Réforme de la Curie par le Pape François

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3415
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Le Pape secoue la curie romaine !

Message non lu par Héraclius » dim. 28 déc. 2014, 21:28

Peut-être aussi que les réformes en interne ont échouées. La curie est une institution ancienne, probablement un peu sclérosée, et jalouse de son pouvoir (en temps qu'institution, ce n'est pas nécessairement une question de "péché" de ses membres qui sont effectivement selon toute probabilité de bonne volonté).

C'est le propre des grands réformateurs que de s'appuyer sur l'opinion publique pour contourner les élites.

Mais effectivement, la frontière entre "évangélisme" et démagogie est parfois floue. Mais... De par le monde, le Successeur de Pierre est l'homme le plus à même de juger de la conduite à tenir. Nous sommes de lointains observateurs... Ne prétendons pas savoir mieux que Sa Sainteté ce qu'il convient pour l'Eglise Universelle.

@Dofiar :

1/ La religion et la politique sont deux choses différentes. Que vous soyez monarchiste est une chose, mais beaucoup pensent, dont moi, que la monarchie royale n'est pas consubstantielle au principe de la société chrétienne.
2/ La maçonnerie est toujours condamnée par l'Eglise. S. S. Léon XIII y était opposé, comme tout les autres souverains pontife. Le ralliement était, de plus, d'avantage une question de circonstance que de prise de position formelle.


Dieu vous bénisse,


Héraclius -
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Le Pape secoue la curie romaine !

Message non lu par Belin » lun. 29 déc. 2014, 9:44

l'Eglise n'est pas une république, où le parlement et le système judiciaire sont des contre-pouvoirs du chef d'état. Dans ce cas le chef d'état peu bien prendre le peuple à témoin et s'appuyer sur lui pour faire avancer les choses.

Le Pape lui, a tous les pouvoirs absolus...

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3415
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Le Pape secoue la curie romaine !

Message non lu par Héraclius » lun. 29 déc. 2014, 10:42

kisito a écrit :l'Eglise n'est pas une république, où le parlement et le système judiciaire sont des contre-pouvoirs du chef d'état. Dans ce cas le chef d'état peu bien prendre le peuple à témoin et s'appuyer sur lui pour faire avancer les choses.

Le Pape lui, a tous les pouvoirs absolus...
En théorie seulement, c'est là tout le problème.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3065
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Le Pape secoue la curie romaine !

Message non lu par AdoramusTe » lun. 29 déc. 2014, 10:49


En théorie seulement, c'est là tout le problème.
Et si le problème venait d'un mode de gouvernement cruel et autoritaire à l'extrême ? Les torts ne sont peut-être pas là où on veut nous faire croire - par ruse - qu'ils sont.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3415
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Le Pape secoue la curie romaine !

Message non lu par Héraclius » lun. 29 déc. 2014, 11:01

AdoramusTe a écrit :
En théorie seulement, c'est là tout le problème.
Et si le problème venait d'un mode de gouvernement cruel et autoritaire à l'extrême ? Les torts ne sont peut- être pas la où on veut nous faire croire - par ruse - qu'ils sont.
Je ne crois pas. La curie est, au départ, l'administration qui soutient l'évêque de Rome dans son ministère. Elle n'a jamais eu vocation à être une limite, un contre-pouvoir.

Je partage assez votre raisonnement pour ce qui est du rapport des pontifes à l'épiscopat, mais pas du pontife à la curie, qui existe pour soutenir son action.



Héraclius -
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1872
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Le Pape secoue la curie romaine !

Message non lu par Belin » lun. 29 déc. 2014, 11:14

Héraclius a écrit :
kisito a écrit :l'Eglise n'est pas une république, où le parlement et le système judiciaire sont des contre-pouvoirs du chef d'état. Dans ce cas le chef d'état peu bien prendre le peuple à témoin et s'appuyer sur lui pour faire avancer les choses.

Le Pape lui, a tous les pouvoirs absolus...
En théorie seulement, c'est là tout le problème.
En théorie? ça sent la théorie du complot là...

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3415
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Le Pape secoue la curie romaine !

Message non lu par Héraclius » lun. 29 déc. 2014, 11:25

kisito a écrit :
Héraclius a écrit :
En théorie seulement, c'est là tout le problème.
En théorie? ça sent la théorie du complot là...
Non, bien sûr que non. Mais la curie est une institution ancienne, puissante, irréformable à un certain nombre de points de vue. Personne ne veut abandonner ses prérogatives et les papes ont toujours été obligés de composer avec.

La souveraineté absolue du pape tient plus d'un roi qui hérite d'institutions existantes et puissantes, d'un cérémoniel et doit composer avec les "grands du royaume" plutôt que de celle d'un dictateur, seul maître à bord.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: Le Pape secoue la curie romaine !

Message non lu par axou » lun. 29 déc. 2014, 15:57

Bonjour à tous !

Cela fait 25 ans que je fréquente l'Eglise (depuis ma véritable conversion) et cela fait 25 ans que j'entends dire que le problème au Vatican, ce n'est pas le Pape, c'est la Curie. Cela fait des décennies qu'on entend parler d'histoires de gros sous, de corruption en tous genres, de moeurs douteuses, de rivalités triviales, bref d'un panier de crabes qui semble structuré ainsi depuis des lustres.
Après le Vatileaks qui a traumatisé l'Eglise, les cardinaux ont élu François pour nettoyer les écuries d'Augias, et ils ne sont pas déçus de leur choix. Oui, il est autoritaire, François le dit lui -même dans un de ses livres : jeune responsable de la Province d'Amérique du Sud, ses frères Jésuites l'avaient accusé d'"ultra-autoritarisme" et il avait alors appris à mettre de l'eau dans son vin, il le raconte avec humour. Il a une poigne, et il l'utilise avec force pour que ce fonctionnement de la Curie change et il l'annonce publiquement pour que tous sachent que les règles du jeu ont changé et qu'il n'y aura pas de retour en arrière possible : une fois que les choses sont dénoncées publiquement, il y a un ancrage dans la nouveauté...

De plus, il faut qu'il aille vite, car il est âgé, il n'a pas de temps à perdre...

Prions Dieu pour lui, il a besoin de notre soutien, il lutte pour la paix et la justice,

Bien à vous

Axou

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Le Pape secoue la curie romaine !

Message non lu par etienne lorant » lun. 29 déc. 2014, 19:50

Dofiar a écrit :La maladie la plus grave de l'Eglise, il ne l'a pas dénoncée : c'est son adhésion à la franc-maçonnerie depuis le Ralliement de Léon XIII à la république.
:p :p :p
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
le fureteur
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 400
Inscription : lun. 18 janv. 2010, 1:37
Conviction : Catholique Romaine mais oecuménique
Localisation : dans les mains de Dieu

Re: Le Pape secoue la curie romaine !

Message non lu par le fureteur » mar. 30 déc. 2014, 0:47

Il ne faut pas oublier que le pape François n'a jamais "fréquenté" de près la Curie Romaine. Le cardinal Bergoglio ne venait à Rome que lorsqu'il le devait. Il n'en connaissait que ce qu'il voyait. Il paraît qu'il n'apprécie pas les ronds de jambes, les baisemains, bref la Curie ce n'est pas sa "tasse de thé". On dit qu'à Buenos Aires il ne mettait pas de "gants" pour dire à ses prêtres ce qu'il pensait. Il agissait en "patron". Elu au siège de Pierre il continue.
Il est certain que les membres de la Curie n'ont pas l'habitude qu'on leur dise tout haut ce que beaucoup pensent tout bas et François ne se gêne pas pour le dire et le faire. Déjà dès le début de son pontificat il a noté un certain désordre dans la "maison" et a décidé d'y remédier et pas seulement auprès des cardinaux ou des membres du clergé. Dernièrement c'est un des membres de la Garde Pontificale qui a "trinqué" puisqu'il a vu son contrat suspendu pour cause "d'autorité abusive. Il est courtois avec ses subordonnés, il les salue lorsqu'il les rencontre et leur demande des nouvelles de leur santé et celle de leur famille.
Le pape François est un homme simple qui a conquis tout le monde par son sourire et sa bonne humeur mais il n'est pas un "béni oui oui". Prions pour lui (comme il le demande) afin qu'il puisse mener sa mission le plus loin possible

"Ce qui te préoccupe, Dieu s'en occupe" Fr. Roger de Taizé

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2397
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Le Pape secoue la curie romaine !

Message non lu par poche » mar. 30 déc. 2014, 7:07

Certains des meilleurs alliés de François ont défendu la critique sévère du Pontife de la Curie romaine, en disant que le pape a le plein soutien du Collège des Cardinaux.
Le Cardinal Sean O'Malley de Boston, un membre du Conseil des cardinaux, a déclaré aux journalistes que le pape François savait, quand il a été élu, qu'une réforme était nécessaire au Vatican. Il a dit que "François le fait avec beaucoup d'énergie, et il a notre soutien."
Le Cardinal O'Malley a poursuivi en disant que l'allocution du pape à la Curie romaine, qui a pris la forme d'un examen de conscience suggéré, était comme une méditation d' «un jésuite maître des novices."
Le Cardinal Walter Kasper a fait une remarque similaire dans une interview avec le quotidien italien Corriere della Sera, en disant que le pape "veut une réforme spirituelle de la Curie." Il a dit que la restructuration de bureaux du Vatican était nécessaire, mais que "la base du problème est spirituelle. "
Le Cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, est d'accord. Le cardinal argentin a dit au Corriere della Sera que la Curie romaine devrait fournir "un modèle de vie, pas un sujet de scandale."

http://www.catholicculture.org/news/hea ... ryid=23610

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Le Pape secoue la curie romaine !

Message non lu par Anne » mar. 13 janv. 2015, 2:27

Dofiar a écrit :La maladie la plus grave de l'Eglise, il ne l'a pas dénoncée : c'est son adhésion à la franc-maçonnerie depuis le Ralliement de Léon XIII à la république.
Sur quoi vous basez-vous pour faire une affirmation pareille ?!
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

"Rien n'arrêtera la réforme de la Curie" Pape François

Message non lu par etienne lorant » lun. 21 déc. 2015, 17:16

Le pape François a réaffirmé lundi, dans ses vœux annuels à la Curie et au personnel du Saint-Siège, sa volonté de continuer de réformer avec "détermination" l'Eglise, en dénonçant les nouveaux scandales et en exaltant les "vertus nécessaires" pour exercer des responsabilités au Vatican.

"La réforme de la Curie (gouvernement de l'Eglise) ira de l'avant avec détermination, lucidité et résolution", a tout de suite prévenu le pape lors de ses voeux annuels, prononcés dans une atmosphère glacée dans la Salle Clémentine, aux cardinaux et évêques qui travaillent au Vatican.

François s'est excusé d'être grippé et de devoir prononcer ses discours assis.

Le pape argentin avait déclenché beaucoup d'hostilité au Vatican avec son discours de vœux de décembre dernier dans lequel il avait énuméré les "quinze maladies" qui menacent la Curie romaine. Beaucoup de cardinaux l'avaient estimé injuste et excessif.

Mais, depuis, de nouveaux scandales de corruption et le train de vie de luxe de certains cardinaux ont été dénoncés au sein du Vatican, notamment avec l'affaire des fuites de documents "Vatileaks" dans la presse italienne.

Celle-ci a vu l'arrestation d'un prélat espagnol, actuellement jugé au Vatican pour communication illégale de documents confidentiels, avec quatre autres personnes, dont deux journalistes et une consultante italiens.

Un prélat du Vatican avait en outre fait son "coming out" homosexuel juste avant le synode sur la famille en octobre.

Juste après le discours à la Curie, Jorge Bergoglio s'est adressé au personnel du Vatican rassemblé dans la grande salle Paul VI: "je veux vous demander pardon pour les scandales qu'il y a eu. Et je voudrais que mon attitude et votre attitude soient celle de prier pour les personnes impliquées, pour que ceux qui se sont égarés puisse retrouver la route juste", a-t-il dit.

Alors que de nombreuses tensions et frustrations marquent le Vatican en cette période de réforme, il a demandé aux employés de ne pas se décourager du "manque de reconnaissance" de leur labeur quotidien.

En décembre 2014, le pape avait dénoncé les quinze "maladies" de la Curie, parmi lesquels l'"Alzheimer spirituel", la mondanité et la corruption.

Des +antibiotiques+ pour guérir l'Eglise

"Certaines de ces maladies se sont manifestées au cours de cette année, causant beaucoup de douleur à tout le corps (de l'Eglise) et blessant beaucoup d'âmes", a-t-il relevé dans son discours de lundi.

Le pape a cependant voulu se montrer plus encourageant devant une Curie qui lui est souvent hostile. Il a proposé des "antibiotiques" à ces maladies et énuméré un "catalogue des vertus nécessaires".

"Ce serait une grande injustice, a-t-il tenu à souligner, de ne pas exprimer une vive gratitude et un vif encouragement à toutes les personnes saines et honnêtes qui travaillent avec dévouement, dévotion, fidélité et professionnalisme".

Pour bien travailler à la Curie, il faut, a martelé Jorge Bergoglio, "la rationalité et l'amabilité", "la déférence", "l'exemplarité et la fidélité", "l'humanité", "l'honnêteté", "la fiabilité et la sobriété", "l'humilité", etc... Il a appelé les membres de son gouvernement à "n'être pas des robots qui n'entendent pas et ne s'émeuvent pas", à s'opposer "aux recommandations et aux faveurs", à éviter "les excès émotifs" et les "actions impulsives et précipitées".

Évoquant l'actuel "Jubilé de la miséricorde" qui s'est ouvert le 8 décembre dans les cathédrales des cinq continents, François a ajouté avec gravité, s'adressant aussi aux centaines de milliers de prêtres, religieux et religieuses dans le monde: "Il est en réalité inutile d'ouvrir toutes les portes saines de toutes les basiliques du monde si la porte de notre coeur est fermée à l'amour, si nos mains sont fermées à donner, si nos maisons fermées à héberger, si nos églises sont fermées à accueillir".

Le pape a cité à la fin de son discours à la Curie un texte du nouveau bienheureux Oscar Arnulfo Romero, l'archevêque de San Salvador assassiné en 1980 par un commando d'extrême droite sur le thème de la "miséricorde": "nous sommes des ouvriers, pas des contremaîtres, des serviteurs, non pas le Messie!", a-t-il averti les princes de l'Eglise dans une dernière consigne d'humanité et d'humilité.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Fran ... ue-rien-n-
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: "Rien n'arrêtera la réforme de la Curie" Pape François

Message non lu par axou » lun. 21 déc. 2015, 18:51

Magnifique !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 3 invités