Avortement, Peine de mort : même combat pour l'Eglise ?

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
Ave-Maria
Ædilis
Ædilis
Messages : 17
Inscription : lun. 05 mars 2007, 22:49
Localisation : Lyon

Avortement, Peine de mort : même combat pour l'Eglise ?

Message non lupar Ave-Maria » ven. 11 mai 2007, 0:07

Bonsoir à tous,

En fait, j'aurais voulu poser une question à ceux qui s'y connaissent mieux que moi sur les positions politiques de l'Eglise et de Benoît XVI plus particulièrement.
J'aurais voulu savoir quelle est sa position sur la peine de mort :o .

Nous savons tous que l'Eglise catholique rejette l'avortement au nom du droit à la vie.
Je me dis alors qu'au nom de ce même droit à la vie, l'Eglise devrait théoriquement être contre la peine de mort :unsure: ....

Préférer voir un assassin vivant que de prendre le risque de tuer un innocent, ce serait donner la préférence à la vie, non ;-) ?.....



Merci d'avance à ceux qui répondront à ce message :) .
"Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux"
Saint Matthieu [7,12-28]

MB
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 977
Inscription : lun. 26 juil. 2004, 0:03

Message non lupar MB » ven. 11 mai 2007, 0:13

Avé

Une réponse rapide (je précise que je suis contre IVG et peine de mort). On ne peut pas tout à fait comparer les deux car l'enfant à naître n'est coupable de rien et n'a jamais eu à comparaître devant un tribunal. Dans la condamnation à mort d'un assassin, l'injustice n'est que partielle - elle porte sur le contenu de la peine et non sur le principe même de la condamnation. Alors que le meurtre d'un enfant à naître est injustifiable de A à Z.

A bientôt !
MB

Avatar de l’utilisateur
Ave-Maria
Ædilis
Ædilis
Messages : 17
Inscription : lun. 05 mars 2007, 22:49
Localisation : Lyon

Merci

Message non lupar Ave-Maria » ven. 11 mai 2007, 0:39

Avé

Une réponse rapide (je précise que je suis contre IVG et peine de mort). On ne peut pas tout à fait comparer les deux car l'enfant à naître n'est coupable de rien et n'a jamais eu à comparaître devant un tribunal. Dans la condamnation à mort d'un assassin, l'injustice n'est que partielle - elle porte sur le contenu de la peine et non sur le principe même de la condamnation. Alors que le meurtre d'un enfant à naître est injustifiable de A à Z.

A bientôt !
MB
Merci. Il est vrai que ce sont 2 choses différentes, car l'un est en faute et l'autre non.
Néanmoins, comme je le disais au dessus, je me dis, en tant que croyant :

Laisser un assassin vivant et libre, c'est horrible (et surtout pour la famille de la victime).

Mais tuer un innocent, tout comme ce bébé qui n'a rien fait, on peut le considérer, c'est encore plus horrible, c'est inhumain.

Dieu peut, certes, nous pardonner nos pêchés. Mais pourra-t-il nous pardonner d'avoir abandonner jusqu' à notre humanité :o ?
C'est un risque trop grand, et c'est bien parce que la justice est partielle, comme tu dis (dans tous les cas, nous ne sommes jamais sûrs "à 100%" que la personne est coupable), que nous devons privilégier "le moins pire", tu ne crois pas :( ?
"Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux"
Saint Matthieu [7,12-28]

Avatar de l’utilisateur
Ave-Maria
Ædilis
Ædilis
Messages : 17
Inscription : lun. 05 mars 2007, 22:49
Localisation : Lyon

Message non lupar Ave-Maria » ven. 11 mai 2007, 0:47

pour la position politique:(parce que je ne connais pas celle de B16)

l'église est contre la peine de mort.
à la condition que la sécurité des citoyens face à un criminel puisse être assurée. C'est à dire qu'il y ait un système carcéral sécuritaire pour le peuple.
en France c'est le cas (grossomodo, on a vu des récidive après libération)

Guillaume
Merci pour votre réponse, Guillaume :) .
Je pense que c'est tout à fait logique.
D'un côté, refuser la mort comme peine absolue, tout en assurant la sécurité des gens par des moyens coercitifs pour dissuader ceux qui dérivent .
Si on exepte la prison à perpétuité, cela équivaut à leur laisser une seconde chance, donc à une sorte de pardon :) .
"Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux"
Saint Matthieu [7,12-28]


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Cendrine et 6 invités