Sur la possession

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
FrenchKilleR
Ædilis
Ædilis
Messages : 24
Inscription : sam. 27 févr. 2010, 20:47

Sur la possession

Message non lu par FrenchKilleR » jeu. 15 juil. 2010, 14:12

Bonjour !

J'ai parlé avec mon Père Spirituel de la possession . Il m'a dit que c'était très rare ( par exemple , le prêtre exorciste de la région de Paris en 40 ans n'a vu qu'un seul cas de possession ). Il m'a dit aussi qu'il fallait " ouvrir son cœur " au diable pour être possède , c'est a dire aller dans des sectes et faire des actes sataniques etc... Donc je ne pense pas ( et lui aussi je crois ) que le péché " tout seul " permet entre guillemets la possession.

Qu'en pensez-vous ? Merci et bonne journée ! ;)

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1696
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Question sur la Posséssion

Message non lu par archi » jeu. 15 juil. 2010, 20:39

Bon, déjà, l'activité démoniaque ne se limite pas à la possession. Les exorcistes sérieux considèrent 2 types d'action du démon, l'activité ordinaire, qui consiste à pousser en permanence chacun au péché en stimulant ses "concupiscences", et l'activité extraordinaire. A l'intérieur de celle-ci, on distingue plusieurs degrés, parmi lesquels les plus graves sont la possession (où l'individu fait et dit des choses qu'il ne ferait pas dans son état normal) et l'obsession (présence du démon dans un corps humain, impliquant le blocage mental de l'intelligence, de la volonté et de l'affectivité).

Il faut se souvenir que le démon n'aime pas être repéré, il préfère une action discrète plutôt qu'une possession spectaculaire. Donc les cas de possession et d'obsession sont effectivement relativement rares. Maintenant, la façon dont l'exorciste le traque peut avoir une grande incidence sur le nombre de cas qu'il reconnaît: s'il se laisse prendre au premier rideau de fumée (le plus typique étant de faire croire à une maladie psychique), il y a des chances qu'il n'en voie aucun dans sa carrière.

Pour les causes: il y a des gens qui sont malmenés (de façon générale) par la faute des hommes, soit à cause de leur action - pactes , pratiques occultes, fréquentation de lieux infestés, péché grave (avortement, blasphème, orgueil, drogue...) - soit à cause de l'action d'autrui (envoûtements, magie noire). Il apparaît aussi parfois que des gens très pieux et très chers à Dieu soient malmenés avec sa permission, pour des raisons mystérieuses, sans responsabilité de leur part et avec des grâces compensatrices.

(Je me base ici principalement sur l'ouvrage de Mgr Tournyol du Clos, "le combat avancé de l'Eglise", Editions de l'Archistratège).

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Question sur la possession

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 15 juil. 2010, 20:55

Malheureusement, nombre de prêtres exorcistes ne croient même pas en l'existence de satan…
D'un autre côté les exorcistes sont dérangés à 90% par des gens qui ont une raisonnement simpliste et cela conduit l'exorciste à mettre tout le monde dans le même sac… Beaucoup vont demander un exorcisme parce qu'ils ne gagnent pas au Loto, donc sont envoûtés. Ou parce que ils se sentent malheureux…

Mais il ne faut pas se laisser emporter par cette vague stupide afin de ne pas laisser les 10% de victimes sans secours
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Question sur la possession

Message non lu par Anne » ven. 16 juil. 2010, 4:50

PaxetBonum a écrit :Malheureusement, nombre de prêtres exorcistes ne croient même pas en l'existence de satan…
Cette affirmation est tout-à-fait étonnante! Que certains prêtres ne croient pas en l'existance du diable, je n'ai pas de problème à le croire!
Mais des prêtres exorcistes???!!!!

:sonne: D'où tenez-vous cette information?!
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Question sur la possession

Message non lu par PaxetBonum » ven. 16 juil. 2010, 10:25

Je vais rechercher la source, sauf erreur c'est un exorciste coordinateur qui l'a souligné
Pour avoir vu une conférence d'un prêtre exorciste, je suis reparti en doutant même qu'il croyait au diable…

Le Père Gabriele Amorth est aujourd'hui l'un des plus grands exorcistes au niveau international. Il accomplit sa mission dans la ville de Rome. Dans ses mémoires, recueillies par Marco Tosatti dans "Père Amorth. Mémoires d'un exorciste. Ma vie dans la lutte contre Satan" (Piemme) il y a avant tout la plainte qu'il veut faire entendre à l'Eglise. L'Eglise et ses évêques:
"Nous avons beaucoup de prêtres et de nombreux évêques qui, malheureusement, ne croient pas à Satan", dit-il. Et encore: "Il a des pays entiers qui n'ont pas d'exorcistes: Allemagne, Autriche, Suisse, Espagne, Portugal ... Beaucoup d'évêques ne croient pas au diable, et en arrivent même à dire en public, l'enfer n'existe pas, le diable n'existe pas. Et pourtant, dans l'Evangile, Jésus en parle abondamment, on en viendrait donc presque à se dire, ou ils n'ont jamais lu l'Évangile ou ils n'y croient pas!".
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1465
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: Question sur la possession

Message non lu par zélie » ven. 16 juil. 2010, 15:33

FrenchKilleR a écrit : Il m'a dit aussi qu'il fallait " ouvrir son cœur " au diable pour être possède , c'est a dire aller dans des sectes et faire des actes sataniques etc...
Donc je ne pense pas ( et lui aussi je crois ) que le péché " tout seul " permet entre guillemets la possession.
Si quelqu'un accueille en lui tous les vices, l'orgeuil, la cupidité, l'égoïsme, le mépris, le mensonge, l'impureté, l'idolatrie de soi, etc... et accueille tout cela entièrement, de tout son être, croyez-vous vraiment que Satan va attendre les bras croisés pour venir l'envahir? Ne vous parait -il pas logique quau contraire il se presse de prendre sa proie, avec des contreparties fumeuses qui s'évanouiront dès la mort? Sinon comment ferait-il pour peupler l'enfer, s'il ne devait y attendre qu'une poignée de crédules attirés par des sectes?
C'est la lecture de AC Emmerich qui m'a conduit à cela, quand elle parle de Sémiramis.
N'avez-vous jamais croisé un être humain totalement dépourvu de sentiment pour autrui mais à qui bizarrement tout réussit à un degré incroyable? Même s'il ne sème que suicides et dépressions autour de lui? La possession ne peut-elle revêtir plusieurs formes, dont certaines subtiles et purement intellectuelles?

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Question sur la possession

Message non lu par etienne lorant » ven. 16 juil. 2010, 17:48

On a bien tort de croire que Satan aurait disparu de la scène. Il est bel et bien là, plus présent que jamais ! Après ma conversion, mon directeur spirituel - un Rédemptoriste qui avait donné cours à des générations de prêtres, m'a prévenu que ma foi toute neuve et animée de joie serait mise rudement à l'épreuve: "Satan déteste les convertis et il réclame toujours sa part", il m'avait dit encore: "Vous irez au désert". Et tout cela s'est réalisé: du jour au lendemain, la joie m'a été retirée (mais pas la prière), j'ai perdu tous mes amis et j'ai eu durant trois ans des tas de problèmes de santé dont on n'a jamais pu attribuer la cause à autre chose que "vos nerfs".

Exorcisme publié par ordre du pape Léon XIII

Cette prière ("petit exorcisme" que peuvent réciter les laïcs, le "grand exorcisme" étant réservé aux cas de possessions démoniaques et ne pouvant être pratiqué que par le prêtre) composée pour mettre le démon en fuite, peut préserver de grands maux la famille et la société si, en particulier, elle est récitée avec ferveur, même par les simples fidèles.

On s'en servira, spécialement dans les cas où l'on peut supposer une action du démon, se manifestant : soit par la méchanceté des hommes, soit par des tentations, des maladies, des tempêtes, des calamités de toutes sortes.

À chaque +, faire le signe de croix.


Au nom du Père, et du Fils, et du St-Esprit, Ainsi soit-il.

Prière à Saint-Michel Archange

Très glorieux Prince des armées célestes, Saint-Michel Archange, défendez-nous dans le combat, contre les principautés et les puissances, contre les chefs de ce monde de ténèbres, contre les esprits de malice répandus dans les airs (Ep 1 ).

Venez en aide aux hommes que Dieu a faits à Son image et à Sa ressemblance, et rachetés à si haut prix de la tyrannie du démon (Sg 2,1 ; l Co).

C'est vous que la sainte Eglise vénère comme son gardien et son protecteur ; vous à qui le Seigneur a confié les âmes rachetées, pour les introduire dans la céleste félicité. Conjurez le Dieu de paix qu'Il écrase Satan sous nos pieds, afin de lui enlever tout pouvoir de retenir encore les hommes captifs, et de nuire à l'Eglise.

Présentez au Très-Haut nos prières, afin que, bien vite, descendent sur nous les Miséricordes du Seigneur ; et saisissez vous-même l'antique serpent, qui n'est autre que le diable ou Satan, pour le précipiter enchaîné dans les abîmes, en sorte qu'il ne puisse plus jamais séduire les nations (AP 20).

Au nom de Jésus-Christ, notre Dieu et Seigneur, avec l'intercession de l'Immaculée Vierge Marie, Mère de Dieu, de Saint-Michel Archange, des Saints Apôtres Pierre et Paul et de tous les Saints (et appuyés sur l'autorité sacrée de notre ministère), nous entreprenons avec confiance de repousser les attaques et les ruses du démon.

Psaume 67 (on le récite debout)

Que Dieu se lève et que ses ennemis soient dispersés ; et que fuient, devant Lui, ceux qui Le haïssent.

Comme la fumée s'évanouit, qu'ils disparaissent ; comme la cire fond devant le feu, ainsi périssent les pécheurs devant la face de Dieu.

V : Voici la Croix du Seigneur, fuyez puissances ennemies.
R : Il a vaincu, le Lion de la tribu de Juda, le rejeton de David.
V : Que Votre Miséricorde, Seigneur, soit sur nous.
R : De même que nous avons espéré en Vous.

Nous t'exorcisons, esprit immonde, qui que tu sois, puissance satanique, invasion de l'ennemi infernal, légion, réunion ou secte diabolique, au Nom et par la Vertu de Jésus-Christ + notre Seigneur, sois arraché de l'Eglise de Dieu et des âmes créées à l'image de Dieu et rachetées par le Précieux Sang du Divin Agneau +.

Désormais tu n'oseras plus, perfide serpent, tromper le genre humain, persécuter l'Eglise de Dieu, ni secouer et cribler, comme le froment, les élus de Dieu +.

Il te commande, le Dieu Très-Haut + ; auquel, dans ton orgueil, tu prétends encore être semblable, Lui qui veut que tous les hommes soient sauvés et arrivent à la connaisance de la vérité (1 Tm 2).

Il te commande, Dieu le Père +.
Il te commande, Dieu le Fils +.
Il te commande, Dieu le Saint-Esprit +.

Il te commande, le Christ, Verbe éternel de Dieu fait chair + qui, pour le salut de notre race, perdue par ta jalousie, s'est humilié et rendu obéissant jusqu'à la mort (Ph 2), qui a bâti Son Eglise sur la pierre solide, et promis que les portes de l'enfer ne prévaudront jamais contre elle, voulant demeurer avec elle tous les jours, jusqu'à la consommation des siècles (Mt 28,20).

Ils te commandent le signe sacré de la Croix + et la vertu de tous les mystères de la Foi chrétienne + .

Elle te commande la puissante Mère de Dieu, la Vierge Marie, qui, dès le premier instant de Son Immaculée Conception, par Son Humilité, a écrasé ta tête trop orgueilleuse.

Elle te commande, la Foi des Saints Apôtres Pierre et Paul, et des autres Apôtres +.
Ils te commandent le sang des martyrs et la pieuse intercession de tous les Saints et Saintes +.

Or donc, dragon maudit et toute la légion diabolique, nous t'adjurons par le Dieu + vivant, par le Dieu + vrai, par le Dieu + Saint, par le Dieu qui a tant aimé le monde, qu'Il lui a donné Son Fils unique, afin que quiconque croie en Lui ne périsse pas, mais ait la vie éternelle (Jn 3) ; cesse de tromper les humaines créatures, et de leur verser le poison de la damnation éternelle ; cesse de nuire à l'Eglise, et de mettre des entraves à sa liberté.

Va-t'en, satan, inventeur et maître de toute tromperie, ennemi du salut des hommes. Cède la place au Christ, en qui tu n'as rien trouvé de tes œuvres ; cède la place à l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique, que le Christ Lui-même a acquise au prix de Son Sang.

Humilie-toi sous la puissante main de Dieu, tremble et fuis, à l'invocation, dite par nous, du Saint et terrible Nom de Jésus, que les enfers redoutent, à qui les vertus des Cieux, les Puissances et les Dominations sont soumises, que les Chérubins et les Séraphins louent sans cesse dans leurs concerts, en disant : Saint, Saint, Saint est le Seigneur, le Dieu des Armées.

V : Seigneur, exaucez ma prière.
R : Et que mon cri s'élève jusqu'à Vous.
V : Le Seigneur soit avec vous.
R : Et avec votre esprit.


Oraison :

Dieu du Ciel et de la terre, Dieu des Anges, Dieu des Archanges, Dieu des Patriarches, Dieu des Prophètes, Dieu des Apôtres, Dieu des Martyrs, Dieu des Confesseurs, Dieu des Vierges, Dieu qui avez la puisance de donner la vie après la mort, le repos après le travail ; parce qu'il n'y a pas d'autre Dieu que Vous, et qu'il ne peut y en avoir si ce n'est Vous, le Créateur de toutes les choses visibles et invisibles, dont le Règne n'aura pas de fin ; avec humilité nous supplions Votre Glorieuse Majesté de daigner nous délivrer puissamment et nous garder sains de tout pouvoir, piège, mensonge et méchanceté des esprits infernaux. Par le Christ notre Seigneur.

Ainsi soit-il.

Des embûches du démon, délivrez-nous Seigneur. Que Vous accordiez à Votre Eglise la sécurité et la liberté pour Vous servir ; nous Vous en supplions, exaucez-nous.
Que Vous daigniez humilier les ennemis de la Sainte Eglise ; nous Vous en supplions, exaucez-nous.


(on asperge d'eau bénite l'endroit où l'on se trouve).


(Imprimatur, Paris, le 15 juin 1922.+ Louis, Card. Dubois, Archevêque de Paris)
Sa Sainteté le Pape Léon XIII
Léon XIII ( Léon XIII - Pape).
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Question sur la possession

Message non lu par etienne lorant » ven. 16 juil. 2010, 18:56

Ci-dessous, un reportage sur le père Gabriel Amorth, exorciste du diocèse de Rome.

http://gloria.tv/?media=29211
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

romuald
Ædilis
Ædilis
Messages : 20
Inscription : lun. 19 juil. 2010, 19:14

Re: Question sur la possession

Message non lu par romuald » jeu. 22 juil. 2010, 16:54

c'est dommage que les prêtres européens ne croient pas au diable. moi je suis camerounais et je peut vous confirmer que satan existe bel et bien.dites à vos prêtres de faire un petit tour par l'Afrique un de ces jours; je vous promet qu'ils verront de toutes les couleurs. il y a un prêtre français ici. il appartient à la communauté de saint Jean.lorsqu'il venait d'arriver ici, il ne croyait pas en la sorcellerie. mais quand on lui a montré que la sorcellerie existe il a "perdu sa langue". la semaine surpassée on a même montré à canal 2 (chaine de télévision camerounais) un homme agé qui a été enfermé dans un boite de mayonnaise. je dis bien qu'on l'a filmé dans la boite de mayonnaise . et il disait qu'il a été envoyé par quelqu'un pour faire la sorcellerie sur elle. satan existe bel et bien. dites à vos prêtres de faire un tour par l'afrique. je vous promet qu'une fois rentré en europe, il deviendrons de très grand saints, tant ce qu'ils verront ravivera leur foi.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Question sur la possession

Message non lu par Cinci » sam. 24 juil. 2010, 0:37

C'est dans le roman de Bernanos où l'auteur disait que la masse obsédée par la chair était un satan pour elle-même et que le diable regarde cela de loin en rigolant. Il n'a même pas besoin d'intervenir. Le troupeau se destine de lui-même à son lieu de séjour définitif. Non, plutôt le diable se réserverait les grands saints par une sorte de détestation de prédilection.

Tiens :

  • ... O vous qui ne connûtes jamais du monde que
    des couleurs et des sons sans substance, coeurs
    sensibles, bouches lyriques où l'âpre vérité fondrait
    comme une praline - petits coeurs, petites bouches
    - ceci n'est point pour vous. Vos diableries sont à la
    mesure de vos nerfs fragiles, de vos précieuses cer -
    velles, et le satan de votre étrange rituaire n'est que
    votre propre image déformée, car le dévot de l'univers
    charnel est à soi-même Satan. Le monstre vous re -
    garde en riant, mais il n'a pas mis sur vous sa serre.

    Il n'est pas dans vos livres radoteurs, et non plus dans
    vos blasphèmes ni vos ridicules malédictions. Il n'est
    pas dans vos regards avides, dans vos mains perfides,
    dans vos oreilles pleines de vent.

    C'est en vain que vous le cherchez dans la chair plus
    secrète que votre misérable désir traverse sans s'as-
    souvir, et la bouche que vous mordez ne rend qu'un
    sang fade et pâli ... Mais il est cependant ... il est dans
    l'oraison du solitaire, dans son jeûne et sa pénitence,
    au creux de la plus profonde extase, et dans le silence
    du coeur. Il empoisonne l'eau lustrale, il brûle dans la
    cire consacrée, respire dans l'haleine des vierges,
    déchire avec la haire et la discipline, corrompt toute
    voie. On l'a vue mentir sur les lèvres entr'ouvertes pour
    dispenser la parole de vérité, poursuivre le juste, au
    milieu du tonnerre et des éclairs du ravissement béa-
    tifique, jusque dans les bras même de Dieu ...
    Pourquoi disputerait-il tant d'hommes à la terre sur
    laquelle ils rampent comme des bêtes, en attendant
    qu'elle les recouvre demain ? Ce troupeau obscur va
    tout seul à sa destinée ... Sa haine s'est réservé les
    saints.

    - Sous le soleil de Satan, G. Bernanos
[/color]

Avatar de l’utilisateur
Laurent L.
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1618
Inscription : lun. 25 mai 2009, 13:18

Re: Question sur la possession

Message non lu par Laurent L. » sam. 31 juil. 2010, 1:19

Etienne Lorant a écrit : Cette prière ("petit exorcisme" que peuvent réciter les laïcs, le "grand exorcisme" étant réservé aux cas de possessions démoniaques et ne pouvant être pratiqué que par le prêtre) composée pour mettre le démon en fuite, peut préserver de grands maux la famille et la société si, en particulier, elle est récitée avec ferveur, même par les simples fidèles.
:arrow:
CDF - Lettre aux Ordinaires au sujet des normes sur l'Exorcisme (Epistula Ordinariis locorum missa: in mentem normae vigentes de exorcismis revocantur), 29 septembre 1985
AAS 77 (1985) 1169-1170
Communicationes 18 (1986) 46-47; DocCath 83 (1986) 197 [Gall.]; EV 9, 1614-1617;LE 5143; Dokumenty, II, 14 :
en Portugais sur le site du Vatican : http://www.vatican.va/roman_curia/congr ... sm_po.html.
Excellence,
Depuis quelques années, auprès de certains cercles ecclésiaux, se multiplient les réunions de prière qui visent à obtenir la délivrance de l'influence des démons, même s'il ne s'agit pas là d'exorcismes proprement dits; ces réunions se déroulent sous la direction de laïcs, même si un prêtre est présent.


Puisque l'on a demandé à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi ce qu'il faut penser de ces faits, ce dicastère pense nécessaire de porter à la connaissance de tous les Ordinaires la réponse suivante :


1. Le Canon 1172 du Code de Droit Canonique déclare que personne ne peut légitimement prononcer des exorcismes sur les possédés s'il n'a pas obtenu de l'Ordinaire du lieu une permission particulière et expresse (§ 1), et détermine que cette permission ne doit être accordée par l'Ordinaire du lieu qu'à un Prêtre qui se distingue par sa piété, sa science, sa prudence et l'intégrité de sa vie (§ 2). Les Évêques sont donc instamment priés d'insister sur l'observation de ces prescriptions.


2. De ces prescriptions, il s'ensuit qu'il n'est pas même permis aux fidèles d'employer la formule d'exorcisme contre Satan et contre les anges déchus, qui est tirée de la formule publiée par mandat du Souverain Pontife Léon XIII, et encore moins d'employer le texte intégral de cet exorcisme. Les Evêques doivent en avertir les fidèles si cela est nécessaire.


3. Par ailleurs, pour les mêmes raisons, les Évêques sont priés de veiller à ce que - même dans les cas qui, bien qu'ils excluent une véritable possession diabolique, semblent cependant révéler une certaine influence diabolique - ceux qui n’ont pas le pouvoir nécessaire ne dirigent pas des réunions durant lesquelles on fait usage de prières pour obtenir la délivrance, au cours desquelles les démons sont directement interpellés et où l'on cherche à connaître leur nom.


L'exposé de ces normes ne doit cependant absolument pas détourner les fidèles de prier pour que, comme Jésus nous l'a enseigné, ils soient libérés du mal (cf Mt 6,13). En outre, les pasteurs pourront utiliser l'occasion qui leur est offerte pour rappeler ce qu'enseigne la tradition de l'Eglise en ce qui concerne la fonction propre des Sacrements et de l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, des Anges et des Saints, dans le combat spirituel des chrétiens contre les esprits mauvais. Je saisis cette occasion pour vous assurer de mes sentiments de vive estime et vous redire que je demeure votre très dévoué dans le Seigneur.

JOSEPH Cardinal RATZINGER, préfet.
(Documentation Catholique n° : 1912, 16 février 1986, p.197)
Dernière modification par Laurent L. le sam. 07 août 2010, 1:06, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1696
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Question sur la possession

Message non lu par archi » sam. 31 juil. 2010, 22:42

Laurent L. a écrit ::!: Il est formellement interdit aux laïcs de réciter le petit exorcisme de Léon XIII !
:arrow:
Attention, d'après des exorcistes et des canonistes dignes de ce nom, cette interdiction ne s'applique nullement et n'a pas à s'appliquer à des exorcismes récités à titre privé, en vertu de la mission confiée par le Christ à tout baptisé de chasser les démons, et qu'on ne peut aucunement leur interdire. L'interdiction ne s'applique qu'à l'exorcisme solennel, prononcé au nom de l'Eglise (et qui suppose évidemment une mission de celle-ci).

L'extrait que vous citez montre bien que ce texte a été émis en réponse à une vague de "réunions de prière" qui s'arrogeaient un caractère d'officialité, bref à des laïcs "jouant" au prêtre (chose qu'on ne voit que trop souvent dans l'Eglise). Ajoutons que l'entête du texte original (qui a bizarrement disparu de certaines traductions) indique qu'il s'agit d'un rappel des normes existantes, et pas d'une interdiction nouvelle.

(Je tiens ma source de l'ouvrage de Mgr Tournyol du Clos, "le combat avancé de l'Eglise", qui aborde en détail cette question. Il ajoute qu'en privé, le Card Ratzinger aurait confirmé l'interprétation que j'expose).

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
Laurent L.
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1618
Inscription : lun. 25 mai 2009, 13:18

Re: Question sur la possession

Message non lu par Laurent L. » sam. 07 août 2010, 1:40

Merci Archi pour ces précisions. J'édite donc mon message. :oops:

Néanmoins, votre réponse me fait m'interroger sur un point :

"Attention, d'après des exorcistes et des canonistes dignes de ce nom, cette interdiction ne s'applique nullement et n'a pas à s'appliquer à des exorcismes récités à titre privé, en vertu de la mission confiée par le Christ à tout baptisé de chasser les démons, et qu'on ne peut aucunement leur interdire."

:arrow: Cette mission n'a-t-elle pas été confiée aux évêques ? (Comme celle de pardonner les péchés, qui y est associée ?)
CEC a écrit :1673 Quand l’Église demande publiquement et avec autorité, au nom de Jésus-Christ, qu’une personne ou un objet soit protégé contre l’emprise du Malin et soustrait à son empire, on parle d’exorcisme. Jésus l’a pratiqué (cf. Mc 1, 25-26), c’est de lui que l’Église tient le pouvoir et la charge d’exorciser (cf. Mc 3, 15 ; 6, 7. 13 ; 16,17). Sous une forme simple, l’exorcisme est pratiqué lors de la célébration du Baptême. L’exorcisme solennel, appelé " grand exorcisme ", ne peut être pratiqué que par un prêtre et avec la permission de l’évêque. Il faut y procéder avec prudence, en observant strictement les règles établies par l’Église. L’exorcisme vise à expulser les démons ou à libérer de l’emprise démoniaque et cela par l’autorité spirituelle que Jésus a confié à son Église. Très différent est le cas des maladies, surtout psychiques, dont le soin relève de la science médicale. Il est important, donc, de s’assurer, avant de célébrer l’exorcisme, qu’il s’agit d’une présence du Malin, et non pas d’une maladie. (cf. ⇒ CIC, can. 1172).


Can. 1172 - § 1. Personne ne peut légitimement prononcer des exorcismes sur les possédés, à moins d'avoir obtenu de l'Ordinaire du lieu une permission particulière et expresse.

§ 2. Cette permission ne sera accordée par l'Ordinaire du lieu qu'à un prêtre pieux, éclairé, prudent et de vie intègre.
Par ailleurs, les exorcismes ne sont pas exempts de dangers, notamment quand il s'agit d'interpeller les démons en leur demandant leur nom (cf. Ac 19, 13). Il est vrai cependant que ces exorcistes ambulants mentionnés par St Luc étaient juifs et non baptisés. Mais voyez les recommandations prudentes de l'Eglise quant à la nomination des prêtres exorcistes.

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1696
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Question sur la possession

Message non lu par archi » sam. 07 août 2010, 9:25

Laurent L. a écrit :Néanmoins, votre réponse me fait m'interroger sur un point :

"Attention, d'après des exorcistes et des canonistes dignes de ce nom, cette interdiction ne s'applique nullement et n'a pas à s'appliquer à des exorcismes récités à titre privé, en vertu de la mission confiée par le Christ à tout baptisé de chasser les démons, et qu'on ne peut aucunement leur interdire."

:arrow: Cette mission n'a-t-elle pas été confiée aux évêques ? (Comme celle de pardonner les péchés, qui y est associée ?)
La référence scripturaire est:
Mc 16:17 a écrit :Et voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom ils chasseront les démons, ils parleront en langues nouvelles.
Dans d'autres passages, le même pouvoir est accordé soit aux douze Apôtres, soit encore aux 72...
C'est donc un pouvoir qui appartient en propre au sacerdoce royal des baptisés, et à plus forte raison au sacerdoce ministériel et encore plus à la succession apostolique.

Mais je vois que votre citation répond d'elle-même à votre question ;) :
CEC a écrit :1673 Quand l’Église demande publiquement et avec autorité, au nom de Jésus-Christ, qu’une personne ou un objet soit protégé contre l’emprise du Malin et soustrait à son empire, on parle d’exorcisme.
L'exorcisme tel qu'il est encadré dans cette citation est donc bien l'exorcisme public, au nom de l'Eglise, et pas l'exorcisme privé. Si vous préférez, on peut parler d'exorcisme d'une part et de prières de délivrance de l'autre, si c'est plus clair, mais quel que soit le vocabulaire choisi, l'idée est la même.
Par ailleurs, les exorcismes ne sont pas exempts de dangers, notamment quand il s'agit d'interpeller les démons en leur demandant leur nom (cf. Ac 19, 13). Il est vrai cependant que ces exorcistes ambulants mentionnés par St Luc étaient juifs et non baptisés. Mais voyez les recommandations prudentes de l'Eglise quant à la nomination des prêtres exorcistes.
Nous parlions de réciter le petit exorcisme de Léon XIII, pas ce genre de praiques qui évidemment nécessitent une certaine habitude, et une vie authentiquement chrétienne, sans quoi le démon aura tôt fait de vous ridiculiser, comme c'est le cas dans le passage que vous mentionnez:
Ac 19:15-16 a écrit : Mais l'esprit mauvais leur répliqua : " Jésus, je le connais, et Paul, je sais qui c'est. Mais vous autres, qui êtes-vous ? "
Et se jetant sur eux, l'homme possédé de l'esprit mauvais les maîtrisa les uns et les autres et les malmena si bien que c'est nus et couverts de blessures qu'ils s'échappèrent de cette maison.
(soit dit en passant, j'ai souvent lu qu'un prêtre exorciste devait prévoir des assistants solides pour éventuellement maîtriser le possédé).

Sinon, deux citations en passant:
St Alphonse de Liguori a écrit :En privé il est permis à tous d'adjurer, mais solenellement, cela n'appartient qu'aux ministres constitués de l'Eglise et avec permission expresse de l'évêque. (Praxis, De II pracepto, appendix)
Origène a écrit :ces démons que la plupart des chrétiens expulsent des énergumènes, et cela sans le secours de vaines pratiques magiques ou d'incantations, par des prières seulement et par de simples adjurations, dont l'homme le moins cultivé est capable. De fait, ce sont des ignorants, le plus souvent, qui font cela. (Contra Celsum, IV)
In Xto,
archi.
Dernière modification par archi le dim. 08 août 2010, 18:41, modifié 1 fois.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
Laurent L.
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1618
Inscription : lun. 25 mai 2009, 13:18

Re: Question sur la possession

Message non lu par Laurent L. » dim. 08 août 2010, 13:58

Merci, Archi, en particulier pour la citation de St Alphonse. :)
Nous parlions de réciter le petit exorcisme de Léon XIII, pas ce genre de praiques qui évidemment nécessitent une certaine habitude, et une vie authentiquement chrétienne, sans quoi le démon aura tôt fait de vous ridiculiser, comme c'est le cas dans le passage que vous mentionnez.
Et peut-être même le discernement avec l'aide de son confesseur.
Sinon, j'imagine bien certaines personnes en quête de sensations attirées par ce rituel (avec moult signes de croix, aspersion d'eau bénite, adjurations) parce que cela leur paraît plus excitant qu'une humble prière adressée à la Sainte Vierge...

A propos, voici une citation de St Louis-Marie Grignion de Montfort sur le rosaire :
Le secret admirable du très saint rosaire a écrit :
84. Cette vie est une guerre et une tentation continuelles; nous n'avons pas à combattre des ennemis de chair et de sang, mais les puissances mêmes de l'enfer. Quelles armes prendrons- nous, pour les combattre, que l'oraison que notre grand Capitaine nous a enseignée, que la Salutation angélique, qui a chassé les démons, détruit le péché et renouvelé le monde, que la méditation de la vie, de la passion de Jésus-Christ, de la pensée de laquelle nous devons nous armer, comme nous ordonne saint Pierre, pour nous défendre des mêmes ennemis qu'il a vaincus et qui nous attaquent tous les jours. "Depuis que le démon, dit le cardinal Hugues, a été vaincu par l'humilité et la passion de Jésus-Christ, il ne se peut quasi attaquer à une âme armée de la méditation de ses mystères ou, s'il l'attaque, il en est vaincu honteusement". "Induite vos armaturam Dei (Eph 6,11).

85. Armez-vous donc de ces armes de Dieu, du saint Rosaire, et vous briserez la tête du démon, et demeurerez stables contre toutes ses tentations. C'est d'où vient que le Rosaire même matériel est si terrible au diable, et que les saints s'en sont servis pour l'enchaîner et le chasser des corps des possédés, comme plusieurs histoires rendent témoignage.

86. Un homme, dit le bienheureux Alain, ayant en vain tenté toutes sortes de pratiques de dévotion pour être délivré du malin esprit qui le possédait, s'avisa de mettre à son col son Rosaire, ce qui le soulagea, et ayant éprouvé que lorsqu'il l'ôtait de son cou, le démon le tourmentait cruellement, résolut de le porter au cou jour et nuit, ce qui chassa le diable pour toujours, ne pouvant supporter une si terrible chaîne. Le bienheureux Alain témoigne qu'il a délivré un grand nombre de possédés, en leur mettant ainsi le Rosaire au cou.

87. Le Révérend Père Jean Amât, de l'ordre de Saint- Dominique, prêchant le Carême dans un lieu de ce royaume d'Aragon, on lui amena une jeune fille possédée du démon; après l'avoir plusieurs fois exorcisée, mais en vain, il lui mit son Rosaire au cou, et aussitôt elle se mit à faire de cris et des hurlements épouvantables, disant: "Otez-moi, ôtez- moi ces grains qui me tourmentent". Enfin le père, par compassion pour la pauvre fille, lui ôta son Rosaire du cou. La nuit suivante, lorsque le Révérend Père était dans son lit à se reposer, les mêmes démons qui possédaient cette fille vinrent à lui, tout écumants de rage, pour se saisir de sa personne; mais avec son Rosaire qu'il tenait fortement à la main, malgré les efforts qu'ils firent pour le lui ôter, il les fouetta admirablement bien et les chassa en disant: "Sainte Marie, Notre-Dame du saint Rosaire, à mon aide!" Lorsque, le lendemain, il allait à l'église, il rencontra cette pauvre fille encore possédée; un des démons qui étaient en elle se mit à dire en se moquant de lui: "Ah! frère, si tu n'avais point eu ton Rosaire, nous t'aurions bien accommodé ". Alors le Révérend Père jette derechef son Rosaire au cou de la fille, disant: "Par les très sacrés noms de Jésus et de Marie, sa sainte Mère, et par la vertu du très saint Rosaire, je vous commande, esprits malins, de sortir de ce corps tout à l'heure"; aussitôt ils furent contraints d'obéir, et elle fut délivrée. Ces histoires nous marquent quelle est la force du saint Rosaire pour vaincre toutes sortes de tentations des démons et toutes sortes de péchés, parce que les grains bénits du Rosaire les mettent en fuite.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités