'anticipation, leur manque de connaissance du terrain et de l'âme française, leur manque d'organisation et de discrétion joue pour beaucoup contre eux, les font se tromper de cible sur la forme (mais pas sur le fond): tout cela parce que la résistance à une assimilation, qu'ils clament haut et fort, joue contre eux en ce qu'ils appellent le "terrain ennemi".

Le Monde pour les chiffres : https://www.lemonde.fr/religions/articl ... 53130.html
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Vincentius
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : dim. 21 avr. 2019, 21:17
Conviction : Bouddhisme
Localisation : Île de France

Re: Débat sur la christianophobie

Message non lu par Vincentius » lun. 29 avr. 2019, 22:07

Réflexion sur un choix de mot : désapprobation quand au terme de "christianophobie" tout comme pour "l'islamophobie". Pourquoi : la phobie est une maladie mentale, une peur irrationnelle et excessive de quelque chose. Cela relève de la médecine mentale, que le grand public peut aisément assimiler à la folie. Or on ne discute pas avec un fou puisqu'il n'a pas toute sa raison. Désigner quelqu'un comme islamophobie comme christianophobe est un moyen idéal d’empêcher tout dialogue puisque la personne visée est immédiatement rangée dans la catégorie des malades mentaux. Or on peut, au moins pour l'Islam (pour le christianisme aussi je suppose), avoir des motifs tout à fait rationnels de craintes basés sur l'actualité ou l'expérience personnelle passée ou présente.

Donc méfiance vis à vis des mots finissant pas -phobie.

Réflexion en passant, faites en ce que vous voulez.
4 Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d'autrui? S'il se tient debout, ou s'il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l'affermir. 5 Tel fait une distinction entre les jours; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction.… 5 (Romains 14)

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2519
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Débat sur la christianophobie

Message non lu par Nanimo » lun. 29 avr. 2019, 23:44

Vincentius a écrit :
lun. 29 avr. 2019, 22:07
Réflexion sur un choix de mot : désapprobation quand au terme de "christianophobie" tout comme pour "l'islamophobie".
Vous n'êtes pas le seul à penser ainsi. Ceci a déjà été mentionné sur ce fil. Toutefois, sans chercher à savoir si le terme est juste ou non, ce qui apparaît tout de suite un peu retors est que le terme "christianophobie" a été calqué sur "islamophobie", alors que l'hostilité aux chrétiens de France est bien antérieure à l'arrivée des migrants musulmans et beaucoup plus vivace, beaucoup plus libre que vis-à-vis des musulmans (voir les chiffres cités sur ce fil). Ceci en dit long sur l'omerta qui a frappé les cathos quant au vandalisme, etc. Tandis que pour les musulmans, en deux temps trois mouvements, paf, un terme pour définir un rejet! ...et notez bien qu'il s'agit d'un rejet de la religion quelle qu'elle soit, ne nous leurrons pas, c'est un truc très français que de lever les yeux au ciel dès que l'on parle religion. C'est notre histoire.

Grand mystère des aléas sur les développements linguistiques... ;)
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
Vincentius
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : dim. 21 avr. 2019, 21:17
Conviction : Bouddhisme
Localisation : Île de France

Re: Débat sur la christianophobie

Message non lu par Vincentius » mar. 30 avr. 2019, 7:34

Je me souviens il y a quelques années une polémique a été faite sur la teneur "colonialiste" et "racistes" de certains album de Tintin, par Hergé. J'en ai des albums à la maison, nous en lisons avec mon fils, j'en ai lu enfant. C'est certains, certains album ont une vision très colonialiste et grossièrement raciste qui actuellement ne passerait plus mais qui à l'époque était simplement dans le contexte. Actuellement nous polémiquions en France et on avait demandé leur avis à des Africains eux-mêmes. Eux nos polémiques les faisaient rire, ils trouvaient que c'était vraiment un truc de blancs et/ou de français de polémiquer là dessus maintenant. Donc visiblement pour certains Africains en tout cas nous étions vraiment ridicules de nous prendre la tête là dessus. Actuellement en tout cas. Cela me rappelle aussi la "réécriture" des Lucky Luke ou des Gaston Lagaffe pour supprimer la cigarette au bec du héros. Je ne fume pas, n'ai jamais fumé, je sais que c'est une plaie le tabac. Je trouve ridicule et irresponsables ceux qui s'empoisonnent et empoissonnent leur entourage à petit feu, mais censurer par rétroaction des albums BD... Pourquoi pas effacer des passages franchement "limites" de Robur le Conquérant par Jules Verne par exemple ? Dans le gens vision raciste et coloniale du noir c'est pas mal.
[hs]
4 Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d'autrui? S'il se tient debout, ou s'il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l'affermir. 5 Tel fait une distinction entre les jours; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction.… 5 (Romains 14)

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2519
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Débat sur la christianophobie

Message non lu par Nanimo » mar. 30 avr. 2019, 14:47

LuxMundi a écrit :
lun. 29 avr. 2019, 14:18
:arrow: L'hostilité à l'Eglise est devenue forte chez ceux souhaitant nous voir disparaître. Or, à bien y réfléchir, et c'est le cas en tout cas dans mon diocèse, nos églises se remplissent continuellement et drainent toujours autant de croyants curieux de la Parole, et en soif de celle-ci.
Votre constat est surprenant lorsque l'on sait que l'on ferme des églises dans les campagnes par manque de fréquentation ou manque de vocations. Vous devriez lire le fil : Qu'est-ce qui a vidé nos églises? Instructif.
Par conséquent, je trouve abusif de prétendre que la majorité de l'opinion soit hostile en une quelconque façon à la foi catholique.
Je ne vois pas trop le rapport, mais le rejet de la religion en général est un fait peu contestable dans la société française.
Leurs tentatives éhontées de mettre en avant les problèmes de moeurs dans l'action pastorale (qu'il faut du reste bien évidemment condamner et combattre) n'oblitèreront en rien le fait que nos églises sont prises d'assaut par des fous furieux de tout bord et qu'il est désormais pour nous nécessaire, plus que jamais, d'être missionnaires en Christ, et de continuer à répandre la parole.
Le problème des abus aurait dû être abordé librement dans l'Église depuis fort longtemps, de toutes façons. (Vous pouvez vous reporter au fil De la pédophilie dans l'Église).
Nous sommes à l'aube d'une nouvelle ère, où peut être plus que jamais dans l'histoire humaine, être chrétien devra être un combat de chaque instant. Et ce combat, nous devons le mener résolument, le sourire aux lèvres, à peine de donner raison à nos adversaires.
:coeur: Nous sommes morts et ressuscités avec Lui, et rien ni personne ne peut nous arrêter dans notre ardeur :)
Puissiez-vous être entendu!
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
Vincentius
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : dim. 21 avr. 2019, 21:17
Conviction : Bouddhisme
Localisation : Île de France

Re: Débat sur la christianophobie

Message non lu par Vincentius » mer. 01 mai 2019, 7:50

[La Cité Catholique, qui se veut pour l'intelligence de la foi, accueille sans ambage les critiques. Toutefois, étant donné le mépris, l'hostilité dont a été l'objet notre foi tout au long du XXe s., il est hautement souhaitable que ces critiques partent des rangs catholiques eux-mêmes et qu'elles soient dûment argumentées. Ceci dit, vous demeurez notre invité bienvenu. La Modération]
4 Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d'autrui? S'il se tient debout, ou s'il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l'affermir. 5 Tel fait une distinction entre les jours; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction.… 5 (Romains 14)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités