La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X (FSSPX)

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Réconciliation entre Benoit XVI et les intégristes ?

Message non lu par Griffon » mer. 23 mai 2012, 20:26

Franchement, Mercure,

C'est peine perdue.
Ce garçon est drillé à la discussion.
Il ne cherche pas l'échange, mais à vérifier ses... performances.

Commencez pas découvrir la personne grâce à des échanges, des jeux,...
Quand vous serez copains, il sera bien temps d'aborder ce genre de sujet.
Mais, pas avant d'un ou deux ans d'ici.
Et encore !

En attendant, prenez le temps et le plaisir de découvrir la personne de Jésus.
Loin des idéologies !

Bonne chance !

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Mercure
Barbarus
Barbarus

Re: Réconciliation entre Benoit XVI et les intégristes ?

Message non lu par Mercure » mer. 23 mai 2012, 20:37

Columbanus a écrit :Vraiment très troll! :D
Absolument pas, justement c'est la première fois que j'entends ce genre de propos, et je ne sais pas quoi faire. D'autant plus qu'il est comme moi dans une Grande Ecole très connue, qu'on a tous étudié de près les humanités etc.

D'un côté, j'ai envie de le laisser dans son délire, car je n'ai pas d'autre façon de le qualifier, et que c'est très difficile d'entendre des choses pareilles et de rester calme, mais de l'autre c'est un ami et je sens qu'au fond il est juste paumé. Il a fait son catéchisme à la FSSPX. Au fond, je me demande juste s'il y a une possibilité de le ramener vers un minimum de sensé ou s'il vaut mieux que je passe mon chemin. On a une conception de Dieu vraiment différente, c'est spectaculaire puisqu'on professe la même foi.

Avatar de l’utilisateur
Mercure
Barbarus
Barbarus

Re: Réconciliation entre Benoit XVI et les intégristes ?

Message non lu par Mercure » mer. 23 mai 2012, 23:38

Griffon a écrit :Franchement, Mercure,

C'est peine perdue.
Ce garçon est drillé à la discussion.
Il ne cherche pas l'échange, mais à vérifier ses... performances.
En fait je le connais depuis pas mal de temps, il avait un côté très tradi, tenait un discours pessimiste et critique sur tout, ce qui ne me pose pas de problème, mis à part que cela me fait de la peine, mais depuis notre dernière discussion c'est un tout autre niveau.

Je me demandais si quelqu'un sur le forum avait été confronté à la même situation et ce qu'il avait fait, sous réserve bien sûr qu'il ne soit pas lui même intégriste, auquel cas il ne voit évidemment pas le problème. Personnellement, je suis un catholique tout ce qu'il y a de plus normal, ni tradi, ni progressiste, en phase avec Vatican II, déplorant les abus liturgiques quand j'en vois, célébrant dans les deux formes, essayant surtout toujours de regarder les choses du bon côté ...

Je ne dis pas que tous les lefebvristes sont extrémistes comme la personne dont j'ai fait le portrait, loin de moi l'idée, mais en l'espèce c'était le cas, et je ne sais pas si c'est peine perdue ou non.

Sans aborder le sujet de la politique, qui est un autre domaine que celui de la religion (mais dans le cas des lefebvristes, j'ai l'impression que les deux sont un peu mélangés, par exemple à cause de la royauté sociale de Jésus-Christ, ou bien parce que dans les deux domaines il y a un repli / une exaltation identitaire et un rejet de l'Autre), j'ai eu l'impression globale que le rapport à Dieu pour lui découlait d'une relation d'autorité, d'obéissance etc. et d'un rejet du monde et des personnes (pécheresse, mauvaises, etc.) alors que pour moi il y a certes une autorité et une obéissance, mais elle découle de notre Amour pour Dieu. En tout premier, il y a cet Amour infini qu'Il a pour nous (Car Dieu a tant aimé le monde ... Nous aimons parce qu'il nous a aimé en premier) et que nous avons pour Lui. Quant au monde, nous devons l'aimer avec un regard plein de miséricorde, l'accompagner, l'aimer, l'aider autant que faire se peut, parce que Dieu n'a pas envoyé son Fils pour condamner le monde, mais pour le sauver à travers lui (je cite Jn, mais je ne me souviens plus exactement)... D'où un regard foncièrement différent ...

Et j'ai noté également qu'il connaissait mal l'Evangile, que Jésus-Christ n'était pas aussi présent pour lui que pour moi. Il m'a dit par exemple après que je lui ai cité l'Evangile, qu'"on peut lui faire dire ce qu'on veut"... j'étais atterré. En fait, ça m'a fait penser à Charles Maurras, qui aimait beaucoup la religion catholique, mais qui détestait le Christ et l'Evangile, car il trouvait leur message trop subversif (!).

Bref, j'ai envie de l'aider, mais suis-je seulement légitime ? Ai-je une quelconque chance de succès ? Personnellement je n'ai aucun mal à changer d'avis si je vois que je me suis trompé, mais comme il a grandi avec ces idées je ne sais pas s'il en est capable ? Quelqu'un a-t-il déjà discuté avec des intégristes ? Cela a-t-il aboutit à quoi que ce soit ?

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10808
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Réconciliation entre Benoit XVI et les intégristes ?

Message non lu par Fée Violine » mer. 23 mai 2012, 23:43

Discuter avec un intégriste me semble bien difficile, ou même impossible.
Voyez la réponse qu'il vous fait quand vous lui citez l'évangile! "On peut lui faire dire ce qu'on veut", et apparemment c'est ce qu'il fait lui-même, lui faire dire ce qui colle avec ses idées.
Bon courage!

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2743
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Réconciliation entre Benoit XVI et les intégristes ?

Message non lu par Suliko » jeu. 24 mai 2012, 0:04

Bonjour mercure!

Et si vous commenciez par cesser de désigner votre ami par les termes de lefébvriste et d'intégriste? Il est apparemment tout autant catholique que vous. Et de même, s'il vous appellait sans cesse conciliaire, il manquerait tout autant de charité.
L’observance du Carême est le lien de notre milice; c’est par elle que nous nous distinguons des ennemis de la Croix de Jésus-Christ. [...] Si cette observance se relâchait, ce serait au détriment de la gloire de Dieu, pour le déshonneur de la religion catholique et le péril des âmes chrétiennes; et sans aucun doute, cette négligence deviendrait la source de malheurs pour les peuples, de désastres dans les affaires publiques, d’infortunes pour les individus. (Benoît XIV)

Avatar de l’utilisateur
Mercure
Barbarus
Barbarus

Re: Réconciliation entre Benoit XVI et les intégristes ?

Message non lu par Mercure » jeu. 24 mai 2012, 0:05

Fée Violine a écrit :Discuter avec un intégriste me semble bien difficile, ou même impossible.
Voyez la réponse qu'il vous fait quand vous lui citez l'évangile! "On peut lui faire dire ce qu'on veut", et apparemment c'est ce qu'il fait lui-même, lui faire dire ce qui colle avec ses idées.
Bon courage!
C'est tout de même incroyable ! Je lisais je ne sais plus trop où qu'avant, l'Evangile était considéré comme suspect, un truc de protestants (!). J'ai l'impression que le catholicisme s'est recentré sur l'Evangile et sur le Christ, ce qui est une bonne chose. En fait j'ai l'impression que le courant lefebvriste véhicule l'image d'antan de l'Eglise et de Dieu, cela se voit dans la liturgie d'ailleurs. Je parle avec mes mots, mais c'est ce que je ressens. Je n'ai pas connu cette Eglise d'antan, donc je fantasme peut-être ...

Je me sens impuissant et triste que la religion catholique puisse être la source de frustration et de violence (contre Autrui) au lieu d'être une source d'Amour infini ... Nous adhérons tous les deux entièrement à tous les points du CEC, nous professons le même Credo, mais nous en tirons des visions totalement différentes !

Avatar de l’utilisateur
Mercure
Barbarus
Barbarus

Re: Réconciliation entre Benoit XVI et les intégristes ?

Message non lu par Mercure » jeu. 24 mai 2012, 0:09

Suliko a écrit :Bonjour mercure!

Et si vous commenciez par cesser de désigner votre ami par les termes de lefébvriste et d'intégriste? Il est apparemment tout autant catholique que vous. Et de même, s'il vous appellait sans cesse conciliaire, il manquerait tout autant de charité.
Bonjour

Oui, bien sûr, désolé, mais il s'appelait comme cela lui-même. J'aime bien dire "lefebvriste" (qui adhère aux idées de Mgr Lefebvre, ce qui n'est pas connoté dans un sens ou dans l'autre). Quant à intégriste, c'est un abus de ma part, désolé encore.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2743
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Réconciliation entre Benoit XVI et les intégristes ?

Message non lu par Suliko » jeu. 24 mai 2012, 0:21

J'ai l'impression que le catholicisme s'est recentré sur l'Evangile et sur le Christ, ce qui est une bonne chose. En fait j'ai l'impression que le courant lefebvriste véhicule l'image d'antan de l'Eglise et de Dieu, cela se voit dans la liturgie d'ailleurs.
Non, le catholicisme ne s'est pas recentré sur l'Evangile et le Christ, car il ne s'était jamais fondamentalement décentré!
Par ailleurs, la liturgie traditionnelle n'est pas l'apanage de la FSSPX et elle a des siècles de Tradition derrière elle. Personnellement, je préfère la forme extraordinaire.
L’observance du Carême est le lien de notre milice; c’est par elle que nous nous distinguons des ennemis de la Croix de Jésus-Christ. [...] Si cette observance se relâchait, ce serait au détriment de la gloire de Dieu, pour le déshonneur de la religion catholique et le péril des âmes chrétiennes; et sans aucun doute, cette négligence deviendrait la source de malheurs pour les peuples, de désastres dans les affaires publiques, d’infortunes pour les individus. (Benoît XIV)

Avatar de l’utilisateur
Mercure
Barbarus
Barbarus

Re: Réconciliation entre Benoit XVI et les intégristes ?

Message non lu par Mercure » jeu. 24 mai 2012, 0:37

Je ne sais pas, je ne connais que l'Eglise d'aujourd'hui, mais c'est l'idée que j'ai ... Sur la liturgie, j'aime les deux formes, je trouve qu'il y a des choses merveilleuses dans les deux, et des défauts dans les deux. En fait les défauts de l'une sont compensés par l'autre et vice versa, elles sont vraiment complémentaires je trouve.

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Réconciliation entre Benoit XVI et les intégristes ?

Message non lu par Isabelle47 » jeu. 24 mai 2012, 0:51

Mercure a écrit :Je lisais je ne sais plus trop où qu'avant, l'Evangile était considéré comme suspect, un truc de protestants (!). J'ai l'impression que le catholicisme s'est recentré sur l'Evangile et sur le Christ, ce qui est une bonne chose.
Où avez-vous lu qu'"avant (quel avant?) l'Evangile était un truc de protestant?" :exclamation:
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

Avatar de l’utilisateur
Mercure
Barbarus
Barbarus

Re: Réconciliation entre Benoit XVI et les intégristes ?

Message non lu par Mercure » jeu. 24 mai 2012, 1:06

Isabelle47 a écrit :Où avez-vous lu qu'"avant (quel avant?) l'Evangile était un truc de protestant?" :exclamation:
Ca m'a fait bondir aussi ! Je pense qu'il en rajoutait, en fait c'était une émission sur KTO (La foi en mots, quelque chose de ce genre, il me semble que c'était une émission sur la liturgie)

Romanus
Censor
Censor
Messages : 78
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 13:01

Re: Réconciliation entre Benoit XVI et les intégristes ?

Message non lu par Romanus » jeu. 24 mai 2012, 16:57

Charles Maurras parlait du « venin de l'Evangile ». Serge Bonnefoi résume : « Mais ce qu’aime Maurras, c’est seulement l’Église, en aucun cas Dieu ; ce qu’admire Maurras, ce n’est pas l’élan que donne l’Église à la vie religieuse mais au contraire la discipline qu’elle impose à cet élan et à la société, rendant ainsi, selon ses termes, inoffensif le venin de l’Évangile ». D'après Nicolas Senèze (L’intégrisme catholique, un problème français (Popoli, janvier 2012)), Mgr Lefebvre était imprégné de maurrassisme.

L'intéret pour Charles Maurras est toujours présent dans le lefebvrisme d'aujourd'hui puisque les éditions Clovis, qui sont indiquées comme une publication du district de France de la FSSPX sur le site La Porte Latine ( http://www.laportelatine.org/publicatio ... eliter.php ) avec l'accroche « un catalogue de qualité où vous trouverez tout ce qu'il vous faut pour participer à la "Reconquête culturelle" », publient un « Maurras en justice » (2002) : http://www.clovis-diffusion.com/PBSCPro ... ID=1641191

J R
Quæstor
Quæstor
Messages : 382
Inscription : ven. 12 févr. 2010, 22:11

Re: Réconciliation entre Benoit XVI et les intégristes ?

Message non lu par J R » jeu. 24 mai 2012, 19:06

Je suis fidèle de la FSSPX depuis plus de 30 ans et je vous garanti que Maurras ne concerne qu'un infime parti des tradis.
Pour la pluspart comme moi, Maurras n'est pas dans nos soucis et encore moins maintenant.
Une hirondelle ne fait pas le printemps et un jeune tradis ne représente pas la tradition.
Si un jour vous voyez un tradi peint en vert, vous viendrez dire sur ce forum que nous sommes tous des martiens ?
Un peu de sèrieux.
Il me semble que la réconciliation entre la FSSPX et Rome ne passe pas, mais absolument pas par Maurras.
Prions plutôt pour que l'Esprit Saint aide la FSSPX et Rome à trouver un équilibre stable.

En Union de Prière.
JR

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Réconciliation entre Benoit XVI et les intégristes ?

Message non lu par Griffon » jeu. 24 mai 2012, 20:01

D'accord JR,

Il fallait le souligner.

Merci,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

cathobaro
Censor
Censor
Messages : 64
Inscription : mer. 15 févr. 2012, 20:37

Re: Réconciliation entre Benoit XVI et les intégristes ?

Message non lu par cathobaro » jeu. 24 mai 2012, 22:09

3 éléments ont été abordés dans cet intéressant échange:

1) la doctrine sociale: maurrassisme, pétainisme etc
2) religion plus sérieuse ou abrupte ou défensive (non sirupeuse)
3) la place de l'écriture, qui serait plus manipulable.

Or ici il faut distinguer le pt 1 des 2 autres. A l'intérieur de limites le royalisme maurrassien est une option permise, bien que minoritaire ou bizarre en bien des milieux. Or pour des raisons historiques il a été plutot interdit dans la période postconciliaire et ce rejet abusif a fait en sorte que beaucoup de maurrassiens se sont retrouvés à la fsspx. Un problème franco francais sans grande importance.
Pour 2 c'est simple: la fsspx a raison et c'est elle qui est plus proche et du concile (eg.sur la "vengeance" divine; le péché originel etc) et d'un équilibre
Pour 3 c'est encore la fsspx qui a raison: la bible a besoin d'être interprétée par l'église et non par les fidèles, et cette interprétation c'est le caté, le dogme. La fsspx a très bien vu comme tout le monde (et le card ratzinger en 85 quand il a dit en sous entendu que "pierres vivantes" était une gaffe) que le mot dogme eest censuré aussi bien que la prédication dogmatique elle même.
On voit tout de suite le lien entre cette plus grande mollesse doctrinale et la religion sirupeuse.
Et la mort des vocations...

Verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités