Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Littérature - Fiches de lecture - Biographies - Critiques - Essais - Philologie
Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lu par Cinci » dim. 12 juin 2016, 4:41

Le voyage ...
[+] Texte masqué
"C'était d'ailleurs une bonne nature, Alcide, serviable et généreuse et tout. Je le compris plus tard, un peu trop tard. Sa formidable résignation l'accablait, cette qualité de base qui rend les pauvres gens de l'armée aussi faciles à tuer qu'à faire vivre. Jamais, ou presque, ils ne demandent le pourquoi, les petits, de tout ce qu'ils supportent. Ils se haïssent les uns les autres, ça suffit.

Un jour qu'Alcide me voyait occupé d'en cueillir un petit bouquet, il me prévint : "Cueille-les si tu veux, mais les arrose pas, ces garces-là, ça les tue ... C'est tout fragile, c'est pas comme les "soleils" qu'on faisait, nous, pousser aux enfants de la troupe à Rambouillet! On pouvait leur pisser dessus à ceux-là! ... Qu'ils buvaient tout! ... D'ailleurs, les fleurs, c'est comme les hommes ... Et plus c'est gros et plus c'est con!" Ceci à l'intention du lieutenant Grappa, évidemment, dont le corps était abondant et calamiteux, les mains brèves, pourpres, terribles. Des mains à ne jamais rien comprendre. Il n'essayait pas d'ailleurs de comprendre.

[...]

Sur les derniers temps, il me vint une fois l'envie d'écrire à M. Puta, pour le taper. Alcide se chargerait de poster ma lettre par le prochain Papaoutah.

Le matériel à écrire d'Alcide tenait dans une petite boîte à biscuits tout comme celle que j'avais connue à Branledore, tout à fait la même. Tous les sergents rengagés avaient donc la même habitude.

Mais quand il me vit l'ouvrir sa boîte, Alcide eut un geste qui me surprit pour m'en empêcher. J,étais gêné. Je ne savais pas pourquoi il m'en empêchait, je la reposai donc sur la table. "Ah! ouvre-là, va! qu'il a dit enfin. Va ça ne fait rien." Tout de suite à l'envers du couvercle était collée une photo d'une petite fille. Rien que la tête, une petite figure bien douce d'ailleurs avec des longues boucles, comme on les portait dans ce temps-là. Je pris le papier, la plume et je refermai vivement la boîte. J'étais bien gêné de mon indiscrétion, mais je me demandais pourquoi aussi ça l'avait tant bouleversé.

J'imaginais tout de suite qu'il s'agissait d'un enfant à lui, dont il avait évité de me parler jusque-là. Je n'en demandais pas davantage, mais je l'entendais derrière mon dos qui essayait de me raconter quelque chose au sujet de cette photo, avec une drôle de voix que je ne lui connaissais pas encore.

Il bafouillait. Je ne savais plus où me mettre moi. Il fallait bien que je l'aide à faire sa confidence. Ce serait une confidence tout à fait pénible à écouter, j'en étais sûr. Je n'y tenais vraiment pas.
- C'est rien! l'entendis-je me dire enfin. C'est la fille de mon frère ... Ils sont morts tous les deux
- Ses parents?
- Oui, ses parents ...
- Qui l'élève alors maintenant? Ta mère? que je demandai moi, comme ça, pour manifester de l'intérêt.
- Ma mère, je ne l'ai plus non plus ...
- Qui alors?
- Eh bien, moi!
Il ricanait, cramoisi Alcide, comme s'il venait de faire quelque chose de pas convenable du tout. Il se reprit, hâtif :
- C'est à dire, je vais t'expliquer ... Je la fais élever à Bordeaux chez les Soeurs ... Mais pas les Soeurs pour les pauvres, tu me comprends hein! Chez des Soeurs "bien" ... Puisque c'est moi qui m'en occupe, alors tu peux être tranquille. Je veux que rien lui manque! Ginette qu'elle s'appelle ... C'est une gentille petite ... Elle m'écrit, elle fait des progrès, seulement, tu sais, les pensions comme ça, c'est cher ... Surtout que maintenant elle a dix ans ... Je voudrais qu,elle apprenne le piano en même temps. Qu'est-ce que t'en dis toi du piano? C'est bien le piano, hein, pour les filles? Tu crois pas? Et l'Anglais? C'est utile l'Anglais aussi. Tu sais l'Anglais toi?

Je me mis à regarder de bien plus près Alcide, à mesure qu'il s'avouait la faute de ne pas être assez généreux, avec sa petite moustache cosmétique, ses sourcils d'excentrique. Pudique Alcide! Comme il avait dû en faire des économies sur sa solde étriquée ... sur ses primes faméliques et sur son minuscule commerce clandestin ... pendant des mois, des années dans cet infernal Topo! Je ne savais pas quoi lui répondre moi, je n'étais pas très compétent, mais il me dépassait tellement par le coeur que j'en devins tout rouge ... A côté d'Alcide, rien qu'un mufle impuissant, moi, épais, et vain j'étais ... Y avait pas à chiquer. C'était net.

Je n'osais plus lui parler, je ne m'en sentais soudain énormément indigne de lui parler. Moi qui hier encore le négligeais et même le méprisais un peu , Alcide.

- Je n'ai pas eu de veine, poursuivait-il, sans se rendre compte qu'il m'embarrassait avec ses confidences. Imagines-toi qu'il y a deux ans, elle a eu la paralysie infantile ... Figures-toi ... Tu sais ce que c'est toi la paralysie infantile?

Il m'expliqua alors que la jambe gauche de l'enfant demeurait atrophiée et qu'elle suivait un traitement d'électricité à Bordeaux, chez un spécialiste.
- Est-ce que ça revient, tu crois? ,,, qu'il s'inquiétait.
Je l'assurai que ça se rétablissait très bien, très complètement avec le temps et l'électricité. Il parlait de sa mère qui était morte et de son infirmité à la petite avec beaucoup de précautions. Il avait peur, même de loin, de lui faire du mal.
-As-tu été la voir depuis sa maladie?
- Non ... j'étais ici.
- Iras-tu bientôt?
- Je crois que je ne pourrai pas avant trois ans ... Tu comprends ici je fais un peu de commerce ... alors ça lui aide bien.

Ainsi Alcide demandait-il à redoubler son séjour, à faire six ans de suite à Topo, au lieu de trois, pour la petite nièce dont il ne possédait que quelques lettres et ce petit portrait. "Ce qui m'ennuie, reprit-il, quand nous nous couchâmes, c'st qu'elle n'a là-bas personne pour les vacances ... C'est dur pour une petite enfant ..."

Évidemment Alcide évoluait dans le sublime à son aise et pour ainsi dire familièrement, il tutoyait les anges ce garçon, et il n'avait l'air de rien. Il avait offert sans presque sans douter à une petite fille vaguement parente des années de torture, l'annihilement de sa pauvre vie dans cette monotonie torride, sans conditon, sans marchandage, sans intérêt que son bon coeur. Il offrait à cette petite fille lointaine assez de tendresse pour refaire un monde entier et ça ne se voyait même pas.

Il s'endormit d'un coup, à la lueur de la bougie. Je finis par me relever pour bien regarder ses traits à la lumière. Il dormait comme tout le monde. Il avait l'air bien ordinaire. Ce serait pourtant pas si bête s'il y avait quelque chose pour distinguer les bons des méchants."

Céline, Le voyage au bout de la nuit

saperlipopette
Quæstor
Quæstor
Messages : 230
Inscription : dim. 29 mai 2016, 18:30
Conviction : catholique

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lu par saperlipopette » mer. 15 juin 2016, 21:05

Je pourrais dire Les misérables d'Hugo dans un registre différent.


Livre que j'ai trouvé excellent, mais trop manichéen et romantique pour moi. cependant j'ai eu ma période...
Dans ce dernier cas, sur un forum catholique, tout le monde s'en fout apparemment parce que l'auteur ne dégagerait pas assez de bonne odeur de sacristie, de cire à plancher de presbytère, d'encens ou je ne sais quoi d'autre. Trop jouisseur, dira-t-on. Trop épris de tables tournantes à Jersey. Tant pis!
Hugo avait juste une fâcheuse tendance à se convertir au bonapartisme, au monarchisme et à la république en fonction de la température...Mais qu'est-ce qu'on lui reproche du côté chrétien? (il n'est pas pire que Céline...) Il a quand même écrit ces quatrains qu'on prendrait pour une prière:
Je viens à vous, Seigneur, père auquel il faut croire,
je vous porte, apaisé,
les morceau de ce cœur tout plein de votre gloire,
que vous avez brisé.
(...)Je vous supplie, ô Dieu, de regarder mon âme
et de considérer
qu'humble comme un enfant et doux comme une femme,
Je viens vous adorer. (...)
Seigneur, je reconnais que l'homme est en délire,
s'il ose murmurer;
je cesse d'accuser, je cesse de maudire,
mais laissez-moi pleurer!
Par contre, je n'ai jamais eu le courage encore d'oser attaquer le fameux roman de Marcel Proust A la recherche du temps perdu ... qui est sans doute un chef d'oeuvre.
J'ai lu il y a longtemps "du côté de chez Swann". C'est un peu compliqué ( et ennuyeux) pour moi, mais j'ai eu l'impression qu'il veut décrire tout le monde (dans le sens de la totalité du monde: son époque, sa société, etc.). c'est une idée enthousiasmante de vouloir tout écrire!
En tout cas, merci pour les exemples de lectures!
Ad Majorem Dei Gloriam

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lu par Cinci » jeu. 16 juin 2016, 4:04

Encore que parmi les livres intéressants, il y aurait bien ceux de Chesterton. Il y a le classique La nuit privée d'étoile de Thomas Merton. Pour ceux qui ne l'aurait jamais lu,


Bonjour Saperlipopette,
Mais qu'est-ce qu'on lui reproche [à Hugo] du côté chrétien?
Son hétérodoxie probablement.

;)

J'ai lu il y a longtemps "du côté de chez Swann". C'est un peu compliqué ( et ennuyeux) pour moi,
Oui, c'est à peu près cela que j'aurai toujours redouté par rapport à l'autre pièce de résistance.


Mais, je suis toujours un peu tenté, comme dernièrement, à cause d'une émission de radio et dans laquelle on parlait encore de Marcel Proust. Cette histoire de temps perdu serait un peu telle une sorte d'atemporalité (on pense au Paradis). Une sorte de manière de se retrouver soi à travers une myriade de souvenirs enfouis, d'y retrouver la quintessence de l'expérience du moment, toutes ses richesses de potentialités que l'on n'aurait pas su voir ni saisir ni capter, etc. Et Marcel Proust était agnostique, dit-on. Mais un agnostique triste de ne pouvoir croire. Et, là-dessus, J'avais déjà lu des "choses" d'un auteur de chez-nous (Levy-Beaulieu) qui, lui-même, ne jure que par Jacques Ferron (au Québec), étant parallèlement adepte du vieil Hugo et... et de Proust. Une sorte de jeu de références croisées.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5031
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lu par gerardh » dim. 31 juil. 2016, 9:50

_____

Bonjour

"Le capital au XXIe siècle" par Thomas Piketty. Ensuite je lirai les commentaires critiques de ce livre.


________

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11051
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lu par Fée Violine » mar. 02 août 2016, 23:59

Je lis "Résidente privilégiée", les mémoires de Maria Casarès, c'est superbe ! Ça donne envie de (re)voir tous ses films.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Maria_Casar%C3%A8s

Avant, j'ai lu "L'école du sud" de Dominique Fernandez
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Fernandez
C'est un roman qui décrit le mariage raté d'un Italien baroque et d'une Auvergnate janséniste (un peu comme les parents de l'auteur).

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3130
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lu par jeanbaptiste » mer. 03 août 2016, 14:42

La Recherche du Temps Perdu ... il faut vraiment que je le boucle celui-là ! Je l'ai laissé en plan il y a une dizaine d'année. Non pas que je n'aimais pas, mais j'avais ouvert un autre livre, puis un autre, et au bout de quelques mois je me suis dit : mince, il faudrait que je reprenne au début ! Et je n'ai jamais eu le courage.

Ce qui m'a le plus frappé dans cette oeuvre c'est la grande sensibilité de Proust à des milliers de détails du quotidien aussi bien bien intimes que culturels, esthétiques et sociaux.

C'est aussi un texte qui peut être très drôle et même caustique. Son regard sur la société de son époque est perçant !

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11051
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lu par Fée Violine » mer. 03 août 2016, 20:04

Oui j'ai remarqué tout cela, et sa merveilleuse intelligence. J'aime bien aussi son humour ! (mais je n'ai lu que les 3 premiers, et la moitié du dernier).

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lu par Cinci » lun. 15 août 2016, 4:59

Maria Casarès était une superbe actrice. :coeur: Les enfants du paradis, Orphée ... Orphée, le film de Jean Cocteau avec Jean Marais ... génial.


----------------------------------------------------------------



Vu :
  • "... le mépris du peuple, c'est la télévision qui l'exprime, à longueur de semaines, à longueur d'années. Certains appellent cela "donner aux gens ce qu'ils veulent", Je ne connais rien de plus absurde qu'un tel raisonnement. Le peuple de Rome aimait les combats de gladiateurs et les supplices publics. Oserait-on prétendre qu'on ne présente plus ce genre de spectacles parce que les gens n'en veulent pas? Je parie que si on jetait quelques athées aux lions, chaque semaine, à Télé-métropole, on s'apercevrait vite que les gens en veulent. Au nom de quel "élitisme" viendrait-on ensuite interdire ces divertissements populaires?

    En réalité, le principe de la présumée demande populaire rabaisse tout le monde au niveau de ceux qui ont le moins de discernement esthétique, de conscience politique et de sens critique. Hitler disait que sa domination politique plaçait au premier rang de ses recettes idéologiques le fait d'être accessible aux plus bêtes. C'est aussi la recette du succès à la télévision."

    - Jean Larose, La petite noirceur, p. 84


Dans un recueil de poèmes de Jacques Brault :
  • Le vagabondage est puni par la loi française
    de trois à six mois d'emprisonnement.
    • Une encyclopédie
    Même si tu as eu la sottise de te montrer,
    sois tranquille,
    ils ne te voient pas.
    • Henri Michaux

saperlipopette
Quæstor
Quæstor
Messages : 230
Inscription : dim. 29 mai 2016, 18:30
Conviction : catholique

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lu par saperlipopette » lun. 22 août 2016, 19:20

J'ai fini La méiocratie d'Alain Denault, livre intéressant mais assez spécifique au Québec . j'ai lu aussi Historiquement correct de Jean Sévilla, et Le moine et le philosophe de Matthieu Ricard et Jean-François Revel, point de vue d'un moine bouddhiste et d'un agnostique sur le monde.
Dans les "Misérables", Victor Hugo consacre de longues pages à nier la pertinence de la vie monastique. Selon lui, le monachisme a pu être une bonne chose au Moyen Age, mais il considère qu'à son époque, ce mode de vie à fait son temps. Il va même jusqu'à comparer les mères supérieures des couvents traditionnels espagnols à des larves! J'imagine que c'est en partie pour cela que ce livre était à l'Index.
Hugo écrit trop bien, je lui pardonne son progressisme... et son "matérialisme". Allons donc! Et dire que c'est à son siècle que vécut la plus grande sainte des temps modernes, qui était bizarrement une contemplative! :zut:
Ad Majorem Dei Gloriam

pajaro
Quæstor
Quæstor
Messages : 291
Inscription : dim. 20 sept. 2009, 19:33
Localisation : Dioecesis Massiliensis

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lu par pajaro » mer. 21 déc. 2016, 14:03

En ce moment je lis Lady Scarface de Diane Ducret. Livre très intéressant sur les compagnes des grands pontes de la pègre aux Etats-Unis de l'époque de la prohibition jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale.
A quien Dios quiere hacer muy santo, lo hace muy devoto de la Virgen María.
San Luis de Monfort

Avatar de l’utilisateur
Aldous
Barbarus
Barbarus

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lu par Aldous » sam. 04 févr. 2017, 11:26

"Traité de résistance pour le monde qui vient"
de Bertrand Vergely
Le Passeur éditeur , Paris(janvier 2017)

http://www.laprocure.com/traite-resista ... 05012.html
http://www.laprocure.com/biographies/Ve ... 34198.html

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2931
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lu par Suliko » sam. 05 août 2017, 18:44

En ce moment, je lis - entre autres choses - l'Illusion libérale de Veuillot. C'est vraiment une belle plume ! Quelqu'un aurait-il déjà lu cet ouvrage ?
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2556
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lu par Nanimo » lun. 21 août 2017, 17:00

Je me suis plongée dans l'ouvrage de M. Leiris, écrivain, ethnologue, etc., L'Afrique fantôme

Il s'agit d'un journal de voyage durant les années 30, de Dakar à Djibouti, un voyage en compagnie de scientifiques. Le lecteur français sera surpris par la violence qui règne sur ces terres : au Soudan, on a encore des rituels où l'on flagelle.... des enfants (aussi jeune que 5 ou 6 ans!) et on y pratique encore un peu partout le sacrifice humain.

A ce sujet, un passage sur l'Abyssinie nous apprend qu'une femme qui a eu un avortement dispense sa famille du sacrifice humain. Donc l'avortement est placé au même niveau que le sacrifice humain. C'est très curieux que des sociétés aussi violentes aient une idée aussi juste de ce qu'est l'avortement, alors que nos sociétés occidentales ont totalement, mais alors complètement, perdu cette notion!
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lu par Anne » mar. 10 oct. 2017, 22:49

:lecteur: Parce qu'il faut bien varier, tous de front:

* The complete C.S. Lewis Signature Classics (j'en suis aux incontournables Screwtape Letters): du bonbon!

* Un pèlerinage au Mont Saint-Michel, de Louis Malle: ça peut ce lire par étapes, car il s'agit de courtes pensées... et, concept!, le

* Mont Saint-Michel and Chartres, de Henry Adams (petit-fils et arrière-petit-fils des présidents états-uniens du même nom): un superbe "tour" de ces deux endroits merveilleux, où il partage ces connaissances de l'époque médiévale tout en insistant sur la place de la Vierge dans l'esprit religieux de l'époque.

Ce qui m'a amené à me procurer L'art religieux du XIIIe siècle en France d'Émile Mâle (on trouve de tout sur Ebay!), puisqu'Adams le cite fréquemment (j'en suis à regarder les images et leurs légendes)!

Je viens de terminer Le véritable d'Artagnan de Jean-Christian Petitfils, (commandé en même temps que son Jésus que j'hésite un peu à débuter: quelqu'un l'a lu?) qui suivait lui-même une relecture de toute la trilogie des Trois mousquetaires de Vous savez qui!

Plus quelques autres peccadilles...
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1678
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lu par Altior » mar. 17 oct. 2017, 12:11

L'intelligence en péril de mort, par Marcel de Corte, ed Homme Nouveau. Magnifique. Le style fait l'homme et la preuve est là: on trouve dans ce livre des idées de haute altitude exprimées d'une façon accessible à tous. Un ivre de philosophie qu'on peut lire avec la fluidité d'un roman. Même moi je suis capable de comprendre...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités