Mgr Barbarin

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 940
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Kerygme » mer. 05 févr. 2020, 16:38

Bonjour PaxetBonum,
PaxetBonum a écrit :
lun. 03 févr. 2020, 17:13
Dire que Mgr Barbarin restera coupable dans l'esprit de la plupart ne me semble pas une réflexion inutile, je persiste et signe !
Culpabilité est probablement excessif, au regard de la loi il ne l'est pas et la justice a tout de même posé ce jugement au regard de celle-ci, et non de Vox Populi ou de l'emballement médiatique. On ne peut lui reprocher d'avoir tenu son rôle alors qu'on lui impute l'inverse assez souvent.

Par contre si on parle de responsabilité morale je suis d'accord, car il a maintenu un prêtre à un ministère le mettant en contact avec d'autres enfants. C'est comme d'avoir déplacé un alcoolique d'un bar à un autre avec uniquement l'ordre de ne plus boire; il a pris une mesure mais qui n'était certes pas adaptée et n'a protégé personne. Il y a donc :

- responsabilité envers les futures victimes pour ne pas avoir su les protéger
- responsabilité envers les paroissiens que sont les parents et dont il est le Pasteur.
- et même responsabilité envers le prêtre pour ne pas avoir su le protéger contre lui-même. Par exemple une vie retirée quasi monacale, car je pense qu'un retour à l'état laïc ne protégerait pas plus.

Comme dans toute hiérarchie, si la tête n'est pas forcément coupable des fautes de ses subalternes elle n'en est pas moins exempte de toute responsabilité.

Dans le droit Français la faute ne peut être que personnelle, le coupable est donc le prêtre qui a commis ces actes.


Cordialement.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 940
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Kerygme » mer. 05 févr. 2020, 16:54

la Samaritaine a écrit :
mar. 04 févr. 2020, 21:43
Très probablement, le pourvoi en cassation va échouer, pour les mêmes raisons.
En effet, de toute façon il ne serait pas condamné en cassation. Si j'ai bon souvenir des quelques cours de droit constitutionnel que j'avais suivis il y a longtemps : la cour de cassation ne juge que la procédure et non l'affaire (la forme et non le fond). S'il y a une irrégularité, elle casse le jugement et on repart du début (correctionnel ou pénal, mais ce n'est pas systématique) dans une autre juridiction ou d'autres magistrats, et si elle confirme l'appel je crois qu'il n'y a plus de recours possible.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3168
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Trinité » mer. 05 févr. 2020, 18:04

Foxy a écrit :
mer. 05 févr. 2020, 15:45
Trinité a écrit :
mer. 05 févr. 2020, 15:33

...et permettra aux futurs prélats, de continuer dans cette optique de non dénonciation, en toute impunité... :(
Non, car le Saint Père a publié l’obligation de dénoncer les crimes sexuels dans l’Église et leur couverture. Il détaille les procédures pour le faire, y compris quand ils sont commis par des membres de la hiérarchie.
Dernière modification par Trinité le jeu. 06 févr. 2020, 0:19, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par la Samaritaine » mer. 05 févr. 2020, 19:53

Altior a écrit :
mer. 05 févr. 2020, 1:08
la Samaritaine a écrit :
mar. 04 févr. 2020, 21:43
Je crois que vous n'avez plus à vous inquiéter pour le Cardinal, qui à mon avis, sera très content quand sa démission sera enfin acceptée…
Bonjour, Samaritaine!

Moi, j'espère que c'est justement maintenant que le Pape ait à rejeter la demande de démission du cardinal. Car, s'il l'accepte, encore un exemple de prélat injustement accusé sera dans les feuilles moisis des annales, mais s'il refuse, cet exemple sera vivant et parlant pour encore de nombreuses années.
Bonsoir cher Altior,

je crois que le Pape va accepter cette fois ci cette démission pour des raisons pastorales : "l'affaire Barbarin " a gravement divisé les Catholiques de Lyon, le diocèse est maintenant administré par une autre personne, un retour du Cardinal provoquerait des remous très très houleux et très probablement, le Cardinal est fatigué et aspire au repos. Ce serait une peu maso de sa part de désirer reprendre sa charge…

Le Pape a voulu attendre le résultat de la Justice avant d'accepter cette démission. Va t-il attendre le pourvoi en cassation ? J'en doute.


Bien à vous,

Samaritaine

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1239
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Foxy » mer. 05 févr. 2020, 23:21

Voici ce qui a été écrit par le site du Vatican : https://www.vaticannews.va/fr/eglise/ne ... appel.html
L’archevêque de Lyon était jugé en appel pour non-dénonciation d’abus sexuels sur mineurs, dans le cadre des accusations visant l’ancien prêtre Bernard Preynat. Dans un communiqué, le Saint-Siège réaffirme sa proximité à toutes les victimes d’abus dont il mesure la souffrance.
La Cour d’appel du Tribunal correctionnel de Lyon a rendu sa décision ce jeudi 30 janvier 2020. Le cardinal Philippe Barbarin, condamné en première instance à six mois de prison avec sursis, est finalement relaxé à l’issue de son procès en appel, conformément aux réquisitions de l’avocat général formulées au terme des audiences tenues en novembre dernier.

Cependant, la procédure judiciaire pourrait se poursuivre. En effet, François Devaux, président de l’association La Parole Libérée, s’était dit prêt à se pourvoir en cassation si la cour suivait les réquisitions de l’avocat général. Ce pourvoi en cassation a été confirmé ce jeudi par l'avocat des victimes, Me Yves Sauvayre, après l'annonce de la relaxe du cardinal Barbarin. «Ça sera à la Cour de nous dire clairement ce que dit la loi française en matière de non dénonciation d’agressions sexuelles sur mineurs», a-t-il expliqué.

Concernant la gouvernance du diocèse, l’un des avocats du cardinal Barbarin avait annoncé fin novembre que son client allait «quitter Lyon». Pour le moment, bien que le diocèse de Lyon soit sous la conduite de Mgr Michel Dubost en tant qu’administrateur apostolique, le cardinal Barbarin demeure, en titre, archevêque de Lyon et primat des Gaules.

Bernard Preynat, pour sa part, a fait l’objet d’un procès ecclésiastique et a été démis de l’état clérical au cours de l’été dernier. Son procès pénal s’est tenu du 14 au 17 janvier dernier, dans le cadre d’une procédure totalement distincte de celle concernant le cardinal Barbarin. Le procureur de la République a requis à l’encontre de l’ancien prêtre une peine d’au moins huit ans de prison ferme pour de multiples agressions sexuelles commises sur des jeunes garçons âgés de 7 à 15 ans. Le verdict sera rendu le 16 mars.

La réaction du Saint-Siège


Un communiqué publié en fin de journée ce jeudi par le directeur de la Salle de Presse fait savoir que «le Saint-Siège a pris connaissance du jugement rendu par la Cour d’Appel de Lyon à l’encontre du Cardinal Philippe Barbarin ainsi que de sa décision de remettre une nouvelle fois sa charge entre les mains du Pape François. Avec la Conférence des Évêques de France, le Saint-Siège redit sa proximité à toutes les victimes d’abus dont il mesure la souffrance, à leurs familles et à la communauté tout entière. Il est aux côtés de l’Église de Lyon durement éprouvée.»

«Le Saint-Père, qui continue à suivre de près le déroulement de ces évènements douloureux, fera connaître sa décision en temps voulu», précise Matteo Bruni dans ce communiqué.

La réaction de la conférence épiscopale


Dans un communiqué signé par Mgr Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims et président de la Conférence des évêques de France, la CEF «prend acte de la décision de justice de ce jour concernant le cardinal Philippe Barbarin et l’assure de sa communion fraternelle dans cette phase nouvelle de sa vie qui s’ouvre au service du Christ et de l’Église. Elle assure de sa gratitude les personnes victimes qui ont parlé et qui parlent pour l’œuvre de vérité qu’elles rendent possible. Elle redit sa détermination à poursuivre le travail nécessaire face aux abus sexuels ou de pouvoir afin qu’ils ne se reproduisent plus dans l’Église.»

La déclaration du cardinal Barbarin


Pour sa part, le cardinal Barbarin a effectué une déclaration devant la presse ce jeudi vers 17h.

Voici le texte complet de sa déclaration:

«Avec sérénité, je prends acte de l’arrêt de la Cour d’appel de Lyon qui a déclaré que je ne suis pas coupable de ce dont on m’accusait. Cette décision permet de tourner une page, et pour l’Église de Lyon c’est l’occasion d’ouvrir un nouveau chapitre. C’est pourquoi, de nouveau, je vais remettre ma charge d’archevêque entre les mains du Pape François. Naturellement, si le Saint-Père souhaite me voir, je me rendrai à Rome. En mars dernier, il avait refusé ma démission, en acceptant que je me mette en retrait pendant la durée de la procédure judiciaire. Maintenant, je peux paisiblement lui renouveler ma demande. Mes pensées vont aujourd’hui, toujours, vers les victimes. Avec bien d’autres frères et sœurs je continue et continuerai de prier pour elles et pour leurs familles, quotidiennement. Priez pour moi, pour le diocèse de Lyon, que j’aime tant, pour chacun des habitants de cette région, pour, que, comme le demande le Seigneur, “tous soient un” (Jn 17, 21).»

Il a également enregistré une vidéo destinée aux agents pastoraux du diocèse de Lyon:

https://youtu.be/DW-YirBS9eg
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Gaudens
Senator
Senator
Messages : 626
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Gaudens » jeu. 06 févr. 2020, 12:28

Le communiqué de la Conférence épiscopale(ah,cette manie des communiqués,l'Evangile demande -t-il des comuniqués ou est ce le monde médiatique dominant ? Sommes nous LAREM ou quelque chose comme ça ?) me parait limite insidieux avec ce bout de phrase :"dans cette phase nouvelle de sa vie qui s’ouvre au service du Christ et de l’Église".Est-ce une incitation au Saint-Père pour qu'il accepte la démission? Au contraire,quel beau camouflet au parti voulant expulser l'archevêque de son diocèse malgré le jugement prononcé si le pape refusait cette démission d'un pasteur de seulement 69 ans !

Alizee
Quæstor
Quæstor
Messages : 328
Inscription : lun. 09 mai 2016, 12:19

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Alizee » jeu. 06 févr. 2020, 16:33

La raison invoquée par le Pape lors de la première proposition de démission était la procédure juridique en cours. Celle-ci est toujours en cours, et ce serait logique que le Pape refuse de nouveau, sinon il aurait pu accepter lors de la première demande.
Sa situation ici est pastoralement intenable en cas de retour : n'oublions pas que la quasi-intégralité du conseil presbytéral a voté pour son départ et nombre de prêtres avaient refusé de renouveler leurs voeux lors de la messe chrismale 2019, si bien que ce renouvellement a été supprimé du déroulé de la messe chrismale.
Continuer à le maintenir dans une situation d'attente, en retrait, me paraît logique, tant que l'affaire (juridiquement parlant) n'est pas close. Mais quels frais humains, financiers (nous avons pas moins de 4 évêques actuellement), pastoraux ?

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1625
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par zelie » sam. 08 févr. 2020, 8:38

La démission de Mgr Barbarin ne toucherait que son poste à Lyon. A n'en pas douter, il retrouverait vite un autre poste au sein de l'Institution catholique, un poste moins en contact avec le public, comme un poste au Vatican, ou un poste diplomatique.
C'est peut-être justement ce à quoi il aspire ? J'ai l'impression que lui non plus ne souhaite pas remettre les pieds dans l'archevêché de Lyon.

D'autre part, la France a besoin d'un primat des Gaules taillé pour le poste en nos temps troublés qui ont encore à traverser bien des scandales et des tempêtes liées à la pédophilie. Depuis la création de la commission CIASE, les langues se délient jusque dans les recoins reculés du pays... Le nombre de témoignages spontanés dans les groupes de prières est étonnant, je ne pensais pas que les crimes sur enfant étaient aussi étendus...
La France a besoin d'un prélat paré à toutes sortes d'éventualités, capable de répondre ce qu'il faut quand il faut, et de développer une vision anticipant l'avenir en faisant pencher les esprits vers l'espoir et la confiance ; cette capacité relationnelle exempte de mots malheureux n'était pas le talent de Mgr Barbarin. Je le vois plus comme un homme de réflexion et d'écrit que comme un chef de file qui puisse relever ce qui menace de tomber, parer aux coups du sort et donner une vision d'avenir à l'Eglise de France.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1788
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Altior » sam. 08 févr. 2020, 9:38

Sancte Irenaeus, ora pro nobis!

Gaudens
Senator
Senator
Messages : 626
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Gaudens » sam. 08 févr. 2020, 11:49

Un poste diplomatique pour Mgr Barbarin? Plaisantez-vous,chère Zélie, alors que le portrait robot que vous esquissez de lui démontrerait qu'il n'en a aucun des qualités requises(et en plus,la diplomatie ,au Vatican, c'est un métier !).
Vous relancez l'idée que la pédophilie dans l'Eglise est une énorme épidémie presque comparable au coronavirus alors que l'actualité en France et ailleurs révèle chaque jour de nouveaux cas soit de pédophilie soit d'agressions sexuelles, de harcelèment, de viols dans à peu près tous les milieux:l'Eglise catholique est un des milieux de cette société profondément malade,pas LA malade .Arrêtons avec ça.

"La France a besoin d'un prélat paré à toutes sortes d'éventualités, capable de répondre ce qu'il faut quand il faut, et de développer une vision anticipant l'avenir en faisant pencher les esprits vers l'espoir et la confiance ; cette capacité relationnelle exempte de mots malheureux n'était pas le talent de Mgr Barbarin. Je le vois plus comme un homme de réflexion et d'écrit que comme un chef de file qui puisse relever ce qui menace de tomber, parer aux coups du sort et donner une vision d'avenir à l'Eglise de France". Autre portrait robot, dont je ne sais si vous avez un modèle en tête;moi pas en tous cas.Et je croirais plutôt qu'on a besoin de pasteurs prophètes qui secouent notre torpeur et l'endormissement de notre société pré-grabataire, pas d'expert en communication ! Et après tout Philippe,cardinal Barbarin, a parfois des éclats de ce type en lui ,tout maladroit et peu photogénique qu'il soit ...

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1625
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par zelie » lun. 10 févr. 2020, 8:17

Cher Gaudens,
je ne dis pas que l'Eglise est La Malade, mes posts visant à la défendre sur le fil consacré aux crimes pédophiliques en témoignent largement. Mais si une commission CIASE a finalement,- après beaucoup trop d'années d'impunité-, été créée, c'est qu'il y avait nécessité. On ne peut nier que la pédophilie a été un drame pour de nombreux enfants et familles, dans l'église. Même si ailleurs il y en a eu encore plus, des drames. Mais à toujours relativiser, on prend aussi le risque de ne pas exciser toute purulence. Or , dans le cas de l'Eglise, et parce qu'elle porte l'Evangile, cette purulence ne doit pas être moindre qu'ailleurs, elle ne doit pas être du tout. Et il en dépend de notre vigilance à tous. (et pour le coup, pas que dans l'église, partout à chaque fois que nous confions nos enfants).

Pour le Cardinal Barbarin, je ne sais pas ce qu'il deviendra, bien évidemment. Ses déclarations laissent entendre qu'il ne souhaite pas revenir sur son poste. Le pourquoi lui appartient, et il se peut que ce soit pour préserver l'Eglise et son diocèse d'une nouvelle vague de mécontentement, pour éviter de faire des vagues, comme on dit.
Je pense, vu qu'il est souligné combien il est proche du Saint Père dans les médias, que s'il ne revient pas à Lyon, il recevra un poste à sa mesure, celle de sa spiritualité, plus en adéquation avec sa nature profonde, qui semblait mise à mal à chaque médiatisation. D'autant qu'en tant qu'archevêque, il n'a hélas pas que cette affaire à régler, d'autres prêtres ont failli. Ce que passe cet homme, ainsi malmené, alors qu'il est malade et que durant le temps de l'instruction il a perdu sa mère, doit être terrible. Il a besoin qu'on le laisse respirer médiatiquement. C'est pourquoi je le voyais bien à un poste à responsabilité au Vatican, près du Pape, et plus tranquille médiatiquement. Mais ce point, c'est juste une idée, rien de plus.
Peut-être voyez-vous les choses autrement et pourriez-vous nous en faire part?

Pour ce qui est de l'Eglise de France, avec la commission CIASE, elle a du travail devant elle, et elle sait que les médias ne vont pas la rater. Ce que fait l'Eglise aujourd'hui est tout à son honneur, et à ma connaissance c'est la seule religion qui fait amende honorable, reconnaît ses erreurs, les corrige et rebâtit sur des bases plus rigoureuses et plus saines. Sur ce point, dans le futur, elle ne pourra servir que d'exemple, de modèle si elle réussit, de cas d'école si elle échoue. Mais au moins elle essaie quelque chose, et j'aime beaucoup la mentalité des gens qui tentent de remuer le lait. Mais on sait tous qu'il va y avoir des jours mouvementés avant que les choses ne s'apaisent. C'est pourquoi je pense qu'il faut à l'Eglise de France, pour un temps, des prélats taillés sur mesure pour faire face à tous les retournements possibles.
Rappelez-vous que Jésus, devant la tache immense d'avoir un monde contre lui, a institué Pierre chef de l'Eglise. Pourtant, il aurait pu prendre Jean, qui le dépassait en sainteté, qui était d'une telle pureté qu'il lui a confié sa mère, qui n'a pas manqué, d'un homme, d'en faire un ange. Jean qui ne pouvait vivre que la tête posée sur le coeur de Jésus, et quand on lit des saintes comme Sainte Faustine, on réalise vite l'effet que fait sur l'âme de poser sa tête sur le Coeur de Jésus. Jean était saturé de grâces divines, de dons et de vertus. A chaque fois, que par-ci par-là, dans une révélation, Jean apparait pour dire un mot, c'est cette sainteté angélique qui transparait; il a des mots uniques.
Pourtant, c'est Pierre le bouillant, le renieur, qui a été pape. Et ce fut une sage décision, qui a porté du fruit. Jésus savait exactement ce qu'il faisait.
Ce qui ne veut pas dire qu'un prélat Primat des Gaules ne doive pas d'abord et avant tout être un homme ayant une vie de prière prééminente à tout le reste, on est bien d'accord.

Je conçois que si Mgr Barbarin finalement ne revienne plus à Lyon, cela sonne pour certains comme une demi-défaite face à des courants hostiles. Je ne vois pas les choses comme ça; il vient un moment où on ne peut demander à un homme d'être plus qu'un homme, et sur ce point, le pauvre cardinal a eu sa dose. On doit aussi penser à l'homme derrière le prélat, et c'est pourquoi lui souhaiter une autre voie est bien plus important que la somme de nos orgueils et de nos attentes.
L'Eglise regorge de talents, elle se remettra vite de la mise en retrait du cardinal. Pas parce que je le dis, mais parce qu'elle est dans la main de Dieu, qui ne la lâche jamais, et qui Lui sait déjà qui il va mettre à ce poste pour guider ses brebis.
Et il ne tient qu'à nous tous de prier en ce sens.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1788
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Altior » mar. 11 févr. 2020, 1:18

zelie a écrit :
lun. 10 févr. 2020, 8:17
Je conçois que si Mgr Barbarin finalement ne revienne plus à Lyon, cela sonne pour certains comme une demi-défaite face à des courants hostiles.
Mais bien sûr. Une victoire à la Pyrrhus, qui laisse un goût amer. Ce n'est pas parce que ce Monseigneur soit mieux fichu pour un poste de bibliothécaire au Vatican qu'il a avancé sa démission. C'est parce que son honneur fut mise en question. Comme trop souvent dans l'Église, ceux sur lesquelles la justice ne s'est pas encore prononcée sont considérés coupables. Sauf les cas les plus notoires de homosexuels de la taille de McCarrick. Mais voilà: maintenant, la justice s'est prononcé. Il doit être rétabli en son honneur. Restitutio in integrum. Il doit reprendre son trône. Autrement, quelle justice est celle où, sur la base d'une plainte saugrenue, sinon calomnieuse, on écarte les gens de bien qui, après leur innocence prouvée se retrouvent écartés pour du bien ? Quelle espèce de justice est celle où la meute mord l'innocent et, en dépit d'une sentence en faveur du malheureux pris en chasse, finit par avoir raison de lui ?

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1625
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par zelie » mar. 11 févr. 2020, 10:44

Mais Altior,
avant de parler de pouvoir, on parle d'un homme. Durement éprouvé. Et qui par ses propres déclarations réclame la paix et la discrétion, le "retrait". Et qui a proposé une deuxième fois sa démission au Pape...
Il faut aussi se mettre à sa place.
C'est aussi un homme à qui n'a pas échappé (et cela n'a échappé à personne) que si juridiquement il est innocenté sur le fait de la prescription des faits et des responsabilités (en clair, la justice estime qu'elle ne doit pas être plus intransigeante que les différentes parties qui n'ont pas jugé bon de porter plainte en temps et heure), moralement, la faute subsiste parce qu'il est le représentant d'un message religieux qui se pose en ultimité à ses adeptes. J'ai l'impression que ce que lui-même reconnait comme une "maladresse" l'écrase.
Sur ce point-là aussi il faut savoir comprendre son besoin de souffler. Il porte quand même quelque chose qui doit être assez affreux à supporter en se disant qu'il y pensera jusqu'à la fin de sa vie.

Tant pis pour les institutions, les victoires, les rapports de force. D'abord l'homme, l'âme.
Et c'est exactement ce que je souhaite à toutes les victimes de ces tristes affaires ; qu'elles puissent elles aussi retrouver souffle et reconstruction dans un milieu sécurisant, loin de toute médiatisation qui occulte leur souffrance profonde pour vendre sur leur dos.

J'ai d'ailleurs une question (sans polémique, juste technique) ; Mr Preynat va vraisemblablement écoper d'une peine de prison. Donc, sur le point qui a amené la peine de prison, il n'y a pas prescription. Comment se fait-il alors, si tout n'est pas prescrit, que Mgr Barbarin ait pu être acquitté sur le fait que les faits reprochés sont prescrits? J'ai dû mal comprendre un épisode.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3000
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par Jean-Mic » mar. 11 févr. 2020, 10:59

zelie a écrit :
mar. 11 févr. 2020, 10:44
J'ai d'ailleurs une question (sans polémique, juste technique) ; Mr Preynat va vraisemblablement écoper d'une peine de prison. Donc, sur le point qui a amené la peine de prison, il n'y a pas prescription. Comment se fait-il alors, si tout n'est pas prescrit, que Mgr Barbarin ait pu être acquitté sur le fait que les faits reprochés sont prescrits? J'ai dû mal comprendre un épisode.
Bernard Preynat est accusé de (multiples) crimes sexuels. Ceux-ci sont imprescriptibles.
Mgr Barbarin est accusé de crime de non-dénonciation de crimes. Ceux-là sont prescriptibles.

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1625
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Mgr Barbarin

Message non lu par zelie » mar. 11 févr. 2020, 11:07

Ah, d'accord, merci pour l'info, cela m'avait échappé. Je croyais que cette loi n'était pas encore passée, ou ne pouvait être invoquée pour des faits antérieurs à elle. Je pensais qu'on en était resté à l'idée de 30 ans pour la prescription de crimes sexuels sur mineurs.

Le rapport du Sénat en vue du vote de la loi : (très intéressant et qui effectivement date de 2017)
https://www.senat.fr/leg/ppl16-719.html
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités