Prions pour Vincent Lambert et sa famille divisée

« Je vous exhorte, frères, à soutenir mon combat en priant Dieu pour moi » (Rm 15.30)
Règles du forum
Confiez ici à nos lecteurs vos intentions de prières.

NB : Toutes les intentions déposées dans cette section seront apportées à la messe quotidienne d'un prêtre du forum.
NB2 : les questions relatives à la pratique de la prière chrétienne doivent être publiées dans le forum Spiritualité.
Gaudens
Senator
Senator
Messages : 626
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Prier pour Vincent Lambert et sa famille divisée

Message non lu par Gaudens » mer. 22 mai 2019, 21:15

Merci encore,Zélie, pour la précision et la qualité des éléments de réflexion que vous nous apportez dans cette douloureuse affaire.Ils doivent nous aider à décripter le contexte d'une manipulation de l'opinion afin de la guider vers une autorisation pure et simple de l'euthanasie,pente qui ne s'arrêtera jamais en chemin si on n'y oppose pas un barrage immédiat et total
Chère Samaritaine ,je ne peux m'empêcher de penser au titre de Stephan Zweig "La pitié dangeureuse " en vous lisant.Les bons sentiments ne justifient pas tout quand on s'abstient du recul nécessaire et ils emportent parfois vers des considérations discutables.Comment pouvez vous écrire "qu'on laisse enfin Vincent partir en paix, qu'on le soustrait à cette guerre dont il est l'objet et non pas le sujet, que l'on respecte son souhait, et qu'on lui rende sa mort qu'on lui a volée". N'est-ce pas plutôt la vie qu'on cherche à lui voler? Et le mot "partir",tellement convenu, est bien celui que cherchent à populariser les partisans de l'euthanasie en lieu et place du trop clair verbe "mourir",qui lui,ne travestit pas la réalité.Le monde de l'euthanasie n'est pas celui des Nicolas et Pimprenelle de nos enfances,je le crains.J'ai vécu dans des pays où elle a développé sa malfaisance et je sais ce qu'on peut en craindre.
Enfin vous montrez bien ,Samaritaine, que le verrou de cette affaire tient à la tutelle exercée par l'épouse de Vincent Lambert.Leur mariage a effectivement duré un an ou deux en 2007/2008, le cette le temps d'avoir une petite fille ensemble.Si j'ai bien compris,Mme Lambert a abandonné son travail d'infirmière psychiatrique en France et s'est établie en Belgique,il semble qu'elle ait affectivement "refait sa vie" suivant l'expression consacrée et loin de moi l'idée de lui jeter la pierre.Mais enfin dans ce contexte,ne serait-il pas préférable qu'elle abandonne la tutelle et la laisse à une personne,de la famille ou pas, qui pourrait autoriser le nécessaire transfert de Vincent Lambert hors de ce qui est bien,de fait,un couloir de la mort?

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Prier pour Vincent Lambert et sa famille divisée

Message non lu par Cinci » mer. 22 mai 2019, 22:39

La Samaritaine :

Le positionnement n'est pas lié à la croyance religieuse,
Mais si, mais si ... justement ...


La position de l'Église c'est que le suicide n'est pas acceptable. Lier la notion de "dignité" au fait de se refuser à devoir vivre d'une manière amoindrie n'est pas une idée chrétienne. Dire que "la vie ne vaut pas la peine d'être vécue s'Il n'y a pas moyen de découper soi-même son bifteck" est une idée étrangère à la foi chrétienne.

Refuser ou cesser d'alimenter et hydrater une personne dépendante, c'est la tuer tout simplement, en l'absence de toute fin de vie imminente et prévisible cf. cancer en phase terminale, mort cérébrale clinique, maladie dégénérative arrivée à son terme, etc.

Le choix individuel "sacro-saint" du sujet libéral qui veut avoir ce droit de disposer de sa vie et de sa mort, et de recevoir une piqûre de potassium quand il le jugerait bon de la recevoir : c'est une pensée adverse à ce qu'est la foi de l'Église catholique. C'est aussi simple que ça. Car, pouvoir être soulagé, avoir le droit de recevoir un allègement à "ces douleurs physiques ou morales ressenties", ce n'est pas le droit de pouvoir être mortellement intoxiqué, étouffé, empoisonné, affamé ou "être passé par les armes" à son goût, au lieu et à l'heure de son choix et selon un gentlemens 's agreementou entre gens bien élevés.

On peut se trouver impuissant face à la décision d'un autre choisissant d'être euthanasié, on peut s'interdire de juger sévèrement ou de condamner un pauvre bougre ayant choisi de boire la ciguë parce que souffrant trop apparemment.

Oui

Sauf que toutes les compassions du monde ou de Jésus que l'on voudra ne changeront rien au fait que les catholiques ne peuvent pas pousser, mettre l'épaule à la roue, en faveur d'une sorte de libéralisation du suicide assisté (= euthanasie directe ou indirecte de grands malades, ou personnes jugeant bon (eux ou leurs proches appuyés ou non par des associations derrière) de réclamer la suppression de leur propre vie).

Ce n'est pas vrai que toutes les opinions se valent sur la question, que chaque fidèle serait libre de penser ce qu'il veut. C'est faux, c'est faux, c'est faux.

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1624
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Prier pour Vincent Lambert et sa famille divisée

Message non lu par zelie » jeu. 23 mai 2019, 10:57

Ce n'est pas vrai que toutes les opinions se valent sur la question,
Oui, je suis d'accord, là n'est pas la question.
C'est juste que c'est l'attitude d'ouverture qu'on nous inculque dès notre enfance, une idée sur laquelle est modelée toute société occidentale depuis le fameux "je t'annulerais d'un rire" (ou qque chose comme ça) des années beatnik.

Je sais que pour ma part, me désolidariser de cette façon de penser, et donc au passage d'une part que je pensais importante de mon ouverture au monde et de ma compassion pour tous, a été un chemin de doutes, de consternation et de rejets avant d'arriver à comprendre que de ce chemin allait jaillir quelque chose de bien plus grand si j'acceptais d'en passer par l'obéissance.
Il a fallu, -je n'en suis pas fière mais c'est ainsi-, qu'au delà de la Bible et de mon catéchisme, je tombe sur des lectures de révélations privées (reconnues ou validée par une direction spirituelle) pour que je lise noir sur blanc que Jésus voulait les choses comme il les a dites dans le nouveau testament et pas autrement, et qu'il insiste au fil de pages lourdement pour qu'enfin ça rentre.
C'est dire combien je comprends toutes les sensibilités diverses, sincères et portant leur part d'authenticité et de retenue qui s'expriment dans ce fil, et combien je vous remercie tous, -particulièrement ceux avec lesquels je ne suis pas d'accord-, du respect et de la politesse qui émanent de vos interventions.

Encore une fois, encore un jour, s'il vous plaît prions ensemble malgré nos avis divergents, pour que ce soit la VOLONTE de DIEU qui agisse dans le cas de Vincent Lambert de toute personne en situation de possible euthanasie.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1624
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Prier pour Vincent Lambert et sa famille divisée

Message non lu par zelie » jeu. 23 mai 2019, 11:14

Enfin vous montrez bien ,Samaritaine, que le verrou de cette affaire tient à la tutelle exercée par l'épouse de Vincent Lambert.Leur mariage a effectivement duré un an ou deux en 2007/2008, le cette le temps d'avoir une petite fille ensemble.Si j'ai bien compris,Mme Lambert a abandonné son travail d'infirmière psychiatrique en France et s'est établie en Belgique,il semble qu'elle ait affectivement "refait sa vie" suivant l'expression consacrée et loin de moi l'idée de lui jeter la pierre.Mais enfin dans ce contexte,ne serait-il pas préférable qu'elle abandonne la tutelle et la laisse à une personne,de la famille ou pas, qui pourrait autoriser le nécessaire transfert de Vincent Lambert hors de ce qui est bien,de fait,un couloir de la mort?
C'est justement la question que je me posais hier soir en regardant un moment de l'émission de M6. Puisqu'on voit bien qu'un proche peut être écrasé par le poids financier et affectif d'un malade en EVI ou idem, comment se fait-il qu'on nomme uniquement l'épouse comme référent légal dans un cas comme celui de Vincent? Pourquoi la loi ne prévoit-elle pas, comme pour les divorces, un texte par défaut qui passe après "à défaut d'un meilleur accord des parties", comme on en voit parfois?
Cette épouse, n'est-elle pas écrasée par une telle histoire? Au début, elle a refusé l'euthanasie de son mari. Ensuite elle a changé de camp, mais en faisant le jeu d'un association très activiste sur l'idée d'engager une loi en France. Même les journaux pro-Rachel, comme le Figaro cité par La Samaritaine, se fait l'écho d'un fort doute que celui pour qui ce sera tout bénéfice c'est l'ADMD et consorts...
En outre, là je vais être affreuse mais il faut bien se poser la question, quelle est la légitimité d'une épouse qui a refait sa vie et se consacre désormais à son nouveau foyer? Le divorce ne pourrait-il pas être prononcé pour "abandon du lien conjugal"? Je ne veux blesser personne, je m'excuse d'avance si j'en fais bondir certains. Je veux simplement poser la question de la légitimité et de la capacité d'un proche, et quel proche, est le plus adéquat au cas par cas, que pose cette loi.
Il me semble, que dans le cas précis de Vincent, le proche le plus attaché à lui et le plus à même de le connaître et d'entendre sa souffrance, c'est son père et sa mère... Et non je ne suis pas partisane des belles-mères, (je sais de quoi je parle).
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Prier pour Vincent Lambert et sa famille divisée

Message non lu par la Samaritaine » jeu. 23 mai 2019, 11:16

zelie a écrit :
mer. 22 mai 2019, 21:00
Je voudrais aussi souligner que l'euthanasie active par sédation profonde dont Vincent Lambert a fait l'objet lundi 20 mai est abusive même pour un malade en état végétatif irréversible, (selon moi) mais existe dans le cadre de la Loi Léonetti; pourtant, dans le cas précis de Vincent Lambert, cela aurait été un meurtre. Zélie
Qui peut l'affirmer ?
Sommes nous compétents pour juger médicalement ou judiciairement ce cas ? Non.
Moi, je constate que la loi et les différentes instances judiciaires en haut lieu déclarent que ce n'est pas le cas, que le cas de Vincent Lambert peut faire l'objet d'un "obstination déraisonnable". D'autres comme un collectif de médecins spécialisés dans le handicap très lourd (tribune du Monde du 21 mai) déclarent que c'est bien "une condamnation à mort".
Dois-je mettre en doute la compétence des uns et des autres ? Non. Cela me donne comme indication que le cas de Vincent est médicalement très difficile à discerner et chacun y va de ses certitudes… ou de ses doutes.

Dois je mettre en doute comme vous le faîtes le respect de l'esprit véritable de la loi Léonetti ? Dois je suspecter un glissement progressif ? 2 détails me poussent à ne pas le faire pour CE cas : l'avis de MM Léonetti et Clays eux-mêmes qui ont précisé que les soins pour Vincent relevait d'un "acharnement thérapeutique" et que ce cas rentrait dans le cadre de leur loi et l'avis du docteur Karriger qui a proposé l'arrêt des soins en 2013 : ce médecin est catholique pratiquant, était trésorier du Centre Catholique des Médecins Français au moment des faits, engagé dans le parti Chrétien Démocrate, le parti créé par Christine Boutin. Je ne vois pas là un farouche militant de l'euthanasie… Dois-je mettre en doute sa bonne foi, sa conscience chrétienne et son sens moral dans cette affaire ? Non.

Comme souvent dans une affaire envenimée, il y a un vice de départ, un péché originel. Ici, il me semble que cela se situe dans le premier arrêt des soins en 2013 : celui-ci a eu lieu, incroyable, sans que les parents de Vincent en soient avertis... La mère de Vincent est d'après ce que l'on peut voir une personne extravertie et combative et Rachel une personne introvertie, discrète, ici dissimulatrice. Visiblement, elle a eu peur de sa belle-mère, peur que celle -ci s'oppose à sa volonté et celle de vIncent et l'arrêt des soins s'est fait en l'absence des parents. imagine t-on le choc des parents qui découvrent brutalement que leur fils est en arrêt de soins depuis 20 jours ? Cela a déclenché la mort de toute confiance et une véritable guerre ouverte, avec de la part de la mère, tous les coups permis : elle a déclaré que sa belle -fille voulait faire arrêter les soins pour pouvoir refaire sa vie, a même fait suivre sa belle fille pour prouver qu'elle avait quelqun dans sa vie (sans succès. Non, elle n'a pas refait sa vie)....
Absence de dialogue, absence totale de confiance, et guerre déclarée. Tous perdants et le plus grand des perdants, Vincent.

Voici ce que dit Monsieur Léonetti actuellement sur l'affaire :
"Le dialogue et le temps n’ont pas réussi à dégager des solutions sereines et apaisées, comme notre législation le permet le plus souvent dans des situations analogues. Nous devons apprendre de Vincent Lambert à "penser la mort", écrire nos directives anticipées et désigner une personne de confiance pour éviter que de pareilles situations ne se reproduisent."

Du coup, chacun d'entre nous se trouve renvoyé à sa propre mort, à sa propre vulnérabilité.. J'ai dit à ma mère : " si je suis dans ce cas, tu me laisses partir". A quoi elle m'a répondu : "écris-le, sinon, cela risque de m'être impossible".
Mais je ne l'ai pas écrit. peut-être ne le ferai je pas, je suis face au grand Mystère et quid pour moi de l'abandon à la Providence ?
Tout cela renvoie à des choses et des réflexions très profondes....

En union de prière donc,


Samaritaine

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1624
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Prier pour Vincent Lambert et sa famille divisée

Message non lu par zelie » jeu. 23 mai 2019, 18:35

Il y a un point sur lequel toutes les parties sont d'accord; Vincent Lambert n'est relié à rien d'autre qu'à une sonde. Ni respirateur, ni rien qui relève de la réanimation. En ce sens, ces soins sont justes des soins de conservation : boire et manger.
Où est l'acharnement déraisonnable? Nulle part.
L'acharnement thérapeutique a de tout temps été défini comme une mise en oeuvre de moyens technologiques disproportionnés pour garder en vie une personne de toute façon mourante et qui ne pourra jamais plus sortir d'un coma profond. C'est le cas par exemple du monsieur qui va faire un infarctus, rester 5 mois dans un coma profond, enchainer durant tout ce temps les crises d'épilepsies et les problèmes rénaux. Le jour où on débranche le respirateur et les guirlandes de perfusions qui le maintiennent, il meurt dans la minute. Ou c'est le cas du cancéreux qui n'en peut plus de souffrir et qui sait qu'il ne lui reste qu'une semaine ou deux à vivre, et qui choisit consciemment d'arrêter ses soins.
CE N'EST PAS le cas de personnes comme Vincent.
Des patients comme Vincent, il y en a partout en France; à cause d'accidents, à cause d'AVC, à cause d'infarctus.
La notion récente de changer de terme pour parler d'acharnement déraisonnable au lieu d'acharnement thérapeutique est une manière de dire que ces malades ne seront plus jamais fonctionnels et que donc ils coûtent trop cher pour le gain qu'on en tirerait. C'est une logique budgétaire et point. Etendre cette notion des mourants aux EVI et pauci-relationnels, aux dépressifs et aux vieux abandonnés ou que sais-je est une innovation de ces dernières années. Accepter que cela déboule dans nos vies sans s'interroger ni le remettre en question à la lumière de l'enseignement de l'Eglise est très imprudent. (ou à la lumière de notre expérience et de notre réflexion pour ceux que l'Eglise défrise).
Si Vincent est euthanasié sous prétexte d'acharnement déraisonnable, alors demain tous les pauci-relationnels à la frontière de l'EVI seront eux aussi dégagés en quelques mois, puis en quelques semaines, puis en quelques jours?
Or, Vincent, ces gens handicapés, ne sont pas mourants; ils sont vivants. Vivants en handicap, mais vivants et pas mourants.
Si Vincent continue de manger et de boire, il ne mourra pas de manque d'autres soins en plus; il ne mourra que de faim et de soif si on arrête de le nourrir ou de sédation profonde si on le lui injecte. On provoque donc sa mort sans être fixé sur son souhait présent, et ce faisant, on s'arroge le droit de décider à la place de la Providence, de Dieu, qui Lui ne l'oublie pas et pour le moment n'a pas estimé devoir le rappeler à Lui.
On lui vole son "face à face avec le grand Mystère" et son "abandon à la Providence". On n'a pas le droit de faire ça, à personne. Et ça s'appelle un meurtre = voler à Dieu le moment de décider du rappel de son enfant à lui = décider au nom d'une idéologie sociale que untel va mourir pas parce que lui le veut, mais parce que moi, épouse ou moi, médecin ou moi médecin-législateur, décide que ce serait bien pour lui (et pour me conforter dans mes idées) qu'il meure. NON.

C'est là que s'oppose deux courants, et la position religieuse de l'ex-médecin n'y change rien ; il est pro-euthanasie, et en ce sens, hors des clous de l'Eglise. Le cardinal pédo-criminel qui perpétue des agressions, il a beau être calé ô combien plus que moi en catholicisme, il est hors des clous lui aussi de l'Eglise. Et non, devant n'importe quelle sommité je ne me sens pas hors de mon rôle de clamer que tout ça, ce n'est pas la Volonté de Dieu telle que décrite dans le Cathéchisme de l'Eglise Catholique et dans les paroles du Pape François.

Pour l'épouse, je comprends que certains soient réservés, ça, je vous l'accorde. Elle ne doit pas rigoler tous les jours.

Pour finir, ce n'est pas à quelqu'un de votre niveau, Samaritaine, que je vais apprendre que les lois sont choses humaines et correspondent à une époque bien plus qu'à un besoin réel, et que les lois des époques confuses sur leurs grands principes fondateurs accouchent de lois prêtant à confusion. Là on est en plein dedans. Et ne pas interroger nos lois aujourd'hui, c'est abandonner la génération suivante.
Mais si au moins je pouvais vous faire comprendre que la loi d'aujourd'hui ne reflète en rien le meilleur pour l'homme mais juste une préoccupation financière qui ne dit pas son nom, ce serait déjà un pas. Il n'est qu'à voir la captation des comités d'éthiques par les grands lobbys financiers pharmaceutiques ou politiques des deux dernières décennies et les dérives qu'il en résulte. De comités libres et justes jusqu'au début des années 80, on est passé à des comités qui disent chaque jour le contraire de ce qu'ils disaient hier.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Prier pour Vincent Lambert et sa famille divisée

Message non lu par la Samaritaine » jeu. 23 mai 2019, 20:49

zelie a écrit :
jeu. 23 mai 2019, 18:35
Si Vincent est euthanasié sous prétexte d'acharnement déraisonnable, alors demain tous les pauci-relationnels à la frontière de l'EVI seront eux aussi dégagés en quelques mois, puis en quelques semaines, puis en quelques jours? Zélie
Vous ne voulez pas comprendre le rôle capital de directives anticipées OU de la personne de confiance. Un arrêt des soins est proposé à la personne de confiance, pas imposé. J'ai lu que sur les 1700 personnes en état pauci-relationnels en France, 6 personnes par an font l'objet de l'arrêt des soins sans que cela fasse les journaux : les membres de la famille sont d'accord. Inutile de voir les choses pires qu'elles ne le sont.
zelie a écrit :
jeu. 23 mai 2019, 18:35
On lui vole son "face à face avec le grand Mystère" et son "abandon à la Providence".
Ou on le délivre d'une souffrance indicible, ou on met fin peut-être à 11 ans d'agonie, je ne le sais pas. Personne n'en sait rien. Les progrès de la médecine nous imposent ce type de cas crucial.
zelie a écrit :
jeu. 23 mai 2019, 18:35
Mais si au moins je pouvais vous faire comprendre que la loi d'aujourd'hui ne reflète en rien le meilleur pour l'homme mais juste une préoccupation financière qui ne dit pas son nom, ce serait déjà un pas.
Je pense qu'il faut respecter le travail remarquable des lieux de soins palliatifs et ne pas confondre leur travail dans le cadre de la loi Léonetti avec l'euthanasie. Respecter pour le moins les 3 médecins qui ont dirigé ce service à Reims avec leurs équipes, en faisant de leur mieux. Non, ce n'est vraiment pas l'appât du gain qui motive ces gens remarquables…

Cette confusion fait probablement le jeu des partisans de l'euthanasie.

Samaritaine

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1624
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Prier pour Vincent Lambert et sa famille divisée

Message non lu par zelie » ven. 24 mai 2019, 13:44

de:
https://fr.aleteia.org/2019/05/20/comme ... -quoi-bon/
Bien évidemment, ni lui, ni sa famille, ni aucun de nous n’aurions désiré vivre cette vie, qui porte en elle et autour d’elle tant de douleurs à atténuer, de souffrances à apaiser, de crises à traverser, de colères à évacuer, de chagrins à consoler, de limites infranchissables auxquelles consentir.

Pourtant, cette vie, qui est là, porte aussi en elle une valeur infiniment respectable, intrinsèque à son humanité, incomparable, inquantifiable, inaliénable, inaltérable : la dignité de la personne humaine. Cette dignité qu’aucun handicap, qu’aucune blessure, qu’aucune souillure, qu’aucune dépendance, qu’aucun qualificatif réducteur ne peut faire perdre à Bernard.
Après, j'entends bien que la notion de valeur infinie de la vie humaine est une notion solidement ancrée dans le christianisme, et en cela toute vie est digne même la plus effondrée en apparence, alors que pour d'autres, la dignité va revêtir un aspect plus social, plus lié à la santé et à l'autonomie. Tout le monde ne place pas le curseur au même endroit, c'est un fait.

Mais je voudrais juste attirer l'attention sur le fait que lier la dignité à un état de santé et de confort affectif et psychique est un acte intrinsèque à la personne, et de là dépendant de sa vision des choses.
Lier la dignité au fait même que la vie est don de Dieu et qu'en elle-même elle est infiniment respectable, etc. (voir dessus) est extrinsèque à la personne et de ce fait la protège d'elle-même et de toute influence moins "sage" que celle de la Sagesse de Dieu. Elle reconnaît à Dieu une place unique et non galvaudable, celle de rester maître du jeu, d'appeler à la naissance ou de rappeler au Ciel qui, où et comment.

C'est une vision du monde, il y en a d'autres, et sans être spécialement croyant, on peut aussi trouver des personnes qui lient la vie même à quelque chose d'irréductible et de profondément sacré, d'autres qui seront influencées par d'autres courants.

Le débat qui se joue ici est de définir la dignité, et la dignité de qui estime devoir s'autolyser est à interroger profondément; il n'existe pas d'acte plus contre-nature que la mort, que le suicide. Si, l'avortement.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1624
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Prier pour Vincent Lambert et sa famille divisée

Message non lu par zelie » ven. 24 mai 2019, 14:14

Déclaration de la CEF sur la question éthique du cas de Vincent Lambert :
https://fr.aleteia.org/2019/05/20/docum ... t-lambert/
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1624
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Prier pour Vincent Lambert et sa famille divisée

Message non lu par zelie » ven. 24 mai 2019, 16:34

Non, ce n'est vraiment pas l'appât du gain qui motive ces gens remarquables…
Chère Samaritaine,
Ce n'est pas ce que j'ai dit, jamais, à aucun moment... Vous valez infiniment mieux que de biaiser mes arguments...

Mais je dis aussi que vous ne savez pas tout.
Mais pour faire bref, je pense qu'on arrive à un point un peu bloqué. Vous ne changerez pas d'avis, moi non plus, jamais.
Non, jamais je ne pourrais penser que s'adresser à une autre personne que le concerné pour mettre fin à sa vie sans son accord éclairé est acceptable (ni même avec son accord éclairé, c'est dire!), ni mettre fin à une vie avant que Dieu l'ai décidé par décision de famille ou autolyse.
Oui, la vie porte en elle-même une dignité irréfragable au regard d'une loi qui prendrait un pouvoir dessus, fut-ce la vie la plus souffrante et la plus effondrée. Prendre un pouvoir sur la vie, la sienne ou celle d'autrui, ouvre la porte à plus et à nettement moins bien, selon moi.

Malgré ce, c'est toujours un plaisir de débattre et ce sera un plaisir de vous recroiser, ici ou ailleurs.
Dernière modification par zelie le sam. 25 mai 2019, 11:25, modifié 1 fois.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Prier pour Vincent Lambert et sa famille divisée

Message non lu par la Samaritaine » ven. 24 mai 2019, 20:48

Magnifique intervention de Mgr de Sinety, qui veut mettre la paix, là ou il y a la guerre.

https://rcf.fr/la-matinale/vincent-lamb ... pSBGOoSFiQ

Samaritaine

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1624
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Prier pour Vincent Lambert et sa famille divisée

Message non lu par zelie » dim. 26 mai 2019, 10:00

Je viens de tomber sur cet article, étonnamment précis (je me demande où ils ont eu autant de précisions privées?), ; je le mets en lien, MAIS : je ne connais pas ce site, et sur une ligne, il est question de prier pour que Vincent devienne chrétien non gnostique.... je ne connais pas ce concept. Donc, sauf pour la partie médicale descriptive qui a l'air de se tenir, tout le reste est à prendre avec beaucoup de recul et d'analyse.

http://avecjesusetmarie.blogspot.com/
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1624
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Prier pour Vincent Lambert et sa famille divisée

Message non lu par zelie » dim. 26 mai 2019, 10:46

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/vince ... s-20190524
Le député de Charente-Maritime Olivier Falorni, soulignant la «tragédie» que représente l'affaire Vincent Lambert, a annoncé vendredi qu'il allait déposer une proposition de loi pour instituer une hiérarchisation de la parole des proches dans le cas d'un arrêt des soins d'un patient.

Le député, membre du groupe Liberté et territoires, a indiqué lors d'une conférence de presse à La Rochelle qu'il allait déposer ce vendredi ce texte, qui comporte deux articles détaillant cette hiérarchisation. Pour l'élu, «la voix qui prime, c'est celle de la personne de confiance qui a été désignée par le patient. S'il n'y en a pas, la décision revient à l'époux, au partenaire de Pacs ou au concubin. S'il n'y en a pas, le choix revient aux enfants majeurs de la personne, puis à ses parents, puis à ses frères et sœurs majeurs».
Je pensais que cette loi était déjà passée.... Mais cela explique pourquoi épouse et parents sont à égalité de droit actuellement dans le cas de Vincent Lambert.

Le souci d'une loi, comme de toute loi, c'est sa capacité à prendre en compte toutes les nuances individuelles.
Dans le cas de Vincent Lambert, son mariage était récent, certains sur ce fil l'ont estimé à deux ans avant le drame. Il se peut (mais c'est une supposition) que ce temps de deux ans ait été suffisant pour créer un attachement de qualité, il se peut aussi, dans un mariage que le lien soit peu installé, sujet à divorce. Il se peut aussi qu'un couple vieux de 30 ans soit en très mauvaise posture, en état de conflit ou de discussion de divorce, et que personne autour n'en sache rien.
Je ne suis pas en train de dire que c'était le cas de Vincent Lambert et de son épouse, j'essaie de généraliser au contraire.
Ce que je veux dire, c'est que dans une loi, déléguer un tel pouvoir à un conjoint, c'est faire prendre un risque énorme à une partie des personnes.
Ce serait facile de dire "mais donnons le pouvoir aux enfants, ou aux parents, qui eux sont des personnes qui n'auront jamais envie de divorcer de leur père ou fils". Certes, mais cela ne règlerait nullement le sort des personnes en conflit avec ses parents ou ses enfants.

Pour parer à ce qui est écrit au dessus, c'est à la personne concernée de désigner une personne de confiance ... et si on a personne de confiance sur un tel point, si aigu, si lourd à porter pour des proches, surtout pour des proches intéressés par un héritage ou juste des proches dont aucun ne partage vos convictions? (ou que la perspective de s'occuper pendant dix ans d'un handicapé lourd écrase?)
Imaginez un athée pro-fin de vie au milieu de proches qui juste après son accident seraient devenus tous mormons... Ou un mormon au milieu de proches tous athées...
Et la personne qui n'a plus de proches tels que décrits dans le projet de loi?

Le souci de la loi, c'est ce qu'elle n'encadre pas, et qui peut être lourd de conséquences.
Dernière modification par zelie le dim. 26 mai 2019, 19:48, modifié 1 fois.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Briscard
Quæstor
Quæstor
Messages : 257
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

Re: Prier pour Vincent Lambert et sa famille divisée

Message non lu par Briscard » dim. 26 mai 2019, 14:02

Vivement que cette affaire scandaleuse qui dure depuis onze ans finisse par la mort NATURELLE de l'intéressé
[…..]

Gaudens
Senator
Senator
Messages : 626
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Prier pour Vincent Lambert et sa famille divisée

Message non lu par Gaudens » dim. 26 mai 2019, 19:22

Merci Zélie ,pour votre attention sans relâche (j'avoue que j'ai un peu baissé la garde depuis quelques jours…). J'ai conservé l'article de "Avec Jésus et Marie" qui semble très précis,documenté,etc…. afin de le lire plus tranquillement mais sa source me parait trouble(ce qui n'enlève rien à l'aspect "clinique" de l'article en question):on est dans une ambiance gnostique, de type guénonien ,encore que leur haine de l kabbale ,exprimée à la toute fin de l'article est bizarre et hors sujet .Pas très catholique,quoi !

Verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités