Parent A et parent B

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1151
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Parent A et parent B

Message non lu par nad » sam. 17 nov. 2012, 20:48

Citer:
"mieux-vaut-pour-un enfant-être-élevé-par-un- couple-d'homosexuels-bien-sous-tout-rapport-que-par-un-couple- d'hétérosexuels-alcooliques" vous conviendrez tout de même que c'est un peu léger comme argument.


Ah bon, c'est léger cela? Moi je crois au contraire (et cela répondra je l'espère du même coup à Teano) que c'est cela qui est important. A moins que vous ne soyez persuadés qu'il vaut mieux pour un jeune de vivre dans ce genre de milieu
et
Je préférerais mille fois si j'étais un gosse battu être élevé par des gens biens dans leur tête que par des tarés qui me cognent tout les soirs.
Je crois que pour un enfant vivre chaque jour dans la peur de rentrer chez soi et d'exister est bien pire que le risque qu'on se moque de lui à l'école parce qu'il/elle a deux papa ou deux mamans. Par ailleurs, les homosexuels auraient enfin leur rôle à jouer dans l'éducation et donc l'évolution de la société, fini le sentiment de discrimination chez cette population. Ça retirerais deux types de maux d'un coup.
Quelques points m'interrogent dans ce qui est écrit : pourquoi le fait d'être dans un couple homosexuel garantirait une éducation saine à l'enfant ? Qu'est-ce qui protègent un couple d'homosexuel d'être "taré" selon vos termes par rapport à un couple hétéro taré ?
Quels seraient les risques pour un enfant d'être battu dans un foyer homosexuel et le lendemain ne pas trouver de réconfort auprès de ses copains à l'école mais des moqueries car enfant de couple homosexuel?....

Pourquoi les homosexuels devraient jouer un rôle particulier dans l'éducation et donc dans l'évolution de la société, en tant qu'homosexuel ?
Ne devraient-ils pas plutôt jouer un rôle parce qu'ils sont comme n'importe quel quidam et que n'importe quel quidam a un rôle à jouer selon ce qu'ils sont homme ou femme et non selon leur préférence sexuelle ?
est-ce que le sentiment de discrimination des homosexuels correspond à une réalité de nos jours ?
Enfin n'est-ce pas égocentrique et donc difficilement conciliable avec un amour vrai tourné vers l'autre, que de ce servir du mariage et de l'adoption pour faire cesser des sentiments de discrimination probable d'une minorité communautaire ?

nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2117
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: Parent A et parent B

Message non lu par Géraldine » dim. 18 nov. 2012, 18:02

Bien entendu, je plains des enfants qui auraient deux pères ou deux mères....mais cela, on le sait :-@ déjà....mais quid de......l'arbre généalogique?(!!!)
J' ai vu vos manifestations gigantesques sur votre territoire.....c' est dire si le couple est précieux.
De voir autant de participants, un véritable océan de soutien, je souhaite que les enfants à venir aient les parents qu' ils méritent.....
Mes propos sont simplistes mais c' est le coeur qui parle....qu' on en parle aussi ailleurs qu' en France.
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2538
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Parent A et parent B

Message non lu par Nanimo » jeu. 22 nov. 2012, 16:00

Je me demande si Ami sait de quoi il parle, lorsqu'il mentionne les enfants pour adoption ou placement en foyer d'accueil chez des couples homos.

Enfant, j'ai été de ceux que l'on place. Sauf que – fait inhabituel – c'est moi qui avait pris l'initiative de demander audience auprès d'un juge pour enfant; il m'a écouté et j'ai quitté le foyer parental pour un foyer de jeunes filles. C'était une décision de justice et la fin d'une enfance ahurissante. J'ai eu affaire à un juge avert que je remercie encore. (Va falloir que je rende un vibrant hommage au système judiciaire français.) :)

Récemment, j'ai vu un documentaire français sur nos soldats qui rentrent de mission. Les traumatismes psychologiques ne sont pas rares et un psy a eu l'idée de confier un chien à chacun de ses patients. L'un des patients déclarait que devoir s'occuper de son chien lui avait permis de se remettre : le chien avait besoin d'eau, il lui donnait de l'eau; il avait besoin d'une promenade, il lui faisait faire sa promenade ou son exercice. Une relation simple, des besoins basiques, pour redémarrer.

Lorsqu'il s'agit d'enfants (adoption ou placement) dont le psychisme est en miettes, c'est le même principe : on veut simple et basique. Autrement dit « papa, maman ». L'idée que des couples homosexuels puissent les adopter ou les accueillir est une aberration.

On sait déjà que – insensiblement, tout à fait insensiblement – du mariage pour tous nous glisserons vers l'adoption ou le foyer d'accueil homo et là... je vois des feux rouges qui clignotent partout.

Pour l'instant, les défenseurs du mariage et de l'adoption pour tous ne parlent que de nourrissons adorables dont on nous affirme qu'ils n'auront pas plus de problèmes que les petits adoptés par des hétéros (les « études » gnin-gnin-gnin-gnin...). Ce n'est pas faux, sachez-le : les enfants loups adoptés par des meutes de loups ne se sont jamais plaints. Mais c'étaient des meutes qui s'ai-ai-ai-ai-aimaient. :clown:
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
Lulu
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : mar. 20 nov. 2012, 21:28

Re: Parent A et parent B

Message non lu par Lulu » jeu. 22 nov. 2012, 16:24

Géraldine a écrit :Bien entendu, je plains des enfants qui auraient deux pères ou deux mères....mais cela, on le sait :-@ déjà....mais quid de......l'arbre généalogique?(!!!)

J'ai été élevé par une mère, sans père puisqu'abandon. Et bien juste ça, c'était très difficile pour moi et ça l'est toujours ; il me manque une partie de mon arbre généalogique, comme vous le soulignez bien justement. J'ai pourtant eu un beau-père durant l'enfance, qui s'est occupée de moi comme d'un père ; mais ça ne m'a jamais rendu plus heureuse que cela. Je garde de bons souvenirs de cet homme qui m'a élevée lui aussi, mais il n'était pas mon père malgré tout. Lorsqu'il est parti, je me suis de nouveau retrouvé sans père.

Et mon enfance n'a pas été épargné. Je sais qu'un des arguments de ceux qui sont pour est de dire que les blessures ne viennent que de ceux qui se moquent. C'est faux. Je n'ai pas été pointé du doigt, je n'ai pas subi de moqueries, mais j'ai souffert d'être sans père. J'en ai souffert parce que je n'ai jamais connu le mien, que je n'ai pas su ce qu'était un père alors que les autres avaient un père et une mère. Avoir un beau-père n'est pas pareil. Maintenant, si ma mère avait été heureuse à cette époque dans les bras d'une femme plutôt que d'un homme, ça n'aurait strictement rien changé. Je voulais savoir qui était mon père, ou à défaut, savoir ce qu'était un père. Car au fond, j'ignore tout d'au moins la moitié de ma famille.

Ne soyons pas égoiste : un enfant a besoin de repère. Nous avons tous besoin à un moment, pour nous construire, de savoir d'où nous venons, quel est notre famille. Evidemment qu'il est possible de s'en passer et de vivre sans ça, mais on en souffre à un moment. En tout cas, j'en ai beaucoup souffert. Dans le cas d'un orphelin, j'imagine sans difficulté qu'il aura certainement besoin d'un repère père-mère pour des raisons évidentes que Nanimo vient justement de souligner.

J'ai réellement l'impression que ceux qui veulent autoriser une telle chose ne prennent pas assez les sentiments des enfants en compte. Je trouve justement très égoistes de vouloir adopter ou concevoir des enfants en pensant qu'il suffit de s'aimer alors qu'il s'agit d'un couple homosexuel ; l'enfant sera privé d'un de ses parents. Que deux personnes de même sexe s'aiment est une chose ; de penser que cela est amplement suffisant pour je ne sais pas, avoir recours à une procréation assistée et reconnaitre l'enfant et être capable de le rendre complètement heureux, et bien non. Non, il apprendra forcément un jour qu'un enfant, ça se fait avec un père et une mère, et il comprendra qu'il lui manque quelque chose.

Je rejoins d'ailleurs encore une fois Nanimo sur le point des nourrissons adorables ; il ne faut pas que certains oublient qu'un nourrisson, ça grandit, ça deviendra un enfant, un ado, un adulte, et qu'il aura des sentiments, un besoin de repère pour s'affirmer, et ainsi de suite.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4437
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Parent A et parent B

Message non lu par Kerniou » jeu. 22 nov. 2012, 17:01

Merci de vos témoignages émouvants; ils se passent de commentaires: tout est dit.
Bon courage à toutes les deux.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1055
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Parent A et parent B

Message non lu par elenos » mar. 27 nov. 2012, 17:42

Nanimo a écrit :Je me demande si Ami sait de quoi il parle, lorsqu'il mentionne les enfants pour adoption ou placement en foyer d'accueil chez des couples homos.

Enfant, j'ai été de ceux que l'on place. Sauf que – fait inhabituel – c'est moi qui avait pris l'initiative de demander audience auprès d'un juge pour enfant; il m'a écouté et j'ai quitté le foyer parental pour un foyer de jeunes filles. C'était une décision de justice et la fin d'une enfance ahurissante. J'ai eu affaire à un juge avert que je remercie encore. (Va falloir que je rende un vibrant hommage au système judiciaire français.) :)

Récemment, j'ai vu un documentaire français sur nos soldats qui rentrent de mission. Les traumatismes psychologiques ne sont pas rares et un psy a eu l'idée de confier un chien à chacun de ses patients. L'un des patients déclarait que devoir s'occuper de son chien lui avait permis de se remettre : le chien avait besoin d'eau, il lui donnait de l'eau; il avait besoin d'une promenade, il lui faisait faire sa promenade ou son exercice. Une relation simple, des besoins basiques, pour redémarrer.

Lorsqu'il s'agit d'enfants (adoption ou placement) dont le psychisme est en miettes, c'est le même principe : on veut simple et basique. Autrement dit « papa, maman ». L'idée que des couples homosexuels puissent les adopter ou les accueillir est une aberration.

On sait déjà que – insensiblement, tout à fait insensiblement – du mariage pour tous nous glisserons vers l'adoption ou le foyer d'accueil homo et là... je vois des feux rouges qui clignotent partout.

Pour l'instant, les défenseurs du mariage et de l'adoption pour tous ne parlent que de nourrissons adorables dont on nous affirme qu'ils n'auront pas plus de problèmes que les petits adoptés par des hétéros (les « études » gnin-gnin-gnin-gnin...). Ce n'est pas faux, sachez-le : les enfants loups adoptés par des meutes de loups ne se sont jamais plaints. Mais c'étaient des meutes qui s'ai-ai-ai-ai-aimaient. :clown:
Merci
Votre message restera très longtemps dans nos mémoires

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2538
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Parent A et parent B

Message non lu par Nanimo » ven. 30 nov. 2012, 20:30

Merci, Kerniou et Elenos. Bien entendu, cela est histoire ancienne que je vous livre à froid.
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1386
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Parent A et parent B

Message non lu par françois67 » sam. 01 déc. 2012, 20:26

Bonjour,
à toutes et tous qui affirment qu'il faudrait légaliser l'adoption pour les homosexuels pour procurer aux enfants des parents aimants et sains: même si tous les enfants dans le monde orphelins ou sur les listes d'adoption étaient adoptés, même par des couples hétérosexuels uniquement, il y aurait encore de nombreux couples dont la volonté de paternité et de maternité ne se trouverait satisfaite (=qui ne trouveraient pas d'enfant).
De plus, pourquoi ne pas élargir ce droit aux polygames: si j'étais un enfant, je préfèrerais être dans une famille polygame "normale" plutôt que chez des parents "tarés" comme vous dites... Vous voyez, votre argument ne tient pas.
Bien à vous.
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13460
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Parent A et parent B

Message non lu par etienne lorant » lun. 03 déc. 2012, 19:23

A un an des élections, Angela Merkel se serait bien passée de ce débat mais au sein de la CDU, une poignée de députés rassemblés autour de Jan-Marco Luczak réclament les mêmes droits fiscaux pour les couples homosexuels que pour les couples mariés.

Dans un couple homosexuel aussi, on a deux partenaires s’engageant à se soutenir mutuellement sur le long terme, argumentent les partisans de cette motion. Angela Merkel, elle, a déjà choisi son camp : « Moi, personnellement, je voudrais garder le privilège fiscal du couple marié car la Constitution allemande considère le mariage comme lié à la famille et tous deux sont sous la protection particulière de l’Etat », a rappelé la chancelière dans les colonnes du quotidien Bild Zeitung.

En Allemagne, pas de mariage homosexuel possible sans modification préalable de la Constitution. A l’heure actuelle, les couples homosexuels ne peuvent souder leur destin qu’en signant un contrat de communauté de vie nettement moins avantageux fiscalement que le mariage, notamment pour les couples ayant de fortes différences de revenus. La Cour constitutionnelle dénonce régulièrement la discrimination fiscale à l’encontre des couples de même sexe.
[+] Texte masqué
http://www.rfi.fr/europe/20121202-deput ... omosexuels
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
papoter
Barbarus
Barbarus

Re: Parent A et parent B

Message non lu par papoter » ven. 07 déc. 2012, 10:43

C'est un débat sans fin entre deux conceptions du mariage qu'un ravin sépare.

Si une des partie acceptait qu'on remplace le terme de "mariage" par celui de d' "union civile", avec les mêmes droits et devoirs, une grande partie du problème serait réglée...

Non ?

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13460
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Parent A et parent B

Message non lu par etienne lorant » jeu. 20 déc. 2012, 16:40

Les députés PS déposeront un amendement sur la procréation médicalement assistée (PMA) lors de la discussion du projet de loi sur le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels, mais n'excluent pas l'intégration de cette mesure dans un autre texte.
Les députés socialistes se sont prononcés en ce sens par 126 voix contre 61 et 9 abstentions, lors d'un vote à main levée lors d'une réunion du groupe, qui compte 277 membres et 18 apparentés.
L'amendement socialiste proposera donc d'offrir la possibilité d'une PMA aux couples d'homosexuelles. Jusqu'ici, la PMA est réservée à des raisons médicales.
Toutefois, a précisé à l'issue du vote le président du groupe socialiste, Bruno Le Roux, les députés PS vont "continuer le dialogue" avec le gouvernement pour déterminer dans quel texte législatif la PMA doit être incluse.
"Nous pensons que c'est dans ce texte qu'il sera le mieux mis en oeuvre mais si le gouvernement nous propose un autre texte avec un échéancier, nous sommes prêts à continuer la discussion", a dit M. Le Roux.
La réunion du groupe PS n'a guère duré qu'une heure, le président du groupe, Bruno Le Roux, ayant souhaité passer rapidement au vote. La veille déjà, le groupe PS avait consacré une réunion sur le sujet qui avait duré plus de deux heures et demie, donnant lieu à des "débats passionnés" en présence des deux ministres Christiane Taubira (Justice) et Dominique Bertinotti (Famille).
[+] Texte masqué
http://fr.news.yahoo.com/mariage-homo-d ... 13116.html
A noter que 27 députés socialistes s'opposent à cet amendement:

Dans un texte adressé à Bruno Le Roux, président du groupe, ces députés rappellent que la PMA "ne figure pas dans l’engagement 31 de François Hollande", promesse de campagne présidentielle du candidat socialiste en faveur du mariage pour tous. Et les 27 députés de rappeler : "Le président de la République à lui-même déclaré récemment et publiquement sur les antennes que s'il avait voulu la PMA, il l'aurait inscrite dans le projet de loi".
[+] Texte masqué
http://fr.news.yahoo.com/27-d%C3%A9put% ... 55085.html
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
THBONN
Barbarus
Barbarus

Re: Parent A et parent B

Message non lu par THBONN » sam. 12 janv. 2013, 12:32

Il ni a nulle part dans le projet de loi , les mentions " parent à parent b"
Le sujet est suffisamment complexe , pour ne pas avancer de mauvais - et faux- arguments.
Thbo

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11014
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Parent A et parent B

Message non lu par Fée Violine » sam. 12 janv. 2013, 16:55

Ce n'est pas tout à fait un faux argument. Sauf erreur, il était question de mettre ces termes dans la loi (comme ça se fait dans d'autres pays) mais ils y ont finalement renoncé.

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2344
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Parent A et parent B

Message non lu par Teano » lun. 04 févr. 2013, 10:35

Bonjour,

http://www.lemonde.fr/idees/article/201 ... _3232.html

Une intéressante tribune de Sylviane Agacinski.

En fin de compte, dans cette histoire "2 papas ou 2 mamans c'est bien pareil", c'est quand même la négation de l'autre (homme ou femme) qui s'exprime.

In Christo

Teano
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13460
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Parent A et parent B

Message non lu par etienne lorant » lun. 04 févr. 2013, 11:09

J'ai commencé de lire cet article, mais il m'a vite donné une sensation de mal-être, et j'ai abandonné. Je trouve que le regard de cette "spécialiste" en dit presque plus long que son discours. Que révèle ce regard ?

Image

.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités