L'Église et la peine de mort

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: L'Église et la peine de mort

Message non lu par PaxetBonum » ven. 22 nov. 2019, 15:20

mikesss a écrit :
ven. 22 nov. 2019, 14:48
https://commons.wikimedia.org/wiki/File ... uselang=fr
On voit bien sur ce graphe que la criminalité en Afrique du sud a commencé à diminuer avant l'abolition de la peine de mort
Mais cela ne démontre rien concernant la peine de mort.
Pour interpréter ce résultat il faudrait étudier les mesures policiaires et judiciaires mises en place à ce moment là.

La politique de la vitre cassée appliquée à New York a diminué drastiquement la criminalité.
Si vous regardez cette baisse de la criminalité à New York en disant que elle a commencé avant l'abolition de la peine de mort, vous pouvez aussi en conclure que la criminalité a commencé à baisser avant l'interdiction de la vente de pizzas…
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

mikesss
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 409
Inscription : lun. 19 août 2019, 13:04
Conviction : Catholique

Re: L'Église et la peine de mort

Message non lu par mikesss » ven. 22 nov. 2019, 15:23

PaxetBonum a écrit :
ven. 22 nov. 2019, 15:20

Mais cela ne démontre rien concernant la peine de mort.
Pour interpréter ce résultat il faudrait étudier les mesures policiaires et judiciaires mises en place à ce moment là.

La politique de la vitre cassée appliquée à New York a diminué drastiquement la criminalité.
Si vous regardez cette baisse de la criminalité à New York en disant que elle a commencé avant l'abolition de la peine de mort, vous pouvez aussi en conclure que la criminalité a commencé à baisser avant l'interdiction de la vente de pizzas…
Tout à fait d'accord, je voulais juste montrer à Adieu 12 que dire que la criminalité a baissé à cause de l'abolition comme le prétendait l'étude est absurde.

Avatar de l’utilisateur
adieu12
Censor
Censor
Messages : 173
Inscription : mar. 30 juil. 2019, 7:34
Conviction : Athée agnostique

Re: L'Église et la peine de mort

Message non lu par adieu12 » ven. 22 nov. 2019, 15:53

PaxetBonum a écrit :
ven. 22 nov. 2019, 15:20
Si vous regardez cette baisse de la criminalité à New York en disant que elle a commencé avant l'abolition de la peine de mort, vous pouvez aussi en conclure que la criminalité a commencé à baisser avant l'interdiction de la vente de pizzas…
Vous arrivez à vous montrer perspicace quand il s'agit de statistiques n'allant pas dans votre sens. Appliquez donc ce raisonnement a la France et l'abolition de la peine de mort soi-disant correlée avec une hausse de la criminalité serait la moindre des choses.

Pour le reste je suis pressé je reponds ce soir!

Avatar de l’utilisateur
adieu12
Censor
Censor
Messages : 173
Inscription : mar. 30 juil. 2019, 7:34
Conviction : Athée agnostique

Re: L'Église et la peine de mort

Message non lu par adieu12 » ven. 22 nov. 2019, 20:26

mikesss a écrit :
ven. 22 nov. 2019, 14:42
Vous être sur un site catholique, il n'est donc pas étonnant que les membres ne prennent pas de pincettes pour parler de l'islam ou de l'homosexualité: ça ne fait pas de lui un extrémiste, il défend juste la position de l'Eglise. Après, peut-être considérez vous l'Eglise comme étant d'extrême droite?
La religion et la foi ne sont pas des prétextes admissibles pour des dérives xénophobes et homophobes. Je connais moi aussi des croyants, sauf qu'ils ne se permettraient même pas de dire 5% des énormités que j'ai pu parfois lire ici.
mikesss a écrit :
ven. 22 nov. 2019, 14:42
le problème est que la façon dont vous avez construit votre message sous entends que la peine de mort ne se justifie pas du fait que la criminalité n'augmente plus. Chose que je dénonce puisque ce n'est pas parce que la criminalité n'augmente plus depuis 20 ans ne signifie pas que l'abolition de la peine de mort y est pour quelque chose, les causes sont multiples.

Bref, ce que je veux dire, c'est que ces chiffres, là encore, peuvent s'expliquer par un autre facteur que la peine de mort. D'autant plus que je vois mal la raison que l'on pourrait invoquer pour faire le lien entre abolition de la peine de mort et baisse de la criminalité: est ce que les gens deviennent moins criminels quand ils savent qu'il n'y a plus la peine de mort?
PaxetBonum a écrit :
ven. 22 nov. 2019, 15:20
Mais cela ne démontre rien concernant la peine de mort.
Pour interpréter ce résultat il faudrait étudier les mesures policiaires et judiciaires mises en place à ce moment là.

La politique de la vitre cassée appliquée à New York a diminué drastiquement la criminalité.
Si vous regardez cette baisse de la criminalité à New York en disant que elle a commencé avant l'abolition de la peine de mort, vous pouvez aussi en conclure que la criminalité a commencé à baisser avant l'interdiction de la vente de pizzas…
L'idée ici c'est d'établir la corrélation entre abolition et baisse de la criminalité. Je pense que vous avez pas bien lu les deux études parce que justement ils répondent à cet argument. Déjà vis à vis de l’Afrique du sud je sais pas pourquoi vous bloquez là dessus, le premier lien mentionne pas moins de 11 pays faisant l'objet de l'étude, dont voici la liste:
The countries that met the study’s criteria were Azerbaijan, Bulgaria, Poland, Serbia, Estonia, Latvia, Ukraine, South Africa, Kyrgyzstan, Georgia, and Albania. (Click image to enlarge.)
En suite la corrélation est établie surtout en Amérique ou il a été démontré via les agents de police que les criminels des états où la peine de mort était abolie tuent moins de flics, alors que les états ou la peine de mort était présente les criminels hésitaient beaucoup moins, du coup. Forcément quand c'est lui ou toi presser la gâchette semble être une option plus viable, c'est la loi du far ouest, en gros. Le constat est sans appelle: les états sans peine de mort ont un taux d’homicide inférieur aux états ayant la peine de mort.

Alors, je vous vois déjà me dire qu'en France on a pas d'arme, donc que ça compte pas. On peut pas soutenir un discours sécuritaire en disant, par exemple qu'à Grenoble des criminels se tirent dessus avec des armes automatiques h24 et après me dire qu'on a pas d'arme en France. Tout le monde sait qu'une arme ça se trouve à tous les coins de rue, spécialement quand on vit et consomme des milieux criminels.
mikesss a écrit :
ven. 22 nov. 2019, 14:42
Ca n'a rien de propagandiste, c'est un fait. Habitant à Grenoble depuis un certains temps, je peux vous assurer que dans bien des quartiers de cette ville, les gens honnêtes n'y mettent plus les pieds depuis longtemps. on a des règlements de comptes au pistolet automatique régulièrement, on a même eu une vague de meurtres au sabre. et que dire de l'épisode à Echirolles il y a une petite dizaine d'années, quand la banlieue s'est transformée en zone de guerre et que pendant une semaine on tirait à balles réelles sur les forces de l'ordre. Bref, cela ne relève pas du fantasme. Demandez vous pourquoi le RN a tellement augmenté ses scores ces dernières années (je précise en passant que je ne les soutiens pas du tout, loin de là): tout simplement les gens ont peur de ce qui se passe et de l'insécurité croissante dans notre pays.
J'ai moi aussi longtemps vécu à Grenoble, et je me souviens qu'à l'époque la Mafia possédait toute une avenue pleine de pizzeria, qui étaient essentiellement des blanchisseries. Apparemment leur influence à diminuée avec le temps, bref de toute façon: Déjà ce qui est vrai pour Grenoble ne l'est pas forcément pour le reste de la France, encore moins pour le reste du monde. Libre à vous de préférer vous fier à votre vécu plutôt qu'à des statistiques officielles de INSEE, mais ne demandez pas aux autres de vous suivre sur cette pente glissante. Et plus ou moins toutes les banlieues de métropoles ont leur lot de banditisme, généraliser sur un exemple vécu n'a aucune pertinence en soi.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: L'Église et la peine de mort

Message non lu par PaxetBonum » sam. 23 nov. 2019, 14:38

adieu12 a écrit :
ven. 22 nov. 2019, 20:26
En suite la corrélation est établie surtout en Amérique ou il a été démontré via les agents de police que les criminels des états où la peine de mort était abolie tuent moins de flics, alors que les états ou la peine de mort était présente les criminels hésitaient beaucoup moins, du coup. Forcément quand c'est lui ou toi presser la gâchette semble être une option plus viable, c'est la loi du far ouest, en gros. Le constat est sans appelle: les états sans peine de mort ont un taux d’homicide inférieur aux états ayant la peine de mort.
Désolé votre lien ne me conduit à rien (mais je pense que c'est dû à mon vieil ordinateur sur lequel plus aucun navigateur ne se met à jour)
Là encore pour étudier le cas américains il faut prendre en compte la graduation des peines.
Il y a des états où vous pouvez être condamné à 1000 ans de prison incompressibles... ça dissuade un peu même si la peine de mort est abolie.

Ma défense de la peine de mort a toujours été la suivante : l'abolition de la peine de mort a détruit la graduation des peines.
Si la justice française établie des peines cumulatives comme aux Etats-Unis avec des condamnations sans limite temporelle et de la vraie prison à vie, alors on pourra envisager l'abolition de la peine de mort (il faudra alors négocier des bagnes).

Aucune étude n'est vraiment objective et on fait dire n'importe quoi à des statistiques je vous l'ai démontré avec mon exemple des pizzas.
Par exemple je pourrai dire : le Japon a encore la peine de mort et voyez son taux de criminalité affreusement bas.
Au Royaume-Unis les policiers ne portaient pas d'arme car tout meurtre de policier conduisait immédiatement à l'échafaud et bien cela calmait les esprits…


adieu12 a écrit :
ven. 22 nov. 2019, 20:26
Alors, je vous vois déjà me dire qu'en France on a pas d'arme, donc que ça compte pas. On peut pas soutenir un discours sécuritaire en disant, par exemple qu'à Grenoble des criminels se tirent dessus avec des armes automatiques h24 et après me dire qu'on a pas d'arme en France. Tout le monde sait qu'une arme ça se trouve à tous les coins de rue, spécialement quand on vit et consomme des milieux criminels.
Ceux qui ont des armes se sont les criminels, c'est bien là la supercherie des arguments anti vente d'arme.
Les criminels n'ont pas besoin de permis ou d'autorisation pour avec un AK47.
Mais le père de famille ne peut acquérir légalement une arme pour défendre sa famille.
Le militantisme français contre la possession d'arme aux Etats-Unis est une tartuferie.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1788
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: L'Église et la peine de mort

Message non lu par Altior » sam. 23 nov. 2019, 21:54

PaxetBonum a écrit :
sam. 23 nov. 2019, 14:38

Ma défense de la peine de mort a toujours été la suivante : l'abolition de la peine de mort a détruit la graduation des peines.
Je n'ai pas bien compris le rapport entre les deux. Pourriez-vous détailler un peu la chose ?
Si la justice française établie des peines cumulatives comme aux Etats-Unis avec des condamnations sans limite temporelle et de la vraie prison à vie
Là c'est le vrai scandale. Je lis presque chaque jour des cas de criminels «des jeunes bien connus par la Police» qui devraient être en prison au moment de la crime.

J'ai habité pendant 6 mois aux États-Unis et j'ai découvert (plus précisément on m'a mis en garde par des feuillets) des lois très intelligentes, qui mériteraient d'être implantées chez nous aussi. Un feuillet disait quelque chose comme ça:
-vous avez le droit d'avoir une arme. Mais il est mieux de ne pas avoir.
-pourtant, si vous avez une arme, il serait mieux de ne pas la sortir.
-si, toutefois, vous la sortez, il serait mieux si vous ne la pointiez vers personne
-si, pourtant, vous la pointiez vers quelqu'un, il est bien que vous soyez le premier à tirer. Cela, parce que pas seulement celui vers qui l'arme se tourne, mais tout tiers qui assiste à la scène peut vous abattre en légitime défense.

Une autre loi interdit, lorsqu'on transporte une arme dans la voiture, qu'elle soit chargée. Non seulement qu'elle ne doit pas être chargée, mais la même loi prévoit que le fusil doit être dans le coffre, tendis que les cartouches soient dans l'habitacle.

J'ai eu l'occasion de voir la bagarre entre deux Chinois sans doute un peu grisés, pendant une faite foraine. Ils se frottaient poitrine contre poitrine comme des coqs. Du jamais vu, des être humains combattre comme ça. Mon compagnon américain m'a expliqué qu'il font cela pour que chacun montre qu'il a un pistolet dans la poche intérieure du veston. Mais personne ne l'a fait sortir, car on risque trop de finir soit tué sur le champ par n'importe quel témoin de la scène, soit en prison pour un temps suffisant de réflexion à froid.

Au total, la liberté d'avoir une arme est très encadré et beaucoup moins permissive qu'on ne le pense.

Un autre feuillet destiné aux étrangers me mettait en garde de ne jamais acheter des objets en pleine rue, surtout bijoux ou électronique. Cela me ferait complice au vol (même s'il n'y a eu aucun vol!!). Punition entre 1 an et 5 ans.

Le troisième me mettait en garde de ne pas rester trop longtemps, sans une raison évidente, devant la porte ou la vitrine d'un commerçant. Cela s'appelle «loitering»: aux États Unis c'est interdit: on risque de se voir menotté et on a de la chance si on échappe avec une simple amende.

Avatar de l’utilisateur
adieu12
Censor
Censor
Messages : 173
Inscription : mar. 30 juil. 2019, 7:34
Conviction : Athée agnostique

Re: L'Église et la peine de mort

Message non lu par adieu12 » dim. 24 nov. 2019, 5:06

PaxetBonum a écrit :
sam. 23 nov. 2019, 14:38
Si la justice française établie des peines cumulatives comme aux Etats-Unis avec des condamnations sans limite temporelle et de la vraie prison à vie, alors on pourra envisager l'abolition de la peine de mort (il faudra alors négocier des bagnes).
Ca me parait déjà plus raisonnable.

Sinon l'exemple de la pizza a déjà été réfuté par la corrélation directe entre le nombre croissant de policiers abattus dans les état pro peine de mort et la constations de l'exacte inverse dans les états où elle est abolie. C'est une preuve de corrélation directe avec la peine de mort, les dates concordent, c'est sourcé. Si vous pouvez pas lire le lien le voici en entier, je sais pas si ça peut aider mais dans le doute: https://deathpenaltyinfo.org/news/new-p ... cts-police
Par exemple je pourrai dire : le Japon a encore la peine de mort et voyez son taux de criminalité affreusement bas.
Cela serait pertinent si la criminalité était haute quand la peine de mort était abolie, ce qui m’étonnerait fortement. D'ailleurs, je sais même pas si elle a déjà été abolie là-bas pour être honnête.
PaxetBonum a écrit :
sam. 23 nov. 2019, 14:38
Ceux qui ont des armes se sont les criminels, c'est bien là la supercherie des arguments anti vente d'arme.
Les criminels n'ont pas besoin de permis ou d'autorisation pour avec un AK47.
Mais le père de famille ne peut acquérir légalement une arme pour défendre sa famille.
Le militantisme français contre la possession d'arme aux Etats-Unis est une tartuferie.
Si le fait de survivre est votre priorité n°1 les statistiques indiquent aussi que les foyers sans armes ont moins de chance de finir dans un bain de sang, pour des raisons assez évidentes: pour échanger des tirs faut être deux. Sinon le suicide à l'arme est massif en Amérique, savez vous qu'un suicide sur 20 abouti par une mort en France? A votre avis si n'importe qui avec un casier vierge pouvait se procurer un flingue, ce chiffre serait-il le même? Je rappelle que le suicide est la troisième cause de mortalité la plus fréquente chez les 18-25. Vous pouvez vérifier sur internet toutes mes affirmations sont sourcées. Donc par respect pour la vie humaine, svp gardez cette idéologie mortifère pour vous.

ps: le pire c'est de croire que mourir d'une balle dans la tête est une chose paisible rapide et sans douleur, le créateur de Conan le Barbare (la BD des années 30) s'est suicidé comme ça, il a agonisé pendant une demie journée après avoir mis une balle dans sa propre tête rampant et criant de douleur pendant des heures.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1788
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: L'Église et la peine de mort

Message non lu par Altior » dim. 24 nov. 2019, 7:50

adieu12 a écrit :
dim. 24 nov. 2019, 5:06
Par exemple je pourrai dire : le Japon a encore la peine de mort et voyez son taux de criminalité affreusement bas.
Cela serait pertinent si la criminalité était haute quand la peine de mort était abolie, ce qui m’étonnerait fortement. D'ailleurs, je sais même pas si elle a déjà été abolie là-bas pour être honnête.
Honnêtement, pas du tout.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: L'Église et la peine de mort

Message non lu par PaxetBonum » mar. 26 nov. 2019, 10:01

adieu12 a écrit :
dim. 24 nov. 2019, 5:06
Sinon l'exemple de la pizza a déjà été réfuté par la corrélation directe entre le nombre croissant de policiers abattus dans les état pro peine de mort et la constations de l'exacte inverse dans les états où elle est abolie. C'est une preuve de corrélation directe avec la peine de mort, les dates concordent, c'est sourcé. Si vous pouvez pas lire le lien le voici en entier, je sais pas si ça peut aider mais dans le doute: https://deathpenaltyinfo.org/news/new-p ... cts-police
La théorie de la pizza reste valide car pour étudier vraiment ce point de vu il faudrait avoir un phénomène inverse : états sans peine de mort qui l'établi et voir les modifications et aussi et surtout parler des peines appliquées dans les états supprimant la peine de mort.
Ces études n'ont aucune valeur définitive car partiales.
D'ailleurs votre réaction à mon exemple du japon est emblématique : vous le refutez car il n'y a jamais eu d'abolition. Mais le fait que la criminalité est si basse c'est peut-être précisément parce qu'elle n'a jamais été abolie !
Le seul moyen de le savoir serait de l'abolir puis de la remettre pour voir les variations (tout comme pour votre étude) autrement on tire les conclusions que l'on veut…

adieu12 a écrit :
dim. 24 nov. 2019, 5:06
Si le fait de survivre est votre priorité n°1 les statistiques indiquent aussi que les foyers sans armes ont moins de chance de finir dans un bain de sang, pour des raisons assez évidentes: pour échanger des tirs faut être deux. Sinon le suicide à l'arme est massif en Amérique, savez vous qu'un suicide sur 20 abouti par une mort en France? A votre avis si n'importe qui avec un casier vierge pouvait se procurer un flingue, ce chiffre serait-il le même? Je rappelle que le suicide est la troisième cause de mortalité la plus fréquente chez les 18-25. Vous pouvez vérifier sur internet toutes mes affirmations sont sourcées. Donc par respect pour la vie humaine, svp gardez cette idéologie mortifère pour vous.
Ma priorité n°1 n'est pas de survivre mais de protégé mes concitoyens des criminels.
Là, avec le suicide on sort du sujet mais pour vous répondre le soucis n'est pas le modus operandi du suicide mais ce qui y conduit.
Et ce qui conduit au suicide c'est le manque de sens à la vie, c'est à dire l'absence de spiritualité. Le désespoir vient de la rupture de lien avec Dieu qui est source de toute Vie et de tout Amour.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
adieu12
Censor
Censor
Messages : 173
Inscription : mar. 30 juil. 2019, 7:34
Conviction : Athée agnostique

Re: L'Église et la peine de mort

Message non lu par adieu12 » mar. 26 nov. 2019, 15:31

PaxetBonum a écrit :
mar. 26 nov. 2019, 10:01
car pour étudier vraiment ce point de vu il faudrait avoir un phénomène inverse : états sans peine de mort qui l'établi et voir les modifications et aussi et surtout parler des peines appliquées dans les états supprimant la peine de mort.
Mais justement, c'est littéralement le cas. Je vous invite fortement à les lire, ça m'éviterait pas mal de boulot.. :
Includes Kansas and New York in the years after they adopted the death penalty, 1994 and 1995 respectively.
The murder rate in non-death penalty states has remained consistently lower than the rate in states with the death penalty, and the gap has grown since 1990.
CQFD...
PaxetBonum a écrit :
mar. 26 nov. 2019, 10:01
Ces études n'ont aucune valeur définitive car partiales.
Non vous dites que c'est partial, car la conclusion vous met dans un état de dissonance cognitive. C'est à vous de démontrer que l'étude est partiale, et c'est mal parti puisque vous refusez visiblement de la lire.
Là, avec le suicide on sort du sujet mais pour vous répondre le soucis n'est pas le modus operandi du suicide mais ce qui y conduit.
Et ce qui conduit au suicide c'est le manque de sens à la vie, c'est à dire l'absence de spiritualité. Le désespoir vient de la rupture de lien avec Dieu qui est source de toute Vie et de tout Amour.
http://www.lavie.fr/religion/catholicis ... 842_16.php

Avatar de l’utilisateur
peter
Barbarus
Barbarus

Re: L'Église et la peine de mort

Message non lu par peter » mer. 27 nov. 2019, 4:44

Foxy a écrit :
mar. 05 nov. 2019, 10:57
Cela a été en tout cas le mien et ma question intérieure de savoir comment on pouvait envoyer à la mort des criminels c'est sûr mais, ce sont des hommes et des femmes.
Bien plus!

Jean 1-4
et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde.

1 Cor-3
16Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous? 17Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et c'est ce que vous êtes.

Tu ne tueras pas prends tout son sens et chez Saint-Jean et Chez Saint Paul.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1788
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: L'Église et la peine de mort

Message non lu par Altior » mer. 27 nov. 2019, 12:34

peter a écrit :
mer. 27 nov. 2019, 4:44
Foxy a écrit :
mar. 05 nov. 2019, 10:57
Cela a été en tout cas le mien et ma question intérieure de savoir comment on pouvait envoyer à la mort des criminels c'est sûr mais, ce sont des hommes et des femmes.
Bien plus!

Jean 1-4
et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde.

1 Cor-3
16Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous? 17Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et c'est ce que vous êtes.

Tu ne tueras pas prends tout son sens et chez Saint-Jean et Chez Saint Paul.
Des versets bibliques tirés de leurs contexte et mal interprétés, à mon avis. Comme ça, on peut justifier n'importe quoi, ayant pourtant la Bible en main.

jonh35
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : mar. 28 juil. 2015, 17:20

Re: L'Église et la peine de mort

Message non lu par jonh35 » jeu. 28 nov. 2019, 16:10

La peine de mort n'existe pas dans la bible, en tout cas c'est ce que je considère, donc non l'église n'autorise en aucun cas la peine de mort mais ça reste juste mon avis

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: L'Église et la peine de mort

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 28 nov. 2019, 19:01

adieu12 a écrit :
mar. 26 nov. 2019, 15:31
CQFD...
Désolé mais je n'ai pas accès à ce site, la page reste blanche à part son titre donc je ne peux lire cette étude.
Toutefois je persiste : si l'étude n'explique pas ce qui a été mis en place comme condamnations, comme graduation des peines alors on ne peut conclure.
ex : un état qui supprime la peine de mort et la remplace par une prime de 10000$ risque de ne pas voir les crimes diminuer.
Un état qui remplace la peine de mort par une énucléation bilatérale, à toute les chance d'avoir des résultats.

Conclure juste en analysant que la présence ou l'absence de peine de mort n'est pas valide et partial.
Voyez mon exemple du japon qui plaide en ma faveur mais qui n'est pas concluant pour moi non plus.
adieu12 a écrit :
mar. 26 nov. 2019, 15:31
Non vous dites que c'est partial, car la conclusion vous met dans un état de dissonance cognitive. C'est à vous de démontrer que l'étude est partiale, et c'est mal parti puisque vous refusez visiblement de la lire.[/quote]

Je ne refuse pas de la lire mais elle n'apparaît sur mon vieil ordinateur car celui qui a fait le site n'a pas pensé que l'on n'avait pas tous des ordinateurs récents… (cela m'arrive de plus en plus).
Je n'ai aucune dissonance cognitive, rassurez vous.
Il n'y a aucune difficulté à démontrer que plus les peines sont sévères, rapides et sans atermoiement elles sont dissuasives.
La France est le parfait contre exemple avec des peines ridicules, inappliquées et avec remises de peines obligatoires… on voit les résultats quotidiennement…
Donc si il est besoin d'une démonstration inverse (pour ne pas dire par l'absurde) la France en fait office !
Ces exemples confortent ma position sur le suicide.
Ces prêtres se sont suicidés car ils ont perdu la Foi en la Miséricorde divine et que leurs évêques ont minimisés leurs fautes (on rejoint notre sujet quand les peines ne sont pas assez sévère, on produit plus de mal que de bien).
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: L'Église et la peine de mort

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 28 nov. 2019, 19:07

Altior a écrit :
sam. 23 nov. 2019, 21:54
PaxetBonum a écrit :
sam. 23 nov. 2019, 14:38

Ma défense de la peine de mort a toujours été la suivante : l'abolition de la peine de mort a détruit la graduation des peines.
Je n'ai pas bien compris le rapport entre les deux. Pourriez-vous détailler un peu la chose ?
C'est simple et juste de bon sens : la peine capitale était le sommet de la pyramide des condamnations.
Détruire ce sommet a affaissé l'ensemble de la montagne judiciaire : si mettre à mort le criminel n'est pas recevable, alors le laisser mourir en prison non plus (d'où la disparition de la perpétuité réelle), si l'enfermer jusqu'à la mort est mal, l'enfermer très longtemps le devient aussi (d'où l'obligation légale de produire des rémissions de peines !)… etc…
Au final tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, donc on laisse les criminels sans condamnation ce qui équivaut à : 'continuer ce n'est pas mal ce que vous faîtes'.
La justice cultive donc une criminalité galopante et de plus en plus barbare.

Kyrie Eleison !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Liberatus et 5 invités