Tout quitter pour entrer en religion

« Dieu nous a sauvés, et il nous a donné une vocation sainte » (2Tm 1.9)
Règles du forum
Forum d'aide pour le discernement des vocations sacerdotales et religieuses
Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1863
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par Belin » mer. 27 mai 2015, 14:06

A mon avis, on ne doit pas avoir peur de se tromper ( l'erreur est humaine si on ne se trompe plus c'est qu'on est déjà devenu Dieu), la seule chose qui devrait nous faire peur c'est de commettre le péché, ou bien de ne pas suivre les conseils de Jésus. On doit être prudent certes, et l'imprudence consiste à ne pas suivre des conseils connus par négligence ou par paresse.
Et même après avoir suivi tous les conseils connus, au final on peut toujours se tromper, donc à mon avis le discernement (des vocations) devrait être plus pour pratiquer la vertu de prudence (et glorifier ainsi Dieu par cette pratique) et non par peur de se tromper. Si on c'est trompé Dieu va nous remettre sur le chemin, Dieu en une seconde peut réparer une perte de plusieurs années. Donc se faire trop de scrupule, par peur de rater sa vocation ( et qui peut vraiment savoir qu'il a raté sa vocation?) est beaucoup plus une expression de manque de confiance en Dieu. Bon c'est mon avis

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1018
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par Jeremy43 » mer. 27 mai 2015, 21:33

Bonsoir,
A mon avis, on ne doit pas avoir peur de se tromper ( l'erreur est humaine si on ne se trompe plus c'est qu'on est déjà devenu Dieu), la seule chose qui devrait nous faire peur c'est de commettre le péché, ou bien de ne pas suivre les conseils de Jésus. On doit être prudent certes, et l'imprudence consiste à ne pas suivre des conseils connus par négligence ou par paresse.
Et même après avoir suivi tous les conseils connus, au final on peut toujours se tromper, donc à mon avis le discernement (des vocations) devrait être plus pour pratiquer la vertu de prudence (et glorifier ainsi Dieu par cette pratique) et non par peur de se tromper. Si on c'est trompé Dieu va nous remettre sur le chemin, Dieu en une seconde peut réparer une perte de plusieurs années. Donc se faire trop de scrupule, par peur de rater sa vocation ( et qui peut vraiment savoir qu'il a raté sa vocation?) est beaucoup plus une expression de manque de confiance en Dieu. Bon c'est mon avis
De toute façon aujourd'hui on a guère de "chance" de se tromper dans sa vocation (quand on reçoit vraiment une vocation de Dieu), avant de prononcer ses vœux permanents il faut attendre plusieurs années et le noviciat est vraiment "dur" dans le monde monastique, dans un bon monastère on ne cherchera pas le candidat, on ne viendra pas le choyer dans sa vocation, mais on aura tendance au contraire à le repousser (c'est ce que demande Saint Benoît dans sa Règle).

Pour le séminaire c'est pareil, en 6 ans de séminaire on a le temps de savoir si on est fait ou pas pour le Sacerdoce.

Dans tous les cas de toute façon quand Dieu appelle il place vraiment ce désir au fond du coeur et ce désir travaille les personnes jusqu'à ce qu'il l'accepte (et Dieu vient les bousculer parfois si elles tardent). Il paraît que c'est vraiment quelque chose d'avoir cet appel.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1863
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par Belin » jeu. 28 mai 2015, 9:49

Par contre beaucoup prennent le minimum de prudence quand ils choisissent le mariage, alors que pour entrer dans les ordres on fait des années de préparation, plusieurs mois de retraite, etc; pour se marier c'est maximum 2 mois de préparation et parfois même bâclés, aucune retraite, etc.
Curieusement ce sont les séculiers qui sont le plus en contact avec le monde "corrupteur" qui suivent au minimum les conseils évangéliques ( quand bien même ils le suivent), pourtant c'est eux qui en ont le plus besoin car si on peut considérer que nous sommes tous des agneaux au milieu des loups, les séculiers eux sont vraiment dans la gueule du loup.

Avatar de l’utilisateur
le fureteur
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 400
Inscription : lun. 18 janv. 2010, 1:37
Conviction : Catholique Romaine mais oecuménique
Localisation : dans les mains de Dieu

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par le fureteur » jeu. 28 mai 2015, 20:25

Lorsqu'un homme souhaite entrer au séminaire ce n'est pas si simple. Il a divers entretiens:
- Avec le curé de sa paroisse ou un autre prêtre,
- Avec le responsable des vocations du diocèse,
- Si celui-ci juge que la candidature de ce jeune (ou moins jeune) est valable il le dirigera vers le
séminaire diocésain ou interdiocésain le plus proche de son domicile, à moins qu'il ne choisisse
d'entrer dans un ordre religieux,
- Au séminaire il aura une année de discernement avant "d'attaquer" la théologie,
- Les études durent au minimum 5 ans et l'engagement définitif (diaconat) ne se fera qu'une année avant d'être ordonné prêtre,
- Durant ses études théologiques il effectuera divers stages en paroisse, auprès de jeunes, en entreprise - s'il n'a pas eu d'expérience
professionnelle-. L'avis des divers responsables, prêtres ou employeurs, est demandé.
Le candidat au sacerdoce a le temps de réfléchir et personne ne le jugera (j'espère) si avant l'engagement définitif il choisit de retourner à la vie civile.
En ce qui concerne le mariage le temps des fiançailles n'est pas limité. C'est pour cela que les jeunes qui se préparent au mariage sont invités à se présenter à un prêtre bien avant la date fixée pour leur union.
Le pape François a d'ailleurs centré sa catéchèse d'hier, lors de l'audience générale, sur ce sujet.
"Ce qui te préoccupe, Dieu s'en occupe" Fr. Roger de Taizé

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1863
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par Belin » ven. 29 mai 2015, 8:40

Aussi une remarque. Les fiançailles ce n'est pas pour discerner sa vocation, mais pour se préparer effectivement au mariage. Quand deux tourtereaux annoncent officiellement leur fiançailles c'est qu'ils ont déjà décidés de se marier. Aucun mécanisme officiel de discernement de la vocation au mariage n'existe en ma connaissance. Pourtant pour entrer dans les ordres les mécanismes de discernement existent et sont suffisamment "huilés".

Avatar de l’utilisateur
papounet
Barbarus
Barbarus

Re: Tout quitter pour entrer en religion

Message non lu par papounet » mar. 02 juin 2015, 17:15

Je pense que "entrer" en mariage ou "entrer" en religion n'ont pas la même signification, même si la fidélité à son choix est aussi importante dans les deux cas.

Je ne vois pas un "contrôleur" religieux vérifier le discernement des fiancés... :s

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 12 invités