Couple ou paire?

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Avatar de l’utilisateur
Philippe B.
Censor
Censor
Messages : 130
Inscription : lun. 04 avr. 2011, 14:18
Localisation : Bruxelles

Différence entre paire et couple

Message non lu par Philippe B. » jeu. 17 mai 2012, 15:53

Bonjour,

Au risque de dévier légèrement du débats mais en voulant rebondir sur les mots "couple" et "paire" je pense qu'il est nécessaire, surtout aujourd'hui où le sens des mots est de plus en plus dévié afin de légitimer les moindres abus et déviances, d'utiliser les termes exacts quand nous nous exprimons. Un couple exprime l'union de 2 personnes complémentaires au sens biologique et non identiques. Le mot paire convient mieux à 2 "objets" identiques mais n'est peut être pas le plus adapté à des êtres humains, il faudrait en trouver un autre mais certainement pas "couple". En anglais "a couple of" signifie "deux" mais ce n'est pas le cas en français, attention à l'influence anglo-saxone !

De même pour le mot "mariage". Que la société autorise l'union de 2 hommes ou 2 femmes ok, mais qu'on n'utilise pas le mot "mariage" qui ne s'applique qu'à l'union d'un homme et d'une femme.

Je voudrais ainsi citer ce passage du livre de Mgr Michel Schooyans "Le terrorisme à visage humain" :

"Un des aspects de cette crise et non le moindre, concerne le langage. En partie sous l'influence de la pensée anglo-saxone, nous sommes entrés dans une ère où la signification des mots varie au gré des définitions que certains leur donnent. Une nouvelle tour de Babel est en train de s'élever. Des mots simples, renvoyant à des réalités premières, sont désormais investis de significations inattendues et fluctuantes. Tel est le cas de mots comme vie, mort, famille, avortement, genre, santé, - pour ne citer que ces exemples.

On assiste ainsi à une déconstruction du langage : le sens des mots n'est jamais assuré ; il fait l'objet de discussions, de transactions, voire de marchandages. On procède comme dans les rapports commerciaux : le sens des mots est négocié. Ce sens dépend de la signification qu'un groupe, ou même qu'un individu, veut leur attribuer. Alors qu'on emploie les mêmes termes, on n'est jamais sûr de parler de la même chose.

Évidemment cette déconstruction du langage entraîne des conséquences multiples. Elle entraîne en particulier une déconstruction du droit. La notion même de droits de l'homme est fragilisée. De plus en plus, ces droits font, eux aussi, l'objet de négociations, de marchandages. On négocie le droit à la vie, le droit à la mort, le droit à la santé. On n'a plus de repère pour savoir ce qu'est la justice, puisque ce qui était reconnu injuste hier peut être déclaré juste aujourd'hui, et inversement.

Les retentissements de cette déconstruction du langage et du droit sont considérables dans toutes les questions de bioéthique. (...) Dans la quatrième partie [de cet ouvrage], nous analyserons la façon dont ce langage opère : il est instrument efficace de déprogrammation-reprogrammation au service d'une nouvelle révolution culturelle. Celle-ci est sous-tendue par une idéologie nihiliste radicale et se donne pour but la réalisation d'une utopie impitoyable."

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1511
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: baptême d'enfants élevés par des homosexuel(le)s

Message non lu par zelie » jeu. 17 mai 2012, 20:18

Quelle est cette utopie impitoyable exactement?

Sinon d'accord sur l'analyse globalement.

et juste un point: je n'ai entendu parler de "paires" que pour des objets ou des animaux.
J'ai toujours entendu parler de "couples" pour des personnes, même homosexuelles.
L'emploi du mot paire m'a alors semblé malheureux, propre à heurter, même si j'avais bien compris qu'il ne s'agissait au plus que d'une maladresse. Les homosexuels ayant toute ma sympathie, la même sympathie que j'ai pour tous les pécheurs dont je suis, je me suis permise de penser un instant que ce mot risquait de leur être une blessure, et ça m'a un peu peinée pour eux.
Je ne m'attendais pas à tant d'analyse, mais c'est sympa, autour du mot-signifié, d'avoir gratté l'idée du sens/la vision du droit. Il faudrait en faire un autre fil, il se peut que beaucoup aient des choses à partager sur ce sujet?
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
catholique03
Ædilis
Ædilis
Messages : 11
Inscription : dim. 20 mai 2012, 15:17

Re: baptême d'enfants élevés par des homosexuel(le)s

Message non lu par catholique03 » dim. 20 mai 2012, 18:45

A propos de l'usage du mot "paire".

A priori, cela me choque moi aussi :incertain: , mais un de mes amis païen et multisexuel (= très, très libertin) utilise ce terme de "paire" pour les binômes homosexuels.

Cela dit, je n'ai effectivement entendu ce terme de "paire" que dans sa bouche, et comme je ne suis pas une habituée des cercles gays et lesbiens, je suis bien en peine de savoir "ce qui se dit" dans ce milieu. :oops:

Et puis après tout, est-ce si important que cela?

Faisons comme à l'armée et disons "binôme"!

proflycee
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : sam. 18 déc. 2010, 15:21
Localisation : angers

Re: baptême d'enfants élevés par des homosexuel(le)s

Message non lu par proflycee » sam. 26 mai 2012, 15:00

Mon propos n'était pas sur le mot à utiliser, paire ou couple (on dit une paire d'amis: ce qui correspondait pour moi à leur état), mais à la position de l'Eglise face à cette demande, et j'ai trouvé un début de réponse sur cybercuré.
Certains prêtres refusent ce baptême, justifiant qu'il était difficile de demander une éducation chrétienne pour l'enfant, du fait de l'état "matrionial" des parents. Je connais des couples pour lesquels les prêtres ont refusé le baptême car ces derniers ne s'engageaient pas à faire éduquer leur enfant chrétiennement.
En gros, suffit-il que les parents demandent le baptême pour que le prêtre y soit obligé.

aroll
Quæstor
Quæstor
Messages : 261
Inscription : lun. 16 nov. 2009, 13:09

Re: baptême d'enfants élevés par des homosexuel(le)s

Message non lu par aroll » sam. 26 mai 2012, 16:31

Bonjour.
Spiritus_Sanctus a écrit :Bonjour,

Au risque de dévier légèrement du débats mais en voulant rebondir sur les mots "couple" et "paire" je pense qu'il est nécessaire, surtout aujourd'hui où le sens des mots est de plus en plus dévié afin de légitimer les moindres abus et déviances, d'utiliser les termes exacts quand nous nous exprimons. Un couple exprime l'union de 2 personnes complémentaires au sens biologique et non identiques. Le mot paire convient mieux à 2 "objets" identiques mais n'est peut être pas le plus adapté à des êtres humains, il faudrait en trouver un autre mais certainement pas "couple". En anglais "a couple of" signifie "deux" mais ce n'est pas le cas en français, attention à l'influence anglo-saxone !

De même pour le mot "mariage". Que la société autorise l'union de 2 hommes ou 2 femmes ok, mais qu'on n'utilise pas le mot "mariage" qui ne s'applique qu'à l'union d'un homme et d'une femme.

Je voudrais ainsi citer ce passage du livre de Mgr Michel Schooyans "Le terrorisme à visage humain" :

"Un des aspects de cette crise et non le moindre, concerne le langage. En partie sous l'influence de la pensée anglo-saxone, nous sommes entrés dans une ère où la signification des mots varie au gré des définitions que certains leur donnent. Une nouvelle tour de Babel est en train de s'élever. Des mots simples, renvoyant à des réalités premières, sont désormais investis de significations inattendues et fluctuantes. Tel est le cas de mots comme vie, mort, famille, avortement, genre, santé, - pour ne citer que ces exemples.

On assiste ainsi à une déconstruction du langage : le sens des mots n'est jamais assuré ; il fait l'objet de discussions, de transactions, voire de marchandages. On procède comme dans les rapports commerciaux : le sens des mots est négocié. Ce sens dépend de la signification qu'un groupe, ou même qu'un individu, veut leur attribuer. Alors qu'on emploie les mêmes termes, on n'est jamais sûr de parler de la même chose.

Évidemment cette déconstruction du langage entraîne des conséquences multiples. Elle entraîne en particulier une déconstruction du droit. La notion même de droits de l'homme est fragilisée. De plus en plus, ces droits font, eux aussi, l'objet de négociations, de marchandages. On négocie le droit à la vie, le droit à la mort, le droit à la santé. On n'a plus de repère pour savoir ce qu'est la justice, puisque ce qui était reconnu injuste hier peut être déclaré juste aujourd'hui, et inversement.

Les retentissements de cette déconstruction du langage et du droit sont considérables dans toutes les questions de bioéthique. (...) Dans la quatrième partie [de cet ouvrage], nous analyserons la façon dont ce langage opère : il est instrument efficace de déprogrammation-reprogrammation au service d'une nouvelle révolution culturelle. Celle-ci est sous-tendue par une idéologie nihiliste radicale et se donne pour but la réalisation d'une utopie impitoyable."
Tant qu'on en est à pinailler:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Couple
Extrait:
En droit civil et en sociologie, le couple est l'union de deux personnes, mariées ou équivalents (union libre, PACS, etc.).
En mathématique, le couple est un ensemble ordonné de deux éléments, éventuellement identiques.
En physique, le couple désigne tout système d'actions mécaniques dont la résultante \vec{R} est nulle.
En construction navale, les couples sont les pièces de structure, symétriques, joignant la quille aux plat-bords ou aux bauquières, transversales à la coque du navire.
En mécanique, le couple est l'effort en rotation appliqué à un axe par deux forces égales de sens contraire.
En aviron, le couple est une catégorie de bateau où l'on dispose de deux avirons pour ramer.
En aéronautique, le couple est une pièce du fuselage de type semi-monocoque qui permet la résistance aux efforts de torsion.

Même pour le vénérable Larousse, un couple ce n'est pas seulement un homme et une femme:
http://www.larousse.com/en/dictionnaire ... uple/19854

Homme et femme unis par les liens de l'amour ou du mariage : Un couple uni.
Deux personnes réunies provisoirement au cours d'une danse, d'une promenade, etc. : Des couples de danseurs.
Deux personnes animées d'un même sentiment, d'une même volonté, ou que des intérêts, des affinités, des caractères rapprochent : Un couple d'amis.
Animaux réunis deux à deux, mâle et femelle, ou appariés pour un même travail : Un couple de pigeons.
Marine et navigation intérieure
Sur un navire métallique, chacune des sections transversales de la carène au droit d'une membrure.
Mathématiques
Élément (x, y) formé à partir d'un élément x d'un ensemble M et d'un élément y d'un ensemble N. (Les couples (x, y) constituent l'ensemble noté M × N, produit cartésien de M et N.)
Physique
Système de deux forces de somme nulle, caractérisé par son moment.

Se focaliser sur un mot est stérile, c'est souvent l'argument de celui qui n'en a pas vraiment.
Et dans le cas dont il est question ici, c'est vrai que l'expression "paire" a un côté inutilement méprisant/rabaissant.

Amicalement, Alain

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13428
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: baptême d'enfants élevés par des homosexuel(le)s

Message non lu par etienne lorant » sam. 26 mai 2012, 18:47

proflycee a écrit :Je suis désolé, mais il n'y a aucun mépris dans mes propos, et je ne vois pas en quoi cela gêne de dire une paire ou un couple. Seulement pour moi, un couple est composé d'un homme et d'une femme. Il aurait peut-être mieux fallu dire deux homosexuel(le)s vivant ensemble.
Le mot couple est complètement neutre à ma connaissance - mais si vous préférez la paire, je pourrais donc dire : "Ce midi, j'ai mangé un couple de pommes de terre avec une paire de sympathiques personnes âgées !"

Bizarre quand-même... :rire:
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
spk
Quæstor
Quæstor
Messages : 329
Inscription : ven. 20 janv. 2012, 16:38

Re: baptême d'enfants élevés par des homosexuel(le)s

Message non lu par spk » sam. 26 mai 2012, 19:17

Ah là là les personnes âgées de maintenant, aucune moralité! heureusement que les pommes de terre sont là pour leur donner le bon exemple! :rire:

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1511
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: baptême d'enfants élevés par des homosexuel(le)s

Message non lu par zelie » lun. 28 mai 2012, 19:46

aroll a écrit : Se focaliser sur un mot est stérile, c'est souvent l'argument de celui qui n'en a pas vraiment.
Non justement, l'exploration de ces mots dans des registres multiples a eu le grand avantage de nous obliger tous à préciser notre pensée, ou à l'argumenter. Alors ne généralisons pas trop vite, nous y avons soulevé des angles de vues intéressants.
aroll a écrit : Et dans le cas dont il est question ici, c'est vrai que l'expression "paire" a un côté inutilement méprisant/rabaissant.
Dont on a tous bien compris que c'était involontaire, sans intention au départ, c'est pour cela que le fil est parti dans une direction de définition de ces mots et de recadrage en fonction de différents contextes. Mais la précision a son poids, car on est pas en train de descendre Proflycee.

Merci à la modération d'avoir déplacé cette partie du fil, cela permettra au fil sur le baptême de garder toute sa cohésion.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Différence entre paire et couple

Message non lu par Isabelle47 » lun. 28 mai 2012, 21:45

Par définition, toute langue vivante est en évolution.
Que la langue soit utilisée dans un but manipulatoire, cela n'est pas une nouveauté; c'est, notamment, un des signes de perversion et de manipulation des régimes totalitaires que de faire dévier le sens des mots, de jouer sur les connotations, les extraire de leur contexte.
Le mot "paire", même si la définition du Larousse correspond à ce que ce mot veut nommer, a une connotation péjorative - précisèment dans le contexte dont nous parlons ici- cela ne devrait échapper à personne.
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Couple ou paire?

Message non lu par marie du hellfest » mer. 03 avr. 2013, 0:07

Nanimo a écrit :puisque l'accent était mis sur les gays alors qu'ils ont déjà le "mariage" (!) avec le pacs,
Non, justement. Il me semble qu'il y a des différences entre le mariage et le PACS (autres que le droit à l'adoption je veux dire), pour la répartition du patrimoine en cas de décès par exemple.
Dans un mariage le conjoint passe avant l'état pour l'héritage, dans le PACS je crois que c'est l'inverse.


Sinon ça n'a rien à voir mais Gyrovague, s'il vous plaît, si vous pouviez arrêter de parler de "paires" ... on parle bien de couples pour certains animaux, alors pourquoi pas pour des homosexuels aussi ? :/

Avatar de l’utilisateur
Johnny
Senator
Senator
Messages : 751
Inscription : mar. 26 mars 2013, 16:44
Localisation : Ile-de-France

Re: Une nouvelle manifestation le 26 mai ?

Message non lu par Johnny » mer. 03 avr. 2013, 9:36

marie du hellfest a écrit :
Sinon ça n'a rien à voir mais Gyrovague, s'il vous plaît, si vous pouviez arrêter de parler de "paires" ... on parle bien de couples pour certains animaux, alors pourquoi pas pour des homosexuels aussi ? :/
En français : deux objets ou animaux identiques forment une paire, mais s'il y a une différence sexuelle, c'est un couple.

Donc Gyrovaque a littérairement raison, mais politiquement tort : en utilisant le mot "paire", il prête le flanc aux critiques le qualifiant d'homophobe, ce qui dessert la cause qu'il veut défendre.
Donc je lui conseille également de modifier ses messages précédents.
Se croire soi-même imparfait et trouver les autres parfaits, voilà le bonheur. (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! (idem)

Avatar de l’utilisateur
Gehennam
Censor
Censor
Messages : 128
Inscription : mer. 01 août 2012, 11:18

Re: Une nouvelle manifestation le 26 mai ?

Message non lu par Gehennam » mer. 03 avr. 2013, 10:29

Johnny a écrit :
marie du hellfest a écrit :
Sinon ça n'a rien à voir mais Gyrovague, s'il vous plaît, si vous pouviez arrêter de parler de "paires" ... on parle bien de couples pour certains animaux, alors pourquoi pas pour des homosexuels aussi ? :/
En français : deux objets ou animaux identiques forment une paire, mais s'il y a une différence sexuelle, c'est un couple.

Donc Gyrovaque a littérairement raison, mais politiquement tort : en utilisant le mot "paire", il prête le flanc aux critiques le qualifiant d'homophobe, ce qui dessert la cause qu'il veut défendre.
Donc je lui conseille également de modifier ses messages précédents.
En fait, pour clarifier les choses, c'est votre idée du couple (un homme et une femme allant nécessairement ensemble) qui constitue une paire (cf définition du couple : https://fr.wiktionary.org/wiki/couple)
Il est cependant vrai qu’étymologiquement, un couple représente un homme et une femme.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10951
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Une nouvelle manifestation le 26 mai ?

Message non lu par Fée Violine » mer. 03 avr. 2013, 11:42

marie du hellfest a écrit : Gyrovague, s'il vous plaît, si vous pouviez arrêter de parler de "paires" ... on parle bien de couples pour certains animaux, alors pourquoi pas pour des homosexuels aussi ? :/
Moi aussi ça m'énerve ce mot "paire". Les gens ne sont pas des chaussures !

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Couple ou paire?

Message non lu par marie du hellfest » jeu. 04 avr. 2013, 0:23

Johnny a écrit :En français : deux objets ou animaux identiques forment une paire, mais s'il y a une différence sexuelle, c'est un couple.

Donc Gyrovaque a littérairement raison, mais politiquement tort : en utilisant le mot "paire", il prête le flanc aux critiques le qualifiant d'homophobe, ce qui dessert la cause qu'il veut défendre.
Alors, je prends mon Petit Larousse (illustré), et voici ce que je lis :

"1. COUPLE n.f. (lat. copula). Vx, litt. Ensemble de deux choses de la même espèce. Une couple d'heures.

2. COUPLE n.m. (de 1. couple). 1.a. Homme et femme unis par le mariage ou par des liens affectifs. Un jeune couple avec un bébé. b. Réunion de deux personnes. Un couple de patineurs. (...) c. Rapprochement de deux personnes liées par l'amitié, une certaine affinité, des intérêts communs, etc. Un couple d'amis

(...)"

Je passe sur les définitions propres à la physique ou la mécanique.

Les homosexuels peuvent rentrer dans la catégorie 2.1.c qui ne mentionne aucune obligation de différenciation des sexes. On peut donc bien parler de couple à leur égard.


A part ça mon copain me faisait judicieusement remarquer que l'utilisation de paire au singulier pour des homosexuels est bancale : soit ils en ont deux, soit ils (elles en l'occurrence ...) n'en ont pas. :>

Avatar de l’utilisateur
Johnny
Senator
Senator
Messages : 751
Inscription : mar. 26 mars 2013, 16:44
Localisation : Ile-de-France

Re: Une nouvelle manifestation le 26 mai ?

Message non lu par Johnny » jeu. 04 avr. 2013, 9:42

marie du hellfest a écrit : "1. COUPLE n.f. (lat. copula).
Le petit Larousse donne le sens d'usage, mais l’étymologie d'un mot permet quand même de bien comprendre le sens profond et le contexte dans lequel il s'est formé.

Et couple vient de "copula", qui a donner "copuler" !!

Un couple d'amis ne "copule" pas : donc l'usage du mot est "académiquement" abusif.... ;)
Se croire soi-même imparfait et trouver les autres parfaits, voilà le bonheur. (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! (idem)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités