Durée de vie de l'Eglise de France

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Vincichristi
Censor
Censor
Messages : 126
Inscription : mar. 15 juin 2010, 16:17

Re: Durée de vie de l'Eglise de France

Message non lu par Vincichristi » mar. 04 janv. 2011, 15:09

moi ce que j'attend de l'Eglise c'est du souffle, du courage, du sacré, du sérieux ,de la beauté, de la certitude, du respect de la Tradition, de l'affirmation, de la capacité à se défendre tout le temps, à se rendre visible

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Durée de vie de l'Eglise de France

Message non lu par etienne lorant » mar. 04 janv. 2011, 15:31

Vous attendez beaucoup de choses de l'Église et que lui offrez-vous ?
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Durée de vie de l'Eglise de France

Message non lu par Raistlin » mar. 04 janv. 2011, 15:35

Vincichristi a écrit :combien de temps durera l'église de france ?
Aussi longtemps que Dieu le voudra. Néanmoins, je remarque une chose : cette société qui a voulu (et qui veut toujours) éliminer l'Église pour se conduire elle-même est livrée aux ténèbres les plus noires. Individualisme, atteintes répétées et banalisées au respect de la vie humaine, soumission au tout économique, perte d'identité et des repères, désastres écologiques, etc. L'homme contemporrain a pour tout horizon et espérance le bonheur des plaisirs terrestres, bonheur qui se révèle de plus en plus compromis mais aussi (et c'est le pire) de toute façon incapable de le satisfaire. Mais pour ce bonheur, l'homme "moderne" est prêt à éliminer son prochain sans hésiter (ou à l'ignorer, ce qui revient au même).

Cette société qui a voulu se débrouiller sans Dieu révèle chaque jour un peu plus son visage : celui de l'abomination. Je trouve ce témoignage éclatant, même si nous avons à en souffrir. Il semble bien que l'Église n'était pas cette marâtre tyrannique mais plutôt une mère éducatrice des peuples. Sans elle et sans ses garde-fous, les sociétés post-chrétiennes tanguent et chavirent.

Bref, nous verrons bien jusqu'où Dieu permet que son Église soit bafouée et martyrisée. Mais n'oubliez jamais qu'il a permis à son Christ de mourir de manière ignomineuse, bafoué, méprisé et insulté... pour ensuite lui donner la victoire la plus éclatante par sa Résurrection. Les voies de Dieu...
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 772
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: Durée de vie de l'Eglise de France

Message non lu par Anaisunivers » mar. 04 janv. 2011, 19:18

Le monde entier meurt aussi dans ses bêtises.

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1696
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Durée de vie de l'Eglise de France

Message non lu par archi » mer. 05 janv. 2011, 8:15

SweetieLoLy a écrit : Propos progressistes à outrance supprimés, cordialement Cgs
Euh...
Je n'étais pas d'accord avec les propos de SweetieLoly et je l'ai écrit plus haut.
Mais il me semble qu'un forum est un espace de discussion, et que discuter signifie admettre qu'on exprime une opinion critique sans la censurer illico, non?

Je note ceci dans le réglement du forum:
Tolérez les opinions d'autrui, a fortiori celles que vous ne partagez pas. C'est là une condition indispensable au dialogue et ne témoigne en rien d'une complaisance envers l'erreur. S'il y a lieu de combattre les idées fausses, cela doit se faire en usant d'arguments rationnels (seuls à même de convaincre votre interlocuteur et les lecteurs). L'Homme étant une créature finie, sa connaissance est limitée : aussi celui qui se trompe ne commet aucun crime et personne n'est autorisé à lui marquer du mépris. La Charité chrétienne devrait plutôt incliner à corriger l'erreur en faisant usage d'une pédagogie et d'une bienveillance apte à ménager les susceptibilités...
En particulier, l'utilisation abusive des termes vexatoires tels que hérétique, hérésie, blasphème, blasphématoire, etc. à l'encontre d'autres intervenants est interdite. Seules les autorités ecclésiales compétentes peuvent frapper d'anathème. On préfèrera donc employer d'autres expressions - telles «erreur théologique» ou «errance dans la foi» - qui aideront le prochain à approfondir l'orthodoxie de la foi.
Les modérateurs ne sont-ils pas soumis aux mêmes devoirs?

Cette censure (et ce n'est pas un exemple isolé) me semble exagérée et contre-productive. L'Eglise a essayé cette méthode, notamment au moment de la crise moderniste à la fin du XIXe Siècle. Ca ne lui a pas réussi, le modernisme n'en est réapparu que plus fort quelques décennies plus tard, avec l'approbation d'évêques fatigués du climat de suspicion (comme l'a noté le Cardinal Ratzinger lui-même). La même erreur de tactique serait-elle en train de se reproduire à petite échelle ici?

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5864
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Durée de vie de l'Eglise de France

Message non lu par coeurderoy » mer. 05 janv. 2011, 9:16

etienne lorant a écrit :Vous attendez beaucoup de choses de l'Église et que lui offrez-vous ?
Bravo Etienne : et ben oui, outre son "personnel administratif et pastoral", l'Eglise c'est vous, c'est moi : à chacun d'oeuvrer, à tenter d'être fidèle aux promesses de son baptême, à se sanctifier afin d'irriguer (en laissant toute la place au Christ) ce monde desséché, froid et obscur : c'est l'humilité qui reconquerra le monde et, gardons confiance et espoir, des témoins sanctifiés il y en a, inconnus mais actifs et rayonnant la "douce pitié de Dieu"

Fraternellement !
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Durée de vie de l'Eglise de France

Message non lu par Raistlin » mer. 05 janv. 2011, 10:33

papounet a écrit :Au premier degré ! Car j'approuve pleinement les forums dont les responsables et/ou animateurs sont d'une grande tolérance et admettent les critiques même les plus sévères à l'égard de l'Eglise.
Sur ce forum, nous admettons les critiques envers l'Église lorsqu'elles remplissent les conditions suivantes :
:arrow: Elles sont constructives (c'est-à-dire hors de toute polémique stérile)
:arrow: Elles sont respectueuses (nul sur ce forum n'est autorisé à s'en prendre violemment à l'Épouse du Seigneur, et notre mère dans la foi)
:arrow: Elles sont fondées et ne sont pas issues de préjugés anticatholiques (comme on le voit un peu trop souvent)

Je ferme la parenthèse.

Bien à vous,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
papounet
Barbarus
Barbarus

Re: Durée de vie de l'Eglise de France

Message non lu par papounet » jeu. 06 janv. 2011, 11:30

Et quand on écrit que notre Eglise catholique (romaine et orthodoxe) devrait évoluer et s'adapter davantage à celle de la société -elle parait tellement "vieille" avec toutes ses pompes, ses ors, et ses oeuvres - par rapport à la civilisation actuelle. Est-ce une critique négative et polémiste ?

L'islamisme, c'est encore pire sur ce plan-là.

On se demande finalement si toutes les religions n' auraient pas un impérieux besoin de rajeunir et de se rénover ? Oui, je me pose cette question.

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Durée de vie de l'Eglise de France

Message non lu par Raistlin » jeu. 06 janv. 2011, 12:18

papounet a écrit :Et quand on écrit que notre Eglise catholique (romaine et orthodoxe) devrait évoluer et s'adapter davantage à celle de la société -elle parait tellement "vieille" avec toutes ses pompes, ses ors, et ses oeuvres - par rapport à la civilisation actuelle. Est-ce une critique négative et polémiste ?
Entre nous, les pompes et les ors de l'Église, cela fait longtemps qu'on n'en voit plus beaucoup (et vous ne pouvez lui reprocher ce qui lui vient de son héritage). Et puis, il n'y a pas de contradiction à être catholique et aimer le beau : la laideur sous prétexte de pauvreté n'a jamais été un critère évangélique (d'ailleurs, en cette période de l'épiphanie, il est bon de noter que l'enfant Jésus a reçu comme cadeau... de l'or, de l'encens et de la myrhe !).

Quant à s'adapter et évoluer avec la société, je ne vois pas trop au nom de quoi la Vérité devrait changer selon les moeurs et coutumes d'une époque. Comme j'aime le dire, du temps de l'Empire romain, l'esclavage était perçu comme normal dans une société civilisée. Auriez-vous souhaité que l'Église se mette à recommander la pratique de l'esclavage à ses fidèles au nom de l'adaptation aux moeurs de l'époque ? Il est donc bon de discerner le bien du mal, avant d'appeler à ce que l'on se plie aux diktats d'une société loin d'être parfaite : l'avortement, la sexualité débridée et déresponsabilisée, l'individualisme, le tout économique, la destruction de l'environnement, l'euthanasie, le laïcisme, etc. Voilà des choses que l'Église rejette et condamne. Peu importe que ça fasse plaisir à entendre ou pas, ce qui compte, c'est de savoir si elle est dans le vrai en les condamnant. En tout cas, nul n'a le droit de lui reprocher de croire ce qu'elle veut : n'est-ce pas le principe même du concept de "tolérance" si chèrement défendu par notre société ?

Bien sûr, l'Église a à adapter son discours pour le faire comprendre de nos contemporrains. Mais changer la Vérité au nom de la complaisance avec l'esprit du monde ? Voilà qui est parfaitement anti-évangélique, donc antichristique... Il y a un moment ou tout chrétien est appelé à choisir : le Christ ou l’esprit du monde. Les deux sont ennemis. A vous de voir de quel côté vous voulez être, vous êtes libre, mais ne reprochez pas à l’Église – qui est l’Épouse du Christ – de rester du côté de son Seigneur.

papounet a écrit :On se demande finalement si toutes les religions n' auraient pas un impérieux besoin de rajeunir et de se rénover ? Oui, je me pose cette question.
Lisez l’Évangile, étudiez l’enseignement de l’Église et vous verrez que loin d’être dépassé, l’idéal évangélique n’a jamais été rejoint (pour paraphraser André Frossard).

Bien à vous,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Durée de vie de l'Eglise de France

Message non lu par Cgs » jeu. 06 janv. 2011, 12:52

Bonjour,

A ce propos, une émission très intéressante sur Direct 8 : Dieu Merci du 17 décembre 2010, au sujet de la condamnation du modernisme par Saint Pie X. Le prêtre explique bien le rôle de l'Eglise par rapport au monde, et illustre bien les propos de Raistlin ci-dessus.

Lien : http://www.direct8.fr/video/ajhsz/dieu-merci-17-12-10
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

proflycee
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : sam. 18 déc. 2010, 15:21
Localisation : angers

Re: Durée de vie de l'Eglise de France

Message non lu par proflycee » jeu. 06 janv. 2011, 13:25

Bonjour à vous,
Je pense que les modérateurs ont d'une certaine manière raison d'opérer à quelques censures: en effet des propos trop critiques et non constructifs encombrent et ne font pas avancer la discussion dans le bon sens.

Ayant un certain âge, et ayant été membre d'un conseil paroissial, j'ai pu voir les dégâts commis par la volonté de certains, tout à fait sincères,de mettre l'Eglise au goût du jour, c'est à partir de cette époque que nos églises se sont vidées.

Je cotoie, à l'heure actuelle, beaucoup de jeunes et je suis en admiration devant le dynamisme de ceux-ci en faveur de leur Eglise, ils aiment retrouver autre chose que ce que leur propose la société actuelle, ils aiment les propos exigeants de nos deux derniers pontifes, et ils n'hésitent pas à s'engager, le nombre de prêtres en France (toutes communautés confondues) va aller en augmentant.

Malheureusement certains laïcs et (même religieux) ne veulent pas de cette jeunesse, ils préférent les autres "en recherche". Il existe même des prêtres qui refusent de prier pour les vocatioons sacerdotales, car ils ne veulent surtout pas voir des prêtres en col romain et/ou plus sensibles au discours de Benoït XVI, ils préférent voir l'Eglise gérée par des laïcs, de bonne volonté, peut-être, mais non ordonnés et parfois mal formés.


papounet a écrit :Et quand on écrit que notre Eglise catholique (romaine et orthodoxe) devrait évoluer et s'adapter davantage à celle de la société -elle parait tellement "vieille" avec toutes ses pompes, ses ors, et ses oeuvres - par rapport à la civilisation actuelle. Est-ce une critique négative et polémiste ?

L'islamisme, c'est encore pire sur ce plan-là.

On se demande finalement si toutes les religions n' auraient pas un impérieux besoin de rajeunir et de se rénover ? Oui, je me pose cette question.

Avatar de l’utilisateur
papounet
Barbarus
Barbarus

Re: Durée de vie de l'Eglise de France

Message non lu par papounet » jeu. 06 janv. 2011, 19:03

proflycee a écrit :Bonjour à vous,
Je pense que les modérateurs ont d'une certaine manière raison d'opérer à quelques censures: en effet des propos trop critiques et non constructifs encombrent et ne font pas avancer la discussion dans le bon sens.
Ayant un certain âge, et ayant été membre d'un conseil paroissial, j'ai pu voir les dégâts commis par la volonté de certains, tout à fait sincères,de mettre l'Eglise au goût du jour, c'est à partir de cette époque que nos églises se sont vidées.
1) Qu'est-ce que vous entendez par "propos critiques et non constructifs" ? Ceux qui ne vont pas dans votre sens ? Et vous personnellement, qu'avez-vous apporté de constructif dans votre vie religieuse et, particulièrement, dans ce forum ?
2) Vous dites une contre-vérité en affirmant que "l'Eglise mise au goût du jour" (?) est la cause du vide des paroisses. C'est exactement le contraire et c'est parce qu'elle ne l'a pas fait que les églises se sont vidées. Je suppose que vous êtes un nostalgique de la 'tradition" et que vous n'avez pas encore digéré Vatican II et pourtant ce n'était vraiment pas un bouleversement !
3) Quant aux jeunes qui remplissent nos églises, allez donc faire un tour dans nos campagnes et vous n'en verrez pas beaucoup...

Enfin, vous souhaitez, si je comprends bien, que ce forum soit interdit de toute discussion par un barrage sévère de la modération, c'est bien ça ?

proflycee
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : sam. 18 déc. 2010, 15:21
Localisation : angers

Re: Durée de vie de l'Eglise de France

Message non lu par proflycee » jeu. 06 janv. 2011, 22:09

Je vous trouve bien agressif dans vos propos, car vous ignorez totalement mon activité au sein de l'Eglise, c'est une des raisons pour laquelle je suis pour une certaine régulation (et non une censure sévère comme vous le pensez).

Tout d'abord, ayant été membre d'un conseil paroissial pendant un certain nombre d'années, j'ai toujours été en accord avec le concile Vatican II et n'ait jamais été "tradi" comme vous le sous entendez, je faisais simplement remarquer que la défection de nos églises datent de ces années 1975-1995 durant lesquelles on a fait des innovations liturgiques, sincères peut-être, mais qui ont fait oublier le sens du sacré . Vous pouvez d'ailleurs constater que certains de nos frères anglicans reviennent dans le giron de l'Eglise de Rome car ils refusent la sécularisation de leurs églises (qui veut se mettre au goût du jour)

De plus si, à l'heure actuelle les églises de campagne se vident, cela est du au manque de prêtres qui auraient du être formés dans ces années là. A l'heure actuelle un grand nombre de jeunes sont en formation pour la prêtrise dans toutes les communautés tradis ou non (malheureusement, peut-être, plutôt tradis), c'est cela qui me rend espoir car alors les églises se rempliront peut-être à nouveau. Le grand drame de notre Eglise (en Europe) est que certains refusent ce renouveau (ils restent crispés sur une vision de Vatican II qui ne correspond pas à la réalité): appel à une certaine exigence, obéissance au Saint Père, retour au sacré dans nos liturgies...

Je vous souhaite de continuer à vivre dans notre Eglise avec Charité, Espérance et Foi

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11099
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Durée de vie de l'Eglise de France

Message non lu par Fée Violine » ven. 07 janv. 2011, 1:00

Sur l'encyclique Pascendi (condamnation du modernisme par Pie X), un débat intéressant:
http://www.thomas-aquin.net/PHPhorum/re ... 98&t=51098

Avatar de l’utilisateur
Ignace
Ædilis
Ædilis
Messages : 32
Inscription : mer. 05 janv. 2011, 14:14

Re: Durée de vie de l'Eglise de France

Message non lu par Ignace » ven. 07 janv. 2011, 1:11

Le fruit sèche et pourrie avant de germer. Il faut espérer que cette image évangélique sera aussi celle de notre Eglise. Il y a un déchirement à nous réformer, mais je remercie d'une certaine manière les tradis de cette vigilance, même si ils sont un peu trop vigilant parfois!

Il faut tout même avouer que cette faillite et ce renouveau espéré fait tout de même mal. L'église doit trouver une place nouvelle dans une société nouvelle, elle avance doucement dans une société qui avance vite. Il faudra être patient et actif pour aider ce retour.

La responsabilité est lourde, mais l'église a aussi besoin de notre témoignage de chrétien dans la société. J'ai 22ans, je suis à l'université, en dehors de ma famille et de 3 amis, tout mon entourage est areligieux. Je n'ai de cesse de revendiquer ma foi, j'espère seulement que ma seule présence réconciliera les personnes de bonne volonté avec l'Eglise et surtout avec notre Seigneur.
“Tu ne dois pas t’imaginer que je suis malheureux: je ne le serais plus jamais”

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités