L'état de l'Eglise vu par 'Le Monde'

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
philémon.siclone
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1825
Inscription : lun. 13 juil. 2009, 0:58
Localisation : Ciel-sur-Mer

Re: L'état de l'Eglise vu par 'Le Monde'

Message non lu par philémon.siclone » ven. 14 janv. 2011, 21:07

Pneumatis a écrit :- Quand le journaliste lui dit qu'il est le chef d'une Eglise qui compte 1,2 milliard de fidèles, Benoit XVI répond par une question : En réalité, combien parmi eux sont-ils vraiment catholiques ? Il est donc lucide et sait distinguer ceux que l(ont compte comme catholique selon leur baptême ou selon leur "sensibilité", et ceux qui sont en communion avec l'Eglise.
Evidemment, 95% des baptisés dans un pays comme la France (dans les autres pays européens, ce ne doit pas être très différent), ne vont jamais à la messe, sauf pour Noël et Pâques. Benoît XVI a raison de s'inquiéter de ça, d'où ses efforts à vouloir restaurer la pastorale de l'Eglise en Occident, pastorale très mise à mal par les abus bien connus.
- Benoit XVI évoque avec gravité, comme il l'a déjà fait plus officiellement, la sécularisation, en particulier en Europe, où quand on a la chance de trouver encore des gens qui se disent catholique, c'est pour un grand nombre qu'ils ont juste été baptisés enfants et ne sont plus véritablement en communion avec l'Eglise ou ne pratiquent plus. C'est un phénomène si grave que Benoit XVI a jugé bon pour y remédier de créer un nouveau conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation.
On est d'accord.
- Quand le journaliste revient sur l'Eglise qui tombe en ruine, en reprenant le thème de la sécularisation, des vocations, etc... Benoit XVI répond qu'il ne faut pas faire de l'Europe une généralité. Il indique que parallèlement au phénomène qui se passe en Europe, on ne peut qu'être ému et enthousiaste devant le dynamisme d'une grande partie des communautés d'Amérique Latine, ou encore par l'expansion rapide de l'Eglise en Afrique, par le catholicisme de choix de communautés asiatiques (de mémoire je crois qu'il évoque le Viêt Nam). Et il y voit une grande source d'espérance.
Oui, mais il ne relaie pas pour autant le discours des progressistes qui s'appuient sur cette réalité pour se réjouir du manque de vocation en Occident, et pour refuser le moindre changement aux abus qui sont commis depuis 40 ans, pour refuser le moindre retour à la tradition, se contentant de dire que l'avenir est en Afrique et que les "consommateurs" européens n'ont finalement que ce qu'ils méritent, et qu'ils seront reévangéliser plus tard par les missionnaires africains et chinois.

Et je ne sais toujours pas ce que veut dire :
Pneumatis a écrit :beaucoup plus d'héritage que de foi
Cordialement.
Anima nostra sicut passer erepta est de laqueo venantium
Laqueus contritus est, et nos liberati sumus

Notre âme s'est échappée comme un passerau du filet de l'oiseleur,
Le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Ps. 123

Avatar de l’utilisateur
philémon.siclone
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1825
Inscription : lun. 13 juil. 2009, 0:58
Localisation : Ciel-sur-Mer

Re: L'état de l'Eglise vu par 'Le Monde' et tous les médias

Message non lu par philémon.siclone » ven. 14 janv. 2011, 21:19

Pneumatis a écrit :Bonjour Papounet (ouch, ça fait drôle votre pseudo, j'ai l'impression de m'adresser à mon père),
papounet a écrit :Seules, en effet, l'Afrique noire (à l'exception de certains pays très musulmans) et l'Amérique du Sud y échappent pour le moment.
Non, je me permets d'insister sur la nuance : ils ne font pas qu'y échapper, ils sont une source de renouvellement et d'extension de la foi. Il ne faut pas les voir comme "le dernier bastion", mais plutôt comme des éclaireurs.
papounet a écrit :Il faut bien reconnaître que la hiérarchie de l'Eglise de Rome ne fait pas grand chose alors qu'elle est en première ligne pour tenter de renverser cette tendance...
Non ce n'est pas la hiérarchie de l'Eglise qui est en première ligne de la nouvelle évangélisation. C'est vous et moi. C'est à nous de purifier nos coeurs, témoigner, proclamer la parole de Dieu autour de nous et pratiquer une vie de sainteté. Si on continue (alors que depuis 40 ans la "hiérarchie de l'Eglise", comme vous dites, nous exhorte à participer à cette nouvelle évangélisation) à attendre qu'elle fasse de nous des saints malgré nous, sans que nous ayons à lever le petit doigt, on peut encore attendre longtemps. L'Eglise ne se résume pas au Pape et à ses cardinaux. L'Eglise c'est nous tous, et bizarrement ce sont souvent ceux qui écoutent le moins le Pape et les cardinaux qui ont le plus à leur reprocher sur ce qu'ils devraient faire ou ne pas faire. J'avoue que ça a tendance à un tout petit peu m'irriter. Nous croulons sous les enseignements en matière d'évangélisation, encore faut-il en prendre acte, et se mettre en marche. Dieu attends de nous que nous soyons des ouvriers, et non des consommateurs, de l'évangile. Au lieu d'attendre que la hiérarchie de l'Eglise fasse tout le travail toute seule, voyez ce qu'elle nous enseigne, et hop : au boulot !
Voilà le discours typique de ceux qui se réjouissent du manque de vocation, et de voir les laïcs se retrouver en première ligne, investis de missions pastorales jusqu'ici relevant des seuls prêtres. Le problème, c'est qu'un laïc isolé, qui doit travailler 35 heures, ou plus, pour vivre, doit s'occuper de sa famille lorsqu'il en a une, n'a pas la même disponibilité qu'un prêtre qui a renoncé au monde. Sans prêtres, l'Eglise devient une secte et finit par mourir complètement. Pour redynamiser l'Eglise, il faut obligatoirement et prioritairement des prêtres.
Anima nostra sicut passer erepta est de laqueo venantium
Laqueus contritus est, et nos liberati sumus

Notre âme s'est échappée comme un passerau du filet de l'oiseleur,
Le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Ps. 123

proflycee
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : sam. 18 déc. 2010, 15:21
Localisation : angers

Re: L'état de l'Eglise vu par 'Le Monde'

Message non lu par proflycee » ven. 14 janv. 2011, 23:33

Je suis en parfait accord avec Philemon, et (je me répète), certains prêtres refusent de prier pour les vocations pour deux raisons:
les laîcs sont assez grands à l'heure actuelle pour gérer l'Eglise (ils oubient que l'Ordre est un sacrement)
ils ne veulent pas voir arriver des jeunes prêtres dynamiques et désireux de revenir à la Tradition (liturgie, sacrements, adoration, prière, .....).
Une anecdote qui me revient: pour la confirmation d'un de mes enfants, il y a quelques années, j'avais rappelé la phrase du Cardinal Thiandoum (archevêque de Dakar) disant que bientôt cela serait des prêtres africains qui viendraient reévangéliser la France: la phrase avait été très mal accueillie par le curé de cette paroisse angevine (qui fut une terre d'où partir de nombreux missionnaires, il est vrai).

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: L'état de l'Eglise vu par 'Le Monde'

Message non lu par Pneumatis » ven. 14 janv. 2011, 23:42

Vous me fatiguez Philémon avec vos jugements à l'emporte pièce. Vous me voulez en progressiste, libre à vous. Je n'ai plus à freiner les délires dans lesquels vous vous complaisez si aisément, pas plus qu'à me justifier. Je préfère en rire. Et puis ça me console, ça me change de tous ceux qui me traitent d'intégriste.

"beaucoup plus d'héritage que de foi" cela veut dire un catholicisme hérité comme une "identité", une "étiquette" dont on hérite par tradition familiale ou culturelle, mais qui ne renferme aucune adhésion particulière à la Tradition de l'Eglise et la foi catholique. C'est le type de "Je suis catholique, mais je ne crois pas à la résurrection" ou encore "Je suis catholique mais je suis contre l'Eglise". Voilà ce que je voulais dire. Comme je vous crois assez intelligent pour comprendre une phrase simple écrite dans un français simple, je gage que vous n'avez pas compris l'expression que j'ai employé, parce que vous aviez décidé de me mettre dans la case progressiste, et qu'à cause de ça, ça ne rentrait pas.
philémon.siclone a écrit :Sans prêtres, l'Eglise devient une secte et finit par mourir complètement. Pour redynamiser l'Eglise, il faut obligatoirement et prioritairement des prêtres.
Et les prêtres, bien sur, ils naissent dans les choux, c'est ça ? Ah non, j'oubliais, ce sont des petits embryons que la hiérarchie de l'Eglise sélectionne et met à part dès leur conception pour s'assurer qu'ils deviennent prêtres un jour. La vocation, le témoignage de leur famille, de leurs proches, des saints hommes, femmes ou encore prêtres qu'ils rencontrent autour d'eux, n'y est absolument pour rien. Vous et Papounet avez raison, c'est la hiérarchie de l'Eglise de Rome qui est en première ligne : quand on pense qu'il lui suffirait de claquer des doigts pour avoir plus de prêtres !
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: L'état de l'Eglise vu par 'Le Monde'

Message non lu par Pneumatis » ven. 14 janv. 2011, 23:46

proflycee a écrit :Je suis en parfait accord avec Philemon, et (je me répète), certains prêtres refusent de prier pour les vocations pour deux raisons:
les laîcs sont assez grands à l'heure actuelle pour gérer l'Eglise (ils oubient que l'Ordre est un sacrement)
ils ne veulent pas voir arriver des jeunes prêtres dynamiques et désireux de revenir à la Tradition (liturgie, sacrements, adoration, prière, .....).
Une anecdote qui me revient: pour la confirmation d'un de mes enfants, il y a quelques années, j'avais rappelé la phrase du Cardinal Thiandoum (archevêque de Dakar) disant que bientôt cela serait des prêtres africains qui viendraient reévangéliser la France: la phrase avait été très mal accueillie par le curé de cette paroisse angevine (qui fut une terre d'où partir de nombreux missionnaires, il est vrai).
Donc en résumé, on a ici des laïcs qui se reposent entièrement sur les prêtres qu'ils accusent de se reposer entièrement sur des laïcs. Y a-t-il quelqu'un dans notre Eglise qui ne reporte pas sa responsabilité de baptisé sur les autres ?
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: L'état de l'Eglise vu par 'Le Monde'

Message non lu par Pneumatis » ven. 14 janv. 2011, 23:57

philémon.siclone a écrit :
- Quand le journaliste revient sur l'Eglise qui tombe en ruine, en reprenant le thème de la sécularisation, des vocations, etc... Benoit XVI répond qu'il ne faut pas faire de l'Europe une généralité. Il indique que parallèlement au phénomène qui se passe en Europe, on ne peut qu'être ému et enthousiaste devant le dynamisme d'une grande partie des communautés d'Amérique Latine, ou encore par l'expansion rapide de l'Eglise en Afrique, par le catholicisme de choix de communautés asiatiques (de mémoire je crois qu'il évoque le Viêt Nam). Et il y voit une grande source d'espérance.
Oui, mais il ne relaie pas pour autant le discours des progressistes qui s'appuient sur cette réalité pour se réjouir du manque de vocation en Occident, et pour refuser le moindre changement aux abus qui sont commis depuis 40 ans, pour refuser le moindre retour à la tradition, se contentant de dire que l'avenir est en Afrique et que les "consommateurs" européens n'ont finalement que ce qu'ils méritent, et qu'ils seront reévangéliser plus tard par les missionnaires africains et chinois.
Moi non plus. Relisez mes messages. Je l'ai fait, et comme c'est bien là une chose dont je suis à des années lumières de me réjouir, j'ai voulu vérifier si j'avais laissé quelques ambiguïtés dans mes propos. Je ne vois pas. La seule chose que je vois c'est votre promptitude à juger, qui plus est de manière obtuse. Simplement, considérant qu'il y a un problème dans l'Eglise, j'essaie de ne pas avoir pour premier réflexe d'en faire peser la responsabilité sur d'autres. Vous savez, l'histoire de la paille et de la poutre : j'essaie de voir la poutre dans mon oeil de laïc pêcheur d'abord, et pas la paille dans celle de la hiérarchie de l'Eglise de Rome.
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3130
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: L'état de l'Eglise vu par 'Le Monde'

Message non lu par jeanbaptiste » sam. 15 janv. 2011, 0:12

Pneumatis, je suis intégralement en accord avec vous.

Je suis très heureux de vous entendre parler ainsi du devoir de tout baptisé d'aller annoncer l'Évangile.

À l'heure ou nombre de baptisé de notre triste société sécularisée exige toujours plus de pouvoir dans l'Église, voilà une chose qu'ils devraient écouter : allez-y, retroussez-vous les manches !

La parole du Magistère est inaudible aux païens ? Plutôt que gémir sur les faiblesses du Vatican en matière de com', tt bien, allez-y, expliquez-leur !

Vous trouvez la messe morne, pas attractive ? Plutôt que d'exiger du magistère des réformes folles, allez à la messe, chantez de tout votre cœur, priez !

On peut continuer longtemps comme ça.

Je sors d'une discussion éprouvante sur un sujet annexe : les femmes dans l'Église qui n'ont pas suffisamment de pouvoir, qui ne sont pas reconnues, et qui sont l'avenir de l'Église (forcément...) etc. etc.

Mais quel est l'essentiel, l'avons-nous oublier ?

L'essentiel c'est Dieu, et notre unique et plus profond devoir est de témoigner de son Amour pour nous.

Tout le reste est secondaire. Tout.

proflycee
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : sam. 18 déc. 2010, 15:21
Localisation : angers

Re: L'état de l'Eglise vu par 'Le Monde'

Message non lu par proflycee » sam. 15 janv. 2011, 0:16

Je ne comprend pas votre remarque: Je n'ai jamais sous entendu ce que vous écrivez.
Pneumatis a écrit :
proflycee a écrit :Je suis en parfait accord avec Philemon, et (je me répète), certains prêtres refusent de prier pour les vocations pour deux raisons:
les laîcs sont assez grands à l'heure actuelle pour gérer l'Eglise (ils oubient que l'Ordre est un sacrement)
ils ne veulent pas voir arriver des jeunes prêtres dynamiques et désireux de revenir à la Tradition (liturgie, sacrements, adoration, prière, .....).
Une anecdote qui me revient: pour la confirmation d'un de mes enfants, il y a quelques années, j'avais rappelé la phrase du Cardinal Thiandoum (archevêque de Dakar) disant que bientôt cela serait des prêtres africains qui viendraient reévangéliser la France: la phrase avait été très mal accueillie par le curé de cette paroisse angevine (qui fut une terre d'où partir de nombreux missionnaires, il est vrai).
Donc en résumé, on a ici des laïcs qui se reposent entièrement sur les prêtres qu'ils accusent de se reposer entièrement sur des laïcs. Y a-t-il quelqu'un dans notre Eglise qui ne reporte pas sa responsabilité de baptisé sur les autres ?

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10959
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: L'état de l'Eglise vu par 'Le Monde'

Message non lu par Fée Violine » sam. 15 janv. 2011, 0:19

jeanbaptiste a écrit :Pneumatis, je suis intégralement en accord avec vous.

Je suis très heureux de vous entendre parler ainsi du devoir de tout baptisé d'aller annoncer l'Évangile.

À l'heure ou nombre de baptisé de notre triste société sécularisée exige toujours plus de pouvoir dans l'Église, voilà une chose qu'ils devraient écouter : allez-y, retroussez-vous les manches !

La parole du Magistère est inaudible aux païens ? Plutôt que gémir sur les faiblesses du Vatican en matière de com', tt bien, allez-y, expliquez-leur !

Vous trouvez la messe morne, pas attractive ? Plutôt que d'exiger du magistère des réformes folles, allez à la messe, chantez de tout votre cœur, priez !

On peut continuer longtemps comme ça.

Je sors d'une discussion éprouvante sur un sujet annexe : les femmes dans l'Église qui n'ont pas suffisamment de pouvoir, qui ne sont pas reconnues, et qui sont l'avenir de l'Église (forcément...) etc. etc.

Mais quel est l'essentiel, l'avons-nous oublier ?

L'essentiel c'est Dieu, et notre unique et plus profond devoir est de témoigner de son Amour pour nous.

Tout le reste est secondaire. Tout.
:clap:

Avatar de l’utilisateur
philémon.siclone
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1825
Inscription : lun. 13 juil. 2009, 0:58
Localisation : Ciel-sur-Mer

Re: L'état de l'Eglise vu par 'Le Monde'

Message non lu par philémon.siclone » sam. 15 janv. 2011, 1:22

Pneumatis, je ne suis pas en train de vous juger et de vous critiquer en tant que personne. Mais je me méfie des discours qui sont dans l'air du temps, et qui consistent à répandre, avec perfidie, l'idée que les prêtres (en Occident uniquement) devraient s'effacer pour laisser place aux laïcs, en rappelant que de toute façon l'Eglise d'Afrique est dynamique, que l'Eglise de demain doit être africaine ou sud-américaine, etc. Vous ne pouvez pas nier l'existence de ce discours, qui s'insinue de plus en plus, et qui tue l'Eglise.

Vous me demandez comment naissent les prêtres. Ils naissent principalement dans les paroisses, là où il y a déjà de bons prêtres qui édifient. Ce sont les prêtres qui suscitent les vocations. Cachez les prêtres, vous tuerez les vocations. Et plus de vocations sacerdotales, plus de fidèles non plus. C'est la ruine et la mort de l'Eglise.

Rappeler cette réalité n'enlève rien au fait qu'en effet, les fidèles doivent aussi témoigner des Evangiles, en fonction de l'appel que le Seigneur leur adresse particulièrement, et des dons qu'ils reçoivent. D'accord ! Mais les laïcs n'ont pas vocation à remplacer demain les prêtres. Quelle est donc cette manie à vouloir opposer la nécessité des vocations sacerdotales au rôle des laïcs ? Qui ? Mais qui prétend que les laïcs devraient vivre cachés et se reposer sur des prêtres seuls visibles ? Je n'ai jamais entendu qui que ce soit tenir de pareils discours. En réalité, je crois bien que ce discours est inventé par certains idéologues afin de mieux faire passer leur message : renforcer le rôle des laïcs et diminuer l'importance du prêtres. Et cela arrive comme par hasard au moment où les séminaristes, et les jeunes prêtres manifestent de plus en plus leur désir de revenir à la tradition. Curieux, non ? Comme s'il s'agissait de préparer les esprits à la méfiance vis-à-vis des futurs prêtres.

Mais tout le monde doit être visible : les laïcs comme les prêtres. Si les prêtres se cachent, jusqu'à disparaître de la circulation, où croyez-vous que les laïcs trouveront la force de témoigner ? "Sans moi vous ne pouvez rien faire" : avez-vous oublié cet avertissement de Notre-Seigneur ? Sans les prêtres, les laïcs ne sont rien : plus de sacrements, plus d'enseignements évangéliques, plus d'exhortations pastorales. A quoi il sert, le pasteur ? La chute des vocations et de la fréquentation des églises par les fidèles n'a-t-telle pas commencé avec la pastorale de l'enfouissement ?
Anima nostra sicut passer erepta est de laqueo venantium
Laqueus contritus est, et nos liberati sumus

Notre âme s'est échappée comme un passerau du filet de l'oiseleur,
Le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Ps. 123

Avatar de l’utilisateur
papounet
Barbarus
Barbarus

Re: L'état de l'Eglise vu par 'Le Monde'

Message non lu par papounet » sam. 15 janv. 2011, 10:40

Que vaut-il mieux pour la survie de l'Eglise ? Une armée de tièdes ou une section d'illuminés ?

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3130
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: L'état de l'Eglise vu par 'Le Monde'

Message non lu par jeanbaptiste » sam. 15 janv. 2011, 10:59

Que vaut-il mieux pour la survie de l'Eglise ? Une armée de tièdes ou une section d'illuminés ?
La foi en Christ et l'espérance.

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: L'état de l'Eglise vu par 'Le Monde'

Message non lu par Cgs » sam. 15 janv. 2011, 11:03

proflycee a écrit : Une anecdote qui me revient: pour la confirmation d'un de mes enfants, il y a quelques années, j'avais rappelé la phrase du Cardinal Thiandoum (archevêque de Dakar) disant que bientôt cela serait des prêtres africains qui viendraient reévangéliser la France: la phrase avait été très mal accueillie par le curé de cette paroisse angevine (qui fut une terre d'où partir de nombreux missionnaires, il est vrai).
Cette réévangélisation a déjà commencé. En Tourraine, je connais deux prêtres africains qui officient en campagne, et qui font un bien fou à leur doyenné : leur liturgie est belle, leurs sermons nourrissant, leur pastorale centrée sur l'essentiel. C'est superbe ! Et pourtant, le début a été parfois difficile.
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: L'état de l'Eglise vu par 'Le Monde'

Message non lu par jean_droit » sam. 15 janv. 2011, 12:50

Une série d'articles paraissent sur la situation actuelle de l'Église. Ces articles sont faits fort objectivement et avec le désir évident de dire vrai. Que nous apprennent-ils ? Que l'Eglise en ce monde est comme la peau de chagrin qui se rétrécit ? Nous le savions. L'Asie est perdue actuellement. Une partie de l'Europe aussi. Reste l'Afrique à conquérir. L'Amérique est en partie fidèle. En France, les villes échappent à l'influence de l'Eglise, peu à peu. "Quand nous aurons perdu les villes, demande un catholique. que nous restera-t-il à perdre" "Quand le Fils de l'Homme reviendra sur la terre, pensez-vous qu'il y trouvera la foi ?"
L'état de l'Eglise, de par le monde, est un sujet qui me passionne. J'ai rédigé tant et tant de messages sur le sujet essayant de donner une vue objective ( ? ) de l'état de l'Eglise, essayant d'analyser les causes de cet état et d'esquisser ce qui me semble être quelques pistes sur les remèdes.

L'état de l'Eglise par continent :

Le message ci dessus , qui doit reproduire l'article du Monde, n'est pas assez précis.
Pour ce qui est de l'Asie il faut distinguer Moyen Orient et Extrème Orient.
Au Moyen Orient sous les coups de boutoir des musulmans les Eglises régressent ou s'effondrent.
En Extrème Orient les Eglises se portent plutôt bien et progressent en de nombreux pays. Si l'on tient compte des Evangélistes on peut même dire que la Chrétienneté a le vent en poupe.

En Europe il est vrai que l'Eglise est en déclin ( je parle souvent d'échec dans le cas de l'Eglise de France ) mais il y quelques points de résistance ( je pense à la Pologne, à l'Espagne à l'Italie ) et quelques pays où l'Eglise semble progresser : Pays Bas ( ? ), pays Baltes ... On ne peut passer sous silence la progression très importante de l'Orthodoxie en Russie et, même, dans le reste de l'Europe.
Si, au Moyen Orient, c'est l'Islam notre ennemie, en Europe c'est le "laïcisme antireligieux triomphant".

Les Eglises d'Afrique sont globalement les plus actives :
Ne parlons pas des Eglises d'Afrique du nord réduites à la portion congrues tout en soulignant la force de l'Evangélisation par les Evngéliques.
Dans l'Afrique sub-saharienne les Eglises nationales sont très actives et en expansion. Il suffit de voir le nombre de leurs vocations et tous ces jeunes prêtres qui viennent faire leurs études en France. Dans ces pays la foi fait partie du quotidien.
Les "concurents" de l'Eglise Catholique sont au nombre de deux.
D'abord les musulmans qui grignotent peu à peu l'Afrique.
Ensuite les Evangéliques, qu'ils appartiennent à des églises organisées ou à des églises "éveillées", qui progressent "du feu de Dieu".

Pour ce qui est de l'Amérique la situation est contrastée :
Entre le Canada et son renoncement collectif à la Foi et l'ensemble Mexique-Brésil assez proche de ce qui se passe en Afrique.
Je ne sais comment décripter la situation aux Etats Unis. Il me semble qu'après de graves crises elle résiste.
Dans tous ces pays les "concurents" de l'Eglise sont encore les Evangéliques.

Au total une situation pas si mauvaise - il suffit de voir les statistiques des vocations - même si "la vieille Eglise de la vieille Europe" s'effondre.

Avatar de l’utilisateur
papounet
Barbarus
Barbarus

Re: L'état de l'Eglise vu par 'Le Monde'

Message non lu par papounet » sam. 15 janv. 2011, 17:29

Cgs a écrit : Cette réévangélisation a déjà commencé. En Tourraine, je connais deux prêtres africains qui officient en campagne, et qui font un bien fou à leur doyenné : leur liturgie est belle, leurs sermons nourrissant, leur pastorale centrée sur l'essentiel. C'est superbe ! Et pourtant, le début a été parfois difficile.

C'est justement cela qui est triste et affligeant, c'est que l'Eglise de France soit obligée de faire appel à des prêtres africains pour pallier la décrue des séminaristes dans notre pays, anciennement fille aînée de L'Eglise...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Fée Violine et 3 invités