La charte de la laïcité dans les écoles

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10200
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Cinci » lun. 21 oct. 2013, 19:46

J'avais raison de penser que nous ne pourrions nous entendre ...


Peccator,

Le discours est plombé.

Nous n'avons tout simplement pas les mêmes vues quant aux choses profanes, je croirais. Si j'écrivais ici ce serait pour désavouer tout votre message ci-dessus. Alors chaque individu est-il une île ? Il y a un peu de cela dans la réalité.

:/

proflycee
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : sam. 18 déc. 2010, 15:21
Localisation : angers

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par proflycee » jeu. 24 oct. 2013, 22:38

En tant qu'enseignant, je me suis penché sur cette charte, et ce qui me heurte dans celle-ci ne concerne pas la religion, mais le rôle des parents qui est complètement ignoré. En effet il n'y est jamais fait allusion et, il est même précisé que l'école est là pour lutter contre le prosélytisme (c'est aussi pour empêcher les parents d'avoir quelque droit de regard dans l'éducation de leur enfant).
La finalité première de l'école est l'enseignement et non l'éducation: même si l'enseignement permet d'éduquer l'élève.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2829
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Suliko » jeu. 24 oct. 2013, 22:43

Ne nous voilons pas la face : il y a aussi beaucoup de racisme dans tout ça. Tout à l'heure en attendant le bus, sont passées devant moi 2 jeunes femmes en burqa avec leurs enfants, et une pizza à la main. Après qu'elles soient passées (quand elles ne pouvaient plus entendre...), ma voisine a ricané "on voit qu'elles mangent des pizza quand même !". Je me suis retenu de lui demander pourquoi les musulmans ne pourraient pas manger de pizzas...
Je ne vois vraiment pas le rapport avec le racisme...L'islam est-il une "race"?!
Et puis, ces femmes portent un vêtement interdit...
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10200
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Cinci » ven. 25 oct. 2013, 17:30

A propos de :
L'Islam s'affiche et ça fait peur ? Mais alors, que les chrétiens s'affichent eux aussi ! Qu'ils se rendent visibles, au lieu d'avoir peur du regard des autres.
... différentialisme anglo-saxon, comme dirait Élisabeth Badinter.

Moi, à tout considérer, je préfère encore le républicanisme de franc-maçon et le jacobinisme universaliste de cette dernière, tiens !


Écoutez, Peccator, vous ferez donc l'éloge de la société indienne avec ses vingt-cinq religions, ses quarante-quatre sectes, ses quartiers réservés, son ghetto, ses intouchables. Vous faite l'éloge de l'empire ottoman : les soumis en culotte bouffante et turban, les heures particulières de bain pour les chrétiens qui doivent porter aussi des souliers particuliers pour les bien distinguer, en plus de leur croix en guise de pectoral; ensuite les juifs avec leur propre uniforme, les hommes d'un côté dans la synagogue, les femmes derrière.

Le procès du ''multi'' et du ''différentialisme'' a été fait depuis longtemps par un Neil Bissoondath par exemple (un auteur de Trinidad; qui s'y connaissait un peu d'expérience en matière de colonialisme anglo-saxon).

  • Après la tempête qu’a causée en 1995 la publication de son essai Le Marché aux illusions, qui accusait le multiculturalisme canadien d’emprisonner les nouveaux arrivants dans leur culture d’origine, l’auteur, issu lui-même de l’immigration, s’était concentré sur l’écriture de romans, pour lesquels il a reçu de nombreux prix littéraires.

    [...]

    Mais le débat sur l’accommodement raisonnable au Québec l’a poussé à sortir du mutisme qu’il s’était imposé sur la question de la diversité.

    " Au Canada anglais, les gens ont peur d’établir leurs limites ", souligne-t-il. Il a pu le constater lui-même. Quand il a immigré au Canada, en 1973, il s’est d’abord installé à Toronto. " Là-bas, on m’incitait à continuer à vivre comme si je n’avais jamais quitté mon pays d’origine ", se rappelle-t-il. Pour fuir ce vide identitaire, il a décidé de s’installer à Québec et d’y apprendre le français. Il enseigne la création littéraire à l’Université Laval et y écrit ses livres.


    http://www.vigile.net/Le-multiculturalisme-en-crise

«... Là-bas, on m’incitait à continuer à vivre comme si je n’avais jamais quitté mon pays d’origine».



  • À son origine, le jacobinisme est une doctrine politique qui défend la souveraineté populaire et l'indivisibilité de la République française. Il tient son nom du club des Jacobins dont les membres, issus du mouvement du jansénisme parlementaire, s'étaient établis pendant la Révolution française dans l'ancien couvent des Jacobins à Paris.

    Le mot jacobinisme désigne aujourd'hui une doctrine qui tend à organiser le pouvoir de façon très administrative (bureaucratie) et très centralisée (centralisation) et à le faire exercer par une petite élite de techniciens (technocratie) qui étendent leur compétence à tous les échelons géographiques et à tous les domaines de la vie sociale afin de les rendre uniformes, ce qui en fait l'adversaire du régionalisme. L'usage moderne du mot jacobinisme est de quelque manière anachronique. En effet, le jacobinisme, pendant la révolution française, était une réaction aux enjeux particuliers de l'époque. Pour n'en retenir que la philosophie, on pourrait aussi entendre jacobinisme comme une doctrine opposée aux politiques communautaires, qui tendrait, par exemple, aux divisions internes.


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacobinisme

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10200
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Cinci » ven. 25 oct. 2013, 17:54

Le racisme se découvre partout quant à lui. Personne n'en détient le monopole. Mais ça devient une tarte à la crème quand il faut nous avancer ça en guise d'argument, afin de discréditer ceux qui sont d'un avis différent.

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Peccator » ven. 25 oct. 2013, 18:06

Cinci a écrit :Écoutez, Peccator, vous ferez donc l'éloge de la société indienne avec ses vingt-cinq religions, ses quarante-quatre sectes, ses quartiers réservés, son ghetto, ses intouchables. Vous faite l'éloge de l'empire ottoman : les soumis en culotte bouffante et turban, les heures particulières de bain pour les chrétiens qui doivent porter aussi des souliers particuliers pour les bien distinguer, en plus de leur croix en guise de pectoral; ensuite les juifs avec leur propre uniforme, les hommes d'un côté dans la synagogue, les femmes derrière.
Je suis étonné que vous n'ayez pas carrément sorti l'étoile jaune pendant la seconde guerre mondiale, tant que vous y étiez...

Je fait l'apologie de la tolérance, de l'ouverture à l'autre. Tout le contraire des castes et de la ségrégation sociale.

Encore une fois, je me retrouve à me répéter : je ne demande que le respect de la laïcité, rien d'autre.

Suliko a écrit :Et puis, ces femmes portent un vêtement interdit...
Mea culpa. Je m'y perd parfois dans la dénomination des différentes formes de voile islamique. J'ai vérifié, il semble que ces femmes portaient un tchador et non une burqa. Le visage était totalement découvert, il n'y avait de problème légal.
Par contre, c'est un signe clair de "différence", et d'une différence qui visiblement dérange beaucoup de monde. Appelez-ça xénophobie ou ce que vous voulez si le terme racisme ne vous semble pas adéquat, mais ça ne change rien au fond du problème : la peur et le rejet de ce qui est différent, étranger, "pas comme nous".
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10200
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Cinci » sam. 26 oct. 2013, 18:12

Pour faire suite ...
Je fait l'apologie de la tolérance, de l'ouverture à l'autre. Tout le contraire des castes et de la ségrégation sociale. - Peccator
C'est exactement ce que disent les différentialistes anglo-saxons. Ils sont pour la vertu bien entendu. Et je ne croirais pas qu'ils seraient cyniques non plus. Mais il arrive que le résultat est à l'inverse de ce que l'on aurait voulu.

Encore une fois, je me retrouve à me répéter : je ne demande que le respect de la laïcité, rien d'autre.
La perversion de la laïcité c'est aussi le ghetto, les rues réservées, le quartier où la police évite de patrouiller, l'impossibilité pour la petite Fatima de vivre comme une Française en France, l'impossibilité pour Ahmed de critiquer le prophète en France (au Québec ou ailleurs) si ça lui chante et parce que la tribu risquerait de lui en faire voir.

L'idée laïciste d'interdire les manifestations religieuses dans un certain contexte (étatique, scolaire) : c'est bien l'idée de soulager la pression auquelle plusieurs risqueraient fortement d'être soumis sans cela. C'est signifier clairement que la loi civile a préséance sur les lois religieuses, non pas l'inverse. Or c'est justement, justement, JUSTEMENT, ce dont il s'agit de faire entendre d'une manière «balèse» au public cible.

La xénophobie est un gag dans cette histoire.

Car les chrétiens fanatiques sont visés, les juifs ultra-orthodoxes sont visés, les islamistes revendicateurs sont visés ... les scientologues sont visés aussi, tiens. Même avec la gueule de Tom Cruise. Aucune importance.

Alors si le ministre Peillon veut bien enfiler sa culotte à la française, ses bas de soie, son gilet brodé, sa perruque poudrée modèle 1791-93 : moi je vote pour lui ! Je suis bien d'accord que l'obscurantisme religieux doit être entravé et que certaines chaînes ont bien besoin d'être cassées. Ce serait pour le plus grand bien de l'humanité !


[...]

Le coup de la xénophobie est un gag, mais quand on connaît un peu le peuple Français, sûrement l'un des peuples parmi les moins xénophobes au monde, tout à l'inverse de l'immonde propagande qui lui est déversé dessus depuis quelques décades; idem quant au soi-disant «racisme» des Québécois. Une mauvaise blague ...

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2829
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Suliko » sam. 26 oct. 2013, 20:27

Mea culpa. Je m'y perd parfois dans la dénomination des différentes formes de voile islamique. J'ai vérifié, il semble que ces femmes portaient un tchador et non une burqa. Le visage était totalement découvert, il n'y avait de problème légal.
En général, les musulmans appellent ce voile ample et large un jilbâb, le tchador étant plutôt un voile iranien également très ample et couvrant.
Par contre, c'est un signe clair de "différence", et d'une différence qui visiblement dérange beaucoup de monde. Appelez-ça xénophobie ou ce que vous voulez si le terme racisme ne vous semble pas adéquat, mais ça ne change rien au fond du problème : la peur et le rejet de ce qui est différent, étranger, "pas comme nous".
Effectivement, de voir qu'en Europe la pratique et la défense de la religion chrétienne est si tiède alors que les musulmans sont beaucoup plus stricts et attachés à leur foi n'est pas un bon signe pour notre vieux continent...Le constater n'est pas faire preuve de racisme. Les catholiques préfèrent défendre une laïcité qui n'a rien apporté à leur religion, si ce n'est l'affaiblir. Ils feraient mieux de défendre leur foi et de s'opposer au laïcisme (càd à la laïcité dite "à la française"). Le problème, c'est qu'ils entrent dans un cercle vicieux s'ils s'y opposent, puisque l'islam aurait alors théoriquement les mêmes droits de visibilité et d'influence sur la société que notre religion...A moins de comprendre que notre héritage est chrétien et que cela implique le droit de permettre à la religion chrétienne ce que nous refuserions à une autre...
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10200
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Cinci » dim. 27 oct. 2013, 3:29

  • «... la tolérance n'est pas la laïcité. La première est passive, la seconde active. La tolérance s'accommode de toutes les manifestations publiques des religions. La laïcité défend l'individu contre son groupe d'origine, la femme contre le père oppresseur et garantit que l'on peut changer de religion ou se déclarer athée. Avec la tolérance on installe des communautés. Avec la laïcité, on construit une nation.» - Jean Daniel Bensaïd


En lisant le Manifeste pour un Québec pluraliste, publié récemment par un groupe d'universitaires québécois, je me suis dit que j'avais déjà entendu ce discours quelque part. Il m'a fallu un peu de temps pour me souvenir. C'était à Paris en septembre 2008. Cela se passait dans la somptueuse salle gothique du collège des Bernardins. Le pape Benoît XVI y était venu s'adresser à plus de 600 intellectuels français. Il y avait livré un discours passionnant sur les origines de la culture européenne. Il avait aussi consacré quelques instants à prêcher, exactement comme le font nos universitaires, en faveur de la «laïcité ouverte». [...]


http://www.ledevoir.com/societe/ethique ... ou-laicite


«... quand aux informations télévisées, on a pu lire sur une pancarte exhibée à l'occasion d'une manifestation contre la charte des valeurs, Protégez-nous des Québécois de souche, j'ai trouvé cela un peu beaucoup fort de café et je me suis dit qu'une invitation à respirer par le nez serait de mise !

Surtout que, quelques jours plus tard, au Pakistan et au Kenya, des terroristes se réclamant de l'islam tuaient gratuitement et aveuglément des centaines de personnes innocentes. Entre autres, des chrétiens sortant de la messe à Peshawar. Me semble qu'il y aurait une petite gêne à se garder, non ?

Avec beaucoup de tact et de délicatesse, c'est Boucar Diouf qui a eu les mots les plus éclairants : «Si, a-t-il écrit, on peut aujourd'hui au Québec ou au Canada, choisir sa liberté et son féminisme dans le voile ou à découvert, non seulement on a un devoir de mémoire envers les artisans de cette liberté, mais on a aussi une obligation de solidarité envers ces consoeurs vivant dans des pays où les mêmes dogmes religieux, qui les empêchent encore de voter ou d'avoir un permis de conduire, les obligent aussi à se couvrir.»

Source : Michel Rioux, L'autre journal, octobre 2013

http://lautjournal.info/default.aspx?page=73

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10200
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Cinci » dim. 27 oct. 2013, 3:33

Elle m'avait échappée, celle-là ...
Je suis étonné que vous n'ayez pas carrément sorti l'étoile jaune pendant la seconde guerre mondiale, tant que vous y étiez...
Je n'ai pas ce vice de vouloir découvrir des xénophobes ou des racistes chez mes interlocuteurs, vous savez.

C'est bien vous qui m'introduisez une histoire de racisme dans ce fil. Alors si vous me parlez de racisme, moi je vous rétorquerai dans ce cas-là que le système vertueux du ''multi'' suscite le ghetto, le refus de s'assimiler, l'ethnicisme, la ségrégation. Certains ne font que commencer à le dire en Europe, mais un Neil Bissoondath l'aura dit avant eux au Canada.

Mon propre bout de raisonnement n'avait rien à voir avec votre suggestion d'un cliché qui serait hors de saison, comme il avait à voir avec la logique ''divisons pour régner'' des empires, une logique de tous les temps. C'est autre chose.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2829
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Suliko » lun. 04 nov. 2013, 16:11

Cinci a écrit :«... la tolérance n'est pas la laïcité. La première est passive, la seconde active. La tolérance s'accommode de toutes les manifestations publiques des religions. La laïcité défend l'individu contre son groupe d'origine, la femme contre le père oppresseur et garantit que l'on peut changer de religion ou se déclarer athée. Avec la tolérance on installe des communautés. Avec la laïcité, on construit une nation.» - Jean Daniel Bensaïd
Je ne sais pas si votre message m'est destiné, mais il m'inspire une petite réflexion. Je ne suis pas du tout d'accord avec ce penseur, car la laïcité a été et reste le meilleur moyen de déchristianiser notre société. La laïcité et les idées des Lumières ont plus contribué à extirper le christianisme des consciences que 14 siècles d'islam en Egypte. Il y a aujourd'hui plus de coptes en Egypte que de catholiques pratiquants réguliers en France! Et en plus, la déchristianisation de l'Europe s'est faite sans violence ou presque (en mettant à part les régimes communistes de l'Est)...Alors c'est bien gentil de défendre sans cesse la laïcité, mais dans les faits, elle a été pire pour nous que l'islam! Si les catholiques la défendent malgré tout massivement, c'est parce qu'ils croient y voir un rempart efficace contre l'islam. Mais croyez-vous vraiment que c'est cette laïcité et ce sécularisme qui combleront le vide spirituel de notre génération? Non, et les musulmans s'en rendent bien compte et constatent bien que les convertis à leur religion éprouvaient un grand vide spirituel dans cette société sans sens et sans religiosité.

Suliko
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Raistlin » lun. 04 nov. 2013, 17:35

+1 pour Suliko. :clap:

La laïcité à la française est en fait une arme contre la religion et contre Dieu. Mais rassurons-nous, aucun État ni aucune société humaine ne peuvent vivre sans Dieu ou sans idoles au-dessus d'eux. Ceux de l'Occident sont l'économie et l'argent.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2829
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Suliko » lun. 04 nov. 2013, 18:03

Bonjour,
La laïcité à la française est en fait une arme contre la religion et contre Dieu. Mais rassurons-nous, aucun État ni aucune société humaine ne peuvent vivre sans Dieu ou sans idoles au-dessus d'eux. Ceux de l'Occident sont l'économie et l'argent.
J'aimerais préciser que selon moi, même la laïcité autre que la française présente les inconvénients exposés ci-dessus. Et ce qui me pose de graves problèmes de conscience, c'est que l'Eglise accepte et approuve cet état de fait, ne faisant qu'exprimer son désaccord sur des questions de détail sans jamais remettre en cause le fond, càd l'idéologie même dont est imprégnée notre société occidentale. En somme, l'Eglise est rentrée dans le moule alors que l'islam pas, ce qui fait sa force actuelle.

Bien à vous,

Suliko
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1707
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par prodigal » lun. 04 nov. 2013, 18:08

Vous confondez laïcité et anticléricalisme.
Si vous pensez vraiment que la laïcité, c'est-à-dire l'institution de la liberté de conscience comme droit, tue le christianisme, regardez où vous conduit un pareil raisonnement : le christianisme ne peut subsister qu'en maintenant les consciences dans l'esclavage!
C'est d'ailleurs en contradiction avec ce que l'Eglise enseigne, car ce n'est pas forcément par bêtise ou par lâcheté que celle-ci reconnaît la valeur de la laïcité, mais pour dispenser un enseignement qui relève de la doctrine.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2829
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Suliko » lun. 04 nov. 2013, 18:15

prodigal a écrit :Vous confondez laïcité et anticléricalisme.
Si vous pensez vraiment que la laïcité, c'est-à-dire l'institution de la liberté de conscience comme droit, tue le christianisme, regardez où vous conduit un pareil raisonnement : le christianisme ne peut subsister qu'en maintenant les consciences dans l'esclavage!
C'est d'ailleurs en contradiction avec ce que l'Eglise enseigne, car ce n'est pas forcément par bêtise ou par lâcheté que celle-ci reconnaît la valeur de la laïcité, mais pour dispenser un enseignement qui relève de la doctrine.
Laïcité française et anticléricalisme sont intimement liés, ne vous déplaise. D'ailleurs, la liberté de conscience n'est qu'un prétexte pour extirper des consciences et des âmes la foi catholique. C'est une arme de combat, car elle fut conçue pour cela, même si tout le monde n'en a pas conscience et que beaucoup, dont des catholiques, défendent la laïcité avec une totale sincérité, croyant défendre par là notre civilisation et la paix sociale en donnant des limites à certaines communautés religieuses (et en fait surtout à l'islam).
D'ailleurs, je ne fais que constater les faits: depuis que ces idées modernes de laïcité et de sécularisme sont nées, le catholicisme est fortement ébranlé, et depuis que l'Eglise a accepté et admis ces valeurs, l'influence de notre religion dans la société ne fait que décroître et les âmes ne font que s'éloigner de la vraie foi.
L'esclavage véritable n'est pas dans la Chrétienté d'autrefois, il est dans la société actuelle, qui rejette le vrai et le bien et coupe les âmes de Dieu sans même user de violence, tout en douceur.

Suliko
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités