Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Archidiacre
Quæstor
Quæstor
Messages : 391
Inscription : sam. 29 juil. 2017, 14:45
Conviction : Catholique.

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Archidiacre » sam. 27 avr. 2019, 9:44

Intéressant parallèle, merci. C'est vrai aussi que les catholiques "libéraux" font souvent beaucoup de revendications en s'exprimant peu quand il s'agit de défendre la foi catholique, parce que l'un est un confort et l'autre un effort. Tout est une histoire d'intérêts alors que l'absence de confusion des genres dans l'Eglise n'a pas un simple sens "civil".
Chaîne Youtube: https://www.youtube.com/c/Archidiacre

Avatar de l’utilisateur
Didyme
Senator
Senator
Messages : 689
Inscription : dim. 16 août 2009, 12:42

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Didyme » ven. 22 nov. 2019, 1:04

Je suis peut-être à côté du sujet et à côté de la plaque.
Mais je me suis vu venir cette constatation qu'il me semble que dans la mystique catholique on trouve une large majorité de femmes.
Si donc Dieu choisit d'enseigner directement des femmes, pourquoi donc des femmes ne pourraient pas enseigner ce que Dieu enseigne ?
Dieu ne semble pas considérer les femmes comme des domestiques, qui n'ont mot à dire. Sinon, pourquoi leur accorderait-il tant de révélations, de lumière, d'éclaircissements, d'enseignements ?
L'autre est un semblable.

Avatar de l’utilisateur
Recouvrance
Barbarus
Barbarus

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Recouvrance » ven. 22 nov. 2019, 14:09

Tout à fait, Didyme. Les femmes doivent avoir toute leur place dans la marche et l'avis de l'Église d'autant qu'elles sont les plus nombreuses dans nos églises et que déjà ce sont elles qui font le cathé aux enfants, interviennent aux obsèques faute de prêtres et bien d'autres tâches qui sans elles resteraient inaccomplies.

Avatar de l’utilisateur
Levergero
Censor
Censor
Messages : 107
Inscription : dim. 08 sept. 2019, 15:00
Conviction : Catholique

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Levergero » ven. 22 nov. 2019, 18:13

Vous parlez d'or, Didyme. Bien sûr que les femmes qui représentent la majorité des fidèles et des présents à la messe du dimanche, doivent avoir un rôle essentiel dans notre Eglise.

Le pape François a évoqué la possibilité d'en faire des diacres. Cela me parait positif. Mais il y a une telle opposition que cela me parait envoyé aux calanques grecques...

Gaudens
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 586
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Gaudens » ven. 22 nov. 2019, 18:16

Bonsoir Dydime,
Bien sûr,les femmes ont donné beaucoup de mystiques dans l'Eglise et bien d'autres charismes,quatre d 'entre elles au moins ont été déclarées docteurs de l'Eglise.Aujourd'hui la difficulté à surmonter est de ne pas céder à une ambiance revendicaticve,appuyée sur un féminisme idéolpogique étranger à l'esprit de l'Eglise qui est de service,non de revendication.Et des pistes existent certainement:celle qui consisterait à ordonner des diaconesses dans un ordre propre qui ne serait pas celui des diacres,est une d'entre elles.En fait on ne sait pas trop ce que faisaient ces diaconesses dans l'Eglise ancienne,à part assister les femmes au bain du baptême et c'est ce qui gêne pour fonder une telle recréation auèjourd'hui.
Et par ailleurs des femmes occupent beaucoup de responsabilitré dès à présent dans les diocèses (notaires apostoliques,chancelières,etc...) et les paroisses.Ce ne sont pas des domestiques.

Avatar de l’utilisateur
mpl
Barbarus
Barbarus

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par mpl » mar. 26 nov. 2019, 15:06

Si l'on se refère à la place des femmes dans l'Evangile, et pas aux écrits variés et avariés essentiellement masculins! :
- Tout commence avec une Femme, Marie, Vierge,d' Immaculée Conception, Mère du Christ...Destinée exceptionnelle, qui révèle le caractère sacré de la femme et de son corps,...Femme de silence , de confiance, d 'obeissance à Dieu...Dignité de l'épouse et de la mère....
-Sommet et accomplissement de la révélation : la Passion, la Croix , la Résurrection, on retrouve les saintes femmes.
Elles participent d 'une facon toute particulière à ce mystère, et une nouvelle mission leur sera donnée.
Le mystère de Marie Madeleine est à contempler d'une facon très particulière,pour en tirer les conséquences, ce qui n'a jamais été vraiment fait.
Cela commence à l'onction de Béthanie; en essuyant les pieds de Jésus avec ses cheveux, Marie Madeleine recoit l'excédant de ce parfum de cette "onction", et je pense que c'est cela qui la fera tenir , par l'amour fou de l'union spirituelle,auprès de Jesus au pied de la Croix. Le matin de Paques, elle se hâte...Jésus l'appelle par son prénom, ce qui est exceptionnel, et elle répond "Rabbouni" Petit Maitre chéri, selon le dominicain Remy Schappacher, ou Petit Maitre, selon la traduction littérale hébraique. "Ne me touche pas" est , selon la traduction littérale hébraique," ne me retiens pas", ce n'est pareil..Et surtout, Jésus lui donne une mission orale, de parole, de révélation et pas n'importe laquelle, celle d'annoncer l"accomplissement de la Révélation, l'annonce de la Résurection qui revient aux femmes!!! Jésus, le mystère de rédemption accompli, redonne la parole, et quelle parole, aux femmes! Et ,cerise sur le gâteau, Il l'envoie vers les disciples, vers ses frères! Elle devient l'apôtre des apôtres! les derniers sont vraiment les premiers dans l'ordre du royaume !De toute évidence, les apôtres masculins ont enfoui ce nouveau talent donné par Jésus à l'Eglise. Notre pape semble vouloir le déterrer...; le salut vient par Marie, et est annoncé par Marie Madeleine... Il est à noter qu'il n'est pas mentionné de conjoint ou d'enfants à Marie Madeleine , elle n'est donc pas sauvée ni par sa maternité,ni par sa conjugalité. En Marie et en Marie Madeleine, Jésus nous enseigne la place et la dignité des femmes...

Cela peut nous enseigner sur la place des filles au service de l'autel: porte lumière comme Marie, porte lumière lors de la proclamation de l'Evangile avec un servant garcon, debout ou à genoux face à l'autel pendant la Consécration et jusquà la grande doxologie, comme le font les asiatiques, elles tiennent alors la place des saintes femmes au Calvaire et celle de l'Epouse.., en premières lors de la procession d'envoi...

Il n'y a plus qu'à attendre patiemment la théologie de la Femme désirée par notre Pape...cela ne fait que 2000 ans...Quel gaspillage quand meme : la volonté de domination est est une porte diabolique royale à laquelle les hommes n'ont pas su non plus résister!

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1696
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Altior » mer. 27 nov. 2019, 8:45

mpl a écrit :
mar. 26 nov. 2019, 15:06
(...)De toute évidence, les apôtres masculins ont enfoui ce nouveau talent donné par Jésus à l'Eglise.
(...)
la volonté de domination est est une porte diabolique royale à laquelle les hommes n'ont pas su non plus résister!
Le féminisme devient absurde et non-chrétien quand il est rempli de misandrie.

Avatar de l’utilisateur
mpl
Barbarus
Barbarus

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par mpl » jeu. 28 nov. 2019, 2:51

Je ne voulais pas que quiquonque se sente offensé..Je voulais simplement mettre en parallèle le péché de Eve, qui sera porté par les femmes pendant des millénaires, jusque dans les écrits de pères de l'église, et le péché de l'homme qui se manifeste par une volonté de puissance et de domination sur tout, tous et toutes: il suffit de lire l'histoire et les actualités du monde. Ce n'est pas de la misandrie. Mais c'est partout pareil: les blancs par rapport aux noirs, les noirs par rapport à d'autres ethnies...ou par rapport aux esclaves...

QuanT à la place privilégiée de Marie Madeleine au matin de Paques, à la nouvelle mission de parole , d 'annonce, d'apôtres des apôtres qu'elle recoit de Jesus lui meme, cette place n'est quand meme pas flagrante dans la hiérarchie, dansl'organisation et dans le fonctionnement de l 'Eglise aujourd'hui.
Notre Pape lui meme déclare qu'il n'y a pas encore eu de profonde théologie sur la femme ...en 2000 ans. 50% de l'humanité est quand meme concernée! Les femmes ayant été interdites d'instruction, il a manqué de femmes théologiennes..Ce n'est pas de la misandrie, c'est une réalité. Et on ne peut quand meme pas accuser le pape de misandrie!

Ne pensez pas que je sois pour le mariage des prêtres, pour l'ordination d'hommes mariés... La vocation des consacre(é)s est l'union au Christ Epoux, le mariage est une autre vocation.
Marie permet par et à travers son oui que l 'humanité soit dénouée du péché d'Eve par Jésus . Marie Madeleine au matin de Paques nous montre la femme définitivement relevée, rendue à elle, à qui place et parole sont redonnées, par Jésus lui-meme et quelle parole et quelle place! Quand Jésus relève, guérit, c'est toujours une abondance de miséricorde...Jésus par sa Passion, et au travers du ministère de ceux qu'Il appelle au sacerdoce, dénoue l'humanité du péché originel qui est aussi celui d'Adam qui a consenti lui aussi au péché.. . C 'est ainsi que je ressens le mystère, je peux me tromper... Ce dont je suis sure, c'est qu 'en tant que femme, je ne désire pas d'autre place que celle de Marie Madeleine... Et en tant que femme, j'aime lire les analyses des rares femmes biblistes ou théologiennes, qui apportent le regard de mes semblables , qui sont le vis à vis féminin crée et voulu par DIEU.., et j'aime aussi lire les traductions litterales hébraiques (Bible de Chouraqui).Cela me rend un peu plus abordables des textes qui étaient pour moi parfaitement opaques ou imbuvables, comme la violence , les guerres incessantes dans la Bible, les harems, les viols;les femmes qui faisaient partie des butins de guerre...David et Bethsabée... Cela éclaire d'autres textes: aide devient vis à vis...C'est aussi ainsi que j'ai appris que me mot "esprit" Gen 1 /2 est en hébreu, un mot féminin...

Maintenant, tout n'est pas négatif: la place en retrait des femmes, et l'amour fou du Christ a fait fleurir les mystiques:
quand on ne comprend pas l'isolement, le poids que l'on porte parfois en tant que femme dans l'Eglise , dans la société, la famille, dans le couple parfois aussi, que l'on se sent un peu seule, en marge,infantilisée, quelque peu dénigrée par les pères de l'Eglise aussi, ou la déclaration d'un évêque: il ne suffit pas d'avoir une jupe, il faut avoir quelque chose dans la tête! (là on répond qui nous a interdites d'instruction), quand on cherche en vain sa place,son identité de fille de Dieu... on demande à Jésus dans la prière, de nous enseigner, de nous ouvrir lui-même Sa porte, tout étant en vérité fermé autour de soi, et... Il nous ouvre Sa porte...et on prend du recul en se disant que cachée, et petite,'on a la meilleure place auprès de Lui, et cela devient notre secret: c'est peut etre pour cela qu'il y a plus de femmes que d'hommes dans les Eglises.

Maintenant, il en va de la dignité des uns et des unes: le dénigrement d 'un être humain, uniquement parce qu'il est femme: être bête, sans intelligence,incompétente, incapable d'exercer intelectuellement tel ou tel métier, ou d'occuper telle ou telle responsabilité politique,ou économique,ou de pratiquer ou d'aimer tel sport ou loisir.. n'est pas tolérable et n'est pas de DIEU, qui ne dénigre pas sa création!
Le dénigrement est une technique de déstabilisation psychologique d'autrui , utilisé dans des modes de management pervers ou dans des relations perverses.

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1213
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Foxy » jeu. 28 nov. 2019, 12:03

Bonjour mpl

En tant que femme, je peux vous assurer que nous avons notre place dans l'Eglise et je vous rejoins au sujet de Marie-Madeleine à qui Notre Seigneur est apparu en premier et lui a donné la mission d'aller prévenir les autres.

Je pense que maintenant, notre mission à nous est de soutenir nos prêtres et nos évêques et d'être actives là où nous pouvons, c'est à dire, partout.

L'Eglise a bien évolué dans ce sens que des femmes sont présentes au Vatican.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
Levergero
Censor
Censor
Messages : 107
Inscription : dim. 08 sept. 2019, 15:00
Conviction : Catholique

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Levergero » ven. 29 nov. 2019, 19:44

Sans doute, Foxy, les femmes ont un rôle un peu plus important dans l'Eglise que par le passé mais tant qu'elles ne pourront pas délivrer les sacrements et célébrer la messe, elles resteront au bord du chemin...

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1813
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Carhaix » ven. 29 nov. 2019, 21:08

mpl a écrit :
jeu. 28 nov. 2019, 2:51
Je ne voulais pas que quiquonque se sente offensé..Je voulais simplement mettre en parallèle le péché de Eve, qui sera porté par les femmes pendant des millénaires, jusque dans les écrits de pères de l'église, et le péché de l'homme qui se manifeste par une volonté de puissance et de domination sur tout, tous et toutes: il suffit de lire l'histoire et les actualités du monde. Ce n'est pas de la misandrie. Mais c'est partout pareil: les blancs par rapport aux noirs, les noirs par rapport à d'autres ethnies...ou par rapport aux esclaves...

QuanT à la place privilégiée de Marie Madeleine au matin de Paques, à la nouvelle mission de parole , d 'annonce, d'apôtres des apôtres qu'elle recoit de Jesus lui meme, cette place n'est quand meme pas flagrante dans la hiérarchie, dansl'organisation et dans le fonctionnement de l 'Eglise aujourd'hui.
Notre Pape lui meme déclare qu'il n'y a pas encore eu de profonde théologie sur la femme ...en 2000 ans. 50% de l'humanité est quand meme concernée! Les femmes ayant été interdites d'instruction, il a manqué de femmes théologiennes..Ce n'est pas de la misandrie, c'est une réalité. Et on ne peut quand meme pas accuser le pape de misandrie!

Ne pensez pas que je sois pour le mariage des prêtres, pour l'ordination d'hommes mariés... La vocation des consacre(é)s est l'union au Christ Epoux, le mariage est une autre vocation.
Marie permet par et à travers son oui que l 'humanité soit dénouée du péché d'Eve par Jésus . Marie Madeleine au matin de Paques nous montre la femme définitivement relevée, rendue à elle, à qui place et parole sont redonnées, par Jésus lui-meme et quelle parole et quelle place! Quand Jésus relève, guérit, c'est toujours une abondance de miséricorde...Jésus par sa Passion, et au travers du ministère de ceux qu'Il appelle au sacerdoce, dénoue l'humanité du péché originel qui est aussi celui d'Adam qui a consenti lui aussi au péché.. . C 'est ainsi que je ressens le mystère, je peux me tromper... Ce dont je suis sure, c'est qu 'en tant que femme, je ne désire pas d'autre place que celle de Marie Madeleine... Et en tant que femme, j'aime lire les analyses des rares femmes biblistes ou théologiennes, qui apportent le regard de mes semblables , qui sont le vis à vis féminin crée et voulu par DIEU.., et j'aime aussi lire les traductions litterales hébraiques (Bible de Chouraqui).Cela me rend un peu plus abordables des textes qui étaient pour moi parfaitement opaques ou imbuvables, comme la violence , les guerres incessantes dans la Bible, les harems, les viols;les femmes qui faisaient partie des butins de guerre...David et Bethsabée... Cela éclaire d'autres textes: aide devient vis à vis...C'est aussi ainsi que j'ai appris que me mot "esprit" Gen 1 /2 est en hébreu, un mot féminin...

Maintenant, tout n'est pas négatif: la place en retrait des femmes, et l'amour fou du Christ a fait fleurir les mystiques:
quand on ne comprend pas l'isolement, le poids que l'on porte parfois en tant que femme dans l'Eglise , dans la société, la famille, dans le couple parfois aussi, que l'on se sent un peu seule, en marge,infantilisée, quelque peu dénigrée par les pères de l'Eglise aussi, ou la déclaration d'un évêque: il ne suffit pas d'avoir une jupe, il faut avoir quelque chose dans la tête! (là on répond qui nous a interdites d'instruction), quand on cherche en vain sa place,son identité de fille de Dieu... on demande à Jésus dans la prière, de nous enseigner, de nous ouvrir lui-même Sa porte, tout étant en vérité fermé autour de soi, et... Il nous ouvre Sa porte...et on prend du recul en se disant que cachée, et petite,'on a la meilleure place auprès de Lui, et cela devient notre secret: c'est peut etre pour cela qu'il y a plus de femmes que d'hommes dans les Eglises.

Maintenant, il en va de la dignité des uns et des unes: le dénigrement d 'un être humain, uniquement parce qu'il est femme: être bête, sans intelligence,incompétente, incapable d'exercer intelectuellement tel ou tel métier, ou d'occuper telle ou telle responsabilité politique,ou économique,ou de pratiquer ou d'aimer tel sport ou loisir.. n'est pas tolérable et n'est pas de DIEU, qui ne dénigre pas sa création!
Le dénigrement est une technique de déstabilisation psychologique d'autrui , utilisé dans des modes de management pervers ou dans des relations perverses.
Je réagis seulement à votre expression "mes semblables", dont vous excluez le sexe opposé. C'est frappant comme vous érigez l'appartenance sexuelle au-dessus du genre humain. Cela signifie qu'à vos yeux, un homme n'est pas votre semblable, et donc moins qu'un humain. C'est vraiment typique de la mentalité fascisante du féminisme, tendant vers la discrimination, et une forme absurde de "racisme" fondé sur le genre. Absurde car quoique vous en disiez, vous n'êtes pas davantage humaine qu'un homme, et que celui-ci est bel et bien votre semblable.

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1813
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Carhaix » ven. 29 nov. 2019, 21:10

Levergero a écrit :
ven. 29 nov. 2019, 19:44
Sans doute, Foxy, les femmes ont un rôle un peu plus important dans l'Eglise que par le passé mais tant qu'elles ne pourront pas délivrer les sacrements et célébrer la messe, elles resteront au bord du chemin...
Les laïcs sont au bord du chemin ? Vous réalisez le non-sens de vos propos ?

Avatar de l’utilisateur
Levergero
Censor
Censor
Messages : 107
Inscription : dim. 08 sept. 2019, 15:00
Conviction : Catholique

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Levergero » sam. 30 nov. 2019, 12:33

Oui, Carhaix, au " bord du chemin" du fonctionnement de notre Eglise.

Les fidèles ne sont que des participants. Il ne faut pas confondre...

Avatar de l’utilisateur
Cendrine
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 411
Inscription : mar. 04 avr. 2017, 19:50
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Cendrine » lun. 02 déc. 2019, 17:04

Bonjour Lavergero !

En quoi le terme de "participants" éclaire-t-il la discussion ? Que signifie-t-il pour vous ? Cela équivaut-il dans votre esprit à "figurants" ? J'avoue avoir du mal à vous suivre. Quelle est l'utilité selon vous d'une sorte de course au rôle important dans l'Église ?

Nous n'allons pas vers le Christ parce que nous aimerions avoir une activité ou une position hiérarchique plus importante, je crois... :)

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1813
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Les femmes aux avant postes d'une réforme de l'Eglise

Message non lu par Carhaix » lun. 02 déc. 2019, 18:03

Levergero a écrit :
sam. 30 nov. 2019, 12:33
Oui, Carhaix, au " bord du chemin" du fonctionnement de notre Eglise.

Les fidèles ne sont que des participants. Il ne faut pas confondre...
Quand vous allez au restaurant, estimez-vous être au bord du chemin, parce que vous ne participez ni à la tambouille, ni au service, ni à la plonge ?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invités