péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9181
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 21 juil. 2011, 20:54

La Pauvreté va très bien, de celle que St François d'Assise a épousé, lui initiateur de la crêche pour mieux méditer les mystères de l'Incarnation.
St Bonaventure dans un sermon disait que à Bethléem la Sainte Famille avait reçu de l'or de la myrrhe et de l'encens. Tout cela représente une fortune. Quid de la pauvreté ?
Mais continuait-il : de retour à Nazareth plus aucune richesse apparente… il en venait à la conclusion qu'ils avaient dû tout distribuer au pauvre en chemin !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Michael*69
Censor
Censor
Messages : 176
Inscription : sam. 16 juil. 2011, 19:04

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par Michael*69 » jeu. 21 juil. 2011, 21:07

J'ai donc vu juste.

On peut imaginer qu'ils ont distribuer les cadeaux des Mages aux plus nécessiteux rencontrés sur leur chemin ou contre un peu de nourriture.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9181
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 21 juil. 2011, 21:13

Michael*69 a écrit : Pourquoi le Roi Herode qui avait mandaté les Mages pour verifier la naissance de l'enfant pour lui rendre hommage, change radicalement d'avis au point de faire tuer tous les nouveaux nés, pourquoi a t-il pris cette décision surement prise pendant le voyage des Rois Mages, puisque les Rois Mage ont eu "l'intuition" ou un songe ou une parole d'anges, leur indiquant de pas retourner chez Herode... Qu'a t-il pu se passer dans sa tête ?

Peut etre une action de Satan...
Hérode n'a jamais eu l'intention de s'agenouiller devant quelqu'un d'autre que lui
Il a demandé aux mages de lui dire où se trouvait le Messie pour le tuer
Comme les mages ne lui ont pas révélé où ils l'avaient honoré, il a décidé de tuer tous les nouveaux né pour être sûr de ne pas le rater
D'où le nom des saints innocents, enfants qui ont perdu leur vie pour Jésus sans même le savoir
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Michael*69
Censor
Censor
Messages : 176
Inscription : sam. 16 juil. 2011, 19:04

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par Michael*69 » jeu. 21 juil. 2011, 21:36

C'est ce que je me disais, je me disais, soit il a pété un cable pendant la route des Mages, soit c'etait un calcul de sa part.

Avatar de l’utilisateur
cath1250
Censor
Censor
Messages : 166
Inscription : mar. 15 févr. 2011, 9:47
Localisation : belgique

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par cath1250 » sam. 25 août 2012, 7:25

Comment Hérode a t'il pu faire procéder au massacre des innoncents alors qu'il y avait de grande chance qu'il soit mort avant la naissance du Christ? D'où, quel crédit accorder à ce passage de l'Evangile de Matthieu, qui tout du long, cherche à convaincre de la réalisation des prophétie. quitte à "modifier" quelque peu la réalité pour la faire coincider avec les prophéties? il n'existerait aucune trace historique de ce massacre.
je précise que c'est juste une question, je viens de lire un article dans un magazine à ce sujet et je ne sais pas ce que çà vaut.....
Quand je parlerais les langues des hommes et celles des anges, si je n'ai pas l'amour je ne suis qu'une pièce de bronze qui résonne, qu'une cymbale qui retentit...
...L'amour est patient ; l'amour est plein de bonté. L'amour n'est point envieux ; il n'est pas présomptueux, il ne s'enfle pas d'orgueil. Il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s'aigrit pas ; il ne soupçonne point le mal. Il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il met sa joie dans la vérité. Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout....

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13292
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par etienne lorant » ven. 31 août 2012, 15:52

DavidB a écrit : Qui donc suivra Dieu avec joie s'il doit accepter que la mère qui l'a porté, le père qui l'a engendré se comportent en péché mortel par habitude et sans conscience, qu'ils finiront probablement en Enfer... Comment ne pas alors préférer infiniment ne jamais être venu au monde?
Au contraire de désirer ne jamais être venu au monde, je bénis sans cesse le Père qui m'a donné la vie. En me donnant "la vie, le mouvement et l'être", Il m'a donné aussi de rencontrer son Fils, lequel m'a révélé combien est grande la miséricorde divine. Mieux encore, moi qui demeure pécheur, j'ai part à son Esprit saint, ce qui m'étonne le plus. Que vouliez-vous dire ? Si vous connaissez ce qu'est la joie, alors ne jugez ni père ni mère ni vous-même... j'ai difficile de comprendre ce raisonnement, j'avoue.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2117
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: péché = Gaspiller l'héritage d'un frère torturé à mort

Message non lu par Géraldine » mar. 25 sept. 2012, 23:22

6a00d83451619c69e2016303c3aba1970d-800wi.jpeg
6a00d83451619c69e2016303c3aba1970d-800wi.jpeg (13.61 Kio) Consulté 293 fois
C' est à nous tous de discerner le bjen du mal...
Même dans la souffrance et surtout dans la souffrance où la révolte peut naître:"pourquoi moi?"
Et c' est justement là que l' on peut penser au Christ.
Il a appellé son Père sur la Croix et s' est senti abandonné mais Son.Immense Force dans cette immolation ne venait- elle pas de Dieu Lui- même?
On pourrait débattre à l' infini des souffrances du Christ, bien mal reproduites car Il a tellement été torturé que ce n' était qu' un Homme, Fils de Dieu ensanglanté que Marie Sa Mère a vu au pied de la croix.
Il est difficile de se concentrer sur la Passion de Jésus et combien de martyrs ont subi au nom du Christ et aujourd'hui aussi ces douleurs dont la plus grande est celle de résister au renoncement de sa Foi....
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités