Mariage religieux et mariage civil

« Aimez la justice, vous qui gouvernez la terre » (Sg 1.1)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté sur la doctrine sociale, politique, économique et écologique de l'Église
Avatar de l’utilisateur
Tancrède
Ædilis
Ædilis
Messages : 11
Inscription : mer. 04 juin 2014, 23:59

Re: Mariage civil et Mariage Religieux

Message non lu par Tancrède » sam. 07 juin 2014, 0:02

Merci pour vos réponses

Ma question ne concernait pas le sacrement de confirmation qui n'exige d'ailleurs comme préalable que les sacrements du baptême et de l'eucharistie; par provocation je dirai qu'on ne peut le réserver qu'aux seuls adultes n'ayant eu que des relations sexuelles une fois leur mariage religieux célébré..

Par ailleurs le concubinage (ce qui n'est pas mon cas) ne doit pas être confondu avec "l'adultère public"; désolé les mots ont un sens.

J'ai des rapports très sincères avec mon vicaire et mon prêtre qui n'ignorent rien de ma (notre) situation; ce sont eux qui décideront :)

Enfin je ne vois pas en quoi le fait vouloir se marier religieusement interdit de s'interroger et de se renseigner sur le "pétrin" dans lequel un mariage civil peut vous mettre sur le plan matériel s'il tourne mal. Il ne faut pas se croire supérieur à vos voisins de pallier qui connaissent des échecs de couple et qui divorcent.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9424
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Mariage civil et Mariage Religieux

Message non lu par PaxetBonum » sam. 07 juin 2014, 11:09

Tancrède a écrit : Ma question ne concernait pas le sacrement de confirmation qui n'exige d'ailleurs comme préalable que les sacrements du baptême et de l'eucharistie; par provocation je dirai qu'on ne peut le réserver qu'aux seuls adultes n'ayant eu que des relations sexuelles une fois leur mariage religieux célébré..
Vous oubliez une autre exigence pour recevoir un sacrement : l'état de grâce…
Tancrède a écrit : Par ailleurs le concubinage (ce qui n'est pas mon cas) ne doit pas être confondu avec "l'adultère public"; désolé les mots ont un sens.
Je serai intéressé de connaître la différence que vous faites.
Tancrède a écrit : Enfin je ne vois pas en quoi le fait vouloir se marier religieusement interdit de s'interroger et de se renseigner sur le "pétrin" dans lequel un mariage civil peut vous mettre sur le plan matériel s'il tourne mal. Il ne faut pas se croire supérieur à vos voisins de pallier qui connaissent des échecs de couple et qui divorcent.
Votre interrogation est légitime et bienvenue.
Mais elle ne doit pas vous occulter l'essentiel : l'ordre divin du mariage.
L'Eglise n'est pas contre le divorce, elle en reconnaît parfois la nécessité mais ne reconnaît pas d'annulation du mariage pour autant. Les divorcés sont séparés mais mariés.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
astre
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1117
Inscription : lun. 24 juin 2013, 19:47
Localisation : Bretagne

Re: Mariage civil et Mariage Religieux

Message non lu par astre » sam. 07 juin 2014, 11:17

PaxetBonum a écrit :L'Eglise n'est pas contre le divorce, elle en reconnaît parfois la nécessité mais ne reconnaît pas d'annulation du mariage pour autant. Les divorcés sont séparés mais mariés.
Je précise que l'Eglise ACCEPTE la séparation mais est CONTRE le divorce.
L'amitié nous fait partager de grands moments de bonheur, mais aussi d'immenses peines. L'important est de partager, de s'écouter, de se soutenir.
Abbé Pierre

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9424
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Mariage civil et Mariage Religieux

Message non lu par PaxetBonum » sam. 07 juin 2014, 12:48

Cela dépend de ce que vous appelez divorce.
Ethymologiquement : divertere, se séparer de
C'est différent de la répudiation.
L'Eglise reconnaît parfois la nécessité de séparation et du coup reconnaît l'intérêt de la protection juridique apportée par le divorce.
Mais un divorce ne peut annuler un mariage.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
astre
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1117
Inscription : lun. 24 juin 2013, 19:47
Localisation : Bretagne

Re: Mariage civil et Mariage Religieux

Message non lu par astre » sam. 07 juin 2014, 13:10

Le divorce est une dissolution du mariage prononcé par un jugement.
Un prêtre en confession m'a bien précisé que l'Eglise accepte la séparation mais en aucun cas le divorce, même si le divorce annule simplement le mariage civil.

« Ce que Dieu a uni, l'homme ne doit pas le séparer » dit l'Evangile.
L'amitié nous fait partager de grands moments de bonheur, mais aussi d'immenses peines. L'important est de partager, de s'écouter, de se soutenir.
Abbé Pierre

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1863
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Mariage civil et Mariage Religieux

Message non lu par Belin » sam. 07 juin 2014, 14:55

Tancrède a écrit :Merci pour vos réponses

Ma question ne concernait pas le sacrement de confirmation qui n'exige d'ailleurs comme préalable que les sacrements du baptême et de l'eucharistie; .
Pour recevoir n'importe quel sacrement, il faut être en état de grâce. Et quand on vit en concubinage, on ne devrait recevoir aucun sacrement, on ne doit même pas se confesser, du moins on ne reçoit les autre sacrements que comme "préparatif" au sacrement du mariage. On doit se contenter des sacrements de désir, et Dieu seul connaissant le cœur, les faiblesses, et la volonté de chacun, validera ou non nos sacrements spirituels.

Avatar de l’utilisateur
Tancrède
Ædilis
Ædilis
Messages : 11
Inscription : mer. 04 juin 2014, 23:59

Re: Mariage civil et Mariage Religieux

Message non lu par Tancrède » sam. 07 juin 2014, 16:12

Je réponds aux différents points

Pour la différence entre concubinage et adultère public ; L’adultère. Ce mot désigne l’infidélité conjugale. Lorsque deux partenaires, dont l’un au moins est marié, nouent entre eux une relation sexuelle, même éphémère, ils commettent un adultère. Le Christ condamne l’adultère même de simple désir (..) http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_P82.HTM ; donc pour être en situation d'adultère il faut être marié

Vous faites état de mon "concubinage"; je vous ai précédemment indiqué que nous étions pacsés (depuis 12 ans exactement, et sans écart); pour moi ce n'est donc la même chose

Si l'on met sur le plan civil sur le même pied le concubinage et le pacs (qui est un contrat emportant assistance et entraide mutuelle et qui n'est pas réservé qu'aux homosexuels) il faut donc mettre sur le même plan d'égalité sur le plan civil le concubinage, le pacs, le mariage civil ce que ne tient pas; en tout état de cause ce point est secondaire puisque précisément j'envisage mon mariage religieux

Le mariage religieux catholique peut être annulé, il y en a des centaines chaque année; j'ai constaté cela en faisant une simple recherche sur google

Pour ma confirmation elle n'est pas prévue pour ce mois-ci mais pour l'année prochaine de sorte que je pense que j'aurai célébré mon mariage entre temps; mais je vous indique qu'il ne m'a pas été indiqué que le mariage (que j'avais bien sûr déclaré faire) était un préalable indispensable. Dans mon groupe une femme seule ayant eu un enfant hors mariage prépare sa confirmation et je n'ai pas souvenir que cela pose difficulté.

A une certaine époque il n'y a pas si longtemps (50 ans) une femme ayant eu un enfant avec un homme parti ensuite se marier avec une autre femme, n'avait pas le droit de communier ni même d'assister aux offices (ce qui bien sùr n'était pas le cas du géniteur marié entre temps). Où était la miséricorde du seigneur dans une telle situation contraire aux évangiles ?

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11103
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Mariage civil et Mariage Religieux

Message non lu par Fée Violine » sam. 07 juin 2014, 19:23

Le mariage religieux catholique peut être annulé, il y en a des centaines chaque année;
Plus exactement, il peut être reconnu nul. On considère qu'il n'a jamais été valable, les conditions indispensables ayant fait défaut. Mais s'il est valable, on ne peut pas l'annuler.

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1863
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Mariage civil et Mariage Religieux

Message non lu par Belin » sam. 07 juin 2014, 21:47

Tancrède a écrit :Je réponds aux différents points

Pour la différence entre concubinage et adultère public ; L’adultère. Ce mot désigne l’infidélité conjugale. Lorsque deux partenaires, dont l’un au moins est marié, nouent entre eux une relation sexuelle, même éphémère, ils commettent un adultère. Le Christ condamne l’adultère même de simple désir (..) http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_P82.HTM ; donc pour être en situation d'adultère il faut être marié
L'adultère à un sens générale et spécifique dans son sens générale il désigne aussi tout péché contre la chasteté. C'est comme le mot homme. Il peut désigner l'être humain en général ou bien il peut désigner l'être humain masculin en particulier.

je cite le compendium du CEC:

493. Pourquoi le sixième commandement, bien qu’il dise « Tu ne commettras pas d’adultère », interdit-il tous les péchés contre la chasteté?


Bien que dans le texte biblique du Décalogue on lise « Tu ne commettras pas d’adultère » (Ex, 20,14), la Tradition de l’Église suit intégralement les enseignements moraux de l’Ancien et du Nouveau Testament, et considère le sixième commandement comme englobant tous les péchés contre la chasteté.



et voici les péchés contre la chasteté toujours selon le compendium
492. Quels sont les principaux péchés contre la chasteté?

2351-2359
2396

Sont des péchés gravement contraires à la chasteté, chacun selon la nature de son objet : l’adultère, la masturbation, la fornication, la pornographie, la prostitution, le viol, les actes homosexuels. Ces péchés sont l’expression du vice de la luxure. Commis sur des mineurs, de tels actes sont un attentat encore plus grave contre leur intégrité physique et morale


Quelqu'un qui vit en concubinage est dans un état permanent de péché d'adultère pris dans son sens larges

Dans mon groupe une femme seule ayant eu un enfant hors mariage prépare sa confirmation et je n'ai pas souvenir que cela pose difficulté.
Avoir eu un enfant hors mariage n'est pas un état permanent de péché attention! c'est vivre maritalement qui l'est même si les concubins n'ont pas d'enfant.

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2230
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Mariage civil et Mariage Religieux

Message non lu par Peccator » dim. 08 juin 2014, 15:59

Quand je vous dit que vous prejugez de la vie privée des gens...

On peut vivre en concubinage sans forniquer. C'est exactement ce qui est attendu des divorcés remariés pour qu'ils puissent recevoir les sacrements.

Ou alors, dites moi comment il faut appeler deux personnes qui vivent ensemble, dans une relation intime et stable, sans pour autant manquer à la chasteté.


Visiblement, ce préjugé vous amène à conclure sans vous poser de question que vous savez mieux que mon curé et que mon confesseur si je suis ou pas en état de grâce... a se demander pourquoi on a encore des confesseurs, alors qu'on a inventé les forums internet...
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1863
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Mariage civil et Mariage Religieux

Message non lu par Belin » dim. 08 juin 2014, 16:16

Je ne me suis jamais prononcé sur votre cas Peccator, je n'ai pas à me prononcer sur une situation particulière tranchée par les autorités compétentes, je répond aux objections de Tancrède, et d'ailleurs lui même a précisé je crois que sa confirmation, sera en préparation pour son futur mariage.

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2230
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Mariage civil et Mariage Religieux

Message non lu par Peccator » dim. 08 juin 2014, 23:51

kisito a écrit :Je ne me suis jamais prononcé sur votre cas Peccator,
De fait, si, ici :
Quelqu'un qui vit en concubinage est dans un état permanent de péché d'adultère pris dans son sens larges
Cette phrase présume que quelqu'un vivant en concubinage est forcément ou adultère, ou fornicateur. C'est tout aussi absurde que de prétendre qu'un célibataire est forcément masturbateur (et donc, "adultère au sens large", selon votre logique).

je n'ai pas à me prononcer sur une situation particulière tranchée par les autorités compétentes,
D'autres que vous n'ont pas hésité à déclarer lesdites autorités incompétentes...

Et dans le cas de Tancrède, il me semble préférable de laisser faire les autorités compétentes, que nous ne sommes ni vous, ni moi.

je répond aux objections de Tancrède, et d'ailleurs lui même a précisé je crois que sa confirmation, sera en préparation pour son futur mariage.
Non, Tancrede a précisé qu'il sera probablement marié avant sa confirmation.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2230
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Mariage civil et Mariage Religieux

Message non lu par Peccator » lun. 09 juin 2014, 0:05

Tancrède,

Pour en revenir a votre question (avec mes excuses pour la digression) : il n'est pas possible en France de se marier religieusement sans être au préalable marié civilement. Je comprends mieux vos objections au mariage civil, mais il n'y a pas le choix.
Vous devez donc avoir confiance en votre compagne et croire qu'elle sera aussi fidèle que vous aux engagements que vous prendrez devant Dieu.

Notez qu'il n'est pas cohérent dans une perspective chrétienne de s'engager dans un mariage en envisageant de devoir en sortir. Une reconnaissance de nullité n'est pas un divorce.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1863
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Mariage civil et Mariage Religieux

Message non lu par Belin » lun. 09 juin 2014, 11:16

Vivre en concubinage c'est vivre avec un partenaire en ayant des relations intimes avec lui, sans être marié. Quelqu'un qui vit dans ces conditions se trouve bien dans un état permanent de péché. Celui qui ne vit pas comme cela ne vit pas en concubinage, c'est tout.

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2230
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Mariage civil et Mariage Religieux

Message non lu par Peccator » lun. 09 juin 2014, 12:54

kisito a écrit :Vivre en concubinage c'est vivre avec un partenaire en ayant des relations intimes avec lui, sans être marié. Quelqu'un qui vit dans ces conditions se trouve bien dans un état permanent de péché. Celui qui ne vit pas comme cela ne vit pas en concubinage, c'est tout.
Certes. Mais a moins que la personne en question ne vous renseigne sur le détail de sa vie intime, lorsque 2 personnes vivent ensemble, vous ne savez rien de leur vie privée. C'est donc bien un préjugé que de dire qu'ils sont en état public de péché, comme cela a pu être dit sur ce fil.

Wikipedia définit d'ailleurs le concubinage comme "vie commune durable et notoire", sans se poser la question de la vie "intime". C'est une définition qui me semble conforme au droit...

Enfin, attention au sens des mots : des relations intimes ne sont pas forcément d'ordre sexuel. J'ai une relation intime avec tous mes amis... intimes, par définition. Leuphemisme ne doit pas amener à des conclusions erronées.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 12 invités