Pour nos héros

« Je vous exhorte, frères, à soutenir mon combat en priant Dieu pour moi » (Rm 15.30)
Règles du forum
Confiez ici à nos lecteurs vos intentions de prières.

NB : Toutes les intentions déposées dans cette section seront apportées à la messe quotidienne d'un prêtre du forum.
NB2 : les questions relatives à la pratique de la prière chrétienne doivent être publiées dans le forum Spiritualité.
Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2124
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: Mort pour avoir pris la place des otages

Message non lu par Relief » ven. 30 mars 2018, 21:09

armide a écrit :
ven. 30 mars 2018, 16:00
Non, ce n'est pas hors du commun, heureusement.
C'est au contraire de plus en plus rare. Pour preuve, l'explosion des condamnations judiciaires pour non assistance à personne en danger.

Avatar de l’utilisateur
papounet
Ædilis
Ædilis
Messages : 47
Inscription : lun. 01 mai 2017, 14:59
Conviction : Catholique proche de notre Pape François
Localisation : yvelines & finistère
Contact :

Re: Mort pour avoir pris la place des otages

Message non lu par papounet » sam. 31 mars 2018, 15:33

Relief a écrit :
ven. 30 mars 2018, 21:09
armide a écrit :
ven. 30 mars 2018, 16:00
Non, ce n'est pas hors du commun, heureusement.
C'est au contraire de plus en plus rare. Pour preuve, l'explosion des condamnations judiciaires pour non assistance à personne en danger.
Si le corps de sapeurs-pompiers pouvait lire ce que vous venez d'écrire, eux qui sacrifient souvent leur vie pour en sauver d'autres, il serait outré, car les pompiers sont toujours les premiers à venir quand un drame se produit ! Et combien d'entre eux justement la perdent leur vie pour en sauver une ou plusieurs autres...

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7153
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Mort pour avoir pris la place des otages

Message non lu par Anne » sam. 31 mars 2018, 20:58

Il est effectivement dommage que ces actes héroïques passent inaperçus.

Mais même en additionnant leur cas, ceux des policiers morts en service ainsi que les civils qui mettent leur vie en danger, on peut encore qualifier ces actes courageux de "hors du commun" comparativement à une population prise dans son ensemble.

Profitons-en pour prier pour toutes ces personnes altruistes...
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2124
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: Mort pour avoir pris la place des otages

Message non lu par Relief » sam. 31 mars 2018, 23:02

armide a écrit :
sam. 31 mars 2018, 15:33
Relief a écrit :
ven. 30 mars 2018, 21:09
C'est au contraire de plus en plus rare. Pour preuve, l'explosion des condamnations judiciaires pour non assistance à personne en danger.
Si le corps de sapeurs-pompiers pouvait lire ce que vous venez d'écrire, eux qui sacrifient souvent leur vie pour en sauver d'autres, il serait outré, car les pompiers sont toujours les premiers à venir quand un drame se produit ! Et combien d'entre eux justement la perdent leur vie pour en sauver une ou plusieurs autres...
Mais oui, bien sûr, ce sont les pompiers qui sont concernés par les condamnations judiciaires pour non assistance à personne en danger !

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9340
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Mort pour avoir pris la place des otages

Message non lu par Cinci » lun. 02 avr. 2018, 17:39

Un héros

C'est le titre d'une des dernières chroniques de Christian Rioux.

Ici :

https://www.ledevoir.com/opinion/chroni ... 5/un-heros

Et pourtant, il n’y a guère de doute. On a beau retourner l’histoire d’Arnaud Beltrame dans tous les sens, ce soldat est un héros. Il n’aura fallu que vingt minutes à l’escouade de la gendarmerie qu’il commandait pour arriver au supermarché de Trèbes où se déroulaient une prise d’otages et une fusillade qui avait déjà fait plusieurs victimes. Sans attendre, disent les témoins, Beltrame tenta de négocier avec le terroriste qui utilisait une femme comme bouclier humain. Sans plus, il leva les mains, déposa son arme au sol et proposa de prendre sa place. La femme fut libérée quelques minutes plus tard.


Interrogé au hasard, un passant a décrit Arnaud Beltrame comme « un homme tombé au front […] qui nous fait renouer avec la France des chevaliers, des résistants, des combattants.


Mais qu’est-ce qu’un héros depuis l’Antiquité sinon un intermédiaire entre les hommes et les dieux ? Ou pour le dire avec les mots d’aujourd’hui, entre l’humble condition de chacun et ce qui nous dépasse tous. Le héros est issu des rangs des mortels. Mais il a touché du doigt quelque chose de plus grand que lui. Samedi dernier, un observateur ira même jusqu’à évoquer une forme de « sainteté ».


Rappelons au passage que le monde des chevaliers fut aussi celui de l’amour courtois. En ces temps où les hommes ont si mauvaise presse, peut-être vaut-il la peine de rappeler qu’à Trèbes, le 23 mars dernier, un homme qui se faisait une certaine idée du courage a sauvé la vie d’une femme.


À cause des cataclysmes du siècle dernier, où des peuples entiers ont été envoyés à l’abattoir, l’héroïsme est devenu suspect. Faut-il pour autant le caricaturer ? Ou se contenter de superhéros taillés sur mesure pour le box-office ? Imaginez quel « réac » fini était cet homme qui croyait dans la patrie et la nation.

Mais notre détestation des héros a une autre origine. Dans une école égalitariste où le premier gribouillage d’un enfant est qualifié d’oeuvre d’art, on se tient loin des chefs-d’oeuvre qui risquent de forcer l’admiration. Dans un monde où rien n’est plus valorisé que l’expression du moi intérieur, les temps sont durs pour ces héros qui nous obligent au silence et à l’humilité.

Nous préférons le culte narcissique des victimes dans lequel chacun peut reconnaître ses propres souffrances sans se sentir redevable à quiconque. Ce culte est même devenu un vaste marché où la concurrence est rude.
Quelle bonne idée d'évoquer la chevalerie d'une autre époque !

Voyons ...

Le comportement d'Arnaud Beltrame paraîtrait-il facilement nous renvoyer à Don Quichotte ?

Pour mémoire : Don Quichotte se désolait de n'être pas né à la bonne époque. Car, déjà, de son temps, l' on ne trouvait plus d'Amadis de Gaule, ni Lancelot ni les autres. Il avait donc résolu tout seul de faire revivre la grande tradition des chevaliers. Dans tout le roman, c'est Quichotte qui passera pour fou. Au moment de sa mort l'on s'aperçoit qu'il était plus lucide que beaucoup d'autres. Avec lui, on regretterait la disparition de sa folie. Parce que cette dernière qui était finalement une noble folie, permettait peut-être d'avoir un regard plus juste sur le mystérieux fond des choses.

En choisissant délibérément de ne pas s'arrêter aux plates apparences de la réalité la plus crue, c'est tout le présent qui s'en trouvait magnifié et sa Dulcinée avec lui pareillement; enfin la pauvresse qu'il avait pu prendre pour telle et qui avait fini par se prendre au jeu. C'est le regard de Quichotte qui pouvait le mieux concrétiser les aspirations légitimes du coeur humain.,

Le thème de "la noblesse ou de l'ancienne chevalerie avec ses codes mais ne pouvant hélas que lancer ses derniers feux", par exemple, représenté dans la mentalité et la personne de l'officier supérieur allemand et du capitaine français, était aussi celui de La grande illusion, le film de Jean Renoir.

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2404
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Mort pour avoir pris la place des otages

Message non lu par Nanimo » dim. 24 mars 2019, 0:35

Ayons une pensée et une prière pour Arnaud Beltrame, mort en héros à Trèbes (attentat islamiste mars 2018).
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1222
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Mort pour avoir pris la place des otages

Message non lu par zelie » dim. 24 mars 2019, 9:28

Ayons, oui, une pensée pour cet homme, qui mériterait que beaucoup de rues, de collège, d'endroits, portent son nom pour que son histoire se perpétue longtemps, longtemps... et pas seulement 20 ans, dans un mouvement d'oubli spontané que nous connaissons tous très bien : ceux nés après ne se sentiront pas concernés par ce qui s'est passé avant eux, car ni leur quotidien, ni leur vécu n'aura été empreint de ce nom.
Mais notre détestation des héros a une autre origine. Dans un monde où rien n’est plus valorisé que l’expression du moi intérieur, les temps sont durs pour ces héros qui nous obligent au silence et à l’humilité.

Nous préférons le culte narcissique des victimes dans lequel chacun peut reconnaître ses propres souffrances sans se sentir redevable à quiconque. Ce culte est même devenu un vaste marché où la concurrence est rude.
C'est très vrai. Le narcissisme est tellement présent que l'éducation se dilue, les remises en questions deviennent impossibles, le nombrilisme le plus infantile se fait jour. Toutes les personnes -sans exception- que je connais qui travaillent au contact d'un public ou d'une clientèle en parle de plus en plus souvent.
Dans une école égalitariste où le premier gribouillage d’un enfant est qualifié d’oeuvre d’art, on se tient loin des chefs-d’oeuvre qui risquent de forcer l’admiration.
Non, quand même pas. Il ne s'agit pour l'enfant de trois ans perdu dans un trop grand groupe de 30 enfants et plus de se sentir rassuré, aimé, accepté comme tel dans les yeux de la maîtresse, à un âge où il est nié dans ses besoins primordiaux d'être près de sa mère. C'est juste le système social qui est mal fichu, reconduisant les mères au travail alors que l'enfant est allaité, etc.
Ne mélangeons pas tout.
La démonstration ci-dessus se suffisait à elle-même.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2404
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Morts en libérant quatre otages au Sahel

Message non lu par Nanimo » mar. 14 mai 2019, 0:34

Un hommage officiel sera rendu aujourd'hui pour Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, du commando Hubert, troupes d'élite de l'armée française.

Prions pour eux.
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Morts en libérant quatre otages au Sahel

Message non lu par Bassmeg » mar. 14 mai 2019, 21:55

Nanimo a écrit :
mar. 14 mai 2019, 0:34
Un hommage officiel sera rendu aujourd'hui pour Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, du commando Hubert, troupes d'élite de l'armée française.

Prions pour eux.
Je prie pour eux et surtout leurs familles.
Mais je ne comprends pas ce qui s' est passé. Pourquoi nos soldats font encore la guerre en Afrique?
Ce sont des héros, c' est incontestable, mais qu' est ce qui s' est passé? Pourquoi sont-ils morts?

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1222
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Pour nos héros

Message non lu par zelie » mer. 15 mai 2019, 19:55

Ils ont délivré des otages, qui ont la particularité d'avoir été imprudents en toute connaissance de cause.
Bien que sachant cela, ils n'ont pas hésité à mettre leur vie en jeu pour que ces gens soient libérés.
Personnellement, je trouve que ça va trop loin. Je suis sûrement un être abject, mais pour moi, si on va dans une zone dangereuse délibérément par goût du risque, on ne mérite pas que d'autres perdent la vie pour vous, d'autant que pour sauver deux vies, on en a perdu deux; il n'y a aucun gain mathématique. Et même s'il y en avait un, je trouve ça fort.
A mon sens, cela pose encore une fois la question des limites entre libertés personnelles et abus de liberté qui pèsent sur les autres. Mais bon. Ce n'est qu'un avis.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4214
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Pour nos héros

Message non lu par Kerniou » ven. 17 mai 2019, 18:03

Nous devons être prudents. Notre liberté s'arrête quand elle atteint celle de l'autre. On n'a pas le droit de mettre en jeu la vie des militaires, des pompiers ou des sauveteurs; même si leur mission est de sauver la vie des gens.
C'est dramatique, mais il est des contrées et/ou des pays où dont ne peut plus aller admirer la beauté ni même, tout simplement rencontrer les habitants ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités