J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

« Je vous exhorte, frères, à soutenir mon combat en priant Dieu pour moi » (Rm 15.30)
Règles du forum
Confiez ici à nos lecteurs vos intentions de prières.

NB : Toutes les intentions déposées dans cette section seront apportées à la messe quotidienne d'un prêtre du forum.
NB2 : les questions relatives à la pratique de la prière chrétienne doivent être publiées dans le forum Spiritualité.
Avatar de l’utilisateur
Luis
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 406
Inscription : lun. 17 août 2009, 21:28
Localisation : Clamart

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par Luis » sam. 05 juin 2010, 9:11

Ben je ne sais pas trop quoi dire, à part bon courage pour la suite, Zélie !

Avatar de l’utilisateur
Eriluc
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 685
Inscription : dim. 08 févr. 2009, 16:17
Localisation : Grenoble

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par Eriluc » sam. 05 juin 2010, 13:28

Je suis avec vous dans vos prières Zélie. C'est dans la consommation de notre rancœur et l'expression de notre pardon que se révèle la charité de la très Sainte Trinité qui vie en notre âme.
Cor unum et anima una.
Fraternellement
Eric
"Être détaché de tout - première condition pour n'être indifférent à rien." [Gustave Thibon]

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1465
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par zélie » sam. 05 juin 2010, 22:49

Merci à tous et à Luis, Fée et Eric de vos mots de soutien, de vos prières. J'ai un immense besoin de prier, mais quand je prie, je suis sèche ou distraite, rien ne vient. Alors je prends soin de prier pour les intentions d'autres personnes, et là au moins un petit quelque chose en sort. Je reste avec l'impression que toute personne qui prie va finir par m'attirer dans la prière aussi, qu'il faut que je "redécolle". Aussi merci à vous tous de vos prières, même si ce ne sont que trois secondes d'une pensée pour ceux qui souffrent de la cruauté d'autres, parce que ce sont les petites sources qui font les plus beaux océans.
Eriluc a écrit : C'est (...) notre pardon que se révèle la charité de la très Sainte Trinité qui vie en notre âme.
Eric
Oui, tout à fait, c'est le but. Il va me falloir un peu de temps... Me pardonner à moi-même mes mouvements d'humeur sous le joug et mes manigances impures aussi.
Bon, quand même une excellente chose , j'ai compris au moins la moitié de votre phrase, Eric! :p

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1597
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par Hélène » sam. 05 juin 2010, 23:57

Chère Zélie,

J'ai lu avec beaucoup de compassion ton histoire (que tu m'avais déjà partagé un peu en détails en privé) et je dois t'avouer qu'elle me touche beaucoup parce que j'ai vécu aussi une horreur semblable depuis des mois. Dans mon cas, il ne s'agissait pas de mon employeur mais de certaines de mes employées qui ont formées une coalition pour me faire tomber alors que j'ai été promus directrice par intérim (le temps d'un congé de maternité) et que j'avais accepté de bonne foi, pour être au service de la cause. Difficile à croire qu'une directrice pourrait être la cible de violence psychologique à un point tel que j'ai vécu des mois de tourments infernaux en y laissant presque ma peau. C'est fou ce que le stress et l'insomnie peuvent faire au corps et au psychisme... jusqu'au spirituel. Je crois qu'il suffit d'appartenir au Christ pour que l'enfer se déchaîne avec l'aide d'esclaves prêtes à livrer la brebis aux tourments de l'enfer. Je connais maintenant l'enfer. Je sais ce que vivent les désespérés et les suicidés pour y avoir été tentée. Je ne voulais pas tant mourir que d'arrêter de souffrir. C'est une souffrance indescriptible, c'est celle du Christ à Getsémani qui souffre à cause de nos errances, de nos haines, de nos replis. Mais pire encore, c'est de goûter à l'amertume du "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné" à ce sort où je ne trouve pas d'issue, où la seule issue possible semble la mort pour être délivrée de cette souffrance. Pas seulement la nôtre, notre misère, mais surtout celle de nos bourreaux et de voir la haine violente avec laquelle ils agissent en étant tout à fait inconscients de la vision d'horreur de l'état de leur âme dans laquelle le Christ a été plongée à Getsémani et qu'Il nous donne en partage.

Oui, les manipulateurs sont parmi nous. Pour ma part, l'histoire est que de collègue, je suis devenue patronne d'une équipe d'intervenantes psychosociales syndiquées (féministes et très revendicatrices). Conseil d'amie : ça marche rarement une promotion à l'interne. Ça réveille la jalousie, l'envie, la haine, l'hostilité, l'amertume. De collègue bien-aimée et appréciée, je suis devenue l'ennemie à abattre (à ce jour, je n'ai pas encore compris pourquoi sauf pour l'explication du combat spirituel qui se joue dans l'invisible). Je crois que le démon n'aime pas que les chrétiens soient à la tête d'organismes ou entreprises. Je crois qu'il a rassemblé tout ce qui avait de perverti dans 3 personnes pour me faire débarquer. Elles ont utilisé 3 tactiques efficaces :

1) La tentative de manipulation et d'intimidation (surtout concernant les normes et droits de leur convention collective) mais ça n'a pas marché puisque j'ai résisté aux assauts. Zut...
2) Qu'à cela ne tienne : on va répandre qu'elle est incompétente. Surtout, on va passer par dessus en allant voir l'instance suprême, le conseil d'administration. Qu'elles aient aucune preuve objective concrète que je suis incompétente, le mal est fait. Elles ont jeté leur venin et le discrédit. Le CA ne me soutenait plus car le doute est entré (en plus qu'il y avait un conflit d'intérêt grave, un des membres était la meilleure amie d'une employée à problème... mais c'est une autre histoire). Pas de confiance en la directrice (seule de son espèce contre une équipe de 18 employées syndiquées jusqu'aux dents), pas de support, c'est invivable. Mais puisqu'elles n'ont pu réellement prouver que je suis incompétente, elles ont recouru à ceci:
3) Je suis une despotes, un tyran. Diabolisation de ma personne. Le problème est que j'ai voulu ouvrir le dialogue, laisser s'exprimer celles qui ne s'expriment jamais et qui se fondent dans le consensus à cause des personnalités fortes qui parlaient pour le groupe sans qu'il y ait la moindre opposition (totalitarisme de la pensée unique). Alors que la majorité du groupe appréciait cette nouvelle ouverture, cette liberté pour donner leur point de vue, les têtes fortes qui jusque là menaient le groupe ont senti leur pouvoir menacé et elles sont parties en guerre en inventant tout et n'importe quoi à mon sujet.

Après 9 mois d'insomnie, de réveil en crises de panique, d'angoisse chaque jour à savoir ce qu'elles vont inventer d'astucieux pour me casser, j'ai finalement lâché prise. Avant ce n'était pas possible pour causes financières (Bruno travaille à son compte et à contrat... pas de salaire stable ni assuré). J'étais prise comme dans un piège à rat...

Réalisant, dans mon cours universitaire intitulé "gestion et psychologie des personnalités difficiles", que j'avais affaire à 1) une narcissique/paranoïaque profonde (adepte du yoga, newâge... très hostile au Christ et à l'Église), 2) une deuxième paranoïaque qui croyait que je complotais contre elle et 3) à une passive agressive qui sabotait hypocritement par en dessous (je ne la soupçonnais pas jusqu'à ce que j'aie des preuves concrètes), la seule solution que j'ai trouvé a été de quitter avant de devenir folle, violente ou... morte... puisque je suis mère de famille et épouse, j'ai cru bon de rester en vie. J'ai choisi de quitter.

Tout ce stress et cet épuisement n'est pas sans conséquences physiques. Je l'ai bien somatisé (puisque je maîtrisais mes états d'âme au boulot) et j'ai développé ce que je crois être la fibromyalgie (mais je ne suis pas diagnostiquée officiellement). Tout mon corps brûle comme un feu qui ne s'arrête jamais. Pas une partie de mon corps ne souffre pas (muscles, os, nerfs, etc.). J'ai 40 ans, je me sens comme si j'en avais 90...

Pourquoi je te raconte tout cela ? Eh bien, pour te dire que tu n'es pas seule dans ta douleur. Je suis heureuse que tu restes aussi en vie, malgré toutes les blessures subies. Il faut croire que tes stigmates seront tes parures et tes bijoux de fiançailles lorsque paraîtra l'Époux de ton âme, il les embrassera et essuiera les larmes de tes yeux...

Pour ma part, j'ai sauté dans le vide en quittant sans avoir un filet pour rebondir, sans emploi en vue. J'ai eu recours à saint Joseph qui m'a redonné espérance que le Seigneur, durant toutes ces épreuves, ne m'a jamais quitté d'une semelle. Je travaille depuis 1 mois maintenant à Radio Ville-Marie... c'est un autre monde. Un air de fraîcheur. Je suis une terre en jachère pour la prochaine année car comme disait le curé d'Ars : "Que diriez-vous d'un homme qui travaillerait le champ du voisin et laisserait le sien sans culture ?". Le Seigneur connaît mes limites et les tiennes. Il faut maintenant du temps pour guérir, pour pardonner, pour laisser le Seigneur tourner en bien tout le mal subi et fait (nous avons aussi nos torts...), aller vers la Résurrection.

Je ne suis pas certaine que mon histoire apaise ta douleur... Pardon si je m'étale... :oops:

En tout cas, tu as été dans mes (pauvres) prières. La très grande grâce que j'ai eu à travers tout cela est que j'avais l'opportunité d'aller à l'Eucharistie quotidiennement... si ce n'était de cela, je ne serais peut-être plus. J'aime cette parole du père Yves Girard, prêtre cistercien : "Il est vivant Celui qui se tient debout au milieu de mon être brisé".

Courage ma soeur ! Courage... que le Seigneur te couvre de Sa tendresse...

Hélène
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5864
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par coeurderoy » dim. 06 juin 2010, 11:51

Bon dimanche chère zélie : tu nous donnes un éminent témoignage de force et d'espérance - même si tu penses ne pas l'avoir entièrement vécu ainsi - et maintenant : accueillir toute cette histoire ,ouvrir toutes grandes les portes que le Seigneur, par ces "coups de lance" a ouvert dans ton propre coeur...
Je songe à Jean Vanier qui, voici une semaine, axait son témoignage et enseignement sur : la peur, la honte, la colère surtout, qui nous habitent tous...Il n'y a que l'amour fraternel et le pardon que nous pouvons espérer puiser au Coeur transpercé pour nous aider dans cette "pâque" bien ténébreuse, affolante parfois...

Merci à toi : tu illumines mon dimanche ! et "per angusta ad augusta !" :coeur: :clap:
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
Eriluc
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 685
Inscription : dim. 08 févr. 2009, 16:17
Localisation : Grenoble

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par Eriluc » dim. 06 juin 2010, 12:19

Chère Zélie
zélie a écrit :...)J'ai un immense besoin de prier, mais quand je prie, je suis sèche ou distraite, rien ne vient. (...
Je vous propose cette citation de Chemin : "Tu m'as dit un jour que tu ressemblais à une horloge déréglée qui sonne à contretemps : tu es froid, sec et aride à l'heure de ta prière ; en revanche, lorsque tu t'y attends le moins, dans la rue, au milieu des soucis de chaque jour, dans le tumulte et le tohu-bohu de la ville, ou dans la quiétude laborieuse de ton travail professionnel, tu te surprends à prier… À contretemps ? Bon, mais ne néglige pas ces sonneries de ton horloge. - L'esprit souffle où il veut."
zélie a écrit :Bon, quand même une excellente chose , j'ai compris au moins la moitié de votre phrase, Eric! :p
Merci pour votre remarque, la tournure de ma phrase est un peu absconse (et surtout totalement "absconne" sur le plan de la communication ;) ).
Je voulais uniquement vous faire entrevoir la nécessité de reconnaitre l'ombre qui est en vous. Pour vous, cette "rancœur" ou "haine" qui s'est cachée dans votre âme et dont la trace est restée dans votre subconscient. Comme toute ombre, il faut premièrement la reconnaitre, en prendre conscience, et en suite faire une démarche d'acceptation réelle, cela prend métaphoriquement la forme d'une "digestion" ou d'une "assimilation". C'est la consommation consciente de cette noirceur qui permet à notre âme d'être totalement sanctifiée et orientée vers l'exercice de la Charité.

Fraternellement

Eric
"Être détaché de tout - première condition pour n'être indifférent à rien." [Gustave Thibon]

Avatar de l’utilisateur
Souricette
Senator
Senator
Messages : 838
Inscription : sam. 29 oct. 2005, 22:04
Localisation : Alpes-Maritimes
Contact :

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par Souricette » dim. 06 juin 2010, 18:10

Oui, c'est important de l'avoir écrit. Au fond, vous avez fait l'expérience du Mal, et je ne pense pas que l'on puisse s'en relever si facilement. Mais je suis sûre que Dieu marche avec vous.
En croyant à des fleurs, parfois on les fait naître.
(Edmond Rostand)

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13430
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par etienne lorant » dim. 06 juin 2010, 19:56

L'expérience du mal ... hélas, n'est pas qu'à l'extérieur. Ce que je veux dire, c'est que, si le mal nous atteint, si des personnnes entièrement manipulées par l'Adversaire peuvent nous blesser d'une manière quelconque, c'est parce qu'en nous aussi, l'Adversaire trouve une certaine expérience du mal. Ainsi, l'ennemi que nous voyons en chair et en os, que nous pouvoins désigner par son nom, dont la pathologie est connue et répertoriée, a lui-même un ennemi beaucoup plus puissant ! Dès l'âge de dix ans, je fus un de ces enfants sur lequels les autres enfants aiment exercer une sorte d'expérimentation de cruauté naturelle... Qu'on me croie ou non, j'étais incapable de réagir. Je me disais : ce que j'appelle souffrance, les autres la connaisse aussi, mais eux ne s'en plaigne jamais, alors c'est vrai que je dois être coupable de quelque chose. Il a fallu des années avant que mes premières lectures, mes premiers auteurs, me révèlent, jusque dans leurs propres contradictions, que nous portons tous en une spirale qui nous attire vers le bas, les ténèbres, la haine, la mort. Et puis, ce qui devait arriver m'est arrivé: j'ai rendu un coup. Pas terrible, car je ne savais pas me battre. Mais ce premier coup rendu a suffi; à ce moment-là, certes, je suis devenu un homme comme les autres - c'est-à-dire un mauvais. La seule parade, qui dure encore, c'est la miséricorde divine, c'est ce recours, c'est cet appel. Aussi longtemps que je puis crier vers Dieu en temps qu'Amour miséricordieux, je me laisse tirer hors de ce piège. Cela ne fera pas de moi un ange, certes non, mais un déraciné de la chair, oui, absolument. Je ne crains plus mes ennemis, ce que je crains ce serait d'adhérer à leur propre ennemi.
Pas facile à expliquer, je fais comme je peux...
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1465
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par zélie » dim. 06 juin 2010, 22:59

Chère Hélène,
on m'a souvent dit que j'avais des bras immenses mais ce soir j'aimerais qu'ils traversent l'océan pour vous prendre dans mes bras, tellement votre corps émet la souffrance de votre âme d'avoir manqué d'amour. Mon dos présente les mêmes symptômes à minima que ce que vous décrivez, mais moi ce n'est jamais que le dos, et c'est juste une inflammation lombaire un peu récalcitrante (et des coliques néphrétiques aussi, des fois que je m'ennuie en arrêt maladie...). Mais ça brûle bien, ça va, j'ai pas froid... :/
Au moins je vous consolerai en pensée et en prière! :amoureux:

Je suis contente que ce fil de témoignage ait été l'occasion pour vous de poser un peu du fardeau de ce que vous avez vécu, c'est si terrible, d'être acculée par toute une équipe. Savez-vous que sur des lignes entières vous m'enlevez les mots de la bouche, comme on dit par chez nous, c'est à dire que si j'avais dû dire ce que vous avez dit, je l'aurais dit de la même façon. Au moins sur le ressenti, nos expériences sont très proches, mais maintenant c'est moi qui ait l'impression que j'ai eu de la chance, parce que j'ai lutté contre une seule et pas contre 18; les moutons de panurge dans mon cas, j'ai réussi à les ramener à moi. J'ai beaucoup de chagrin pour vous que vous soyez si affeusement mal tombée.

Je vous porterai dans mes prières pour la guérison de votre âme et de ce qui vous fait souffrir. Mais, savez-vous, sur ce forum, il y a aussi Anne-Charlotte (Petite Fleur) qui vit une expérience pénible, et que nous pouvons toutes deux associer à nos prières "chapitre harcelés"...

Mon coeur vous dit beaucoup, depuis que j'ai lu votre témoignage -et vous avez très bien fait de le dire- je pense beaucoup à vous, et combien la souffrance physique qu'il en reste doit être dure à porter. Mais mes paroles manquent de paix en ce moment, parce que je ne suis pas encore délivrée de mon enquiquineuse de directrice, je ne le serais que dans un mois, et j'enchaine le lendemain sur un poste ... à gros nuages en perspective. Contrairement à mes collègues, je ne partirai en vacances qu'après le 15 juillet. Bref, je veux dire que je suis encore sous pression, et que les mots qui me viennent ne sont pas apaisés, pas encore; j'ai plein de challenges devant moi, parce que ce genre de situation , ça finit en beauté. Ma directrice se déchaine pour infliger un maximum de soufrances à ma collègue qui reste, pour que l'année prochaine lui soit pénible même si elle n'est plus là. Une vraie âme malade... à défaut de dire autre chose!

A Eric,
Merci de vos mots sur la prière, ça fait toujours du bien de s'entendre dire ce genre de choses par quelqu'un d'autres que soi parce que parfois , on se dit des trucs sans vraiment savoir si c'est souhaitable ou pas.


A propos de la rancoeur, ce n'est pas tant ça qui m'habite que de la colère que cette âme soit ainsi; Hélène a les mots justes pour en parler (Pas seulement la nôtre, notre misère, mais surtout celle de nos bourreaux et de voir la haine violente avec laquelle ils agissent en étant tout à fait inconscients de la vision d'horreur de l'état de leur âme dans laquelle le Christ a été plongée à Getsémani et qu'Il nous donne en partage.) Ca me scie qu'une créature crée par Dieu et tant aimée de Lui en devienne ainsi par orgueil ou que sais-je; j'ai une envie folle de la secouer comme Obélix un Romain pour qu'elle se réveille, mais en même temps je ne peux plus la supporter même en peinture , c'est vrai, parce que j'ai encore à tenir 5 semaines et que malade comme je suis, épuisée, algique, je ne m'en sens pas la force. C'est comme boire une coupe jusqu'à la lie, et cette lie prend des allures de gethsémani(encore une fois , voir le post d'Hélène).
Si au moins je n'étais pas aussi épuisée, si au moins ma TA collée à 10 ou 9 remontait, si au moins je ne me tordais pas de douleur, si au moins cette coupe-là enfin, pour une fois, pouvait passer loin de moi... mais je sais qu'il n'en sera rien, et que la bataille sera, mais ne sera pas à santé égale..



Bises à tous je suis crevée.
Merci encore de tout votre soutien, de vos mots très gentils. Que Dieu vous les inscrive sur le Livre de Vie et que les anges vous les chantent au Ciel,

Paix à vos foyers et à vos familles,
Zélie

Avatar de l’utilisateur
petite fleur
Censor
Censor
Messages : 160
Inscription : mer. 08 juil. 2009, 22:58
Localisation : Région parisienne

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par petite fleur » lun. 07 juin 2010, 11:31

Vous êtes épuisée Zélie, que toutes nos prières puissent vous porter pendant ces cinq semaines.
Vous pouvez offrir votre si grande fatigue et votre souffrance aux pied de la croix, et devant le Saint sacrement si vous en avez la possibilité.
Il faut aussi vous reposer, dormez vous assez, vous nourrissez vous correctement? Si ce n'est pas le cas, obligez-vous à vous coucher tôt et avoir une alimentation saine.La fatigue joue aussi sur le moral.

Mais gardez toujours à l'esprit que Jésus vous porte en ces instants difficiles.Même si vous pensez que vos prières sont arrides,
peut-être à cause de votre angoisse et de votre désespoir, notre Seigneur les reçoit avec un immense amour.
La prière peut tout!!! :dance:

Tenez bon Zélie, en union de prière

petite fleur
"Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie."
Jean 8, 12

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1465
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par zélie » lun. 07 juin 2010, 14:17

Merci! :)
Bon courage à vous aussi, et à votre merveilleuse petite fille! :fleur:

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1597
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par Hélène » mar. 08 juin 2010, 1:52

Chère Zélie,

Si nos bras sont trop courts, ceux du Seigneur ne le sont pas. Je t'embrasse aussi bien fort spirituellement. Juste pour préciser, ce n'était pas toute l'équipe mais seulement une alliance de 3 personnes. Le problème - outre cette opposition féroce et hostile - était plutôt le manque de support de la part du Conseil d'administration que j'ai rapidement alarmé de l'état de la situation mais qui m'a répondu que c'est normal, que ma vérité n'est pas forcément la même vérité pour tout le monde (l'absurdité relativiste à la mode), qu'il s'agit d'une question de perceptions, etc. bref, un Conseil mou, désengagé et déconnecté de la réalité sur le terrain. Le reste de l'équipe qui m'appuyait n'avait aucun poids pour faire changer les choses. Elles étaient tout aussi opprimées par les têtes fortes qui exerçaient leur tyranie. J'ai bien essayé d'aller chercher les outils nécessaires pour améliorer les choses : conseiller en ressources humaines, conseillère et psychotérapeute organisationnelle (pour m'aider à ventiler et me confirmer dans mon rôle), médiation auprès du Ministère du travail. Il y a quand même des lois contre le harcèlement psychologique au travail...mais je criais dans le désert.

Mais bon, j'ai une bonne nouvelle : j'ai reçu une grâce en la solenité du Corps et du Sang du Seigneur. Après des mois et des mois d'aridité (voire de dégoût spirituel et d'impression d'abandon), quelques larmes ont coulé et j'ai ressenti une Paix m'envahir à l'écoute de cette Parole : donnez-leur vous-mêmes à manger. J'ai tout remis dans les mains du Seigneur durant l'Eucharisie afin que Lui poursuivre l'oeuvre de ses mains en chacune d'elles.

Je continue de prier fort pour toi afin que les prochaines semaines ne soient pas trop pénibles. Que le Seigneur te donne la force et le courage jusqu'au grand jour de libération.

Hélène :paix!
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1465
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par zélie » mar. 08 juin 2010, 11:17

Hélène a écrit :Après des mois et des mois d'aridité (voire de dégoût spirituel et d'impression d'abandon)
Tu vois, une des choses qui me chiffonne pas mal, c'est que moi je n'ai pas de sensation d'abandon, mais je suis sèche et dégoûtée, je ne peux le nier. Ce n'est pas moi qui suis abandonnée, c'est moi qui abandonne... parce que j'ai un écran entre moi et l'état aimant de la prière :bocal: . J'ai un écran de colère et de dégoût qui est comme une vague qui ne s'est pas encore retirée, qui prend beaucoup de place. Et je sens mon abandon comme un fer rouge qui ne me laisse pas de paix; c'est à la fois salvateur, à la fois torturant, honteux. J'ai beau travailler sur moi pour quitter ce vêtement sale au plus tôt, plus je m'agite, plus des pensées de colère me viennent inopinément :nrv: (t'en as pas marre de tes récitations, si tu crois que tes formules insipides vont changer quoi que ce soit, t'as encore ça à faire, tu prieras plus tard), et du coup, l'esprit s'évade et la prière s'évanouit!
Mais peu importe. Les déserts, c'est aussi fait pour êre traversés. En attendant, je lis les actes des apôtres, je recommence tout depuis le début on pourrait dire. Ce sera l'occasion de relire ces messages et de les méditer! ;)
Hélène a écrit : J'ai tout remis dans les mains du Seigneur durant l'Eucharisie afin que Lui poursuivre l'oeuvre de ses mains en chacune d'elles.
Voilà, ça ça me parle beaucoup, mais au futur. Remettre de tout coeur et croire que Jésus réussira quand même envers et contre toute apparence.
C'est un peu le but, mais je n'y suis pas encore.
Mais au moins grâce à vos points de vue, je sais clairement où je veux aller, même dans ce moment de sècheresse spirituelle et lexicale. Merci! :fleur:

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par Griffon » mer. 09 juin 2010, 20:24

Comme il y a une communion des saints,
il y a aussi une communion des saintes !
Les femmes savent se tenir entre elles.
L'amour est chez elles innée.

@Zélie,
Vous traversez le désert. Jésus est avec vous.
Vous choisissez de "tout remettre dans les mains du Seigneur". Jésus est encore avec vous, réconforte votre âme et se charge de vos problèmes.
("Confiez à Lui tout vos soucis" 2.St Pierre)
Contrairement à ce que vous pensez, vous avez le choix.
Mais cette directrice a posé un bandeau sur vos yeux.

@Hélène,
Quel bonheur de vous lire. Trop longue ? Non !
Moi aussi j'ai appelé Saint-Joseph à l'aide.
J'étais dans le 36ème dessous, il m'en a retiré et mené à la Vierge qui a agit.
J'ai aussi la chance de la messe quotidienne.

@petite fleur,
Courage !
Vous êtes encore pleine tourmente, au moment des choix difficile.

Toutes les 3, je vous garde dans mes prières.
"Il est vivant Celui qui se tient debout au milieu de votre être brisé".
Et croyez-moi, il se réjouit, car
"Ce qui plait à Dieu, c'est un esprit brisé".

Courage, les filles !
C'est dur de donner la vie, mais, c'est la vie, et cela n'a pas de prix.
Nous les hommes, on vous en remercie,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13430
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par etienne lorant » jeu. 10 juin 2010, 16:35

C'est curieux : je peinais ce midi, lorsque ma mère, Léa, 84 ans, combattive et souriante, m'a demandé si ma soeur viendrait prendre son repas avec nous ce week-end. Je lui ai tendu mon portable: il faut que tu appelles toi-même, car je n'y peux plus rien... Si je suis souvent "en panne" de moral, c'est depuis que j'ai reçu ce message, il y a deux mois: "Je suis fâché de constater l'importance que je t'ai donné dans ma vie"... Dixit la même qui récidiva fin avril, dans la même ligne : "Je vais me charger de tout çà !" Mais elle n'en a pas eu besoin: c'est moi qui me suis engagé à me laisser mourir plutôt que d'appeler quiconque à l'aide dans ma famille. J'ai coupé téléphone, gsm, changé d'adresse internet. J'ai tracé un trait. Dommage que tout çà soit resté écrit car "Verba volant, scripta manent". Oh, que d'épines sur une seule couronne !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités