Inteview du feu Cardinal Mgr. Carlo Maria Martini

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1386
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Inteview du feu Cardinal Mgr. Carlo Maria Martini

Message non lu par françois67 » dim. 02 sept. 2012, 17:49

Bonjour,
trouvé sur SME.sk, voici la traduction:
Selon le cardinal: l'Église catholique en retard de 200 ans sur le monde actuel
Peu de temps avant sa mort, le cardinal italien avait vivement critiqué l'Eglise catholique.

Le défunt cardinal italien Carlo Maria Martini peu de temps avant sa mort, a vivement critiqué l'Eglise catholique, qui, selon lui, possède un retard de plus de 200 ans sur notre époque, et ne peut l'aider, en plus d'un changement radical, que la reconnaissance de ses propres erreurs.
La transformation de l'Eglise

Martini, ancien archevêque émérite de Milan, est décédé vendredi à l'âge de 85 ans. Il était durant un certain temps question de lui comme d'un possible successeur de Jean-Paul II.

Ses déclarations critiques ont été présentées dans la dernière interview donnée par lui quelques semaines avant sa mort. Un entretien publié samedi dans le Corriere della Sera.

«L'Église est fatiguée. Nos églises sont grandes et vides, la bureaucratie ecclésiastique croît en puissance, nos rituels et nos soutanes sont pompeux", avait déclaré le cardinal.

D'après lui, il n'y a d'issue possible sinon par la reconnaissance de ses erreurs ainsi que par un changement radical, changement qui devrait débuter en tout premier lieu par le pape et les évêques.

Les scandales autour des prêtres pédophiles devraient consuire l'Eglise à s'engager sur le "chemin de la transformation".

Libéral et respecté

Mgr. Martini avait démissionné en 2002 (à ses 75 ans) de son poste d'archevêque de Milan après plus de deux décennies de service. Tel Jean-Paul II, il souffrait de la maladie de Parkinson.

[...]

Déjà en tant qu'archevêque, Mgr. Martini avait défendu des points de vue libéraux sur certains sujets et s'était montré critique à certains égards à propos de l'Eglise.

Pourtant, même au sein de l'Eglise, Mgr. Martini jouissait d'un profond respect.
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Inteview du feu Cardinal Mgr. Carlo Maria Martini

Message non lu par jean_droit » dim. 02 sept. 2012, 17:59

Ce petit brulot diffusé sous forme de testament n'est pas vraiment digne d'un "prince de l'Eglise".

On peut, seulement, se poser la question de la motivation du cardinal Martini.

Avatar de l’utilisateur
Et.H
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 434
Inscription : mer. 04 août 2010, 19:03

Re: Inteview du feu Cardinal Mgr. Carlo Maria Martini

Message non lu par Et.H » dim. 02 sept. 2012, 18:37

C'est l'avis de Mgr Martini... mais est-ce bien représentatif de sa vie au service de l'Eglise et de l’Évangile ???

Encore le sensationnalisme des médias... Ils n'en perdent pas une décidément !

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Inteview du feu Cardinal Mgr. Carlo Maria Martini

Message non lu par jean_droit » dim. 02 sept. 2012, 18:58

Bien sûr que le sensationalisme est invité.
N'empêche que monseigneur Martini a préparé une interview posthume avec consigne de la diffuser juste après sa mort.
Le procédé n'est pas vraiment du meilleur goût pour un "prince de l'Eglise".
Bien sûr, par là, il s'attaque en première ligne à notre Saint Père.
Comme on sait il était le candidat des progressistes lors du dernier conclave.
Peut-être a-t-il mal ressenti le fait de ne pas être choisi, lui l'évêque du plus grand des diocèses.
Peut-être, aussi, n'a-t-il pas aimé être remplacé par un évêque plus dans la ligne du Saint Père.
Ceci étant dit, il ne passait pas pour un progresssiste "pur et dur" et s'il avait été élu pape il y a fort à parier que son action ait été plus mesurée que ses propos. On le voit bien avec Benoît XVI.
L'Eglise aurait, peut être, suivi, en Europe, un autre chemin.

Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1386
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Inteview du feu Cardinal Mgr. Carlo Maria Martini

Message non lu par françois67 » dim. 02 sept. 2012, 19:19

M'interpellent avant tout ces mots: "200 ans de retard".
En effet, j'aime beaucoup l'Eglise, mais soyons honnêtes: elle a un vrai problème d'IMAGE.

Souvent, je me demande où est l'esprit incroyable de la Contre-Réforme, du baroque, de ces jésuites fous de Dieu qui ont en quelques années reconquis à l'Eglise des régions protestantisées telles la Bavière, la Hongrie, la Slovaquie et la Suisse du sud? Quand même, comment l'Eglise a-t'elle en quelques décennies vaincu le paganisme après les grandes invasions, le protestantisme dans une grande partie de l'Europe, les religions amérindiennes en Amérique? Où est-ce souffle incroyable, cette vigueur d'évangélisation digne de saint Paul de Tarse? Pourquoi aujourd'hui l'Eglise semble-t'elle totalement molle voire léthargique (bien sûr il y a des cas individuels extraordinaires, je parle globalement)? Pourquoi aucune recette n'est-elle trouvée? Qu'est-ce qui a changé en comparaison avec les menaces majeures qui ont jadis sur elle pesées?
Ce cardinal, je suis sûr, ne veut que le meilleur pour l'Eglise qu'il a servit. Il n'était pas un schismatique, il était très apprécié.
Bien à vous.
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Avatar de l’utilisateur
Et.H
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 434
Inscription : mer. 04 août 2010, 19:03

Re: Inteview du feu Cardinal Mgr. Carlo Maria Martini

Message non lu par Et.H » dim. 02 sept. 2012, 19:21

jean_droit a écrit :N'empêche que monseigneur Martini a préparé une interview posthume avec consigne de la diffuser juste après sa mort.
Il a préparé, vraiment ? dans le texte, on a juste l'impression d'une participation à une interview...

Avatar de l’utilisateur
Aldous
Barbarus
Barbarus

Re: Inteview du feu Cardinal Mgr. Carlo Maria Martini

Message non lu par Aldous » dim. 02 sept. 2012, 19:41

Bonjour,

Quoiqu'on en dise, il me semble que ce cardinal met effectivement le doigt sur une réalité: notre monde a besoin de spiritualité et il semble que les "gens" ne la trouvent plus dans l'Eglise... Que se passe-t-il alors pour en arriver à cela?

Ce n'est pas attaquer l'Eglise ou le Pape que de soulever cette réalité, c'est en parler tout simplement me semble-t-il...

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Inteview du feu Cardinal Mgr. Carlo Maria Martini

Message non lu par jean_droit » dim. 02 sept. 2012, 19:52

Je pense que la vue que nous avons de l'Eglise universelle est déformée par l'échec de l'Eglise de France et d'une partie de l'Eglise européenne.

Dans de très nombreuses régions du monde, l'Eglise catholique se porte très bien et est en pleine expansion malgré la concurence des évangéliques et autres.
Moi qui aime tant voir vivre l'Eglise dans tous les pays du monde je suis souvent émerveillé par son dynamisme. Un prêtre ami qui revient de Chine ne tarit pas d'éloges sur l'Eglise clandestine. Un père tchadien que je viens de rencontrer m'a expliqué les progrès de l'Eglise dans son pays.
Ce dynamisme lui permet de surmonter les problèmes comme ceux de la pédophilie en Amérique du nord, ou du scandale survenu chez les Légionnaires du Christ au Mexique.
L'Eglise dans le continent africain est en phase d'expansion, de même en Asie.

Il est remarquable de voir, aussi, que les conséquences de Vatican II y ont été très heureuses alors que l'on ne peut dire, de même, en, France. Les chiffres sont là.

Simplement nous sommes dans "la vieille Europe" en pleine crise, où les valeurs chrétiennes et, souvent, les valeurs tout court sont mises à mal et où l'Eglise n'arrive pas à remonter la pente.

C'est vrai que l'Eglise est très poussiéreuse en France. 200 ans ? Tout de même pas puisque le 19ème siècle a été une période de forte expansion pour l'Eglise en Europe et en France. Sans parler des Missions. Disons 60 ans. Comment dire : L'Eglise de France n'a plus globalement de ressort.

Moi qui fréquente régulièrement les évangéliques je peux vous dire que c'est le jour et la nuit. Vraiment.

Ce n'est pas pour rien que notre Saint Père a donné pour objectif à l'Eglise, essentiellement à l'Eglise d'Europe, la Foi, l'Evangélisation, la révaluation du Concile.
C'est un vrai challenge pour l'Europe.

Avatar de l’utilisateur
Aldous
Barbarus
Barbarus

Re: Inteview du feu Cardinal Mgr. Carlo Maria Martini

Message non lu par Aldous » dim. 02 sept. 2012, 20:11

:oui:
Figurez-vous que j'ai failli écrire "notre monde (occidental) a besoin de spiritualité"... Puis j'ai laissé simplement "notre monde".
C'est vrai que l'Eglise sous d'autres contrées qu'Européennes semble en bien meilleure santé! (et c'est réjouissant!)
jean_droit a écrit :Simplement nous sommes dans "la vieille Europe" où les valeurs chrétienes et, souvent, les valeurs tout court sont mises à mal et où l'Eglise n'arrive pas à remonter la pente.
Je pense (modestement) que le problème est un problème de présentation de ce que nous disent les Ecritures. Il faudrait parvenir à rendre audible dans les coeurs et les esprits pétris d'une langue nouvelle forgée par l'Histoire, la philosophie, les pensées nouvelles depuis 2000 ans, la psychologie, la sociologie, etc, le message éternel du Christ... Non pas le rendre attrayant, ce n'est pas un jeu ni du new age, mais lui donner une forme qui touche les esprits de maintenant (c'est mon humble avis, un vrai challenge comme vous dites)

bien amicalement à vous,
bonne soirée,

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1055
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Inteview du feu Cardinal Mgr. Carlo Maria Martini

Message non lu par elenos » lun. 03 sept. 2012, 10:22

POURQUOI LES CHRETIENS SONT-ILS DIVISÉS ? ENTREZ DANS L’ESPÉRANCE

Je ne répondrai pas personnellement. La réponse est donnée par le Bienheureux JEAN-PAUL II Le texte ci-dessous est extrait de son livre Entrez dans l’Espérance pages 229 à 231 de l'édition Plon-Mame. Le texte ci-dessous est un de ses chapitres strictement repris en entier. J’ai seulement souligné dans l’intégralité de ce texte ce qui me parait concerner une inquiétude d’aujourd’hui (et et plus particulièrement répondre aussi au sujet ci-dessus). Les notes de bas de pages sont celles mises par l’auteur (à l’exception de la note 2 où je fais un rappel à caractère historique).

Pourquoi l’Esprit Saint a-t-il permis toutes ces divisions ? En général leurs causes et les avatars historiques qui y ont conduit sont connus. On peut cependant se demander si les apparences ne cachent pas une explication située au-delà de l’Histoire humaine.
À cette question nous pouvons proposer deux réponses. La première, plus négative, reconnaît dans les divisions le fruit amer des péchés des chrétiens. L’autre, plus positive, est inspirée par la confiance en Celui qui, du mal, des faiblesses humaines, peut tirer un bien : les divisions ne vont-elles pas finalement permettre à l’Église de découvrir la multiplicité des richesses contenues dans l’Évangile et dans la Rédemption du Christ ? Peut-être ces richesses n’auraient-elles pas pu être découvertes autrement...
Dans une perspective plus générale, il est sûr que l’homme a besoin d’une certaine dialectique pour développer ses capacités de connaissance et d’action. L’Esprit Saint, dans sa bienveillance divine, n’a-t-il pas tenu compte de cette réalité humaine ? Ne faut-il pas que le genre humain parvienne à l’unité par la pluralité, qu’il apprenne à être une seule Eglise dans le pluralisme des formes de pensée et d’action, de culture et de civilisation ? Une telle interprétation ne correspond-elle pas, au moins en partie à la Sagesse, à la bonté et à la Providence dont Dieu a toujours fait preuve à l’égard de ses créatures ?
Mais ces considérations ne peuvent justifier des divisions qui vont à s’accentuant ! Il faut qu’à un moment donné se manifeste l’amour qui unit. De nombreux faits donnent à penser que nous arrivons précisément à un tel moment. Voilà pourquoi l’œcuménisme revêt une telle importance pour le christianisme. Il est notre réponse à l’appel contenu dans la première épitre de Saint Pierre qui nous demande de rendre témoignage de l’espérance qui est en nous. I. P.5,15 (1)
Le respect mutuel est la condition préalable à un authentique œcuménisme. J’ai rappelé tout à l’heure mon expérience personnelle à cet égard, liée à l’histoire de mon pays natal, en soulignant que les évènements historiques y ont formé une société caractérisée par une grande tolérance, où cohabitent plusieurs confessions et plusieurs peuples. Alors qu’en Europe occidentale on jugeait et on brûlait les hérétiques, le dernier roi polonais de la dynastie des Jagellon (2) donnait la preuve de cette tolérance en déclarant " Je ne suis pas le roi de vos consciences ".
Rappelons-nous, par ailleurs, que le Seigneur Jésus a chargé Pierre d’une mission pastorale, lui demandant de veiller à l’unité du troupeau. Le ministère du successeur de Pierre comprend donc également le service de l’unité, et cette responsabilité s’exerce jusque dans la dimension œcuménique. La tâche du Pape est de chercher inlassablement les voies qui permettent d’affermir l’unité. Il ne doit donc pas créer des obstacles, mais au contraire ouvrir des voies. Il n’y a là aucune contradiction avec la mission que Jésus a confiée à Pierre en lui disant : « affermis tes frères ». (Luc 22,32 3) Il est d’ailleurs significatif que le Christ ait prononcé ces paroles peu de temps avant que Pierre ne le renie. Comme si le Seigneur lui-même avait voulu lui dire :
" Souviens-toi que toi aussi tu es faible, que toi aussi tu as constamment besoin de te convertir. Tu ne peux affermir les autres que si tu as conscience de ta propre faiblesse. Je te donne comme mission de témoigner de la vérité, la merveilleuse vérité de Dieu, révélée pour sauver l’homme, mais cette vérité ne peut être prêchée et atteinte autrement que par l’amour. " Il faut toujours "veritatem facere in caritate " (faire la vérité dans la charité) (4) "

1) I-Pierre, 5,15 Sanctifiez en vos cœurs le Christ le Seigneur, étant toujours prêts à rendre compte de l'espérance qui est en vous, mais avec douceur et respect devant quiconque.
2) Il s’agit de Sigismond II Auguste Jagellon 1520- 1572 (roi à partir de 1548 et mort sans héritier). À la même époque, dans ce XVI° siècle la France était secouée par les intolérances réciproques des protagonistes des « guerres de religion » et par la crise politique et économique induites de ces guerres jusqu’ au couronnement d’Henri IV en 1589.
3) Luc. 22,321 ... J'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point ; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères.
4) Cf Ephésiens. 4,15 ....professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, le Christ.

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1055
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Inteview du feu Cardinal Mgr. Carlo Maria Martini

Message non lu par elenos » lun. 03 sept. 2012, 11:08

Les réponses de jean_droit, de françois67 et d'Aldous qui elles, sont personnelles sont aussi celles qui répondent et combattent le mieux l'esprit de capitulation qui pourrait nous saisir comme chrétiens. Le Christ n'a-t-il pas dit "partout où vous vous rassemblerez en mon nom je serais parmi vous" ?
J'habite le Midi de la France. Hier (1er dimanche de septembre) il y avait la traditionnelle "Assemblée du Désert" ( des miliers de chrétiens de plusieurs pays et qui ne prétendent pas détenir seuls la Vérité ! ) avec bien entendu baptèmes (adultes et enfants) et Sainte Cène. Qui pourrait douter que le Seigneur n'y était pas présent aussi ? Comme il est présent dans les petites chapelles des campagnes désertées qui ne reçoivent un curé qu'une fois par mois ? Et comme il est présent dans la foule de la place Saint Pierre ?

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Inteview du feu Cardinal Mgr. Carlo Maria Martini

Message non lu par Raistlin » lun. 03 sept. 2012, 11:32

Selon le cardinal: l'Église catholique en retard de 200 ans sur le monde actuel
Pour quelles raisons l'Église est-elle jugée en "retard" ? Parce qu'elle refuse nombre de choses de notre monde moderne comme l'hédonisme, l'individualisme, l'avortement, etc. ? Mais si c'est ça, je suis bien heureux qu'elle soit jugée "en retard" car si faire ce qui est mal est jugé comme une marque de progrès, vive l'archaïsme !

Plus sérieusement, l'Église n'est en retard de rien du tout. Sur les questions vraiment importantes que soulève notre monde contemporain, elle réfléchit et apporte des réponses pertinentes et modernes. Qu'on songe à la doctrine sociale, à la réflexion sur la bioéthique, etc. L'Église ne se mure pas, comme l'islam, dans un repli sur une société chrétienne idéalisée et moyenâgeuse (elle laisse ça à la FSPX) mais affronte bel et bien les défis de notre temps. Sauf qu'elle le fait en y apportant des réponses conformes à l'Évangile et non à ce qu'on appelle pompeusement la "modernité".
L'Église est parfois prudente et hésite à se prononcer sur certains sujets et ce n'est que sagesse de sa part. Mais dans le fond, elle accompagne - comme elle l'a toujours fait depuis 2000 ans - l'évolution des sociétés des hommes, en proposant la lumière de l'Évangile qui est intemporelle. Que certains puissent attendre de l'Église qu'elle "anticipe" les changements de la société est ridicule et montre clairement qu'ils n'ont pas compris ce qu'est l'Église, ni ce qu'est l'Incarnation. L’Évangile ne saurait être un programme politique ou idéologique. Il est bien plus que cela, il est vie véritable qui transcende tout système politique ou tout type de société.

Bref, l'Église est beaucoup de choses, mais certainement pas en retard. Il est déplorable qu'un cardinal en soit venu à aimer le monde davantage que l'Église pour tenir de tels propos.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1055
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Inteview du feu Cardinal Mgr. Carlo Maria Martini

Message non lu par elenos » lun. 03 sept. 2012, 13:28

Raistlin a écrit :
Selon le cardinal: l'Église catholique en retard de 200 ans sur le monde actuel
Pour quelles raisons l'Église est-elle jugée en "retard" ? Cordialement,
Vous avez raison. L'Eglise n'a pas à être jugée dans le temps. Elle n'a même pas à être dans le temps. (du moins dans le temps du monde)

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Inteview du feu Cardinal Mgr. Carlo Maria Martini

Message non lu par Raistlin » lun. 03 sept. 2012, 17:56

Apparemment, c'était un jésuite... décidément, les jésuites ont de graves problèmes. Ce n'est pas le premier jésuite qui dévie.

Sinon, j'ai trouvé sur http://fr.news.yahoo.com/le-cardinal-ma ... 34360.html :
"Notre culture a vieilli, nos églises sont grandes mais vides et la bureaucratie ecclésiastique s'est renforcée", déplorait-il, dénonçant la "prétention" des rites et des soutanes.
Je ne sais pas où ce cardinal voyait des soutanes, déjà qu'on a du mal à voir des cols romains ! Et quant aux rites, il faut dire que depuis les années 60, ils ont été plutôt malmenés... Bref, je vois mal à quoi il voulait faire référence.

Dans cette ultime interview, le cardinal Martini, qui fut pendant 22 ans archevêque de Milan jusqu'à sa retraite en 2002, appelait aussi l'Eglise catholique à revoir son approche du divorce et à s'ouvrir aux familles recomposées.
C'est pourtant le Christ qui a dit que l'homme ne devait pas séparer ce que Dieu a uni... L'Église peut-elle désobéir à un commandement de son Seigneur pour faire plaisir à l'esprit du monde ? Je ne pense pas.

Il s'était notamment montré ouvert sur les questions de la contraception et des femmes prêtres.

Ouh là, on sent l'enfumage médiatique. Que signifie "ouvert" ? Dans tous les cas, l'impossibilité de l'ordination de femmes a été clairement et définitivement affirmée par le bienheureux Jean-Paul II.

"L'utilisation du préservatif, en certaines situations, peut certainement constituer un moindre mal", avait-il ainsi déclaré en 2006 dans une interview accordée à l'hebdomadaire italien "L'Espresso" et qui avait fait grand bruit à l'époque.
"Il y a la situation particulière de couples mariés où l'un des époux souffre du sida. Cette personne est dans l'obligation de protéger son partenaire, et ce partenaire doit aussi se protéger."
Je ne vois pas bien où est la nouveauté. Il va de soi qu’entre deux maux, il faut choisir le moindre, l’Église n’a jamais dit autre chose.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1427
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Re: Inteview du feu Cardinal Mgr. Carlo Maria Martini

Message non lu par Harfang » mar. 04 sept. 2012, 11:20

Et dire qu'il était "papable"... On l'a échappé belle.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités