Coronavirus : courage et espérance !

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2519
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Nanimo » lun. 16 mars 2020, 3:44

Fée Violine a écrit :
lun. 16 mars 2020, 1:24
(…) Ce qui m'attriste le plus, c'est que ma fille se marie à Berlin en mai et je ne sais pas si nous aurons le droit d'y aller... :(
Effectivement, j'ai entendu aux infos que le trafic entre l'Allemagne et la France allait se limiter à "l'indispensable". Mais même en Italie il est possible d'obtenir des dérogations; ex. université fermée, l'étudiante veut rentrer chez ses parents, etc.
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1511
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par zelie » lun. 16 mars 2020, 8:21

En ce moment se vend le roman "La Peste" de Camus comme des petits pains. Dans ce roman, la figure de Mgr Belsunce, évêque réel de Marseille durant la peste de 1720, est largement attaquée, et comme d'habitude, la parole du roman devient parole de vérité.
Comme beaucoup se posent la question de l'attitude de l'Eglise et de ses prélats durant les pestes passées, voici de quoi restaurer la grande figure de cet évêque à l'opposé de l'image de lâcheté qu'en avait fait Camus :

de wikipédia :
L'événement qui marqua l'épiscopat de Mgr de Belsunce fut la grande peste de Marseille de 1720. Son attitude, pendant cette période, fut très courageuse. Beaucoup furent frappés de son dévouement auprès des malades. Il multiplia les gestes spectaculaires en exorcisant le fléau du haut du clocher des Accoules ; ce fait est rapporté ainsi par Chateaubriand dans ses Mémoires d'outre-tombe : « Quand la contagion commença de se ralentir, M. de Belsunce, à la tête de son clergé, se transporta à l'église des Accoules : monté sur une esplanade d'où l'on découvrait Marseille, les campagnes, les ports et la mer, il donna la bénédiction, comme le pape à Rome, bénit la ville et le monde : quelle main plus courageuse et plus pure pouvait faire descendre sur tant de malheurs les bénédictions du ciel ? »3. Il fait des processions et consacre la ville au Sacré-Cœur pendant une messe célébrée le 1er novembre 1720 sur le cours qui porte désormais son nom4. Cette dernière démarche lui aurait été suggérée par la visitandine Anne-Madeleine Rémusat. La basilique du Sacré-Cœur a été construite à l'occasion du bicentenaire de cette consécration.

À cette occasion, Belsunce déclara :

« À Dieu ne plaise que j'abandonne une population dont je suis obligé d'être le père. Je lui dois mes soins et ma vie, puisque je suis son pasteur. »
Il ne connaissait pas les microbes, mais il connaissait le danger d'aller vers les pestiférés, et il connaissait aussi les puces. Donc son courage en est d'autant plus remarquable.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Pathos
Senator
Senator
Messages : 942
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Pathos » lun. 16 mars 2020, 10:55

zelie a écrit :
lun. 16 mars 2020, 8:21
En ce moment se vend le roman "La Peste" de Camus comme des petits pains
Et les ventes de bières Corona ont chuté ; comme quoi l'homme moderne est bien plus bête que sapiens.
C
Heureusement nos amis Belges gardent le sens de l'humour :
https://www.ouest-france.fr/europe/belg ... on-6764506
Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher.

Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1680
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Xavi » lun. 16 mars 2020, 11:58

Ce dimanche, du fait de l’interdiction en Belgique, la messe à laquelle je me serais normalement rendu a été célébrée à huis clos mais avec une diffusion en direct et en video sur Facebook live à laquelle plus de 300 familles se sont connectées et à laquelle j’ai pu assister, dans mon salon, avec mon épouse et deux de mes enfants.

Une vraie bénédiction pour toutes les familles qui ont pu ainsi être rassemblées en communion avec leurs prêtres (ils étaient deux à concélébrer) pour accueillir le Christ rendu présent dans l’Eucharistie.

Soyons tous unis par la prière dans ces circonstances si difficiles.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2891
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Jean-Mic » lun. 16 mars 2020, 13:21

Au lieu de se plaindre ...

Hier, dimanche, premier dimanche de suspension des messes, je me suis demandé ce que je pouvais faire pour mes frères.
Monsieur le curé avait placardé l'avis de l'évêque, et toute la matinée, le message était passé par téléphone et par messagerie aux habitués, et aux amis. Mais il était évident que tout le monde ne pouvait pas être prévenu.
En accord avec mon curé, je me suis donc rendu à l'heure prévue à l'église, ... justement parce qu'il n'y avait pas de messe ! Et j'ai bien fait ! Plutôt que de laisser les gens se casser le nez sur la porte, j'ai pu informer les personnes de vive voix (tout en respectant les mesures évidentes de sécurité, distance, absence de contact physique, etc.). J'ai relevé leur numéro de téléphone et/ou leur adresse de messagerie. Nous pourrons ainsi les prévenir de l'évolution de la vie paroissiale pendant la crise.
Ensuite seulement, je suis rentré chez moi pour assister à la messe télévisée. Même si j'en ai raté le début, j'ai pu m'unir à la prière de tous mes frères privés d'eucharistie.

Si le diable nous envoie cette épreuve, Dieu nous donne les ressources pour être inventifs dans la charité. C'est ce que, très modestement, j'ai tenté de faire hier dimanche.
Nous ne sommes qu'au début de la crise. Haut les cœurs ! J'espère et je crois que les chrétiens seront à la hauteur des dons de Dieu, au service de leurs frères. Chacun de nous doit pouvoir se poser cette question : et moi, qu'est-ce que je fais pour que dans l'épreuve la miséricorde de Dieu soit manifestée ?
Fraternellement
Jean-Mic

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9461
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par PaxetBonum » lun. 16 mars 2020, 16:50

Xavi a écrit :
ven. 13 mars 2020, 13:30
Toutes les messes publiques ont été courageusement suspendues, par les évêques, en Belgique, où pourtant l’épidémie est encore relativement plus faible qu'ailleurs.

Bonjour Xavi,

Je m'arrête immédiatement à la lecture de cette première phrase.
Pour ma part j'aurais écrit : Toutes les messes publiques ont été lâchement suspendues, par les évêques…

De tout temps lors d'épidémie les prêtres organisaient des cérémonies pénitentielles, des processions, des prières, célébraient de nombreuses messes...
Il a fallu arriver à notre époque pour penser que Dieu serait moins puissant face à un virus que le confinement.
Que les pouvoirs publics croient cela, ce n'est pas une surprise, mais que nombre d'évêques relaient cette conception me désole.

Dieu merci de sains (saints ?) évêques n'ont pas abondé dans ce sens mais suivi les consignes en multipliant les messes afin de ne réunir que les 100 personnes autorisées à chaque fois. Recevoir Notre Seigneur en ces temps est une grâce démultipliée !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9461
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par PaxetBonum » lun. 16 mars 2020, 17:03

Fée Violine a écrit :
lun. 16 mars 2020, 1:24
En effet, nos ancêtres ne connaissaient pas les microbes ni les virus, ils n'avaient donc pas vraiment de mérite à continuer à aller à l'église.
Nos ancêtres plaçaient aussi leur espoir dans le Seigneur, plus que dans la science qui balbutie.
Voir le pape déambuler seul dans les rues de Rome est une belle image.
Le voir prier devant un crucifix qui a été porté en procession lors de la grande peste, c'est bien, mais prendre ce crucifix et inviter les romains à faire pénitence en participant à des processions expiatoires, cela me semblerait encore mieux !
Dieu le seul sauve !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2827
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Suliko » lun. 16 mars 2020, 17:09

Bonjour PaxetBonum,

Sur ce point, je ne suis pas vraiment d'accord avec la plupart des traditionalistes. S'il y a de l'arsenic dans les Saintes Espèces et que vous communiez, vous mourrez, à moins d'un miracle, bien qu'il s'agisse vraiment du Corps et du Sang du Christ. Il ne faut pas tenter le Seigneur non plus. Je comprends d'autant moins ce raisonnement que dans la liturgie latine traditionnelle, il est tout à fait possible et courant de dire la messe en l'absence de fidèles ou du moins de ne pas leur donner la communion. Donc, théoriquement, la situation actuelle ne devrait pas signifier réduction du nombre de messes... Je dis bien théoriquement, car dans le NOM, le concept de messe privée et de messe basse a disparu...
Pour ma part, la question des confessions, des baptêmes, des extrêmes-onctions et des funérailles me semble bien plus prioritaire.
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9461
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par PaxetBonum » lun. 16 mars 2020, 17:11

Xavi a écrit :
lun. 16 mars 2020, 11:58
Ce dimanche, du fait de l’interdiction en Belgique, la messe à laquelle je me serais normalement rendu a été célébrée à huis clos mais avec une diffusion en direct et en video sur Facebook live à laquelle plus de 300 familles se sont connectées et à laquelle j’ai pu assister, dans mon salon, avec mon épouse et deux de mes enfants.

Une vraie bénédiction pour toutes les familles qui ont pu ainsi être rassemblées en communion avec leurs prêtres (ils étaient deux à concélébrer) pour accueillir le Christ rendu présent dans l’Eucharistie.
Tout cela sous condition d'adhésion à Fessebouc… Dieu doit-il se soumettre aux GAFA pour s'offrir à ses disciples ?
Ces deux prêtres n'auraient-ils pas pu multiplier les messes pour que tous puissent recevoir Notre Seigneur ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9461
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par PaxetBonum » lun. 16 mars 2020, 17:17

Suliko a écrit :
lun. 16 mars 2020, 17:09
Bonjour PaxetBonum,

Sur ce point, je ne suis pas vraiment d'accord avec la plupart des traditionalistes. S'il y a de l'arsenic dans les Saintes Espèces et que vous communiez, vous mourrez, à moins d'un miracle, bien qu'il s'agisse vraiment du Corps et du Sang du Christ. Il ne faut pas tenter le Seigneur non plus. Je comprends d'autant moins ce raisonnement que dans la liturgie latine traditionnelle, il est tout à fait possible et courant de dire la messe en l'absence de fidèles ou du moins de ne pas leur donner la communion. Donc, théoriquement, la situation actuelle ne devrait pas signifier réduction du nombre de messes... Je dis bien théoriquement, car dans le NOM, le concept de messe privée et de messe basse a disparu...
Pour ma part, la question des confessions, des baptêmes, des extrêmes-onctions et des funérailles me semble bien plus prioritaire.
Bonjour Suliko

J'ai du mal à comprendre votre réponse (une fois n'est pas coutume).
Que des prêtres puissent célébrer des messes basses seuls j'en conviens aisément.
Ce que je ne conçois pas c'est qu'un curé qui a la charge des âmes des ses fidèles ne multiplie pas les confessions, les sacrements pour leur permettre de mourir saintement.
A quoi sert de sauver le corps si on perd l'âme ?
Les directives actuelles n'interdisaient aucune messe à condition de l'organiser.
Les prêtres ont ainsi pratiqué la multiplication des messes pour que chacun soit rassasié de Notre Seigneur.
Ma critique va à cet esprit d'abandon, là où d'autres ont abondé dans les solutions.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 745
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : devant l'écran

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Kerygme » lun. 16 mars 2020, 18:03

Bonjour PaxetBonum,
PaxetBonum a écrit :
lun. 16 mars 2020, 17:17
Ce que je ne conçois pas c'est qu'un curé qui a la charge des âmes des ses fidèles ne multiplie pas les confessions, les sacrements pour leur permettre de mourir saintement.
A quoi sert de sauver le corps si on perd l'âme ?
Il ne faut pas tomber dans la généralisation.
Pour l'exemple, dans ma région fortement touchée par le coronavirus notre archevêque à même autorisé l'absolution collective sacramentelle en cas d'urgence et de nécessité absolue.
Cette mesure a peut être déjà été prise dans nombre de diocèses sans que personne soit allé chercher l'info. Ou en fonction de l'aggravation elle sera prise de façon imminente.7

Avec tout ce qui s'est passé aujourd'hui en milieu hospitalier, je n'ai aucune peine à deviner que la mesure de confinement national va être prononcée ce soir.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2827
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Suliko » lun. 16 mars 2020, 19:03

Les prêtres ont ainsi pratiqué la multiplication des messes pour que chacun soit rassasié de Notre Seigneur.
Je comprends, mais le fait est que pendant des siècles, on ne communiait pas fréquemment et qu'on vivait chrétiennement malgré tout. Communier quotidiennement ou hebdomadairement n'est pas une obligation. C'est pour cela que je distingue bien la communion de la confession, du baptême, de l'extrême-onction et des funérailles. D'ailleurs, je serais curieuse d'avoir une réponse à cette question : un catholique qui n'a pas pu bénéficier des funérailles catholiques (avec présence de la dépouille mortelle) en raison du coronavirus pourra-t-il bénéficier de messes pour le repos de son âme ? Parce qu'à ma connaissance, pour qu'un prêtre ait le droit de dire ce type de messes, il faut que le défunt ait eu des funérailles catholiques. Autre question, par curiosité (pour moi qui ne me suis jamais rendue à une messe d'enterrement traditionnelle (VOM) : le cercueil est-il ouvert pendant la messe, comme ce devrait être le cas ? Car à toutes les messes d'enterrement NOM auxquelles j'ai assisté, il était toujours fermé. A quoi est-ce dû ? Désolée pour le HS, mais c'est une question que je me pose depuis un certain temps.
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9461
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par PaxetBonum » lun. 16 mars 2020, 19:18

Suliko a écrit :
lun. 16 mars 2020, 19:03
Je comprends, mais le fait est que pendant des siècles, on ne communiait pas fréquemment et qu'on vivait chrétiennement malgré tout. Communier quotidiennement ou hebdomadairement n'est pas une obligation.
Je comprends mieux votre objection.
Suliko a écrit :
lun. 16 mars 2020, 19:03
C'est pour cela que je distingue bien la communion de la confession, du baptême, de l'extrême-onction et des funérailles.
J'ose espérer que tous les prêtres assurent ces sacrements !
Suliko a écrit :
lun. 16 mars 2020, 19:03
D'ailleurs, je serais curieuse d'avoir une réponse à cette question : un catholique qui n'a pas pu bénéficier des funérailles catholiques (avec présence de la dépouille mortelle) en raison du coronavirus pourra-t-il bénéficier de messes pour le repos de son âme ? Parce qu'à ma connaissance, pour qu'un prêtre ait le droit de dire ce type de messes, il faut que le défunt ait eu des funérailles catholiques.
Vous me l'apprenez.
Suliko a écrit :
lun. 16 mars 2020, 19:03
Autre question, par curiosité (pour moi qui ne me suis jamais rendue à une messe d'enterrement traditionnelle (VOM) : le cercueil est-il ouvert pendant la messe, comme ce devrait être le cas ? Car à toutes les messes d'enterrement NOM auxquelles j'ai assisté, il était toujours fermé. A quoi est-ce dû ? Désolée pour le HS, mais c'est une question que je me pose depuis un certain temps.
J'ai toujours vu les cercueils clos.
Est-ce même encore possible légalement ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2827
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Suliko » lun. 16 mars 2020, 19:33

J'ose espérer que tous les prêtres assurent ces sacrements !
Et bien pour les baptêmes, j'ai de sérieux doutes, car j'ai lu qu'en Italie et en Belgique, les prêtres ne baptisaient plus jusqu'en début avril. Je trouve cela absolument horrifiant !
J'ai toujours vu les cercueils clos.
Est-ce même encore possible légalement ?
Généralement, le cercueil est clos dans la crypte, avant d'être emmené dans l'église. Mais parfois, la famille préfère qu'il soit clos immédiatement, y compris lors de la veillée funéraire (le soir précédent l'enterrement, normalement). Mais chez les orthodoxes, on laisse à ma connaissance le cercueil ouvert pendant la messe, ce qui est logique, car si vous lisez attentivement le rituel de funérailles traditionnelles, il est question d'encenser et de le bénir le corps avec l'eau bénite. Comment voulez-vous le faire si le cercueil est fermé ? Je pense qu'on veut en quelque sorte cacher la réalité de la mort aux gens. Ce n'est pas une bonne chose et c'est pour cela que je voulais savoir si les traditionalistes avaient conservé les anciennes traditions.
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Avatar de l’utilisateur
Nebularis
Barbarus
Barbarus

Re: Coronavirus : courage et espérance !

Message non lu par Nebularis » mar. 17 mars 2020, 0:26

Bonsoir Suliko,
Suliko a écrit :
lun. 16 mars 2020, 19:33
Généralement, le cercueil est clos dans la crypte, avant d'être emmené dans l'église. Mais parfois, la famille préfère qu'il soit clos immédiatement, y compris lors de la veillée funéraire (le soir précédent l'enterrement, normalement). Mais chez les orthodoxes, on laisse à ma connaissance le cercueil ouvert pendant la messe, ce qui est logique, car si vous lisez attentivement le rituel de funérailles traditionnelles, il est question d'encenser et de le bénir le corps avec l'eau bénite. Comment voulez-vous le faire si le cercueil est fermé ? Je pense qu'on veut en quelque sorte cacher la réalité de la mort aux gens. Ce n'est pas une bonne chose et c'est pour cela que je voulais savoir si les traditionalistes avaient conservé les anciennes traditions.
Je peux vous confirmer que lors du service funéraire orthodoxe, le cercueil est laissé ouvert, et je suis d'accord avec votre analyse : la mentalité athée, matérialiste et moderne ne supporte pas le contact avec la Grande Réalité, la seule réalité (qui est spirituelle) : la mort. Raison pour laquelle celle-ci est refoulée et cachée partout où c'est possible.

Vous écriviez également un peu plus haut :
S'il y a de l'arsenic dans les Saintes Espèces et que vous communiez, vous mourrez, à moins d'un miracle, bien qu'il s'agisse vraiment du Corps et du Sang du Christ. Il ne faut pas tenter le Seigneur non plus.
C'est parfaitement juste. Ce n'est pas un manque de foi que d'accepter les lois de la Nature, qui sont instituées et voulues par Dieu. Vouloir à tout prix communier et se rassembler en nombre, fût-ce pour un office religieux, alors que le monde entier est en proie à une épidémie relève, comme vous dites, de la tentation : Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi du haut du temple...
La réalité de la Sainte Eucharistie s'accomplit, là encore, sur le plan spirituel. Matériellement, il ne s'agit que de pain et d'eau. Les icônes ne sont que des bouts de bois peint. C'est la réalité derrière qui importe.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités