La réponse catholique

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7900
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

La réponse catholique

Message non lu par Christophe » ven. 25 août 2006, 18:13

guillaume a écrit :Bonjour à toutes et tous,

comment sait on que la Bible ne doit pas être entièrement lue littéralement, au pied de la lettre et que certains passages sont des métaphores?

deux réponses me vienne déjà:
1)certains passage ne sont pas vérifiés historiquement(juste une hypothèse car je n'en sais rien)
2)Jésus lui même va expliquer à ses disciples pourquoi il parle en parabole, ou bien expliquer certaines parabole ou alors les deux je ne sais plus.

Ces deux éléments de réponses sont vous l'avez vus incertains et même si ils l'étaient ils me sembleraient bien incomplets donc je fais appel à vos connaissances en la matière à tous.
Bon WE, Guillaume !

La réponse catholique :
3) Suivre le Magistère de l'Eglise, seule interprète autorisée des Saintes Ecritures.

Cf. Dei Verbum : http://www.vatican.va/archive/hist_coun ... um_fr.html
Concile Vatican II a écrit :Mais la charge d'interpréter authentiquement la parole de Dieu écrite ou transmise (37) a été confiée au seul Magistère vivant de l'Eglise (38), dont l'autorité s'exerce au nom de Jésus-Christ.

En union de prières
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8541
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lu par jean_droit » ven. 29 sept. 2006, 9:31

Bonjour à tous !
Hier à Notre Dame de Paris le sermon du père Thon était centré sur une seule idée :
Les "extraits" de la Saint Bible lus durant la messe ne sont pas suffisants !
Lisez la Bible !
Lisez la Bible !
Lisez la Bible !

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Message non lu par Boris » sam. 30 sept. 2006, 7:07

il faut bien comprendre que la mise par écrit de la Bible découle de la Liturgie : autrement dit, c'est pour des besoins Liturgique que nous avons une trace écrite.

St Jean dit lui-même dans son Evangile que tout n'a pas été mis par écrit.

Ensuite lorsque l'on regarde les auteurs, on voit que mis à part Matthieu et Jean, les autres n'ont pas connu directement le Christ. Donc la mise par écrit n'est que le reflet de l'enseignement des Apôtres : St Paul (c'est évident), St Marc pour St Pierre et St Luc pour St Paul (je crois).
On voit donc déjà le décalage qu'il y a dans la chronologie : les Apôtres ont enseigné, pratiqué, célébré même des Liturgies (rapportés plus tard dans les Actes des Apôtres) alors qu'il n'y avait aucun écrit !

Maintenant, il ne faut pas nier l'inspiration divine des auteurs.

Dom Le Gall (Archevêque de Toulouse) montre dans son livre "La Messe au fil des rites" comment la Liturgie est le lieu par excellence de la Parole de Dieu et que sans la Liturgie, la Parole de Dieu perd la moitié de ce qu'elle est.

Je vous recommande ce livre.

De plus, il faut se méfier des initiatives de lectures la Bible en continue : c'est du protestantisme !
Pour les catholiques, l'adoration se fait devant le très saint sacrement, pas devant le livre !

La formation des écritures relève d'un assemblage de péricopes qui n'ont pas forcément de liens entre elles si ce n'est d'avoir une utilité Liturgique. Donc cela ne rime à rien de lire d'une traite devent une assemblée tout un Evangile.
UdP,
Boris

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8541
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lu par jean_droit » lun. 02 oct. 2006, 9:47

Bonjour Boris,
Tes remarques sont tout à fait exactes.
Pourtant je suis d’accord avec la père Thon pour promouvoir la lecture de la Bible : La « lectio divina ».
Lire « en continu » la Bible est un exercice très enrichissant.
L’Evangile des Rameaux qui fait défiler devant nos yeux la Passion de Notre Seigneur Jésus Christ est, pour moi, un des grands moments de l’année liturgique.
Personnellement j’aime beaucoup les lectures bibliques où je vais chez les évangélistes.
J’ai toujours regretté qu’elles ne se fassent pas chez les catholiques.
Heureusement que des tentatives ont lieu dans certaines paroisses. Cette année, à Saint Médard Paris 5ème, va débuter une étude de l’Evangile selon Saint Luc. Je vais, bien sûr, m’y précipiter.
Pour ce qui est des lectures bibliques je pense nécessaire qu’elles soient dirigées par un prêtre ou un diacre.
Ayant fait la proposition d’instituer des lectures bibliques à Notre Dame de Pentecôte à La Défense c’est que le « curé » m’a, à très juste raison, répondu.
Deux dernières remarques :
1- Nous entrons dans le mois du Rosaire. Personnellement j’aime le lire ou le réciter en même temps que la méditation des Evangiles sur les mystères. Le livret du « Rosaire de Jean Paul II » est parfait à ce point de vue.
2- Comme je l’ai dit bien souvent l’Evangile doit être notre référence ABSOLUE. Beaucoup trop de déviations ont eu lieu et ont lieu autour de notre dogme pour ne pas se référer, sans arrêt, aux paroles de Notre Seigneur Jésus Christ.

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Message non lu par Boris » mer. 04 oct. 2006, 7:40

Remarques :
Jean vous parlez de "Lectio divina" et de Péricope de la passion.

Ces 2 points montrent bien que la Bible ne doit pas être lue d'un trait mais morceau par morceau pour porter du fruit dans la prière.

Les protestants lisent la bible en continu ou un Evangile en continu dans le même esprit que nous faisons des Adorations Eucharistiques. Mais il y a une différence majeure : Dieu est présent dans son Eucharistie alors que la Bible contient (elle n'est pas) la Parole de Dieu enveloppée dans une parole d'homme.

Enfin Vatican II dans Dei Verbum rappelle que la Sainte Tradition (autrement dit l'enseignement du magistère) est aussi important que la Sainte Ecriture.
UdP,
Boris

Fabienne
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : dim. 16 juil. 2006, 21:22

Message non lu par Fabienne » mer. 04 oct. 2006, 20:58

comment saît on que la Bible ne doit pas être entièrement lue littéralement, au pied de la lettre et que certains passsages sont des métaphores?
Guillaume,

Je prendrai un exemple très simple...
Ce beau poème, cette fantastique allégorie qu'est le récit de la Création...
J'imagine aisément qu'en tant qu'homme du XXIème siècle, vous savez fort bien que la terre ne fut pas créée en 6 jours (oui, le 7ème, Dieu se repose! ) !
Et pourtant, ce premier texte de la Bible est l'un des plus beaux dans le message divin qu'il véhicule !
Alors ?
La Bible, mensonge ?
Non !
Mais la Bible, extraordinaire livre aux messages qui parlent à ceux qui veulent se donner la peine de les découvrir !
La Bible, code secret ?
Non !
Mais la Bible, invitation perpétuelle à aller encore plus loin dans la rencontre avec Dieu à travers l'Ecriture et sa symbolique !

Que m'importe de savoir qu'historiquement parlant, Noè et son arche ne sont qu'une belle histoire et qu'Abraham, comme décrit dans la Bible, n'a pas exister ! Peu me chaut que Moïse n'ait pas vraiment ouvert la Mer...
Non !
Ce qui prend, par contre, tout son sens, c'est le message que des hommes ont voulu me laisser pour que moi, aujourd'hui, comme des milliards d'hommes et de femmes depuis des milliers d'années, je puisse, à mon tour, m'émerveiller des preuves d'alliance de Dieu avec les Hommes !
Quand après la pluie, je vois un arc-en-cile, parce que je crois en l'Alliance divine, alors, je crois en l'histoire de Noé...

Après, lectio divina ou autre lecture...Que chacun choississe la façon qui lui convient de lire la Bible pour s'en laisser imprégner, pour goûter avec chacun de ses sens, le beau, le formidable témoignage d'hommes et de femmes qui ont un jour, vécu quelque chose de tellement grand dans leur relation avec Dieu qu'ils n'ont pas eu les mots pour l'écrire autrement qu'en mythes, en allégories ou paraboles !

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8541
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lu par jean_droit » lun. 09 oct. 2006, 13:04

Bonjour à tous !
1- Je suis partisan de la lectio divina.
D'abord parce qu'une lecture semi-continue permet de mieux replacer les faits et dires dans leur contexte.
Je pense qu'il faut l'entourer d'une "mise en condition" ...
L'office des lectures me parait une bonne approche.
Actuellement la première lettre à Thimothée sur une semaine ....
2- Je pense que la partie historique de la Bible ne doit pas être loin de la vérité.
Je suis en train de lire l'histoire du peuple juif de l'encyclopédie qui était diffusée par Le Figaro en début d'année. Je suis frappé par les références perpétuelles au texte de la Bible et la foi qu'on leur donne.
Bien souvent les histoires racontées dans La Bible ou l'Illiade ... sont véridiques même si elles sont racontées sur le mode épique.
3- Je me suis demandé si Abraham ( ou Moîse ) étaient des personnages historiques.
L'archéologie et ce que nous connaissons de l'histoire de l'antiquité n'infirment en rien leur réalité.
Ces deux personnages s'insèrent parfaitement dans cette histoire.
Alors pourquoi faire un procès en intentions ? ( attention : aucune allusion personnelle ! )
C'est un peu la même chose pour ce qui est des Evangiles : Nombreux sont ceux qui essayent d'inventer un "autre évangile" derrière celui que nous connaissons ( Les fils de Marie, Saint Jacques premier pape etc ... etc ...). Cela fait longtemps que je rejette ces élucubrations car les Evangiles sont explicites et toute la tradition des premiers siècles l'atteste.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8541
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lu par jean_droit » jeu. 19 oct. 2006, 13:45

1- D'abord un livre :

Le très excellent...Initiation à la Lectio Divina... vraiment, une perle:

La Parole est le lieu privilégié de la rencontre avec le Dieu vivant qui s’est fait proche. L’Ecriture en effet n’annonce pas seulement le Verbe de Dieu, elle est le Verbe de Dieu, présent et agissant parmi nous, un des “lieux” privilégiés où se donne à contempler son Visage et où se communique sa grâce.

Le but de l’ouvrage est de faciliter l’accès à cette présence, en conviant le lecteur à l’école de la grande tradition monastique de lecture priante des Ecritures. Au fil des nombreuses citations puisées dans les écrits des Pères, il invite à une mise en pratique personnelle à partir d’exemples donnés par les auteurs anciens.

Père Joseph-Marie Verlinde, Éditions Parole et Silence, 2002

2- Je suis allé, hier soir, à la première de 8 conférences sur l'Evangile de Saint Luc faites par un moine à Saint Médard.
Il nous a proposé de lire "d'une traite", "pour commencer", l'Evangile selon Saint Luc.
Il propose comme Bible :
Osty, Jérusalem, TOB.

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1603
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Message non lu par Hélène » jeu. 30 nov. 2006, 23:25

Pour continuer dans la même veine, un enseignement fort éclairant de notre frère Dominique concernant l'étude de la Bible :

En audio : http://www.parresia.fr/Une-Bible-des-manuscrits.html

À Christophe : il serait pertinent d'ajouter ce nouveau site de la Famille de saint Joseph sur les enseignements bibliques (et autres) dans l'annuaire : http://www.parresia.fr/ . Personnellement, je recommande la section "Bereshit"... :wub:

Hélène
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8541
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Evangile selon Saint Luc

Message non lu par jean_droit » lun. 04 déc. 2006, 13:56

La semaine dernière je suis allé à la seconde conférence sur l'Evangile selon Saint Luc à l'Eglise Saint Médard.
Toujours fait par un moine dominicain.
Nous avons fini "l'Evangile de l'Enfance".
Il me semble que cela cadrait bien avec l'Avent.
Le prêtre savait mêler rigueur doctrinale et humour.
Et prière ...
Je conseille, aussi, la lecture de l'Evangile de Marie.
Apocryphe, peut être, mais donnant des précisions intéressantes sur la vie de la Très Sainte Vierge.

Zêtre
Ædilis
Ædilis
Messages : 28
Inscription : lun. 19 févr. 2007, 22:44

Re: Comment lire la Bible ?

Message non lu par Zêtre » jeu. 22 févr. 2007, 13:09

guillaume a écrit :Bonjour à toutes et tous,

comment saît on que la Bible ne doit pas être entièrement lue littéralement, au pied de la lettre et que certains passsages sont des métaphores?
[align=justify]Bonjour ! Le Saint-Esprit nous éclaire la Bible et nous permet de la comprendre, d'en recevoir les Paroles de Dieu pour nous, car c’est lui qui en a inspiré les auteurs. [/align]
"Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement" Matthieu 22.37-38

Zêtre
Ædilis
Ædilis
Messages : 28
Inscription : lun. 19 févr. 2007, 22:44

Message non lu par Zêtre » jeu. 22 févr. 2007, 13:14

Boris a écrit : Les protestants lisent la bible en continu ou un Evangile en continu dans le même esprit que nous faisons des Adorations Eucharistiques. Mais il y a une différence majeure : Dieu est présent dans son Eucharistie alors que la Bible contient (elle n'est pas) la Parole de Dieu enveloppée dans une parole d'homme.
[align=justify]Bonjour !!! Nous ne lisons pas la Bible "en continu", ce n'est d'ailleurs pas possible puisque ces écrits demandent réflexion... on ne peut pas lire ça comme on lit un roman :)
Quant à la Bible, nous pensons en effet qu'elle est la parole de Dieu (puisque Dieu l'a inspirée):[/align]
Toute Ecriture est inspirée de Dieu,
et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger,
pour instruire dans la justice, afin que l'homme de Dieu
soit accompli et propre à toute bonne oeuvre.
2 Tim 3:16-17
"Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement" Matthieu 22.37-38

Avatar de l’utilisateur
Lutin Grognon
Censor
Censor
Messages : 115
Inscription : dim. 02 avr. 2006, 19:35
Localisation : France

Re: Comment lire la Bible ?

Message non lu par Lutin Grognon » jeu. 22 févr. 2007, 22:16

guillaume a écrit :Bonjour à toutes et tous,

comment saît on que la Bible ne doit pas être entièrement lue littéralement, au pied de la lettre et que certains passsages sont des métaphores?

deux réponses me vienne déjà:
1)certains passage ne sont pas vérifiés historiquement(juste une hypothèse car je n'en sais rien)
2)Jésus lui même va expliquer à ses disciples pourquoi il parle en parabole, ou bien expliquer certaines parabole ou alors les deux je ne sais plus.

Ces deux éléments de réponses sont vous l'avez vus incertains et même si ils l'étaient ils me sembleraient bien incomplets donc je fais appel à vos connaissances en la matière à tous.
Léon XIII, dans Providentissimus Deus, écrivit :
Que l'interprète sache donc qu'il doit suivre [les pas des Pères de l'Eglise] avec respect et jouir de leurs travaux par un choix intelligent. Il ne lui faut cependant pas croire que la route lui est fermée, et qu'il ne peut pas, lorsqu'un motif raisonnable existe, aller plus loin dans ses recherches et dans ses explications. Cela lui est permis, pourvu qu'il suive religieusement le sage précepte donné par saint Augustin : " ne s'écarter en rien du sens littéral et comme évident ; à moins qu'il n'ait quelque raison qui l'empêche de s'y attacher ou qui rende nécessaire de l'abandonner (2) ". Cette règle doit être observée avec d'autant plus de fermeté, qu'au milieu d'une si grande ardeur d'innover et d'une telle liberté d'opinions, il existe un plus grave danger de se tromper.

2. De Gen. ad litt. VIII, 7, 13.
Aussi saint Pierre nous mit-il en garde (2 P 1, 20 dans la Bible de Jérusalem) :
Avant tout, sachez-le : aucune prophétie d'Écriture n'est objet d'explication personnelle [...]
Il nous faut donc lire la Bible en soumission au Magistère, et littéralement, sauf si la raison demande le contraire (ainsi qu'il en est de la Genèse ; il faut toutefois rappeler qu'il est un dogme de fide de l'Eglise que Dieu créa le premier homme, et sententia certa que l'humanité descend d'Adam et Eve, comme le dit Pie XII dans Humani Generis : il nous faut voir après comment réconcilier monogénisme et théorie de l'évolution, avec des idées telles que celle de l'accouplement avec des hominidés).
Lutin Grognon

Avatar de l’utilisateur
laiglejo
Barbarus
Barbarus

Message non lu par laiglejo » jeu. 22 févr. 2007, 23:57

LECTURE LITTERALE DE LA BIBLE


Chère docteur Laura...

Le Dr Laura Schlessinger est une vedette de radio américaine qui donne des conseils à ceux qui participent à son émission. Elle a déclaré, que du point de vue de sa religion de stricte observance : " Selon le Lévitique (18:22), l'homosexualité est une abomination, et ne peut être pardonnée en aucune circonstance."

Voici une lettre ouverte au Docteur Laura, écrite et diffusée sur Internet par une personne résidant aux États-Unis.
Chère Docteur Laura,

Merci de vous donner tant de mal pour éduquer les gens selon la Loi de Dieu.

Votre émission m'a beaucoup appris, et j'essaie de partager ces connaissances avec le maximum de gens. Par exemple, quand quelqu'un essaie de défendre l'homosexualité, je lui rappelle que le Lévitique (18:22) dit clairement que c'est une abomination. Fin du débat.

J'ai besoin de vos conseils, toutefois, sur d'autres points précis de la Loi, et sur la façon de les appliquer :

Quand je brûle un taureau sur l'autel du sacrifice, je sais que l'odeur qui se dégage est apaisante pour le Seigneur (Lev.1:9). Le problème, c'est mes voisins : ils trouvent que cette odeur n'est pas apaisante pour eux. Dois-je les châtier en les frappant?

J'aimerais vendre ma fille comme esclave, comme Exode (21:7) m'y autorise. A notre époque et à ce jour, quel prix puis-je raisonnablement en demander ?

Lévitique (25:4) affirme que je peux tout-à fait possède des esclaves, mâles ou femelles, à condition qu'ils soient achetés dans les pays alentours. Un de mes amis affirme que ceci s'applique aux Mexicains, mais pas aux Canadiens. Pouvez-vous m'éclairer sur ce point ? Pourquoi ne puis-je pas posséder de Canadiens ?

J'ai un voisin qui s'obstine à travailler le jour du Sabbat. Exode (35:2) dit clairement qu'il devrait être mis à mort. Suis-je dans l'obligation morale de le tuer moi-même ?

Un de mes amis pense que même si c'est abominable de manger des fruits de mer (Lévitique 11:10), l'homosexualité est encore plus abominable. Je ne suis pas d'accord. Pouvez-vous régler notre différend ?

Lévitique (21:20) affirme que je ne dois pas approcher de l'autel de Dieu si ma vue est déficiente. Je dois admettre que je porte des lunettes pour lire. Est-ce que ma vision doit être de 20/20, ou est-il possible de trouver un arrangement ?

La plupart de mes amis de sexe masculin se font couper les cheveux, y compris autour des tempes, alors que c'est expressément interdit par Lévitique (19:27). Comment doivent-ils
mourir ?

Je sais (Lévitique 11:6-8 ) que toucher la peau d'un cochon mort rend impur. Puis-je quand même jouer au foot si je porte des gants ?

Mon oncle a une ferme. Il viole Lévitique (19:19) en semant deux espèces différentes dans un même champ, et sa femme en fait autant en portant des vêtements de deux fibres différentes (coton et polyester mélangés). Il a également tendance a beaucoup jurer et blasphémer.
Est-il nécessaire d'aller jusqu'à alerter toute la ville afin qu'il soit lapidé ? (Lévitique 24:10-20). Ne pourrions-nous pas tout simplement les mettre à mort par le feu et en privé, comme nous le faisons avec ceux d'entre-nous qui couchent avec des membres de leur belle-famille ?

Je sais que vous avez étudié à fond tous ces cas, aussi ai-je confiance en votre aide.
Merci encore de nous rappeler que la loi de Dieu est éternelle et inaltérable.

Votre disciple dévoué et fan admiratif,

Jim.
: :roule:

Avatar de l’utilisateur
Lutin Grognon
Censor
Censor
Messages : 115
Inscription : dim. 02 avr. 2006, 19:35
Localisation : France

Message non lu par Lutin Grognon » ven. 23 févr. 2007, 0:22

Cette lettre est certes drôle, mais elle n'a absolument aucune valeur argumentative, étant donné que les préceptes moraux de la Loi sont éternels, alors que les préceptes cérémoniaux et judiciaires sont préfiguratifs de la venue du Christ (voir Summa, I-II, qq. 100–103). Or Dr Laura Schlessinger avance un précepte moral de la Loi, donc qui est encore vrai, et la lettre se moque d'elle en se basant sur des préceptes cérémoniaux et judiciaires, qui n'ont rien à voir. Nous pouvons toujours citer le Lévitique pour savoir que l'homosexualité est une abomination.
Lutin Grognon

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités