Crise des vocations

« Dieu nous a sauvés, et il nous a donné une vocation sainte » (2Tm 1.9)
Règles du forum
Forum d'aide pour le discernement des vocations sacerdotales et religieuses
jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8383
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Sélection des candidats à la prêtrise

Message non lu par jean_droit » mar. 29 avr. 2008, 12:37

Christophe,

Ceci est tout à fait exact. La sélection est de plus en plus sévère pour ce qui est des futurs prêtres.

L'Eglise de France essaye de détecter très tôt les possibilités de déviations en tout genre des futurs prêtres. Ceci fait qu'un certain nombre de séminaristes ne peuvent continuer leurs études et que, peut être, certaines vocations sont découragées. A vrai dire je ne fais que supposer. Il faut dire que sont très nombreux ceux qui sont à l'affut de la moindre faute d'un prêtre. Il se dit que les congrégations sont moins regardantes et le revendiquent.

Dans le même genre j'ai assisté à une discussion entre le père de Tanouarn et un ami prêtre sur le catéchuménat. Le père de Tanouarn disait que l'allongement du catéchuménat n'était pas une bonne chose car il décourageait les futurs baptisés. Et son argument final était : "Nous devrions faire plus confiance à l'Esprit Saint".

Cela m'a frappé.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7680
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Frankistan

Re: Sélection des candidats à la prêtrise

Message non lu par Christophe » mar. 29 avr. 2008, 12:44

Sans doute le témoignages de ceux qui sont directement concernés (prêtres, séminaristes, aspirants...) pourrait être intéressant... Pourraient-ils nous parler de leurs parcours, des étapes à franchir, des éventuelles difficultés à laquelle ils ont à faire face ? Je sais qu'il y en a plusieurs sur ce forum, et d'après les échos que j'en ai, cela semble être un vrai parcours du combattant !

PaX
Christophe
« N'ayez pas peur ! » (365 occurrences dans les Écritures)

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1980
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Sélection des candidats à la prêtrise

Message non lu par Théophane » mar. 29 avr. 2008, 13:24

jean_droit a écrit :Le père de Tanouarn disait que l'allongement du catéchuménat n'était pas une bonne chose car il décourageait les futurs baptisés.
Peut-être n'est-ce pas totalement faux, même si une personne qui a un désir authentique d'entrer dans l'Église ne sera pas facilement découragée.

Cependant, un long catéchuménat pourrait être remplacé par une formation chrétienne qui intervient après le baptême. C'est d'ailleurs le principe du Néo-catéchuménat. Même si la sensibilité de ce mouvement peut n'être pas adaptée à tout le monde, il faut reconnaître que l'idée d'un catéchuménat post-baptismal est très bonne. Je crois que tout catholique a besoin d'une formation constante et, à mon avis, c'est cette formation qui manque cruellement dans certains diocèses.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8383
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Sélection des candidats à la prêtrise

Message non lu par jean_droit » mar. 29 avr. 2008, 15:02

Je sais que l'on dévie par rapport à l'entrée de Christophe qui ne concerne que les vocations. Pourtant il s'agit dans les deux cas de franchir un cap important de la vie religieuse.

La réflexion du père de Tanouarn ressemble un peu à celle des congrégations qui sont moins sévères dans le choix des candidats à la prêtrise. Elle rejoint aussi les plaintes des catéchumènes algériens qui en avaient assez d'avoir à attendre 3 ou 4 ans avant d'être baptisés de peur que .... au fait, de peur que quoi ? Et ta remarque, Théophane, sur le suivi des catéchumènes est intéressante. Plusieurs fois j'ai vu des prêtres regretter que l'on ne fasse pas assez de suivi des nouveaux baptisés comme si la communauté ne devait pas les aider.

On peut dire la même choses pour les nouveaux mariés. Peut être pourrions nous éviter quelques catastrophes ? Et, bien sûr, des séminaristes. Le peu de rapports que j'ai eu avec des séminaristes m'ont montré que ce n'était pas une sinécure. Chacun de nous avons à nous poser la question de l'aide que nous pouvons avec discrétion et fraternité leur apporter. La prière ne me semble pas suffisante.

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1980
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Sélection des candidats à la prêtrise

Message non lu par Théophane » mar. 29 avr. 2008, 15:07

Merci pour cette analyse que je trouve très intéressante et à laquelle j'adhère. Je pense personnellement qu'il est peut-être préférable que les séminaristes aient déjà fait des études avant de vouloir s'engager dans cette vocation. Après tout, il n'est jamais inutile d'avoir des diplômes, ne serait-ce que pour la formation et les connaissances.

J'apprécie beaucoup la façon dont procède l'Opus Dei : les prêtres sont toujours, sans aucune exception, des hommes qui ont passé plusieurs années dans l'Œuvre et qui ont exercé un travail professionnel. De plus, cela leur permet de connaître vraiment les réalités du monde. C'est cela que j'aime dans l'Opus Dei : chacun est laïc, et le prêtre est simplement un laïc devenu prêtre.

Souvent, comme vous le dites, certains jeunes, animés d'une immense générosité, ont tendance à penser que le sacerdoce ou la vie religieuse est l'unique façon de répondre pleinement à l'appel de Dieu. Pourtant il n'en est rien, et l'Église catholique elle-même a affirmé que le mariage n'avait rien d'une vocation secondaire. Il est dommage de constater quelquefois que les activités de formation chrétienne organisées par les diocèses ont tendance à orienter les jeunes davantage vers une éventuelle vocation religieuse ou sacerdotale, en dévalorisant la valeur du mariage et de l'état laïc.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1841
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Re: Sélection des candidats à la prêtrise

Message non lu par DavidB » mar. 29 avr. 2008, 15:12

Bonjour à tous,
le bon Seb a écrit :

En outre dans les coins de campagnes très reculés - mais pas uniquement : j'ai connu des gens plutôt brillants intellectuellement qui pensaient ainsi - il y a encore des imbéciles qui pensent que "oh ben çui-là il n'est pas doué pour grand'chose, on en f'ra un curé !"

C'est évidemment stupide comme opinion ! Le séminaire on en sort avec un niveau bac+5 ! Mais bon il y a quand même des gens qui pensent que le séminaire est une sorte d'ANPE catholique, et pour casser ce cliché il est demandé aux aspirants séminaristes qui le peuvent d'avoir fait des diplômes avant, histoire de pouvoir dire "j'aurais pu sortir de l'école avec un premier salaire à 2 500 euros nets par mois et pourtant j'ai choisi de servir Dieu, et toc !"
Bien, pas "Et toc!" tant que ça. Je ne suis pas convaincu qu'il soit une bonne chose de se servir de ses diplômes pour épater la galerie, ou encore de son "sacrifice". En fait, un prêtre qui me parlerait ainsi, je prierais très fort pour son humilité... Celui qui trouve les honneurs pour son sacrifice sur Terre, a déjà eu sa récompense... Si cette "déraison" fait partie de ce que l'on vise, je trouve cela plutôt à côté.

le bon Seb a écrit :
Edit : la crise des vocations est avant tout une crise de la foi. Le fait d'être moins sélectif apporterait peut-être deux pelés trois tondus qui profiteraient de l'effet d'aubaine mais à quel prix ? Celui de se retrouver avec des scandales de prêtres pédophiles ou vivant en concubinage ?
Cela oui, je comprends que le prêtre a besoin d'être ferme au niveau affectif, et les tates psychologiques ne sont certainement pas désirables. Toutefois, pour ce qui est des diplômes et de l'expérience, ne devrait-on pas plutôt éprouver le travail de la grâce? N'avez-vous pas eu une certaine Thérèse Martin qui a été nommée Docteur de l'Église et qui pourtant avait été très couvée et connaissait peu de chose du monde par expérience? Que l'on tienne la garde à propos des tares psychologique, oui. Mais de faire des diplômes avant, je suis persuadé que certains hommes auraient la vocation mais en font le sacrifice parce qu'ils ne satisfont pas les diplômes, qui eux, sont de sciences humaines.

David
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7680
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Frankistan

Re: Sélection des candidats à la prêtrise

Message non lu par Christophe » mar. 29 avr. 2008, 15:26

Salut Sébastien ! :)
le bon Seb a écrit :Edit : la crise des vocations est avant tout une crise de la foi. Le fait d'être moins sélectif apporterait peut-être deux pelés trois tondus qui profiteraient de l'effet d'aubaine mais à quel prix ? Celui de se retrouver avec des scandales de prêtres pédophiles ou vivant en concubinage ?
Mon propos n'est pas de dire qu'il faut être moins "sélectif" avec les candidats à la prêtrise. En fait, je n'ai pas d'opinion tranchée sur la question...
Par contre, tout semble indiquer qu'aujourd'hui la sélectivité est bien plus importante que jadis. Et si l'on veut faire une analyse pertinente de la "crise des vocations", il convient d'en tenir compte dans l'analyse... Idem d'ailleurs, puisque le sujet a aussi été abordé dans ce fil, sur le nombre des baptêmes d'adultes...

PaX
Christophe
« N'ayez pas peur ! » (365 occurrences dans les Écritures)

Avatar de l’utilisateur
monachorum
Quæstor
Quæstor
Messages : 219
Inscription : mer. 28 sept. 2005, 14:25
Contact :

Re: Sélection des candidats à la prêtrise

Message non lu par monachorum » mar. 29 avr. 2008, 16:14

Règle de St Benoit :
58. COMMENT RECEVOIR LES NOUVEAUX FRÈRES

UNE ENTRÉE DIFFICILE
1 Quand quelqu'un arrive pour mener la vie religieuse, on ne le laisse pas facilement entrer. 2 Mais on suit le conseil de l'apôtre Jean : « Cherchez à savoir si l'esprit qu'ils ont vient de Dieu » (1 Jean 4, 1). 3 Pourtant, celui qui arrive continue à frapper à la porte. Après quatre ou cinq jours, on voit qu'il supporte avec patience le mauvais accueil et les difficultés qu'on lui fait. Et il demande toujours à entrer au monastère. 4 Alors on lui permet d'entrer, et il reste dans la maison des hôtes pendant quelques jours.

EST-CE QUE LE NOUVEAU VENU CHERCHE VRAIMENT DIEU ?
5 Ensuite, il va dans la maison des novices, là où ils méditent, mangent et dorment. 6 On leur donne un frère ancien, capable de les entraîner vers Dieu. Ce frère s'occupe d'eux avec le plus grand soin. 7 Il regarde attentivement le nouveau venu. Est-ce qu'il cherche vraiment Dieu ? Est-ce qu'il s'applique avec ardeur au Service de Dieu, à l'obéissance, aux épreuves qui rendent humble ? 8 On lui parle à l'avance de toutes les choses dures et pénibles par lesquelles on va à Dieu.
On peut méditer ce passage.



Monachorum.

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1841
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Re: Sélection des candidats à la prêtrise

Message non lu par DavidB » mar. 29 avr. 2008, 18:03

Bonjour,

Ce n'est pas pour polémiquer, je me pose des questions aussi et je ne veux pas vous choquer. Je suis content de savoir que certains entrent au séminaire avec Bac +0. Je trouve navrant que vous trouviez vos études ennuyeuses. Bien, j'imagine que l'on sait pourquoi on éprouve l'aspirant prêtre selon les moyens du monde.

Bien, je sors.

David
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

Avatar de l’utilisateur
Arzur
Seminarius
Seminarius
Messages : 841
Inscription : jeu. 18 oct. 2007, 17:11
Localisation : Breiz / Bretagne

Re: Sélection des candidats à la prêtrise

Message non lu par Arzur » mar. 29 avr. 2008, 18:19

J'aimerai dire beaucoup de chose ... mais je préfère être discret et ne pas me griller :/


Arzur
Ar brezoneg hag ar feiz a zo breur ha c'hoar e Breiz !
La langue Bretonne et la foi sont frère et soeur en Bretagne !

Avatar de l’utilisateur
Arzur
Seminarius
Seminarius
Messages : 841
Inscription : jeu. 18 oct. 2007, 17:11
Localisation : Breiz / Bretagne

Re: Sélection des candidats à la prêtrise

Message non lu par Arzur » mar. 29 avr. 2008, 19:57

J'ai quand même envies de dire que dans certains diocèses, de nos jours, le Saint curé d'Ars serait recalé...

Je trouve cela dommage ... Comme il est dit plus haut, faisons un peu confiance a l'Esprit Saint.

Il est important, même indispensable, d'avoir un parcours de discernement, d'être accompagné, notamment pour repérer les candidats qui ont des tares psychologiques ou sexuels, mais l'accès a la prêtrise doit il être du même niveau que l'entrée dans une grande école?

Attention, je parle de l'entrée au séminaire. De nos jours, on demande plus aux prêtres qu'autrefois, mais tous n'ont pas vocation à devenir prof dans les séminaires. Attention a être élitiste dans l'accès à la prêtrise ...


Arzur
Ar brezoneg hag ar feiz a zo breur ha c'hoar e Breiz !
La langue Bretonne et la foi sont frère et soeur en Bretagne !

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1841
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Re: Sélection des candidats à la prêtrise

Message non lu par DavidB » mar. 29 avr. 2008, 23:51

Arzur a écrit :J'ai quand même envies de dire que dans certains diocèses, de nos jours, le Saint curé d'Ars serait recalé...

Je trouve cela dommage ... Comme il est dit plus haut, faisons un peu confiance a l'Esprit Saint.
En fait c'est en plein au Curé d'Ars que je pensais, mais je ne le connais pas assez et je ne voulais pas dire encore des sotises... Mais il est quelques questions sous-jacentes, le pasteur doit-il aussi être docteur? La grâce a-t-elle essentiellement besoin des moyens humains? Est-ce l'Esprit Saint qui assiste le Sacerdoce ou le Sacerdoce qui assiste l'Esprit Saint? Je crois que les exigences sont très élevées. Pour ce qui est de la fragilité des vocations, il me semble que les maîtres spirituels du Moyen-âge ont plus que surmultiplié les traités de tout ce qui emcombre et peut faire mourir réellement une vocation. Si on doit éprouver, je ne suis pas convaincu que les épreuves ont à être uniformes. Les séminaires ne sont pas des "usines" à prêtre. De plus, qui donc en 2008 irait frapper à la porte d'un séminaire par opportunisme? Il me semble que ce qui doit être éprouvé c'est la grâce qui habite l'aspirant à la prêtrise et non pas ses capacités mondaines...

David
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

Avatar de l’utilisateur
monachorum
Quæstor
Quæstor
Messages : 219
Inscription : mer. 28 sept. 2005, 14:25
Contact :

Re: Sélection des candidats à la prêtrise

Message non lu par monachorum » mer. 30 avr. 2008, 9:10

tares psychologiques ou sexuels
C'est à dire ? Choisissez-vos mots.



Monachorum.

Avatar de l’utilisateur
Olivier JC
Senator
Senator
Messages : 684
Inscription : mer. 16 avr. 2008, 23:57
Localisation : Bordeaux

Re: Sélection des candidats à la prêtrise

Message non lu par Olivier JC » mer. 30 avr. 2008, 10:47

J'ai quand même envies de dire que dans certains diocèses, de nos jours, le Saint curé d'Ars serait recalé...

Je trouve cela dommage ... Comme il est dit plus haut, faisons un peu confiance a l'Esprit Saint.
Certes... N'oublions pas seulement que Dieu dû batailler ferme pour que le curé d'Ars soit admis au séminaire.

Plus largement, nous ne sommes plus en chrétienté. La morale chrétienne ne constitue plus le fond commun de la morale "courante". La sélection des candidats au sacerdoce ne peut donc plus se faire comme à cette époque.

Etre prêtre requiert une solide maturité humaine et spirituelle. Notamment, la discipline du célibat impose que le candidat soit maître de sa sexualité, que sa chasteté soit grande. On retrouve déjà cela aux origines de l'Eglise (voir S. Paul). Et il est un fait qu'aujourd'hui la prétendue libération sexuelle se trouve n'être qu'un vaste asservissement, que la culture ambiante rend plus difficile qu'autrefois la chasteté... Pareillement, l'idée courante de liberté est aussi un obstacle à vaincre, ce qui n'est pas aisé comme on peut facilement le constater : c'est que le prêtre doit être au service de l'Eglise, ce qui impose un sacrifice (un autre te ceindra et te mènera où tu ne voudras pas...).

+
Propter nomen tuum, Domine, vivificabis me !
(Ps 143, 11)

Sursum Corda
Seminarius
Seminarius
Messages : 276
Inscription : jeu. 27 déc. 2007, 15:37

Re: Sélection des candidats à la prêtrise

Message non lu par Sursum Corda » mer. 30 avr. 2008, 15:51

Ne soyons pas si catégoriques. D'une part, effectivement, le curé d'Ars a du batailler ferme pour arriver au sacerdoce, il n'y a pas de raison pour que ce soit plus facile à l'heure actuelle avec un candidat présentant les mêmes difficultés. D'autre part, encore faut-il que le candidat présente la même foi et la même sainteté que le curé d'Ars.

saint Curé d'Ars, patron des curés du monde entier et des prêtres de France, intercédez pour nos prêtres.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités