J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

« Je vous exhorte, frères, à soutenir mon combat en priant Dieu pour moi » (Rm 15.30)
Règles du forum
Confiez ici à nos lecteurs vos intentions de prières.

NB : Toutes les intentions déposées dans cette section seront apportées à la messe quotidienne d'un prêtre du forum.
NB2 : les questions relatives à la pratique de la prière chrétienne doivent être publiées dans le forum Spiritualité.
zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1465
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par zélie » jeu. 09 juil. 2009, 20:26

coeurderoy a écrit :Union de prières Zélie : dans le public il me semble que c'est ... plus pervers parce que les référents humains se dissimulent dans l'enchevêtrement inextricable des bureaux et qu' y règne un esprit de fausse démocratie (nivellement) persécutant en priorité toutes les têtes qui dépassent. La médiocrité y règne en maître (surtout dans les échelons intermédiaires) et la confiance n'y brille pas davantage que dans les entreprises privées. Les frustrations y sont plus aiguës me semble-t-il...
Cordialement !
Oui... je pourrais même dire que c'est tout à fait cela... Et pourtant, qu'est-ce que j'y ai cru, qu'est-ce que j'ai déplacé comme montagnes pour que le boulot soit fait, soit valorisant, amusant, motivant, intéressant pour tous... L'esprit d'entreprise, collectif, d'équipe (pas parfait) que j'ai connu ailleurs, où le résultat était le fait d'une équipe qui gagne, me manque parfois... D'une locomotive je suis devenue transparente, juste pour ne pas déranger les nazes qui ne tiendraient pas deux jours dans le privé tellement ils sont incompétents aux rapports humains... mais bon, mon parcours public est somme toute assez récent, et nettement teinté vu ce que je vis, d'où surement mon amertume...

Aucune ambiance de boulot n'est jamais parfaite, parfois il y a même des clans, des rejets ahurissants. Et partout c'est bien pareil. Mais si cela en était resté à des tiraillements de collègues, des caractères un peu égoïstes, ça ne m'aurait pas vraiment gênée, j'en ai tellement vu! J'ai même vu une collègue de 60 ans se mettre nue jambes écartées dans une baignoire le jour où les photographes/journalistes sont venus faire des photos sur un truc révolutionnaire (un truc de baignoire)! Les pauvres ont été tellement surpris, sidérés, qu'ils ont failli lâcher leur matériel et qu'ils sont repartis sans photos et qu'on a pas eu le reportage prévu. Ce fut un fiasco mémorable, mais qu'est-ce qu'on a pu rire de leur têtes! On leur a même proposé un verre d'eau pour se remettre de leurs émotions tellement ils étaient abasourdis!

Tiens, on devrait continuer le fil en partageant le truc le plus fou qui nous soit arrivé au boulot, ça me ferait peut-être relativiser tout ce qu'il m'arrive ;)

Zélie

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5864
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par coeurderoy » jeu. 09 juil. 2009, 21:35

Juste un souvenir assez drôle, une image sortie d'un film de Tati :

1989, je travaillais au château de Chaumont-sur-loire (entouré d'un vaste parc, en principe inaccessible aux autos, et protégé par un pont-levis...).
Un jour d'été, dans la cour intérieure, nous entendons un bruit de moteur, le trépidement de roues sur le pont de bois (le contre-poids du pont-levis s'ébranla alors dangereusement) et... faisant son irruption dans la cour Renaissance... une petite voiture italienne, croulant sous les valises, s'immobilise comme sur un vulgaire parking de supermarché...
Mi-hilares, mi-furax nous assistons à la sortie des occupants de cet habitacle italique...sans doute des descendants de la reine florentine qui avait hanté les lieux quatre siècles plus tôt !

Autre souvenir (en Champagne) :
au Palais du Tau , je vois débarquer le Directeur régional suivi de ses fidèles : je lance à un collègue : "tiens voilà Untel et tutti quanti !"
Question du collègue : "c'est qui Toutikanti ?".. j'ai été (c'est vrai !) charitable, ai réussi à retenir mon fou rire ! mais c'est authentique...
La vie est un roman non !?
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1465
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par zélie » jeu. 09 juil. 2009, 22:21

:rire: :rire: :rire:
Ah, que c'est bon de pouvoir en rire!
Je rebondis sur la deuxième anecdocte: un jour, notre hygiéniste tout jeune nommé, fier de sont statut, haut, maigre et coquet comme tout jeune homo de 25 ans, arrive dans sa plus belle chemise en soie sauvage froissée, le truc hyper-hype, délicat, pratiquement inlavable et surtout inrepassable, pour nous la montrer, vu que sur les fringues, on est toutes de la même longueur d'onde que lui. Il repart donc 5 minutes après sous un déluges de "oh" admiratifs et typiquement féminins et là, et là... il tombe sur l'homme de ménage, un gars des plus macho et ras des pâquerettes qui soit, qui ne le reconnait pas, et qui l'apostrophe bruyamment devant une salle pleine de patients: "oh jeune, quand tu viens ici, tu repasses ta chemise d'abord! Non mais tu t'es vu même pas fringué dedans!" Le fou rire a été général, on ne pouvait même plus se retenir! Mais la tête de l'hygiéniste: impayable! :-[

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5864
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par coeurderoy » ven. 10 juil. 2009, 8:31

:rire: :rire: :rire: Oui, le fou rire...ça n'a pas dû faire un pli !

L'hygiéniste aurait dû répliquer : "votre absence de goût, ça m'est complètement Tergal !!!"
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13459
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par etienne lorant » ven. 10 juil. 2009, 9:32

J'ai eu un directeur commercial qui se prenait vraiment pour l'inventeur de la poudre à canon ! On l'appelait "Arthur moi, je". Il avait TOUT fait à lui tout seul. Moi, j'en étais à mon premier boulot et je subissais les récriminations des secrétaires à l'encontre de ce petit dictateur. Il se trouve qu'en fin d'années le service envoyait des cartes de voeux achetées en gros à l'UNICEF. Le travail était fastidieux: il faillait dresser une liste "ciblée" des anciens clients et des clients potentiels, noter les réponses, aposer des cachets sur chaque carte, les porter à la signature de deux "grands chefs"... Or, voici qu'Arthur Moi Je, ancien des colonies, et raciste, passe la tête dans le bureau et me lance: "Cet année-ci, envoyez des cartes de chez nous: pas d'argent pour les macaques !"... Vraie consternation des trois secrétaires: non seulement pour le propos raciste, mais aussi parce que les cartes de voeux choisies par Arthur coûtent près de quatre fois le prix de celles de l'Unicef (cela coûtera plus cher pour un travail "basique" de relations publiques, et horriblement ennuyeux.) J'écoute toutes les plaintes, mais je rétorque: "Que voulez-vous que j'y fasse, écrivez une pétition, je la signerai !", mais elles me répondent: "Pour toi, c'est facile, tu es jeune, célibataire, tu ne crains rien, tandis que nous, nous avons des enfants, et nous tenons à notre emploi !"... les choses en restent là.

Mais un jour, de l'année suivante, je retrouve sur mon bureau un document statistique du nombre d'enfant sauvés dans le tiers-monde pour autant de cartes postales de fin d'années achetées à l'UNICEF. Un calcul simple pour moi, sur base des achats de cartes des trois dernières années. je culpabilise un peu, la chose me trotte dans la tête... Avec cela, je suis maintenant chargé de porter tout le courrier du service à la signature d'Arthur. Il s'agit en même temps de lui commenter les ventes, les achats, les contacts pris, etc. Et lui de me "piquer" sur tout et sur rien. Vient le jour où il a découvert que je suis né en Afrique, et ce jour-là, je m'en souviendrai toute ma vie. Mon père ne travaillait pas dans l'industrie minière, mais il était coopérant. Pour Arthur, c'est même combat: tous ces bou... , etc. Il se vante qu'ayant un jour été condamné par la justice coloniale à une amende pour avoir giflé un ouvrier, il avait sorti le double de l'amende et de nouveau giflé l'homme qui l'avait accusé, devant la Cour. Et moi, je lui ai lâché froidement et ironiquement: "Oh vous avez fait mieux que çà avec les cartes UNICEF, avec autant de cartes on pouvait sauver autant d'enfants mal nourris. De combien de morts d'enfants vous croyez vous responsable à ce jour ?" Le sous-directeur était médusé et m'a regardé avec des yeux ahuris. Je suis sorti sous les injures, dans la semaine qui suit j'ai reçu mon préavis. Cela se passait en 1981, et je commençais à découvrir combien "l'entreprise est une belle et grande famille !"

Je n'ai jamais eu de regrets, et j'ai perdu d'autres emplois en ne sachant jamais fermer ma grande g..., du coup, vous voyez, j'étais bien obligé de devenir mon propre patron !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5864
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par coeurderoy » ven. 10 juil. 2009, 10:13

Bravo Etienne ! "Qui ne dit mot consent" : lorsqu'on le peut c'est vraiment un devoir...de l'ouvrir (vous n'étiez pas chargé de famille et pouviez effectivement le faire). Une collègue (bien fendue de gueule) disait de façon lapidaire "Y'a que les c... qui la bouclent", même si, en certaines occasions, un silence réprobateur peut avoir aussi beaucoup d'effet.
On en revient à cette fichue tyrannie des médiocres, stigmatisée par Georges Bernanos, celle qui a tout de même réussi "l'exploit" d'enyoyer des millions d'êtres humains aux chambres à gaz ou au goulag, et qui continue de justifier l'abattage industriel des enfants à naître dans nos proprets avortoirs !
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1465
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par zélie » ven. 10 juil. 2009, 10:58

:clap: :clap: :clap: :clap: :clap:
Bravo Etienne!! Et après ça, ils ont remis les cartes Unicef au goût du jour?
Je l'imagine bien le "Arthur-Moi-Je", on en a eu des semblables, c'était pas triste!
coeurderoy a écrit :ça n'a pas dû faire un pli !
L'hygiéniste aurait dû répliquer : "votre absence de goût, ça m'est complètement Tergal !!!"
:rire: :rire: :rire:
CoeurdeRoy, pour vous sécher sur les jeux de mots, on repassera!

Avatar de l’utilisateur
JaimeJésus
Barbarus
Barbarus

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par JaimeJésus » ven. 10 juil. 2009, 21:28

Bonsoir Zélie, j'avoue que votre message et certaines réponses mon touché intérieurement.

Je suis triste pour vous, cela dit, j'ai aussi et même par mon jeune âge déjà souffert avec divers épreuves parfois intenses.

De mon côté, j'ai 20 ans, j'ai perdu amis qui n'en était pas, j'ai eu des histoires d'amour qui m'ont fait très mal, et j'ai été en dépression pendant grosso modo 2 ans, enfermer nuit et jour, incapable de sortir, et comme seul réconfort ma bulle. Autant dire que ma jeunesse aura eu des hauts et des bas.

Tout sa pour vous dire, que grâce à la souffrance, mon coeur et encore plus tourné vers Dieu qu'il ne fut autrefois, ce perdant dans mon orgueil.

Vous concernant Zélie, je voulais vous dire une chose, si les "démons" (et ils existent ne vous y méprenez pas) vous persécute, c'est surement parce que vous êtes une personne qui résistes face à leur tentations et à leur "plans" qui souvent nous font péché.

Je vous dit cela, car je sais qu'il fut certains curé, voir certains Saints, ou des personnes "bonnes" dans la vie de tout les jours qui ont été plus d'une fois persécuté par le malin.

La prière est le meilleur des remèdes, si la douleur est trop forte, n'hésitez pas à prier la Vierge Marie, qui répond toujours.

Je vous souhaite beaucoup de paix. :fleur:

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13459
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par etienne lorant » sam. 11 juil. 2009, 13:13

JaimeJésus a écrit :Bonsoir Zélie, j'avoue que votre message et certaines réponses mon touché intérieurement.

Je suis triste pour vous, cela dit, j'ai aussi et même par mon jeune âge déjà souffert avec divers épreuves parfois intenses.

De mon côté, j'ai 20 ans, j'ai perdu amis qui n'en était pas, j'ai eu des histoires d'amour qui m'ont fait très mal, et j'ai été en dépression pendant grosso modo 2 ans, enfermer nuit et jour, incapable de sortir, et comme seul réconfort ma bulle. Autant dire que ma jeunesse aura eu des hauts et des bas.

Tout sa pour vous dire, que grâce à la souffrance, mon coeur et encore plus tourné vers Dieu qu'il ne fut autrefois, ce perdant dans mon orgueil.

Vous concernant Zélie, je voulais vous dire une chose, si les "démons" (et ils existent ne vous y méprenez pas) vous persécute, c'est surement parce que vous êtes une personne qui résistes face à leur tentations et à leur "plans" qui souvent nous font péché.

Je vous dit cela, car je sais qu'il fut certains curé, voir certains Saints, ou des personnes "bonnes" dans la vie de tout les jours qui ont été plus d'une fois persécuté par le malin.

La prière est le meilleur des remèdes, si la douleur est trop forte, n'hésitez pas à prier la Vierge Marie, qui répond toujours.

Je vous souhaite beaucoup de paix. :fleur:
A vingt ans, vous écrivez tout cela ? Oh, je ne le dis pas pour critiquer, mais au contraire: au travers des mots que vous employez, je devine une oeuvre de Dieu. Je devine la même chose dans ce qui arrive à Zélie: oppressée par un démon dans le monde, elle reçoit de nombreuses grâces dont elle fait bénéficier beaucoup de personnes qu'elle parvient mieux à conseiller que je le ferais moi-même. Je vous salue et vous souhaite un bon dimanche !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Souricette
Senator
Senator
Messages : 838
Inscription : sam. 29 oct. 2005, 22:04
Localisation : Alpes-Maritimes
Contact :

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par Souricette » sam. 11 juil. 2009, 14:01

Chère Zélie, depuis que je vous lis il y a tout de même deux choses qui me chiffonnent :
- Vous semblez mettre dans la balance être chrétienne et se défendre (à moins que ce ne soient des gens "bien intentionnés" qui vous présentent les choses ainsi). Beaucoup de chrétiens ne se défendent jamais dans la vie quotidienne de peur de "manquer de charité". Or, est-ce de la chartié de ne jamais dire son fait aux autres (Jésus lui-même dit qu'il faut reprendre le frère qui s'égare), de ne jamais les mettre face aux conséquences de leurs actes, etc. ? Je ne le pense pas. Et c'est aussi une charité vis à vis de soi de faire respecter la dignité que Dieu nous a donnée. Enfin, en sqe défendant, on évite à d'autres de subir la même chose que nous.
- On vous déconseille de demander un arrêt maladie. Or, il me paraît tout à fait justifié à partir du moment où le contexte professionnel crée chez vous des troubles du sommeil, de l'humeur, etc., qui pourront peu à peu aboutir à de réels problèmes de santé, si ce n'est déjà le cas. De plus, même s'il n'y avait pas de problème physique, un état dépressif (je ne sais pas si c'est la cas) ou même un simple surmenage justifient légalement un arrêt maladie. Si l'on vous reprochait "d'en jouer", cela relèverait de la manipulation. C'est un médecin qui prescrit l'arrêt et non le malade lui-même. Tout au plus a-t-on le droit moralement de poursuivre le médecin si on le soupçonne de dispenser des arrêts abusifs. Mais ce n'est pas le patient lui-même qui prescrit l'arrêt, même si les récentes mesures gouvernementales cherchent à culpabiliser les malades. Mais de toute manière, si la personne est en arrêt, l'employeur et les collègues n'ont rien à dire : c'est un jugement médical, et le remettre en cause peut être passible de la loi. A votre place, je demanderais un arrêt le temps de reprendre des forces à tout point de vue.
Et pourquoi, à défaut d'un avocat, ne pas consulter le service juridique de votre mairie pour bien connaître vos droits et pouvoir vous défendre ou , en tout cas, leur faire peur. Ce type de personnes est régi par la peur et il n'y a que ça qui leur cloue le bec.
Vpous devriez également demander un certificat à votre psy comme quoi vous le voyez, et garder ce document sous le coude. C'est un document précieux dans le cadre d'un harcèlement moral comme celui que vous subissez.
En croyant à des fleurs, parfois on les fait naître.
(Edmond Rostand)

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1465
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par zélie » sam. 11 juil. 2009, 21:49

Chère Souricette,

Je comprends tout à fait ce que vous voulez dire. Moi aussi mon attitude me chiffonne, parce qu’elle est loin d’être aussi limpide que je souhaiterais, loin d’être efficace, loin d’être facile en fait.
Je suis arrivée sur un lieu de travail digne d’un nœud gordien, où le nœud coulant est en place depuis des années, et chaque année se resserre, et assoit le pouvoir de Iago. J’y suis arrivée par le hasard d’une mutation pour raisons familiales, sinon je serais restée volontiers sur mon ancien poste, cool, motivant, ahurissant de bonheur. Et arrivant sur mon nouveau poste, j’y suis arrivée totalement ignorante de ce qui m’attendait malgré mon expérience, et même si j’ai le double de l’âge de JaimeJésus, jamais je n’aurais pu imaginer qu’il existe en dehors d’un hôpital psy le genre de personne que je subis… Donc j’y suis allée souriante, motivée, apportant pleins de projets… je ne vous dis pas la gifle que j’ai pris. Ici, tout le monde manipule tout le monde, tout le monde enfonce l’autre pour survivre, tout le monde ment, flatte par devant et envoie des lettres de délation par derrière, et la source de cet enfer est dû à une seule personne, Machiavelle-moi-je, pour paraphraser Etienne. C’est proprement ahurissant… Un jour, le matin, en allant au boulot j’avais presque l’impression que la mauvaise entente suintait des murs et se faisait sentir dans la rue ; mais je me méfie de mes impressions de malaise.

Ce que j’ai touché du doigt ici plus qu’ailleurs, c’est qu’aucune situation ne sera jamais apaisée, elle sera tout au moins hystérisée, ou carrément totalement inventée ; donc rien n’est facile à résoudre, le moindre incident est récupéré, déformé, monté en épingle, utilisé à des fins destructrices, surtout sur ma personne, surtout… C’est en à un tel point que j’ai volontairement coupé les ponts avec des personnes avec qui j’aurais pu être amie en dehors du boulot pour ne pas les entraîner dans ma chute.

Quand on est pris dans un étau aussi malsain, parfois toutes nos évidences volent en éclat, tous nos repères moraux deviennent abscons parce que le principe même de moralité est complètement absent de l’ambiance.
Malgré que j’en sois témoin tous les jours, je n’arrivais pas à croire à l’évidence, et quand je l’ai décris, événement après événement, à mon psychiatre, même lui ne pouvait croire au syndrome que je décrivais ; il n’a fini à se résoudre à taxer ma boss de « psychose perverse égale à un pédophile » qu’au troisième rendez-vous, tellement ce que je lui rapporte lui semble sortir d’un bouquin de Bellemare !
Aussi, c’est vrai que je m’empêtre les pieds entre me défendre et être chrétienne, mais je marche sur tellement de planches pourries que je m’y perds. J’ai la sensation d’avoir lutté, cherché, bougé, d’avoir frappé à pas mal de portes, et que tout échoue ; vous allez me dire que je suis stupidement résignée, mais je m’en remets à Dieu, parce que je ne vois pas encore qui pourrait contrer la toile d’araignée qui me tient. Je trouverais sûrement des portes, mais ces portes de sorties, je dois patiemment les construire, exactement comme un gamin battu qui grandit prépare soigneusement sa fugue future pour que le coup d’essai soit un coup de maître.
Il faut comprendre la mentalité perverse : elle se caractérise par aucune règle du jeu, par l’absence totale de sentiment, que ce soit la peur, la honte, la limite à l’audace dans le mal pour nuire à l’autre, et je passe sur le sentiment positif ! Une telle personnalité ne peut s’épanouir que dans une relation de pouvoir, parce que sans poste de pouvoir, point de manipulation vraiment possible, point de jouissance ; donc la personne manipulatrice apparaît d’abord comme une ambitieuse qui séduit, construit à la persévérance (hors-norme, maladive) un réseau d’influence, et petit à petit amène tout son entourage à sa patte, et tient tout le monde par chantage, séduction, plainte, caprice, etc… Ma cinglée de boss étant apparemment un morceau de choix, elle n’a négligé aucun détail, et a aujourd’hui, au bout de trente ans de carrière, un polygone de sustentation phénoménal : c’est pas une femme, c’est un astrocytome. Aussi pour déboulonner Lénine de son piédestal, moi Zélie-petite-ficelle, je me sens comme qui dirait… ridicule ? Oui, certes, si Jésus revenait demain dans les cœurs, ça m’arrangerait pas mal, la « fin des temps » me paraîtrait tout à coup très attractive !
Pour l’instant, me défendre de trop s’est largement retourné contre moi, au point de raser la plainte de l’employeur au tribunal et la mise à la porte ; mais on n’a rien trouvé sauf des (faux) témoignages, aucun fait, et c’est juste ce fil qui retient l’épée de Damoclès au-dessus de ma tête ; mais que je ne m’avise pas d’une simple bévue, et je sais qu’on fera tout pour m’y pousser. J’avoue que dans le contexte dépressif qui me guette, ça devient chaque jour plus difficile…

En ce qui concerne les arrêts maladie, je suis en tout point d’accord avec vous. Oui, cela participe du harcèlement, et c’est grotesque de méchanceté. Mais c’est pourtant un filon largement exploité sur mon lieu de travail, c’est sur cela qu’on monte les gens les uns contre les autres, et c’est sur ce reproche qu’on a proprement achevé une de mes collègues il y a un mois, collègue qui du coup a écopé d’un arrêt longue maladie pour dépression, s’entendant dire des gentillesses du genre : « vous êtes en arrêt maladie alors que vous n’êtes pas du tout malade », « si vous ne pouvez pas tenir votre poste, partez à la retraite », et autres douceurs de la même eau.
La même personne, pendant un arrêt maladie où notre Néronne lui envoyait des photos en lui disant de ne pas se presser de revenir, qu’elle pensait bien à elle, a retrouvé à son retour son lieu de travail déménagé dans un réduit riquiqui, avec une fenêtre au bout cependant pour qu’on ne puisse pas dire que c’était un placard… lequel placard sera bientôt mon lieu de travail, étant la plus récente dans l’arène ! Mais ce n’est pas plus grave que ça, j’ai bien connu les blocs opératoires dans une autre vie, ce sont tous des caves ! Alors un endroit gris et terne mais éclairé par le jour quand même, j’inviterais pas mal de saints à venir y travailler avec moi, ils n’en seront aucunement dépaysés, et moi ça me rappellera de merveilleux souvenirs.


Vous devriez également demander un certificat à votre psy comme quoi vous le voyez, et garder ce document sous le coude. C'est un document précieux dans le cadre d'un harcèlement moral comme celui que vous subisse.
Oui, ce genre de conseil peut m’aider, parce que j’ai bien compris que c’est dans l’accumulation de faits et de preuves que je pourrais asseoir ma plaidoirie le jour où j’en aurais besoin…





Actuellement je débute mes congés, et je viens de commencer une neuvaine pour l’âme de Salope, pauvre âme si malmenée, si défigurée, si étouffée… mais que c’est dur de prier pour cela… j’ai déjà sauté un jour, il faudrait quand même que je m’y tienne et que j’arrive au bout, ce serait beau et bien pour elle. Puisse ce Léviathan aller se jeter aux pieds de Marie à son dernier soupir, pourvu que la grâce soit avec elle ! Vous voyez, malgré tout ce qu’il a peut-être fait, j’espère de tout cœur que Michael Jackson est en train d’apprendre à danser aux anges, et pour toutes les Nadines du monde, j’espère aussi qu’il en sera ainsi, parce que ces âmes sont notre monnaie céleste, des âmes que l’on saura aimer et que l’on bénira du Ciel –si un jour la grâce nous est offerte de pouvoir y aller- parce que de les voir là-haut sera notre plus grande récompense. La répulsion n’est qu’ici, que de cette vie, mais que c’est dur, mais que c’est dur, mais que c’est dur de s’agenouiller l’âme à demander encore et encore la miséricorde pour ces âmes-là…
Une anecdote pour vous illustrer cela : Méduse est bien payée, bien mariée à un homme, bon, malléable et riche, sans enfants, vit dans un palace de 250 m2 avec piscine et jardin exotique entièrement aménagé version « Paris-Match », voyage à l’étranger plusieurs fois par an -uniquement en avion-, est socialement et professionnellement reconnue et accomplie. Au contraire, la collègue dépressive dont je parle plus haut est divorcée, mère de deux enfants, pleine de dettes suite au divorce, pauvre à finir dans le rouge tous les mois, et souhaiterait un dépassement d’annuités de deux ans pour améliorer sa retraite proche ; ce dépassement en temps normal n’est qu’une formalité administrative. Méduse bien entendue fomente et travaille l’opinion des gens chargés d’agréer cette demande pour que ce dépassement soit refusé, ce qui va être fait bientôt. Le résultat sera que ma collègue va partir certes à la retraite, mais à une retraite diminuée, dont elle ne pourra jouir parce qu’elle va chercher un boulot de femme de ménage (alors qu’elle est universitaire !) pour arriver à vivre, et envisage de travailler le plus possible, tant qu’elle le pourra, parce que le jour où elle s’arrêtera, elle risque l’expulsion de son F2… Et pourtant, rien ne sort de la poche de Méduse ; que la collègue ait une retraite un tout petit peu meilleure, ça n’enlève rien à personne, ça ne regarde personne, et Méduse pourrait s’en ficher comme d’une guigne… Ben non, Méduse jouit, Méduse joue, Méduse détruit, se repaît des larmes d’angoisse et de chagrin comme de vitamines, Méduse « fait son devoir ».
Oh !... mais si vous saviez comme un tel spectacle est horrible ! ... Comme ça fait mal de voir la Haine à l’œuvre, comme ça brise quelque chose en vous, comme chaque jour devient la torture du spectateur forcé, comme on a l’impression de vivre dans un camp nazi… Il y a du Amon Goeth dans cette femme…

Bon , pour finir sur une note plus réjouissante: je me suis enfin fait couper les cheveux, un dégradé court effilé style "plume", c'est rien mais ça fait du bien de changer de tête pour les vacances, et pour une fois, je me trouve jolie même avec une autre tête que l'habituelle!

Que Dieu bénisse vos vacances pour vous aider à en faire de saints et sains moments de ressourcement,

Zélie.

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1465
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par zélie » sam. 11 juil. 2009, 22:15

JaimeJésus a écrit : Tout ça pour vous dire, que grâce à la souffrance, mon coeur et encore plus tourné vers Dieu qu'il ne le fût autrefois, et ce perdant dans mon orgueil.
Cher JaimeJésus,
Votre très gentille réponse me va droit au cœur ; soyez bénie belle âme qui savez déjà vous laisser toucher par la grâce de Dieu et être sensible à la souffrance des autres. Je vais vous dire comme Etienne ; n’avez-vous vraiment que 20 ans ? Vous témoignez déjà, comme d’autres bouchons ici, d’une belle âme chrétienne. J’étais loin d’être aussi ouverte à votre âge !
Etienne, c’est « notre » Etienne savez-vous ? Il est aux forumeurs ce que le peuplier est à la clématite : sans lui point de soleil, et point de floraison douce et rosée. Je vous engage à lire ses abondantes méditations sur le forum, elles sont mon catéchisme, moi qui me suis tant désolée de ne pas avoir accès à une catéchèse d’adulte, et d’être si ignorante de la religion révélée par mon Amour, mon Jésus-à-nous-tous. Au moins des fois ça fait tilt dans mon petit cerveau lisse et kératinisé ! Je suis sûre que lecture après lecture, elles poseront un baume là où on vous a fait si mal, qu’elles nourriront votre cœur et l’encourageront à encore plus se tourner vers Dieu, dans la magnifique recherche d’humilité qui est la vôtre…
Si vous saviez comme les âmes douces comme vous et tous ceux qui réconfortent ici ou ailleurs sur le forum sont une eau fraîche pour les déserts brûlants de ceux qui sous le feu des bouches infernales, et combien j’ai envie de vous en remercier, tous, autant que vous êtes !
JaimeJésus a écrit : Vous concernant Zélie, je voulais vous dire une chose, si les "démons" (et ils existent ne vous y méprenez pas) vous persécute, c'est surement parce que vous êtes une personne qui résistes face à leur tentations et à leur "plans" qui souvent nous font péché. Je vous dit cela, car je sais qu'il fut certains curé, voir certains Saints, ou des personnes "bonnes" dans la vie de tout les jours qui ont été plus d'une fois persécuté par le malin.
Ah, ça qu’ils existent, oui, hélas ! Et même dans quelques-uns de mes rêves ; des vraies tâches, mais Jésus est plus fort, vous savez… Il est même… très fort !
JaimeJésus a écrit : La prière est le meilleur des remèdes, si la douleur est trop forte, n'hésitez pas à prier la Vierge Marie, qui répond toujours. Je vous souhaite beaucoup de paix. :fleur:
J’ai l’impression pas tant de lire un forumeur, qu’un petit ange joufflu envoyé pour me rappeler l’évidence ! Il se trouve que je prie Marie beaucoup, et que ces temps-ci je n’arrivais plus à prier justement elle, par lassitude. Et là je reçois par vous un encouragement à prier, parce que la réponse est assurée, mais l’écoute et l’amour aussi.


Que votre générosité, à vous mais aussi à tous ici ou sur tout autre fil, qui soutenez, répondez, éclairez toutes les âmes en souffrance, vous revienne enrichie du sourire de Dieu.


Zélie

Avatar de l’utilisateur
Souricette
Senator
Senator
Messages : 838
Inscription : sam. 29 oct. 2005, 22:04
Localisation : Alpes-Maritimes
Contact :

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par Souricette » dim. 12 juil. 2009, 14:58

Chère Zélie,
Ne vous trompez pas sur mes propos, je suis bien loin de vous juger, car vous semblez avoir affaire à forte partie avec bien peu de soutiens. Et je ne trouve pas du tout votre attitude ridicule. Mais je trouve dommage, face à des gens qui ont visiblement vendu leur âme au diable, conscienmment ou pas, de se laisser paralyser par des scrupules que je juge excessifs. Enfin, ceci dit, à vous lire, vous semblez avoir tout essayé pour vous défendre, simplement vous n'avez pas encore trouvé le moyen efficace.
En ce qui concerne l'arrêt-maladie, de toute manière quand on est en arrêt les gens médisent toujours. Ce qui serait ennuyeux, c'est que la situation se dégrade encore plus à cause de ça, c'est sûr. Mais ne pouvez-vous demander une mutation ? Peut-être qu'ils seraient ravis de vous voir partir, puisque vous les dérangez tellement ?
En croyant à des fleurs, parfois on les fait naître.
(Edmond Rostand)

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1465
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par zélie » mar. 14 juil. 2009, 0:41

Merci Souricette de votre réponse, je n'arrive plus à poster, je continuerais quand tout sera revenu dans l'ordre.

Zélie

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1465
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: J'ai tellement besoin d'aide et de prière...

Message non lu par zélie » sam. 12 déc. 2009, 23:59

Je réactive aujourd'hui ce fil à contrecoeur, mais si je ne bouge pas, je vais me tirer une balle dans la tête...
Je vis à coté de la Haine, obligée de contempler la Haine. C'est terrible, c'est immonde, et je ne suis plus que peur. Je vais vraiment très très mal. Je pense que je vais perdre mon travail dans la calomnie et la délation, mais en plus du souci matériel, j’ai un souci spirituel…
Hier a été une journée en feu d'artifice infernal. A peine arrivée au travail, sur le pas de la porte, tenant encore la poignée dans ma main, j'ai été prise à partie violemment, ma directrice m'a hurlé dessus, j'en ai eu le souffle coupé. J'ai tellement souffert que finalement je m'en suis tirée en mentant, puis je me suis emportée contre elle, en lui disant que je refusais de discuter avec quelqu'un qui ne cherchait qu'à me faire dire le contraire de ce que j'avais fait. Autant dire que vu les regards auxquels j'ai droit, je sais qu'un rapport lapidaire doit être en gestation en ce qui me concerne.
Je ne vis plus, je suis à bout.
Pendant que je me faisais harceler je priais, mais j'ai paniqué, je ne savais plus où j'en étais, alors j’ai péché. Depuis je culpabilise de ma faiblesse, parce que ce que je craignais est arrivé; j'ai fait le mal que je ne voulais pas faire, je me suis défigurée moi-même en cédant au griffu, je n'ai pas été en communion avec Jésus. C'est atroce de se dire que dans l'adversité on n'est pas capable de rester fidèle à ses idées. J'ai peur aussi parce que comme c'est parti, ça m'étonnerait que je fasse encore long feu sur mon poste de travail, et perdre un travail, pour moi, vu mon niveau de vie, ça veut dire la rue, je le sais, j'ai eu des mesures à prendre avec les banques en anticipation quand la crise est arrivée...
Cette femme est une harpie assoiffée de mes larmes et du sang de tous ceux qui l'entourent. Hier tout le monde a eu maille à partir avec elle, mais une heure après elle était d'attaque pour d'autres manigances, médisances, mauvaise foi. Alors que tous les autres, après une seule dispute, en ont eu la journée brisée, moi la première. Aujourd'hui sans même m'en rendre compte, lors des courses, je me suis retrouvée je ne sais comment devant le rayon du vin blanc (qui m'est totalement inconnu en temps normal, j’ai horreur du vin à en vomir) et une idée spontanée m’a traversée l’esprit « prends en une grande (bouteille), ça va t’aider à en finir ». Horrifiée, j’ai couru acheter du thé en bouteille et j’en ai bu jusqu’à plus soif, pour chasser une idée aussi stupide.
Je n’en peux plus. Ma journée n’est que larmes, je n’ai plus de paix intérieure, j’implore la miséricorde de Dieu, mais avec le tourment infernal du pécheur qui sait qu’il a menti, et qui ne se sent pas le courage de réparer parce qu’il sait aussi qu’aucun pardon ne lui sera accordé, bien au contraire, ce serait signer mon arrêt de mort, offrir mon cou au vampire… et quel vampire !
J’ai pris contact avec une psychologue du travail, mais je connais cette psychologue, je crois que ma bouteille à la mer sera… étouffée de quelques mots rassurants…
Je vous en supplie, priez pour les âmes qui comme moi sont à bout et se sentent tellement fragilisées qu’elles ne savent même plus si elles sont dignes d’avoir la foi, je suis tentée de désespérer de l’aide de Dieu, parce que plus je prie, plus je suis persécutée, salie, conspuée, harcelée, malmenée, menacée, tout est bon, pourvu qu’on m’enfonce. Je m’accroche à la prière comme on saute d’un immeuble en flammes, sans plus savoir ni où je vais, et je suis aux affres de ce qui m’attend lundi, m’attend le mois prochain… la semaine qui vient de passer m’a paru cinquante ans… je commence à comprendre ce que veulent dire les âmes du purgatoire quand elles disent qu’une heure de purgatoire vaut un an de vie d’ici…
Allez, que Dieu nous sauve par les mérites de Jésus sur la Croix,
Zélie

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités