La charte de la laïcité dans les écoles

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Cinci » ven. 22 nov. 2013, 3:53

Laurentvan,
Le message des catholiques est de toute évidence fortement freiner par la Laïcité.
Il n'est aucun Français qui se trouve dans l'impossibilité physique, matérielle ou intellectuelle, de connaître le message de l'Église catholique. Où allez-vous chercher une pareille chose ? L'État français soutient d'une certaine manière l'Église catholique en France. Les évêques vont bénéficier des mêmes services que les autres (routes, électricité, gaz, chauffage, téléphonie, police, train pour véhiculer les pélerins à Lourdes, Internet, télé, radio, etc.)

Ce qui est un frein pour vous c'est l'existence de contradicteurs. Ah ! il existe des contradicteurs de l'Église qui peuvent s'exprimer, pour répercuter leurs propres idées via la presse, la télé, le cinéma et tout.


Vous le direz ici :
A contrario les défenseurs de la laïcité eux ont toutes les libertés de délivrer leurs messages Franc maçonniques en commençant par les plus vulnérables d'entre nous.
Eh oui, il arrive que ceux qui pensent autrement peuvent occuper certaines positions de pouvoir (être propriétaire d'un journal est déjà jouir d'un certain pouvoir) et d'où ils tenteront de faire partager et finalement prendre chair à leurs idéaux de société. C'est le jeu de la démocratie qui est ainsi fait.


Quant à Peillon, il n'est pas la France à lui tout seul. Déjà dit. Vous ne pourrez jamais empêcher qui que ce soit de pérorer, de plastroner ou d'imaginer ce qu'il veut.

Que Peillon puisse avoir personnellement ses entrées dans une loge ou une autre n'en fait pas pour autant la démonstration que c'est sa loge favorité qui devrait contrôler la France ou l'Europe tout entière tant qu'à faire ! Quand de Gaulle dirigeait la France mais il aurait peut-être fallu croire que c'est l'Église qui dirigeait le pays en sous-main ? à cause des croyances religieuses du grand Charles ? Voyons ...

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Peccator » ven. 29 nov. 2013, 1:10

Le pape plaide pour le droit des croyants de s’exprimer dans l’espace public

Le pape François a mis en cause, jeudi 28 novembre devant les membres du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, une certaine « pensée unique » laïque sécularisée refusant la diversité religieuse, plaidant pour le droit des croyants de s’exprimer dans l’espace public « dans le respect des convictions d’autrui ». Un sujet qu’il avait déjà évoqué le matin dans son homélie à Sainte-Marthe, dans laquelle il avait regretté que « certains pouvoirs de ce monde » voudraient que la religion soit « une chose privée ».

Dans un discours devant les participants à l’assemblée plénière du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, le pape a exprimé deux « non » : non à « une fraternité feinte » dans le dialogue entre religions, où chaque responsable religieux, pour assurer une bonne entente factice, « feindrait de renoncer à ce qui lui est le plus cher ». Non à une bonne entente seulement de façade avec les sociétés sécularisées, a-t-il ajouté, au nom du respect du dogme d’une « pensée unique théoriquement neutre ».

« Nous avons assisté dans l’histoire aux tragédies des pensées uniques », a-t-il remarqué dans un ajout à son discours.

« LA RELIGION EST VUE COMME INUTILE ET MÊME DANGEREUSE »
Le pape a regretté « une peur que nous voyons augmenter dans les sociétés les plus fortement sécularisées : la peur envers la dimension religieuse en tant que telle ».

« La religion est vue comme inutile et même dangereuse, a continué le pape devant les membres du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux. Parfois on prétend que les chrétiens doivent renoncer à leurs convictions religieuses et morales dans l’exercice de leur métier. L’idée est répandue que c’est seulement en cachant son appartenance religieuse qu’on peut assurer la coexistence, en se rencontrant dans une sorte d’espace neutre, privé de références à la transcendance », a-t-il remarqué.

« Comment serait-il possible de créer de vraies relations, de construire une société qui soit une vraie commune, en imposant de mettre de côté ce que chacun juge être une partie intime de son être ? », s’est-il demandé.

« LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX ET L’ÉVANGÉLISATION NE S’EXCLUENT PAS »
« L’avenir repose sur la diversité, non sur l’homogénéisation sur une pensée unique théoriquement neutre », a encore estimé le pape, appelant les catholiques à « avoir le courage » de se présenter « pour ce qu’ils sont », « bien sûr dans le respect de la conviction des autres ».

Le pape a fait le même raisonnement pour le dialogue souvent difficile avec les autres cultes comme l’islam, reprenant les conceptions de Benoît XVI sur un dialogue dans la vérité : « dialoguer ne signifie pas renoncer à l’identité (…) et pas non plus à céder à des compromis sur la foi et la morale chrétienne ».

« Le dialogue interreligieux et l’évangélisation ne s’excluent pas, mais s’alimentent réciproquement », a-t-il soutenu, alors que d’autres responsables religieux ressentent l’évangélisation comme une agression.

Source : AFP, via La Croix.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Cinci » dim. 01 déc. 2013, 16:20

Document :

Tu ne peux pas imposer tes pratiques religieuses dans un pays où la majorité n'est pas musulmane.


  • Algérien d'origine, anthropologue, historien et psychanalyste, Malek Chebel est un savant qui a consacré dix ans de sa vie à traduire le Coran en français. Il a publié une trentaine de livres, dont le Dictionnaire amoureux de l'islam, chez Plon. Cet homme parle donc d'autorité et il nous met en garde contre l'islamisme qui est en train, selon lui, de déstabiliser nos pays. Il se définit comme un laïc et s'inquiète vivement de notre tolérance à l'endroit des fondamentalistes.



Quand on lui raconte que des femmes en burqua se promènent dans les rues de Montréal, il s'exclame : «C'est dingue ! Je pense que la burqua est un cancer qui s'est imposé aux musulmans. C'est une anomalie qui n'a pas lieu d'être. Son apparition a même surpris les pays musulmans, car elle ne vient pas d'une terre musulmane. Elle a son origine avant l'islam dans une partie de l'Afghanistan et du Pakistan actuel. C'est un vêtement ethnique qui relève d'une culture clanique et qui n'est validé par aucun théologien sérieux de l'islam. La burqua prolifère là où il n'y a pas d'interdiction.»

Quel jugement porte-t-il sur le voile ? «La burqua, c'est une extrapolation de tout ce qui est négatif dans l'islam». Il explique qu'il y a deux types de voiles. Celui que porte la femme quand elle va dans un lieu de culte, qu'elle porte par respect et pudeur, parce qu'elle est croyante et pratiquante. L'important c'est qu'elle ne le porte pas avec ostentation. Car, affirme-t-il, dès qu'il y a exagération, que la femme s'affiche partout, c'est suspect. Puis, il y a le voile qui est une pure manipulation à ses yeux. C'est idéologique. Comme en Iran depuis Khomeiny en 1979. «C'est une arme politique qui crée une coupure entre les bons et les mauvais croyants et fait de celles qui ne les portent pas des mécréantes. Même si ces femmes sont croyantes, pratiquantes et plus instruites, celles qui portent le voile vont les considérer comme inférieures. C'est le monde à l'envers !»

Que pense-t-il des femmes voilées qui affirment le porter par choix et qui se décrivent même comme féministes ? «Il y a le féminisme d'un côté et l'islam de l'autre. On ne peut pas revendiquer le féminisme et croire à une vision du monde qui met les femmes de côté.» Malek Chebel insiste sur le fait que le voile sépare les femmes entre elles. «Et celles qui prétendent le porter par choix vivent dans un cadre moral rigide qui ne fait place à la liberté puisqu'il est idéologique. C'est le discours qu'elles entendent à la télévision, c'est le prêche à la mosquée, c'est l'opinion du mari, des frères, des voisins. Ces femmes sont donc aliénées. Ce n'est pas, dit-il, un choix informé. Si les femmes étaient vraiment libres, elles le porteraient dans les activités religieuses et l'enlèveraient dans l'espace publique par respect pour la communauté dans laquelle elles vivent. C'est très compliqué. Je comprend que les Québécois et les Canadiens soient confondus.

La charte : un début.

Lorsqu'on lui explique l'enjeu actuel de la charte de laïcité au Québec, il répond spontanément : C"est un bon début ! «Si j'avais un conseil à donner à votre gouvernement, c'est de poursuivre la réflexion, de continuer à informer la population et de prendre exemple sur les pays européens qui sont confrontés aujourd'hui aux conséquences de leur tolérance passée. Comme la Suisse, l'Angleterre, la Belgique, la France. Je sais par ailleurs qu'en Amérique du Nord, on se réclame aussi de la liberté individuelle comme d'un absolu. [...] Si vous acceptez la burqua et le voile dans la fonction publique, d'autres pratiques vont s'imposer comme les prescriptions halal et les minarets. Tout ce qui pose problème en Europe, vous allez en hériter. [...] Malek Chebel n'ignore rien de la permissivité canadienne. «Chez vous, toutes les idées vous traversent. La plupart s'en vont, mais l'islamisme va rester, car les islamistes sont très actifs et ils ont compris - hélas pour vous -, que le Canada est le paradis terrestre pour eux. Ils rêvent certainement de créer des espaces uniquement fondamentalistes.

Malek Chebel assure que les musulmans modernes doivent témoigner dans nos médias pour montrer le véritable islam. «Car les fondamentalistes détruisent l'islam - c'est pourquoi il faut les isoler. Mais il faut aller aussi vite qu'eux. Personnellement, je suis attaqué de toutes parts. Ils me traitent d'obsédé sexuel, de pervers, mais là-dessus, ils ont raison. Le sexe, c'est mon affaire (il éclate de rire). Mais comme ils savent que j'ai traduit le Coran, je suis devenu le pape au sein de l'islam. N'oubliez pas que la plupart des imams sont autoproclamés. Ce sont des ignorants qui ne connaissent rien du Coran. Ils ne sont pas théologiens, mais plutôt idéologues. Ils prennent à la lettre les versets du Coran. Impossible d'échanger intellectuellement avec eux.»

[...]

La mauvaise religion

«Mon combat à moi, affirme le penseur, c'est un combat pour la raison, pour un islam de la modernité. Je ne suis pas contre la religion, mais je dénonce la mauvaise religion. Dans l'islam existe un critère de compatibilité avec l'endroit où l'on vit. Tu ne peux pas imposer tes pratiques religieuses dans un pays où la majorité n'est pas musulmane. Le Coran dit qu'il faut trouver le juste milieu. Dans votre cas, la majorité doit définir sa propre identité, ses propres valeurs communes. Si les Canadiens disent :« notre culture permet à tout un chacun venant dans notre pays d'imposer ses pratiques, sa burqua, son voile, son harem, le Canada et le Québec vont être sur les braises.»

Malek Chebel persiste et signe malgré les menaces et les injures.[...] C'est un éclaireur qui met son intelligence, sa très vaste culture et son expérience personnelle au service de ce qu'il qualifie de lutte pour la civilisation d'aujourd'hui qui, selon lui, est menacée à travers la planète par l'islamisme. «Aucun pays n'est à l'abri contrairement à ce que pensent dans votre pays des gens qui n'ont jamais été confrontés à ce qui vous menace désormais.»

Source : Denise Bombardier, «Les grandes entrevues du samedi», Le journal de Montréal, samedi 30 novembre 2013, p.46

LaurentVan
Censor
Censor
Messages : 199
Inscription : jeu. 09 mai 2013, 5:04
Conviction : Ecclesia Catholica Romana

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par LaurentVan » lun. 09 déc. 2013, 11:29

“La laïcité, née dans les Loges, apparait comme une religion”


« Or si nous n’avons pas réussi, c’est que nous nous sommes occupés du matériel, on a remplacé dans le fond les aristocrates par les bourgeois, c’est ce qu’il s’était passé au 19ème siècle, mais on a laissé la domination intellectuelle à l’Église catholique, qui était extrêmement puissante. Et là, ils se disent non, il faut aussi qu’on s’occupe du spirituel et des consciences. Et je dois dire qu’il y a une importance déterminante de la franc-maçonnerie dans cette affaire-là. [...]

Donc ils se disent il faut inventer autre chose, le catholicisme c’est l’oppression, le protestantisme ça marche pas, et cet autre chose va s’appeler la laïcité. Mais une laïcité qui, née dans les loges, nourrie de toute cette histoire, va d’abord apparaître comme une religion laïque, ce terme est employé, « religion », contre la religion catholique. Et lorsque les républicains, fondateurs d’ailleurs de la religion laïque, vont prendre le pouvoir à travers l’école, dans le fond, ils vont, à travers les instituteurs, à travers les cours de morale laïque qui étaient publiés, à travers les programmes scolaires, et bien ils vont essayer de constituer non seulement une République matérielle, mais une République spirituelle. »

Vincent Peillon
« Nous ne sommes pas des êtres humains ayant une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels ayant une expérience humaine. »

Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: La charte de la laïcité dans les écoles

Message non lu par Cinci » mer. 15 janv. 2014, 20:45

http://www.postedeveille.ca/

Grand dossier sur Poste de veille concernant la charte de la laïcité, le port du hijab, etc. Le bout avec Elsy Fneiche «C'est mon choix» et Mohammed Hussein Fadlallah «Il est interdit au musulman de se soumettre volontairement à une loi non-islamique» n'est pas piqué des vers.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités