Le célibat, encore et toujours...

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4549
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Le célibat, encore et toujours...

Message non lu par Kerniou » mar. 11 août 2020, 13:39

Le partage de la religion au sein du couple est important, c'est vrai. Mais qui vous dit que Dieu n'attend pas de vous que vous conduisiez vers lui une épouse incroyante ? Pour cela il faut être d'accord sur le baptême des enfants et leur éducation religieuse que vous prendriez seul en charge ...
Ce n'est pas toujours confortable mais c'est possible ... Ce fut la base de notre mariage: nous avons toujours préparé ensemble les baptêmes, confirmation et profession de foi et funérailles de nos parents ... ensemble, nous avons, aussi, hélas, préparé les funérailles de notre fille ... Nous avons lu et choisi les textes, puis sélectionné les chants et la musique ... Nous en sommes, aujourd'hui à envisager la forme de cérémonie que nous souhaiterions, l'un et l'autre, pour nos funérailles ...
Faire un mariage de raison... pourquoi pas ... mais c'est faire l'impasse sur la rencontre amoureuse, la découverte de celui , de celle que Dieu a prévu pour nous ... toutes les filles ne sont pas des "Marie couche-toi-là "... L'union charnelle est une forme de communion dans l'amour ... Alors sans l'amour, serait-ce un assouvissement du désir ou de la fornication ... bénie ? Vos propos me laissent sans voix.
Peut_être devriez-vous vous engager dans des organismes caritatifs catholiques : Secours catholique, conférence Saint Vincent de Paul, groupe de jeunes adultes etc... Inscrivez_vous dans une chorale ou autres activités proposées dans votre paroisse ou à l'évêché ...
Si vous restez sur votre" quant à soi", je crains que vous ne vous retrouviez dans une impasse ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Thurar
Censor
Censor
Messages : 181
Inscription : dim. 19 janv. 2020, 13:59
Conviction : Catholique

Re: Le célibat, encore et toujours...

Message non lu par Thurar » mer. 12 août 2020, 10:26

Kerniou a écrit :
mar. 11 août 2020, 12:22
Mais je crains que vos à priori négatifs ne soient trop forts pour regarder une fille positivement ... Bon nombre de vos congénères apprécient trop souvent les filles: tape-à-l’œil, très maquillées, pas farouches, peu raffinées et surtout très sexy ...
C'est normal de faire des efforts pour être présentable et plaire aux autres (et pas seulement pour séduire). On dit bien que les yeux sont le reflet de l'âme, non ?
Et les ''Marie-couche-toi-là'' je ne leur jette pas la pierre, moi, heheh. Ca c'est bien les femmes... toujours médisantes, toujours à vous comparer et vous juger entre vous. :-D (je rigole... on va encore dire que je suis misogyne, après).

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4549
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Le célibat, encore et toujours...

Message non lu par Kerniou » jeu. 13 août 2020, 10:20

Autrefois, on appréciait les filles et les femmes en fonction de leur sérieux et de leurs qualités de bonnes ménagères et de futures mères de famille ... Maintenant, on les jauge en fonction de leurs potentialités érotiques ...
Quant aux "Marie-couche-toi là", c'est une expression que je n'emploie pratiquement jamais; elle m'est venue à l'esprit à la lecture et à la teneur de vos propos ... que j'ai ressenti comme désobligeants er méfiants _c'est le moins que je puisse dire _ à l'égard de la gent féminine ...
veuillez m'excuser si je vous ai heurté; telle n'était pas mon intention.
Dernière modification par Kerniou le lun. 12 oct. 2020, 16:27, modifié 1 fois.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Roronoa Zoro
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : jeu. 08 oct. 2020, 17:33
Conviction : Gros paumé

Re: Le célibat, encore et toujours...

Message non lu par Roronoa Zoro » dim. 11 oct. 2020, 18:52

Je comprends votre souffrance. Si il y a bien un mal terrible qui touche les religieux (toutes religions confondues) c'est le célibat et tout ce qui l'entoure: la misère affective, sexuelle, solitude etc. Oui j'ai utilisé le terme misère sexuelle. Il ne faut pas avoir peur de parler de misère sexuelle, cela n'est pas une honte.
"Si je meurs aujourd'hui, c'est que je n'aurais pas pu aller au-delà."

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1500
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Le célibat, encore et toujours...

Message non lu par Foxy » dim. 11 oct. 2020, 22:55

Roronoa Zoro a écrit :
dim. 11 oct. 2020, 18:52
Je comprends votre souffrance. Si il y a bien un mal terrible qui touche les religieux (toutes religions confondues) c'est le célibat et tout ce qui l'entoure: la misère affective, sexuelle, solitude etc. Oui j'ai utilisé le terme misère sexuelle. Il ne faut pas avoir peur de parler de misère sexuelle, cela n'est pas une honte.
Bonsoir

Il n'y a pas de "misère sexuelle" quand elle elle est acceptée, comme c'est le cas des prêtres, religieux, religieuses.
Ils savent à quoi ils s'engagent en prononçant leurs voeux de célibat.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
Roronoa Zoro
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : jeu. 08 oct. 2020, 17:33
Conviction : Gros paumé

Re: Le célibat, encore et toujours...

Message non lu par Roronoa Zoro » mar. 13 oct. 2020, 12:41

Foxy a écrit :
dim. 11 oct. 2020, 22:55
Roronoa Zoro a écrit :
dim. 11 oct. 2020, 18:52
Je comprends votre souffrance. Si il y a bien un mal terrible qui touche les religieux (toutes religions confondues) c'est le célibat et tout ce qui l'entoure: la misère affective, sexuelle, solitude etc. Oui j'ai utilisé le terme misère sexuelle. Il ne faut pas avoir peur de parler de misère sexuelle, cela n'est pas une honte.
Bonsoir

Il n'y a pas de "misère sexuelle" quand elle elle est acceptée, comme c'est le cas des prêtres, religieux, religieuses.
Ils savent à quoi ils s'engagent en prononçant leurs voeux de célibat.
Oui pardon je voulais parler des "pratiquants". Pas des prêtres et autres qui le sont par choix. Je parle de ceux qui le sont par "contrainte". Enfin vous avez compris quoi. :toast:
"Si je meurs aujourd'hui, c'est que je n'aurais pas pu aller au-delà."

Saint Romain
Civis
Civis
Messages : 5
Inscription : jeu. 15 févr. 2018, 22:38
Conviction : Catholique

Re: Le célibat, encore et toujours...

Message non lu par Saint Romain » mar. 10 nov. 2020, 15:58

Le meilleur moyen demeure je pense est de demander à Dieu en passant par l'intercession de la Vierge Marie.
Pour cela vous avez la neuvaine de Marie qui défait les noeuds. Vous avez aussi la prière de saint Expedit.
Ne pas hésitez à répéter la neuvaine à faire acte de pénitence, à faire le chapelet.
Là où les moyens humains ( je pense que là est votre erreur) sont limités et vains, la puissance de dieu pourvoit à tout au bon chrétien.

Lentille
Censor
Censor
Messages : 131
Inscription : sam. 16 janv. 2021, 17:41
Localisation : Finistère

Re: Le célibat, encore et toujours...

Message non lu par Lentille » dim. 17 janv. 2021, 14:07

Le sujet a bientôt trois ans mais toujours d'actualité, et je voulais absolument vous livrer ma vision des choses.

Vous ne vous êtes jamais dit qu'à défaut de célébrer Dieu dans le mariage, vous pourriez rester célibataire et vous concentrer plus sur Lui que ce que la vie de couple le permet ?
Je suis dans votre situation, n'ayant jamais eu de relation amoureuse quelle qu'elle soit depuis ma jeunesse, je me dis que ce n'est pas plus mal et que c'est peut être Dieu qui le veut ainsi.

Marie2964
Censor
Censor
Messages : 166
Inscription : mer. 14 oct. 2020, 12:20
Conviction : Catéchumène

Re: Le célibat, encore et toujours...

Message non lu par Marie2964 » mar. 19 janv. 2021, 10:53

Lentille a écrit :
dim. 17 janv. 2021, 14:07
Le sujet a bientôt trois ans mais toujours d'actualité, et je voulais absolument vous livrer ma vision des choses.

Vous ne vous êtes jamais dit qu'à défaut de célébrer Dieu dans le mariage, vous pourriez rester célibataire et vous concentrer plus sur Lui que ce que la vie de couple le permet ?
Je suis dans votre situation, n'ayant jamais eu de relation amoureuse quelle qu'elle soit depuis ma jeunesse, je me dis que ce n'est pas plus mal et que c'est peut être Dieu qui le veut ainsi.

Bonjour Lentille,

Au risque de sembler contradictoire avec ma propre situation (je vis en couple avec un homme merveilleux depuis des années), je partage ce que vous dites. Il me paraît en effet plus "simple" de se donner entièrement à Dieu lorsque l'on est célibataire. Je ne dis pas qu'un célibataire ne souffre aucune tentation, qu'il est un saint et que tout est parfait pour lui néanmoins c'est un état de vie qui me semble plus propice au rapprochement avec Dieu.

Je pense aussi qu'il ne faut pas oublier que dans notre société le célibat est presque mal vu. Du moins, c'est l'impression que j'en ai. On dirait que l'individu ne peut plus exister par lui-même, c'est-à-dire en dehors du couple.

Je ne parle même pas de la place laissée à la vie intérieure...

Je vous fais part d'impressions, je ne prétends pas détenir la vérité! :)

Cordialement,

Marie.

Lentille
Censor
Censor
Messages : 131
Inscription : sam. 16 janv. 2021, 17:41
Localisation : Finistère

Re: Le célibat, encore et toujours...

Message non lu par Lentille » mar. 19 janv. 2021, 13:23

Marie2964 a écrit :
mar. 19 janv. 2021, 10:53
Lentille a écrit :
dim. 17 janv. 2021, 14:07
Le sujet a bientôt trois ans mais toujours d'actualité, et je voulais absolument vous livrer ma vision des choses.

Vous ne vous êtes jamais dit qu'à défaut de célébrer Dieu dans le mariage, vous pourriez rester célibataire et vous concentrer plus sur Lui que ce que la vie de couple le permet ?
Je suis dans votre situation, n'ayant jamais eu de relation amoureuse quelle qu'elle soit depuis ma jeunesse, je me dis que ce n'est pas plus mal et que c'est peut être Dieu qui le veut ainsi.

Bonjour Lentille,

Au risque de sembler contradictoire avec ma propre situation (je vis en couple avec un homme merveilleux depuis des années), je partage ce que vous dites. Il me paraît en effet plus "simple" de se donner entièrement à Dieu lorsque l'on est célibataire. Je ne dis pas qu'un célibataire ne souffre aucune tentation, qu'il est un saint et que tout est parfait pour lui néanmoins c'est un état de vie qui me semble plus propice au rapprochement avec Dieu.

Je pense aussi qu'il ne faut pas oublier que dans notre société le célibat est presque mal vu. Du moins, c'est l'impression que j'en ai. On dirait que l'individu ne peut plus exister par lui-même, c'est-à-dire en dehors du couple.

Je ne parle même pas de la place laissée à la vie intérieure...

Je vous fais part d'impressions, je ne prétends pas détenir la vérité! :)

Cordialement,

Marie.
Bonjour Marie,

Je ne pense pas que ce soit contradictoire, Dieu a voulu justement, à mon sens, que la situation de base soit le mariage. Notre pélerinage sur terre est en effet moins difficile lorsque l'on est accompagné (cf la création de la femme).
Et ce n'est pas parce qu'on est célibataire qu'on est d'autant plus saint car c'est censé être plus difficile.
Tout dépend de la situation et de l'intention de la personne je pense. Si elle a eu le choix de choisir ou si elle ne l'a pas eu.

Marie2964
Censor
Censor
Messages : 166
Inscription : mer. 14 oct. 2020, 12:20
Conviction : Catéchumène

Re: Le célibat, encore et toujours...

Message non lu par Marie2964 » mar. 19 janv. 2021, 16:39

Lentille a écrit :
mar. 19 janv. 2021, 13:23
Marie2964 a écrit :
mar. 19 janv. 2021, 10:53



Bonjour Lentille,

Au risque de sembler contradictoire avec ma propre situation (je vis en couple avec un homme merveilleux depuis des années), je partage ce que vous dites. Il me paraît en effet plus "simple" de se donner entièrement à Dieu lorsque l'on est célibataire. Je ne dis pas qu'un célibataire ne souffre aucune tentation, qu'il est un saint et que tout est parfait pour lui néanmoins c'est un état de vie qui me semble plus propice au rapprochement avec Dieu.

Je pense aussi qu'il ne faut pas oublier que dans notre société le célibat est presque mal vu. Du moins, c'est l'impression que j'en ai. On dirait que l'individu ne peut plus exister par lui-même, c'est-à-dire en dehors du couple.

Je ne parle même pas de la place laissée à la vie intérieure...

Je vous fais part d'impressions, je ne prétends pas détenir la vérité! :)

Cordialement,

Marie.
Bonjour Marie,

Je ne pense pas que ce soit contradictoire, Dieu a voulu justement, à mon sens, que la situation de base soit le mariage. Notre pélerinage sur terre est en effet moins difficile lorsque l'on est accompagné (cf la création de la femme).
Et ce n'est pas parce qu'on est célibataire qu'on est d'autant plus saint car c'est censé être plus difficile.
Tout dépend de la situation et de l'intention de la personne je pense. Si elle a eu le choix de choisir ou si elle ne l'a pas eu.
Lentille,

Nous ne sommes pas en désaccord. Je parlais du célibat choisi, consenti. Je crois que "théoriquement" la personne qui choisit de consacrer sa vie à Dieu, le fera avec moins d'entraves que s'il vit en couple.

Il me paraît évident qu'une personne célibataire qui n'a pas choisi de l'être a plus de risques de mal le vivre. Pour ma part néanmoins je crois (mais c'est facile à dire lorsqu'on vit heureux en couple comme moi :!: ) qu'il faut savoir accepter et se résigner. Après tout c'est Notre Seigneur qui choisit ou non de mettre une personne pour partager notre route. Je tiens néanmoins à nuancer mon propos dans la mesure où la solitude est certainement pesante pour beaucoup!

Bonne fin de journée.

Marie.

Léon
Censor
Censor
Messages : 158
Inscription : jeu. 14 févr. 2019, 8:31

Re: Le célibat, encore et toujours...

Message non lu par Léon » mar. 19 janv. 2021, 17:45

Oui c'est vrai, le célibat est mal vu par la société, mais bon c'est pas grave.

Célibataire aussi, je préfère cet état de vie pour l'instant, tout en restant ouvert à une belle histoire.

Je vous propose un point de vue de Jean-Paul II et de la théologie du corps à laquelle il tenait tant, comme saint Paul:
https://www.mariedenazareth.com/encyclo ... l-ii-1988/

https://www.prionseneglise.fr/textes-du ... 2012-09-12

En tous cas, j'ai l'assurance que quelque soit notre état de vie, marié ou pas, nous recevons de Dieu les grâces nécessaires pour notre salut et notre sainteté.
Après 20 ans de célibat non choisi, je découvre depuis quelques temps que le célibat peut être une grâce pour certaines personnes.
Même sans être prêtre ni religieux !
En fait, cette découverte du célibat pour le Royaume comme "don de Dieu", correspond à mon profond désir de suivre le Christ comme Il nous y invite ainsi que de vivre l'Evangile pour de vrai.
Pour un chrétien, c'est pas si étonnant de désirer suivre aussi l'état de vie terrestre du Christ en tant que célibataire pour Dieu et pour le Royaume.
Bon effectivement, Jésus est aussi le Souverain Prêtre de la Nouvelle Alliance, donc son état de vie ne se résume pas au célibat bien-sûr.
Comme Jésus dans sa sainte humanité, nous pouvons aussi recevoir la grâce et le désir d'aimer et servir Dieu d'un coeur sans partage.
Cela n'empêche pas d'aimer son prochain, au contraire, mais plutôt de ne pas compartimenter notre coeur avec des zones réservées, ou quelque chose de ce genre là.
D'ailleurs, dans l'Evangile Jésus rappelle le commandement d'amour traditionnel "d'aimer Dieu de tout son coeur, toute son âme et toute sa force" puis le commandement nouveau de s'aimer les uns les autres Comme Jésus nous a aimé.
Ce commandement demeure donc exigent en réclamant premièrement "tout" notre coeur.

Personnellement, par mon célibat pour le Royaume, j'apprends à vivre d'un coeur plus libre qu'avant où j'étais peut-être plus "mondain" avec une vision mondaine du mariage comme indispensable socialement.
Or comme dit l'Evangile, "la Vérité vous rendra libre", et ce que je vis de plus en plus, en tant que célibataire pour le royaume.

Enfin, de façon pragmatique au quotidien, l'emploi du temps est aussi beaucoup plus disponible pour Dieu et la charité fraternelle.
Bref, loin d'être une honte sociale, le célibat laïc chrétien mériterait une attention pastorale peut-être plus forte, je trouve.
De même pour l'activité missionnaire de l'Eglise... Enfin tant pis, nul n'est indispensable dans ce bas monde.
Dernière modification par Léon le mer. 20 janv. 2021, 11:59, modifié 1 fois.

Marie2964
Censor
Censor
Messages : 166
Inscription : mer. 14 oct. 2020, 12:20
Conviction : Catéchumène

Re: Le célibat, encore et toujours...

Message non lu par Marie2964 » mer. 20 janv. 2021, 10:30

Léon a écrit :
mar. 19 janv. 2021, 17:45
Oui c'est vrai, le célibat est mal vu par la société, mais bon c'est pas grave.

Célibataire aussi, je préfère cet état de vie pour l'instant, tout en restant ouvert à une belle histoire.

Bonjour Léon,

C'est au fond la meilleure façon de vivre le célibat: l'accepter tout en restant ouvert à une éventuelle belle rencontre...

Bonne journée.

Cordialement,

Marie.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 28 invités