Pour nos prêtres et nos religieux

« Je vous exhorte, frères, à soutenir mon combat en priant Dieu pour moi » (Rm 15.30)
Règles du forum
Confiez ici à nos lecteurs vos intentions de prières.

NB : Toutes les intentions déposées dans cette section seront apportées à la messe quotidienne d'un prêtre du forum.
NB2 : les questions relatives à la pratique de la prière chrétienne doivent être publiées dans le forum Spiritualité.
Avatar de l’utilisateur
papillon
Barbarus
Barbarus

Re: Pour un prêtre

Message non lu par papillon » mar. 23 nov. 2010, 20:54

coeurderoy a écrit :P.S : késaco (ques' aquo ?) l'EAP ?
Tiens, c'est intéressant, ça!
Chez nous, dans le langage populaire, à l'université du trottoir de ti-Jean Latour, on dit "kesse que" ou "kosse que" .
D'ailleurs, je crois que notre humoristique Anny a déjà utilisé ces expressions à quelques reprises. :-D

Merci à Deo Gratias pour la signification de EAP.
Dans mon champ d'action, je ne connaissais que l'EPA ou AEP: acide eicosapentanoïque, un acide gras oméga-3 présent dans les huiles de poisson (entre autres).
Sans aucun rapport avec la religion, mais parfois plus efficace pour l'équilibre émotionnel. ;)

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Pour un prêtre

Message non lu par Anne » mer. 24 nov. 2010, 2:31

papillon a écrit :
coeurderoy a écrit :P.S : késaco (ques' aquo ?) l'EAP ?
Tiens, c'est intéressant, ça!
Chez nous, dans le langage populaire, à l'université du trottoir de ti-Jean Latour, on dit "kesse que" ou "kosse que" .
D'ailleurs, je crois que notre humoristique Anny a déjà utilisé ces expressions à quelques reprises. :-D
:rire:
Je préfère de beaucoup le fameux: "Quossé ?" ;)
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1996
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Pour les Petites Sœurs des Pauvres

Message non lu par Théophane » jeu. 13 janv. 2011, 21:23

Prions pour les Petites Sœurs des Pauvres, dont la fondatrice, Jeanne Jugan, a récemment été canonisée.
Elles s'occupent des personnes âgées avec une grande sollicitude, mais elles rencontrent des problèmes parce qu'elles doivent mettre leurs maisons aux normes. Je ne sais pas exactement de quoi il s'agit, mais il semble qu'elles ont du mal à trouver les fonds nécessaires. À Toulouse, elles ne savent pas encore si elles pourront rester. Si elles partent, une association ou un autre type de personne morale prendra leur place. Pourtant, rien ne peut remplacer le travail des religieuses, ou tout simplement le travail des chrétiens, qui est profondément humain et qui voit en l'autre le Christ.
Prions beaucoup pour elles !
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Avatar de l’utilisateur
Héloïse
Quæstor
Quæstor
Messages : 260
Inscription : mer. 18 févr. 2009, 10:47

Re: Pour les Petites Sœurs des Pauvres

Message non lu par Héloïse » sam. 15 janv. 2011, 13:01

Je vous rejoins bien volontiers, elles ont rencontré les mêmes soucis ici. Pour l'instant, les travaux urgents ont pu être réalisés, mais les normes évoluent sans cesse et il faut toujours continuer. Pourtant leurs "petits vieux" comme elles les appellent tendrement sont heureux chez elles et ils y terminent leurs jours entourés de prières et d'affection.

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1996
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Pour les Petites Sœurs des Pauvres

Message non lu par Théophane » sam. 15 janv. 2011, 13:11

Exactement.
Bien qu'étant assez rigide sur les règles (normal pour un juriste...) j'ai du mal à comprendre l'utilité ou la nécessité de toutes ces normes. La maison qu'elles tiennent à Toulouse est très agréable. Les pensionnaires y mangent toujours très bien et elles s'en occupent avec une immense affection.
De temps en temps, les élus et les technocrates qui dirigent l'Etat et l'Union européenne devraient venir sur le terrain pour se rendre compte par eux-même que les règles qu'ils édictent et prétendent imposer n'apporte concrètement rien à la situation des personnes. Un peu moins de légalisme et un peu plus de charité, ce serait bien.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11099
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Pour les Petites Sœurs des Pauvres

Message non lu par Fée Violine » sam. 15 janv. 2011, 14:33

Un peu de bon sens, d'abord...

Avatar de l’utilisateur
Héloïse
Quæstor
Quæstor
Messages : 260
Inscription : mer. 18 févr. 2009, 10:47

Re: Pour les Petites Sœurs des Pauvres

Message non lu par Héloïse » dim. 16 janv. 2011, 20:55

j'exerce un métier dans lequel les normes sont omniprésentes, draconniennes, coûteuses et évidemment leur respect est obligatoire sauf à cesser de travailler. Nous sommes contraints à d'incessants investissements (certains étaient très nécessaires et efficaces) mais aujourd'hui on en rajoute constamment. ISO, IFS etc...
C'est parait-il exigé par les consommateurs. ce qui est sûr, c'est que cela permet à une centrale d'achat de trier ses fournisseurs et de le contraindre à toujours plus sans accepter de hausse de tarif bien souvent.

Mais... J'ai eu une fois la surprise de voir mon député se plaindre de ces normes, car l'abattoir municipal est est assujetti et à peine un investissement a-t-il été réalisé, qu'il a du fermer faute de budget pour faire le suivant. Je lui ai suggéré d'arrêter de voter ces nouvelles normes tant que tous les autres pays d'Europe ne nous auront pas rejoints. Il en était d'accord, mais le bon sens face aux consignes de vote ne pèse pas lourd...

Chez les petites soeurs d'ici, il s'agissait d'installer un système de désenfumage automatique en cas d'incendie, cela semblait vraiment utile. L'inconvénient est qu'elles sont installées dans un grand bâtiment en face du parc, pratiquement au centre ville. Leurs pensionnaires peuvent donc aller se promener facilement et en sécurité. Mais le bâtiment a un étage, il est ancien même si bien conçu et chaque tranche de travaux coute plus cher. Il leur a été proposé d'échanger ce grand et beau bâtiment contre un neuf plus fonctionnel, mais excentré, elles ont refusé. Je ne sais pas si c'est à tord ou à raison.

Ici, elles sont aidées par des associations de type Lion's club qui organisent des manifestations pour leur venir en aide. Des artistes ont aussi vendu certaines de leurs oeuvres à leur profit, et elles ont des donateurs, mais parfois cela semble une goutte d'eau dans un océan de besoins.

Cristo
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : lun. 24 janv. 2011, 1:18

Re: Pour les Petites Sœurs des Pauvres

Message non lu par Cristo » lun. 24 janv. 2011, 2:19

Théophane a écrit :Prions pour les Petites Sœurs des Pauvres, dont la fondatrice, Jeanne Jugan, a récemment été canonisée.
Elles s'occupent des personnes âgées avec une grande sollicitude, mais elles rencontrent des problèmes parce qu'elles doivent mettre leurs maisons aux normes. Je ne sais pas exactement de quoi il s'agit, mais il semble qu'elles ont du mal à trouver les fonds nécessaires.
Bonjour à tous.
Je viens sur votre forum pour la première fois et je lis votre post par le plus grand hasard.
Grâce à la générosité d'une vieille dame décédée il y a quelques semaines, j'espère que les Petites Sœurs des Pauvres vont pouvoir être soulagées d'un peu de leurs soucis. Elles ont du être informées depuis quelques jours (ou ne vont pas tarder à l'être) qu'elles ont été, par disposition testamentaire, désignées comme bénéficiaires d'un leg d'environ 50 000 euros dont elles devraient d'ici peu rentrer en possession.
Priez à l'intention de cette dame; c'était une personne d'une grande âme.

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1996
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Pour les Petites Sœurs des Pauvres

Message non lu par Théophane » lun. 24 janv. 2011, 11:58

Quelle bonne nouvelle ! Dieu fait bien toute chose !
D'accord, je prierai pour le repos de l'âme de cette personne.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Prière pour un prêtre...

Message non lu par stephlorant » ven. 18 mars 2011, 16:07

Les échanges que je viens d'avoir avec "Charles", un prêtre, dépassent complètement ma compréhension... Je l'ai laissé en disant que je vais prier pour lui - et c'est ce que je ferai, mais je sollicite l'aide de celles et de ceux qui m'aideront à ne pas fuir (tout bêtement) ce forum où il y a beaucoup à faire, je crois. Je vous envoie le fil de ce débat:

http://arbre.wontolla.com/viewtopic.php?f=10&t=904

Qu'on puisse dire : "je suis prêtre" et dire en même temps qu'il ne peut y avoir personne en enfer. Et je ne sais que dire de cette analyse:

"Dixit" Charles :
Il n'était pas besoin de mettre le texte de la Passion; comme curé, je le connais; comme théologien, je l'ai étudié. C'est bien ce que je dis régulièrement à mes paroissiens. Ils lisent des choses qui ne se trouvent pas dans le texte.
D'où ma question que je réitère :
Ou est-ce écrit ?
Tu lis des choses que je ne lis pas dans le texte, comme si tu lui faisais dire ce qui ne s'y trouve pas !
Je mets en exergue ce qui n'est pas écrit dans le texte:

stephlorant a écrit:En revenant au texte, on constate bien sûr que c'est seulement le brigand qui s'est repenti à la dernière seconde, qui ira au paradis avec Jésus.
Pas de repentir, pas de conversion, alors pas de paradis.

Pour être plus clair. Montre-moi dans le texte où il est écrit
1. que c'est SEULEMENT celui qui s'est repenti qui ira au paradis ?
2. que le 2e ne s'est pas repenti ?
3. que l'absence repentir signifie pas de paradis ?
4. que l'absence de conversion signifie pas de paradis ?

Une autre question: de quoi as-tu peur ? Quel serait le problème si la bonté de Dieu s'étendait aux justes et aux pécheurs, s'il les invitait tous à sa table? Ne serait-ce pas cela le sens du vêtement de noces de tous ceux qui sont appelés aux détours des rues: revêtir ce vêtement, ce serait accepter que l'amour de Dieu, infini, s'adresse à tous ?

Pour ceux qui me connaissent: je rentre ici dans la logique interne de l'argumentation de stephlorant. Elle ne lui est pas propre. J'entends régulièrement des fidèles qui râlent de faire 'tant' 'pour' Dieu, surtout pour mériter leur 'paradis' et que d'autres seraient aimés de Dieu, comme cela, dans une pure gratuité d'amour.
J'en appelle aux textes ci-avant.
Nombre d'exégètes que je rejoins estiment que les textes de la Passion sont hautement théologiques et en particulier ce qui est mis dans la bouche de Jésus mourant, n'en déplaisent aux artistes qui ont (de très belle façon) mis en musique "Les sept dernières paroles du Christ en Croix). Si l'on devait instruire aujourd'hui une affaire judiciaire sur le témoignage des écrits, il y a bien longtemps que les témoignages seraient réfutés pour manque de cohérence et contradiction.
Donc, pour le cas présent, à supposer fortement probable la crucifixion de Jésus, nous ne savons pas combien ont été crucifiés avec lui, quand cela s'est passé, si même il y avait du monde, des disciples, des femmes (peut-être des pleureuses),... et à dire vrai, cela n'a aucune importance (je veux dire au plan de l'histoire 'matérielle').
En revanche, que le Récit, nous présente divers éclairages, dont celui-ci: la mort entre des brigands est hautement riche en sens et en symbolique.

Mais il est important que les auteurs évangéliques qui n'ont jamais connu le Nazoréen, veuillent "rendre compte" d'un événement qu'ils estiment "fondateurs" en donnant sens à cette mort, en la mettant en scène: "mais qu'est-ce que ce type a bien pu dire 'à ce moment-là'" et en la plaçant dans un temps pascal (ce qui est aussi théologique avant d'être historique: ce ne peut être, symboliquement, que dans une dynamique pascale !).
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1696
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Prière pour un prêtre...

Message non lu par archi » sam. 19 mars 2011, 8:53

Effectivement, le texte ne dit pas explicitement ce qu'il en est du destin post-mortem du mauvais larron. Enfin, puisque ce prêtre semble tenir à la valeur symbolique du message des Evangiles, la ressemblance de cet épisode des 2 larrons autour de la Croix avec l'opposition scripturaire entre les "brebis" et les "boucs" devrait amener à en déduire des conclusions probables...

En tous cas à quoi rime de parler de l'enfer tout au long des Evangiles (on ne peut le nier) si finalement ça ne sera jamais qu'un endroit vide, aussi peu significatif pour notre existence que le fond des lacs de l'Antarctique.

Maintenant, en lisant le fil, j'avoue franchement que je me demande à quoi croit ce prêtre. Tous les marroniers du modernisme s'y retrouvent en filigrane quand ce n'est pas explicitement. Par exemple:
Mais il est important que les auteurs évangéliques qui n'ont jamais connu le Nazoréen, veuillent "rendre compte" d'un événement qu'ils estiment "fondateurs" en donnant sens à cette mort, en la mettant en scène
L'Evangile ne serait donc pas le témoignage d'un événement historique (malgré ce qui est affirmé partout) mais une fiction symbolique (comme si un événement historique ne pouvait également être symbolique!) inspiré de très loin par une histoire réelle, mais pourtant présenté comme tel par des évangélistes qui seraient alors peu scrupuleux. Et nous devrions fonder notre foi sur cette fiction et sur ce mensonge.

En ce lieu, je veux être présent avec ce paradigme fondamental: mon "dieu" et ma "religion" ne sont pas opposables aux tiers. Je ne suis pas ici dans mon église ou dans ma paroisse mais sur un forum. Comment dialoguer si je pars du principe que mon Dieu est le seul vrai?
C'est classique mais ça ne répond pas du tout à la question posée qui était de savoir comment justifier l'enfer vide. N'est-ce-pas une façon de prétendre "dialoguer" en refusant en réalité de le faire, et en refusant de transmettre ce qu'on croit? A vrai dire, quand ce genre de discours moralisateur habituel :
En venant ici, je ne souhaite pas faire de prosélytisme, simplement échanger avec d'autres, sans imposer, sans arrogance, sans certitudes, ouvrir les Ecritures, sachant leur inscription dans un temps et une culture particuliers. Ne certainement pas opposer des arguments de droit, de code juridique, de tautologie, pas même d'hénothéisme. Etre là, simplement en ouvrant un espace de paroles. Ouvert à tout sauf à tout ce qui aurait prétention à affirmer que sa vérité est la seule légitime.
sert en fait à refuser de répondre à une question théologique, c'est peu crédible...

J'ai eu le même réflexe que vous: prions pour ce prêtre. :(

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Prière pour un prêtre...

Message non lu par PaxetBonum » ven. 25 mars 2011, 9:40

Il y a mieux :

stephlorant a écrit:
Pour être exact (avec le système des citations), c'est Jacques Duquesnes qui dit que l'enfer est vide. Quant à moi, je suis loin de croire qu'il est vide _

Charles : Pour moi, c'est encore plus simple: il n'est pas "vide"; il n'existe pas!


Cela fait de Dieu un menteur patenté
Ce qui veut dire que ce prêtre est le représentant légal d'un menteur…effectivement il ne reste plus qu'à prier pour lui
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Héloïse
Quæstor
Quæstor
Messages : 260
Inscription : mer. 18 févr. 2009, 10:47

Pour notre diocèse

Message non lu par Héloïse » ven. 10 juin 2011, 8:43

Merci de vos prières pour notre diocèse pour la seconde fois sans évêque et ses paroisses, parfois sans prêtres.

On va finir par se sentir abandonnés... Même si ceux qui restent font preuve d'un courage et d'une ardeur extraordinaires.

Merci à eux :clap: et merci à vous, pour nous.

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5864
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Messe de funérailles du Père Jean Deguillaume

Message non lu par coeurderoy » jeu. 27 oct. 2011, 20:55

La Messe de funérailles du Père Jean Deguillaume (né le 24 mars 1920 et décédé mardi dernier) sera célébrée demain vendredi à 10 h en l'église St-André d'Angoulême.

Ordonné prêtre en 1944, le Père Deguillaume, aumônier des soeurs de Ste-Marthe d'Angoulême, célébrait encore la messe lundi...Le Seigneur a repris son fidèle ouvrier alors qu'il travaillait encore à Sa Vigne. Je rends grâce à Dieu d'avoir pu connaître (un tout petit peu) ce témoin de l'Evangile.
C'est Mgr Claude Dagens, évêque d'Angoulême, qui présidera demain la cérémonie.

Requiescat in pace !

http://carnet.sudouest.fr/12119391
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Messe de funérailles du Père Jean Deguillaume

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 27 oct. 2011, 21:10

Requiem dona ei Domine et Lux perpetua luceat ei !

Fidèle serviteur, entre dans la Joie de ton Maître !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité