Pourquoi Jésus est-il accusé de folie par ses proches ?

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Pourquoi Jésus est-il accusé de folie par ses proches ?

Message non lu par Cinci » lun. 15 juil. 2019, 15:36

Un petit mot juste pour préciser un détail. Le rabbin du nom de Jacob Neusner et avec qui Benoit XVI aura pu dialoguer par livre interposé n'a jamais dit qu'avec toutes les pièces du dossier en main aujourd'hui encore il condamnerait Jésus à mort.

Non

Le rabbin juif a dit qu'il ne parvenait pas à concilier ce que Moïse à dit avec ce que Jésus a dit. Il a dit aussi que les enseignements de Jésus négligeaient la collectivité d'Israël ou tout ce que Dieu avait ordonné aux Juifs de faire pour assurer la subsistance de ce peuple élu dès à présent, ici-bas, jusque dans la quotidienneté la plus triviale. La conclusion était qu'il n'aurait pas pu suivre lui-même ce Jésus comme ses disciples l'ont fait. Il pensait toujours que Jésus était dans l'erreur. Il aurait fait comme le grand sage Gamaliel avec les disciples tant qu'à lui. Il l'aurait laissé partir tout en lui souhaitant le meilleur, en lui donnant sa bénédiction certainement. "Shalom." Le futur nous dira s'il aura pu avoir raison quand même. Mais au moment où il écrivait son propre livre et à titre bien personnel : il ne le croyait pas.

Il écrivait :
I watched him walk away, till I saw his disciples coming toward him from their different paths and directions. I was sure, for now, he was all right. They would go with him to Jerusalem. They believed. I didn't. I called after him : "Go in peace - lekh be Shalom." I wished him well, but I went home. Not disapointed, certainly not without regret - but my eyes turned homeward nonetheless. There waited my wife, my children, my dog, waiting to play with me, my plants in my garden, waiting on me to water them - my everything. There was my work, there my rest; there my calling, my task, my vocation -that vocation and no other. Here is my responsability; here is where God wants me to be ; sustaining life, sanctifying life, in the here and now of home and family, community ans society.

It was not that I was not persuaded in the virtue of the man, or the wisdom of some of what he said . It was that I did not hear from him the message that the Torah taught. So there was no point, even to show goodwill, to affirm all the sayings he had said that really were true to the Torah of Moses too.

J. Neusner, A Rabbi talks with Jesus, p. 155
Bonne journée !

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Pourquoi Jésus est-il accusé de folie par ses proches ?

Message non lu par Carolus » mar. 16 juil. 2019, 3:53

cmoi a écrit :
lun. 15 juil. 2019, 9:40
cmoi :

Carolus, je pensais davantage à un examen de conscience qu'à cette prière si étrange et à part, où on ne demande ni ne loue, mais récite ce que l'on croie... Et qu'en vieillissant j'apprécie de plus en plus !
Ce fut une surprise agréable.
Merci pour votre gentil message, cher cmoi. :)

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1166
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Pourquoi Jésus est-il accusé de folie par ses proches ?

Message non lu par cmoi » mar. 16 juil. 2019, 9:50

Merci pour cette précision corrective.
Ayant eu accès au texte indirectement, par commentaire et traduction, je suppose que logiquement cette attitude malgré tout conduisait cet intermédiaire à considérer qu'elle reconnaissait le blasphème et donc légitimait la condamnation. ensuite j'ai dû extrapoler à ma façon...
De fait, si nous n'avions pas le recul de plusieurs siècles et l'appui des brillants esprits de théologiens du passé, reconnaîtrions-nous facilement la possibilité qu'un Dieu se fasse homme, ou qu'un homme puisse être Dieu ?
Pour essayer de réduire ce "choc", l'Eglise romaine s'est appuyée sur la pensée païenne des plus brillants philosophes notamment grecs essayant de concilier raison et foi par la scolastique, tandis que l'orthodoxie a tenté de s'unir et de se glisser dans la lumière du tabor pour en ressentir les effets en guise de preuve.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Pourquoi Jésus est-il accusé de folie par ses proches ?

Message non lu par Cinci » mer. 17 juil. 2019, 14:33

Cmoi :
je suppose que logiquement cette attitude malgré tout conduisait cet intermédiaire à considérer qu'elle reconnaissait le blasphème et donc légitimait la condamnation.
Bien sûr.

De fait, si nous n'avions pas le recul de plusieurs siècles et l'appui des brillants esprits de théologiens du passé, reconnaîtrions-nous facilement la possibilité qu'un Dieu se fasse homme, ou qu'un homme puisse être Dieu ?
Oui, c'est vrai. Peu de gens le reconnaîtrait facilement. Et pire encore !

C'est en dépit de tout, mais c'est malgré le recul et l'appui de brillants esprits que l'Incarnation reste une folie pour bien du monde d'aujourd'hui et pour peu que chacun s'arrête pour y réfléchir un moment. La "chose" demeure au minimum extravagante pour les Juifs, scandaleuse pour les musulmans et totalement absurde pour bien des néo-païens que sont devenus nombre de nos propres compatriotes.

C'est dit clairement dans l'Évangile du reste que des Juifs auraient voulu lapider Jésus, précisément parce que son comportement témoignait du fait qu'il se ferait Dieu.

Rien que le fait de se présenter soi-même comme devant être "cet époux dont parle la Bible" ... ou le fait de se permettre non seulement de corriger Moïse mais de se placer vraiment au-dessus du grand prophète fondateur, pour dire à des observants scrupuleux de la loi qu'il y aurait encore mieux à faire en s'attachant à le suivre lui, Jésus, sans autre forme de procès. C'est le genre de choses inacceptables qu'un Juif ne dirait pas ("Laissez tout tomber, quitter vos proches et mettez-vous à ma suite et, ce faisant, vous accomplirez plus et mieux la véritable Torah ... en mettant au centre non pas Dieu, comme prenant bien soin de le distancer clairement de Jésus, mais bien la personne de Jésus elle-même).

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Pourquoi Jésus est-il accusé de folie par ses proches ?

Message non lu par Carolus » mer. 17 juil. 2019, 16:33

Hantouane a écrit :
dim. 14 juil. 2019, 0:21
Hantouane :
Et je dirai que les gens de chez lui sont ceux qui connaissaient les parents (Joseph et Marie) de Jésus.
Vous avez raison, cher Hantouane. :)
Hantouane a écrit :
dim. 14 juil. 2019, 0:21
Hantouane :
Ça fait écho à une parole d évangile : n est ce pas Jésus, fils de Joseph ?
Considérons le contexte :
Mc 6, 1-3 Jésus se rendit dans son lieu d’origine [Nazareth], et ses disciples le suivirent. Le jour du sabbat, il se mit à enseigner dans la synagogue. De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient : « D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ? N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ? Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet.
Les gens du petit village de Nazareth « étaient profondément choqués à son sujet », car ils connaissaient la famille de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ leur dit (attristé par leur manque de foi) : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison » (Mc 6, 4).

Avatar de l’utilisateur
Hantouane
Barbarus
Barbarus

Re: Pourquoi Jésus est-il accusé de folie par ses proches ?

Message non lu par Hantouane » jeu. 18 juil. 2019, 2:44

Carolus a écrit :
mer. 17 juil. 2019, 16:33
Hantouane a écrit :
dim. 14 juil. 2019, 0:21
Hantouane :
Et je dirai que les gens de chez lui sont ceux qui connaissaient les parents (Joseph et Marie) de Jésus.
Vous avez raison, cher Hantouane. :)
Hantouane a écrit :
dim. 14 juil. 2019, 0:21
Hantouane :
Ça fait écho à une parole d évangile : n est ce pas Jésus, fils de Joseph ?
Considérons le contexte :
Mc 6, 1-3 Jésus se rendit dans son lieu d’origine [Nazareth], et ses disciples le suivirent. Le jour du sabbat, il se mit à enseigner dans la synagogue. De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient : « D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ? N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ? Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet.
Les gens du petit village de Nazareth « étaient profondément choqués à son sujet », car ils connaissaient la famille de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ leur dit (attristé par leur manque de foi) : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison » (Mc 6, 4).
Merci pour ce partage Carolus :) J ajouterai une personne n est reconnue fou que dans son pays, sa parenté et sa maison. Est ce juste ?

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1166
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Pourquoi Jésus est-il accusé de folie par ses proches ?

Message non lu par cmoi » jeu. 18 juil. 2019, 9:03

Folie pour les juifs, Cinci, car en cela leur élection et privilège leur échappe...
Pour les musulmans, je dirai que leur croyance en la virginité de Marie les fait croire en un miracle techniquement presque égal, même encore plus improbable : le jour où la science saura fabriquer du sperme en laboratoire, je gage que ce sperme ne fécondera personne, car il faut en lui pour cela un principe de vie qui manquera.
Alors que Dieu ait fabriqué ce sperme et donné ce principe de vie pour concevoir Jésus, a quelque chose pour moi d'encore plus ... incompréhensible... pour employer un mot gentil, que de considérer qu'il se soit lui-même en personne installé dans un utérus maternel en s'absorbant dans son ovule (on peut le dire de plein d'autres façon ce n'est pas cela l'important...)

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1166
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Pourquoi Jésus est-il accusé de folie par ses proches ?

Message non lu par cmoi » jeu. 18 juil. 2019, 9:14

Je voudrais ajouter que ce n'est pas pour rien si la foi ne se comprend que comme une grâce et qui dépasse l'intelligence et les sentiments, permettant à celui qui l'a reçue et qui se rend de "mauvaise foi" de ne pas la reconnaître, ou à celui qui en ignore les données disons religieuses et culturelles, de la vivre mais sans y mettre de mots...
Un théologien orthodoxe (Grégoire Palamas) fait la distinction entre l'essence Divine et les énergies Divines, ces dernières nous étant seules accessibles. Il n'est pas rare que la pensée d'un théologien orthodoxe soit reprise par un théologien catholique (à commencer par St Thomas d'Aquin !) et réciproquement (comme l'a dit un métropolite, les frontières entre ces deux Eglises ne montent pas jusqu'au ciel) et donc la grâce n'est rien d'autre que ces énergies, qui nous divinisent autant que notre cœur accepte de s'y engouffrer: j'ai donc l'intime conviction qu'il y a dans la vie de tout baptisé un miracle au moins, même s'il n'y croit pas...

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Pourquoi Jésus est-il accusé de folie par ses proches ?

Message non lu par Carolus » ven. 19 juil. 2019, 1:31

Hantouane a écrit :
jeu. 18 juil. 2019, 2:44
Hantouane :
Carolus a écrit :
mer. 17 juil. 2019, 16:33
Carolus :

Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ leur dit (attristé par leur manque de foi) : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison » (Mc 6, 4).
Merci pour ce partage Carolus :)
Je vous en prie, cher Hantouane. :)
Hantouane a écrit :
jeu. 18 juil. 2019, 2:44
Hantouane :
J ajouterai une personne n est reconnue fou que dans son pays, sa parenté et sa maison. Est ce juste ?
Selon Jésus, est-ce que tout le monde est méprisé «dans son pays, sa parenté et sa maison » ?

Je dirais que non !

Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ dirait donc plutôt : Un prophète n’est [reconnu fou] que dans son pays, sa parenté et sa maison, n’est-ce pas ?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités