Pourquoi je suis catholique

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9516
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Pourquoi je suis catholique

Message non lu par Cinci » jeu. 16 avr. 2015, 18:31

  • «Le véritable débat sur la religion s'articule tout entier autour de la question :
    • «un homme né à l'envers peut-il dire quand il se retrouvera dans le bon sens?»
    Le paradoxe premier du christianisme est que la condition ordinaire de l'homme n'est pas sa condition saine ou sensée; la condition normale est elle-même une anomalie. C'est le sens profond de la philosophie de la chute. [...] «Que signifie la chute?» J'ai répondu en toute sincérité : quoi que je sois, je ne suis pas moi-même. Tel est le premier paradoxe de notre religion : quelque chose que nous n'avons jamais parfaitement connu est non seulement meilleur que nous-mêmes, mais nous est encore plus naturel que nous-mêmes. [...]

    C'est seulement depuis que je connais l'orthodoxie que je connais l'émancipation mentale. Mais, au bout du compte, je m'aperçois qu'elle s'applique tout particulièrement à l'idée de la joie.

    La gaieté du meilleur paganisme, comme en témoigne l'espièglerie d'un Catulle ou d'un Théocrite, est en effet une gaieté éternelle qu'une humanité reconnaissante ne doit jamais oublier. Mais cette gaieté se rapporte aux faits de la vie, non à son origine. Pour le païen, les petites choses sont aussi douces que les ruisseaux qui jaillissent de la montagne, mais les grandes choses sont aussi amères que l'océan. Dès qu'un païen considère le coeur même du cosmos, son sang se fige. Derrière ces simples despotes que sont les dieux se tiennent les destins mortels. Non, ces destins sont pis que mortels : ils sont morts.

    Et lorsque les rationalistes prétendent que le monde antique était plus éclairé que le monde chrétien, ils ont raison de leur point de vue. Car en disant «éclairé», ils entendent «assombri
    par un désespoir incurable».

    Ce qui rattache les anciens aux modernes, c'est d'avoir été les uns comme les autres malheureux de l'existence, de tout, alors que les hommes du Moyen Âge étaient au moins heureux de l'existence. [...] il y avait plus de satisfaction cosmique dans les rues étroites et ensanglantées de Florence que dans le théâtre d'Athènes ou le jardin d'Épicure. Giotto vécut dans une ville plus lugubre, mais dans un univers plus gai, qu'Euripide.

    On a forcé la majorité des hommes à se réjouir des petites choses et à s'attrister des grandes. [...] C'est ce que j'appelle être né à l'envers.

    On peut vraiment dire du sceptique qu'il est sans dessus dessous, puisque ses pieds dansent en l'air dans de vaines extases, tandis que son cerveau sombre dans l'abîme. Pour l'homme moderne, les cieux sont en réalité au-dessous de la terre. L'explication est simple : il se tient sur la tête, piédestal très fragile.»

    Source : G.K. Chesterton, Orthodoxie, pp.246-249
(suite et fin)
Dernière modification par Cinci le ven. 13 nov. 2015, 6:28, modifié 1 fois.

Lysdefrance
Censor
Censor
Messages : 76
Inscription : mer. 15 avr. 2015, 10:44
Conviction : Catholique

Re: Pourquoi je suis catholique

Message non lu par Lysdefrance » jeu. 16 avr. 2015, 18:50

@ Shane,
pour vous toutes les religions se valent si je comprends bien ?

perpetue
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : lun. 18 mai 2015, 13:16
Conviction : Chretien Catholique

Re: Pourquoi je suis catholique

Message non lu par perpetue » lun. 18 mai 2015, 13:51

Je suis catholique parce que c'est la religion dans laquelle s'est développée et construite ma foi en Christ et dans laquelle j'ai reçu l'enseignement adéquat, je dirais, pour mieux la comprendre.

petitcoeur
Civis
Civis
Messages : 9
Inscription : ven. 10 juil. 2015, 16:39
Conviction : Chrétienne, d'éducation catholique

Re: Pourquoi je suis catholique

Message non lu par petitcoeur » sam. 11 juil. 2015, 19:32

Je suis catholique, je ne doute pas de Dieu, ni de Jésus vivant, qui m'aide chaque jour. Par contre, et sans doute, je vais faire de la peine, je doute de l'opportunité d'aller à la messe le dimanche, et ce depuis plusieurs années, dans mon quartier, car je ne voudrais pas cautionner des courants qui s'emparent de la foi pour la politiser consciemment ou non.
Je suis transfuge d'un forum concurrent gangrené par des membres qui profèrent des horreurs contraires à l'Evangile sans même s'en rendre compte. (Je veux simplement dire des idées contraires à la loi d'amour du prochain.)
Il y a quelques années, je ne me posais même pas la question, j'allais à la messe régulièrement, persuadée de me trouver à côté de braves gens.
Ainsi, je n'envoie pas d'argent à une association dont je n'approuverai pas les idées ou dont les membres me paraîtraient suspects.
Ce n'est pas que je sois très connue, dans mon quartier, mais cela m'ennuierait que des jeunes à qui je n'ai cessé de parler de solidarité, de justice et d'amour, m'assimilent à d'autres qui tiennent des propos homophobes ou racistes.
Je sais que nous sommes pécheurs et que l'Eglise est sainte, mais je crains que les gens dans la rue ne fassent pas trop bien la différence, et je crains les amalgames.
Voilà pourquoi, dans ma présentation, je disais que je n'étais plus trop sûre de rien, et que je ne vous en voudrais pas si vous me répondez que je ne suis pas catholique.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10566
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Pourquoi je suis catholique

Message non lu par Fée Violine » dim. 12 juil. 2015, 17:32

Bonjour petitcoeur,

je ne me permettrais pas de dire que vous n'êtes pas catholique. Mais je trouve dommage que vous vous priviez de la messe, qui est quand même la meilleure nourriture de votre âme.
C'est normal de ne pas partager toutes les opinions des autres personnes de votre paroisse, car nous sommes tous différents, et tous imparfaits. Mais si vous quittez votre paroisse, vous laissez le champ libre aux comportements que vous déplorez, et c'est toute l'Église qui en pâtit.
Quitter un forum dont les idées nous heurtent, c'est autre chose. Je l'ai fait plus d'une fois, jusqu'à ce que je trouve celui-ci :coeur: Mais la messe, c'est bien autre chose. Nous y allons non pour les autres personnes, mais pour le Seigneur.

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 991
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Pourquoi je suis catholique

Message non lu par Foxy » lun. 13 juil. 2015, 0:36

Bonsoir la Fée,

Pour ce que j'en sais, petitcoeur n'est pas en accord avec le curé de sa paroisse, plutôt intégriste, mais ça pourrait peût être changer s'il a son changement en septembre..
Mais elle partagera elle-même si elle en ressent le besoin.
Bonne nuit :dormir:
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
Philoup
Ædilis
Ædilis
Messages : 24
Inscription : mar. 05 janv. 2016, 18:50
Conviction : Catholique curieux
Localisation : Sudiste (fier aveyronnais, actuellement Toulousain)

Re: Pourquoi je suis catholique

Message non lu par Philoup » mar. 12 janv. 2016, 0:24

Ouin ! :cry:

Le fichier initial est corrompu... Quelqu'un peut-il re-téléverser une version non-corrompue?

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3400
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Pourquoi je suis catholique

Message non lu par Héraclius » mar. 12 janv. 2016, 0:56

''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9516
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Pourquoi je suis catholique

Message non lu par Cinci » lun. 08 févr. 2016, 15:40

Une belle citation de Hans Küng (le maudit ... en référence à Fritz Lang et un de ses films, non sans humour)
  • Si le Christ a pris parti pour la cause de Dieu, il ne travaille pas moins pour la
    cause de l'homme. Le bien de l'homme, telle est la volonté de Dieu.

    «De la première à la dernière page de la Bible, la volonté de Dieu vise le bien de l'homme
    sur tous les plans, vise le bien définitif et total, c'est-à-dire, en termes bibliques, le
    "salut» de l'homme et du genre humain

    . La volonté de Dieu est une volonté de salut: elle aide, sauve, libère. Dieu veut la vie, la joie,
    la liberté, la paix, le salut, le bonheur total et ultime de l'homme, de l'individu comme de
    l'humanité tout entière. Ce que signifient l'avenir absolu, la victoire, le royaume de Dieu dans
    la prédication de Jésus, c'est ceci: à l'homme est donnée la plénitude de la liberté, du salut,
    de la paix et du bonheur
    » (p. 284).

    https://www.erudit.org/revue/ltp/1979/v ... 5749ar.pdf

cmoi
Censor
Censor
Messages : 183
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Pourquoi je suis catholique

Message non lu par cmoi » jeu. 25 juil. 2019, 16:21

Sans vouloir provoquer ou polémiquer, loin de là, je constate que en France :

• beaucoup moins de 5% de catholiques sont pratiquants, or ne pas obéir aux commandements de l’Eglise (95% donc !) constitue une matière grave de péché ! Et je ne pense qu’à la messe dominicale, je ne parle même pas de jeûne ou de confession !
• beaucoup n’hésiteraient pas (et d’autres n’ont pas hésité) à enfreindre le concept de l’indissolubilité, qui expose à ne plus devoir communier
• beaucoup contestent les décisions du pape, dès lors qu’elles n’engagent pas l’infaillibilité (et d’autres ne savent pas à quoi ils consentent en matière de dogme, quand ils n’expriment pas des convictions contraires !)

Ces « oui mais » ne me semblent pas constructifs, ce n’est pas ainsi que l’on peut progresser. On a beau dire, s’ils ne pratiquent pas (bien sûr, on ne rencontre pas dans les assemblées paroissiales ce qu’on voudrait y trouver, mais… rien n’y manque pour que ce soit le contraire, non ?), c’est au moins qu’ils sont en désaccord sur ce point capital avec leur religion.
Peu importe qu’ils aient raison ou non, ils pensent que oui ou alors c’est encore plus grave !

Pour ma part, j’ai tiré la leçon de mes désaccords et de mes déceptions : je suis devenu orthodoxe, même si ce n’est pas choisir la facilité en terme de proximité et de soutien fraternel (quoique la « communion à distance » puisse être une force).
Les gens se cultivent et se divertissent, mais combien enrichissent leur foi et la nourrissent en proportion des efforts qu’ils font pour le reste (un métier, un amour, un loisir,…) ?
Se croient-ils assurés de salut parce qu’ils sont baptisés et se disent catholiques ? Est-ce un simple signe de reconnaissance culturelle, dans lequel entre une grande part de mimétisme et de paresse, de jeu social ?
L’intimité que « se dire catholique » (ou orthodoxe, ou protestant…) cela suppose avec le Christ, c’est autre chose !

Le catholicisme est une voie très large (bien que la voie soit étroite dit le Seigneur) et extrêmement bien balisée; alors pourquoi faut-il qu'ils soient tant à marcher à côté et à se contenter de la garder "à vue" ?

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Quæstor
Quæstor
Messages : 278
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Strasbourg

Re: Pourquoi je suis catholique

Message non lu par Kerygme » ven. 26 juil. 2019, 10:10

Bonjour Cmoi,
cmoi a écrit :
jeu. 25 juil. 2019, 16:21
Sans vouloir provoquer ou polémiquer, loin de là, je constate que en France :
Idem.

je pense que vous avez oublié un point.
Influencés par la société nous nous comportons en Église également comme des consommateurs. Je ne détaille pas, je laisse ce fait à la méditation de chacun.

Cordialement.
« L'Église n'a pas besoin de réformateurs, mais de saints.
Vous voulez réformer l'Eglise ? Alors devenez des saints !»
(Georges Bernanos)

cmoi
Censor
Censor
Messages : 183
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Pourquoi je suis catholique

Message non lu par cmoi » ven. 26 juil. 2019, 11:39

C'est sans doute une explication en effet, merci Kerygme, mais je ne pense pas qu'elle soit la seule sinon ce serait désespérant car elle suppose à mon sens la perte de la foi, voire pire : de son sens et donc son détournement...

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1233
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Pourquoi je suis catholique

Message non lu par zelie » sam. 27 juil. 2019, 9:29

Le catholicisme est une voie très large (bien que la voie soit étroite dit le Seigneur) et extrêmement bien balisée; alors pourquoi faut-il qu'ils soient tant à marcher à côté et à se contenter de la garder "à vue" ?
Qui détourne? Qui met dans la confusion, fait prendre un non-sens pour la vérité? Qui manoeuvre derrière nos décisions qu'on croit en conscience?
Qui rit et a un très grand intérêt à ce qu'un maximum d'âmes marchent à coté de leurs pompes, et est assez malin pour les faire marcher dans ce qu'il leur présente comme une vérité plus vraie que la vérité donnée par Dieu, les faisant marcher ainsi juste assez à coté de leurs pompes pour qu'ils croient être encore dans la vérité mais marchent déjà dans la confusion?
Le diviseur... et les diviseurs qui sont à son service sans même le savoir. Tous les diviseurs... tous les profs qui bourrent la tête des étudiants, nos futurs penseurs, de relativisme et autres joyeusetés, profs qui eux-mêmes ont été formé ainsi par leurs propres formateurs, qui à leur tour avaient aussi été formés ainsi, etc... et on remonte jusqu'où ainsi par de telles boucles, qu'on pourrait indifféremment appliquer, en plus des enseignants-chercheurs, aux journalistes qui font l'actualité, aux publicistes, aux politiques, aux penseurs agrippés aux valeurs laïques... à toute une société coupée de toute réalité qui ne soit pas urbaine et broyée sous le poids de l'avenir et de la guerre commerciale.
Cette société où on nous présente le consumérisme comme la seule voie de survie, comme l'a souligné Kerygme.

Qui a organisé, pensé, voulu, appelé de ses voeux, tout mis en oeuvre pour que la société d'aujourd'hui soit différente de celle du passé, pour couper les peuples de la religion, de la tradition, de leurs racines, de la notion intouchable de la famille, cellule pourtant primordiale de toute organisation sociétale depuis la nuit des temps?
Qui est le bras armé du diviseur et organise déjà la société de demain? Selon ses vues et absolument pas dans l'écoute des besoins profonds des peuples et dans le respect de leur liberté?
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

cmoi
Censor
Censor
Messages : 183
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Pourquoi je suis catholique

Message non lu par cmoi » mar. 30 juil. 2019, 9:34

Votre intervention me donne l’envie de commettre une petite imitation, un gentil pastiche. avec certes beaucoup moins de savoir faire...
zelie a écrit :
sam. 27 juil. 2019, 9:29

Qui détourne? Qui met dans la confusion, fait prendre un non-sens pour la vérité? Qui manoeuvre derrière nos décisions qu'on croit en conscience?
Le diviseur... et les diviseurs qui sont à son service sans même le savoir. Tous les diviseurs...
Je vous remercie, chère Zélie pour votre intervention.
zelie a écrit :
sam. 27 juil. 2019, 9:29
Cette société où on nous présente le consumérisme comme la seule voie de survie, comme l'a souligné Kerygme.
Oui, ce qui désignait aussi quel était le remède.

a écrit : Marc 9:29 Il leur dit: Cette espèce-là ne peut sortir que par la prière.
Mathieu 17 ;21 Mais cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne.
Prions donc et jeunons, pour que "Sa volonté soit faite"

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9516
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Pourquoi je suis catholique

Message non lu par Cinci » mar. 30 juil. 2019, 17:54

Je suis catholique parce que je considère que c'est la seule conviction religieuse qui peut faire sens pour moi.

De ce que

1. C'est la religion de mes ancêtres.
2. Ce fut la religion qui présida à la création de mon pays
3. C'est la religion-mère de l'Occident chrétien

Et parce que

4. Je ne vois ni ne trouve nulle part ailleurs une meilleure théologie, plus raffinée, plus complète.
5. Je suis convaincu que Jésus a fondé cette Église
6. Je sais que le fondement de la messe est vrai, la présence réelle, etc.
7. J'adhère à la notion de communion des saints et que je considère capital, fondamental le Purgatoire.
8. Il y a les saints.

Il m'est absolument, rigoureusement, nécessairement, radicalement impossible de me dire chrétien, moi, si je devais ensuite prétendre pouvoir évoluer en mieux dans un groupe religieux quelconque qui serait lui-même en guerre ou en opposition contre l'Église même qui est celle des saints, pour nier les dogmes, je précise, qui furent ceux auxquels les saints croyaient aussi.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités