Mgr Barbarin

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2562
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Nanimo » jeu. 04 juil. 2019, 14:03

Sur Rfi :
Le père Preynat, à l'origine de l'affaire, réduit à l'état laic par la justice ecclésiastique.
...chacun aura compris que c'est le parler conventionnel pour dire qu'il a été défroqué.
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1598
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par zelie » ven. 05 juil. 2019, 14:03

Bonjour,
Merci Nanimo de cette information.
Les victimes doivent être soulagées, les associations aussi.
Humainement parlant, c'était ce qu'il fallait faire, si on se réfère à Matthieu 18 : 6 (Mais, si quelqu'un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu'on le jetât au fond de la mer.) Je comprend qu'outre l'aspect civil de la justice, s'applique en supplément l'aspect écclésiastique. Ok sur tout ça.
Mais, en espérant ne pas choquer les victimes, une question se pose : dans le cas du Père Preynat par exemple, il s'agit de faits anciens par un homme qui a porté des décennies de regret, a eu le temps de faire un travail sur lui-même. Aujourd'hui, il est vieux, seul, et démuni. Que va devenir cet homme si la seule famille qu'il connaît le rejette? Va-t-il se retrouver à la rue? En outre, comment l'Eglise entend traiter l'aspect "tu seras prêtre pour l'éternité?"
Et d'une façon plus générale, moins polémique que ce Père Preynat, admettons qu'un prêtre ex-pédophile se soigne, non seulement ne recommence plus mais en plus mène une véritable vie de regret et devienne un bon prêtre (après tout, un meurtrier comme le bon larron est bien allé au paradis), comment conciliera-t-on les vues de Dieu (la sainteté après des années de péché, à l'image d'un Saint Paul, qui persécutait les chrétiens) avec une décision humaine (une réduction à l'état laïc par exemple)?
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Gaudens
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 586
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Gaudens » ven. 29 nov. 2019, 0:35

Et voila, ça repart : alors que s'ouvre le procès en appel du cardinal, on constate que:
- huit jours auparavant, l'Obs publie un reportage de l'inénarrable Frédéric Martel, sur les dessous de l'archevêché de Lyon , les supposés goûts sexuels du cardinal, etc...pseudo-reportage parfaitement démonté par une essayiste citée par le Salon Beige il y a quelques jours (article à y retrouver),
- hier, le Parisien publie des confidences d'un prêtre lyonnais à la retraite (toujours cette malheureuse génération de prêtres soixante-huitards...) évoquant de nouveaux faits dont le cardinal aurait eu connaissance dès 2002 (que n'en a -t-il pas fait état plus tôt !).

Bref le Barbarin washing recommence.
Dans un grand journal non parisien ("de province" , comme on dit à Paris), l'auteur d'un article pleine page (au demeurant assez objectif et équilibré) conclut en évoquant t le grand "séisme" (sic) supposé devoir suivre la publication du rapport Sauvé l'an prochain, annoncé tel quel par M. Devaux, créateur de la Parole Libérée. Et d'ajouter en fin d'article que l'Eglise devra remettre en cause ses pratiques (lesquelles?) , SA DOCTRINE ( vous avez bien lu !) et "l'enseignement donné aux séminaristes", tout ceci conditionnant "probablement sa survie" : ouf ,on respire presque, grâce à la vertueuse sphère médiatique, l'Eglise survivra peut-être, si elle est sage, obéissante et politiquement correcte .

[Après virgules et points ne pas oublier de mettre un espace pour une meilleure lisibilité. Merci.]

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4461
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Kerniou » ven. 29 nov. 2019, 3:34

Reconnaissez, mon cher Gaudens, qu'il y a dichotomie entre les abus sexuels commis par certains prêtres et l'exigence de la chasteté à laquelle les prêtres sont soumis puisque les rapports sexuels ne sont autorisés que dans le cadre du mariage. La morale sexuelle préconisée par l'Eglise est bafouée par ses représentants ...
Les victimes peuvent rester perturbées toute leur vie ...
La loi est la même pour tout le monde, en France, quand un adulte sait qu'un enfant est abusé, il doit signaler que l'enfant en danger: c'est une mesure de protection de l'enfant ou de l'adolescent ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Gaudens
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 586
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Gaudens » ven. 29 nov. 2019, 20:51

"La morale sexuelle préconisée par l'Eglise est bafouée par ses représentants ... "Certes,Kerniou mais en quoi cela justifierait-il que l'Eglise change ce que ce journaliste appelle "sa doctrine" c a d comme vous l'avez justement deviné , sa morale sexuelle? Faudrait-il s'aligner sur celle du monde et justifier , à l'extrême,comme un certain Cohn Bendit dans les années 1980 une initiation sexuelle des mineurs par des adultes (prêtres ou non !) .Les critiques faites à l'Eglise en l'espèce ne sont pas du tout cohérentes et visent en fait à la marginaliser et la normaliser toujours un peu plus;en tous cas la faire taire,elle si gênante pour l'esprit du temps ...
Quant à dénoncer ce qui devait l'être,Mgr Barbarin le fit en son temps,ainsi que les avocats généraux du précédent procès (et de celui-ci , si j'ai bien compris les dernières nouvelles d'hier) l'ont reconnu.

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1213
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Foxy » ven. 29 nov. 2019, 21:29

Je suis bien d'accord avec vous Gaudens, Mgr Barbarin n'a rien à se reprocher.

La décision est pour le 30 janvier je crois avoir compris.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1696
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Altior » sam. 30 nov. 2019, 6:06

Encore un procès politique.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2993
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Jean-Mic » sam. 30 nov. 2019, 12:02

Altior a écrit :
sam. 30 nov. 2019, 6:06
Encore un procès politique.
Un acharnement politique, oui ! Mais un procès politique, non : la cour d'appel vient de le montrer en demandant la relaxe.
Le problème, c'est que pendant le temps où l'on s'acharne sur Mgr Barbarin, on ne prend guère le temps de penser aux VRAIES victimes que sont les enfants (devenus grands). Et quand on pense qu'avec ça, leur bourreau n'a toujours pas été jugé, il y de quoi trouver ça plutôt surréaliste.
Dernière modification par Jean-Mic le sam. 30 nov. 2019, 12:26, modifié 1 fois.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2993
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Jean-Mic » sam. 30 nov. 2019, 12:24

... les abus sexuels ...
... abuser des enfants ...
Il se serait préférable d'abandonner le mot d'abus, et de désigner les faits par ce qu'ils sont : des crimes.

Un abus, c'est l'usage immodéré et dévoyé d'un droit ou d'une autorité légitime.
Il ne peut pas y avoir d'abus sexuel puisque personne n'a de droit sexuel sur personne !

Il y a bel et bien abus d'autorité, puisque les bourreaux ont usé de leur autorité pour assouvir leurs turpitudes. Et le fait que ce soit des prêtres, prédicateurs de l'Amour de Dieu et de l'Amour du prochain, qui aient ainsi abusé de leur autorité est infiniment choquant. Mais appelons les choses par leur nom : ce sont des crimes sexuels !

Dans le même ordre d'idée, il vaudrait mieux ne pas parler de pédophilie (car où est l'amour - philos - là-dedans ?) mais de pédocriminalité. Employer les bons mots, et éviter la confusion nous aidera et aidera nos contemporains à discerner là où est le drame, là où sont les victimes, là où sont les blessures et les séquelles de tous ces crimes.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1696
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Altior » sam. 04 janv. 2020, 10:23

À la fin de ce mois, le 30 janvier, nous attendons le verdict de l'appel. Pour mémoire, Son Eminence a été condamné à 6 mois de prison avec sursis pour non-dénonciation.
J'ai deux raisons pour lesquelles j'ai du mal à comprendre cette décision:

1) à la date à laquelle le cardinal pouvait dénoncer, les faits étaient prescrites. Donc, on est dans l'obligation de dénoncer même des faits reculés ? J'ai appris que Napoléon a donné l'ordre abusif que le duc d'Enghien soit arrêté en dehors des frontières de la France. Est-ce que demain matin je dois me présenter à la maréchaussée pour déposer une main courante contre le citoyen Napoléon Bonaparte ? Dans le cas contraire, suis-je passible de 6 mois de prison ?

2) le Ministère Public n'avait demandé aucune condamnation. Pourtant, les juges ont condamné l'accusé. Est-ce que c'est une chose normale ?

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1126
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par pierrot2 » sam. 04 janv. 2020, 20:55

Bonjour aux intervenants de ce fil, avec lequel je prends contact aujourd'hui.

Paresseux, mais faisant appel à votre mansuétude, j adresse une demande à quiconque aurait lu tout le fil pour qu il (ou elle) veuille bien me dire si l on s est questionné sur ce fil de la manière suivante, j avoue un peu orientée:

Ceux ou celles qui sont les victimes auront-ils/elles du réconfort de voir condamné le cardinal? La sérénité, qui est probablement le but ultime qu on pourrait imaginer être celui de ces victimes sera-t-elle au rdv, ou les victimes iront-elles vers d amères désillusions supplémentaires, sauf en considération de ce que leur souffrance aura pu servir à ce que d autres ne subissent pas leur calvaire?
J entends: le cardinal ne sera-t-il pas un jour perçu lui aussi comme une des victimes? Notre société n instrumentalise-t-elle pas la souffrance des victimes pour se donner une contenance vis à vis d elles?

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par la Samaritaine » mar. 14 janv. 2020, 1:22

pierrot2 a écrit :
sam. 04 janv. 2020, 20:55
Bonjour aux intervenants de ce fil, avec lequel je prends contact aujourd'hui.

Paresseux, mais faisant appel à votre mansuétude, j adresse une demande à quiconque aurait lu tout le fil pour qu il (ou elle) veuille bien me dire si l on s est questionné sur ce fil de la manière suivante, j avoue un peu orientée:

Ceux ou celles qui sont les victimes auront-ils/elles du réconfort de voir condamné le cardinal? La sérénité, qui est probablement le but ultime qu on pourrait imaginer être celui de ces victimes sera-t-elle au rdv, ou les victimes iront-elles vers d amères désillusions supplémentaires, sauf en considération de ce que leur souffrance aura pu servir à ce que d autres ne subissent pas leur calvaire?
J entends: le cardinal ne sera-t-il pas un jour perçu lui aussi comme une des victimes? Notre société n instrumentalise-t-elle pas la souffrance des victimes pour se donner une contenance vis à vis d elles?
Bonsoir cher Pierrot,

Ce qui soulagera grandement les victimes, c'est le déroulement et le dénouement du procès du Père Preynat, et, in fine, de le savoir derrière les barreaux, enfin. C'est lui THE coupable.
Si le Cardinal Barbarin est condamné en appel, (ce dont je doute), les victimes ne seront pas soulagées, le terme est trop fort puisque ce n'est pas Barbarin qui leur a fait du mal, mais elle seront contentes, elles seront satisfaites. En effet, les victimes de Lyon qui ont eu affaire au Cardinal il y a quelques années (pour lui demander entres autres, pourquoi le Père Preynat était toujours dans la nature) ont été exaspérées et déçues par le Cardinal au plus haut point, ce qui a entrainé leur décision de porter plainte contre lui. (cf le film "Grâce à Dieu" et tout le contenu de ce fil...). Donc voilà, elles auraient l'impression d'avoir vraiment été entendues. Si le Cardinal n'est pas condamné en appel, je ne pense pas que la déception sera très grande car leur satisfaction principale, à mon avis, est que la plainte ait donné lieu à un procès, lequel leur a permis de grandement s'exprimer et d'être entendues, peu importe l'issue en vérité.
Cependant la démarche judiciaire ne suffit pas, pas du tout, pour les victimes, à trouver la sérénité. C'est un pas important concernant la justice et la reconnaissance de ce qu'elles ont subi mais le pas le plus important est de se rendre justice à soi-même, c'est à dire d'accepter de s'aimer malgré le message de haine injectée en soi dans l'enfance. Cela, aucun procès ne va le leur apprendre mais cela peut être une étape importante pour certains sur ce chemin d'amour. Il y a tout un chemin psychologique et spirituel à parcourir.

Ce qui est dommage dans le procès Preynat qui commence demain, c'est que seules une dizaine de victimes portent plainte, les ...60 autres victimes (!) qui se sont fait connaître ont vus les faits prescrits. Maudite prescription, de tels crimes ne devraient jamais être prescrits.


Bien à vous,


Samaritaine.

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1174
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par cmoi » mar. 14 janv. 2020, 11:41

Mais la loi divine ne connaît aucune prescription, elle connaît certes le pardon et l'indulgence, mais sous certaines conditions.

Je regrette que ce procès soit civil, car les règles d'un procès civil favorisent une certaine dissimulation en raison de la nécessité et du droit à se défendre selon ses règles civiles dont on sait ce qu'elles permettent.
Cela ne permettra pas de savoir où en est ce prédateur au regard de ces conditions, et non seulement ce prédateur mais ceux qui le confessèrent et qui étaient censés les gérer pour le salut de son âme.
Il y aura bien un procès religieux pour le rendre à l'état laïc, mais ce n'est pas cela qu'un vrai procès religieux devrait analyser.

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1126
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par pierrot2 » ven. 17 janv. 2020, 14:20

Bonjour chère Samaritaine,
Merci de votre réponse, que je n'ai vue qu'hier..
Je suis d'accord avec tout ce que vous écrivez, avec juste un bémol: Ne se pourrait-il que le cardinal finisse aux yeux de beaucoup dans le rang des victimes, ne serait-ce que sous l'effet d'un peu trop d'acharnement? Je ne suis pas sûr que la Justice serait gagnante à ce que cela tourne en sa faveur. Qu'aurait-Elle à y gagner si Elle en faisait un martyr?

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2993
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Jean-Mic » ven. 17 janv. 2020, 15:19

la Samaritaine a écrit :
mar. 14 janv. 2020, 1:22
... les ...60 autres victimes (!) qui se sont fait connaître ont vus les faits prescrits.
Vous êtes très loin du compte ! Certes, vous ne parlez que du chiffre des plaintes, mais la réalité est encore pire ; carrément vertigineuse ! Dès le premier jour du procès, le père Preynat (faut-il dire ex-père ou per-vers ? :diable: ) a avoué :
  • "Ça arrivait presque tous les samedis oui, un ou deux enfants."
    Et dans les camps scouts ?
    "Quatre ou cinq enfants" pendant une semaine.
Comme le dit l'avocat d'une des victimes, cela fait 3 à 4 000 crimes :
  • "Vous êtes en train de juger un dossier à mille agressions sexuelles près, quand une seule suffit à [briser une vie]."
Les chiffres et les aveux de l'auteur donne (au choix) le vertige et/ou la nausée. J'avoue comprendre de mieux en mieux la colère et la hargne des victimes contre l'Institution qui a laissé faire. J'ai mal, et j'ai honte pour mon Église. L'accusé a beau jeu de dire qu'il avait avoué ses penchants à ses supérieurs hiérarchiques (dès le grand séminaire déjà !) et que tout ce qu'on lui a demandé à l'époque, c'était la promesse de ne pas recommencer ! Ne nous y trompons pas : le salaud, c'est lui ! lui ! et encore lui ! Mais il faut avouer que les autorités de l'Église de Lyon ne sont pas totalement innocentes dans la durée et la répétition incessante des crimes en question, et que des personnages aussi emblématiques que Messeigneurs Decourtray, Balland et Billé doivent aujourd'hui rendre des comptes devant le Seigneur : "Ce que vous avez fait (laissé faire) au plus petit d'entre les miens ...".

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités