Les œuvres pour Dieu VS les œuvres de Dieu

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3135
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Les œuvres pour Dieu VS les œuvres de Dieu

Message non lu par Griffon » jeu. 02 mai 2013, 7:58

Bonjour,

Sur le chemin à la suite de Jésus, dans la vie spirituelle, il y a un tournant qu’il n’est pas si facile de décrire. Même si elle est vécue comme une vraie rupture, celui qui l’entend « de l’extérieur » peut avoir l’impression qu’on joue sur les mots.
Quelle différence en effet y a-t-il entre se donner à Dieu et L’accueillir ?
Entre des œuvres pour Dieu et des œuvres de Dieu ?

Voici une citation que je trouve très éclairante, et magnifique.

Cordialement,

Griffon.
Joseph de Guibert, théologien jésuite a écrit :Aimer Dieu, le louer, se fatiguer, se tuer même à son service, autant de choses qui attirent les âmes religieuses ; mais mourir totalement à soi-même, obscurément dans le silence de l’âme, se détacher, se laisser déprendre à fond par la grâce, de tout ce qui n’est pas pure volonté de Dieu, voilà l’holocauste secret devant lequel reculent la plupart des âmes, le point exact où leur chemin bifurque entre une vie fervente et une vie de haute sainteté.
Cité par l’Abbé Bernard Peyrous dans « L’itinéraire de la vie spirituelle – Comment vivre avec Dieu ».
Mais aussi par Jean Lafrance dans « Ma vocation, c’est l’amour »
et par José Fernandez de Retana Arostegui dans « Entrer dans la contemplation ».
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1863
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Les œuvres pour Dieu VS les œuvres de Dieu

Message non lu par Belin » ven. 03 mai 2013, 15:52

Joseph de Guibert, théologien jésuite a écrit :Aimer Dieu, le louer, se fatiguer, se tuer même à son service, autant de choses qui attirent les âmes religieuses ; mais mourir totalement à soi-même, obscurément dans le silence de l’âme, se détacher, se laisser déprendre à fond par la grâce, de tout ce qui n’est pas pure volonté de Dieu, voilà l’holocauste secret devant lequel reculent la plupart des âmes, le point exact où leur chemin bifurque entre une vie fervente et une vie de haute sainteté.
Je ne vois toujours pas la différence dans ce qu'il dit entre une vie fervente et une vie de haute sainteté, car lorsqu'il dit concernant une vie de haute sainteté: "mourir totalement à soi-même obscurément dans le silence de l’âme, se détacher, se laisser déprendre à fond par la grâce, de tout ce qui n’est pas pure volonté de Dieu" comment sais on qu'on est mort à soi même, détacher, etc. si on ne fais pas ce qui est dit au début : " Aimer Dieu, le louer, se fatiguer, se tuer même à son service" ?

En d'autre terme
- la "preuve" qu'on fait la volonté de Dieu et non la notre est c'est "Aimer Dieu, le louer, se fatiguer, se tuer même à son service"
- la "preuve" qu'on vit dans le détachement et qu'on est mort à soi même c'est " Aimer Dieu, le louer, se fatiguer, se tuer même à son service"
etc etc.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3135
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Les œuvres pour Dieu VS les œuvres de Dieu

Message non lu par Griffon » ven. 03 mai 2013, 20:03

Bonjour Kisito,

Merci de votre intervention.
Je vais tenter de vous apporter quelques éléments de réponse, même si en vérité vous seriez bien inspiré de demander les lumières de Dieu Lui-même dans votre prière.
En effet, il est certaines vérités qu'on ne peut comprendre que de l'intérieur.
Et le Seigneur aime à se révéler à celui qui se tourne vers Lui.

"Aimer Dieu, le louer, se fatiguer, se tuer même à son service" peut sembler être la clé.
Pourtant, l'homme peut facilement se laisser tromper et appeler "dieu", l'idole qu'il s'est construite, qu'il s'est pensée.
L'homme moderne est un idéologue. Son "dieu", il le pense, avec le plus souvent plein de bonnes intentions.
Et vous pouvez ainsi trouver des hommes qui sont mort en donnant réellement leur vie pour des idées, parfois très hautes, mais... ce n'est pas Dieu.

Et donc, il est important de pouvoir être sûr que c'est bien à Dieu que s'adresse l'hommage de nos efforts.

Je vous propose le chapitre 12 de St Paul aux Romains.
Le verset 1 :
La bible des peuples a écrit :Je vous en prie, frères, au nom de Dieu et de sa grande tendresse, offrez à Dieu votre propre personne comme une victime vivante et sainte, capable de lui plaire : c’est là l’hommage d’une créature raisonnable.

La bible liturgique a écrit :Je vous exhorte, mes frères, par la tendresse de Dieu, à lui offrir votre personne et votre vie en sacrifice saint, capable de plaire à Dieu : c'est là pour vous l'adoration véritable.


Je pense que vous retrouvez là notre expression : "Aimer Dieu, le louer, se fatiguer, se tuer même à son service".
Mais l'apôtre passe tout de suite au verset suivant qui explique la manière de faire.

Le verset 2 :
La bible des peuples a écrit :Ne vous laissez pas façonner par ce monde, c’est le renouveau intérieur qui doit vous transformer. Alors vous pourrez reconnaître ce que Dieu veut, ce qui est bien, ce qui lui plaît, ce qui est parfait.

La bible liturgique a écrit :Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour savoir reconnaître quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait.


1. Il ne s'agit pas de faire cela à notre façon habituelle qui est celle du monde (où nous vivons).
Cela complique déjà pas mal les choses.
Nous sommes bien des hommes, et voilà que nous devons faire cela "autrement".

2. C'est le renouveau intérieur qui doit vous transformer
La bible des peuples est explicite sur l'origine de la transformation.
La bible liturgique est radicale sur l'objectif : "renouveler votre façon de penser".

Cher kisito,
Pensez-vous qu'il soit réellement possible de renouveler notre façon de penser ?
Cela peut se faire par un renouveau intérieur, dit l'apôtre.
Mais qu'est-ce là ?

Seul Dieu peut nous parler de l'intérieur.
Et l'Esprit-Saint, voilà la force de transformation.

Quand on se met à la suite de Jésus, petit à petit, on lui abandonne les rennes de notre vie.
Un chemin d'amour.

C'est un vrai chemin qui passe le plus souvent par des nuits "obscures".
Car nous avons "la tête dure", tellement l'habitude de décider par nous-mêmes.
Nous sommes si sûrs de savoir ce qu'il faut faire.

Ce chemin, on le parcourt grâce à l'oraison.
Avec Jésus.
Et un jour, on crie avec St Paul : " Ce n'est plus moi qui vit, mais Jésus qui vit en moi. "
On découvre l'union à Dieu : nous n'avons d'autres désirs que la réalisation des désirs de Dieu.
Nous nous appliquons alors à faire la volonté de Dieu.
A faire les oeuvres de Dieu.
Et ce que nous-mêmes, nous pourrions désirer faire, fût-ce pour Dieu, cela ne nous semble que vanité.

Pardon pour la longueur de ma réponse.
J'espère qu'elle ne rend pas les choses encore plus obscures.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1150
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Les œuvres pour Dieu VS les œuvres de Dieu

Message non lu par nad » sam. 04 mai 2013, 11:21

Bonjour

je soumets à vos corrections, j'hésite à dire cela...

Dans les œuvres pour Dieu nous avons encore l'orgueil de croire que nous pouvons être utiles à Dieu, et par amour de Dieu il permet que nous donnions et fassions et nous ne donnons que ce que nous voulons avec parfois un étiolement si nous ne recevons pas de fruit...

Dans les oeuvres de Dieu, nous avons enfin conscience que nous sommes totalement inutiles à Dieu et pourtant Il nous fait la grâce de nous laisser nous approcher de lui et par amour il vient en nous et agit à travers nous, sans qu nous le limitions par notre choix de ne donner que ce que nous voulons, là il y a un vrai abandon, "ce n'est plus moi qui agit mais Dieu qui agit en moi"...

en udp
nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1863
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Les œuvres pour Dieu VS les œuvres de Dieu

Message non lu par Belin » sam. 04 mai 2013, 13:01

Salut Griffon.

Je crois qu'en nous il y a toujours un mélange d'oeuvre de Dieu, et d'oeuvre du monde. Et faire les œuvres de Dieu c'est faire la volonté de Dieu.

si je ne m'abuse, la volonté de Dieu est déjà dans l'enseignement qu'il nous a donné à travers son Eglise par les saintes écritures, ses Saints, ses docteurs et c'est ce que nous devons faire. C'est dans certaine situation concrète qu'on a besoin de l'aide du Saint Esprit qu'il nous rappelle certaines paroles de Dieu précises adaptées à la situation, pour raviver notre Amour, et toutes les vertus dont on aura besoin en ce moment.

En réalité faire la volonté de Dieu est impossible à l'homme, Christ nous demande ni plus, ni moins que d'être parfait comme son père céleste est parfait, et Christ lui même a dit que c'est impossible à l'homme, mais possible à Dieu. Selon moi cela signifie que dans la Foi on doit admettre que effectuer la moindre des choses (en pensé, en parole, en acte) avec le niveau de perfection que Dieu exige de nous est impossible, et c'est pour cela qu'on doit se retourner vers Dieu pour que Lui même le réalise.
Je peux résumer cela en utilisant cette image.
- Dieu attend de nous 100 talents
- Notre faiblesse humaine ne peut pas le faire
- On se tourne vers Christ
- Ensuite, on fait du mieux que l'on peut et à la fin on n'a que 2 talents. On doit admettre dans la Foi que c'est grâce à Christ qu'on a même produit ces deux talents et l'étendu de notre misère, de notre péché l'a empêché de faire mieux par nous.
- On se retourne vers Christ, en lui rendant grâce pour les 2 talents, lui demandant humblement pardon et d'achever les deux talents que lui même a commencé en nous pour la gloire du Père, en faisant la promesse avec l'aide de sa grâce de ne plus faire obstruction à sa volonté en nous.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1863
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Les œuvres pour Dieu VS les œuvres de Dieu

Message non lu par Belin » sam. 04 mai 2013, 13:12

Un autre résumé de ma pensée:

- Les œuvres pour Dieu pour qu’elles soient agréables à Dieu doivent être les œuvres de Dieu.
- Les œuvres de Dieu, sont les œuvres pour Dieu ( en d'autre terme si la finalité d'une oeuvre ne glorifie pas Dieu, ce n'est pas une oeuvre de Dieu)
- Il nous est impossible de nous même de faire aussi bien les œuvres pour Dieu que les œuvres de Dieu

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1863
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Les œuvres pour Dieu VS les œuvres de Dieu

Message non lu par Belin » sam. 04 mai 2013, 13:34

nad a écrit :Bonjour

je soumets à vos corrections, j'hésite à dire cela...

Dans les œuvres pour Dieu nous avons encore l'orgueil de croire que nous pouvons être utiles à Dieu, et par amour de Dieu il permet que nous donnions et fassions et nous ne donnons que ce que nous voulons avec parfois un étiolement si nous ne recevons pas de fruit...

Dans les oeuvres de Dieu, nous avons enfin conscience que nous sommes totalement inutiles à Dieu et pourtant Il nous fait la grâce de nous laisser nous approcher de lui et par amour il vient en nous et agit à travers nous, sans qu nous le limitions par notre choix de ne donner que ce que nous voulons, là il y a un vrai abandon, "ce n'est plus moi qui agit mais Dieu qui agit en moi"...

en udp
nad
Moi même je vois les œuvres de Dieu un peu dans ce sens. Quand aux œuvres pour Dieu telle que vous les avez présentées je trouve que ce n'est pas en réalité pour Dieu, car elles sont faites dans l'orgueil, l'égoïsme , bref elles ne sont pas faites par amour. Donc on se trompe en croyant faire plaisir à Dieu en agissant ainsi.

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1905
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Les œuvres pour Dieu VS les œuvres de Dieu

Message non lu par Isabelle47 » sam. 04 mai 2013, 15:42

Bonjour Griffon,

Vos interventions sont aussi rares que précieuses.
Merci de cette dernière.

Je crois avoir compris qu'il y a une forme d'opposition entre notre activisme (que nous croyons justifié mais qui n'est que personnel et pas forcément justifié) et le don que nous faisons de nous-mêmes (qui est confiance totale au Seigneur). Et que seul ce don est "juste et bon".
Vous l'avez bien expliqué, je crois; je ne pourrais pas y ajouter grand chose.

UDP
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3135
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Les œuvres pour Dieu VS les œuvres de Dieu

Message non lu par Griffon » sam. 04 mai 2013, 21:29

Bonsoir Isabelle,

Merci pour votre si aimable intervention.

L'activisme,...
Oui, vous mettez sans doute le doigt sur un aspect.
On dit en effet que lorsqu'une âme arrive dans les 4emes demeures, elle entre dans une plus grande passivité.
De fait, elle se rend compte alors que nombre de ses engagements ne sont pas voulus par Dieu.
Ils ne sont pas mauvais en soi, mais ils ne procèdent pas de la "meilleure place" comme le fait remarquer Jésus à Marthe.

C'est dans les 5emes demeures qu'on apprend que ce don à Jésus prend tout sons sens quand on L'accueille. la démarche intérieure est un peu différente.
En vérité, il s'est donné à nous bien mieux et plus totalement.
Il est notre Sauveur, Il est notre Seigneur.

De tout cœur, chère Isabelle,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1863
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Les œuvres pour Dieu VS les œuvres de Dieu

Message non lu par Belin » lun. 06 mai 2013, 9:23

@Griffon

Salut Griffon

Comment peux tu savoir que tu fais ta volonté et non celle de Dieu? ou bien comment peux tu savoir que c'est effectivement la volonté de Dieu que tu fais? et dire comme St Paul que ce n'est plus toi qui agit mais Dieu qui vit en toi?
Merci.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3135
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Les œuvres pour Dieu VS les œuvres de Dieu

Message non lu par Griffon » lun. 06 mai 2013, 13:41

Bonjour Kisito,

Celui qui fait la volonté de Dieu le sait bien, lui qu’il ne s’agit plus de sa propre volonté.
Car pour ce faire, il doit passer par-dessus et l’anéantir.

Prenons l’exemple du jeune homme riche.
La bible des peuples Mt19,16-22 a écrit :Un homme vint à Jésus avec ces paroles :
- “Maître, que puis-je faire de bien pour avoir la vie éternelle ?”
Jésus lui dit :
- “Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Lui est bon, lui seul ! Mais si tu veux entrer dans la vie, garde les commandements.”
L’autre demande :
- “Quels commandements ?”
Jésus dit :
- “Tu ne tueras pas, tu ne commettras pas d’adultère, tu ne voleras pas, tu ne feras pas de faux témoignage, honore ton père et ta mère. Et encore : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.”
Le jeune homme lui répond :
- “J’ai observé tout cela ; que me manque-t-il encore ?”
Jésus lui dit :
- “Si tu veux être parfait, va, vends tout ce que tu as et donne-le aux pauvres pour avoir un trésor dans le ciel. Ensuite, reviens et suis-moi.”
En entendant ces paroles, le jeune homme s’éloigna fort peiné, car c’était un gros propriétaire.


Ce jeune homme accepte sans difficulté de faire des « œuvres pour Dieu ». Et il faut le savoir, l’application des règles religieuses juives demandent un effort vraiment important.
Ce jeune homme devait y appliquer de grands efforts. C’est un effort donné, et vraiment méritoire.
Il ne s’agit pas de minimiser la valeur de ces œuvres !
Mais, face à Jésus, voilà qu’il entend qqch qui ne vient pas de lui, qui touche les choses auxquelles il tient. Ce que Jésus demande, ce n’est pas ce que lui-même aurait pensé donner.

Aujourd’hui encore, ce passage reste valable.
Non pas que Jésus demande à chacun de vendre tout ce qu’il a.
Ce serait faire de Jésus un robot, une réponse toute faite.
A chacun de nous, il demande ce qui est le plus approprié pour nous amener à l’avènement du Royaume et à la réalisation de notre bonheur.

Il s’agit donc d’attendre la révélation personnelle de Jésus, et ensuite d’y répondre.
Ste Thérèse d’Avila a placé cette rencontre dans les 4èmes demeures du « château intérieur ».
Jésus nous invite tous à Le suivre, à nous engager sur ce chemin de vie intérieure, à aller nous abreuver à la Source de sa Joie.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1863
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Les œuvres pour Dieu VS les œuvres de Dieu

Message non lu par Belin » lun. 06 mai 2013, 13:57

Salut Griffon

Le jeune Homme riche avait Jésus en face de lui, et Jésus lui a dit ce qu'il faut faire. Aujourd'hui comment feras tu pour savoir que c'est effectivement Jésus qui est entrain de t'inspirer et non toi même qui te fait tes propres idées?
Merci

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3135
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Les œuvres pour Dieu VS les œuvres de Dieu

Message non lu par Griffon » lun. 06 mai 2013, 15:16

Oh mais Kisito,

Les yeux aussi peuvent tromper.
Comment le jeune homme riche pouvait accorder de l’importance à la parole de ce jeune rabbi ?
Comment sa réponse pouvait-elle le rendre triste ?

Comment St Paul sur le chemin de Damas pouvait-il être certain que c’est Jésus ?

De l’extérieur, on peut se poser bcp de questions.
Et même s'y perdre.

Quand on est face à Jésus, il n’y a plus de doute : on sait que c’est Lui.
Toute notre âme en est touchée.
On le SAIT, du plus profond de nous-même : c’est notre créateur !

Et si la personne ne peut le croire, Jésus, maître de tout, met sur son chemin le conseiller qui va la confirmer.
La question « Est-ce Jésus ? » ne se pose absolument pas.
En vérité, c’est toujours une surprise.
On se frotte les yeux ; on se pince ; certains se demandent s’ils ne deviennent pas fous.
Mais, un moment, on doit bien l’admettre : ce n’est pas un rêve.

Les 4èmes demeures représentent l’étape la plus surprenante sur le chemin de la vie intérieure.
Sans aucun mérite de la part de l’homme, alors qu’il ne s’attend à rien, voici que Jésus se révèle.
Gratuitement.
Dans les autres demeures, il y a des efforts ou des souffrances à traverser.
Pas dans les 4èmes.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1905
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Les œuvres pour Dieu VS les œuvres de Dieu

Message non lu par Isabelle47 » lun. 06 mai 2013, 15:41

C'est, comme le dit Griffon, une rencontre intérieure, profonde, irrésistible, et quand cette rencontre se fait, elle est vécue comme une évidence, une certitude d'une grande simplicité et d'une grande force, même si c'est difficilement exprimable. Et encore moins explicable. D'où l'importance de notre disponibiité et de notre accueil.
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1863
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Les œuvres pour Dieu VS les œuvres de Dieu

Message non lu par Belin » lun. 06 mai 2013, 15:56

Et celui qui fait "les œuvres pour Dieu" comme tu as dis, ou bien qui est dans "l'activisme", pourquoi à priori tu crois qu'il n'a pas été convaincu qu'il le fait par l'inspiration du Christ? on est toujours convaincu d'être sur le bon chemin jusqu'au jour ou on découvre autre chose.
Et quelle est d'après toi les étapes d'un bon cheminement dans notre vie de Foi, jusqu'à parvenir à cette "4eme demeure"?
a t'entendre c'est comme si "la 4eme demeure" lorsqu'on ne souffre pas, lorsqu'on est dans les délices spirituelles, est la demeure ou se trouve la révélation parfaite. Mais lorsque je contemple la vie du Christ, la transfiguration n'a pas été la "dernière demeure" sur cette terre, mais la croix.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 17 invités