Incendie à Notre-Dame de Paris

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1590
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lu par zelie » mer. 24 avr. 2019, 9:51

Pour tous les amoureux de patrimoine qui n'ont pas pu visiter Notre Dame, le site de la Cathédrale (page de la charpente, avec de multiples photos) :
http://www.notredamedeparis.fr/la-cathe ... charpente/

où j'ai pu avoir la confirmation que le toit était bien de plomb en couches fines, donc susceptible de fondre et d'aller enflammer ce sur quoi il tombait :
Sur cette charpente repose une toiture de plomb constituée de 1326 tables de 5 mm d’épaisseur pesant 210 tonnes. Aux XIe et XIIe siècles, on couvrait les toits des églises de tuiles plates en raison des abondants gisements d’argile. Paris, étant loin de tels gisements, on lui préféra le plomb.
Sachant que le plomb fond à 327,5°C, que faisait un toit de plomb en feuilles fines sur un monument inestimable?

Reste que même si les spécialistes des monuments de France ont ordre de se taire (voir le site Sputnik), l'étonnement reste partagé par les artisans du toit :
Il se dit surpris par la puissance de l'incendie car «les sections de chêne sont énormes et il faut vraiment une source d'énergie hors norme pour les embraser».

«Le bois des charpentes était dur comme de la pierre, vieux de plusieurs siècles. […] je n'arrive pas à m'expliquer comment des morceaux de 60 centimètres de large ont brûlé aussi vite», ajoute Didier.
Ces mêmes artisans avaient averti les autorités de la vétusté et de la fragilité du toit et de la nécessité d'agir en profondeur pour sa restauration six ans avant 2019. Ils notaient des colliers entièrement rouillés et des éventrations (et ouvertures) de la couverture en plomb.

de : https://fr.sputniknews.com/france/20190 ... s-opinion/



D'autre part, les instrusions sauvages se répétaient régulièrement sur le chantier du toit :
Ces cas ne sont pas uniques. Pour France Inter, Simon a révélé qu'à l'intérieur de la flèche qui s'est effondrée le 15 avril, il avait découvert une multitude de noms gravés sur le bois de la structure.
En outre, selon BFM TV, la veille de l'incendie un homme avait réussi à se hisser sur l'échafaudage avant d'être délogé puis interpellé.
Ce qui avait amené les autorités à renforcer la sécurité de l'échafaudage :
Pour faire face à ces multiples intrusions, des mesures avaient pourtant été prises: des barbelés et une alarme de détection avaient ainsi été installés.


du même site : https://fr.sputniknews.com/france/20190 ... -sauvages/
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Fleur de Lys
Quæstor
Quæstor
Messages : 233
Inscription : sam. 20 avr. 2013, 9:59
Conviction : catéchumène
Localisation : France

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lu par Fleur de Lys » mer. 24 avr. 2019, 11:28

Je cite Carhaix :
Vous faites partie de ces gens qui veulent interdire de s'émouvoir de la perte du patrimoine, sans doute par insensibilité envers la culture et la civilisation. On devrait être indifférent et impassible, parce qu'en même temps, des êtres humains souffrent. Par comparaison. Mais rien ne justifie de comparer, justement. Le patrimoine n'est pas le même sujet que la vie humaine. Le patrimoine concerne l'ensemble de la civilisation, et fait le lien entre passé et présent, entre les différentes générations. Sa perte est irrémédiable. Et donc, on a de très bonnes raisons de regretter sa perte. La perte du souvenir, la perte de la mémoire, est une forme de mort de l'humanité. Les anciens survivaient par ce témoignage. Lorsque le témoignage a disparu, les anciens qui nous l'avaient légué ont disparu une seconde fois. La hantise d'un être humain déraciné, sans mémoire, sans souvenir, est une peur bien légitime.
La société d'aujourd'hui semble bouder ses racines et vouloir avoir l'orgueilleuse idée de se construire par elle-même. Sans père ni mère, sans foi ni loi - sauf celle du marché. Et ainsi elle se déracine toute seule. Sans racine on ne tient pas longtemps debout.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2981
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lu par Jean-Mic » mer. 24 avr. 2019, 11:38

zelie a écrit :
mer. 24 avr. 2019, 9:51
Sur cette charpente repose une toiture de plomb constituée de 1326 tables de 5 mm d’épaisseur pesant 210 tonnes. Aux XIe et XIIe siècles, on couvrait les toits des églises de tuiles plates en raison des abondants gisements d’argile. Paris, étant loin de tels gisements, on lui préféra le plomb.
Sachant que le plomb fond à 327,5°C, que faisait un toit de plomb en feuilles fines sur un monument inestimable?
Le plomb est un matériau de couverture extrêmement ancien, apparu sans doute dès la fin de l'Antiquité et très utilisé dès l'époque carolingienne sur les édifices de prestige ou de grande taille. Son usage pour les canalisations est encore plus ancien ; il est indissociable (même s'il n'est pas l'unique matériau) des aménagements hydrauliques romains (thermes, hypocaustes, latrines, etc.). Le mot plombier a longtemps (et jusqu'au XXe siècle) désigné autant un poseur de canalisations qu'un couvreur. Les plombiers de couverture ont aujourd'hui le statut d'artisans d'art, mais sous ce nom, ils travaillent plus le zinc et d'autres métaux que le plomb.

Dans l'ordre d'apparition des matériaux de couverture, on peut tenter la chronologie suivante (nécessairement simplifiée) :
  • ~ 40 000 : la peau animale et l'écorce
    ~ 4 000 : les végétaux : chaume, cannisse...
    ~ 3 000 : le bois en bardeaux
    ~ 1 000 : la pierre massive en dalle, parfois en coupole, et même en flèche
    ~ 400 : la tuile et ses innombrables variantes : romaine, romane, plate ...
    IVe - IXe siècles apr.JC : le plomb, l'étain puis le cuivre (Xe - XIIIe)
    IXe - XIe : la pierre débitée : la lauze
    XIVe s. : l'ardoise (une pierre particulière débitée très finement), mais son essor ne date vraiment que du XVIe
    XIXe s. : la tuile mécanique à imbrication
    XIXe s. : le zinc, l'acier (tôle ondulée ou bac-acier)
    XXe s. : explosion de matériaux nouveaux : le verre et ses succédanés, les nouveaux alliages métalliques, les matières plastiques...
Nota :
  • le choix d'un matériau dépend beaucoup des facilités d'approvisionnement local,
    un même édifice peut comporter plusieurs matériaux de toiture,
    à aucune étape, aucun matériau ne supplante totalement les autres.
Au VIe siècle, voici comment Venance Fortunat (530-609, poète, évêque de Poitiers) décrit la cathédrale (mérovingienne) de Nantes :
  • D’une hauteur élevée s’étend une triple nef
    dédiée à Dieu, sous le vocable des Apôtres.
    Autant parmi les saints leur gloire prédomine,
    Autant dépasse les autres le faîte de cette église.
    En son milieu se dresse en hauteur une tour élancée.
    L’ouvrage d’abord carré s’élève en forme de rotonde.
    [= coupole en pierre]
    On dirait une forteresse, soutenue par des arcs,
    qui monte à une hauteur stupéfiante.
    Elle domine l’édifice, comme le sommet d’une montagne.
    Des figures de pourpre y représentent des êtres vivants :
    Peintures qui semblent vivre par un effet de l’art
    Quand le soleil mouvant vient les colorer à travers la toiture d’étain

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1813
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lu par Carhaix » mer. 24 avr. 2019, 11:49

zelie a écrit :
mar. 23 avr. 2019, 19:21
Dans la lignée des commentaires sur les dégradations d'églises :

les chiffres du racisme du ministère de l'intérieur en 2018, où l'on voit que les actes anti-chrétiens tiennent le haut du pavé :
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/ar ... 55770.html


la hausse des dégradations d'églises où sont cités les chiffres du premier lien, et où l'on comprend la gêne d'appeler un chat un chat...
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/ar ... 55770.html

Effectivement, l'incendie (ou dégradation) d'église peut avoir le vent en poupe pour les temps à venir, il l'avait déjà avant Notre Dame...
Ce qui pour l'instant ne veut pas dire qu'il y a eu attentat à Notre Dame. Mais je n'avais vraiment pas pris la mesure du nombres d'attaques d'églises.

J'ai en outre une autre question :
Parmi les carburants courants, faciles à se procurer, lequel brûle le mieux? Admettons qu'une bande de jeunes aient voulu refaire comme à Saint Omer sur le toit de la cathédrale Notre Dame de Paris:
-Est-ce que le bois de chêne sec, décrit par Mr Mouton comme "extrêmement dur et dense", aurait pu prendre feu avec un carburant, quand on sait qu'il ne prend pas feu avec du gel allume-feu (je renvoie à la première vidéo de Pathos) ?
-Vu la vitesse de prise du feu, ces jeunes ados auraient-ils eu le temps de redescendre de la cathédrale, au moins par l'échafaudage?

Mais surtout, comment, comment un bois donné pour aussi peu inflammable, qui se consume des jours plutôt que de faire une grosse flamme, qui n'a aucune essence ou espèce de volatilité, peut-il brûler aussi vite et aussi fort? J'ai l'impression que même avec un lance-flammes on n'aurait pas obtenu le centième de l'incendie qui a eu lieu...
Sous la charpente, il y avait aussi un plancher, permettant de circuler.

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2555
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lu par Nanimo » mer. 24 avr. 2019, 15:18

zelie a écrit :
mar. 23 avr. 2019, 9:29
(…) depuis le début, une image m'a interpellée. C'est celle où on voit la croix se détacher de la flèche et tomber à l'horizontale à coté de la flèche en feu. Plus que la cathédrale, le fait que ce soit cette photo qui ait été retenue pour publication m'a fait mal. Elle était symbolique. Symbolique d'une vision déchue et terminée du christianisme (...). Les personnes qui ont sélectionné cette photo pour publication parmi des milliers d'autres n'étaient pas dupes de ce qu'ils induiraient; un choc émotionnel inconscient, (...)
Si vous aviez parlé de l'effondrement d'une partie de la voûte de l'édifice, là je n'aurais su quoi vous dire, car c'est tellement parlant…

...mais la Croix? Ce que vous voyez est complètement différent de ce que j'ai ressenti. D'ailleurs, le journal La Croix l'a mise à la une. Ont-ils ressenti pareil que moi? Je ne sais, mais le coq reliquaire, juché sur la croix, a, comme vous le savez, été retrouvé dans les décombres, un peu cabossé certes, mais restaurable, alors que l'on pensait qu'il avait fondu, disparu, dans l'incendie. La Croix est le symbole du sacrifice pour tous éternellement - on ne peut changer cela, rien n'est perdu donc - mais le coq représente symboliquement la France, les Français... et il est encore là.
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1590
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lu par zelie » mer. 24 avr. 2019, 17:11

Voyez-vous, il paraît que l'effondrement (lui aussi m'a marquée!) de la flèche et des voûtes a suscité sur Figaro Live une avalanche de smileys réjouis et ailleurs dans le monde, beaucoup de monde se serait réjoui de cet effondrement, et aurait réagi un peu comme la vice-présidente de l'UNEF. Je vais paraître complètement idiote et parano, puisqu'il est certain que la cathophobie n'existe pas malgré les chiffres alarmants dont je donne les liens plus haut, mais on ne peut raisonnablement se départir de l'impression que la fin du christianisme enlèverait une si belle épine du pied de tellement de monde.... Pas que des islamistes radicaux ravis de nous promettre une suite sur leurs posters et leurs chaines d'infos TV, mais aussi de français complètement indifférents voire hostiles, de personnes ancrées chaque jour un peu plus dans un athéisme de coeur... Est-ce que ce sentiment d'hostilité, d'agacement, que je ne retrouvais pas autour de moi il y a quelques années encore, en tous les cas extrêmement moins que maintenant, ne serait pas, au moins en partie, lié aux récents scandales de l'Eglise?
En outre, ce qui est pour nous une église est pour tous les français une partie de leur patrimoine; ce patrimoine, certains le vomissent, et d'autres en sont totalement inconscients, comme ceux qui mettent en ligne des pétitions pour faire du toit de notre Dame un espace public ouvert à tous. Oui, tiens, la bonne idée, dansons sur le Saint Sacrement... :zut:
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2555
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lu par Nanimo » mer. 24 avr. 2019, 19:30

Encore dans Notre-Dame de Paris, de Victor Hugo, l'incendie de N.-D.
Tous les yeux s'étaient levés vers le haut de l'église. Ce qu'ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d'étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée. Au-dessous de cette flamme, au-dessous de la sombre balustrade à trèfles de braise, deux gouttières en gueules de monstres vomissaient sans relâche cette pluie ardente qui détachait son ruissellement argenté sur les ténèbres de la façade inférieure. À mesure qu'ils approchaient du sol, les deux jets de plomb liquide s'élargissaient en gerbes, comme l'eau qui jaillit des mille trous de l'arrosoir. Au-dessus de la flamme, les énormes tours, de chacune desquelles on voyait deux faces crues et tranchées, l'une toute noire, l'autre toute rouge, semblaient plus grandes encore de toute l'immensité de l'ombre qu'elles projetaient jusque dans le ciel. Leurs innombrables sculptures de diables et de dragons prenaient un aspect lugubre. La clarté inquiète de la flamme les faisait remuer à l'oeil. Il y avait des guivres qui avaient l'air de rire, des gargouilles qu'on croyait entendre japper, des salamandres qui soufflaient dans le feu, des tarasques qui éternuaient dans la fumée. Et parmi ces monstres ainsi réveillés de leur sommeil de pierre par cette flamme, par ce bruit, il y en avait un qui marchait et qu'on voyait de temps en temps passer sur le front ardent du bûcher comme une chauve-souris devant une chandelle.
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1590
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lu par zelie » jeu. 25 avr. 2019, 10:15

Il y avait des guivres qui avaient l'air de rire
on en a encore de cette espèce-là...

On doit avoir aussi les autres espèces, je suis tombée sur ça en cherchant des infos sur les églises incendiées :
https://www.lengadoc-info.com/7851/soci ... la-france/
et:
Notre éhique anarchiste est chaotique, instable, en mouvement, elle nous apporte plus de doutes que de certitudes, mais c’est pourtant elle qui guide nos mains lorque nous allumons un dispositif incendiaire devant vos portes. Et que nous rêvons de de vous voir cramer au milieux. Mosquée, temple, église ou synagogue, nous ne faisons aucne différence.
En réalité, durant cette période en Espagne, l’église catholique a été frappée par une série d’attaques à cause de son empressement à limiter l’accès aux avortements.
de https://lechatnoiremeutier.noblogs.org/ ... qui-brule/
Quand l'orthographe manque, les salamandres explosent...
Dernière modification par zelie le jeu. 25 avr. 2019, 11:17, modifié 3 fois.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Vincentius
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : dim. 21 avr. 2019, 21:17
Conviction : Bouddhisme
Localisation : Île de France

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lu par Vincentius » jeu. 25 avr. 2019, 10:28

Entre le scepticisme de l'ancien architecte de Notre Dame jusqu'a 2010 et l'accumulation des bizarreries concernant le chantier que l'on apprend maintenant, on ne sait plus quoi penser. Si cela avait été un attentat cela aurait été revendiqué depuis longtemps. Si c'est un accident, l'accumulation des "erreurs" que l'on apprend maintenant concernant le chantier me fait penser à la conjonction de facteurs qui a amené au naufrage du Titanic. Si c'est un acte de malveillance ce sera difficile à prouver et/ou même si c'est prouvé cela ne sera peut être pas communiqué (tout de suite en tout cas et/ou volontairement) au public. Je ne parle même pas des théories du complot les plus farfelues qui courent actuellement dans un climat général de suspicion et de doute vis à vis de tout et de tout le monde. :s

Depuis la Colonnade du Panthéon j'ai pris quelques photos plusieurs jours après le drame, je peux en publier une ici si vous voulez, mais je ne sais pas comment poster des images, j'ai déjà essayé mais cela coince tout le temps. Hier il y avait un photographe de l'agence "Getty Images" qui est monté avec nous pour prendre des photos de Notre Dame justement.
4 Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d'autrui? S'il se tient debout, ou s'il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l'affermir. 5 Tel fait une distinction entre les jours; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction.… 5 (Romains 14)

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1590
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lu par zelie » jeu. 25 avr. 2019, 11:05

A propos de complot, il y a cette histoire de vidéo qui tourne sur les réseaux, où on voit un homme sur le toit de Notre Dame à 17h05. Selon la version accompagnant la vidéo, il aurait été filmé par une caméra de surveillance qui filme une minute par heure. L'homme pris par la caméra est nettement sur le toit, à plusieurs mètres de la flèche. Il semble tenir en main un objet qui brille à un instant devant la caméra. Un objet assez gros, mais facilement portable par un homme debout sur un toit aux pentes accentuées. Cet homme est très mobile et ne semble pas pressé de partir. Donc cet homme était encore là après 17h05, libre de ses mouvements et de son temps. La première alarme incendie de la cathédrale s'est déclenchée à 18h15. Donc à cette heure-là, le feu était déjà pris, même s'il était confiné et petit. La caméra étant censée filmer une minute par heure, pourquoi son film suivant, situé entre 18h05 et 18h06, n'a pas été publié, ne serait-ce que pour montrer qu'il n'y a plus personne et qu'il n'y a pas encore de feu?

Dans les commentaires qu'on a pu lire autour de la vidéo, c'est que cet homme utilise une arme à énergie dirigée; en clair une arme qui envoie un rayon laser de forte intensité, ou un rayonnement dirigé ondulatoire. A part que dès qu'on va sur internet voir de quoi il s'agit, c'est énorme et d'une masse hors de portée d'un homme quillé sur un toit en pente, qui serait monté sous par un échafaudage sous les yeux du public.

Mais cela nourrit la suspicion, tout comme la bien trop hâtive conclusion officielle que ce n'est pas d'origine criminelle. On n'en sait rien. Même les enquêteurs n'en savent rien. L'homme en question était peut être un employé qui finissait de ranger le chantier, comme chaque soir sur tous les chantiers du monde. Ou un ouvrier qui finissait un travail pour ne pas avoir à le reprendre le lendemain, comme sur tous les chantiers du monde. Ou un criminel, comme sur la quasi-totalité des églises incendiées ces dernières années. On ne le sait pas pour l'instant.
Dernière modification par zelie le jeu. 25 avr. 2019, 16:58, modifié 1 fois.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Vincentius
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : dim. 21 avr. 2019, 21:17
Conviction : Bouddhisme
Localisation : Île de France

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lu par Vincentius » jeu. 25 avr. 2019, 11:10

A quoi cela sert de spéculer et de colporter si au fond on reconnaît qu'on ne sait pas ou qu'on est sûrs de rien ? :s
4 Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d'autrui? S'il se tient debout, ou s'il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de l'affermir. 5 Tel fait une distinction entre les jours; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction.… 5 (Romains 14)

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1590
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lu par zelie » jeu. 25 avr. 2019, 11:32

Tout est fait pour nous faire spéculer. Ce qui ne veut pas dire qu'on va tout croire, ni qu'on va tout écarter. Mais qu'on va tout analyser, oui.

Je crois de moins en moins à l'accident de chantier dont on nous sert la version depuis le premier jour. Pourquoi s'est-on aussi dépêché de nous sortir une telle version? Pourquoi une grande équipe d'enquêteurs, qui n'a pas encore rendu ses conclusions, est tenue de ne s'orienter que vers une cause accidentelle, "excluant la piste criminelle"?

Il est possible que ce soit une somme de négligences qui se sont ajoutées au fil des années. Mais même ça c'est gros. Si dès le premier jour, les personnes comme les architectes des monuments historiques qui ont eu la garde de cette cathédrale pendant des années, ou les artisans qui y ont travaillé pendant des années, avaient dit "ah bah oui, le bois sec de 800 ans ça ne pouvait que s'enflammer comme une allumette", je n'aurais même pas commencé à chercher pour me faire une idée. J'aurais dit amen et basta! Mais là non. Ils sont abasourdis. Sidérés. Revoyez leurs interviewes. Ils n'osent pas dire le fond de leur pensée.

L'entreprise LeBras a exclu un incident lié à ses actions. Par contre, le gouvernement sait dès le 16 avril que ce n'est pas criminel. Moins de 24 heures après. Bah oui, disons aussi amen et basta!
Dernière modification par zelie le jeu. 25 avr. 2019, 16:56, modifié 1 fois.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Hantouane
Barbarus
Barbarus

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lu par Hantouane » jeu. 25 avr. 2019, 12:44

Certains y voient un signe du secret de La Salette :


Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Notre-Dame de Paris est en feu

Message non lu par Bassmeg » ven. 26 avr. 2019, 21:44

Carhaix a écrit :
ven. 26 avr. 2019, 18:00
Le Canard enchaîné dit que cette électrification de la flèche a été décidée au moment du remplacement des grandes cloches des tours, dont on a beaucoup parlé à l'époque (vers 2014, je crois).
Plutôt 2012. En dépit des lois, des règles de sécurité et sur demande du clergé, malheureusement. C'était censé être provisoire. Résultat, c' est resté en place et tout a brulé. Quand on pense qu' il aurait suffi d' embaucher un sonneur pour éviter ce drame...En économisant UN salaire, on a causé une catastrophe. Si seulement on avait respecté les lois comme tout le monde. Cela ne vous rappelle rien? Un problème, un membre du clergé qui s' estime au dessus des lois des hommes, puis un désastre. C'est un motif récurrent ces derniers temps.

La flèche et la charpente étaient effectivement éléctrifiées et comme c'était censé être "provisoire" et qu' on avait jeté le respect des normes par dessus les moulins, le travail a été fait de manière dangereuse. Puis, un peu plus tard, on a démonté les tonnes d'échaffaudage de la flèche pour les stocker dans les combles. Et quand on empile des tonnes de barres d' acier avec des angles vifs sur des fils éléctriques pas prévus pour ça, et bien il arrive ce qui arrive. La ferraille pèse, une gaine se déchire, le courant passe et hop.

Faisons le compte:
Pas le droit d' electrifier la charpente.
Pas le droit d' électrifier la flèche.
Pas le droit d' electrifier les combles.
Pas le droit de stocker des échaffaudages sur des fils dans lesquels du voltage court.
Et pourtant, on a tout fait, sans avoir peur.

Puis:
aucun respect du plan anti-incendie établi par la DRAC
35 minutes entre la découverte de l'incendie et l' appel aux pompiers (forcément, le régisseur et l' agent de sécurité sont aller voir un endroit où il n' y avait pas de feu. Ils sont donc revenus calmement, sans se faire de souci...)
Pas de colonnes sèches adaptées...

Plus je me penche sur le dossier, moins je comprends comment autant de négligences ont pu être tolérées pendant si longtemps, alors que si seulement l' Eglise avait nommé et dûment payé un bedeau responsable de la sécurité, formé et pas enclin aux petits arrangements, cela ne serait jamais arrivé.

Un poème anglais parle d' un cheval de bataille perdant un clou à son sabot. On ne remplace ce pauvre malheureux clou, puisque ce n' est PAS GRAVISSIME.
Mais par la perte d' un clou, le cheval perd son fer.
Par la perte d' un fer, on perd le cheval.
Par la perte d' un cheval, on perd le cavalier.
Par la perte d' un cavalier, on perd le régiment.
Par la perte d' un régiment, on perd l' armée.
Par la perte d' une armée, on perd une bataille.
Et par la perte d' une bataille, on perd l' Empire. Et voila comment la perte d' un clou entraine la perte d' un Empire.

Pour je ne sais quelle vénale raison, on a voulu faire des économies de bout de chandelles. Bon, ben maintenant, on a bien économisé des bouts de chandelles sordides, on a bien gratté là où on pouvait et voila le résultat. Tout ça pour gratter trois pauvres billets. Au fait, saviez-vous que Notre Dame n' était MEME PAS ASSUREE? Super, non? On est pas bien là? Des règles de sécurité piétinées, du rognage de centimes partout où on peut (non, les combles d'une cathédrale ne sont pas un endroit approprié pour stocker des échaffaudages) et bonus, aucune assurance incendie... SANS RIRE. Ce serait un peu comme si je récupérais la Rolls de mon arrière grand père, que j' y entassais des pétards, du charbon, des allumes feu, que j' enlevais les ceintures de sécurité, coupais le cable de frein, que j' y chargeais mes biens les plus précieux, et qu'ensuite j' allais faire un petit tour sur une route glissante et dangereuse, juste après avoir rompu mon contrat d' assurance... Et en m' allumant une clope, au passage... Qu' est-ce qui pourrait bien aller de travers?

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1590
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Notre Dame de Paris est en feu

Message non lu par zelie » sam. 27 avr. 2019, 10:08

Donc vous pencheriez pour une longue suite de négligences et de manques de budget? (voire d'un manque d'anticipation des ingénieurs)?
Si cela devait être le cas, les nanars et les fous vont avoir un max d'idées dans les temps prochains... ça signifie que toute église, mais aussi tout château, tout bien inestimable aux mains des Monuments de France sont vulnérables...

En même temps, pour paraphraser quelqu'un, vu que l'état se désengage d'un maximum de structures en privatisant à tout va... Pourquoi ne pas brader les églises, les châteaux et les forêts?

En outre, comme dit plus haut, reconstruire (à l'identique) prendra surement plus de 5 ans. Pourtant, Macron a redit son délai de 5 ans; JO de Paris en ligne de mire... Donc on reconstruira en 5 ans, et la TV se fait un plaisir de nous montrer, maquettes à l'appui, que ce sera armature métal ou armature béton, "parce qu'on ne peut pas refaire une charpente en chêne", dixit BFM... Ouais, on est contents... :incertain:
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités