Lutte contre les danses par le Saint Curé d'Ars

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Hostie
Censor
Censor
Messages : 79
Inscription : mar. 07 oct. 2014, 16:04
Conviction : catholique

Lutte contre les danses par le Saint Curé d'Ars

Message non lu par Hostie » lun. 13 oct. 2014, 13:04

Lutte contre les danses par le Saint Curé d'Ars

Y a-t-il un lieu, un temps, une occasion où il se commette tant de péchés d'impureté que dans les danses ou à la suite des danses ?

N'est-ce pas là que tous les sens sont portés à la volupté ? Si malgré l'éloignement des occasions et les secours de la prière, un chrétien a encore tant de peine pour garder la pureté du coeur, comment pourra-t-il conserver cette vertu au milieu de tant d'objets capables de la faire succomber ?

Fournaise d' impudicité:

Voyez cette fille mondaine et volage qui, par sa beauté et ses vaines parures, allume dans le coeur de ce jeune homme le feu de la concupiscence: ne cherchent-ils pas, aussi bien l'un que l'autre à se charmer par leurs airs, leurs gestes et leurs autres manières ?

Comptez, malheureux, si vous le pouvez, le nombre de vos mauvaises pensées, de vos mauvais désirs et de vos mauvaises actions...N'est-ce pas là que vous entendez ces airs qui flattent les oreilles, enflamment les coeurs et font de ces assemblées des fournaises d'impudicité ?

"Je veille sur mes filles", - dites-vous. -Oui, vous veillez sur leur toilette, mais vous ne pouvez pas veiller sur leur coeur.

Allez, pères et mères réprouvés, allez dans les enfers, où la fureur de Dieu vous attend, vous et les belles actions que vous avez faites, en laissant courir vos enfants; allez, ils ne tarderont pas à vous y rejoindre, puisque vous leur en avez si bien tracé le chemin...Vous verrez si votre pasteur avait raison de vous défendre ces joies infernales.

-Ah! vous en dites plus qu'il y en a! -J'en dis trop? Eh bien! écoutez:

Il n'est pas un commandement de Dieu que la danse ne fasse transgresser, ni un sacrement qu'elle ne fasse profaner...

Victimes pour l'enfer:

Ceux qui se livrent à la danse sont des victimes engraissées pour l'enfer.

La danse et les bals sont le moyen dont le démon se sert pour enlever l'innocence au moins aux trois quarts des jeunes gens. Combien de jeunes filles, à la suite de la danse, ont perdu leur réputation, leur pauvre âme, le Ciel, leur Dieu !

Le démon entoure une danse comme un mur entoure un jardin.

La danse est la corde par laquelle il traîne le plus d' âmes en enfer.

Ange gardien à la porte:

Les personnes qui entrent dans un bal laissent leur ange gardien à la porte, et c'est un démon qui le remplace, en sorte qu'il y a bientôt dans la salle autant de démons que de danseurs.

N'est-ce pas que vous ne voudriez pas mourir en venant d'une danse ? Vous ne seriez guère prêts à paraître devant le tribunal de Dieu. Vous sentez donc vous-mêmes que vous faites mal.

Mais il y a des prêtres qui ne parlent pas de la danse en confession, ou qui, sans la permettre, ne refusent pas l'absolution -Ah! je ne sais pas s'il y a des prêtres si aveugles; mais je crois que ceux qui vont à des prêtres si faciles, vont chercher un passeport qui les conduit en enfer. Pour moi, si j'allais à la danse, je ne voudrais pas recevoir l'absolution, n'ayant pas un véritable désir de n'y pas retourner...

Fantôme de chrétienne:

Cette jeune fille paraîtra de temps en temps à la sainte table; mais elle paraîtra aussi dans les danses, les assemblées où les bons chrétiens ne se trouvent jamais. Allez, pauvre hypocrite, allez, fantôme de chrétienne! Un jour viendra où vous verrez que vous n'avez travaillé qu'à vous perdre.

Saint Jean-Marie Vianney, le Curé d' Ars

idéale dévotion
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : jeu. 28 août 2014, 23:45

Re: Lutte contre les danses par le Saint Curé d'Ars

Message non lu par idéale dévotion » mar. 14 oct. 2014, 20:36

J'apprend que la danse conduit en enfer .

Hostie
Censor
Censor
Messages : 79
Inscription : mar. 07 oct. 2014, 16:04
Conviction : catholique

Re: Lutte contre les danses par le Saint Curé d'Ars

Message non lu par Hostie » sam. 18 oct. 2014, 13:18

hé oui les "boites de nuit" sont la version moderne et bien plus virulentes, des "bals"... musiques et lumières hypnotiques, drogues, alcool, décadence à gogo, jeunes femmes qui se déhanchent afin d'attirer des regards sur elles, et ne me dites pas qu'elles veulent des regards pudiques ... ne soyons pas naïfs dans ce genre d'endroit, c'est tout sauf chaste...

bien sûr, on va me dire "mais non c'est pas toujours comme ça et la pluspart des gens y vont entre "potes" pour y passer un bon moment ..."

n'oubliez pas chers amis que l'Enfer est pavé de bonnes intentions.... ça commence toujours par être "pas grave" et bon enfant, gentillet et ça fini mal ....

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1986
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Lutte contre les danses par le Saint Curé d'Ars

Message non lu par Théophane » sam. 18 oct. 2014, 18:32

Je pense qu'il faut remettre cela dans le contexte de l'époque. Cela m'arrive souvent d'être invité dans des soirées où tout le monde est catholique pratiquant. Cela n'empêche pas de danser, du moment qu'on prend garde d'éviter les attitudes sensuelles.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3390
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Lutte contre les danses par le Saint Curé d'Ars

Message non lu par Héraclius » sam. 18 oct. 2014, 21:27

C'est à dire que la danse n'est pas un mal en soi ; c'est le contexte qui en fait, ou non, un instrument de péché.

Mais effectivement, dans notre monde actuel, les boîtes de nuit sont des lieux de perditions. J'avais vu un reportage sur des prêtres qui se rendaient dans ce qu'ils appelaient "le monde de la nuit" pour porter l'amour du Seigneur là où il est oublié. C'est là une belle mission.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 19 invités