Évolution, péché, grâce, Miséricorde et Justice.

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
DavidB
Persona
Persona
Messages : 1922
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Évolution, péché, grâce, Miséricorde et Justice.

Message non lu par DavidB » mer. 20 juil. 2011, 21:12

Bonjour à tous, je voudrais vous partager une réflexion.

C'est que je suis lent à comprendre, mais je pense que je viens de cliquer pourquoi il faut avoir la plus grande confiance en la Miséricorde Divine. Non pas pour se complaire dans le péché en se disant que Dieu pardonne, mais comprendre que si dieu pardonne, c'est pour renouveler en nous sa grâce, mais sa grâce est aussi miséricorde et le but de la miséricorde de Dieu est de nous faire marcher selon sa Justice.

Malheureusement, toute ma parenté au complet et je ne sais plus combien de mes amis croient que la miséricorde de Dieu se résume au pardon de tout et pensent ainsi qu'ils ont plein droit au bonheur sur terre sans s'inquiéter...

Autre chose que je trouve difficile à comprendre, par contre, c'est pourquoi est-il possible que l'homme puisse trouver une tranquillité intérieure dans le confort et l'accomplissement personnel et qu'ainsi il puisse avoir l'illusion tellement puissante d'être fait pour vivre dans ce monde qu'il en vient à oublier complètement celui qui vient?

Nous sommes un maillon de l'évolution, nous avons un cerveau reptilien, nous sommes emplis de pulsions animales et naturelles, issues de l'évolution, qui nous pousse en tout à vouloir vivre sur terre, à vouloir nous protéger sur terre, à vouloir assurer notre confort et notre bonheur sur terre... Pourquoi après nous avoir placé dans une création si attachante, doit-on nous en méfier comme d'une fosse au lion, de peur de nous y perdre? Nature déchue ou nature inachevée en attente de déification? La foi serait-il ce qui permet de dépasser cet état?

Je ne cesse de lire ce passage de cette conversation de Notre Seigneur avec Marcel Van :
[+] Texte masqué
"Petit frère, ne sais-tu pas que je connais l'extrême faiblesse de l'homme ? Même si les hommes m'offensent délibérément et aussi gravement que tu puisses le supposer, leur péché n'est rien en comparaison d'une ombre de mon amour…
L'amour est infini et infini, dis-le bien aux hommes ; oui, infini et infini.
Ayez confiance en moi, et jamais, éternellement jamais, vous ne serez séparés de moi. Même le démon doit désespérer d'une âme en qui se trouve encore le mot « confiance ».

… Plus tard au ciel, on sera certainement bien surpris de voir au rang des saints et des saintes un grand nombre d'âmes que l'on croyait damnées…
L'amour aime infiniment, il est infiniment juste. Il suffit d'un simple regard de confiance jeté sur moi pour arracher les âmes pécheresses des griffes du démon. Même si une âme se trouvait déjà à la porte de l'enfer, attendant de pousser son dernier soupir pour y tomber ; si dans ce dernier soupir il y avait un tout petit peu de confiance en mon amour infini, cela serait encore suffisant pour que mon amour attire cette âme dans les bras de la Trinité ; c'est pourquoi je dis qu'il peut être très facile pour les hommes de monter au ciel, tandis qu'il peut leur être très difficile, et même infiniment difficile, de tomber en enfer. Car jamais l'amour ne peut souffrir qu'une âme se perde si facilement."
Mais je regarde autour de moi et je me demande, qui donc arrive à cette confiance en Notre Seigneur? J'angoisse tellement de ma situation et de celle des miens. j'ai recommencé à faire de l'insomnie, je ne suis plus capable que d'une chose, gémir après le nom de Jésus. Comment un tel frère peut-il ne pas réagir devant tant d'âme qui courent à leur ruine éternelle? Je suis horrifié, vraiment. Jésus est notre frère... Dieu est notre Père. Qui imaginent un Père et un Frère laisser se perdre dans une liberté mal éclairée autant d'âme... Je ne comprends pas...

J'essaies de me souvenir de Thérèse de Lisieux qui disait que si elle avait commis tous les crimes possibles elle garderait toujours la même confiance, car elle saurait que cette multitudes d'offenses n'est qu'une goutte d'eau dans un brasier ardent.

Les âmes se sentent bien dans le confort de ce monde... Pourquoi serait-ce péché? Un père qui prépare un lit douillet pour son enfant et qui voit son enfant préférer sa doudou à son bras chaleureux se sent-il offensé ou s'en trouve-t-il attendri? Pourquoi Dieu ne serait-il pas satisfait que les âmes soient satisfaites d'une création si attachante, puisque tout dans cette création témoigne de l'Amour de Dieu pour que la chair ne manque de rien, elle non plus?

Que je ne comprends pas la situation du monde... Que je ne la comprends vraiment pas. Ça m'est un abîme insondable...

Ce peut-il que notre nature soit davantage inachevée que déchue? Que les commandements et la Loi de Dieu soient des avertissement de ce qui nous retient dans cet inachèvement, nous rendant incapables de Dieu, et que les sacrements soient là pour récupérer et sauver ce qui des actes de survie nécessaire comme la reproduction (mariage), naissance (baptême) pour que les pulsions de vie en nous soient récupérées et assumées par Dieu comme acte nécessaire à l'humanité, les laissant donc être sans préjudices pour l'âme en la renvoyant à son animalité, que le péché soit l'obstruction de l'action de l'Esprit Saint qui désire déifier l'humain, que la grâce soit l'habitation par Dieu de tous les éléments de notre humanité pour en déifier l'animalité?

j'ignore si vous comprendrez ce que j'essaies d'exprimer... Je vous le partage...
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Évolution, péché, grâce, Miséricorde et Justice.

Message non lu par stephlorant » mer. 20 juil. 2011, 22:12

Je peux dire que je vous rejoins. Moi non plus, je ne comprends plus.

Mais c'est peut-être seulement que j'y vois plus clair ? Avec mes 55 ans, j'ai pris un 'coup de bambou' et j'ai ouvert les yeux: si cela continue ainsi, il n'y aura (en tout cas dans ma ville) plus d'églises où communier en semaine et il faudra attendre la prochaine grande fête (l'Assomption - mais j'en doute, c'est encore en plein dans les vacances... ) pour trouver une 'vraie' célébration du sacrement de réconciliation. J'ai pourtant besoin de ce sacrement pour confier simplement l'état de mon âme, car elle est confuse, elle sent que des démons rôdent partout et qu'il faut veiller trois fois plus qu'autrefois. J'ai besoin de conseils qui sortent de la bouche d'un prêtre à l'étole au moment de la confession - car c'est toujours Jésus lui-même qui parle à la place du prêtre, en utilisant ses cordes vocales, j'en ai eu la preuve un jour. Je dois aussi me résigner, mais avec force, mais avec foi !, de savoir que quoi qu'il m'arrive d'ici à revoir mon père décédé, je n'aurai que le Seigneur sur qui compter. Les familles sont disloquées, les coeurs ne reconnaissent même plus la beauté de la nature, c'est une époque de zombies, c'est un temps d'égarement du plus grand nombre d'âmes (oui, c'est vrai que je suis pessimiste, à présent !)

Aujourd'hui, toutefois, comme j'assistais une personne âgée dans son fauteuil roulant, puis une autre, et encore, lorsque je me suis précipité pour ramasser un couvert tombé (on ne sait pas préméditer ce type de geste), j'ai un bref instant, ressenti que Jésus me faisait comme un clin d'oeil : "Tu vois ? Je t'emploie encore !) Sinon je suis comme vous, tout le temps en train de gémir vers le Seigneur en demandant son secours...

Vous êtes dans ma prière.
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
Stephane74
Censor
Censor
Messages : 57
Inscription : mer. 17 nov. 2010, 23:39

Re: Évolution, péché, grâce, Miséricorde et Justice.

Message non lu par Stephane74 » mer. 20 juil. 2011, 22:15

Bonsoir, mes réflexions divagantes ;) sur ce sujet qui est certainement aussi philosophique que théologique.

Profiter de la vie terrestre rimes souvent avec l'autosuffisance. Il semble rassurant et confortable de "maitriser" sa vie avec ses moyens financiers, son pouvoir... pourquoi souhaiter autre chose...quand tout va bien...
Et puis l'épreuve arrive un jour (forcément) et là : ce qui faisait notre force (physique, finances, position sociale...) s'écroule, nos moyens ne nous sont plus d'aucun secours. Les autres sont loin de nous, nous sommes frustré des privations subies et que nous n'avons jamais appris à maitriser. Ayant gardé la distance avec les autres, les "différents", accepterons nous la main tendue gratuitement...

Côté bonheur, notre société confond parfois bonheur et plaisirs.
Je suis intimement convaincu qu'un pauvre Chrétien qui vie sa Foi avec les autres est infiniment plus heureux qu'un milliardaire.

Une série de questions (qui n'appelle pas nécessairement de réponse) :

Avez vous remarqué comment les gens refusent de plus en plus ou ne comprennent pas l'aide donnée gratuitement ?
Avez vous remarqué comment pour des gens en fin de vie ou dans de grandes difficultés considèrent la Foi comme un trésor qu'ils aimeraient posséder ?

Dieu est infiniment miséricordieux mais que vaut la foi sans les actes ? Jésus est dans tous les hommes et surtout dans les plus petits.
J'avais faim et m'avez vous donné à manger ?
Le jour du jugement choisirons nous l'Amour de l’Agneau sacrifié ou la force de l’Orgueil ?
Le bonheur sur Terre en tant que tel ne nous condamne pas, mais à quoi bon le préférer à la rencontre de celui qui a vaincu la mort pour nous et qui peut nous apporter dès à présent le grand Bonheur (cf Béatitudes) ?

Fraternellement.
Jérémie 24:7 Je leur donnerai un coeur pour qu'ils connaissent que je suis l'Éternel ; ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu, s'ils reviennent à moi de tout leur coeur.

Avatar de l’utilisateur
lmx
Barbarus
Barbarus

Re: Évolution, péché, grâce, Miséricorde et Justice.

Message non lu par lmx » mer. 20 juil. 2011, 22:21

Ce peut-il que notre nature soit davantage inachevée que déchue?
Non.
C'est justement là où l'évolutionnisme se heurte radicalement à la spiritualité et au christianisme.
Le christianisme affirme que le monde a été créé dans un meilleurs état que celui de maintenant et que nos conditions d'existences actuelles résultent de la chute. Qu'on enlève le temps et l'espace, lesquels dans leur modalité actuel sont probablement l'effet de la chute car les saints selon les théologiens peuvent ne plus être affectés par ces conditionnement adventices, et l'on se retrouve dans un tout autre ordre de "réalité".
Dans le christianisme, la nature blessée a besoin du secours de la grâce et notre destinée est de retourner au Principe duquel nous nous sommes éloignés.


Il faut prendre garde à l'évolutionnisme qui affirme au contraire que l'univers est en état de perfectionnement, qu'il n'y a rien de permanent et que tout est relatif, en évolution, y compris la morale.
Dans ce monde où l'homme et l'esprit soumis aux lois de la matière ne peut d'ailleurs pas prétendre à l'absolu, d'où le relativisme moral qui accompagne cette doctrine, il n'y a pas de place pour la sacré et pour la religion car il n'y a pas besoin de grâce. Tout doit s'accomplir naturellement, le paradis sur terre viendra de lui même, ce qui rappelle le marxisme léninisme dans lequel l'homme doit tâcher de hâter la fin de l'histoire en utilisant tous les moyens possibles. A cet égard le bolchévisme avait épousé le cosmisme russe autre idéologie évolutionniste dans laquelle la mort mal absolu devait être éradiqué par le recours à la science érigée en religion.

Il y a beaucoup d'implications philosophiques et morales dans ces deux visions du monde opposées. L'une a pour principe l'Etre stable et immuable, la contingence étant une marque de déchéance, l'autre a pour principe, le devenir, le mouvement, l'instabilité et la relativité.

Avatar de l’utilisateur
Stephane74
Censor
Censor
Messages : 57
Inscription : mer. 17 nov. 2010, 23:39

Re: Évolution, péché, grâce, Miséricorde et Justice.

Message non lu par Stephane74 » mer. 20 juil. 2011, 22:39

stephlorant a écrit :c'est un temps d'égarement du plus grand nombre d'âmes (oui, c'est vrai que je suis pessimiste, à présent !)
Luc 18:7
Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard ?
Luc 18:8
Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l'homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ?


Ok, en France la Foi est malmenée mais disons nous que cela va mieux ailleurs, ça vous réconfortera peut être !
Jérémie 24:7 Je leur donnerai un coeur pour qu'ils connaissent que je suis l'Éternel ; ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu, s'ils reviennent à moi de tout leur coeur.

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1922
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Re: Évolution, péché, grâce, Miséricorde et Justice.

Message non lu par DavidB » jeu. 21 juil. 2011, 17:52

Je ne trouve pas cela si évident,

je butte, sincèrement... Nous avons 3% de bagage génétique commun avec l'homme de Cromagnon. Nous avons donc encore en nous des traces de l'évolution, des traces d'une espèce qui nous a précédé.

Comment considérer cela?

De plus, quelle responsabilité ont les hommes qui ont une conscience mal éclairée? Jésus est notre frère... Dieu est notre Père. Qui imaginent un Père et un Frère laisser se perdre dans une liberté mal éclairée autant d'âme... Je ne comprends pas...

Les âmes se sentent bien dans le confort de ce monde... Pourquoi serait-ce péché? Un père qui prépare un lit douillet pour son enfant et qui voit son enfant préférer sa doudou à son bras chaleureux se sent-il offensé ou s'en trouve-t-il attendri? Pourquoi Dieu ne serait-il pas satisfait que les âmes soient satisfaites d'une création si attachante, puisque tout dans cette création témoigne de l'Amour de Dieu pour que la chair ne manque de rien, elle non plus?

Ces questions sont sens réponses... Pourtant, elles me semblent importantes.
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

Avatar de l’utilisateur
lmx
Barbarus
Barbarus

Re: Évolution, péché, grâce, Miséricorde et Justice.

Message non lu par lmx » jeu. 21 juil. 2011, 18:15

Je parlais de l'évolutionnisme , de la théorie de l'évolution quand elle devient une doctrine philosophique.
Je pense qu'on peut croire que l'homme a "évolué" (ou plutôt pour ôter toute connotation positive à ce terme : a été formé lentement) jusqu'à un certains point d'achèvement où il a vécu en état de grâce, en communion avec le Créateur.
Mais déchu de cet état il est désormais corrompu, si bien que le but maintenant est de faire le chemin inverse de cette chute pour retrouver au moins l'état primordial, et c'est ce que doit permettre la rédemption et l'incarnation du Christ.
Mais si pas de chute et pas de corruption de l'homme, pas besoin de rédemption, ni même de religion d'ailleurs.

Les âmes se sentent bien dans le confort de ce monde...
Etes vous vraiment sûr de cela, ne croyez vous pas qu'il y a un vide, qu'il y a ce que les philosophes ont appelés le désenchantement du monde du monde, que l'homme au contraire a l'impression de vivre dans un espace vide de sens et qu'il devient même étranger à lui même ? Pensez vous que l'acquisition de richesse , que la réduction de la réalité à ses seules aspects matériels satisfasse actuellement les hommes ? Je ne le crois pas.

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1922
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Re: Évolution, péché, grâce, Miséricorde et Justice.

Message non lu par DavidB » jeu. 21 juil. 2011, 18:31

lmx a écrit :
Les âmes se sentent bien dans le confort de ce monde...
Etes vous vraiment sûr de cela, ne croyez vous pas qu'il y a un vide, qu'il y a ce que les philosophes ont appelés le désenchantement du monde du monde, que l'homme au contraire a l'impression de vivre dans un espace vide de sens et qu'il devient même étranger à lui même ? Pensez vous que l'acquisition de richesse , que la réduction de la réalité à ses seules aspects matériels satisfasse actuellement les hommes ? Je ne le crois pas.
J'en vois qui vivent dans toutes sortes de péchés et qui sont sereins, sont en paix avec eux-mêmes, se couchent le soir sans inquiétude ni angoisse. Oui, j'en suis sûr, j'en vois tout le tour de moi. Il acceptent que la mort et le mal soit absurdent, ils acceptent que le consumérisme, la sexualité débridée, ou autre soient des désordres... Il y en a qui sont bien dans leurs péchés... Ils n'en souffrent pas ici-bas...
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9120
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Évolution, péché, grâce, Miséricorde et Justice.

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 21 juil. 2011, 18:47

DavidB a écrit : J'en vois qui vivent dans toutes sortes de péchés et qui sont sereins, sont en paix avec eux-mêmes, se couchent le soir sans inquiétude ni angoisse. Oui, j'en suis sûr, j'en vois tout le tour de moi. Il acceptent que la mort et le mal soit absurdent, ils acceptent que le consumérisme, la sexualité débridée, ou autre soient des désordres... Il y en a qui sont bien dans leurs péchés... Ils n'en souffrent pas ici-bas...
Il y en a effet qui sont déjà cuits à point…
Mais la vie leur servira des revers et là la question 'Pourquoi ?' les obligera un instant à s'arrêter et à contempler le champs de bataille où ils trônent.
Les cadavres qui jonchent leur vie seront peut-être leur salut ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1922
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Re: Évolution, péché, grâce, Miséricorde et Justice.

Message non lu par DavidB » jeu. 21 juil. 2011, 18:51

Est-ce normal que je commence à haïr sérieusement le fait d'être venu au monde? Comment ne pas être tourmenté jour et nuit à cette idée?

C'est quoi la vertu d'espérance? ça se vit comment?
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Évolution, péché, grâce, Miséricorde et Justice.

Message non lu par stephlorant » jeu. 21 juil. 2011, 20:30

DavidB a écrit : C'est quoi la vertu d'espérance? ça se vit comment?
Au jour le jour. Vous revenez de loin, si j'ai bien compris, et comment pensez-vous que le démon réagisse ? Il vous en veut, il chercherait bien, justement, à vous plonger dans le désespoir ! Donc, une seule voie s'ouvre : continuez à marcher !
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Briscard, Google [Bot] et 2 invités