Les tradis font les choses à l'envers

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 296
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Les tradis font les choses à l'envers

Message non lu par Désird'humilité » lun. 29 mars 2021, 20:38

J'ai fait ce topic il y'a quelques jours,avant de le supprimer parce que je le trouvais inutilement agressif,et je me suis dit qu'il valait mieux que je le refasse en construisant mon propos et en ouvrant le débat sans animosité.

Par "tradis" j'entends les catholiques qui vont à la messe en rite extraordinaire et qui vont de la simple critique du Pape François (que je peux parfois partager ) pour aller parfois jusqu'au rejet de Vatican II. J'en connaissais pas mal par internet et j'avais l'impression qu'ils faisaient les choses à l'envers,préférant la forme au fond, et j'en ai encore plus eu l'impression en faisant une action caritative avec eux.

Je m'explique : un ami de la fac m'a proposé d'aller faire une maraude (action consistant à distribuer de la nourriture et des vêtements au SDF en allant dans plusieurs endroits différents afin d'en rencontrer le maximum ). Étant familier de la chose (j'en faisais avec ma mère il y'a quelques années de cela), j'ai décidé d'y aller. Avant de commencer,il y'avait une adoration eucharistique ,laquelle se concluait par des chants en Latin. J'ai trouvé cela magnifique. De plus,il y'avait une cinquantaine de jeunes, et j'étais enthousiaste à l'idée qu'étant nombreux, nous serions plus efficace ! J'ai rapidement déchanté.

D'abord, avant de partir et après l'office,nous avons été divisés en groupe de 10. Le chef de groupe a (excusez-moi l'expression ) torché un Notre Père et un Je Vous Salue Marie,comme s'il était Eminem (pour ceux qui n'auraient pas la référence https://youtu.be/Yowm008XsKM ), ce que j'ai trouvé indécent, d'autant plus lorsque l'on est un catholique traditionaliste. Ensuite, nous sommes allés par groupe de 10 en plein centre ville,nous marchions,rythmés par les plaisanteries racistes,les "on va voir les clodos", et autres joyeusetés. On se demande pourquoi les médias crachent sur les cathos tradis,mais on ne réalise pas à quel point ils tendent le bâton pour se faire battre. Dans chaque groupe de 10, seules deux personnes portaient les choses, huit étaient donc inutiles (voilà pourquoi j'insiste sur ça ). Pire encore, nous sommes restés dans le centre et nous quadrillions les mêmes endroits que les autres groupes ! Le peu de SDF qu'il y'avait ont vu passer cinq groupe proposant systématiquement la même chose. J'ai aussi été étonné pour ne pas dire choqué par la condescendance dont mes "camarades " faisaient preuve envers les SDF. Je ne m'attarderai pas non plus sur le fait qu'ils ont pris deux "wesh wesh" pour des SDF,ce qui les a évidemment vexé.

Bref, je suis parti assez rapidement et je voulais dire quelque chose : cela ne sert à rien de faire de belles messes avec des curés qui ont de beaux vêtements et de longues soutanes noires, avec de beaux chants en Latin, et d'y aller avec de belles chemises quand on est aussi peu charitable. Il ne sert à rien non plus de "faire la charité " quand on crache sur les migrants avant d'aller les nourrir et quand on dit "les clodos" avec une désinvolture ignoble. Les cathos tradis font bel et bien les choses à l'envers. J'en ai eu la preuve. Le pire c'est que quand on leur dit ça dans la vraie vie ou sur internet,ils ramenent tout à la doctrine alors que la doctrine ne vaut rien sans la charité.
Je suis catéchumène.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1826
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Les tradis font les choses à l'envers

Message non lu par prodigal » lun. 29 mars 2021, 21:22

Cher Désir d'humilité,
je trouve votre reportage magnifique et quitte à contrarier votre pseudo je n'ai pu me retenir de vous le dire.
Je n'y lis en effet de votre part ni méchanceté ni idéologie, mais simplement la conscience forte de ce qu'est l'hypocrisie telle qu'elle est condamnée dans l'évangile. Je vous remercie de cette illustration, pleine, justement, de sincérité. Vous avez bien fait d'oser l'envoyer. :clap:
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 296
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Les tradis font les choses à l'envers

Message non lu par Désird'humilité » lun. 29 mars 2021, 21:25

prodigal a écrit :
lun. 29 mars 2021, 21:22
Cher Désir d'humilité,
je trouve votre reportage magnifique et quitte à contrarier votre pseudo je n'ai pu me retenir de vous le dire.
Je n'y lis en effet de votre part ni méchanceté ni idéologie, mais simplement la conscience forte de ce qu'est l'hypocrisie telle qu'elle est condamnée dans l'évangile. Je vous remercie de cette illustration, pleine, justement, de sincérité. Vous avez bien fait d'oser l'envoyer. :clap:
Merci beaucoup ! :clap:
Je suis catéchumène.

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 198
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Les tradis font les choses à l'envers

Message non lu par nicolas-p » lun. 29 mars 2021, 21:55

Vous avez vécu une expérience malheureuse ok.

Faut il d'une exception en faire une règle ?

Faut il mettre tout le monde dans le même panier ?

J'avoue ne pas fréquenter les traditionalistes ou du moins ceux qui ne sont pas en communion avec le pape ( lefebrisme and co) donc ne pas avoir d'avis si c'est bien d'eux dont vous parlez.

Car, sans être "traditionaliste" et en étant en parfaite communion avec le pape, on peut aimer la tradition ( soutane, encens, un peu de latin) voire pour certains la messe en forme extraordinaire (fraternité saint Thomas becket que je connais par exemple).
Or, des personnes plutôt "traditionnelles" que traditionalistes j'en connais et à l'écoute de leur prochain, du pauvre, aidant sans compter etc...

J'avoue pour ma part ne pas adhérer à la forme extraordinaire car mauvais en latin et je ne comprends point tout...
Par contre les messes en français avec un peu de latin, de la tradition oui.

Les traditionalistes donc sont ils tous ainsi ?

N'êtes vous pas simplement tombé sur quelques hypocrites ou petit " bourgeois " pas bien méchants souvent mais un peu snobinards...( étant issus d'un milieu bourgeois, je reconnais dans vos propos la façon de faire de certains...) qui parfois donnent une image intolérante ou condescendante de l'église.

Je ne généraliserais donc pas pour ma part car, il y a à boire et à manger partout dans l'église catholique et des hypocrites dans toutes les sensibilités sans distinction de ce que j'ai pu voir, ainsi que des gens formidables

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10530
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les tradis font les choses à l'envers

Message non lu par Cinci » mar. 30 mars 2021, 1:49

Désird'humilité,

Vous avez rencontré une troupe de scouts qui venait faire de la représentation.

;)

Non mais ...

Vous avez bien raison d'employer le terme «ignoble» pour qualifier ce genre de désinvolture.

A lire votre compte-rendu, je vois bien que vous parler de jeunes hommes totalement insensibles et de ce qu'ils n'imagineraient jamais non plus risquer un jour se trouver dans la même situation que les miséreux dans la rue. Un peu comme des ados qui n'auraient encore rien vécu. Jeune ou moins jeune : c'est ce qui arrive quand on se trouve coupé de ce qu'on pourrait appelé le «coeur profond». Ce n'est pas très beau certes !

La dernière fois que je me suis trouvé à faire l'aumône à quelqu'un c'était l'automne dernier. En début de soirée, je sortais de l'Oratoire, et presque un kilomètre plus loin je décide d'arrêter dans une boulangerie de produits fins. Il y avait une dame encore assez jeune qui faisait le pied de grue devant la boutique, qui sollicitait timidement les passants. Tout le monde l'ignorait. En ressortant, je me suis sondé une demi-seconde «qu'est-ce que je fais ?» . J'ai décidé de lui donner tout ce que j'avais en poche. Un petit montant substantiel. Tant pis pour moi ! Je n'avais qu'à éviter de mettre les pieds dans un truc de luxe.

En fait, j'aurais voulu qu'on m'enterre six pieds sous terre quand je lui ai fait la charité.

C'est moi qui avait honte. Honte de «nous autres» comme société, comme gouvernement aussi; et honte de moi et de me trouver dans la position infâme d'être celui qui donnerait du «haut de sa grandeur». J'ai eu honte encore d'avoir été tiraillé un peu intérieurement (ce petit attachement malséant) avant de lui donner. Que d'imperfection ! Mais j'ai rien regretté pour finir. Car juste la réaction de la pauvre dame faisait déjà ma joie. Voir l'illumination dans un visage ...

S'il y a un moment dans lequel in faut faire particulièrement attention, mais c'est bien celui dans lequel il faudrait faire la charité à quelqu'un.

Le curé d'Ars avait inventé un stratagème. Une sorte de jeu et juste pour permettre de sauver la face à des mendiants du pays, semble-t-il. Parce qu'il donnait toutes sortes de choses en échange d'une croûte de pain, un sous, un bouton de chemise. Une chaise contre une vieille croûte de pain rassis, un oreiller de plume contre un lacet de bottine, etc. Il disait qu'il faisait du commerce.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9475
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les tradis font les choses à l'envers

Message non lu par PaxetBonum » mar. 30 mars 2021, 8:50

Désird'humilité a écrit :
lun. 29 mars 2021, 20:38
Il ne sert à rien non plus de "faire la charité " quand on crache sur les migrants avant d'aller les nourrir et quand on dit "les clodos" avec une désinvolture ignoble. Les cathos tradis font bel et bien les choses à l'envers.
Cher Désird'humilité,

Votre témoignage met en lumière des comportements effectivement contradictoires.
Condamner tous les méchants "tradis" sur une expérience serait aussi contradictoire avec votre recherche de vérité.

Mais... (comme dirait Cinci)

Votre récit est aussi empli de Lumière Évangélique car ces jeunes ne vont-ils pas aider ceux qu'ils considèrent comme leurs ennemis ?
N'est-ce pas là le témoignage d'une profonde charité selon Notre Seigneur Lui-même ?

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 296
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Les tradis font les choses à l'envers

Message non lu par Désird'humilité » mar. 30 mars 2021, 8:58

nicolas-p a écrit :
lun. 29 mars 2021, 21:55
Vous avez vécu une expérience malheureuse ok.

Faut il d'une exception en faire une règle ?

Faut il mettre tout le monde dans le même panier ?

J'avoue ne pas fréquenter les traditionalistes ou du moins ceux qui ne sont pas en communion avec le pape ( lefebrisme and co) donc ne pas avoir d'avis si c'est bien d'eux dont vous parlez.

Car, sans être "traditionaliste" et en étant en parfaite communion avec le pape, on peut aimer la tradition ( soutane, encens, un peu de latin) voire pour certains la messe en forme extraordinaire (fraternité saint Thomas becket que je connais par exemple).
Or, des personnes plutôt "traditionnelles" que traditionalistes j'en connais et à l'écoute de leur prochain, du pauvre, aidant sans compter etc...

J'avoue pour ma part ne pas adhérer à la forme extraordinaire car mauvais en latin et je ne comprends point tout...
Par contre les messes en français avec un peu de latin, de la tradition oui.

Les traditionalistes donc sont ils tous ainsi ?

N'êtes vous pas simplement tombé sur quelques hypocrites ou petit " bourgeois " pas bien méchants souvent mais un peu snobinards...( étant issus d'un milieu bourgeois, je reconnais dans vos propos la façon de faire de certains...) qui parfois donnent une image intolérante ou condescendante de l'église.

Je ne généraliserais donc pas pour ma part car, il y a à boire et à manger partout dans l'église catholique et des hypocrites dans toutes les sensibilités sans distinction de ce que j'ai pu voir, ainsi que des gens formidables
Vous avez raison quand vous dites qu'il ne faut pas généraliser, mais je remarque tout de même que beaucoup de tradis semblent vraiment insister sur la forme et parfois au détriment du reste. Il suffit de voir leurs critiques contre le Pape : oui,sur la forme,il est criticable... Mais sur le fond ! Il est on ne peut plus proche du Christ.

Sinon,je comprends aussi qu'on peut aimer l'office en Latin,moi aussi ça me plaît et je trouve ça beau. Mais ça n'est pas le plus important.
Je suis catéchumène.

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 296
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Les tradis font les choses à l'envers

Message non lu par Désird'humilité » mar. 30 mars 2021, 9:01

Cinci a écrit :
mar. 30 mars 2021, 1:49
Désird'humilité,

Vous avez rencontré une troupe de scouts qui venait faire de la représentation.

;)

Non mais ...

Vous avez bien raison d'employer le terme «ignoble» pour qualifier ce genre de désinvolture.

A lire votre compte-rendu, je vois bien que vous parler de jeunes hommes totalement insensibles et de ce qu'ils n'imagineraient jamais non plus risquer un jour se trouver dans la même situation que les miséreux dans la rue. Un peu comme des ados qui n'auraient encore rien vécu. Jeune ou moins jeune : c'est ce qui arrive quand on se trouve coupé de ce qu'on pourrait appelé le «coeur profond». Ce n'est pas très beau certes !

La dernière fois que je me suis trouvé à faire l'aumône à quelqu'un c'était l'automne dernier. En début de soirée, je sortais de l'Oratoire, et presque un kilomètre plus loin je décide d'arrêter dans une boulangerie de produits fins. Il y avait une dame encore assez jeune qui faisait le pied de grue devant la boutique, qui sollicitait timidement les passants. Tout le monde l'ignorait. En ressortant, je me suis sondé une demi-seconde «qu'est-ce que je fais ?» . J'ai décidé de lui donner tout ce que j'avais en poche. Un petit montant substantiel. Tant pis pour moi ! Je n'avais qu'à éviter de mettre les pieds dans un truc de luxe.

En fait, j'aurais voulu qu'on m'enterre six pieds sous terre quand je lui ai fait la charité.

C'est moi qui avait honte. Honte de «nous autres» comme société, comme gouvernement aussi; et honte de moi et de me trouver dans la position infâme d'être celui qui donnerait du «haut de sa grandeur». J'ai eu honte encore d'avoir été tiraillé un peu intérieurement (ce petit attachement malséant) avant de lui donner. Que d'imperfection ! Mais j'ai rien regretté pour finir. Car juste la réaction de la pauvre dame faisait déjà ma joie. Voir l'illumination dans un visage ...

S'il y a un moment dans lequel in faut faire particulièrement attention, mais c'est bien celui dans lequel il faudrait faire la charité à quelqu'un.

Le curé d'Ars avait inventé un stratagème. Une sorte de jeu et juste pour permettre de sauver la face à des mendiants du pays, semble-t-il. Parce qu'il donnait toutes sortes de choses en échange d'une croûte de pain, un sous, un bouton de chemise. Une chaise contre une vieille croûte de pain rassis, un oreiller de plume contre un lacet de bottine, etc. Il disait qu'il faisait du commerce.
Je ne vais pas raconter les fois où j'ai fait l'aumône de la même manière que vous, afin de faire en sorte que ma main gauche ignore ce que ma main droite a pu donner :siffle: Mais,pour aller dans votre sens,cela me fait penser à la veuve du Temple,ou bien à Raskolnilov donnant tout ce qu'il a bien qu'étant déjà ruiné pour payer des funérailles à une famille plus pauvre encore que lui. Bref, je pense que c'est le meilleur à faire.

Sinon,la stratégie du curé d'Ars est excellente, effectivement,il ne faut pas être dans le don en étant sur un piédestal mais vraiment faire en sorte que la personne en face de soi soit à l'aise,d'ou le fait qu'il faille discuter avec eux amicalement,leur demander leur nom etc...
Je suis catéchumène.

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 296
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Les tradis font les choses à l'envers

Message non lu par Désird'humilité » mar. 30 mars 2021, 12:33

PaxetBonum a écrit :
mar. 30 mars 2021, 8:50
Désird'humilité a écrit :
lun. 29 mars 2021, 20:38
Il ne sert à rien non plus de "faire la charité " quand on crache sur les migrants avant d'aller les nourrir et quand on dit "les clodos" avec une désinvolture ignoble. Les cathos tradis font bel et bien les choses à l'envers.
Cher Désird'humilité,

Votre témoignage met en lumière des comportements effectivement contradictoires.
Condamner tous les méchants "tradis" sur une expérience serait aussi contradictoire avec votre recherche de vérité.

Mais... (comme dirait Cinci)

Votre récit est aussi empli de Lumière Évangélique car ces jeunes ne vont-ils pas aider ceux qu'ils considèrent comme leurs ennemis ?
N'est-ce pas là le témoignage d'une profonde charité selon Notre Seigneur Lui-même ?
Sans vouloir faire de procès d'intention, j'en ai parlé avec mon frère qui m'a dit que selon lui,ils faisaient cela par obligation (familiale) plus que par choix et donc par charité, mais je ne sais pas. Peut-être avez vous raison et peut-être même qu'il y'a des saints/futurs saints parmi eux.
Je suis catéchumène.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10530
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les tradis font les choses à l'envers

Message non lu par Cinci » mar. 30 mars 2021, 13:11

DDH :
j'en ai parlé avec mon frère qui m'a dit que selon lui, ils faisaient cela par obligation (familiale) plus que par choix et donc par charité
Très possible.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10530
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les tradis font les choses à l'envers

Message non lu par Cinci » mar. 30 mars 2021, 15:15

DDH :
Par "tradis" j'entends les catholiques qui vont à la messe en rite extraordinaire et qui vont de la simple critique du Pape François (que je peux parfois partager ) pour aller parfois jusqu'au rejet de Vatican II. J'en connaissais pas mal par internet et j'avais l'impression qu'ils faisaient les choses à l'envers, préférant la forme au fond, et j'en ai encore plus eu l'impression en faisant une action caritative avec eux.
Ce trait pharisaïque prêté aux catholiques ambitieux ou perfectionnistes est peut-être le même travers que l'on retrouvera facilement dans le fond avec n'importe quel groupe d'amateurs éclairés.

On peut le retrouver dans un club de chasse et pêche. une amicale de joueurs d'échecs, un club d'ornithologie. Une certaine snobinardise envers les ignorants. Un certain regard dédaigneux-flétrissant jeté sur tous ces sacrilèges qui font du tort aux meilleures règles de l'art. «Pouah !» Une sorte de petite vanité. Devenir collet monté. Un danger qui guette peut-être plus les ambitieux.

Ça ne veut pas dire pour autant que les débonnaires ou les laxistes et autres «bons diables» seront exempts de défauts.

Les bonasses et trop cool peuvent trop souvent se contreficher des vérités de la foi, du dogme ou de la doctrine, de même qu'ils peuvent afficher une indifférence envers les sacrilèges et profanations diverses. On est «bonne pâte» et «si charitable» et «si bien vu de la critique» dans la mesure qui est celle de notre acceptation de ce qui serait inacceptable. Une façon aussi d'éviter de devoir porter la croix. Une manière de fuir le martyr. «Je veux que tout le monde m'aime !» Médiocrité. Pas besoin de changer ni d'avancer. Aimons notre médiocrité et restons-y. Zéro conversion.

C'est quoi le mot ?

- L'amour de Dieu jusqu'au mépris de soi versus l'amour de soi jusqu'au mépris de Dieu. Une sorte de balance ...

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9475
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les tradis font les choses à l'envers

Message non lu par PaxetBonum » mar. 30 mars 2021, 17:08

Cinci a écrit :
mar. 30 mars 2021, 13:11
DDH :
j'en ai parlé avec mon frère qui m'a dit que selon lui, ils faisaient cela par obligation (familiale) plus que par choix et donc par charité
Très possible.
Le faire par obéissance que se soit à Dieu ou a ses parents c'est déjà accomplir la volonté divine.

« Quel est votre avis ? Un homme avait deux fils.
Il vint trouver le premier et lui dit : “Mon enfant, va travailler aujourd’hui à la vigne.” Celui-ci répondit : “Je ne veux pas.” Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla.
Puis le père alla trouver le second et lui parla de la même manière. Celui-ci répondit : “Oui, Seigneur !” et il n’y alla pas.
Lequel des deux a fait la volonté du père ? »

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9475
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les tradis font les choses à l'envers

Message non lu par PaxetBonum » mar. 30 mars 2021, 17:55

Désird'humilité a écrit :
mar. 30 mars 2021, 8:58
Vous avez raison quand vous dites qu'il ne faut pas généraliser, mais je remarque tout de même que beaucoup de tradis semblent vraiment insister sur la forme et parfois au détriment du reste. Il suffit de voir leurs critiques contre le Pape : oui,sur la forme,il est criticable... Mais sur le fond ! Il est on ne peut plus proche du Christ.
Bonjour Désird'humilité,

Avez-vous cherché à comprendre pourquoi les 'tradis' sont si attachés à la forme du rite ?
Pour beaucoup cela a été initialement une planche de salut face aux dérives liturgiques et théologiques post-conciliaires.
Il est difficile aujourd'hui d'imaginer ce qui nous a été imposé.
J'admire ceux qui ont gardé la Foi à travers ces épreuves. Pour la plupart ils avaient une Foi déjà enracinée grâce aux enseignements reçus dans leur enfance. Pour ceux qui découvraient la Foi en ces périodes troublées ça a été l'hécatombe…
La liturgie traditionnelle était alors un rempart contre toute improvisation et garantissait la transmission de la Foi traditionnelle de l'Eglise en Notre Seigneur Jésus-Christ. Je rends grâce à Dieu d'avoir accordé à l'Eglise ce trésor de la liturgie traditionnelle véritable tour d'ivoire salutaire dans les heures sombres de l'histoire de l'Eglise.

Je comparerais cela à une histoire que m'avait compté un frère franciscain les larmes aux yeux, il faisait partie des 2 derniers à porter la robe de bure dans son couvent (vous imaginez le sectaire que c'était, tel un tradi attaché à la forme…). Si vous lui demandiez pourquoi il portait encore ces ignobles guenilles, il vous répondait qu'il avait fait ses vœux ainsi selon la règle de St François et que, de retour de camps de concentration, il l'avait revêtu pour ne jamais la quitter.
Est-ce là s'attacher à la forme ou rester fidèle à ses engagements ?

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 296
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Les tradis font les choses à l'envers

Message non lu par Désird'humilité » mar. 30 mars 2021, 18:32

Cinci a écrit :
mar. 30 mars 2021, 15:15
DDH :
Par "tradis" j'entends les catholiques qui vont à la messe en rite extraordinaire et qui vont de la simple critique du Pape François (que je peux parfois partager ) pour aller parfois jusqu'au rejet de Vatican II. J'en connaissais pas mal par internet et j'avais l'impression qu'ils faisaient les choses à l'envers, préférant la forme au fond, et j'en ai encore plus eu l'impression en faisant une action caritative avec eux.
Ce trait pharisaïque prêté aux catholiques ambitieux ou perfectionnistes est peut-être le même travers que l'on retrouvera facilement dans le fond avec n'importe quel groupe d'amateurs éclairés.

On peut le retrouver dans un club de chasse et pêche. une amicale de joueurs d'échecs, un club d'ornithologie. Une certaine snobinardise envers les ignorants. Un certain regard dédaigneux-flétrissant jeté sur tous ces sacrilèges qui font du tort aux meilleures règles de l'art. «Pouah !» Une sorte de petite vanité. Devenir collet monté. Un danger qui guette peut-être plus les ambitieux.

Ça ne veut pas dire pour autant que les débonnaires ou les laxistes et autres «bons diables» seront exempts de défauts.

Les bonasses et trop cool peuvent trop souvent se contreficher des vérités de la foi, du dogme ou de la doctrine, de même qu'ils peuvent afficher une indifférence envers les sacrilèges et profanations diverses. On est «bonne pâte» et «si charitable» et «si bien vu de la critique» dans la mesure qui est celle de notre acceptation de ce qui serait inacceptable. Une façon aussi d'éviter de devoir porter la croix. Une manière de fuir le martyr. «Je veux que tout le monde m'aime !» Médiocrité. Pas besoin de changer ni d'avancer. Aimons notre médiocrité et restons-y. Zéro conversion.

C'est quoi le mot ?

- L'amour de Dieu jusqu'au mépris de soi versus l'amour de soi jusqu'au mépris de Dieu. Une sorte de balance ...
Rien à dire de plus.
Je suis catéchumène.

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 296
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Les tradis font les choses à l'envers

Message non lu par Désird'humilité » mar. 30 mars 2021, 19:55

PaxetBonum a écrit :
mar. 30 mars 2021, 17:55
Désird'humilité a écrit :
mar. 30 mars 2021, 8:58
Vous avez raison quand vous dites qu'il ne faut pas généraliser, mais je remarque tout de même que beaucoup de tradis semblent vraiment insister sur la forme et parfois au détriment du reste. Il suffit de voir leurs critiques contre le Pape : oui,sur la forme,il est criticable... Mais sur le fond ! Il est on ne peut plus proche du Christ.
Bonjour Désird'humilité,

Avez-vous cherché à comprendre pourquoi les 'tradis' sont si attachés à la forme du rite ?
Pour beaucoup cela a été initialement une planche de salut face aux dérives liturgiques et théologiques post-conciliaires.
Il est difficile aujourd'hui d'imaginer ce qui nous a été imposé.
J'admire ceux qui ont gardé la Foi à travers ces épreuves. Pour la plupart ils avaient une Foi déjà enracinée grâce aux enseignements reçus dans leur enfance. Pour ceux qui découvraient la Foi en ces périodes troublées ça a été l'hécatombe…
La liturgie traditionnelle était alors un rempart contre toute improvisation et garantissait la transmission de la Foi traditionnelle de l'Eglise en Notre Seigneur Jésus-Christ. Je rends grâce à Dieu d'avoir accordé à l'Eglise ce trésor de la liturgie traditionnelle véritable tour d'ivoire salutaire dans les heures sombres de l'histoire de l'Eglise.

Je comparerais cela à une histoire que m'avait compté un frère franciscain les larmes aux yeux, il faisait partie des 2 derniers à porter la robe de bure dans son couvent (vous imaginez le sectaire que c'était, tel un tradi attaché à la forme…). Si vous lui demandiez pourquoi il portait encore ces ignobles guenilles, il vous répondait qu'il avait fait ses vœux ainsi selon la règle de St François et que, de retour de camps de concentration, il l'avait revêtu pour ne jamais la quitter.
Est-ce là s'attacher à la forme ou rester fidèle à ses engagements ?
Je dois avouer que je ne suis pas dans une telle situation, étant catéchumène des décennies après Vatican II. Ceci étant, cela me fait penser à Édith Stein qui dénonçait le culte de la forme liturgique en Latin et qui disait que tant que l'eucharistie était là, tout allait pour le mieux. Comme vous le savez, elle est aussi allée dans les camps et elle n'en est jamais revenue.
Je suis catéchumène.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Lentille et 12 invités