Catholicisme social ?

Anthropologie - Sociologie - Histoire - Géographie - Science politique
Avatar de l’utilisateur
Antestor
Censor
Censor
Messages : 98
Inscription : jeu. 06 mai 2010, 17:28

Re: Le Christianisme Social

Message non lu par Antestor » dim. 08 janv. 2012, 11:48

Kerniou a écrit :Je répondrais à Antestor que les choses changent et c'est heureux. Il y a les textes pontificaux et les pratiques au jour le jour.
C'est sure, mais du coup personne ne peut prétendre que l'Eglise a eu une attitude irréprochable durant cette période ...
etienne lorant a écrit :Sans doute parce qu'entre le papier et l'application, il y a le "facteur humain", toujours faible et débile mais toujours prompt à se croire fort ?
Bien vu :(

C’est assez étrange, comment expliquer cette déviance du « facteur humain » ?

Je doute que l’explication ne soit que dogmatique (soumission, chacun sa place…) mais plutôt une question de relations de pouvoir et d’intérêt personnels.
Une prof un jour m’a dit que la bourgeoisie et le clergé étaient très liés souvent parce que dans les familles riches le premier fils reprenait les affaires du père, le deuxième devenait chevalier et le troisième entrait dans la prêtrise… Est-ce un facteur de cette déviance ?

:croix:
"Voici, le salaire des ouvriers qui ont moissonné vos champs, et dont vous les avez frustrés, crie, et les cris des moissonneurs sont parvenus jusqu'aux oreilles du Seigneur" (Jacques 5:4)

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4150
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Le Christianisme Social

Message non lu par Kerniou » ven. 24 févr. 2012, 10:45

Plusieurs facteurs sont en jeu et le facteur humain y tient une bonne place pour diverses raisons: le lien évoqué du milieu d'origine des membres du clergé et les mentalités qui considéraient l'ordre social comme acquis et répondant à la volonté céleste . Sans parler du faible niveau d'instruction des gens modestes; à cette époque, seuls les notables suivaient des études. Les prêtres d'origine modeste avaient qui avaient eu, eux aussi, accès aux études se trouvaient en décalage avec leur milieu d'origine dont ils étaient séparés et dont ils ne partageaient plus les préoccupations quotidiennes. En ayant accès à l'instruction, ils se rapprochaient, de fait, des notables par la culture.
Quand on parle de collusion entre l'église et le capital, c'est un raccourci qui prend racine dans des exemples réels quelque soit le contenu des encycliques aux quelles peu de fidèles avaient accès, surtout les plus modestes. Dans la réalité de l'époque, le curé de la paroisse voire l'évêque étaient plus influents que le pape. Selon le vieil adage " mieux vaut être curé dans sa paroisse que prélat à Rome " ... Déjà, quand Richelieu et Mazarin ont exercé le pouvoir, le souci des pauvres ne figurait pas dans leurs priorités ni dans celles de nos très catholiques rois de France.
Sur le plan des convictions religieuses, je pense qu'il était ancré dans la mentalité des gens que l'ordre social était l'oeuvre de la volonté divine et qu'il n'avait pas à être modifié sous peine d'offenser Dieu. L'obéissance était prônée comme une vertu et on apprenait dès l'enfance que " O B I C étaient les plus belles lettres de l'alphabet. "

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2867
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Catholicisme social ?

Message non lu par AdoramusTe » jeu. 31 janv. 2019, 14:36

Bonjour,

Qu'est-ce que la catholicisme social dont on parle tant ?
Il existe donc un catholicisme antisocial ou non social ?

Moi qui croyait que l'Eglise s'était toujours occupée des pauvres, des malades et des agonisants. Les oeuvres sociales catholiques sont innombrables dans le monde.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 910
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Catholicisme social ?

Message non lu par Foxy » jeu. 31 janv. 2019, 19:47

AdoramusTe a écrit :
jeu. 31 janv. 2019, 14:36
Bonjour,

Qu'est-ce que la catholicisme social dont on parle tant ?
Il existe donc un catholicisme antisocial ou non social ?

Moi qui croyait que l'Eglise s'était toujours occupée des pauvres, des malades et des agonisants. Les oeuvres sociales catholiques sont innombrables dans le monde.
Bonsoir AdoramusTe

Je viens justement de recevoir ceci : https://tv.catholique.fr/copie-de-accue ... eglise-31/
de la CEF : je pense que vous trouverez la réponse à votre questionnement.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Catholicisme social ?

Message non lu par Bassmeg » jeu. 31 janv. 2019, 22:50

AdoramusTe a écrit :
jeu. 31 janv. 2019, 14:36
Bonjour,

Qu'est-ce que la catholicisme social dont on parle tant ?
Il existe donc un catholicisme antisocial ou non social ?

Moi qui croyait que l'Eglise s'était toujours occupée des pauvres, des malades et des agonisants. Les oeuvres sociales catholiques sont innombrables dans le monde.
Bonsoir AdoramusTe.
Je crois que la distinction est plus sur le catholicisme de droite ou la catholicisme de gauche (donc social).
C' est la différence entre celui qui est pour l' aumône, ou celui qui est pour la solidarité.

Avatar de l’utilisateur
ChristianK
Senator
Senator
Messages : 781
Inscription : lun. 10 mars 2008, 18:43

Re: Catholicisme social ?

Message non lu par ChristianK » jeu. 31 janv. 2019, 23:40

Il y a de nombreux aspects différents et complémentaires dans le catholicisme, on avait autrefois la jec, joc, jacm pour les étudiants, les ouvriers, les agricoles. Le catholicisme social n'est pas le catholicisme mystiquem et le catholicisme intellectuel est encore différent. C'est une question d'accent, de point principal d'application

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 910
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Catholicisme social ?

Message non lu par Foxy » ven. 01 févr. 2019, 0:01

ChristianK a écrit :
jeu. 31 janv. 2019, 23:40
Il y a de nombreux aspects différents et complémentaires dans le catholicisme, on avait autrefois la jec, joc, jacm pour les étudiants, les ouvriers, les agricoles. Le catholicisme social n'est pas le catholicisme mystiquem et le catholicisme intellectuel est encore différent. C'est une question d'accent, de point principal d'application
ChristianK, l'Action Catholique existe toujours : Action catholique des enfants (ACE), des jeunes ouvriers (JOC) des jeunes filles ouvrières (JOCF), pour les agricoles, ça a changé de nom, je ne sais plus comment ce mouvement s'appelle.
Mais lisez le lien que j'ai posté à AdoramusTe à 19h47,il est tout neuf d'aujourd'hui et je n'ai pas encore eu le temps de tout lire.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10513
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Catholicisme social ?

Message non lu par Fée Violine » ven. 01 févr. 2019, 0:47

Bassmeg a écrit :
jeu. 31 janv. 2019, 22:50
Je crois que la distinction est plus sur le catholicisme de droite ou la catholicisme de gauche (donc social).
C' est la différence entre celui qui est pour l' aumône, ou celui qui est pour la solidarité.
Votre distinction est bien sommaire ! Ce n'est certainement pas aussi simple.

La doctrine sociale de l'Église date de la fin du XIXe siècle (une encyclique du pape Léon XIII). Une section du forum lui est consacrée. Et même, il y a 15 ans, le forum a été créé pour la faire connaître, par des gens plutôt de droite.

Depuis les débuts de l'Église, les catholiques font des oeuvres sociales et travaillent à aider les pauvres, les malades etc. Mais ça n'a rien à voir avec les opinions politiques.
Je dis "aider les pauvres" pour aller vite, mais ça n'a rien à voir avec l'aumône. Depuis 2000 ans, des gens (de gauche ou de droite ou de nulle part) quittent tout pour aller vivre avec les pauvres, comme eux. Ils sont si nombreux qu'on ne peut pas en faire la liste. Des milliers de congrégations, associations, ONG etc. ont été fondées pour faire des écoles, des hôpitaux, des orphelinats etc. D'ailleurs les gens de droite et leurs aumônes ont toujours été sollicités pour financer ces ONG !

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Catholicisme social ?

Message non lu par Bassmeg » ven. 01 févr. 2019, 1:04

Loin de moi l' idée de dire que le catholicisme de droite et les aumônes n' aident pas des gens. En effet, certains catholiques de droite choisissent d' aider telle ou telle personne, telle ou telle cause et de les soutenir financièrement. C' est l' aumône. Je souhaite qu' ils continuent, cela ne fait de pas de mal et ça aide des gens. C' est très bien.

De la même manière, le catholicisme social se concentre sur la société, pas les individus ou les causes choisies. C' est la solidarité. Cela consiste à aider la société dans son ensemble, (d' où le mot "social") et pas seulement UN individu sélectionné selon des critères personnels.

Je le redis, je n' ai rien contre l' aumône.

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 910
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Catholicisme social ?

Message non lu par Foxy » ven. 01 févr. 2019, 12:30

Bassmeg a écrit :
ven. 01 févr. 2019, 1:04
Loin de moi l' idée de dire que le catholicisme de droite et les aumônes n' aident pas des gens. En effet, certains catholiques de droite choisissent d' aider telle ou telle personne, telle ou telle cause et de les soutenir financièrement. C' est l' aumône. Je souhaite qu' ils continuent, cela ne fait de pas de mal et ça aide des gens. C' est très bien.

De la même manière, le catholicisme social se concentre sur la société, pas les individus ou les causes choisies. C' est la solidarité. Cela consiste à aider la société dans son ensemble, (d' où le mot "social") et pas seulement UN individu sélectionné selon des critères personnels.

Je le redis, je n' ai rien contre l' aumône.
Désolée Bassmeg, mais ça n'a rien à voir avec "l'aumône". Sainte Mère Teresa ne faisait pas l'aumône et pourtant, elle "faisait du social".

Jésus a donné aussi ce qu'on peut appeler "des consignes" :
“Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu…? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli? tu étais nu, et nous t’avons habillé? tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi?”
«Et le Roi leur répondra: “Amen, je vous le dis, chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.”
Matthieu 25/31-46
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Catholicisme social ?

Message non lu par Bassmeg » ven. 01 févr. 2019, 14:09

Si on parle de "catholicisme social", c' est bien pour le distinguer et appuyer sur son coté social.
Le social concerne la société. Dans son ensemble. Autrement dit, aider une personne, ce n' est pas faire du social, selon moi.
Soigner un malade, ce n' est pas faire du social. Par contre, prévenir, vacciner, lutter en amont, ça s' est faire du social.

Selon moi, le catholicisme social,c ' est ça. Lutter pour les droits, pour le bien être des gens globalement. Apprendre à lire à un enfant, c' est bien.
Mais construire une école, c' est mieux.
Fournir un lit à un lépreux dans une léproserie, c' est mieux que rien. Mais une campagne de vaccination est plus efficace pour éviter des souffrances. Je pense que c' est ça qu' on appelle le catholicisme social.

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 910
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Catholicisme social ?

Message non lu par Foxy » ven. 01 févr. 2019, 15:27

Bassmeg, voici ce que dit le Larousse :
catholicisme social

Mouvement de pensée et d’action animé par la morale chrétienne et par l’esprit évangélique, qui est de justice et de charité.

Son but, qui fut d’abord l’amélioration des conditions de vie des classes laborieuses, s’est peu à peu élargi en une révision des structures sociales et économiques, des institutions et des mœurs. Il se distingue du socialisme non chrétien et particulièrement du marxisme par une recherche de l’expansion du royaume de Dieu. L’expression catholicisme social date des dernières années du xixe s. Jusque-là, on employait des expressions diverses : les catholiques conservateurs parlaient volontiers d’économie chrétienne ou d’économie charitable ; le petit groupe des démocrates préférait parler de socialisme chrétien.
https://www.larousse.fr/archives/grande ... /page/2649
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Catholicisme social ?

Message non lu par Bassmeg » ven. 01 févr. 2019, 15:45

Je suis assez d' accord avec cette définition, sauf pour ce qui concerne la charité. Mais si le catholicisme social vise à l' amélioration des conditions de vie de classes entières, je suis d' accord. C' est cela l' idée, et pas faire comme Mère Téresa. Le catholicisme social vise au bien être de tous, pas juste de quelques individus. Et il se construit quitte à modifier les structures sociales pré existantes. Si Mère Térésa avait utilisé l' argent pour faire des campagnes de vaccin, elle aurait expérimenté le catholicisme social. Cela me parait la solution d' avenir.

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 910
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Catholicisme social ?

Message non lu par Foxy » ven. 01 févr. 2019, 18:10

Bassmeg a écrit :
ven. 01 févr. 2019, 15:45
Je suis assez d' accord avec cette définition, sauf pour ce qui concerne la charité. Mais si le catholicisme social vise à l' amélioration des conditions de vie de classes entières, je suis d' accord. C' est cela l' idée, et pas faire comme Mère Téresa. Le catholicisme social vise au bien être de tous, pas juste de quelques individus. Et il se construit quitte à modifier les structures sociales pré existantes. Si Mère Térésa avait utilisé l' argent pour faire des campagnes de vaccin, elle aurait expérimenté le catholicisme social. Cela me parait la solution d' avenir.
Bassmeg, l'Eglise ne vous a pas attendue pour faire du "social", que vous appelez "charité".

Faire du "social", les associations laïques le font, mais le faire en consolant les pauvres, les abandonnés, les méprisés et les meurtris dans leur corps et leur âme en puisant leur inspiration dans cette phrase du Christ « Vous le faites pour moi » (Mt 25, 34-40), fait toute la différence.

Pour ne parler que d'elles, les Soeurs Missionnaires de la Charité font de l’accompagnement scolaire, donnent des cours d’alphabétisation, visitent et aident les familles défavorisées et participent à la catéchèse dans la paroisse.

Bien d'autres Congrégations Missionnaires font la même chose.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Catholicisme social ?

Message non lu par Bassmeg » sam. 02 févr. 2019, 21:29

Cela pose une question importante.
Selon vous, les gens qui aident les homos, les femmes qui avortent, les sidaïques et les handicapés font elles du social?
Ou bien doit-on réserver le terme "social" aux oeuvres strictement catholiques? Une association qui aide les jeunes homos rejetés par leurs familles trop croyantes fait elle du social ou non?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité