Prêt à transgresser la morale pour se rapprocher de Dieu ?

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Bénédictions
Censor
Censor
Messages : 194
Inscription : mer. 12 mars 2014, 16:21
Conviction : Chrétien indépendant, non catholique

Prêt à transgresser la morale pour se rapprocher de Dieu ?

Message non lu par Bénédictions » dim. 01 févr. 2015, 22:02

Pourquoi ne pas avoir des objectifs de sanctification réalistes ?

Si on a comme objectif d'être légèrement au-dessus de la moyenne (dans un premier temps du moins) on peut se permettre de forniquer de temps en temps, de blasphémer un peu, de voler (parfois mal faire le travail pour lequel on est payé), de boire un peu trop de temps en temps.

La priorité c'est d'être humble, de pardonner, de ne pas juger les autres, d'être charitable, serviable, de prier, de lire la Bible. Et être légaliste peut affaiblir notre vie spirituelle.

Le mieux est parfois l'ennemi du bien. Jésus regarde le coeur pas les apparences.

Je comprends que mes idées puissent étonner.
Dernière modification par Nanimo le mar. 03 févr. 2015, 14:38, modifié 1 fois.
Raison : Orthographe, majuscules

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3402
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Prêt à transgresser la morale pour se rapprocher de Dieu

Message non lu par Héraclius » dim. 01 févr. 2015, 22:47

N'oubliez pas que Dieu s'attriste du moindre acte mauvais que sous commettons. Son amour pour nous est au déséspoir.

Tolérer le péché, c'est enfoncer un nouveau clou dans le corps du Christ cruxifié.


Devenir saint n'est pas une affaire de réussite. On ne peut pas cesser de péché. C'est une affaire de combat. Nous combattons en sachant que nous ne pouvons pas gagner, précisément parce que c'est ce combat en lui-même qui fait sourire notre Dieu.

Le Saint n'est pas celui qui ne tombe jamais à terre, c'est celui qui se relève à chaque fois et poursuit dans son coeur la guerre totale contre le désamour.

Rien n'est suffisant. Il faut sans cesse se convertir.


"Voler", "forniquer", "l'ivresse" ne sont pas des apparence. Elles détruisent notre coeur. Vous rendez-vous compte ? Accepter le désamour ? Accepter de fermer sa porte à l'Amour pour nous centrer sur nous-même dans le mépris de l'autre, Dieu ou homme ?

Ce n'est pas tolérable. Cela est humain, cela advient. Mais cela doit être combattu. Et le Seigneur pardonnera.


:)
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9461
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Prêt à transgresser la morale pour se rapprocher de Dieu

Message non lu par PaxetBonum » lun. 02 févr. 2015, 9:30

Bénédictions a écrit :Pourquoi ne pas avoir des objectifs de sanctification réalistes ?

Si on a comme objectif d'être légèrement au dessus de la moyenne (dans un premier temps du moins) on peut se permettre de forniquer de temps en temps, de blasphémer un peu, de voler (parfois mal faire le travail pour lequel on est payé), de boire un peu trop de temps en temps.

La priorité c'est d'être humble, de pardonner, de ne pas juger les autres, d'être charitable, serviable, de prier, de lire la bible. Et être légaliste peut affaiblir notre vie spirituelle.

Le mieux est parfois l'ennemi du bien. Jésus regarde le coeur pas les apparences.

Je comprends que mes idées puissent étonner.

Dieu est amour
Il demande notre amour en retour.

Voyons vos propos à l'échelle humaine : je suis marié à une femme.
Mais la perfection du mariage moi je suis juste pour être un peu au-dessus de la moyenne, je peux donc la tromper de temps en temps, l'injurier de temps à autre, la voler, me saouler… pourquoi ne pas la battre raisonnablement aussi ?

Mais je reste humble, je ne juge pas ceux qui frappent leurs femmes à mort, je suis serviable en ne les dénonçant pas à la police, et surtout je lis la Bible !

Le mal est l'ennemi du Bien !
A chaque fois que vous faites un compromis vous souffletez, flagellez et crucifiez encore une fois Jésus.
Et lui continu à vous pardonner.
Mais quel larron serez vous au final ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10952
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Prêt à transgresser la morale pour se rapprocher de Dieu

Message non lu par Fée Violine » lun. 02 févr. 2015, 14:31

Bénédictions a écrit :Pourquoi ne pas avoir des objectifs de sanctification réalistes ?

Si on a comme objectif d'être légèrement au dessus de la moyenne (dans un premier temps du moins) on peut se permettre de forniquer de temps en temps, de blasphémer un peu, de voler (parfois mal faire le travail pour lequel on est payé), de boire un peu trop de temps en temps.

La priorité c'est d'être humble, de pardonner, de ne pas juger les autres, d'être charitable, serviable, de prier, de lire la bible. Et être légaliste peut affaiblir notre vie spirituelle.

Le mieux est parfois l'ennemi du bien. Jésus regarde le coeur pas les apparences.

Je comprends que mes idées puissent étonner.
En effet. :sonne:
Et votre femme, vous la battez juste un peu, parce que vous ne prétendez pas être parfait et qu'il faut bien se défouler de temps en temps. C'est pas grave, elle ne vous en voudra pas puisque vous êtes humble et serviable ! :-D

Bénédictions
Censor
Censor
Messages : 194
Inscription : mer. 12 mars 2014, 16:21
Conviction : Chrétien indépendant, non catholique

Re: Prêt à transgresser la morale pour se rapprocher de Dieu

Message non lu par Bénédictions » lun. 02 févr. 2015, 14:32

L'homme n'a pas été crée pour le sabbat mais l'inverse
Même chose pour la circoncision et le porc.
Jésus veut qu'on pardonne, qu'on ne juge pas et qu'on soit humble. Comment ne pas juger si on s'impose à soi-même des objectifs très difficiles comme de rester chaste. A moins d'être très spirituel, il est plus humble de commencer par étudier la bible, être serviable, se passer des expressions artistiques contemporaines, et bien sûr prier beaucoup.
Très peu de gens restent vierges jusqu'au mariage, c'est donc que ce n'est pas un péché très grave (mathématiques simples).
Dernière modification par Nanimo le mar. 03 févr. 2015, 14:40, modifié 1 fois.
Raison : Orthographe, majuscules et ponctuation

Bénédictions
Censor
Censor
Messages : 194
Inscription : mer. 12 mars 2014, 16:21
Conviction : Chrétien indépendant, non catholique

Re: Prêt à transgresser la morale pour se rapprocher de Dieu

Message non lu par Bénédictions » lun. 02 févr. 2015, 14:36

Fée Violine a écrit :En effet. :sonne:
Et votre femme, vous la battez juste un peu, parce que vous ne prétendez pas être parfait et qu'il faut bien se défouler de temps en temps. C'est pas grave, elle ne vous en voudra pas puisque vous êtes humble et serviable ! :-D
Vous savez, Jésus aurait pu dire que rentrer du travail sans être souriant pour sa femme c'est déjà un peu la battre. Jésus sait relativiser.

Bénédictions
Censor
Censor
Messages : 194
Inscription : mer. 12 mars 2014, 16:21
Conviction : Chrétien indépendant, non catholique

Re: Prêt à transgresser la morale pour se rapprocher de Dieu

Message non lu par Bénédictions » lun. 02 févr. 2015, 14:53

PaxetBonum a écrit :Dieu est amour. Il demande notre amour en retour.

Voyons vos propos à l'échelle humaine : je suis marié à une femme.
Mais la perfection du mariage moi je suis juste pour être un peu au-dessus de la moyenne, je peux donc la tromper de temps en temps, l'injurier de temps à autre, la voler, me saouler… pourquoi ne pas la battre raisonnablement aussi ?

Mais je reste humble, je ne juge pas ceux qui frappent leurs femmes à mort, je suis serviable en ne les dénonçant pas à la police, et surtout je lis la Bible !

Le mal est l'ennemi du Bien !
A chaque fois que vous faites un compromis vous souffletez, flagellez et crucifiez encore une fois Jésus.
Et lui continu à vous pardonner.
Mais quel larron serez vous au final ?
Vous parlez de compromis. Dans la vie professionnelle à un certain niveau les gens sont un peu près obligés de faire des compromis avec la morale (bonimenter, faire naître un désir de pouvoir ou de possession (marketing), faire des promesses intenables, abîmer l'environnement, flatter, renvoyer des gens à une période fragile de leur vie etc...) c'est la vie. Mieux vaut ne pas juger.

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1151
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Prêt à transgresser la morale pour se rapprocher de Dieu

Message non lu par nad » lun. 02 févr. 2015, 16:46

Bonjour Bénédictions

Dans une logique professionnelle il est impossible de ne pas juger dans le sens où il faut penser, estimer déterminer si les solutions et objectifs sont réalisables ou pas par exemple....

Quel est votre définition de juger ?

Quand Jésus nous demande de ne pas juger, il ne nous dit pas de relativiser, ni d'inverser les valeurs. Il nous demande de ne pas nous condamner et d'essayer d'avancer avec Lui vers un meilleure voie, de persévérer dans les tentatives d'être meilleurs, de persister à essayer d'être perfectible, et être plus aimant est le moteur de cette persévérance et de cet accueil de Notre Dieu dans notre vie.
Cette voie n'est pas facile à suivre, c'est vrai et Jésus ne le cache pas au contraire il l'affirme : "Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu (Marc 10.23). Le riche ne s'entend pas uniquement comme celui qui a de l'argent bien évidemment mais comme celui qui se satisfait de ses possessions de son petit orgueil de sa petite humilité de ses petits péchés pas graves... le riche est celui qui met plus de confiance dans ce qu'il est, dans ce qu'il possède et fait, que dans Jésus et dans la tentative d'accomplir la volonté de Dieu....

Quant à l'humilité ne surtout pas croire que nous sommes humbles parce que nous nous satisfaisons de petite chose en tout dans les bonnes comme dans les mauvaises. Rien que d'essayer d'être humble par nous même, déjà c'est manquer d'humilité... L'humilité est un don de Notre Seigneur, elle ne vient jamais de nous, elle est accueillie par nous par petite dose, parfois plus....

Comment ne pas juger si on s'impose à soi même des objectifs très difficiles comme de rester chaste..
Eh bien justement la confrontation à la réalité de la vie quotidienne, aux difficultés de résister aux tentations, aux chutes multiples d'une part nous rend plus compréhensif avec les autres, en somme nous ne sommes jamais mieux qu'eux voire nous sommes probablement pires (le fameux que ferions nous en conscience si nous avions été à la place de ... vous savez que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre....) d'autre part c'est bien cette confrontation qui nous rend conscient de nos limites et nous mettent en marche vers un vrai accueil d'humilité en demandant à Notre Seigneur de nous aider de venir avec nous en nous comme des petits enfants....
il est plus humble de commencer par étudier la bible, être serviable, se passer des expressions artistiques contemporaines, et bien sur prier beaucoup
Mais cela n'a rien a voir avec de l'humilité, c'est le nécessaire vital de base...
Très peu de gens restent vierges jusqu'au mariage c'est donc que ce n'est pas un péché très grave (mathématiques simples).
:sonne:
ce n'est pas de la logique mathématiques simple c'est un inversement de valeur pur et simple.

Il y a beaucoup de voleurs donc le vol ne pose pas un problème est n'est pas un délit ce n’est pas tenable dans une société autre qu'anarchique ce genre de raisonnement.

Un chrétien vit dans le monde mais n'est pas du monde. Pour un chrétien ce n'est pas parce que tout le monde fait quelque chose qui relève du consensus ou de l'évolution des moeurs... que cela est bon. Pour un chrétien ce qui est bon est de suivre le chemin que Jésus nous montre et cela ne va qu'assez peu souvent dans le sens de la mode des relations humaines

Un dernier point J2sus ne relativise jamais. Quelles que soient les personnes qu'il a rencontrer la cananéenne, la femme adultère, la samaritaine, Zachée... bref la liste est longue, Jésus ne leur dit jamais "mon pauvre petit ce n'est pas de ta faute les circonstances environnementales et sociales dans lesquelles tu as vécu t'ont aidé à couler, au fond ce n'est pas si grave...." Jésus laisse la personne reconnaitre totalement et en vérité sa faute, il ne lui trouve pas de justifications, il n'écoute pas et ne demande pas à cette personnes des justifications, Il l'aide à se relever et l'envoie essayer de grandir un peu plus.
Il n' y a pas de jugement de Jésus sur le pécheur parce qu'il y a une discussion en vérité qui conduit à un aveu et à un pardon demandé, donné et reçu... Dans ce cas c'est Jésus miséricordieux qui va regarder celui qui vient vers Lui.
Si le pécheur donne du "mais si j'ai cela c’est parce... là il n’est plus dans la miséricorde mais il n'aura pas d'autre choix que d'être dans la justice...

en udp
nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13431
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Prêt à transgresser la morale pour se rapprocher de Dieu

Message non lu par etienne lorant » lun. 02 févr. 2015, 17:01

Bénédictions a écrit :Si on a comme objectif d'être légèrement au dessus de la moyenne (dans un premier temps du moins) on peut se permettre de forniquer de temps en temps, de blasphémer un peu, de voler (parfois mal faire le travail pour lequel on est payé), de boire un peu trop de temps en temps.

Je comprends que mes idées puissent étonner.

Non, non, vos idées ne m'étonnent pas ! Tant de fidèles "pratiquent" ainsi ... et ils tombent en enfer pour avoir été un scandale pour le prochain. L'Evangile est tout à fait clair :

Texte de l'Évangile (Lc 14,25-33): : «Si quelqu'un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple. Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher derrière moi ne peut pas être mon disciple.

Il est donc préférable pour un homme de ne pas s'engager du tout, plutôt que de s'autoriser la fornication (c'est vous qui employez ce mot, le blasphème, le vol, l'alcoolisme, etc.

Voici les sept péchés capitaux :
l'orgueil
l'avarice
la luxure
l'envie et la jalousie
la gourmandise
la colère
la paresse

Mais voici leurs contraires qu'il faut absolument rechercher :

l'humilité
le détachement
la chasteté
la charité (solidarité)
la tempérance
la patience
le courage

Eh bien, "bon courage " !


Etienne
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3402
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Prêt à transgresser la morale pour se rapprocher de Dieu

Message non lu par Héraclius » lun. 02 févr. 2015, 17:36

Ne pas juger les personnes, assurément.

Juger les actes à la lumière des Saints Enseignements, mille fois oui. ;)
L'homme n'a pas été crée pour le sabbat mais l'inverse
Même chose pour la circoncision et le porc.
Confusion, confusion, très cher (chère ?). :p

Ces passages indiquent qu'il est important de garder en tête l'esprit de la loi. En clair, si un dimanche un de vos proches a un accident et a besoin de vous, faire une entorse à la règle de la messe dominicale est acceptable, car il ne s'agit pas de suivre cette règle de façon légaliste, mais bien de faire triompher sans cesse l'Amour de Dieu.

Ce qui importe, c'est de toujours garder l'esprit de la Loi, c'est à dire l'Amour.

Mais si l'on peut relativiser la forme de la Loi, on ne peut faire de même avec le fond.

On ne peut négliger cet impératif de faire triompher toujours l'Amour.

Qu'il soit bien clair qu'il ne s'agit pas de juger qui que ce soit, mais bien de condamner toujours le mal. Les hommes pécheurs doivent êtres aimés, mais on doit haïr leur péché.

Le Vol est haissable, le Voleur inffiniement digne d'Amour.
Jésus veut qu'on pardonne, qu'on ne juge pas et qu'on soit humble. Comment ne pas juger si on s'impose à soi même des objectifs très difficiles comme de rester chaste. A moins d'être très spirituel il est plus humble de commencer par étudier la bible, être serviable, se passer des expressions artistiques contemporaines, et bien sur prier beaucoup.
La conversion dont parle Jésus est une oeuvre d'une radicalité extrême, sans compromis. Dans les faits, nous humains sommes sans cesse dans le compromis (moi le premier !). Mais nous devons nous repentir, et aller de l'avant.
Très peu de gens restent vierges jusqu'au mariage c'est donc que ce n'est pas un péché très grave (mathématiques simples).
Très peu de gens sont chrétiens en France. Le péché est moins grave lorsque la société vous encourage à le faire et que vous ne voyez pas le mal en lui, bien sûr. Mais nous chrétiens savons, et nous seront donc jugés plus durement.



Dieu vous bénisse,



Héraclius -
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1020
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Re: Prêt à transgresser la morale pour se rapprocher de Dieu

Message non lu par Jeremy43 » lun. 02 févr. 2015, 18:22

Bonjour,
Vous savez Jésus aurait pu dire que rentrer du travail sans être souriant pour sa femme c'est déjà un peu la battre. Jésus fait relativiser.
Ce n'est pas la battre mais c'est déjà un mal. L'Amour c'est se centrer sur l'autre, rechercher le bonheur de l'autre.
Très peu de gens restent vierges jusqu'au mariage c'est donc que ce n'est pas un péché très grave (mathématiques simples).
Tout péché mortel mérite la mort (soit l'enfer éternel), c'est donc grave. Si vous placez ce péché sous le prisme de l'amour, vous verrez que c'est un péché grave. Dans notre société on prend l'autre comme un objet mais dans notre religion ce n'est pas le cas, l'autre est sacré, dans le plus noble sens du terme. Quand on a été élevé là dedans, avec des parents qui nous aimaient comme un objet et qui nous avaient eu simplement pour leur plaisir, c'est très difficile de comprendre que la personne a, en elle même, une valeur inestimable et doit donc être infiniment respectée, c'est cela l'amour.
Si on a comme objectif d'être légèrement au dessus de la moyenne (dans un premier temps du moins) on peut se permettre de forniquer de temps en temps, de blasphémer un peu, de voler (parfois mal faire le travail pour lequel on est payé), de boire un peu trop de temps en temps.
Le but c'est d'être parfait comme Dieu est parfait, comprenez bien que notre nature c'est d'être à l'image de Dieu (et donc parfait), si on loupe ça, on passe à côté de sa vie, tout simplement. Notre vie c'est de faire la volonté de Dieu car nous sommes ses créatures, toute déviation détourne l'oeuvre de Dieu et notre fin final. Le soucis de notre côté, c'est que même avec l'Oeuvre du Christ et la meilleure volonté du monde, nous resterons toute notre vie profondément incliné vers le mal, personnellement je trouve cette réalité tout simplement effrayante. Imaginez un grille pain qui se mettrait à cracher des flammes, des glaçons, griller la maison etc..., un lion qui se mettrait à pécher avec ce serait une folie, n'est ce pas ? et bien c'est exactement ce que nous faisons quand nous péchons ! nous brisons toute l'harmonie de la Création et nous nous blessons nous même, c'est dramatique et même plus que dramatique car le monde voulu par Dieu est magnifique.

Quand on prend conscience que toute sa vie on offensera Dieu, on a envie de se tirer une balle dans la tête car Dieu est tellement Beau et ce qu'il fait est tellement magnifique ! regardez la nature, comparez les créations humaines (par exemple des villes) avec des paysages vierges, comme les paysages vierges sont magnifiques ! nous, ce que nous faisons c'est souvent laid et ça l'est encore plus aujourd'hui qu'il n'y a plus de foi (regardez les maisons, les magasins, les villes, les champs, la langue etc... etc... tout est de plus en plus laid).

Bénédictions
Censor
Censor
Messages : 194
Inscription : mer. 12 mars 2014, 16:21
Conviction : Chrétien indépendant, non catholique

Re: Prêt à transgresser la morale pour se rapprocher de Dieu

Message non lu par Bénédictions » lun. 02 févr. 2015, 22:15

Héraclius,
Jésus ne parle pas de conversion dans le sens de devenir meilleur mais simplement de croire en lui.

Même si on admet que le salut est par les oeuvres (ce qui n'est pas mon cas ), on doit reconnaître que la Bible n'enseigne pas qu'on puisse savoir que quelqu'un est perdu d'après ses oeuvres voyantes. Dieu est seul juge.
Dernière modification par Nanimo le mar. 03 févr. 2015, 14:46, modifié 2 fois.
Raison : Majuscules, ponctuation

Bénédictions
Censor
Censor
Messages : 194
Inscription : mer. 12 mars 2014, 16:21
Conviction : Chrétien indépendant, non catholique

Re: Prêt à transgresser la morale pour se rapprocher de Dieu

Message non lu par Bénédictions » lun. 02 févr. 2015, 22:18

Etienne,

Je ne crois pas que dans les paroles de Jésus être disciple et chrétien soient la même chose.
On peut être disciple et non chrétien et inversement.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9461
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Prêt à transgresser la morale pour se rapprocher de Dieu

Message non lu par PaxetBonum » lun. 02 févr. 2015, 22:18

Bénédictions a écrit : Vous parlez de compromis. Dans la vie professionnelle à un certain niveau les gens sont un peu près obligés de faire des compromis avec la morale (bonimenter, faire naitre un désir de pouvoir ou de possession (marketing), faire des promesses intenables, abimer l'environnement,flatter, renvoyer des gens à une période fragile de leur vie ect...) c'est la vie. Mieux vaut ne pas juger.
Au début vous disiez : "La priorité c'est d'être humble, de pardonner, de ne pas juger les autres, d'être charitable, serviable, de prier, de lire la bible. Et être légaliste peut affaiblir notre vie spirituelle."
Maintenant on serait obligé "à un certains niveau" de "faire des compromis avec la morale"
Non, les gens ne sont pas obligés de mal faire, ils le décident et en endossent la responsabilité.
A chacune de vos phrases vous finissez par 'mieux vaut ne pas juger' en fait il faut lire : 'ne me jugez pas'…

Je vais vous dire clairement : celui qui bonimente, fait naître un désir de pouvoir ou de possession, fait des promesses intenables…
Celui-là trompe son frère, son prochain, son ennemi. Il travaille avec le père du mensonge et il peut bien lire la Bible, il est un aveugle qui court à sa perdition.

Commencez par les bases, le minimum syndical pour le salut :

1. — Un seul Dieu tu adoreras et l'aimeras plus que tout.
2. — Dieu en vain tu ne jureras, ni autre chose pareillement.
3. — Les dimanches tu garderas, en servant Dieu dévotement.
4. — Tes père et mère tu honoreras, afin de vivre longtemps.
5. — Homicide point ne seras, de fait ni volontairement.
6. — Tu ne feras pas d'impureté de corps ni de consentement.
7. — Le bien d'autrui tu ne prendras, ni retiendras à ton escient.
8. — Faux témoignage ne diras, ni mentiras aucunement.
9. — L'oeuvre de chair ne désireras, qu'en mariage seulement.
10. — Biens d'autrui ne convoiteras pour les avoir injustement.

« Si vous voulez parvenir à la vie éternelle, » dit Notre Seigneur dans l'Evangile, « gardez les commandements » (Matth., XIX, 17)

Vous voilà informé, prenez vos responsabilités et ne rajoutez pas de mauvaises excuses à vos péchés car le sacrifice qui plaît au Seigneur c'est l'humilité : " L'esprit affligé est le sacrifice que Dieu demande : ô Dieu, vous ne mépriserez pas un cœur contrit et humilié."
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Bénédictions
Censor
Censor
Messages : 194
Inscription : mer. 12 mars 2014, 16:21
Conviction : Chrétien indépendant, non catholique

Re: Prêt à transgresser la morale pour se rapprocher de Dieu

Message non lu par Bénédictions » lun. 02 févr. 2015, 22:24

Nad,

Jésus n'a t-il pas dit d'une femme pauvre qui avait donné peu qu'elle avait donné beaucoup par rapport à sa pauvreté ?
Lisez aussi Luc 3:13-14

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités