La charte de la laïcité dans les écoles

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par jean_droit » lun. 09 sept. 2013, 10:19

Cette "charte de la laïcité" est très dangereuse pour tous les citoyens car, petit à petit, elle a pour but d'éliminer insidieusement le fait religieux.

Ne nous laissons pas tromper par un discours amène.

Nous chrétiens, comme les musulmans, nous devons combattre cette charte.

A ma connaissance les différentes religions ont cohabité d'une façon harmonieuse dans les écoles. A part, bien sûr, certains excès.

Il s'agit là d'une charte voulue et mise en place par la franc maçonnerie et monsieur Peillon adversaire résolu des catholiques.

Oui, nous sommes passé d'une laïcité tolérante à une laïcité de combat.

A nous, catholiques, de mettre en place dans nos écoles des chartes de la laïcité tolérante.

http://fr.news.yahoo.com/une-charte-la- ... 22225.html
Une "Charte de la laïcité" dans les écoles

PARIS (Reuters) - Une "Charte de la laïcité" sera désormais affichée dans tous les établissements scolaires publics en France pour rappeler notamment aux élèves l'interdiction de porter tout signe religieux ostensible ou de s'opposer à un enseignement au nom de leurs convictions religieuses.

Ce rappel au droit, décliné en 15 articles, souligne en préambule que "la Nation confie à l'Ecole la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République", sur les fondements de la Constitution, de la Déclaration des droits de l'Homme et de la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat.

"Pour certains enfants aujourd'hui, la laïcité c'est d'abord un interdit, c'est une menace, alors que c'est exactement l'inverse", a déclaré Vincent Peillon sur BFMTV et RMC Info.

"Dans notre tradition, c'est ce qui va permettre à chacun de construire sa propre liberté dans le respect de celle des autres", a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Education devait présenter lundi matin la Charte dans un lycée de La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne) en présence notamment du président de l'Assemblée Claude Bartolone et de l'ancien président du Conseil constitutionnel Robert Badinter.

L'article 6 de la Charte dispose que "la laïcité de l'Ecole offre aux élèves les conditions pour forger leur personnalité, exercer leur libre arbitre et faire l'apprentissage de la citoyenneté".

"Elle les protège de toute prosélytisme et de toute pression qui les empêcheraient de faire leur propres choix", est-il écrit.

Il est également stipulé que la laïcité implique "le rejet de toutes les violences et de toutes les discriminations", et "garantit l'égalité entre les filles et les garçons".

"UN REGARD OBLIQUE" SUR L'ISLAM, SELON BOUBAKEUR

"Aucun sujet n'est a priori exclu du questionnement scientifique et pédagogique", affirme la Charte, référence aux débats qui ont pu se faire jour dans certains établissements sur les cours relatifs à la reproduction, à la théorie de l'évolution ou aux religions.

Le texte ajoute qu'"aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question au programme".

L'article 13 précise que "nul ne peut se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se conformer" aux règles de l'école. L'article 14 rappelle que "le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse" est interdit, en vertu d'une loi promulguée en 2004.
Les directeurs d'établissement devront afficher la Charte cette semaine en un lieu "visible de tous", de préférence lors d'une cérémonie "solennelle", déclare le ministère.

Des recommandations pédagogiques ont été transmises aux enseignants pour qu'ils expliquent les principes, souvent abstraits, du document.
Les personnels et représentants des parents d'élèves ont d'ores et déjà exprimé le regret que le document n'aborde pas les questions pratiques liées au respect de la laïcité, comme les menus à la cantine ou les célébrations de fêtes religieuses (Noël, par exemple).

Au sein de la communauté religieuse, le président du Conseil français du culte musulman, Dalil Boubakeur, estime que ce texte vise l'islam et porte "un regard oblique" sur la religion musulmane.

Dans Le Journal du Dimanche, il dit craindre que les musulmans de France ne se sentent "stigmatisés dans leur ensemble".

"Il aurait profondément tort. La laïcité ne s'adresse à aucune religion en particulier puisque précisément elle les met toutes sur un pied d'égalité", a réagi Vincent Peilon.

"A l'école de la République, on ne reçoit pas des petits musulmans, des petits juifs, des petits protestants, des petits agnostiques, on reçoit des élèves de la République".
Sophie Louet

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par jean_droit » jeu. 12 sept. 2013, 8:54

Cet article lu dans christianophobie explique le pourquoi de la "charte de la laïcité".

Il est bon de se le rappeler.

http://www.christianophobie.fr/opinion/ ... 7Ii8q.dpuf
Vivien Hoch : « Peillon œuvre en permanence contre les racines chrétiennes de la France »

Excellent entretien accordé par Vivien Hoch, directeur du blogue Itinerarium, à Nouvelles de France.

Extrait : « Vincent Peillon se proclame défenseur de la République et de la laïcité, mais personne ne peut contester ses idées sans être taxé d’“antirépublicain” ou de “prosélyte religieux”.

De fait, la charte de la laïcité n’est qu’un maillon du grand programme de redressement de la France : “Le redressement de la France doit être matériel, mais aussi intellectuel et spirituel” (entretien au JDD, 2 septembre 2012).

Il y a donc tout lieu d’être extrêmement inquiet.

Vincent Peillon œuvre en permanence contre les traditions et les racines chrétiennes de la France, dans la lignée de ses maîtres anticléricaux du XIXe siècle.

Lorsque lui-même affirme qu’il faut une “religion laïque et républicaine”, ce que j’appelle la “ligne Buisson de la laïcité”, en rapport à l’anticlérical Ferdinand Buisson, vous comprenez rapidement ce que cache cette “charte laïque” : les nouveaux commandements de la religion laïque, qui puissent produire les bases d’un catéchisme républicain, afin produire un homme nouveau, délivré de la morale chrétienne, dont le cerveau est mis à disposition des futurs programmes du Parti socialiste : le but est “la transformation socialiste et progressiste de la société toute entière” (La Révolution française n’est pas terminée, 2008). »

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par jean_droit » sam. 14 sept. 2013, 9:11

Du Salon Beige :

Remarque personnelle :

Quand cette charte est parue il a été dit qu'elle était "contre" la religion musulmane.

Mais elle est beaucoup plus contre la religion chrétienne. Ne soyons pas naïfs et ne nous laissons pas pièger.

Avec constance les chrétiens doivent combattre la formulation de cette charte dans nos églises et dans nos écoles, pour autant qu'elles soient encore nos écoles.

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog ... tions.html
A lire cette tribune du président des AFC de Haut-de-Seine :

"La charte de la laïcité imposée par Vincent Peillon est habile. C’est une arme de plus que son auteur, un des plus ardents défenseurs de la loi Taubira, a conçue pour combattre les tenants d’une vision traditionnelle de la famille.

Ne soyons pas naïfs et exerçons notre vigilance contre l'irruption à l'Ecole de l'idéologie de "l'égalité de genre" que cette charte veut favoriser.

Après quelques belles phrases sur la laïcité, il est dit benoitement que celle-ci est la panacée qui va permettre aux élèves de « forger leur personnalité, exercer leur libre arbitre,...[les protéger] de tout prosélytisme et de toute pression ». Le rôle des parents n’est évoqué nulle part.

On retrouve là le vieux démon de la majorité actuelle selon lequel l’Etat via l’Ecole est le mieux placé pour l’éducation des enfants. De plus, il nous est asséné que « la laïcité assure aux élèves l'accès à une culture commune et partagée ». Mais sachant que le ministre œuvre par ailleurs pour remplacer la vielle morale commune par une nouvelle morale d’Etat « indépendante de tout déterminisme familial », on peut donc se demander de quelle culture il s’agit.

Alors que le refus de la violence à l’Ecole ne devrait pas avoir besoin d’être explicité, l'article 9 de la charte fait un rapprochement surprenant entre la laïcité et le rejet « de toutes violences et de toutes les discriminations ». De fait ce rapprochement est le témoin d’un postulat bien ancré dans l’esprit de nos hauts-fonctionnaires : la lutte contre « les discriminations homophobes » est pour eux une des missions prioritaires de l'Ecole.

Comme le terme d’homophobie (forgé de toutes pièces il y a trente ans) fait sciemment l’amalgame entre le rejet des personnes homosexuelles (qui est effectivement condamnable) et l’affirmation que toutes les activités sexuelles ne relèvent pas de la même normalité quant à leur répercutions sociales, les campagnes contre les discriminations homophobes vont s’apparenter à des stages de rééducation.

Des associations militantes se feront inviter dans les écoles pour entreprendre un formatage idéologique des enfants : on ne pourra plus mettre en doute le bien-fondé d’une éducation faite par deux mamans ; on n’aura plus le droit d’affirmer que l’enfant doit pouvoir bénéficier de l’altérité sexuelle de ces parents ; cela sera « discriminatoire » !

L'article 12, lui est encore plus troublant : afin de garantir l'ouverture la plus objective possible à la diversité des visions du monde « aucun sujet n'est exclu du questionnement scientifique et pédagogique. Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une partie du programme ». Que se cache-t-il derrière ce questionnement ? On pourrait penser qu’est évoqué l’enseignement de la théorie de l’évolution en classe de biologie, mais il est clair que l’enjeu n’est absolument pas là. Il est plus prosaïquement dans la présentation de la problématique du « genre » tel qu’il est introduit dans les manuels de SVT de classe de première et surtout dans les futurs cours obligatoires « d’éducation à la sexualité » (c’est ce terme que le ministère emploie et non celui d’éducation affective et sexuelle car celle-ci devrait naturellement être effectuée sous le contrôle et avec l’aval des parents).

Au nom de la « laïcité », il ne sera donc pas permis aux parents d’émettre des objections à ce type de cours obligatoires et à la rhétorique libertaire qui y sera développée"

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par jean_droit » sam. 14 sept. 2013, 9:48

Du site Kipa Apic :

Remarque : Remplacez "musulman" par "chrétien" et vous avez tout juste.
France: L’Osservatore Romano évoque les critiques à l'encontre de la "Charte de la laïcité"

Un risque de "stigmatisation" de la communauté musulmane

Rome/Paris, 14 septembre 2013 (Apic) L’Osservatore Romano évoque, dans un article du 13 septembre 2013, les critiques suscitées par la "Charte de la laïcité", qui doit être affichée en France dans toutes les écoles publiques.

Le quotidien du Vatican cite entre autres les arguments de Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman (CFCM), sur le risque de "stigmatisation" de la communauté musulmane en France.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1611
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Altior » dim. 15 sept. 2013, 15:25

Je vois que le chef du culte islamique vient d'agir contre cette "charte". Très bien. Mais, je me demande et je demande: quand est-ce qu'agiront les chefs du culte catholique qui est en France ?

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par jean_droit » lun. 16 sept. 2013, 10:18

Qui sait ? L'Eglise de France nous surprend ces temps ci.
Peut être va-t-elle réagir comme le font les musulmans ?
Car, sur ce point, c'est un même combat.
Je ne sais si la nouvelle charte doit être affichée dans les écoles catholiques ? Qui peut nous renseigner ?
Peut être que l'enseignement catholique pourrait afficher sa propre charte d'une laïcité apaisée et respectueuse des convictions de chacun.
Cette charte pourrait être un contre exemple en face de la charte du pouvoir socialiste.

Avatar de l’utilisateur
Johnny
Senator
Senator
Messages : 751
Inscription : mar. 26 mars 2013, 16:44
Localisation : Ile-de-France

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Johnny » lun. 16 sept. 2013, 10:26

Cette charte restera un chiffon de papier, car trop générale,et reprenant surtout des lieux communs déjà en vigueur.

Ce qui compte, c'est ce que les professeurs enseignent, le contenu des programmes, et la vie au quotidien qu'impulse la communauté éducative : et là, toutes les dérives sont possibles, même sans loi, charte ni règlement.
Se croire soi-même imparfait et trouver les autres parfaits, voilà le bonheur. (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! (idem)

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Peccator » lun. 16 sept. 2013, 10:40

Johnny a écrit :Ce qui compte, c'est ce que les professeurs enseignent, le contenu des programmes,
Si l'école est "sous contrat" (ce qui est le cas de l'immense majorité des écoles), le contenu des programmes est décidé par l'Education nationale, il est interdit de s'y opposer.
Tant que le gouvernement voudra par idéologie imposer certains courants de la recherche universitaire au détriment des autres, ou une certaine conception de l'homme et de la société, il pourra le faire.
et la vie au quotidien qu'impulse la communauté éducative : et là, toutes les dérives sont possibles, même sans loi, charte ni règlement.
C'est bien là qu'est la seule possibilité d'ouverture : témoigner d'une autre manière de vivre, et compléter l'enseignement en proposant un autre cadre de référence.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par jean_droit » lun. 16 sept. 2013, 18:35

Voilà la réponse à une question : Quid dans les écoles catholiques ?

Du Salon Beige :
La CGT veut le laïcisme dans les écoles catholiques

Le syndicat d'inspiration marxiste, quand il ne fait pas grève, ne manque pas de culot :

"[C]ette charte ne s’applique pas aux établissements scolaires et écoles privés sous contrat, en contradiction avec l’indivisibilité et légalité [sic] qui sont, nous semble-t-il, deux valeurs de la République. A l’heure des dérapages sur le mariage pour tous, de la reprise en main des évêques sur l’enseignement catholique, on ne peut que craindre que cet "oubli" » de notre ministre n’envoie le mauvais message. L’article 10 de cette charte stipule qu’"il appartient à tous les personnels de transmettre aux élèves le sens et la valeur de la laïcité". Les enseignants du privé sous contrat accueillent environ 20 % de l’ensemble des élèves et sont des agents publics payés par l’État. Nous demandons que l’ensemble des élèves en France puissent, sans contrainte, bénéficier de l’enseignement de la liberté, de l’égalité, de la fraternité… et de la laïcité. Nous demandons à ce que ces sujets ne soient pas traités de manières caricaturales et à des fins politiciennes."

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Peccator » lun. 16 sept. 2013, 19:21

J'approuve énergiquement ! Moi aussi, je demande que la laïcité ne soit pas traitée de manière caricaturale ni à des fins politiciennes.

On pourrait commencer par retracer l'histoire de ce concept, et montrer que c'est au sein du christianisme qu'il est apparu. Peut être ainsi cessera t on enfin de le malmener, et comprendra t on que la laïcité ne s'oppose pas à la religion

Rendez a César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par jean_droit » mar. 17 sept. 2013, 9:44

Perépiscopus publie une partie d'une déclaration de monseigneur Vingt Trois :

Il ne faut pas croire que le charte de la laïcité est neutre. elle est une arme dont se serviront les adversaires du christianisme.
Cette charte restera un chiffon de papier, car trop générale,et reprenant surtout des lieux communs déjà en vigueur.
Oh, non ! Elle n'est pas un chiffon de papier. Le fait qu'elle soit "trop générale" est justement sa force car elle permet toutes les interprétations. Et on se doute bien où iront ces interprétations "au nom de la laïcité".

Nous catholiques et nous chrétiens nous devons lutter contre le message subliminal contenu dans cette charte.

Monseigneur Vingt trois a tout à fait raison de signaler que c'est au sein des familles que doit se porter la résistance. Mais combien de familles sont prêtres à se mettre "en, résistance". Combien ?

http://www.riposte-catholique.fr/ripost ... pas-neutre
Notre société n’est pas neutre

A l’occasion de la Journée pour la jeunesse dans le diocèse de Paris, dimanche 15 septembre, Mgr André Vingt-Trois a souhaité s’adresser à tous les catholiques parisiens. Extrait :

« Ce serait une illusion de croire que la société dans laquelle nous vivons est une société neutre. Elle véhicule des valeurs, des conceptions de la vie, des choix moraux qui s’imposent progressivement à ceux qui n’ont pas la capacité de réagir.

Il faut soigneusement accompagner les enfants, car ils découvriront rapidement que la vie chrétienne à la suite du Christ constitue une différence par rapport à ce que tout le monde pense.

Ceci est d’autant plus vrai qu’autrefois la plupart des enfants allaient au catéchisme, alors qu’aujourd’hui beaucoup font l’expérience d’être des cas particuliers quand ils y vont.

Cela suppose donc que la décision d’aller au catéchisme soit bien assumée et que l’on prenne les moyens de persévérer dans cette décision. »

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par jean_droit » mar. 17 sept. 2013, 12:57

Bon article de Michel de Poncins :
LA LAÏCITÉ OU L'INTOLÉRANCE TOTALITAIRE

Personne, évidemment, n'avait besoin des élucubrations de Monsieur Vincent Peillon, ministre de François Hollande, sur la laïcité. Elles déboulent dans le paysage médiatique d'une façon qui n'est pas innocente.

Il faut les rapprocher de l'offensive pour le mariage pour tous, dont personne n'avait besoin non plus et pas même les présumés candidats.

Les échecs du président avec, suprême injure, les sifflets sur les Champs-Élysées sont spectaculaires et il essaie de se rattraper sur le plan idéologique. C'est comme s'il se servait de son poste, non pour gouverner la France, mais pour régler de vieux comptes avec sa propre jeunesse.

Sous les fausses couleurs d'une prétendue tolérance, ces gens font preuve d'une intolérance totale. Il n'est pas vrai que, selon le texte officiel, la France respecte l'égalité de tous les citoyens devant la loi et qu'elle respecte toutes les croyances. C'est à ce stade que l'on voit arriver la prétendue éducation prétendue nationale, véritable armée soviétique soumettant le peuple français à son idéologie et se rattachant à la culture de mort.

L’ÉCOLE, INSTRUMENT DU POUVOIR TOTALITAIRE

Mes lecteurs savent que je suis à l'évidence partisan de la privatisation de l'école et j'ai indiqué plusieurs fois avec précision les moyens d'y parvenir. Dans le texte de Vincent Peillon la volonté d'enrégimenter les élèves est clairement affirmée. Le champ de la servitude est large, puisqu'elle s'applique aux écoles publiques et aux écoles sous contrat, à savoir l'ensemble des écoles prétendues libres et qui sont souvent catholiques.

Le texte est net. La laïcité de l'École offre aux élèves les conditions pour forger leur personnalité, exercer leur libre arbitre et faire l'apprentissage de la citoyenneté. Elle les protège de tout prosélytisme et de toute pression qui les empêcheraient de faire leurs propres choix.

Le texte déclare que la laïcité garantit l'égalité entre les filles et les garçons. Personne ne comprend ce méli-mélo. Jamais les filles et les garçons seront égaux en quoi que ce soit. C'est contraire à leur nature qui sera toujours différente, Dieu les ayant créés ainsi.

La volonté de tout soumettre à l'idéologie officielle apparait dans le texte ci-après. Les enseignements sont laïques. Afin de garantir aux élèves l'ouverture la plus objective possible à la diversité des visions du monde ainsi qu'à l'étendue et à la précision des savoirs, aucun sujet n'est à priori exclu du questionnement scientifique et pédagogique. Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question au programme.

A ce stade, il faut rappeler que le savoir est fluctuant. Vouloir l'enseigner partout de la même façon est une gageure impossible. En outre, la même école dont le pouvoir totalitaire est si fier, a échoué dramatiquement dans l'apprentissage des mécanismes de base, comme la lecture et le calcul. La France est très mal classée sur ce plan dans les comparaisons internationales.

COMMENT RÉSISTER ?

Pourquoi faut-il résister ? Parce que les parents sont les seuls dépositaires de l'autorité parentale sur l'éducation de leurs enfants. Ils peuvent et ils doivent leur transmettre ce qu'ils croient être bon pour eux et leur proscrire ce qu'ils pensent être une erreur pour eux.

Cette évidence du droit naturel n'est pour sûr, pas du goût du pouvoir totalitaire en place. Il prétend annexer à son profit toutes les mentalités en les formant depuis la plus petite enfance.

Nous maintenons que juridiquement ce pouvoir n'a pas les moyens de s'opposer aux parents qui refusent que leurs enfants assistent à tel ou tel cours d'endoctrinement. Vincent Peillon peut par ses manigances conduire à de belles bagarres.

Dans cette bataille nécessaire, les parents attentifs peuvent s'appuyer sur les associations de parents d'élèves. Dans les établissements d'enseignement privés sous contrat, souvent catholiques la marge de liberté sera encore plus grande.

Ici, nous avons un souci. Le conditionnement des esprits avec le tam-tam médiatique est tel que moult parents peuvent être tentés de dire "bof". Ce sont des "bofistes".

Il n'est jamais trop tard. Espérons qu'un jour ils se réveilleront.

MICHEL de PONCINS

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10195
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Cinci » lun. 23 sept. 2013, 20:41

Sinon ...

L'actuel gouvernement du Québec aimerait implanter un dispositif légal garde-fou afin de neutraliser les manifestations religieuses ostentatoires, et ce, du côté des employés des services publics. Le projet est assurément excellent. Que vive cette mesure nuisible aux fous de Dieu et fous d'Allah !

J'ai moi-même voté pour le parti qui dirige présentement au Québec et pour que des mesures de salubrité publique soient adoptées justement. 


Hélas notre Église catholique au Québec (en la personne de ses évêques) ainsi que la maison-mère à Rome se révéleront en opposition à ce projet, préférant se ranger du côté de la défense des droits des extrémistes à enquiquiner tous et toutes, pour se ranger politiquement du côté de la formation de ghettos religieux avec accommodements déraisonnables à ne plus finir.

Les points de vue des réfugiés ou tel celui d'un Rushdie avec le «cimeterre de Damoclès» toujours suspendu au-dessus de la tête, soit des immigrants ayant pu fuir la dictature religieuse soit des féministes d'Algérie, du Maroc, de Tunisie ou d'ailleurs ne seront d'un poids très significatif chez nos évêques à côté de cette «sensibilité» dont nous devrions faire preuve vis-à-vis des zélotes religieux qu'ils soient exotiques ou du cru.

Bref, je ne suis pas fier de l'Église catholique, pas fier des évêques et leur position politique.

Non au corporatisme religieux étroit ! Oui à certains droits collectifs. Je ne suis pas solidaire avec «nos administrateurs ecclésiastiques» en cette matière. Le problème à tant vouloir défendre le droit parental d'imposer un régime religieux jusque dans les écoles actuellement, entre autres, c'est celui d'une alliance stratégique s'établissant de facto avec des fous capables de noyer leurs propres enfants dans le canal.

Merci.

P.S. Je considère bien sûr une vaste plaisanterie l'idée que des «droits fondamentaux» seraient brimés, quand des employés d'un service public n'auraient pas le droit de se transformer en homme-sandwich, pendant les heures ouvrables, pour y faire la promotion de leur croyance métaphysique particulière. Plutôt, il n'est rien de mieux que des balises claires pour calmer les agités, les fiévreux des saintes Écritures.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10195
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Cinci » mar. 08 oct. 2013, 18:13


Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10195
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Cinci » mar. 08 oct. 2013, 19:47

D'entrée de jeu ... premier message du fil ...
Cette "charte de la laïcité" est très dangereuse pour tous les citoyens car, petit à petit, elle a pour but d'éliminer insidieusement le fait religieux. - jean-droit
Nein, nein, nein ...

Le principe d'une neutralité de l'autorité publique par rapport aux diverses écoles de pensée présentes dans la société (hédonisme, scepticisme, humanisme, franc-maçonisme, etc.) ne représente pas un danger comme plutôt un rempart à l'encontre d'une violation toujours possibles des droits humains du côté des minorités.

Un athée n'est pas en danger à vivre dans une société laïque, mais sa vie sera menacée pour vrai à vivre au Pakistan. Un apostat de l'islam ne court aucun risque à apostasier en Suisse, mais qu'il s'y essaie en Arabie saoudite juste pour voir. Dans une monarchie de droit divin et où le monarque doit défendre la religion, il arrive que le Témoin de Jéhovah se ramasse en prison, l'homosexuel dans l'établissement de redressement avec douche froide et choc électrique, le juif dans le quartier réservé, le communiste sous écoute électronique, la féministe au chômage forcé, etc.

Le seul vrai désagrément que doit subir le croyant dans la société laïque n'est que celui de voir bafouer publiquement les articles de son credo ou de trouver les ennemis de sa religion prospères, comme insolemment prospères. Ce n'est pas le cirque Maxime cependant, pas les lions ou les autodafés du XVIe siècle.

Quant aux religions monothéistes mais ce n'est certainement pas le laïcisme occidental qui menacerait leur existence.

Il prendrait un barjot de première catégorie pour croire que c'est la république jacobine française qui pourrait par exemple effacer de la terre le judaïsme. Et si le stalinisme aura fait choux blanc dans sa propre entreprise de déracinement des religions, sur le territoire de la Russie, mais ce n'est certainement pas non plus le modèle de société libertarienne prôné par des preachers américain de la consommation qui devrait y parvenir. Non, le fait religieux n'est pas près de disparaître («Hélas !», diraient plusieurs).

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités