L'incendie de la cathédrale de Nantes

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: L'incendie de la cathédrale de Nantes

Message non lu par PaxetBonum » lun. 27 juil. 2020, 8:22

A mourir de rire : le rwandais qui a incendié la cathédrale était sous le coup d'une injonction de quitter le territoire, il était protégé par l'évêché qui l'employait…
Les paroissiens sont excellent aussi : « C’est un geste de désespoir », estime un paroissien, qui qualifie le migrant rwandais de « charmant » et ajoute qu’il « a voulu crier sa douleur ».

Cet évêché fait parti des négationnistes qui préfèrent s'opposer aux lois française et fournir du travail aux clandestins.
Ils recueillent les fruits de leurs œuvres !
Et l'arbre qui donne de mauvais fruits on sait où il finit.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1237
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: L'incendie de la cathédrale de Nantes

Message non lu par Foxy » lun. 27 juil. 2020, 10:59

PaxetBonum a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 8:22
A mourir de rire : le rwandais qui a incendié la cathédrale était sous le coup d'une injonction de quitter le territoire, il était protégé par l'évêché qui l'employait…
Les paroissiens sont excellent aussi : « C’est un geste de désespoir », estime un paroissien, qui qualifie le migrant rwandais de « charmant » et ajoute qu’il « a voulu crier sa douleur ».

Cet évêché fait parti des négationnistes qui préfèrent s'opposer aux lois française et fournir du travail aux clandestins.
Ils recueillent les fruits de leurs œuvres !
Et l'arbre qui donne de mauvais fruits on sait où il finit.
Excusez moi, mais je ne vois pas ce qu'il y a de risible. Le désespoir de cet homme met en lumière justement le drame des migrants qui se battent pour obtenir des autorisations de rester en France.

Et pourquoi ne serait-il pas "charmant" ? c'est un homme quand même.

Vous n'avez pas non plus à juger de "négationniste" l'évêché de Nantes : le curé de la cathédrale a bien expliqué qu'il connaissait cet homme depuis son arrivée en France, il n'était pas clandestin, il était en attente de régularisation, nuance.

Le Pape François et les évêques ont demandé d'accueillir les migrants et beaucoup de paroisses, de communautés religieuses, de familles, l'ont écouté. En général, cela se passe bien.

Maintenant, cet homme va avoir une expertise psychiatrique, ce sera ensuite à la Justice de le juger. Prions plutôt pour lui et tous ses frères qui ont dû quitter leur pays et dont certains vivent un véritable calvaire pour arriver en France et une fois qu'ils y sont : allez faire un tour à Calais et vous comprendrez.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 916
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: L'incendie de la cathédrale de Nantes

Message non lu par Kerygme » lun. 27 juil. 2020, 12:12

PaxetBonum a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 8:22
A mourir de rire :
Je ne trouve pas, voilà à quoi peut pousser le désespoir d'un homme. Peut être même préfère t-il la prison qu'être renvoyé chez un "chez lui" qu'il n'a peut être plus ? Peut être est-il le résultat d'une ingérence qui a aboutit à un génocide que nous n'avons vécu que dans nos canapés ? Peut être s'est il sentit abandonné par des hommes et des femmes qui parlent de charité du bout des lèvres et qu'il a agit là ou cela leur ferait mal ?
Cela s'appelle de l'empathie et ce n'est pas forcément du négationnisme.

Attention tout de même de ne jamais oublié l'humain.
Cela touche aux passions, puisqu'au départ on se préparait à lancer une action qui aurait aboutit à lyncher quelqu'un qui servait la paroisse-cathédrale; je trouve cela très ironique et devrait nous inviter à la réflexion de la justice rapide qui naît dans la rue.
Et l'arbre qui donne de mauvais fruits on sait où il finit.
C'est à Dieu qu'appartient ce jugement.
Et lorsqu'au nom des passions (ou du légalisme) on en oublie l'humain, créature du même Créateur, c'est que quelque part on s'est probablement soi-même déshumanisé.
Dernière modification par Kerygme le lun. 27 juil. 2020, 12:33, modifié 1 fois.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: L'incendie de la cathédrale de Nantes

Message non lu par Riou » lun. 27 juil. 2020, 12:13

ademimo a écrit :
dim. 26 juil. 2020, 13:52


Franchement, je ne serais pas contre l'idée de confier les cathédrales qui ont une valeur patrimoniale à des conservateurs d’État qui en assureront la sécurité avec un personnel de musée.
Bonjour,
Je serai prudent sur l'idée consistant à "muséifier" les églises et les cathédrales. Car à notre époque, cela revient à les momifier, à les classer, les ranger, pour n'en faire qu'un vestige d'un passé révolu. On commence à muséifier quand la chose n'est plus vivante, quand elle n'est plus agissante dans l'histoire, quand elle ne tient plus par elle-même au présent. Muséifier signifie que la présence actuelle de la chose n'est plus évidente du tout, et qu'elle serait même contre intuitive au vu de l'évolution de l'histoire. Le conservateur de musée intervient quand il est conscient que la chose dépérirait d'elle-même si on la laissait vivre de sa vie sans intervention artificielle et extérieure qui conserve ce passé. Et on ajoutera une plaque qui fait office de mémorial : ici des gens ont cru en Dieu...

Une cathédrale n'est pas un objet du passé, mais un héritage vivant. C'est un présent qui hérite du passé et perpétue sa vie au quotidien. Quand on classe une chose dans le patrimoine, il faut être méfiant, car c'est un signal qui traduit un progrès de la mort sur la vie. Les bouquinistes des quais de Seine vont peut-être se retrouver classés dans le patrimoine de l'UNESCO, et certains bouquinistes ont bien compris le message : cela signifie que nous sommes morts, enterrés sous le déluge du commerce électronique et des grandes surfaces, et que notre présence n'est qu'une trace sporadique du passé qu'il faut conserver pour le folklore, mais qui meurt peu à peu, à tel point qu'il faut "l'arche de Noé" de l'UNESCO pour conserver (sous perfusion) une mémoire de ce passé dans le présent.

Un peuple songe à muséifier son passé quand il a cessé d'être un héritier qui reçoit et maintient ce passé en vie. Muséifier le réel, c'est le tuer à petit feu, car c'est déjà le comprendre comme mort.

ademimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 227
Inscription : mar. 14 juil. 2020, 21:10
Conviction : catholique

Re: L'incendie de la cathédrale de Nantes

Message non lu par ademimo » lun. 27 juil. 2020, 12:32

PaxetBonum a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 8:22
A mourir de rire : le rwandais qui a incendié la cathédrale était sous le coup d'une injonction de quitter le territoire, il était protégé par l'évêché qui l'employait…
Les paroissiens sont excellent aussi : « C’est un geste de désespoir », estime un paroissien, qui qualifie le migrant rwandais de « charmant » et ajoute qu’il « a voulu crier sa douleur ».

Cet évêché fait parti des négationnistes qui préfèrent s'opposer aux lois française et fournir du travail aux clandestins.
Ils recueillent les fruits de leurs œuvres !
Et l'arbre qui donne de mauvais fruits on sait où il finit.
On n'est plus dans le domaine de la foi et de la charité chrétienne, mais dans celui de l'inconscience.
Je suggère que l'on désaffecte la cathédrale de Nantes au culte, et qu'on en fasse un musée sous la conduite d'un conservateur d'Etat. Je pense que les fidèles catholiques ne verront aucune difficulté à utiliser des bâtiments modernes sans valeur patrimoniale, qui seront d'ailleurs plus conformes à leur vision et à leur sens de l'esthétique.

ademimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 227
Inscription : mar. 14 juil. 2020, 21:10
Conviction : catholique

Re: L'incendie de la cathédrale de Nantes

Message non lu par ademimo » lun. 27 juil. 2020, 14:06

Kerygme a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 12:12
PaxetBonum a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 8:22
A mourir de rire :
Je ne trouve pas, voilà à quoi peut pousser le désespoir d'un homme. Peut être même préfère t-il la prison qu'être renvoyé chez un "chez lui" qu'il n'a peut être plus ? Peut être est-il le résultat d'une ingérence qui a aboutit à un génocide que nous n'avons vécu que dans nos canapés ? Peut être s'est il sentit abandonné par des hommes et des femmes qui parlent de charité du bout des lèvres et qu'il a agit là ou cela leur ferait mal ?
Cela s'appelle de l'empathie et ce n'est pas forcément du négationnisme.

Attention tout de même de ne jamais oublié l'humain.
Cela touche aux passions, puisqu'au départ on se préparait à lancer une action qui aurait aboutit à lyncher quelqu'un qui servait la paroisse-cathédrale; je trouve cela très ironique et devrait nous inviter à la réflexion de la justice rapide qui naît dans la rue.
Et l'arbre qui donne de mauvais fruits on sait où il finit.
C'est à Dieu qu'appartient ce jugement.
Et lorsqu'au nom des passions (ou du légalisme) on en oublie l'humain, créature du même Créateur, c'est que quelque part on s'est probablement soi-même déshumanisé.
Avec ce genre de discours, on peut justifier n'importe quel crime. Il n'y a aucune limite. Où placez-vous le curseur, si tout crime se justifie par la souffrance de son auteur ? Vous pensez certainement que votre analyse s'inscrit dans la charité chrétienne, et qu'ainsi vous êtes susceptible de plaire au Christ en donnant raison au criminel. Mais ce discours n'a, en réalité, rien à voir avec la charité chrétienne. Car dans tout crime, il y a une victime, pour laquelle vous n'avez finalement aucune compassion. Or la victime mérite plus de compassion que le criminel, il me semble, si on veut faire preuve de charité et plaire au Christ. Et en l'occurrence, la victime est d'abord collective : l'humanité a vu son patrimoine détruit. Personne ne pourra ressusciter l'orgue Clicquot disparu dans les flammes, un vestige extrêmement rare et inestimable. Il est perdu à jamais. Sans compter que les dégâts auraient pu être plus importants, sur cet édifice du XVe s. Ensuite, tout incendie est potentiellement meurtrier. Il n'y a eu aucun mort, par chance, mais des dizaines de pompiers ont risqué leur vie. C'est pour cette simple raison qu'un incendie volontaire est classé parmi les crimes les plus graves qui existent. Qu'auriez-vous dit si l'un d'eux était mort ? Ou s'en était tiré avec de graves séquelles ? Une dernière victime à signaler : l'ensemble de la collectivité, qui devra payer les travaux de restauration (plusieurs millions d'euros). Donc, de mon point de vue, ce discours est inquiétant et dangereux.

Peut-être pourrait-on étudier la reconversion des églises et cathédrales d'avant 1905 en musées ? Si une telle mesure avait été prise à Nantes, l'orgue Clicquot serait encore là, pour la joie des amoureux du patrimoine et de la musique. On aurait pu affecter l'orgue au conservatoire, par exemple. La cathédrale aurait pu servir de salle de concert. Quant aux catholiques, il ne seraient pas lésées, puisque de toute façon, ils ont une préférence pour des lieux de culte modernes, plus conformes à leurs idées en matière de liturgie et de spiritualité. Tout le monde serait gagnant, finalement.

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: L'incendie de la cathédrale de Nantes

Message non lu par Riou » lun. 27 juil. 2020, 14:52

ademimo a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 14:06


Peut-être pourrait-on étudier la reconversion des églises et cathédrales d'avant 1905 en musées ? Si une telle mesure avait été prise à Nantes, l'orgue Clicquot serait encore là, pour la joie des amoureux du patrimoine et de la musique. On aurait pu affecter l'orgue au conservatoire, par exemple. La cathédrale aurait pu servir de salle de concert. Quant aux catholiques, il ne seraient pas lésées, puisque de toute façon, ils ont une préférence pour des lieux de culte modernes, plus conformes à leurs idées en matière de liturgie et de spiritualité. Tout le monde serait gagnant, finalement.
Une église est tout de même un lieu de recueillement. C'est aussi un lieu où se déroule la messe. C'est là la finalité fondamentale d'une église et de toutes les cathédrales louer Dieu. Vous dissociez complètement la cathédrale de sa finalité spirituelle réelle. C'est assez étrange.
Je ne vois pas non plus de preuves marquantes qui attesterait que "les catholiques" préfèrent les "lieux de cultes modernes", qui seraient plus conformes à leurs idées liturgiques et spirituelles. Que des catholiques pensent comme ça et se fassent les chantres de la modernité à tout va, sans doute, mais je doute qu'ils soient nombreux en la matière (notamment concernant les idées que vous leur prêtez en matière de lieux de culte).

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: L'incendie de la cathédrale de Nantes

Message non lu par PaxetBonum » lun. 27 juil. 2020, 15:48

Foxy a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 10:59

Excusez moi, mais je ne vois pas ce qu'il y a de risible. Le désespoir de cet homme met en lumière justement le drame des migrants qui se battent pour obtenir des autorisations de rester en France.
Je suis actuellement dans le plus grand désespoir moi-même, je n'ai aucune pulsion à aller incendier quelque édifice que se soit !
Bine plutôt des pensées suicidaires…
Foxy a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 10:59

Et pourquoi ne serait-il pas "charmant" ? c'est un homme quand même.
Et tous les hommes sont donc charmant ?
Staline en réception mondaine était très charmant, Kim Jung aussi, tout le monde rigole à ses blagues !
Foxy a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 10:59
Vous n'avez pas non plus à juger de "négationniste" l'évêché de Nantes : le curé de la cathédrale a bien expliqué qu'il connaissait cet homme depuis son arrivée en France, il n'était pas clandestin, il était en attente de régularisation, nuance.
Non il était sous injonction de quitter le territoire, sauf que l'état français ayant démissionné il n'applique même pas ses propres lois républicaines…
Foxy a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 10:59
Le Pape François et les évêques ont demandé d'accueillir les migrants et beaucoup de paroisses, de communautés religieuses, de familles, l'ont écouté. En général, cela se passe bien.
Oui, je peux vous donner la liste des personnes tuées ou violées par ces gentils migrants qu'ils ont accueillis…
Foxy a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 10:59

Maintenant, cet homme va avoir une expertise psychiatrique, ce sera ensuite à la Justice de le juger. Prions plutôt pour lui et tous ses frères qui ont dû quitter leur pays et dont certains vivent un véritable calvaire pour arriver en France et une fois qu'ils y sont : allez faire un tour à Calais et vous comprendrez.
A Calais il devrait y avoir personne si nos frontières n'étaient pas des passoires et nos politiciens des couards.
N'en déplaise à notre pape une vrai politique humaniste serait de permettre à ses gens de vivre décemment chez eux.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: L'incendie de la cathédrale de Nantes

Message non lu par PaxetBonum » lun. 27 juil. 2020, 15:59

Kerygme a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 12:12

Je ne trouve pas, voilà à quoi peut pousser le désespoir d'un homme.
Il a bon dos le désespoir.
On ne mord pas la main de ceux qui nous nourrit.
C'est un acte de vandalisme sauvage, de terrorisme, d'histoirophobe… choisissez le terme que vous voudrez mais en rien un signe de désespoir.
Il faut arrêter de médicaliser ou de sentimentaliser tous les actes crilminels.
Kerygme a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 12:12
je trouve cela très ironique et devrait nous inviter à la réflexion de la justice rapide qui naît dans la rue.
Je n'ai jamais entendu cette justice ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: L'incendie de la cathédrale de Nantes

Message non lu par PaxetBonum » lun. 27 juil. 2020, 16:18

ademimo a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 12:32
Je suggère que l'on désaffecte la cathédrale de Nantes au culte, et qu'on en fasse un musée sous la conduite d'un conservateur d'Etat.
Pourquoi ne pas les proposer à des instituts chrétiens plutôt que de les voir désacralisés ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Pathos
Senator
Senator
Messages : 982
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: L'incendie de la cathédrale de Nantes

Message non lu par Pathos » lun. 27 juil. 2020, 17:08

Qui peut croire à cette fable ?

Tout ça n’est pas très cohérent. Le recteur le connaissait depuis 4 ans et avait "confiance en lui" et durant 4 ans rien ne s'est passé.
Et soudain, il aurait mis 3 départs de feu...
On l’a coincé, parce que "logiquement" personne ne pouvait passer après lui. Donc, par élimination, ça ne pouvait être que lui. Et tranquillement, il fini par "coopérer".
Son nom ? Il est chrétien ou musulman ?
Mais de toute façon ça ne tient pas.
Pourquoi aurait-il mordu la main qui le nourrissait ?
Formidable opération de diversion.
Les brûleurs de cathédrale, les ennemis de la chrétieneté sont donc des migrants...
Et pas ceux que l’on croit. Non.
Pas des satanistes, pas des talmudistes, pas des logistes et leurs hordes d’anarcho-athées comme il y en a tant à Nantes (revoir les larmes de crocodiles de la Maire) Bien sûr que non.
Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher.

ademimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 227
Inscription : mar. 14 juil. 2020, 21:10
Conviction : catholique

Re: L'incendie de la cathédrale de Nantes

Message non lu par ademimo » lun. 27 juil. 2020, 19:27

Pathos a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 17:08
Qui peut croire à cette fable ?

Tout ça n’est pas très cohérent. Le recteur le connaissait depuis 4 ans et avait "confiance en lui" et durant 4 ans rien ne s'est passé.
Et soudain, il aurait mis 3 départs de feu...
On l’a coincé, parce que "logiquement" personne ne pouvait passer après lui. Donc, par élimination, ça ne pouvait être que lui. Et tranquillement, il fini par "coopérer".
Son nom ? Il est chrétien ou musulman ?
Mais de toute façon ça ne tient pas.
Pourquoi aurait-il mordu la main qui le nourrissait ?
Formidable opération de diversion.
Les brûleurs de cathédrale, les ennemis de la chrétieneté sont donc des migrants...
Et pas ceux que l’on croit. Non.
Pas des satanistes, pas des talmudistes, pas des logistes et leurs hordes d’anarcho-athées comme il y en a tant à Nantes (revoir les larmes de crocodiles de la Maire) Bien sûr que non.
Où voyez-vous une fable, Pathos ?

Avatar de l’utilisateur
Pathos
Senator
Senator
Messages : 982
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: L'incendie de la cathédrale de Nantes

Message non lu par Pathos » lun. 27 juil. 2020, 19:39

ademimo a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 19:27
Où voyez-vous une fable, Pathos ?
Vous ne vous demandez pas ce qui aurait vraiment pu motiver cet individu dans le besoin ?
Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher.

ademimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 227
Inscription : mar. 14 juil. 2020, 21:10
Conviction : catholique

Re: L'incendie de la cathédrale de Nantes

Message non lu par ademimo » lun. 27 juil. 2020, 20:05

Riou a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 14:52
ademimo a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 14:06


Peut-être pourrait-on étudier la reconversion des églises et cathédrales d'avant 1905 en musées ? Si une telle mesure avait été prise à Nantes, l'orgue Clicquot serait encore là, pour la joie des amoureux du patrimoine et de la musique. On aurait pu affecter l'orgue au conservatoire, par exemple. La cathédrale aurait pu servir de salle de concert. Quant aux catholiques, il ne seraient pas lésées, puisque de toute façon, ils ont une préférence pour des lieux de culte modernes, plus conformes à leurs idées en matière de liturgie et de spiritualité. Tout le monde serait gagnant, finalement.
Une église est tout de même un lieu de recueillement. C'est aussi un lieu où se déroule la messe. C'est là la finalité fondamentale d'une église et de toutes les cathédrales louer Dieu. Vous dissociez complètement la cathédrale de sa finalité spirituelle réelle. C'est assez étrange.
Je ne vois pas non plus de preuves marquantes qui attesterait que "les catholiques" préfèrent les "lieux de cultes modernes", qui seraient plus conformes à leurs idées liturgiques et spirituelles. Que des catholiques pensent comme ça et se fassent les chantres de la modernité à tout va, sans doute, mais je doute qu'ils soient nombreux en la matière (notamment concernant les idées que vous leur prêtez en matière de lieux de culte).
Je connais bien les pratiques liturgiques, ayant été organiste dans le passé. Je connais les débats qui opposent les Modernes aux Anciens, sur l'organisation de l'espace sacré, ou bien l'utilisation de l'orgue. Personne n'ignore le problème que pose, depuis la réforme liturgique, la position des anciens maîtres-autels, des tabernacles. La plupart du temps, aujourd'hui, le maître-autel est désaffecté et laissé à l'abandon, et on a aménagé un nouvel autel à la croisée de transept (dénaturant le lieu). Parfois, on a modifié le maître-autel, en le coupant en deux, pour en rapprocher la table de la foule. Je me demande s'il n'y a pas eu, même, des destructions. On pourrait évoquer aussi la délimitation du choeur, matérialisée par des grilles dans certains anciens édifices. Parfois ces grilles ont été vandalisées, comme à Saint-Saturnin en 1997.

Je ne résiste pas à l'envie de vous citer un passage de cette aventure rocambolesque, qui a attiré l'attention à cause de la célébrité des protagonistes :
https://www.lemonde.fr/a-la-une/article ... _3208.html
Le Monde.
"Zizanie religieuse en Auvergne. A Saint-Saturnin, village auvergnat jusqu’ici paisible, le retable de l’église sème la zizanie. Une véritable bataille des "anciens" et des "modernes" dans laquelle s’opposent les familles Giscard et Hortefeux. "
Par Marion Van Renterghem Publié le 31 mai 2013 à 20h28 - Mis à jour le 01 juin 2013 à 13h01

Des rancoeurs remontent à la surface. Comme le mystère, jamais élucidé, de ces grilles de communion en fer forgé et situées entre le choeur et la nef qui disparurent, une nuit de l'année 1997, sciées à la base sans explication. Le lendemain matin, le village était sous le choc, on ne parlait que de ça. Que sont-elles devenues ? Nul ne répond. "Le camp Marie-Claude" est soupçonné d'avoir fait le coup : les grilles qui fermaient l'enceinte sacrée pouvaient contrarier l'esprit de Vatican II. "Où sont les grilles ?", demande-t-on à Jean-Pierre Tixerond, agriculteur et retraité de chez Michelin, un des fidèles de Marie-Claude Hortefeux. Il hésite. Puis se lance : "Les grilles ? Dans la chaufferie !" "C'est vous qui les avez sciées ?", hasarde-t-on. "Oh, je n'étais pas seul…", dit-il.

A son tour, Marie-Claude Hortefeux passe aux aveux. "Ah, les grilles ! Je reconnais que ce n'était pas tout à fait dans la légalité, mais elles nous renvoyaient au XIXe siècle, ça n'allait pas, il fallait bien les enlever ! Nous étions une dizaine, le curé était là. Il était 10 heures du soir, nous sortions d'un conseil paroissial et nous nous sommes dit : ce serait vraiment beau sans les grilles. Nous pensions juste les déboîter mais elles étaient scellées, alors on a scié un peu.
"
Quant à l'orgue, il n'est plus guère à l'honneur, la plupart du temps. Il n'est pas rare, en province, qu'il soit même complètement réduit au silence.

Ce n'est pas tout. Le patrimoine musical de l'Eglise est plutôt méprisé. J'ai déjà lu des jugements très négatifs sur l'ancienne liturgie (réputée dater de la Renaissance, c'est-à-dire de la Contre-Réforme, comme si c'était en soi une marque infâmante).

Donc en résumé, les catholiques d'aujourd'hui (non pas une minorité, mais l'écrasante majorité, puisque les traditionalistes sont marginaux), ont une mauvaise opinion de :
- leur patrimoine musical (chant grégorien, polyphonie des anciens maîtres, anciens chants populaires tels que les Noëls, les chants de Carême, Pâques, etc.)
- l'organisation de l'espace sacré des anciennes églises (maître-autel, tabernacle, choeur, clôtures...)
- l'usage de l'orgue dans la liturgie.

Ils sont parfois allés jusqu'à détruire ou se séparer du mobilier ancien (confessionnaux, bancs de communion), des linges d'autel, vêtements du sacerdoce, etc.

Et lorsqu'ils construisent des édifices neufs, ils construisent la cathédrale d'Evry, qui est le prototype de ce qu'ils souhaitent réellement aujourd'hui (pour l'organisation de l'espace sacré, essentiellement).

Mais ils auraient besoin des anciens édifices pour prier ?

Je ne comprends pas. Ce n'est pas logique.

Mon impression est plutôt que les anciennes églises ne répondent plus à leurs voeux, qu'elles les encombrent plus qu'autre chose. Pour le bien de tous, il me paraît plus logique de les en soulager, et de leur permettre d'utiliser de nouveaux bâtiments (tels que la cathédrale d'Evry), plus conformes à leur idée de la liturgie, de l'organisation de l'espace (se mettre en cercle autour de la table, etc.). Cela n'empêche nullement de prier. Et d'ailleurs, ils recommandent bien plus de "participer" que de prier seul dans son coin, qui est plutôt un signe de repli sur soi. Il faut au contraire chanter la louange en communion avec ses frères et soeurs. Donc, se tapir dans un coin obscur d'une cathédrale n'est pas du tout conforme à la spiritualité actuellement défendue par l'Eglise.

Et pendant que les catholiques libèreront ces édifices d'un autre temps pour aller chanter la louange dans de nouveaux bâtiments de type Cathédrale d'Evry, les passionnés d'art, les amoureux de patrimoine pourront visiter (sans déranger les catholiques) ces vieux témoins du passé, ou bien organiser des concerts d'orgue.

Tout le monde devrait être logiquement satisfait.

ademimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 227
Inscription : mar. 14 juil. 2020, 21:10
Conviction : catholique

Re: L'incendie de la cathédrale de Nantes

Message non lu par ademimo » lun. 27 juil. 2020, 20:07

Pathos a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 19:39
ademimo a écrit :
lun. 27 juil. 2020, 19:27
Où voyez-vous une fable, Pathos ?
Vous ne vous demandez pas ce qui aurait vraiment pu motiver cet individu dans le besoin ?
Non. Quoi ?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités