Cinq ans dans les cités

« Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière afin que tous croient par lui. » (Jn 1.7)
Règles du forum
Forum d'édification des lecteurs par le partage de témoignages chrétiens de grâces obtenues (conversions, guérisons, etc.)
Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11268
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Cinq ans dans les cités

Message non lu par Fée Violine » lun. 08 févr. 2021, 17:26

Une expérience racontée par Isabelle Chazerans dans son livre "Oser la rencontre".

https://fr.aleteia.org/2021/02/07/apres ... tent=NL_fr

Lentille
Censor
Censor
Messages : 125
Inscription : sam. 16 janv. 2021, 17:41
Localisation : Finistère

Re: Cinq ans dans les cités

Message non lu par Lentille » ven. 12 févr. 2021, 18:55

Pour avoir grandi dans une ville "populaire" comme on dit, je n'ai pas du tout les mêmes que ces deux personnes...

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1492
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Cinq ans dans les cités

Message non lu par Foxy » ven. 12 févr. 2021, 22:59

Lentille a écrit :
ven. 12 févr. 2021, 18:55
Pour avoir grandi dans une ville "populaire" comme on dit, je n'ai pas du tout les mêmes que ces deux personnes...
Bonsoir Lentille

Peut-être pouvez-vous dire un peu comment vous voyez cela ? si bien sûr ce n'est pas indiscret.

Ce que j'en pense en tout cas, c'est que ces personnes y sont venues d'elles-mêmes et ne peuvent pas avoir le même regard que celles qui y sont nées et ont subi d'être dans des quartiers "difficiles".
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Lentille
Censor
Censor
Messages : 125
Inscription : sam. 16 janv. 2021, 17:41
Localisation : Finistère

Re: Cinq ans dans les cités

Message non lu par Lentille » sam. 13 févr. 2021, 0:50

Bonsoir,

C'est exactement ce que je pense. Je n'ai pas envie de faire étalage de ma vie, mais ayant déménager il y a 10 ans, j'y retourne de temps à autre car j'ai encore un peu de famille là-bas, et ça empire de plus en plus dans ces coins là (et la pauvreté n'a rien à y voir).
Parler de quartier "difficile", "prioritaire" ne sont que des euphémismes.

Pour vous donner juste quelques anecdotes, dans le collège que je fréquentais, pas mal de "blanc" (dont moi et un de mes amis) se faisaient canarder de pierre, quelque fois dépouiller... Mon ami se voyait interdire l'entré dans son HLM à la fin de la journée d'école par les "grands". Et vous seriez surpris de leur mentalité (bien que vous en ayez une petite idée).

Les deux personnes de ce témoignage n'ont pas eu à grandir avec cette "nouvelle France". Ils étaient sûrement vus là-bas comme des "touristes" (n'ayant ni enfant, et ayant sûrement des solutions de secours si les "vacances" ne se passent pas comme prévues), devant qui il faut faire bonne figure.

Je m'excuse de me porter en juge, mais, que l'on soit Chrétien ou non, si c'est juste pour balancer de la "propagande" du "vivre ensemble", je trouve cela tout bonnement malhonnête (pas pour vous, pour les gens qui ont fait le témoignage).

Je m'excuse encore de mon aigreur, mais les Chrétiens (et les autres) qui aiment tant le vivre ensemble, pourquoi ne vont-ils jamais dans ces coins là ? Pourquoi ne mettent-ils pas leurs enfants dans les établissement "diversifiés" ?

Bref je suis profondément désolé si je vous choque, mais le Christ lui-même n'a jamais appelé à être hypocrite, les conseilleurs ne sont pas les payeurs.

Vincent
Dernière modification par Lentille le sam. 13 févr. 2021, 14:37, modifié 1 fois.

Pèlerindu35
Ædilis
Ædilis
Messages : 40
Inscription : mer. 30 déc. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Cinq ans dans les cités

Message non lu par Pèlerindu35 » sam. 13 févr. 2021, 11:44

Bonjour Lentille,

Je vous rejoins totalement. J'ai hésité à poster hier sur ce sujet avant de me dire "à quoi bon ..."

Je suis du sud de la France et je pourrais témoigner de bien des choses qui feraient voler en éclat cet angélisme béat d'exotisme.
Il ne me semble pas que c'est se porter en juge que de constater la réalité des faits. Si nous ne pouvons juger les coeurs il est important à mon sens de ne pas mettre un voile sur ce qu'il se passe depuis bien longtemps en France.

C'est au fruit que l'on reconnait l'arbre dit Notre Seigneur

Lentille
Censor
Censor
Messages : 125
Inscription : sam. 16 janv. 2021, 17:41
Localisation : Finistère

Re: Cinq ans dans les cités

Message non lu par Lentille » sam. 13 févr. 2021, 14:34

Pèlerindu35 a écrit :
sam. 13 févr. 2021, 11:44
Bonjour Lentille,

Je vous rejoins totalement. J'ai hésité à poster hier sur ce sujet avant de me dire "à quoi bon ..."

Je suis du sud de la France et je pourrais témoigner de bien des choses qui feraient voler en éclat cet angélisme béat d'exotisme.
Bonjour Pélerindu35,

J'avoue avoir réagi à chaud (car il y a de quoi se mettre en colère), certe avec mesure, je tenais vraiment à clarifier certaines choses (trop?) fantasmé par certaines personnes désirant se trouver un combat comme on dit.
Je suis originaire d'Ile-de-France, et j'ai vécu une petite parti de ma vie dans le sud de la France (à Toulon dans la basse ville), et mon constat fut quasi similaire effectivement.
Pèlerindu35 a écrit :
sam. 13 févr. 2021, 11:44
Il ne me semble pas que c'est se porter en juge que de constater la réalité des faits. Si nous ne pouvons juger les coeurs il est important à mon sens de ne pas mettre un voile sur ce qu'il se passe depuis bien longtemps en France.

C'est au fruit que l'on reconnait l'arbre dit Notre Seigneur
J'espère vraiment que les gens ouvriront les yeux sur cette époque.

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1676
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Cinq ans dans les cités

Message non lu par cmoi » sam. 13 févr. 2021, 15:17

Lentille et Pélerindu35,

j'entends tout ce que vous ne dites pas mais si vous ne le dites pas, ceux qui auront les yeux ouverts auront beau les avoir ouverts, si vous ne faites pas défiler devant eux ce qu'il faut qu'ils entendent pour vous comprendre, ils ne pourront que faire des suppositions et cela ne leur apportera rien.
Est-il possible que vous fassiez un effort pour le rendre compréhensible ? Ou bien que vous nous disiez pourquoi, vous auriez beau faire cet effort, cela ne nous éclairera pas davantage ?
Comprenez bien qu'on ne peut tout de même pas se sentir "coupable" de n'y avoir pas vécu.

Bien sûr, si cela vous semble trop douloureux de "réveiller des souvenirs", je comprendrai...

Mais j'aurais une question, une seule : pensez-vous qu'il soit possible de vivre pleinement sa foi dans les conditions que vous taisez, sans en arriver soit à commettre des actes violents par légitime défense, soit à se faire gravement agressé ?
Et (c'est là ma vraie question...) comment cela serait possible ?
Merci

Lentille
Censor
Censor
Messages : 125
Inscription : sam. 16 janv. 2021, 17:41
Localisation : Finistère

Re: Cinq ans dans les cités

Message non lu par Lentille » sam. 13 févr. 2021, 16:37

Bonjour cmoi,

Vous voudriez que je vous livre un témoignage en quelque sorte, c'est cela ? Si oui, il y a beaucoup à dire à ce sujet, trop même, et je ne saurais par où commencer... de plus je ne suis pas un excellent littéraire.
Et puis ça ferait remonté beaucoup d'aigreur, et de colère en y repensant, ce que je ne veux pas.

Pour les quelques (très rare) Chrétiens ou même autochtone vivant encore, en 2021, dans ces coins là, il est tout à fait possible de vivre pleinement sa foi, oui.
Beaucoup de Chrétien l'on fait au cours de l'histoire, dans des lieux pas du tout propice (je pense à aux Chrétiens de Rome, à ceux de l'Orient d'aujourd'hui). Le gros point commun que je relève est le fait qu'il ait été (pour les uns) et sont (pour les autres) communautarisé.

Me concernant, n'étant pas parfait, je pense que se serait faire preuve de soumission vis-à-vis d'eux, (à cause de la politique molle de ces 60 ans dernières années ?), car nous sommes chez nous.

Vincent

Pèlerindu35
Ædilis
Ædilis
Messages : 40
Inscription : mer. 30 déc. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Cinq ans dans les cités

Message non lu par Pèlerindu35 » sam. 13 févr. 2021, 17:11

j'entends tout ce que vous ne dites pas mais si vous ne le dites pas, ceux qui auront les yeux ouverts auront beau les avoir ouverts, si vous ne faites pas défiler devant eux ce qu'il faut qu'ils entendent pour vous comprendre, ils ne pourront que faire des suppositions et cela ne leur apportera rien.
Est-il possible que vous fassiez un effort pour le rendre compréhensible ?
Bonjour Cmoi,

Je vais tenter de le faire ici.
Déjà, si vous percevez du non dit c'est peut-être qu'effectivement il y en a ( en tout cas pour ma part, je ne vais pas m'exprimer à la place de Lentille ). Car il est de plus en plus compliqué de s'exprimer sur ce sujet sans tomber dans l'anathème des heures les plus sombres de notre histoire. De plus c'est une discussion que j'ai eue bien des fois ( pas ici sur le forum ) et qui ne mène souvent à rien, sinon à des tensions.
Mais soit, je vais prendre le temps et essayer de répondre de façons claire, et dépassionnée.
Ou bien que vous nous disiez pourquoi, vous auriez beau faire cet effort, cela ne nous éclairera pas davantage ?
Comprenez bien qu'on ne peut tout de même pas se sentir "coupable" de n'y avoir pas vécu.
Alors je vais vous donner qu'un seul exemple mais qui est assez parlant et plutôt récent. Je discutais avec un couple il y a quelques temps ( les personnes de l'interview me font penser à ce couple ) Lui professeur, elle assistante-sociale. Ils me racontaient combien la campagne bretonne est "monochrome", ils avaient aimé leur vie en banlieue parisienne avec toute la mixité qui la compose, les cultures, l'échange, la rencontre avec le fameux "Autre" ... Puis dans la même discussion avec eux, à peine quelques secondes après avoir dressé ce portrait idyllique ils me disaient à demi-mots que c'était quand même mieux pour les enfants de vivre à la campagne ici en Bretagne car là-bas c'était quand même un peu "craignos".
Voilà des personnes qui ont un degré de déni tel qu'ils occultent toute une partie de la réalité qui ne correspond pas à la vision du monde qu'ils ont.
La banlieue c'est génial mais bon on préfère en partir mais c'est génial quand même hein !
Il n'y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir
Bien sûr, si cela vous semble trop douloureux de "réveiller des souvenirs", je comprendrai...
Dans les années 90 ( déjà ) j'entendais régulièrement "sale français" "sale blanc" je passe sur les rackets à l'extérieur ET à l'intérieur des collèges et lycées, les jets d'ordures par la fenêtre des blocs ( bien plus rapide que descendre les escaliers, la faute à la société sans doute ...) les hall d'immeubles plein d'urines et d'excréments, les agressions en bandes, les vols, les parcs de jeux pour enfants détruits par plaisir, reconstruits par la mairie et inlassablement re détruits pour finir entourés de grillage et cadenassé, les bibliothèques saccagées, les supérettes braquées une fois deux fois trois fois puis qui finissent par mettre la clef sous la porte ... l'enrichissement culturel qu'on vous dit. Pour ma part, j'ai quitté le sud il y a longtemps déjà mais quand j'y retourne je ne peux que mesurer la déliquescence inexorable.
Mais j'aurais une question, une seule : pensez-vous qu'il soit possible de vivre pleinement sa foi dans les conditions que vous taisez, sans en arriver soit à commettre des actes violents par légitime défense, soit à se faire gravement agressé ?
J'aurais du mal à répondre à cette question car je suis catéchumène et je n'ai donc jamais essayé de vivre pleinement ma foi là bas. J'ai décidé en ce qui me concerne de partir à la campagne, de faire au mieux pour devenir un bon catholique et croyez-moi ça me prend déjà beaucoup d'énergie et j'ai mes propres casseroles à gérer c'est bien assez. Mais je sais que ça forge le caractère ! Pouvez-vous vivre votre fois dans un endroit ou la prière d'une autre religion et diffusée par haut-parleurs 5 fois dans la journée ( car c'est bien ce qu'il se passe ) ? Dans ces endroits, il y a de moins en moins voir plus du tout d'églises et de synagogues. Une bonne partie des gens qui composaient ces quartiers sont partis aussi ( italiens, portugais, pieds-noirs, espagnols ) les gens fuient ces endroits dès qu'ils le peuvent, si ça ne répond pas directement à votre question je pense que c'est un élément de réponse. .
Et (c'est là ma vraie question...) comment cela serait possible ?
Merci
Je n'en sais absolument rien, en tout cas je n'en parlerai pas ici :)
Mais ce qui est sûr c'est qu'il y a du travail en profondeur à faire.
Bien entendu il y a des gens bien et polis, certains vont vous apporter un plat de couscous, de paella, cornes de gazelles, vous inviter pour l'aïd ou ce genre de choses mais la réalité ce n'est PAS que ça. Ce n'est pas l'idéalisation de rapports humains fraternels. Il y a de sérieux soucis qu'on ne doit pas se cacher.

Voilà c'est mon avis sur la question j'ai essayé d'être organisé dans ma réponse mais bien sûr elle n'est pas exhaustive je dois avoir oublié certaines choses. Encore une fois je ne juge pas les coeurs, j'ai essayé simplement de relater une réalité peut-être trop souvent tue volontairement ou non.
Désolé pour les éventuelles fautes d'orthographe et de syntaxe

Lentille
Censor
Censor
Messages : 125
Inscription : sam. 16 janv. 2021, 17:41
Localisation : Finistère

Re: Cinq ans dans les cités

Message non lu par Lentille » sam. 13 févr. 2021, 18:15

Pèlerindu35 a écrit :
sam. 13 févr. 2021, 17:11
Je n'aurais pas fait plus intelligible !
La Bretagne doit vraiment vous dépayser (ou plutôt re-payser) :D
cmoi a écrit :
sam. 13 févr. 2021, 15:17
Comprenez bien qu'on ne peut tout de même pas se sentir "coupable" de n'y avoir pas vécu.
Je n'avais pas vu votre phrase. Je n'ai jamais tenu qui que ce soit coupable de ne pas y avoir vécu puisque ce genre de situation ne devrait pas exister en France. Si vous faites allusion "au gens qui se cherche un combat" je parle surtout des quelques bobos parlant à longueur de temps de mixiter, pauvreté, de racisme, xénophobie etc... dans leur tour d'ivoire, enfant scolarisé, bien sûr dans le privée. Je parle des deux poids, deux mesures.

Pèlerindu35
Ædilis
Ædilis
Messages : 40
Inscription : mer. 30 déc. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Cinq ans dans les cités

Message non lu par Pèlerindu35 » sam. 13 févr. 2021, 18:39

La Bretagne doit vraiment vous dépayser (ou plutôt re-payser) :D
Oh oui ! La vie que je peux offrir à ma fille ici est sans comparaison avec ce que j'aurais pu faire dans le sud !
Néanmoins depuis 10 ans que je suis ici je vois aussi la Bretagne changer à grand pas et le chemin qu'elle prend ne m'est que bien trop familier.
Et on pourrait aussi parler de Strasbourg, Lyon, Calais, Lille, Nantes, Grenoble ... Trappes est à l'honneur ces derniers jours

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1492
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Cinq ans dans les cités

Message non lu par Foxy » sam. 13 févr. 2021, 20:46

Pèlerindu35 a écrit :
sam. 13 févr. 2021, 18:39

Néanmoins depuis 10 ans que je suis ici je vois aussi la Bretagne changer à grand pas et le chemin qu'elle prend ne m'est que bien trop familier.
Pour vivre en Bretagne depuis 40 ans, oui, ça a changé !! et les touristes ne peuvent pas s'en rendre compte quand ils assistent l'été aux "Pardons"...

Il n'y a qu'à regarder dans les avis de décès le nombre d'obsèques civiles : je ne dirais pas la moitié mais pas loin.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
Un zentil invité
Barbarus
Barbarus

Re: Cinq ans dans les cités

Message non lu par Un zentil invité » dim. 14 févr. 2021, 2:12

Bonjour, je me permets d'intervenir même si on s'éloigne du sujet, mais je me suis de nombreuses fois fait la remarque que même aux pardons, je ne sais pas si c'est la même chose partout et j'espère que non, mais en tout cas dans mon village, le nombre de gens a au moins été divisé par deux en quelques années à peine (enfin pour la procession hein, pour les moules frites il y a du monde bien sûr ). Il faut dire que beaucoup de personnes âgées nous ont quitté et visiblement la relève n'est pas au rendez vous...

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1676
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Cinq ans dans les cités

Message non lu par cmoi » dim. 14 févr. 2021, 5:31

Merci pour vos réponses, Lentille et Pélerin,


Je trouve cette idée Lentille que la force se trouve plus dans la quantité que la qualité, dans une communauté, très intéressante. De fait, plus on est riche, plus l’idée de protéger son intimité sévit comme d’un droit et nuit à la solidarité. Oui, la communauté est une grande force et permet de « résister ».

En vous lisant, Pélerin, je me suis posé une question : à votre avis, combien de personnes sont en cause ? Je veux dire, il faut que quel pourcentage de la population soit ainsi (délinquant) pour obtenir ce résultat ? Je suis convaincu que tous ne se livrent pas à ces actes, mais qu’une partie et qui terrorise l’autre, plus importante.
Mais si elle s’amoindrit par la fuite compréhensible de certains, cela devient au bout d’un moment ... ce que vous avez dû connaître.
Ensuite et souvent, cela ne porte préjudice qu’à eux-mêmes : ce que vous dites sur les urines, les déchets etc. : ce sont les mêmes qui en pâtissent (plus d’autres...)
Il y a forcément une cause, et là où il y a une cause il y a des remèdes, mais il faut s’en donner les moyens et ce peut être long et difficile, certes, mais il y a des exemples d’essais qui ont réussi à obtenir un résultat...
Si chacun ne gère que ses propres casseroles, ce sera impossible car il y en a qui n’y arrivent pas (la cause). Il faut des gens forts pour parvenir à gérer aussi celles des autres... Je ne dis pas cela pour vous reprocher quoi que ce soit, au contraire je considère qu’avoir des casseroles est déjà un handicap, ce que vous dites aussi et de cela je suis d’accord.

Il y a quelque temps j’avais eu un échange ici à propos de quelqu’un qui avait prié pour un prisonnier qui expliquait le mal-être de la vie en prison.
Or en prison, chacun met sa radio à tue-tête, s’apostrophe d’une fenêtre à l’autre, bref il règne une cacophonie et un bruit permanent rendant la vie des autres et leur concentration (pour un travail, une lecture, une réflexion libre) impossible.
Mon interlocuteur disait que c’était moins grave que la drogue, etc. Je n’étais pas de cet avis : si on ne sanctionne pas ces comportements dans les prisons, par crainte de provoquer des « troubles », en fait par lâcheté et manque de fermeté et de courage, une fois sortis ces anciens prisonniers conserveront leurs habitudes et seront de vraies plaies sociales ambulantes : musique à tue-tête dans les trains etc.
Ainsi un environnement dégénère. Il n’y a pas de raison que la règle en prison soit plus laxiste qu’ailleurs, ce devrait être le contraire.

Que des « casseroles » poussent à la drogue, soit. Tant du moins que cela ne nuit à personne. Mais tout ce qui porte atteinte aux autres doit être stoppé. Car l’autre c’est aussi chacun, et ce principe là peut être entendu par tous et être imposé, il finit toujours par être respecté s’il y a des échanges de paroles (et non d’insultes). Et les drogués eux-mêmes sauront que leur état ne devra jamais dépasser un certain stade, et ils seront les premiers à apprécier un certain « calme »

Je rejoins ici ce que Lentille a ajouté sur les « 2 poids 2 mesures » et j’espère que je ne vous parais pas « utopiste »...
?

Pèlerindu35
Ædilis
Ædilis
Messages : 40
Inscription : mer. 30 déc. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Cinq ans dans les cités

Message non lu par Pèlerindu35 » jeu. 25 févr. 2021, 9:45

Bonjour Cmoi,

Désolé pour ma réponse tardive, je passe en coup de vent sur le forum.

Alors en quelques mots, je vous conseille les livres du journaliste Laurent Obertone (si je n'écorche pas son nom ) notamment La France Orange Mécanique et La France Interdite. Je crois qu'il est édité chez RING. Ce sont des livres plus que largement sourcés en statistiques. Pour le coup, ce n'est plus des témoignages personnels subjectifs, mais bien des statistiques nationales et des articles de presses. La France Orange Mécanique doit dater un peu maintenant mais il n'en reste pas moins un livre majeur dans la criminologie récente.
Je vous conseille également les travaux du criminologue Xavier Raufer.

En ce qui concerne les travaux du criminologue Alain Bauer je suis, disons plus distant, d'une part, car il a été conseiller sécurité de plusieurs hommes d'état pour des résultats moins que moyen sinon franchement mauvais et d'autre part pour son appartenance à la FM complètement assumée.

Bien fraternellement,
Pèlerin.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 5 invités