péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
DavidB
Persona
Persona
Messages : 1922
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par DavidB » jeu. 21 juil. 2011, 18:26

J'essaies de méditer de plus en plus les plaies du christ en croix...

Jésus étant mon frère, je constate qu'il est facile, en le voyant comme Dieu, d'attendre tout et n'importe comment de Lui. On pense que dans son infinie bonté on peut dilapider l'héritage qu'Il nous a obtenu et l'on ne réalise pas nous sommes en train de mépriser le sens de ses plaies.

Qui donc, apprenant que son frère le plus aimant a été torturé à mort, recevant son héritage, prendra cet héritage et le gaspillera par toutes sortes bien inutiles et insignifiants?

Nous considérons bien mal le sens des plaies du christ et le sens du christ lui-même. Il est tellement facile de le pensé haut et inaccessible, alors qu'Il désire nous habiter.

Il y a un problème que je me pose, par contre... Comment un frère si aimant qu'Il donne sa vie jusqu'à en mourir, peut-il aimer à ce point et laisser la plus grande majorité de ses frères et soeurs se perdre... Justement, puisque son amour pour les hommes est sans repentance, pourquoi se formalise-t-il tant du péché? Il mangeait avec les pécheurs. S'il mangeait avec les pécheurs, il devait bien voir de ses propres yeux toutes leurs débauchent et il ne les jugeait pas... Il ne sen allait pas... On ne dit nulle part dans les Évangiles que voyant se commettre un péché, il se levait et quittait, indigné... Et qui donc peut être heureux en ce bas monde en songeant un instant que son frère, sa soeur, ses amis se perdent en majorité? Qui donc suivra Dieu avec joie s'il doit accepter que la mère qui l'a porté, le père qui l'a engendré se comportent en péché mortel par habitude et sans conscience, qu'ils finiront probablement en Enfer...

Comment ne pas alors préférer infiniment ne jamais être venu au monde?
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9172
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 21 juil. 2011, 18:55

DavidB a écrit :Comment un frère si aimant qu'Il donne sa vie jusqu'à en mourir, peut-il aimer à ce point et laisser la plus grande majorité de ses frères et soeurs se perdre...
Il y a beaucoup de questions dans votre intervention émouvante
Mais Jésus a précisément subit la passion et est mort sur la Croix pour ne pas les laisser
Le Saint Padre Pio disait que ce qui le faisait le plus souffrir ce n'était pas le sang qui s'échappait de plaies ouvertes mais quand le sang perlait à travers les pores de sa peau comme Jésus au jardin d'agonie. Au jardin d'agonie Jésus contemplait chacun de nous et suait sang et eau de savoir que certains gâcheraient ce don de Lui-même qu'il allait faire.
Libre a eux d'accepter ou de refuser ce salut
DavidB a écrit : Justement, puisque son amour pour les hommes est sans repentance, pourquoi se formalise-t-il tant du péché? Il mangeait avec les pécheurs. S'il mangeait avec les pécheurs, il devait bien voir de ses propres yeux toutes leurs débauchent et il ne les jugeait pas...
Le péché est détestable, le pécheur aimable… c'est le sens de la vie de Jésus
Pourquoi se formalise-t-il du péché ? Que ressentiriez-vous si vous contempliez ce frère torturé à mort, giflé constamment sur son gibet par ceux pour qui il se livre ? Ne serai-ce pas un acte détestable ?
Pourtant il pardonne déjà : 'Père pardonne leur, ils ne savent pas ce qu'ils font !', et si on cesse de le gifler on profite de ce pardon !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1922
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par DavidB » jeu. 21 juil. 2011, 19:09

Mais les gens ne savent même pas qu'ils le giflent... Plus personne ne le leur dit... Plus personne ne le leur montre...

Vous savez, parfois, je commençais à me masturber et je pensais à Jésus en croix, et je n'étais pas capable de continuer... Comment le leur faire savoir, ils ne savent même pas ce qu'est le sens de l'Amour de Dieu, et cela est encore impressionnant s'ils pensent qu'il puisse y avoir un Dieu.

Dans une soirée de prière charismatique, Jésus me disait qu'Il voulait que j'aies dans mon coeur la certitude d'être sauvé parce qu'Il m'a aimé jusqu'au bout. J'ai pensé que c'était là une marque d'indulgence à l'époque, mais là, je constate que c'est plutôt un appel à la mission. Ne pas avoir peur d'entrer dans son plan, ne pas avoir peur de se perdre dans ce monde-ci...

Et qui aime la souffrance? Qui aime la douleur? Et qui donc la voudra librement et souffrira en remerciant le Christ de leur donner l'occasion de souffrir pour Lui, quand nous avons grandit dans tant de facilité et de confort?

J'en ai la nausée...

Des prêtres réputés disent que la communion est affaire de conscience, même quand c'est sacrilège. Un prêtre a utilisé le rite officiel du mariage pour deux hommes. Un autre prêtre a soutenu le mariage civil de deux femmes. Quand je me suis converti, j'ai voulu me former, et j'ai voulu suivre une formation en théologie, et je suis tombé sur une faculté progressiste où la théorie du genre est acceptée et où la théologie anthropologique est considérée comme un chef d'oeuvre. Des professeurs qui méprisent Rome et la Curie, j'avais des signes mais je me disais que j'étais ignorant... Et le prêtre qui m'a accompagné croyait en l'amour homosexuel. Les prêtres de ce genre sont légions au Québec... Les gens se réconfortent et s'excusent de les croire... Que peut-on faire? Ma grand-mère disait qu'un prêtre avait dit que la messe n'est pas une obligation... Elle a trouvé que ça faisait du sens, puisqu'elle n'était pas obligée d'aller voir son père...

Ce monde lève le coeur... Les gens ne sont pas conscients... Je voudrais trouver un réconfort....
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1922
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Et que penser du péché sur le Coeur de Marie

Message non lu par DavidB » jeu. 21 juil. 2011, 19:26

Je n'avais jamais pensé qu'en péchant, je flagellais mon aîné à la face même de ma mère. Marie, qui a toujours été si grand réconfort pour moi. J'en ai des sueurs froides...
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par stephlorant » jeu. 21 juil. 2011, 19:33

DavidB a écrit :J'essaies de méditer de plus en plus les plaies du christ en croix...
Jésus étant mon frère, je constate qu'il est facile, en le voyant comme Dieu, d'attendre tout et n'importe comment de Lui. On pense que dans son infinie bonté on peut dilapider l'héritage qu'Il nous a obtenu et l'on ne réalise pas nous sommes en train de mépriser le sens de ses plaies.
Le jour de ma conversion, j'ai regardé vers le Christ de mon crucifix, en lui disant que je ne comprenais toutes ces idées que j'avais dans la tête et qui me rendaient la vie facile. Je m'étais mis à le supplier de m'aider à comprendre, car rien n'avait plus de sens. Mais, certes, à cet instant précis, je ne m'attendais pas que Lui aussi, relève tout d'un coup sa tête de plâtre, puis me regarde droit dans les yeux et s'écrie: "Mon Père, entre tes mais, je remets mon esprit !"

J'ai réalisé du plus profond de mon être que le Christ, en me voyant ainsi, était en train de donner sa vie afin que je cesse de tourner en rond dans mon péché et de me désespérer. J'avais commencé à relire les Evangiles, mais je me croyais un parmi six milliards d'hommes, alors comment le Christ pourrait-Il se pencher sur mon cas personnel ? Et là, Il me montrait qu'Il ne supportait pas de me voir ainsi.

Pour un évènement, c’en fut un ! Mais désormais, David, vous êtes de sa famille - comme Il le dit dans un Evangile cette semaine. Que l'apostasie de certains prêtres ne soit pas pour vous une occasion de chute. Comme Jésus a dit: "Courage, j'ai vaincu le monde".
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
Michael*69
Censor
Censor
Messages : 176
Inscription : sam. 16 juil. 2011, 19:04

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par Michael*69 » jeu. 21 juil. 2011, 19:33

Moi j'ai beaucoup de mal à méditer... faire comme vous réfléchir à toutes la conséquences.

Moi la seule chose que j'arrive à faire c'est m'imaginer une image du Christ (avec une image religieuse c'est plus facile) et m'imaginer cette gravure, je ne sais pas méditer à vrai dire :(

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1922
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par DavidB » jeu. 21 juil. 2011, 19:49

stephlorant a écrit :Que l'apostasie de certains prêtres ne soit pas pour vous une occasion de chute. Comme Jésus a dit: "Courage, j'ai vaincu le monde".
Oui, je pensais que cela était un appel à ne pas avoir peur de la malice du monde contre moi, je pense désormais que je n'avais que la moitié de l'interprétation, car il s'agit de ne pas en avoir peur dans le témoignage authentique de la vie chrétienne...

Bruno, dans ma génération tout a été tellement facilité, nous sommes gâtés pourris. Je ne vois vraiment pas ce qui pourra être fait...
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par stephlorant » jeu. 21 juil. 2011, 19:55

Gâtés sans doute, mais pourris ? Vous ne seriez pas ici si vous étiez pourri. La pourriture signifie qu'il est trop tard, car les cadavres sont pourris, mais vous savez bien que Jésus a ressuscité Lazare, qui s'était déjà décomposé dans sa tombe ! Aucun de nous n'a le droit de se juger soi-même, prenez garde au démon qui vous soufflerait une telle chose !
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par stephlorant » jeu. 21 juil. 2011, 19:58

Michael*69 a écrit :Moi j'ai beaucoup de mal à méditer... faire comme vous réfléchir à toutes la conséquences.

Moi la seule chose que j'arrive à faire c'est m'imaginer une image du Christ (avec une image religieuse c'est plus facile) et m'imaginer cette gravure, je ne sais pas méditer à vrai dire :(

Eh bien, essayons. Prenons les débuts : pourquoi Jésus a-t-il choisi de venir au monde dans une grotte ou une étable ? Que dîtes-vous de vous même à ce sujet, quelle est votre impression, votre sentiment ? Parce que tout de même, c'est un peu bizarre non ?
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1922
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par DavidB » jeu. 21 juil. 2011, 20:00

Michael*69 a écrit :Moi j'ai beaucoup de mal à méditer... faire comme vous réfléchir à toutes la conséquences.

Moi la seule chose que j'arrive à faire c'est m'imaginer une image du Christ (avec une image religieuse c'est plus facile) et m'imaginer cette gravure, je ne sais pas méditer à vrai dire :(
Bonjour Michael,

Pour ma part, ça a a commencé quand, en souffrant moi-même des blessures toutes simples, crampes au mollet, entorse à la cheville, blessures quelconques, que je me suis mis à réaliser le sens de l'incarnation du Christ. Nous avons trop souvent une conception trop spiritualisée de l'incarnation du christ.

Vous savez ce que c'est que de se déchirer la peau, ça arrive à tout le monde. Vous savez ce que c'est qu'une cognée qui fait des ecchymoses, bien, en méditant les plaies du christ, essayez, avec votre mémoire sensorielle, de vous souvenir de ce que ça pouvait être pour le christ, qu'à chaque coup de flagelle, sa peau éclaitait sous le coup des petite boulettes de plomb. Imaginez l'effet d'une piqûre manquée par une infirmière... Ressentez-en une multitude en même temps sur votre tête. Avez-vous déjà marché sur un clou? Imaginez cette sensation dans les pieds et les poignets... Vous souvenez-vous des douleurs des genoux lors des épisodes de croissance rapides lors du passage de l'enfance à l'adolescence? Imaginez cette douleur dans vos os.

Essayez de considérer le tout en même temps et vous serez encore extrêmement loin de la réalité...

Je ne suis pas un pro non plus... J'ignore pourquoi je dois avoir ces intuitions... elles me laissent un goût plutôt amer...Mais bon...
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1922
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par DavidB » jeu. 21 juil. 2011, 20:04

stephlorant a écrit : Prenez garde au démon qui vous soufflerait une telle chose !
Comment se fait-il que vous sembliez davantage conscient de ces choses que la plupart des prêtres auxquels j'ai pu parler?

Ha Thérèse! Au secours! : "Si j'avais commis tous les crimes possibles, je garderait toujours la même confiance, car je sais que cette multitudes d'offenses n'est qu'une goutte d'eau dans un brasier ardent".
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

Avatar de l’utilisateur
Michael*69
Censor
Censor
Messages : 176
Inscription : sam. 16 juil. 2011, 19:04

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par Michael*69 » jeu. 21 juil. 2011, 20:07

J'ai fermer un peu les yeux et imaginer la scene, et je pense qu'il a voulu naître loin du tumulte du monde, eloigné du monde, du bruit, éloigné des choses qu'ils devraient affronter dans son enfance..

Et en toute securité pour certains de vivre puisqu'ensuite Hérode ferait tuer tous les nouveaux nés...

Désolé si je suis en Hors sujet :(

edit : Là en y pensant je me pose la question :

Pourquoi le Roi Herode qui avait mandaté les Mages pour verifier la naissance de l'enfant pour lui rendre hommage, change radicalement d'avis au point de faire tuer tous les nouveaux nés, pourquoi a t-il pris cette décision surement prise pendant le voyage des Rois Mages, puisque les Rois Mage ont eu "l'intuition" ou un songe ou une parole d'anges, leur indiquant de pas retourner chez Herode... Qu'a t-il pu se passer dans sa tête ?

Peut etre une action de Satan...
Dernière modification par Michael*69 le jeu. 21 juil. 2011, 20:17, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par stephlorant » jeu. 21 juil. 2011, 20:16

Michael*69 a écrit :J'ai fermer un peu les yeux et imaginer la scene, et je pense qu'il a voulu naître loin du tumulte du monde, eloigné du monde, du bruit, éloigné des choses qu'ils devraient affronter dans son enfance..

Et en toute securité pour certains de vivre puisqu'ensuite Hérode ferait tuer tous les nouveaux nés...

Désolé si je suis en Hors sujet :(
Tu es en plein dans le sujet. Mais il y a une raison qui fait que même les SDF peuvent se sentir proches de Jésus...
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
Michael*69
Censor
Censor
Messages : 176
Inscription : sam. 16 juil. 2011, 19:04

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par Michael*69 » jeu. 21 juil. 2011, 20:19

Exact j'y ai pensé aussi, naître dans la grande humilité, sans aucune richesse, je ne dirai pas dans la pauvreté, mais dans une certaine... mince j'ai pas le mot... grrr

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par stephlorant » jeu. 21 juil. 2011, 20:33

dans un certain dépouillement, une certaine précarité, dans l'abandon de confiance.
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité